AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Dim 1 Juil - 17:02

" Aaaaaaah il fait chaud.... J'en peux pluuuuuus.... Si encore c'était ardent d'un autre faon je dis pas mais là... Ma richesse pour un igloo.."

Oui c'était facile de comprendre que je n'étais pas au mieux de ma forme la chaleur était étouffante et mon fucking ventilateur en panne... Puis la clim c'est trop cher. Me motivent, je mettais un pantalon de treillis couleurs camouflage gris et une chemise aux teintes de gris que je gardais ouverte. Ce que j'allais faire ? Partir à la quête d'un ventilateur dans le terrible marché de Phil. Je marchais tranquillement en baillant et m'étirant alors que je saluais quelques camarades. Il n'y avait pas le petit groupe de ce blond à lunette aujourd'hui, bah ils étaient assez actifs d'après les rumeurs, mais ce n'était pas le moment d'y réfléchir, le plus important était de trouver un ventilo.

Bon je dois avouer que je me suis pas privé d'acheter une bouteille de flotte bien glacée afin de me désaltérer. Ainsi je continuait de marcher avec de voir une boutique au loin qui semblait faire dans la récup de compo électroniques, je me tapais un sprint, avant de me rendre compte pourquoi on disait souvent de lacer ses chaussures, marchants sur l'un des lacets en question je faisais un saut de lange en avant envoyant le contenue de ma bouteille sur quelqu'un. Je me redressais en me frottant la tête et replaçant mes lunettes de soleils pour cacher la lueur irradiante, et donc peu discrète ( voir avatar), de mes yeux. Une fille se trouvait devant moi, visiblement, elle était mouillée... Oui nan pas dans ce sens là, enfin si.. Enfin bref, à cause de moi quoi.... Enfin de ma bouteille.

" Hm... Je suppose que... Si je dis que je me suis plongé dans le bain, ça ne passera pas comme excuse ?..."

Je m'époussetais les vêtements avant de détailler la jeune fille non sans pousser un long sifflement plus ou moins dragueur. Une vraie beauté aux cheveux flamboyants. Je faisais un léger petit sourire avant de chercher quelque chose à lui tendre afin qu'elle puisse se sécher, le hic c'est que j'avais ni mouchoir, ni serviette... Alors dans un grand moment d'élégance je lui donnais ma chemise.

" C'est pas très classe, mais au moins ça absorbera l'eau, ah si tu veux pas t'es pas obligé tu sais. On fait un peu avec les moyens du bord, ici."

Je riais doucement en regardant els gens qui me regardaient tout autours de moi, j'oubliais toujours ce détail... Mon énorme cicatrice et le trou dans ma poitrine. Soupirant en posant mes mains sur mes hanches, je finissais pas récupérer le sourire, me disant que quitte à avoir bousculer avec grâce et volupté une belle dame, autant se présenter en bonne et dûe forme.

" Moi c'est Yuri, les gens du coin m'appellent Yu' tu peux m'appeler comme tu veux... Et hm... Si tu veux réparation pour l'arrosage, je ne peux malheureusement pas grand chose."

Je me grattais nerveusement l'arrière du crâne, ce n'était pas le genre de situation que j'aimais le plus, d'autant que je ne savais rien de la femme devant moi, à part qu'elle était mouillée... Et très agréable à regarder... Bah pile ou face de réaction ,j'aviserai ensuite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Dim 1 Juil - 23:35

"Bon, les filles, vous m'avez toutes donné vos listes?"


Candrana s'adressait aux jeunes filles légèrement vêtues devant elle. C'était le jour de repos, du moins pour ses filles. Pour notre chère maquerelle, c'était celui des courses. Et par une telle chaleur, comme cela allait être jouissif. Enfin, bref, c'était son boulot. Oui, celui de faire jouir aussi. Donc, par cette chaude journée d'été, elle s'élança vers le marché, où elle comptait rester quelques temps, régler quelques différents avec certains clients et repartir avec toutes les choses indiquées sur les trois pages qu'elle tenait en main. En regardant tout cela, elle se demandait ce que pouvaient bien faire ses filles avec autant de barda. Elle monta donc dans la voiture louée et partit mourir de chaud dans le repaire des arnaqueurs, revendeurs plus ou moins louche et petits épiciers vendant tout et n'importe quoi...

Après une demie journée de route exténuante, elle arriva au beau milieu de l'après midi, exténuée avec une liste longue comme son bras et une forte envie de rentrer très vite à son hôtel. Mais Candrana fit juste poser sa valise et partit se promener dans le marché. La foule suante ne la gênait pas, elle appréciait de temps à autre d'avoir une vie autours d'elle. Une vie qui n'est pas enfermée dans une maison, à attendre chaque soir à piapiater, remplir des paperasses et se préparer pour les clients. Évidemment, elle fut bien remarqué. Toute de rouge vêtue, sous son ombrelle à tulle noir, elle portait cette fois une robe assez près du corps pour éviter de se frotter à tout et n'importe quoi avec ses habituels jupons. Donc on voyait encore plus comment elle était très bien faite. Et sans un regard ni même sourciller, elle traversa la foule compacte, évita adroitement quelques mains maladroites pour recevoir malencontreusement une bouteille et son contenue rafraichissant. Le contenant tomba dans un bruit de plastique en écho à celui du corps de son propriétaire. Observant le massacre, elle leva les yeux de sa tenue mouillée pour observer le goujat arroseur. En entendant le sifflement, elle n'eut aucune réaction. L'habitude, qu'y voulez vous? Et également par habitude, elle le détailla, ne pétant pas attention à ce qu'il disait. Banal, comme garçon. Quoiqu'il était plus naturel que ses clients. Il ne sentait pas la thune ni le désir primaire de se faire du bien. Il lui semblait que c'était la première fois depuis soixante-dix ans qu'elle rencontrait un tel homme. Candrana ne réagit que lorsqu'il tendit sa chemise devant elle. Elle la prit comme si il s'agissait d'un objet quelconque et le laissa finir sa tirade, son regard étant cette fois attiré par la cicatrice ornant son poitrail. Chacun son histoire... Elle tilta toutefois à sa remarque "les moyens du bord". Un peu comme elle faisait à Nabrest.

Une réparation? Et bien, il allait lui être utile. Lui rendant sa chemise, elle lui dit de son plus beau sourire, le visage aimable et lui dit délicatement:


"Et bien monsieur, en de tel cas, il faut savoir se comporter en homme galant jusqu'au bout. Donc, vous allez agréablement m'inviter à boire un coup, n'est il pas?"

Candrana s'avança vers le dénommé Yuri et le traina dans la direction dont il semblait venir, à la recherche d'un endroit où se rafraichir le gosier. Car il serait mentir que d'affirmer que la douche glacée ne fut pas une bénédiction pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Mer 4 Juil - 2:09

La jeune femme ne semblait pas vraiment ravie, c'était d'ailleurs compréhensible compte tenue de la situation, en tout cas, des quelques mots qu'elle me disait à ce moment là, elle semblait avoir une certaine éducation, je dois avouer que sur le coup ça me donnait un peu la gerbe, ayant été chevalier, je n'aimais pas cette façon prout-prout de parler... Même si je la maitrisais, quoi qu'il en soit elle me demandait bien rapidement réparation comme prévu me demandant de lui payer un coup à boire ce qui n'était que justice... Avant de me trainer par la ceinture.

" Je veux bien vous inviter mademoiselle en rouge mais.. En général l'invité traine pas l’hôte par la peau des fesses"

Je riais doucement repassant devant et prenant un rythme léger, les gens vêtus ainsi et ayant une certaine élégance n'étaient en général pas du genre à marcher avec vitesse, je croisais mes bras derrière la tête, marcher aussi doucement en gardant un œil sur une dame raffinée me rappelait mon époque en tant que chevalier de Miriam, ce qui n'était pas très réjouissant en somme enfin bref, nous arrivions bientôt là où j'avais pris l'eau, je tirait la chaise pour la demoiselle, moqueur et m'asseyais à mon tour, la laissant commander, ne choisissant donc pas pour elle, j'étais pas un chaperon non plus.

" Et donc... Mademoiselle.. Il est rare de voir des gens aussi raffinés dans leurs manières ici, je suis pas un porcoflic mais... Puis-je savoir ce que tu viens chercher en ces lieux ? Oh.. Simplement de la curiosité ne t'en fais pas, rien ne t'obliges à me répondre. A vrai dire tu peux même juste me faire rembourser ma dettes et reprendre tes affaires et moi les miennes c'est bien aussi"

Je secouais la main devant mon nez en soupirant, je n'étais certes pas très romantique et galant pour le coup, mais de toute façon je ne l'avais jamais été, alors pourquoi commencer maintenant. Je voyais mon Kokka de Kolak arriver et le sirotais tranquillement en profitant des décharges glacées que procuraient les glaçons. Poussant un soupire de satisfaction je m'étirais ensuite de façon nonchalante.

" Pour être franc avec toi, je n'aime pas perdre le précieux temps qu'il me reste à épiloguer, alors abrégeons et dépêchons de me faire pardonner ma petite erreur, non pas que j'aime pas la bonne compagnie mais..."

Mais le raffinement me donnait de l'urticaire Non pas que j'étais rustre, mais juste par overdose... Mais je pouvais pas lui dire ça, quand même. Enfin bref, souriant légèrement, mi-séducteur mi-ennuyé, j'attendais un peu que les choses avancent, pour peu qu'elles n'allaient pas avancer à reculons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Sam 7 Juil - 22:47

Candrana parcouru le marché pendant dix bonne minutes, suivant Yuri qui savait où se rendre. Avec ce qu'il lui avait dit précédemment, elle ne doutait pas qu'il connaissait bien le coin. Et cela lui serait sans doute utile... Mais plus tard. Pour le moment, elle allait juste apprécier de manipuler un pauvre hère maladroit, qui était un peu lent à son goût. Était ce la chaleur ou la prenait il pour une poupée de porcelaine? Son physique l'avait bien souvent avantagé, mais des fois elle souhaiterait qu'on lui parle d'égal à égal. Avoir tant de pouvoir sur sa petite communauté ne faisait que l'enfermer dans une solitude qui risquait de durer très longtemps...

Arrivant au bouiboui, l'homme continuait d'être galant. Mais dans certaines limites toutefois. Et elle le remerciait de ne pas lui commander, à tout les coups il pensait qu'elle allait commander. La maquerelle ne buvait que son thé spécial, pas du thé utilisé et réutilisé entre chaque client. Elle faisait elle même ça quand elle n'était qu'une simple catin à Nabrest... Et le monsieur en face ignorait tout, comme beaucoup de gens. Même son nom et elle commençait à en avoir ma du mademoiselle Candrana avait beau l'air d'avoir la trentaine, elle espérait qu'on cesse de lui donner des honneurs liés à l'âge. Si on savait qu'elle avait presque cent ans, on l’appellerai "Mamie? Soupirant, elle commanda une bière bien fraiche, espérant, qu'il ne la couperai pas à l'eau...

Elle leva un sourcil devant l'honnêteté de l'homme. Beaucoup aurait simplement espéré la tringler joyeusement dans une ruelle, et malgré le sifflement dont il l'avait gratifié au départ, Yuri semblait n'avoir aucune envie de draguer. Cela la surprenait et lui faisait également plaisir. Ha, comme elle appréciait de telle journée, loin du stupre et de la vanité de son métier. Pire qu'une prof, toujours elle revenait à son travail... Elle ne pipa mot tout en sirotant allégrement sa bière. Enfin siroter... Elle avait la descente très rapide et ayant finit sa boisson, elle remit violemment sur la table, appréciant ce petit plaisir. Elle sourit délicatement à l'homme et commença à prendre la parole, le tutoyant puisqu'il semblait ne pas vouloir pratiquer le vouvoiement.


"Bon, pour commencer, arrête avec les "mademoiselle" ça me donne des démangeaisons et ça ne me correspond absolument pas. Et je risque de malencontreusement faire rencontrer mon front avec ton nez. Je m'appelle Candrana pour ta gouverne."

Elle fit tourner son doigt sur le bord du verre et reprit.


"Ensuite, pour répondre à ta petite indiscrétion, je fais simplement des courses. J'ai certaines responsabilités et j'apprécie toujours de sortir du travail, retourner à la vie normale. Si tu passais très longtemps enfermé dans un lieu qui t'empêche de respirer, tu dois comprendre ce que je ressent... "

Candrana tourna son regard vers la rue, le joli petit théâtre de la vie. Des fois, ho comme elle aimerait retourner à cette époque bénie de liberté... Elle fronça les sourcils et observa Yuri un moment, avant de lui dire:


"Dit moi... J'ai crû comprendre avec tes muscles et tes cicatrices que tu sais te battre. J'aurai besoin de ta protection... et également d'une personne pour me changer les idées. Connais tu un endroit loin de toutes habitations dans le coin? J'admet que c'est difficile, mais je souhaiterai te proposer un petit... travail. Payé évidemment, mais qui demande un certain contrôle de sois et d'honnêteté. T'en dis quoi?"

Elle s'appuya sur le dossier de sa chaise et attendit une réponse. Soit il partait, soit il prenait. Au choix. Et elle espérait qu'il allait prendre, elle voulait s'amuser un peu en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Dim 8 Juil - 0:40

La beuverie était agréable, enfin si on oubliait que c'est moi qui devait payer en fait, quoi qu'il en soit, la dame en rouge semblait affichait un certain ennuie à son tour, peut-être que j'avais dit un truc qu'il fallait pas, c'était souvenant le cas, que je dises des trucs qu'il fallait pas. Enfin quoi qu'il en soit je sirotais mon breuvage la regardant toujours d'un oeil au moins, car je n'étais visiblement pas près de pouvoir aller acheter mon ventilo. Quoi qu'il en soit, triturant son verre elle me disait sans détours:

"Bon, pour commencer, arrête avec les "mademoiselle" ça me donne des démangeaisons et ça ne me correspond absolument pas. Et je risque de malencontreusement faire rencontrer mon front avec ton nez. Je m'appelle Candrana pour ta gouverne."

Ah bah voilà, je comprenais déjà mieux cette façon de parler. Je souriais amicalement, j'étais déjà plus enclin à partager du temps avec la dame de rouge. Candrana hein... Je gravais ce nom dans ma tête au fer rouge... Ahahah la blagounette, la dam rouge.... fer rouge... Bref, je renforçais le sourire présent sr mon visage en pensant ça. Bref, je gardais en tête qu'elle voulait que je lui parle normalement, visiblement, écoutant les quelques mots qu'elle enchainait rapidement aux précédents:

"Ensuite, pour répondre à ta petite indiscrétion, je fais simplement des courses. J'ai certaines responsabilités et j'apprécie toujours de sortir du travail, retourner à la vie normale. Si tu passais très longtemps enfermé dans un lieu qui t'empêche de respirer, tu dois comprendre ce que je ressent... "

J'hochais la tête positivement, je connaissais l'impression d'être étouffé par des responsabilité qui n'étaient au final qu'un cycle sans fin et sans liberté, dorée ou platinée, la cage restait une cage comme je disais si bien. Mon visage montrait un peu plus d’intéressement au fil du temps, elle n'était pas si chiante que ça en fait, je pensais qu'elle était une sorte d'aristocrate prout-prout qui s'était perdue au marché de Phil, mais en fin de compte elle semblait bien plus agréable que ça. Finalement elle me disait:

"Dit moi... J'ai crû comprendre avec tes muscles et tes cicatrices que tu sais te battre. J'aurai besoin de ta protection... et également d'une personne pour me changer les idées. Connais tu un endroit loin de toutes habitations dans le coin? J'admet que c'est difficile, mais je souhaiterai te proposer un petit... travail. Payé évidemment, mais qui demande un certain contrôle de sois et d'honnêteté. T'en dis quoi?"

Ah là, elle me prenait par les sentiments, mon visages de déconneur prenait des traits plus sérieux alors que mon regard violet irradiant se plongeait dans les yeux de Candrana. Il y avait quelques habitation plus ou moins abandonnées qui trainaient ici et là, en périphérie, ce n'était donc pas un soucis. Je posais les coudes sur la table et entrelaçais mes doigts entre-eux avant de poser mon menton dessus.

" Oh ? Tu commences à me plaire Candrana, j'aime les gens qui vont droit aux bouts des choses. En effet je connais quelques lieux comme tu les veux, mon bureau lui-même est en périphérie de la ville et je connais quelques bâtiments désaffectés aussi. Et ça tombe bien aussi, je suis l'un des meilleurs que tu peux engager ici, après Seto. Mais mes prix son plus attractifs je crois"

Je riais de vive voix, ce n'était certes pas l'humilité qui m'étouffait pour le coup, mais il fallait bien se faire un peu de pub de temps en temps, sinon les boulots ne tomberaient jamais. Cependant j'avais certes envie de tuer l'ennuie et de gagner une récompense, mais je n'étais pas stupide., je voulais un minimum syndicale de détails.

" Et à part qu'il faut te protéger et te faire passer du bon temps, si tu m'expliquais en quoi consiste la mission ? Donnes moi au moins quelques détails, ou bien même quelques but ou ce que je vais faire exactement. Et surtout, comment on peut mêler protectorat et bon temps ? Bref.. je veux quelques détails mais j'accepte dans tous les cas. Mais discutons en chemin, ou dans mon bureau si c'est long si tu veux bien, Cand'-chan"

Je souriais tendrement, me redressant après avoir finit ma je l'invitais à me suivre, gardant donc un oeil sur elle puisque si elle me demandait un protectorat c'est qu'il y avait une raison, ou qu'elle voulait tuer l'ennuie, mais dans tous les cas, j'étais récompensé et tuais mon propre ennuie, alors pas de soucis. Après quelques minute nous arrivions dans mon petit bureau.

" J'écoute, fais comme chez toi le client est roi."

Faisais-je finalement en lui faisait signe de se poser sur le canapés si elle le voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Mar 10 Juil - 1:19

Candrana observa Yuri, pendant qu'il réfléchissait. Peu de temps donc. L'homme semblait aimer quand ça allait droit au but. Tant mieux, pas de pincettes, d'éternels tours autours du pot, bref, on fait ce qu'on a à faire. Un homme comme ça, c'était parfait, pile ce dont elle avait besoin. Depuis quelques années, beaucoup de personnes de la nuit espéraient la faire tomber. Ou même certains clients puissants craignant que certains de leurs petits plaisirs ne fassent surface. Cinquante ans qu'elle était dans le métier, elle avait de quoi faire tomber des têtes. Mais quel intérêt? La maquerelle n'avait pas besoin de publicité de ce genre. Si les regards pouvaient converger loin d'elle cela l'arrangeait. Quand il parla de Seto, elle ne réagit pas. Elle avait déjà songé à s'offrir ses services, mais c'était un coup à perdre son commerce... Et l'idée d'attractivité des prix, cela l'intéressait. La finance c'était un peu plus son domaine. Peut être à l'avenir pourrait elle faire jouer la concurrence à son compte...

Quand il lui demanda plus de renseignements, elle lui répondit que si les oreilles indiscrètes pouvaient éviter d'être au courant de telles affaires, cela serait tout à son honneur. Et elle se leva donc, et suivit celui qui allait sans doute bientôt être à son service. Moyennant monnaie sonnante et trébuchante, évidemment, mais à son service. C'était tout ce qui comptait. Et qu'il ne saute et/ ou ne tue pas ses filles sans son autorisation bien sûr! En le suivant, Candrana remarqua qu'en réalité ils étaient plus éloignés du centre qu'elle ne le pensait. Elle allait encore devoir traverser la foule pour retourner à son hôtel... À moins qu'elle n'appelle son chauffeur et qu'il lui ramène tout... Ha, l'argent offrait bien des bonheurs, mais également de l'oisiveté et une fainéantise qui en devenait presque dangereuse. Et apparemment, Yuri ne semblait pas connaître une telle situation vu la simplicité du lieu où se trouvait son bureau. Et de la pièce en elle même. Il ne semblait vouloir ne laisser aucune prise sur lui à ses adversaires. Bah oui, n'importe quel andouille peut se faire passer pour un client/ami, pour mieux vous avoir ensuite.

Candrana s'assit dans le canapé et expliqua la situation. Mieux valait ne cacher que sa longévité au monsieur là.


"Bon, alors, pour commencer, je suis une maquerelle à la tête d'une maison très réputée et financièrement élevée. Ce qui implique des responsabilités auxquelles je ne peux me soustraire pour me défendre. Et quand on est important, on s'attire pas mal d'antipathie, surtout dans un boulot comme le mien, quand on ne dépend d'aucune mafia. Et comme je ne suis pas toujours très futfut, j'ai développé mon rayonnement, mais à présent ma seule présence ne suffit pas à ma protection. Et j'ai autre chose à faire que d'embaucher des petits loubard pour protéger mes filles. Je préfère les pros pour ça. Et j'ai pas de temps à aller en chercher à Nabrest. Donc te croiser est une véritable bénédiction. Autant que la douche froide que tu m'as offerte. Bien évidemment, tu recevra une paye à la fin de chaque mois, tu sera nourris et logé. Dans mon établissement, c'est pour ça que je voudrai également que tu sois... maître de toi."

Candrana eut un petit sourire et passa à la deuxième explication, en levant son doigt au passage.

"Deuxièmement, moi, je suis dans le métier depuis trop longtemps pour m'amuser avec les clients. Et supporter les pias pias de filles, ça va bien une fois par mois. Donc, j'aimerai, non, pas qu'on s'envoie en l'air, j'ai eu ma dose, mais que tu combattes avec moi. De temps à autre, comme ça, pour le plaisir et pour bouger un peu. Autrement qu'à l'horizontal, si tu vois... Et je propose que nous testions tes capacités dans la cours derrière. Non seulement je pourrai vérifier tes capacités brutes, mais également voir si tu peux te retenir, histoire que ton bureau ne soit pas qu'un simple tas de gravas."


Candrana sourit délicatement, espérant avoir appâté le mercenaire. Ce n'était pas tout les jours qu'on en tombait sur un comme ça, dans la foule. Appuyée à l'accoudoir, elle ne lâcha pas Yuri de ses yeux mordorés, attendant un oui ou un non de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Mar 10 Juil - 15:37

Nous nous trouvions donc tout les deux chez moi, je la regardait, apparemment elle était décidée de me dire ce qu'elle voulait exactement de moi. Elle disait être une maquerelle, je ne me privais pas de sourire, si elle ne me l'avais pas dit, je ne l'aurais surement pas deviné. Sa maison semblait réputée et aisée, je ne connaissais cependant pas, il fallait dire que payer pour coucher c'était déjà étrange dans ma tête, alors qui en plus n'aimait pas rouler sur l'or.... Enfin passons, je continuais de l'écouter avec attention. Elle semblait craindre d'attirer trop de danger d'autant qu'elle n'appartenait pas à une mafia... Compréhensible.

Rapidement elle en venait au fait, elle voulait un pro pour s'occuper de la sécurité de sa demeure... Et que cette personne devait être maitre d'elle-même, puisqu'elle serait nourris, loger dans l'établissement, ce qui me fit d'ailleurs tiquer.... Je n'aimais pas être ancrer à des points précis trop longtemps, je continuais cependant de la regarder, je comprenais pourquoi elle me disait ça, bien sûr il était logique que le chef de la sécurité ne devait pas s'amuser à s'envoyer en l'air toute la journée. Elle me disait ensuite qu'elle avait passé le temps des arts du kamasutra et des piailleries entre filles. Mais qu'elle voulait se décrasser de temps en temps au combat. Elle voulait me tester visiblement. Me redressant je disais alors:

" Si tu veux bien patienter deux petites minutes, que je me change"

J'entrais dans une pièce à côté et retirais tout ce que je portais... Pour ensuite enfiler ma tenue habituel, des bottes de combat, un pantalon assez large et résistant semblant à un treillis, mais unicolore. Une sorte de longue bure par-dessus un manche longue gris, elle même grise et blanche. Je ne mettais pas mes protections en argents, ce n’était pas nécessaire pour un test à ce niveau. Je quittais ladite pièce en souriant doucement:

" La proposition est intéressante, cependant j'émets quelques clauses pour ce contrat. Premièrement, je pourrais assurer la sécurité, mais je ne serais pas toujours là, j'ai des équipiers de confiances qui peuvent s'en occuper ou bien même des gardien très... intéressant"

Disant ceci, je faisais apparaître une armure d'argent, qui s'inclinait respectueusement. Puis la faisais disparaître. En haussant les épaules. Puis je faisais un large sourire avant d'ajouter à mes dire une des choses les plus important possible:

" Secondement... Je ne vais nul part sans mon chien, c'est mon partenaire, pas de chien, pas de Yuri, bien qu'il soit un chiot plus qu'un chien, à l'heure actuelle. Je suis un mercenaire un peu particulier n'est-il pas, l'argent ne me motive qu'à 50% oh et ne t'en fais pas, je m'intéresse pas à tes filles."

J'haussais à nouveau les épaules me dirigeant vers l'arrière cours, si elle refusait, au moins c'était fait et je lui donnerais les coordonnée d'amis professionnels, si elle acceptait, et bien elle acceptait, dans tous les cas ça ne changeait rien pour moi. Arrivant dans la cours je m'étirais. Je ne la sous-estimais pas non... J'avais formée Lucia et Alwine donc je savais que les femmes pouvaient être très puissantes, mais c'est aussi parce que j'avais formé ces deux là que peu d'opposants m'effrayaient vraiment.

" Noblesse oblige, je te laisse porter le premier coup, a ton aise..." Mon ton devenait plus sérieux " n'hésites surtout pas, il y a peu de chance que tu perces mes défenses..."

Disais-je finalement tout sourire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Mar 24 Juil - 3:46

[PNJ mode]

    Chaud. Il faisait chaud, par ici. D'un autre côté, pour qui était originaire de l'Iceberg Nebula, à l'extrême nord de Gaea et sous les glaces, tous les climats au presque semblaient chaud, et il fallait donc relativiser quelque peu ce propos, même si, d'un autre côté, cette chaleur-ci était peut-être, voir même sans doute, plus importante que bien d'autres chaleurs qu'elle avait rencontré depuis qu'elle avait quitté les côtes nordiques où elle était née, là où l'eau froide claquait contre les arrêtes de glace. Toutefois, elle avait eu largement l'occasion, depuis ce temps-là, de s’acclimater à la chaleur, et aujourd'hui celle-ci ne représentait plus guère plus qu'une gêne mineure pour elle. De toute façon, qu'était-ce que le climat pour une chasseresse comme elle, sinon un vague paramètre pouvant influencer une chasse mais nullement excuser son échec ? Le climat ne l’avait jamais empêché de chasser jusqu'ici, et il ne l'avait pas non plus empêché d'attraper sa proie ce jour-là... avec un petit bonus inattendu, même.

    Ce jour-là, la chasseresse – Brynhild Ingvalddòttir de son véritable nom – avait en effet poursuivit un humain jusque dans une cache secrète grâce à ses pouvoirs spéciaux... et l'avait découverte pleine d'autres humains. C'était donc avec une joie non dissimulée qu'elle avait massacré tout ce petit monde, et qu'elle dévorait maintenant. Hum, décidément, même les brutes pouvaient avoir de la chance ! Celle qui pensait ainsi, tout en dévorant son tas de cadavre, était une grande Teremundo de plus de deux mètres de haut, ce qui était non pas un effet de sa transformation monstrueuse mais bel et bien sa taille normale. Elle était également très musclée, un véritable colosse, ce qui laissait bien peu de place à la féminité, et laissait présager de sa terrible force, surtout augmentée de ses capacités monstrueuses. Ses longs cheveux étaient blonds et ses yeux aussi bleus que le ciel, lui conférant un aspect plus sauvage encore, renforcé si besoin était par les peaux de bête qu'elle portait en guise de vêtements, formant un ensemble qui couvrait son grand corps puissant tout en lui laissant une large liberté de mouvement dans ses actions.

    Tout en embrochant une tête avec la lance qui était son arme fétiche et, après l'avoir séparée du corps par un puissant et expert mouvement de traction, la porter à sa bouche, la chasseresse vit un papier tomber d'une des poches du corps ainsi rejeté. Curieuse, elle le ramassa et vit qu'il portait un nom ainsi qu'une somme en penas et des instructions – auxquelles elle ne fit pas attention – et qu'y était jointe une photo. Ce n'était pas un avis de recherche officiel mais c'était tout comme : quelqu'un voulait la tête de cette « Candra Rhydd »... ou autre chose, en fait, elle ne pouvait pas trop le savoir sans lire les instructions en petits caractères, et elle avait la flemme. De toute façon, de son point de vue c'était surtout une proie toute désignée qui tombait du ciel. La traquer serait amusant, surtout si elle se savait en danger. Vu le faible niveau du présumé tueur engagé pour elle, cela ne devrait pas être trop difficile – sauf si sa mission n'était pas de tué, encore une fois – et e tous cas cela lui plaisait bien, ce qui était la seule raison dont elle avait vraiment besoin, elle qui était son propre maître et l'avait toujours été depuis sa transformation.

    Voilà donc comment, laissant derrière elle quelques restes humains et un ordre de mission demandant de se charger de négocier quelque chose avec Candra en lui glissant un pot-de-vin auquel elle n'avait pas plus prêté attention qu'aux lignes spécifiant la mission ou qu'à l'argent des autres victimes – quel besoin d'argent, quand la chasse était votre occupation quotidienne ? – Brynhild s'était-elle mise en quête de sa nouvelle proie, dont elle avait gardé la photo. Elle était une très bonne traqueuse, et savait retrouver une proie en questionnant d'autres personnes – et en les dévorant ensuite, le plus souvent, cela évitait de laisser des traces – aussi retrouva-t-elle finalement Candra au Marché de Phil. Des personnes l'avaient vu dans la rue, se dirigeant vers le bureau d'un mercenaire. Un peu plus de piquant ? Ce n'était pas pour lui déplaire ! Une fois au lieu indiqué, elle se repéra à l'odeur – elle avait un odorat particulièrement développé, même pour une Teremundo – repérant facilement celle d'un homme, d'une femme... et d'un chien ? Bah, pourquoi pas ! Ce n'était pas ça qui allait l'arrêter !

    Et ce fut ainsi, en se fiant à son odorat, que Brynhild Ingvalddòttir sauta dans l'arrière-cour de Yuri, arrivant comme une fleur au moment où celui-ci et Candra allaient se livrer à un duel amical. D'un coup d’œil rapide, elle les dévisagea, regarda la photo qui se trouvait dans sa main gauche, puis pointa sa lance, tenue dans l'autre main, sur la maquerelle.

     « Hey, toi ! T'es Candra Rhydd, c'est ça ? J'suis là pour te buter et te bouffer, mais tu peux opposer une résistance, ce sera plus marrant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Sam 29 Sep - 14:40

    Les choses semblaient bien tranquilles, semblaient seulement car il ne fallait finalement pas très longtemps avant que les ennuis ne viennent toquer à ma porte sans me laisser la chance de profiter d’une journée paisible. Putain, mais pourquoi les gonzesses m’attiraient des emmerdes à longueur de temps, c’est une conspiration c’est ça ? Un complot pour me faire devenir gay pour faire tourner l’industrie du Yaoi ? Pour troller mon nom ? …. Je soupirais longuement alors que la personne face à moi se présentait :

    « Hey, toi ! T'es Candra Rhydd, c'est ça ? J'suis là pour te buter et te bouffer, mais tu peux opposer une résistance, ce sera plus marrant ! »

    Elle ne venait pas pour moi ? Exceeeeeeeeellent ! … J’aurais aimé dire ça, mis laisser une gonzesse face à un teremundo ce n’était pas mon genre, en fait laisser un teremundo se pavaner c’était pas mon genre, mais je n’allais pas combattre avec une rousse dans mes pieds. Je faisais quelqu’un pas sur le côté et PAF le coup du lapin pour assommer la demoiselle. Je riais doucement avant de la poser dans l’herbe pas loin. La regardant, elle n’allait pas aimé au réveil, quel que soit le moment où elle se réveillerait.

    « Désolé, j’suis pas élégant et j’m'en tripote la nouille. Boooon… Alors machin Tu penses en avoir assez dans le froc pour te frotter à moi ? Tu vas déguster sévère j’te previens… »

    Je tendais mes bras sur le côté avant de former des chaînes autours des bras en question. Je regardais fixement la teremundos avec un air pour le moins sans équivoque… Elle faisait un pas en avant, je l’attaquais sans le moindre remord, après tout allait-elle avoir d remord de nous attaquer , elle ? Je souriais cependant confiant, je ne comptais pas me laisser faire et depuis l’épisode du Dva, j’étais différent, je n’étais plus le même homme, j’avais un putain de générateur d’iron man dans le bide, fuck yeah ! Enfin bref, je regardais mon opposant avant de lui dire :

    « Et donc Bidule…Tu vas faire quoi ? Me transpercer le cœur avec son gros manche pointu ? Allez viens j’t’attends, ça fait un bail que j’me suis pas dégourdit, depuis le Dva en fait. Ca m’fera du bien de me bastonner un peu. »

    Je faisais apparaitre plusieurs armures en argent qui se mettaient en formation autours de la dame rouge qui dormait, je voulais pas qu’elle se fasse tuée stupidement dans son sommeil donc bon, je lui donnait une assurance survie là. Je faisais léviter mes chaînes de façon dangereuses tel des serpents prêts à jaillir sur une proie, mais pour le moment j’attendais les réaction de la lancière, peut-être allait-elle simplement fuir devant le combat qui se profilait devant elle… Ou pas ceci dit.

    « Allez décides toi Paire-de-néné-sans-nom-chan… J’ai pas toute la journée, ch’ui un homme occupé. »

    « Wahouuuuuu Whouf ! Whouf ! »

    « Oui c’bien ce que je dis, j’dois pécho pour me vider les co-----munnes d’Ethera sont luxuriantes…. Jolie censure… »

    « Grrrrrrrrr WHAOUUUUUUUUUUUUU »

    C’est sur cet échange Ô combien passionnant, que je continuais d’attendre les réaction de la lancière au nom impossible à retenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Ven 12 Oct - 18:42

    Il y avait deux proies de présentes sur les lieux, celle qu'on lui avait désignée comme cible et une autre, mais ce n'était pas cela qui allait arrêter une chasseresse de son niveau, non mais ! S'il y avait deux proies, elle en mangerait deux pour le prix d'une et voilà tout. Et peut-être la proie canine aussi, tant qu'à faire. Mais alors qu'elle évaluait la situation, l'homme inconnu qui étant sa seconde proie du jour se déplaça vers la proie principale, celle qu'on lui avait désignée d'avance et... l’assomma avant d'aller l'étendre plus loin. Woh, c'était quoi ça ? Il croyait la protéger comme ça ?

    « Désolé, j’suis pas élégant et j’m'en tripote la nouille. Boooon… Alors machin Tu penses en avoir assez dans le froc pour te frotter à moi ? Tu vas déguster sévère j’te previens… »


    Bon, visiblement il avait un style assez particulier au niveau du vocabulaire... Brynhild le regarda avec une pointe de perplexité, histoire de voir s'il essayait de plaisanter, de la provoquer, ou de lui faire des avances. Comme toujours lorsqu'elle réfléchissait avec sa lance en main – c'est à dire presque toujours, vu qu'elle se baladait tout le temps avec, elle se grattait distraitement les fesses avec le bout de ladite lance, tout en affichant un air assez perplexe. Oui, on n'a jamais dit que c'était une championne de réflexion, à part dans son domaine, à savoir celui de la chasse, que ce soit lors de la traque ou lors du combat contre ses proies. Enfin, vu qu'il avait fait apparaître des chaînes de combat, sans doute était-il plutôt belliqueux pour le coup... enfin, c'était probable, non ?

    « Et donc Bidule…Tu vas faire quoi ? Me transpercer le cœur avec son gros manche pointu ? Allez viens j’t’attends, ça fait un bail que j’me suis pas dégourdit, depuis le Dva en fait. Ca m’fera du bien de me bastonner un peu. »

    Ah ben voilà ! Enfin un mot qu'elle comprenait ! Se bastonner, ça, ça la connaissait ! La baston c'était simple, facile et efficace, et en plus généralement elle gagnait ! Bon visiblement Machin avait eut l'occasion de survivre au Dva, donc il devait être fort en plus, et résistant, on pouvait lui taper dessus longtemps, ça allait être amusant ! Pendant que la jeune femme souriait, se remettant en position de combat, des armures apparurent, se mettant en protection défensive autour de sa proie principale. Ce n'était pas grave, elle allait d'abord tuer l'homme, le manger, puis si les armures étaient toujours là elle les détruirait et s'occuperait de sa cible. Un plan simple et efficace.

    « Allez décides toi Paire-de-néné-sans-nom-chan… J’ai pas toute la journée, ch’ui un homme occupé. »

    « Wahouuuuuu Whouf ! Whouf ! »

    « Oui c’bien ce que je dis, j’dois pécho pour me vider les co-----munnes d’Ethera sont luxuriantes…. Jolie censure… »

    « Grrrrrrrrr WHAOUUUUUUUUUUUUU »

    Il voulait donc se battre et en même temps faire des plaisanteries vaseuses ? Bah, en même temps, c'était son droit, et c'était pas ça qui allait l'empêcher de le bouffer et de régler son compte à son agaçant et grognant compagnon quadrupède ! La chasseresse pointa donc sa lance vers lui, relâchant sa puissance de Teremundo et se préparant à l'assaut.

     « Hey, Machin ! T'as fini de faire de l'esprit, on peut passer à la baston ? Oh et sache que je m'appelle pas Bidule mais Brynhild Ingvalddòttir, et que j'te remercie de fournir une distraction plus intéressante que l'autre gonzesse qui se fait assommer tout de suite là, ça aide à m'ouvrir l'appétit ! Mais... j'vais quand même te butter ! »







    Race: Teremundo // Nom: Brynhild Ingvalddòttir
    Taille: 2 mètre 3 // Poids: 98 kilos
    Créateur: -

    Info: Brynhild est une véritable colosse, issue d'une communauté de pêcheur vivant sur les côtes de l'Iceberg Nebula. Humaine, elle chassait déjà tout un tas de choses, des phoques aux ours polaires. Sa vie a basculé quand le guérisseur de sa petite communauté s'est transformé en Teremundo et a transformé la majeur partie du village, avec dans l'idée d'obtenir une armée de goule. Malheureusement pour lui la puissance de Brynhild était déjà énorme et elle n'était pas du genre à suivre qui que ce soit : elle lui arracha la tête, le dévora, puis dévora tous les autres avant de partir à la découverte du monde. Aujourd'hui, c'est une chasseuse solitaire, qui refuse de s'intégrer dans quelque structure que ce soit, même le classement des Huit Grands. Elle traque tout, que ce soient les animaux, les humains ou les Teremundos, toujours à la recherche de nouveaux défis et de nouvelles proies originales.
    Arts occultes: Art martial occulte : Art de la chasse // Art élémentaire : glace // Art de soutien : Immunité au froid // Art extra-sensoriel, art de la faune : art de la chasse, du camouflage et de la traque // Art du Teremundo
    Technique exclusive: Cri bestial : Brynhild pousse un rugissement animal qui fait fuir les animaux et les gens faibles.
    Ciblage : Avec sa lance, Brynhild peut infliger un coup qui au lieu de blesser sa cible la marquera de façon occulte et permettra à la chasseresse de la suivre partout.

    Ne souhaitant pas outre mesure prolonger la phase de parlotte, la jeune femme lança une série de Quasars du bout de sa lance, légèrement moins puissants que d'ordinaire mais en rafale, avant d'en profiter pour bondir son son adversaire et lui porter un coup de lance précis, visant avec une exactitude chirurgicale... un point vulnérable de son ventre. Bah hé, elle allait pas lui faire plaisir en visant son cœur. C'était un coup extrêmement rapide, puissant et précis, du genre qu'on porte pour abattre d'un coup une grosse bête comme par exemple un ours. Mais bien sûr, elle n'avait pas affaire à un ours, ici. Néanmoins cela allait lui permettre au mieux d'éliminer la menace rapidement, au pire d'évaluer sa force et sa façon de réagir. Maintenant, Brynhild était passé en mode traque/combat, et cet homme était son gibier du moment. Elle ne laisserait rien passé, et l'évaluerait comme une nouvelle bête sauvage... avant de lui donner le coup de grâce !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Sam 13 Oct - 17:53


    Résumons, j’avais un teremundo sanguinaire, blonde de surcroit pour ne rien lui ajouter de positif, qui voulait m’empaler avec son gros bout… Enfin qui voulait surtout empaler la rousse, mais ça je m’en foutais royalement. Pour le moment elle semblait motivée à me combattre, mais j’étais pas vraiment du genre tendre tendre avec les teremundo en général… Finalement elle finissait par dire quelques mots, vraisemblablement la hache de guerre était déterrée. Elle avait l’air quand même un peu conne la géante blondasse, j’allais l’appeler Ingrid.

    « Hey, Machin ! T'as fini de faire de l'esprit, on peut passer à la baston ? Oh et sache que je m'appelle pas Bidule mais Brynhild Ingvalddòttir, et que j'te remercie de fournir une distraction plus intéressante que l'autre gonzesse qui se fait assommer tout de suite là, ça aide à m'ouvrir l'appétit ! Mais... j'vais quand même te butter ! »

    Machin ? Elle me retournait mes mots là… Et c’était quoi ce vieux nom pourris qui sent la brie ? Pour moi ça resterait ingrid et puis c’est tout. Enfin elle allait visiblement me buter à présent, quel manque de civilité… Nan je déconne. Je souriais de façon presque heureusement quand elle commençait à nous bombarder, moi et mon chien nous nous séparions alors pour éviter la salve, osef de la rousse allongée derrière. Enfin je n’avais pas vraiment le temps de me reposer puisque la grosse barbare blonde me fonçait dessus lance à la main.

    « Gate Of Babylone »

    Je faisais apparaitre un bon mur d’argent fin mas extrêmement solide, entre mon corps et sa lance, arrêtant le coup avec un léger sourire, au moins je pouvais garder mes intestins pour l’instant, je courrais autours de mon mur pour venir tenter de décocher un puissant coup de poing dans la joue de la géante, avec les chaînes entourées autours de me bras et ma force et vitesse naturellement doublée, ça risquait de faire mal. Finalement je la regardais avec un sourire et portais une gourde à ma bouche avant de cracher l’eau sur elle en y incorporant un rayon intangible de couleur rouge.

    « Byoki Karada »

    Le fait de se faire toucher par ce rayon diminuait la puissance physique et magique, de quoi donnait un court avantage durant un combat, mais pour l’instant je me contentais de faire attention à sa lance reculant sourire aux lèvres, je tendais une main vers le mur d’argent pour le faire fondre avant de propulser des pieux vers la blonde. Elle les bloquerait surement mais ce n’était pas très grave… Je faisais fondre le bout de mes chaines pour en faire des lames et je portais un large fauchage devant moi coupant un arbre en deux au passage. Souriant faiblement je décidais de tenter d’en finir rapidement.

    « Shiro Nigiri »

    J’attrapais l’arbre avec ma force mental et l’envoyait avec puissance sur la blonde… Défonçant le mur de mon ancien bureau par la même occasion. Je riais aux éclats avant de me gratter nerveusement l’arrière du crâne.

    « On sent que je retourne dans la section-I moi… Pauvre maison… Bah c’est pas grave, je dirais que c’est la faute à Raph Hadeus… Allez Ingrid, viens faire mumuse avec tonton Yuuri »

    Souriant toujours en coin, j’attendais la suite des événements avec une certaines hâte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Jeu 18 Oct - 5:01

    Le combat avait enfin commencé pour de bon, et visiblement la chasseresse n'avait pas affaire à un amateur, cette fois-ci. Elle allait avoir un peu de résistance, et ce n'était vraiment pas pour lui déplaire, loin de là même ! Le duo humano-canin se sépara pour éviter sa première rafale de tirs, mais elle n'y fit pas plus longuement attention que cela, enchaînant déjà. Après tout, ça n'avait été qu'une diversion, alors aucune raison de se tracasser pour si peu, autant continuer avec son coup de lance spécial grosse bête à abattre !

    « Gate Of Babylone »

    L'homme avait matérialisé entre eux un mur d'argent, qui parvint à stopper son attaque en dépit de sa puissance. Il avait visiblement des ressources à ne pas sous-estimer ! Ce n'était pas le moment d'y penser, toutefois, car le combat continuait. Le jeune homme faisait le tour de son propre pour l'attaquer, mais cela elle avait eut le temps de le voir venir. Le Teremundo bloqua donc d'assaut avec le manche de sa lance, encaissant le choc grâce à ses muscles puissants. Elle n'était par contre pas du tout préparé à « l'attaque » suivante, quand son adversaire porta sa gourde d'eau à ses lèvres avant de la recracher sur elle. Enfin surtout elle n'aurait pas pensé que cela aurait un réel effet, ne comprenant pas sur le moment le but de la manœuvre.

    « Byoki Karada »

    Au dernier moment, l'eau s'était teintée d'une couleur rouge, et quand elle la mouilla, Brynhild se sentit comme prise d'une faiblesse passagère. Elle tenta tout de même de le frapper de sa lance, par pur et simple réflexe, mais il s'était déjà écarter, modelant son mur d'argent pour en faire des pieux qu'il lança sur elle. Faisant glisser le manche de son arme pour l'avoir bien en main, la jeune femme monstrueuse usa de celle-ci comme un bâton de défense, la faisant tournoyer rapidement devant elle, chargée en énergie, pour parer la déferlante d'attaques. Malheureusement, sa faiblesse fit qu'elle en laissa passer un qui, seulement dévier, vint lui déchirer superficiellement le flanc droit avant d'aller se ficher dans la terre plus loin. Pendant ce temps, les chaînes de son opposant, maintenant terminées par des lames, avaient été trancher la flore locale, à savoir un arbre qui se trouvait là, elle-même reculant largement d'un bond pour ne pas risquer d'être toucher par le coup.

    « Shiro Nigiri »

    Sans même le toucher, voilà que son adversaire semblait saisir l'arbre par la penser et... le lui balancer dessus ! Brynhild, surprise, n'eut que le temps d'imbiber la pointe de sa lance avec de l'énergie Quasar et d'essayer de porter un coup pour briser le « projectile » en deux. Malheureuse, sa puissance tant magique, au niveau de la charge, que physique, sur le coup en lui-même, était toujours affaiblie, et l'arbre survécu au choc, l'envoyant bouler avec seulement un peu moins de force dans un mur qui s'effondra autour d'elle, la laissant sonnée.

    « On sent que je retourne dans la section-I moi… Pauvre maison… Bah c’est pas grave, je dirais que c’est la faute à Raph Hadeus… Allez Ingrid, viens faire mumuse avec tonton Yuuri »

    Ingrid ? C'était elle qu'il appelait comme ça ? Avec un grognement, la chasseresse chargea un nouveau coup et pulvérisa cette fois la partie de l'arbre, déjà fragilisée, qui se trouvait juste devant elle, avant de s'extirper des décombres, grognante, du coulant de son flanc blessé et plusieurs écorchures plus mineures se faisant voire sur elle.

     « Hé Machin ! Vient pas me faire croire que tu t'appelles Yuri, même avec un double u, j'suis peut-être une barbare mais j'sais quand même ce que ça veut dire du « yuri », y avait une fille dans mon village qui voulait toujours en faire ! L'avait un goût de poulet d'ailleurs... bref ! Et puis moi j't'ai dis que c'était Brynhild Ingvalddòttir, pas Ingrid, fait un peu gaffe ! »

    Tout ça faisait dire une chose à la Teremundo : ce mec, là, il était en train de se foutre de sa tronche, et c'était franchement pas le genre de choses qu'elle appréciait outre mesure, ça non ! Elle allait le tuer deux fois plus pour la peine, non mais !

     « Et j'sais pas ce que c'était cette eau rouge que tu m'as cracher dessus, mais de un c'est dégueux, de deux c'est lâche, et de trois, j'vais te faire payer tes procédés ! »

    Ajustant sa vision de façon très précise pendant qu'elle parlait, et tout en pointant sa lance sur lui, la jeune femme monstrueuse lança une nouvelle rafale de Quasars... sauf que cette fois, ce n'étaient plus de simples boules destructrices : tant qu'elle restait ainsi à le viser, ses attaques frappaient pile poil sa cible, et avaient même une légère faculté à le suivre dans ses mouvements, changeant d'angle une fois s'il bougeait pour essayer de les éviter. Une technique spéciale bien pratique pour abattre les monstres trop mobiles. Pendant ce temps, elle formait dans sa main libre une réplique exacte de sa lance, sauf qu'elle était en glace, avec un bout extrêmement... pointu.

     « Hey, si on changeait de cible ! »

    Relâchant sa visée sur Yuuri, et lâchant cette fois au hasard une volée de Quasars, la jeune femme repéra plutôt Enuma avec la même technique... et lui lança sa lance de glace droit dessus. Sa force était peut-être diminuée par l'eau chelou du mec, mais sa visée était là encore parfaite, et le projectile filait droit sur l'animal avec une précision surnaturelle, le genre de coup qui quand elle était en pleine possession de ses moyens et avait donc plus de force et de vélocité, pouvait épingler un fureuil. Après tout, puisque l'autre utilisait des trucs déloyaux, autant ne pas se retenir et faire ce qu'elle faisait le mieux, chasser la proie la plus faible pour pousser l'autre à faire des erreurs, comme on pouvait pousser certaines femelles à oublier la prudence quand on touchait à leurs petits.

     « Ça t'apprendra avec ton eau magique ! »

    Et, avec un ricanement, lança plusieurs Quasars un peu partout, créant de la poussière en quantité, avant de se percher dans un des arbres encore intacts pour user de son art du camouflage et disparaître aussi bien visuellement qu'olfactivement dans la masse des feuilles, attendant le bon moment. Les effets néfastes de l'eau semblaient se dissiper peu à peu, et avec de la chance elle avait réussi à faire perdre sa prudence à l'humain, en tuant ou pas son chien, c'était pas important, elle pourrait toujours le massacrer après de toute façon. L'important, c'était qu'en ajoutant à cela l'effet de surprise elle allait probablement pouvoir bientôt lui porter un coup décisif, si pas fatal, ou au pire pouvoir retourner au corps à corps avec toute sa force, ce qu'elle avait éviter de faire jusqu'à maintenant justement parce qu'elle était affaiblie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Jeu 18 Oct - 15:21

    Mes coups plus ou moins tordus semblaient bien avoir marché, puisqu’elle s’était fait toucher quelques fois et qu’en fin de combat, elle avait fini sa course au même endroit que le tronc d’arbre. J’attendais patiemment en dehors avant de voir l’arbre se faire atomiser, Wouhou elle devait pas être contente la… demoiselle ? Elle se tenait de nouveau non loin de moi, avant de lancer avec sa voix de blonde botoxé bodybuildée :

    « Hé Machin ! Vient pas me faire croire que tu t'appelles Yuri, même avec un double u, j'suis peut-être une barbare mais j'sais quand même ce que ça veut dire du « yuri », y avait une fille dans mon village qui voulait toujours en faire ! L'avait un goût de poulet d'ailleurs... bref ! Et puis moi j't'ai dis que c'était Brynhild Ingvalddòttir, pas Ingrid, fait un peu gaffe ! »

    Je soupirais, encore cette blague à la con, ce monde était peuplé de fan de perversion entre gonzesses ou quoi ? Et pourquoi elle me racontait sa vie celle-là ? Elle me prenait pour un psy ? Elle me redonnait son nom en disant que c’était pas Ingrid mais Brynhild, ouais c’est bon la pure blonde, même Alwine et Lucia faisaient pas mieux qu’elle niveau Baka Baka… Je pouvais même qualifier la teremundo de pauvre conne, littéralement.

    « Et j'sais pas ce que c'était cette eau rouge que tu m'as cracher dessus, mais de un c'est dégueux, de deux c'est lâche, et de trois, j'vais te faire payer tes procédés ! »

    Je pouvais bien lui dire que c’était du jus de rousse, mais c’était pas le cas et de toute façon, pourquoi devrais-je révéler mes secrets ? Après tout c’étaient des secrets. En tout cas elle pointait de nouveau sa lance vers moi, visiblement elle allait encore me bombarder et ce fut rapidement le cas puisqu’elle tirait une salve de Quasar et… Hoy ?! Des quasars qui me suivent ? C’est vil ça… Je m’enrobais de mon armure d’argent, Gilgamesh puis je formais un bouclier d’argent qui était trop lourd pour être porté par une personne normal tous les quasar explosant dessus m’envoyant rouler sur plusieurs mètres.

    « Hey, si on changeait de cible ! »

    Mes yeux s’écarquillaient alors que je me redressais mettant de nouveau mon bouclier en interposition de ses attaques aléatoire, mais avant que je ne dise quoi que ce soit, j’entendais un couinement de douleur et je voyais Enuma tomber au sol il avait esquivé de peu mais la blessure était vraiment grave… J’approchais du petit bout de chou et le regardais en serrant les poings, n’écoutant même plus ce que pouvait bien dire cette salope… Je faisais apparaitre plusieurs armures et leurs demandait de prendre le chien et la rousse pour les trainer vers un endroit où ils pourraient être soignés.

    « Sous pretexte que je suis pas un putain de barbare comme toi… t’as attaqué Enuma hein… JE VAIS T’ECLATER !! Sale garce… Je vais t’arracher ta chair par lamelle et en faire de la viande séché pour mon chien… t’as voulu jouer la maligne… mais je vais te montrer la vrai peur pauvre conne…. PRISME REBORN ON

    J’activais donc la capacité si spéciale de mon prisme reborn… Endurance infinie pendant une heure… C’était à double tranchant car après cette heure-ci, je ne serais qu’à peine capable de marcher pendant 24H… Mais ça valait bien la peine contre une garce comme elle. Je me tournais avec un air aussi effrayant que pouvait le montrer un démon avant de lever une main vers le haut, faisant apparaître un grands nombre d’épée, obscurcissant le ciel.

    « Elish »

    D’un mouvement de main, j’envoyais une battue de lame, comme un barrage de flèche… Je n’attendais même pas et je fonçais vers elle, malgré ma lourde armure, le prisme reborn me permettant de me déplacer normalement, une fois non loin d’elle je tendais une main vers elle, envoyant de l’énergie de l’esprit pour la figer…

    « Seishi Jotai »
    « Shinshoku »

    Je ne savais pas si la technique avait marché, mais je tendais rapidement ma seconde main, envoyant un souffle de particules d’argent qui avait pour but de déchirer la chair, une technique de torture qui ne tuait pas mais qui faisait subir d’horrible douleurs… Finalement continuant de propulser ces particules, je faisais apparaitre un canon en forme de lance devant moi.

    « Crève salope… JUHO !!! »

    Le canon tirait vers la blonde et donc la maison atomisant totalement ladite maison, ne laissant que des débris qui volaient ici et là je faisais quelque pas en arrière avant de sourire sadiquement, peut-être que je l’avais raté hein… Alors ne perdons pas de temps et n’attendons pas qu’elle sorte… Je levais de nouveau une main vers le ciel, envoyant encore une salve de lame dans la fumée.

    « Alors ? Tu ramènes moins ta gueule hein ?! Pauvre sous-merde de teremundo.. Allez sort de là ! J’ai pas finis de te torturer, saloperie d’immondice. »

    Lançais-je finalement avec ma voix toujours pleine de rage et mon visage toujours aussi glacial…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Mer 24 Oct - 3:54

    Au début, tout avait semblé parfaitement bien se passer, le plan s'était déroulé sans le moindre accroc. D'abord forcer Machin à une position défensive – même si elle avait espéré le blesser au passage, mais bon, tout ne pouvait pas toujours être parfait – puis s'en prendre à son compagnon plus faible avant de se replier et de se camoufler dans un arbre, pour voir son affaiblissement se dissiper. C'était une manœuvre parfaitement exécuté. Le chien était blessé au lieu d'être mort, mais ce n'était pas grave, c'était même mieux : d'un côté cela distrairait peut-être son adversaire, qui penserait à son compagnon blessé, serait inquiet, tout ça, les trucs de chochottes que faisaient les Humains, et de l'autre il perdrait peut-être même du temps voir de l'énergie à le soigner ou à le mettre en sécurité. De ce point-de-vue là, petite déception, il fit juste emmener les corps du canin et de la rouquine plus loin par des armures. Bon, tant pis, les résultats étaient déjà bons, surtout que visiblement l'homme était bien rentré dans une rage folle, là.

    « Sous pretexte que je suis pas un putain de barbare comme toi… t’as attaqué Enuma hein… JE VAIS T’ECLATER !! Sale garce… Je vais t’arracher ta chair par lamelle et en faire de la viande séché pour mon chien… t’as voulu jouer la maligne… mais je vais te montrer la vrai peur pauvre conne…. PRISME REBORN ON

    Hé bien, visiblement, il avait la colère pour le moins... colérique, ça c'était le cas de le dire. La chasseresse espérait seulement que cela l'amènerait à faire le plus d'erreur possible, surtout maintenant qu'elle était en pleine forme et bien dissimulée, attendant le moment propice. Il allait devoir perdre du temps à la chercher, et donc s'exposer... ou... pas.

    « Elish »

    Plutôt que de dépenser un temps précieux à faire dans le détail, le jeune homme lui lança une véritable pluie d'armes plus tranchantes les unes que les autres. La Teremundo fut forcée de bondir de sa cachette, s'abritant derrière l'arbre qui l'avait portée tout en créant en plus un bouclier de glace renforcé entre elle et la nuée, l'ensemble parvenant à arrêter la pluie d'objets mortels. Mais ce n'était pas fini : elle se relevait tout juste que déjà les choses s'enchaînaient.

    « Seishi Jotai »
    « Shinshoku »

    Un instant bloquée par la première technique alors qu'elle allait bouger, la chasseresse se prit de plein fouet la seconde, hurlant de douleur avec force. Cette technique était tout simplement... horrible ! Et on disait que c'était les Teremundos les sadiques ! Heureusement, elle retrouva bientôt l'usage de ses membres, car son ennemi préparait une autre attaque. Une attaque qu'il vaudrait mieux ne pas se prendre de plein fouet, visiblement...

    « Crève salope… JUHO !!! »

    Le canon tirait, mais la guerrière était déjà prête, heureusement. Elle usa d'une technique de chasse consistant à bondir haut dans le ciel pour ensuite retomber en piqué sur sa proie... sauf que là ce qui l'intéressait c'était surtout de bondir haut. Elle vit donc la double attaque – le canon puis les lames à nouveau – frapper derrière elle de justesse, échappant de peu à la mort.

    « Alors ? Tu ramènes moins ta gueule hein ?! Pauvre sous-merde de teremundo.. Allez sort de là ! J’ai pas finis de te torturer, saloperie d’immondice. »

    Visiblement il était toujours en colère... mais cette fois-ci elle avait une ouverture dans la vague d'attaque, et elle n'allait pas se priver pour contre-attaquée. Puisqu'elle était en l'air, autant continuer jusqu'au bout la technique, apprise dans sa tribu et revue... à sa sauce.

     « Piqué du Crève-Cœur ! Version améliorée ! »

    L'amélioration apportée par la chasseresse était simple : au moment de redescendre, elle utilisait l'énergie des Quasars en la projetant par ses pieds, augmentant encore sa vitesse et donc la puissance de son coup. Un coup conçu pour chasser toutes les bêtes de Nebula, tant qu'on allait pas jusqu'aux baleines flottantes géantes, et qui devrait donc pouvoir traverser les protections de son ennemi. Et pas n'importe où : droit dans le cœur, grâce à sa technique de ciblage incluse dans l'enchaînement saut-redescente, qui ne rendait l'attaque que plus mortelle.

     « Alors, on fait moins le malin hein ! »

    Même si le coup était supposé être mortelle, la Teremundo supposa que ce n'avait pas été le cas, vu le calibre de l'adversaire, et continua son enchaînement. Imbibant sa lance d'énergie Quasar, elle porta une série de coups très rapides et puissants à son opposant, avec pour volonté affichée de toucher un point faible. Elle disposait d'une très grande force, nécessaire pour chasser les monstres énormes qu'elle avait parfois pour proie, sans compter l'avantage apporté par l'énergie qui entourait sa pointe. Pendant ce temps, elle formait à nouveau une autre lance de glace dans sa main libre.

     « Tir rapproché ! Lance mortelle ! »

    Reculant légèrement tout d'un même d'un petit bond, Brynhild décocha sa lance de très prêt avec une force encore augmentée, visant un des points faibles de la défense adverse. Sans attendre de voir le résultat, elle bondit ensuite de nouveau au corps-à-corps, porta un coup, un second... puis soudain réutilisa sa technique consistant à lancer une vague de Quasar du bout de sa lance, mais à bout portant cette fois. Le choc la fit reculer, et elle en profita pour s'écarter en plusieurs bonds, se remettant en position défensive, sur ses gardes, se doutant que ce n'était pas fini...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Mer 24 Oct - 21:12

    J'étais sérieusement énervé, je n'allais pas la laisser s'en tirer à si bon compte j'avais perdu sa trace à cause de la fumée qui s'élevait de la zone, impossible de dire où elle se trouvait. Je regardais un peu partout avant d'entendre une sifflement visiblement elle arrivait depuis le ciel, trop rapidement pour l'arrêter, au moment où elle portait son coup de lance, j'attrapais les manche avec l'une de mes main pour éviter de me faire transpercer de part en part, même si la lance pénétrait mon armure, elle m'aurait normalement tuée, si je n'avais pas un prisme en guise de cœur et bouclier vital.

     « Alors, on fait moins le malin hein ! »

    Me lançait-elle alors que je souriais, crachant une gerbe de sang et regardant la blessure, grâce à mes réflexes et mon armure, ce n'était qu'un plaie profonde, rien de mortel en somme, malgré le fait que cela semblait devoir l'être. Elle ne perdait pas de temps à savoir si j'étais mort ou pas et m'attaquait de nouveau, mais cette fois-ci par de surprise, je formais deux boucliers, un à chaque bras, déviant les coups de lances, étant cependant forcé de reculer pour ne pas me faire avoir bêtement par l'allonge de son arme. Après quoi elle formait une lance de givre qu'elle ne se privait pas de lancer malgré la faible distance.

     « Gekitai Suru ! »

    J'envoyais une onde de choc, repoussant la lance avant de mettre mes deux bouclier en garde devant moi, prenant l'onde de plein fouet et volant dans le décors à mon tour, bien heureusement mon endurance me permettait de me redresser rapidement, regardant vers la blondasse, je n'attendais pas qu'elle soit prête pour l'attaquer, puisqu'elle avait usé d'un sale coup sur mon chien, j'allais user de sale coup sur elle.

     « Pauvre crétine de fiente d'abraxelon...   Acid Burst !»

    Il y avait de l'argent tout autours d'elle, mais elle ne devait pas y avoir fait attention, tout ledit argent fondait et plusieurs lames en forme de faux apparaissaient autours d'elle, tournoyant vers elle dans toutes les direction, sa seule solution était sans doute de sauter comme tantôt, mais même si elle ne faisait pas ça, cela ne changerait rien. Les lame fondaient avant de devenir des centaines de lames plus petites qui se ruaient vers elle, avant de fondre en plusieurs centaines d'aiguilles, encore plus nombreuses que les lames, qui se ruaient encore sur elle.

    Je formais ensuite un javelot d'argent et le lançais vers elle avec une force doublée, tout en usant de mes pouvoir psychiques pour rendre l'attaque plus rapidement et meurtrière, moi aussi je savais harponner une proie. Finalement j'avais parfaitement réussi à la distraire, je pouvais donc lancer la véritable attaque que je voulais lancer, tendant mes deux mains vers elle, une main luissant de vert, l'autre de violet.


     « Unshi de Ashi »
     « Inochi Moyasu »

    Je lançais ces deux malédictions avec un sourire au lèvres attendant la suite des événements et du combat, elle allait payer pour tout ce qu'elle avait fait à mon chien, peu importe quel point j'allais être malmené et blessé et peu importe si je devais ensuite passer 24H au lit, elle allait mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Ven 26 Oct - 0:23

    Son attaque initiale l'avait blessé, plus ou moins gravement elle n'aurait su le dire, mais pas tué. Il l'avait en partie déviée visiblement, et puis il était aussi plus résistant qu'il n'y paraissait. Mais bon, ce n'était pas grave, quoi qu'il en soit une lance dans le corps c'était toujours handicapant pour la suite. Il avait ensuite créé deux grands boucliers pour parer ses coups de lance, puis avait volé en arrière tout en envoyant voler aussi sa lance de glace, évitant par là-même les Quasars, ce qui formait un tout assez original.

    « Gekitai Suru ! »

    Néanmoins, malgré ses coups et cette attaque dont il avait visiblement aussi prit un contre-coup, il était toujours debout – ou en tous cas il se releva très vite – et toujours prêt à en découdre. Ça tombait bien, elle aimait les proies qui lui résistaient. Non, elle n'avait toujours pas de doutes sur sa victoire, ce n'était pas dans sa manière de pensée de toute façon, elle ne voyait qu'une chose, son objectif. Et puis si on la mettait dans un état de presque-mort elle réfléchissait éventuellement à une façon de s'en tirer, mais seulement à ce moment là, ou bien totalement acculée par la situation.

    « Pauvre crétine de fiente d'abraxelon... Acid Burst !»

    L'argent qui les avait environné au fil du combat se mit soudain à fondre de toute part, se transformant en une série de lames à l'air très mortelles qui fondaient vers elle en tournoyant, de toutes parts. Elle aurait pu bondir dans les airs à nouveau, mais maintenant qu'il avait vu cette parade elle savait que cela serait trop prévisible. Trop facile de prévoir une contre-attaque efficace une fois qu'on avait vu un mouvement. C'était souvent ce qui perdaient les animaux, des mécanismes de défense trop prévisibles. Elle chercha donc plutôt une autre solution, et choisi de se replier défensivement pour mieux bondir ensuite. Elle s'accroupit donc, et forma autour d'elle une puissante protection de glace, à partir du sol.

     « Igloo protecteur ! »

    Hé oui, dans l'esprit relativement simple de la Teremundo, la chose protectrice par excellence c'était encore un igloo, comme dans son enfance ! Enfin celui-ci, auto-matérialisé, était encore plus dur que ceux qu'elle avait connu dans sa vie d'humaine, et fait de glace plutôt de de neige. Elle ne vit pas les armes se transformer, mais sentit par contre les multiples attaques s'enfoncer dans la glace protectrice jusqu'à la faire voler en éclat. Elle se releva donc... juste à temps pour voir un javelot foncer vers elle à toute allure. Elle ne portait pas d'armure, elle, mais elle s'y connaissait en lancer d'objet de ce genre, et, d'un bond vif sur le côté, elle réussi à l'éviter, un sourire aux lèvres. Sauf que, bien sûr, elle ne se doutait pas que c'était prévu dans le plan de son adversaire...

    « Unshi de Ashi »
    « Inochi Moyasu »

    Le deux rayons la frappèrent en plein dans le ventre, puisque, se trouvant déjà en plein saut d'esquive, elle ne pouvait pas faire grand-chose pour les éviter, malheureusement. Elle hurla de douleur sous l'effet de l'un des deux, même si elle ne pouvait l'identifier, en sentant ses entrailles comme se tordre, alors que du sang lui venait aux lèvres.

     « Encore... un de tes sales tours ! »

    La chasseresse grondait de douleur et de rage. Ces petits tours de passe-passe la mettaient hors d'elle, tant ils lui semblaient indignes d'un chasseur ou d'un guerrier. Elle resserra sa prise sur son arme, résolue à lui faire voir comment on gagnait un véritable combat, en dépit de tout ces petits trucs qui l'affaiblissait à chaque fois. Elle avait une intense douleur, mais elle était une Teremundo, elle était habituée à surmontée la douleur, et elle se soignerait en le bouffant !

     « Force de l'Ours ! Agilité du Félin ! Rage Animale ! »

    Quitte à morfler intérieurement, autant le faire pour une bonne raison. Elle avait donc utilisé ses trois techniques de chasses qui, inspirées des animaux qu'elle avait tués et dévorés, lui donnait plus de force, de mobilité et de rage au combat, combinant pour cela les arts de soutient et de la faune, puisque son corps se modifiait en plusieurs endroits, ses muscles se remodelant alors qu'ils subissaient aussi un puissant afflux d'énergie. Sauf que normalement tout cela ne devait pas se combiner sans risque de grave contre-coup, ce qui, ajouté aux dégâts internes qu'elle recevait déjà, n'était sans doute pas une bonne idée sur le long terme. Mais tant pis, la réflexion n'était pas son fort, elle préférait agir, quitte à subir les conséquences plus tard.

     « Et maintenant tu v... ! »

    La suite aurait dû être « tu vas morfler pauvre crétin », mais alors qu'elle faisait un pas vers lui, Brynhild marcha soudain dans... une crotte de chien... qui, bien liquide, lui éclaboussa en plus la jambe. S'en suivit un moment de silence gênant... puis un cri de rage absolut.

     « JE VAIS TE TUER TOI ET TA SALTE DE CLEBS ET JE FERAIS DES CHAUSSURES ANTI-CROTTES AVEC VOS PEAUX !!! »

    Poussée à bout par les rayons et l'epic malchance qu'elle avait subit, la Teremundo, oubliant sa ruse de Chasseresse qui lui avait quand même soufflé une partie de ses actions, se laissant purement dominer par ses instincts bestiaux, donnant tout dans le domaine de la force brutale, fonça sur son ennemi pour lui porter une nouvelle vague d'attaque à la lance enveloppant à nouveau son arme d'énergie Quasar. Ses coups de lance, maintenant portés le plus souvent à deux mains sauf quand elle voulait augmenter son allonge, plurent sur le jeune homme, avec une force tout simplement monstrueuse et une vitesse tout de même respectable, cherchant autant qu'elle le pouvait les points faibles dans sa défense, autant que la chose soit possible, se laissant guider par son instinct et sa volonté de détruire. Son coup final alla chercher l'endroit où elle avait déjà pénétrée son armure avec son attaque en piquée, un peu plus tôt, y lançant à nouveau un coup de lance surpuissant... pour ensuite, si elle touchait où sa cible ou autre chose, relâcher toute l'énergie Teremundo de sa lance en une puissante onde de choc obscure et destructrice aillant la force de plusieurs Quasar normaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Dim 28 Oct - 15:15

    Elle s'était bien protégée, comme un animal acculé, je ne m'y attendais pas cependant, l'attaque final avait touchée comme prévu, ce qui rendait les choses moins chiantes, elle semblait énervée logique vu ce qu'elle venait de recevoir, d'ailleurs elle ne manquait pas de me le dire en grognant que j'usais encore d'un sale tour, à la guerre comme à la guerre, la vérité est dictée par les gagnants, peu importe les méthodes utilisées. Elle semblait prête à attaquer de nouveau, se concentrant bien comme il fallait, mais alors qu'elle faisait un pas, un bruit bien marrant se fit entendre, celui d'un pied s'écrasant avec force dans une bonne bouse.

     « JE VAIS TE TUER TOI ET TA SALTE DE CLEBS ET JE FERAIS DES CHAUSSURES ANTI-CROTTES AVEC VOS PEAUX !!! »

    J'éclatais de rire en faisant un signe des doigts, pour lui dire d'approcher, je l'attendais de pieds fermes. Elle me fonçais dessus entrant dans le champs d'action de mes chaînes, finalement c'est elle qui avait faire une erreur, elle portait des coups sacrément puissants et rapidement, qui rencontraient mes chaînes les brisant certes, mais s'arrêtant en butant contre elles. Après un long moment elle portait un coup rapide cherchant à m'achever, mais c'était tellement prévisible, qu'elle allait encore faire la même chose... Je fis apparaître un knight juste en dessous de sa lance, la soulevant et déviant le rayon vers le ciel, bien que mon compagnon en argent fut atomisé par l'attaque. Je regardais l'armure de mes avant-bras, j'avais dû bloquer quelques attaques avec mes bras et j'avais de belles coupures, assez profonde.

     « Bon si on en finissait blondasse, tu commences à m'souler, t'es prête à mourir ? »

    Je faisais apparaître de nouvelles chaînes, leur donnant un bout de pieux aux extrémité, portant de très nombres coups d'estoc, avant de finalement bondir en arrière en tendant souriant et regardant vers tout l'argent qui traînait, le faisant fondre et faisant apparaître un titan d'acier de cinq mètre qui portait une énorme lance et qui ne se faisait pas prier pour foncer sur la teremundo, puisqu'elle voulait jouer à la force brute, celui-là devait la surpasser de loin, cependant le but n'était pas de la tuer avec ce monstre je souriais et me concentrais, ne pouvant plus user de mes bras, regardant vers le titan :

    «  Acid Burst.. »

    Le titan fondait pour former plusieurs poutre en argents autours d'elle, formant une véritable cage naturelle, finalement ces poutres fondaient en partie, formant et longs et solides pieux qui se ruaient sur la blonde, j'allais appeler cette attaque, « hérisson » vu le nombre d'épines d'argents. Quoi qu'il en soit, il me semblait peu probable qu'elle soit morte juste avec ça je formais donc un canon devant moi et claquait ma langue, tirant avec ce dernier.

    «  Juho.. »

    La formation d'argent fut soufflée et le sol tremblait, dans le doute, je tirais une seconde et une seconde puis un troisième fois, avant de soupirer, regardant mes bras endolories et blessés, je n'allais pas pouvoir jouer longtemps comme ça, si elle s'en était sortie, les choses seraient infiniments plus difficile, faisant donc fondre l'argent qui traînait, je faisais apparaître plusieurs knight, des armures de combats, armé de fusils, ce combat devait cesser....

     « Contemples l'enfer... »

    Tous les chevaliers se mirent à tirer en boucle dans la fumée dans un long bruit digne d'un bataille napoléonienne, durant quelques longues secondes, avant de cesser de tirer, dégainant des épées d'argent, au cas où la teremundo décidait de venir à la charge, si elle était en vie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Mer 31 Oct - 1:14

    Contrairement à ce qu'elle avait espéré, son attaque n'avait pas tué sa cible avec son enchaînement et son coup final, ni même blessé autant qu'elle l'aurait voulu. Ses bras étaient dans un état déplorable, mais grâce à divers techniques à base d'argent il était parvenu à parer ou dévier le gros des dommages, alors qu'elle, elle était pourtant épuisée. Et, pire encore, grâce à ses pouvoirs il était sûrement encore en état de contre-attaquer.

    « Bon si on en finissait blondasse, tu commences à m'souler, t'es prête à mourir ? »


    Elle ne comptait pas mourir, et avait toujours l'intention de le tuer, mais elle n'eut pas le temps de le dire, car déjà surgissaient des chaînes aux extrémités en forme d'arme, qu'il déchaîna sur lui. Elle recula en faisant tournoyer sa lance pour parer les coups, créant une seconde lance de glace dans son autre main, bien qu'elle soit forcée de la renouveler plusieurs fois, sous la force des coups. Et malgré cela, malgré ses bonds rapides et ses armes qui l'étaient tout autant, elle ne pu éviter plusieurs blessures, légères ou moyennes, serrant les dents sous la douleur. Pendant ce temps-là, son ennemi avait fondu l'argent autour d'eux en un immense titan-lancier de métal, qui lui fonça dessus. Même avec sa force augmentée la Teremundo eut du mal à bloquer les coups terribles, parvenant néanmoins à les éviter quand elle ne pouvait les parer. Tout cela l'empêchait de reprendre l'initiative, alors que l'humain ne se faisait pas prier pour profiter de la sienne.

    « Acid Burst.. »

    Le titan-lancier fondit à son tour en une espèce d'immense cage d'argent composée de grosses poutres... où apparurent bientôt des pics qui finalement se refermèrent sur elle. Un classique, mais diablement efficace ! Brynhild lança un maximum de Quasars autour d'elle avec ses forces déclinantes, brisant pas mal de pieux... mais en recevant tout de même plusieurs dans le corps avec un hurlement de douleur. Mais ce n'était pas encore fini.

    « Juho.. »

    C'était une technique qu'il avait déjà utilisée : un tir de canon géant, si elle se souvenait bien. Elle avait évité la première fois, mais elle ne pouvait plus faire grand-chose dans ce sens cette fois-ci, car les pics entraient dans son corps et l'immobilisait. Elle utilisa donc sa technique de renforcement de la défense, une autre des techniques de chasse qu'elle possédait, à savoir « Carapace de la Tortue », renforçant ainsi son corps déjà meurtri... qui n'en souffrit pas moins sous l'impact. Cela eut pour mérite de faire voler en éclat la formation d'argent qui la retenait, mais lui causa de lourds dommages. Elle se releva péniblement pour voir... un bataillon d'armure de combat qui étaient toutes armées de fusils, bien entendu braqués sur elle.

    « Contemples l'enfer... »

    Une invitation bien tentante... mais qu'elle ne suivit pas. La chasseresse ne fuyait jamais... sauf dans une impasse. Et cette fois, elle était dans une impasse, aussi sûrement que si elle s'était retrouvée dans un cul de sac coincée par un dragon affamé. Elle n'avait presque plus d'énergie et été gravement blessée, sans compter les dégâts que les balles allaient encore lui faire si elle ne dépensait pas encore plus d'énergie à se défendre. Elle fit donc la seule chose sensée dans ce genre de cas : tout en créant un grand bouclier de glace qui la protégea des premiers tirs, elle ouvrit un grand Portail de Pétrific où elle s'engagea sur une ultime menace.

     « On se retrouvera, Machin, j'aurais ma revanche sur toi et ton chien puant, tu peux me faire confiance !!! »

    Ouai, un classique « je reviendrai pour me venger », de tout bon méchant de seconde zone, mais bon, on ne revenait pas sur les classiques...

[RP clôt pour ma part, tu peux clôturer, ou pas, ou attendre le retour de Candra, etc...

Ne demande pas de récompenses, Dial passera à la suite pour les donner ♥]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
FALSIFY

avatar

Messages : 2029
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Nulle part

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   Sam 3 Nov - 17:45

How, un bon petit RP pour passer le temps comme je les aime :3

Yuuri, tu gagnes une prime de 500 penas, 600 de réputation et l'objet suivant

Feuille de florbestia
<< La florbestia est une plante qui peut se préparer de plusieurs façons. Si mâchée, l'épaisseur des muscles et la bestialité augmente. Si préparée dans un potage chaud, les mêmes effets, en y rajoutant une voix qui effraie les animaux. Si fumée, le fumeur peut avoir tendance à prendre les animaux comme des époux(épouses) potentiel(le)s. >>
Prix : 600 Penas

Signé ~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre sous les sunlight des tropiq--- Du marché ( Pv Candrana )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINÉ] Sous le sunlight des tropiques ♫ [Alex]
» Sous les sunlight des tropiques - proposé par Leigh Fraser
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Marché de Phil-
Sauter vers: