AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neosis Blood
Roi TeremundisCréateur de la SLARNA
Roi Teremundis ♣ Créateur de la SLARNA
avatar

Messages : 781
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 21
Localisation : En guerre..

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 136.200
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Mad Sorg

MessageSujet: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Sam 7 Juil - 20:13



Neosis marchait sur un chemin de terre assez étroit. Des deux cotés de lui, le sol était en forme de pente ardue. Il marchait sur la crête d’une montagne plutôt élevée. L’air était frai et vivifiant. Il n’était pas encore assez élevé du sol pour que l’oxygène vienne à lui manquer. De toute façon, même si cela venait à lui arriver, il ne rebrousserait pas chemin. Ne pas après avoir traversé la moitié du continent et pas après avoir arpenté la forêt mystique pendant des heures pour arriver à en sortir du bon coté. Il avait même emporté des provisions, chose inhabituelle vu que normalement il chassait sur place seulement là où il allait il n’y avait pas grand-chose à tuer.

Cela faisait plus de soixante-dix ans qu’il n’était pas venu à la montagne aux temples. Et pourtant il se souvenait du chemin de là où il voulait aller. Le déclic s’était fait moins de deux semaine auparavant. Il s’était alors souvenu qu’il avait laissé quelque chose qui lui appartenait par ici. Il ne comprenait pas pourquoi il avait mit autan de temps à se rappeler mais il était certains de le retrouver là-bas.

Le chemin lui semblait familier malgré le temps depuis lequel il ne l’avait pas parcourut. Ce n’était pas étonnant après tout quand il était encore un humain, c’était un de ses endroits préférés au monde et il aimait y venir pour y trouver calme et sérénité. Et c’est pour cela qu’il y avait laissé quelque chose qui était à l’époque très chère à son cœur et dont il s’était séparé en devenant tueur à gage, décidant de perdre tout ce qui le rattachait au passé. Mais aujourd’hui, il assumait entièrement tout ce qu’il était. Il savait ce qu’il était devenu et d’où il venait et il était prêt à l’assumer sans aucun problème.

Il suivit le chemin encore pendant une petite heure, laissant ses pensées dériver vers de vieux souvenirs comme ses années à l’orphelinat où il se surpassait pour être le meilleur partout, puis ensuite son entrée dans l’armée à l’intérieur de services spéciaux, ses dernières missions qui avaient totalement capotés avec de nombreuses conséquences dont son départ pour enfin devenir tueur à gage, son propre chef.

Là, les succès s’étaient enchainés jusqu’à cette fameuse mission où il était tombé sur un Teremundo humanoïde qui l’avait transformé. Là, il était devenu une bête, tuant un peu tout ce qui bougeait. Il avait réussit à survivre et à évoluer rapidement jusqu’à devenir Siem sans trop de problèmes. Là, son aventure avec Tina et son combat contre Strein l’avaient propulsé au rang de Dva. Aujourd’hui, finalement, il était devenu le Ras, le roi des monstres, drôle de vie que la sienne. Que lui réservait le futur maintenant hein ?

Il arriva enfin au temple qu’il cherchait. C’était un temple qui devait avoir des siècles voire même des millénaires. Il représentait un dieu de la religion ReiHai mais Neosis était incapable de se souvenir duquel, ce n’était pas bien important après tout. Il entra à l’intérieur et regarda autour de lui. Quasiment tout avait été saccagé et pillé quelques siècles auparavant. Il ne restait plus qu’une statue défigurée devant un mur gravé où une phrase était écrite dans une langue très ancienne. Rien n’avait changé depuis sa dernière visite. Ce qu’il cherchait était là, même s’il ne savait pas vraiment où exactement. D’ailleurs il ne voyait pas bien où il avait put le cacher dans cet endroit qui paraissait sans cachette. Mais il avait pourtant bien du en trouver une.

Il s’assit en tailleur sur le sol, posa son sac à coté de lui et ferma les yeux pour réfléchir. Il laissa la sérénité du lieu l’envahir petit à petit jusqu’à ce qu’il devienne extrêmement calme. Pourtant, rien ne lui revenait. Il ne se laissa pas agacer et continue à essayer de chercher avec attention dans sa mémoire. Où… ?

C’est alors qu’il capta une énergie derrière lui. Une énergie maléfique de Teremundo. Une humanoïde vu la puissance. Il ouvrit les yeux sans se retourner ni se lever, scrutant la surface en face de lui. Il dit d’un ton sans émotion en sentant qu’elle ne pénétrait pas dans le temple :


-Tu peux entrer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahé Alendiel
Barbouze enchanteresse~Alias Liniel Anynsor
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 99
Localisation : ★ Là où Céline Dion règne! ★

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: Prime: 5600 Renom: 300
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Dim 8 Juil - 5:59

Des feuilles et des arbres roses... à perte de vue. C'est ce qui se trouvait à côté d'elle. Il était hors de question qu'elle se casse la tête dans cette forêt! Il fallait la contourner, sinon elle allait s'y perdre comme une aiguille dans une botte de foin. Mais contourner le tout prendrait sûrement un temps fou à pied! La martiale s'assit dans l'herbe quelques instants pour y penser. Pas besoin d'y aller à pied, mais à pattes! À cette pensée, elle mit son sac de voyage au sol et se concentra pour prendre l'apparence du félin le plus rapide : le guépard. Une fois complètement métamorphosée, l'animal prit le sac dans sa gueule et se mit à courir à vitesse moyenne pour ne pas s'épuiser, car il ne fallait pas oublier qu'elle ne pouvait pas tenir sa vitesse maximale sur des kilomètres. Anahé adorait cette sensation. Le vent dans les oreilles, les bruits que produisaient les vagues se fracassant sur le rivage de la mer qui lui indiquait le chemin vers la montagne des temples.

Comment avait-elle fait pour se rendre ici sans que son serviteur ne la suive? Simple, elle pensait même écrire un livre à ce sujet : «Comment faire chercher quelque chose à un idiot», par Anahé Alendiel. Elle lui avait demandé combien il y avait de feuilles dans un chêne rose et centenaire de la forêt mystique et lui avait dit de lui donner la réponse à son retour. Tous les moyens étaient bons pour se débarrasser de ce fléau. Bien sûr, elle n'avait pas oublié de transférer ses armes dans son sac de voyage à elle, mais elle avait eu la gentillesse de lui lasser une dague juste au cas où il se ferait attaquer, il pourrait se défendre... à condition qu'il utilise le couteau dans le bon sens... La jeune femme se disait qu'elle avait oublié une règle très importante en lui donnant couteau; celle de ne jamais donner quelque chose de coupant à un enfant. Ou du moins, à quelqu'un ayant les capacités et la mentalité d'un enfant. Enfant sanguinaire, imbécile, sadique et même parfois masochiste, mais à part ça, nous pouvions bien comparer Nyua à un gamin. Il aimait jouer au ballon... avec la tête des gens. Il aimait chanter... en prenant des mains comme micro. Et il aimait danser... avec notre espionne, qui heureusement était encore en vie, mais drôlement colérique à ces moments-là. La dernière fois qu'il avait mis sa main sur sa hanche, il avait eu le droit à un Ura Mawashi dans la tronche. Autrement dit, un «back kick» au visage. Je peux vous garantir qu'à la force du coup de pied, il ne se réessayera pas de sitôt.

La martiale courait toujours le sac dans la gueule à vive allure. Après une bonne demi-heure de course, elle prit une pause de cinq minutes pour s'abreuver. Puis, elle repartit au même rythme. C'était la vitesse de croisière idéale, ainsi elle allait plus vite qu'à la course normale et elle pouvait tout de même admirer les paysages magnifiques avec des yeux de félins. Ceux-ci étaient bien différents de ses yeux humains, ils voyaient le monde d'un autre point de vue et cela l'aidait beaucoup dans son rôle de monstre, car c'est dans la peau d'un animal carnivore qu'elle se rapprochait le plus de son personnage de Teremundo. Et puis, il fallait qu'elle se l'avoue, c'était bien d'être un félin, elle pouvait passer inaperçue et se promener un peu partout sous l'apparence d'un simple chat qui devant des prédateurs, comme les chiens, pouvait devenir un beau et impérieux lion. Alors, les chiens s'en allaient bien vite, bien loin et la laissait tranquille.

La combattante s'arrêta plusieurs fois pour boire de l'eau et se reposer, car son cardio n'était pas illimité. Après plusieurs heures de voyage depuis l'aurore, elle arriva à la montagne où de petits chemins de terre sinueux montraient le chemin. Fatiguée d'un tel avant-midi, l'espionne reprit forme humaine et étant un peu à bout de souffle sentit que l'air se faisait de plus en plus rare. Elle fit une autre pause pour se remettre de tout ça et se mit à escalader la montagne. Elle marchait le plus rapidement possible pour grimper la grande côte. Elle voulait se rendre dans un temple pour être tranquille et pour pouvoir être elle-même, pour une fois! Enlever tous ses masques pour démasquer sa vraie personnalité, celle qu'elle oubliait elle-même certaines fois.

Plusieurs temples se présentaient à elle, certains de dieux et de divinités qu'elle connaissait, d'autres qu'elle ne doutait même pas l'existence. Cependant, elle ne voulait pas se retrouver dans un temple où elle pourrait se faire déranger. Alors, elle chercha pour trouver le temple le plus isolé et le plus délabré par le temps ou les pillages.
Lorsqu'elle arriva au seuil de celui-ci, elle vit que quelqu'un y était déjà, alors mal à l'aise, elle se retourna tranquillement et... l'inconnu assis en tailleur s'adressa à elle. Sa journée de calme finit! Évaporée en deux secondes avec une seule erreur, celle de trouver quelqu'un dans un temple abandonné! Elle devrait reprendre son personnage et peut-être même manger cet homme... *Et zut*, se dit la belle. Alors, en reprenant son habitude de riche Teremundo, elle s'avança dans le temple avec des pas feutrés et élégants. Sans dire un mot, elle alla s'asseoir à moins de 10 centimètres de lui en indien. Lorsqu'elle détailla son visage et ses traits, elle le reconnut tout de suite, il était sur tous les avis de recherches et ses cicatrices ne mentaient pas. Elle était assise à côté du Ras, le Roi des Teremundos.

C'était une chance! Même si sa journée de congé était ratée, elle pourrait se «coller» au plus fort Teremundo! Aucunement nerveuse de se retrouver à côté du plus dangereux être de tous les êtres de Theoc et plutôt excitée par une telle occasion, la jeune femme ferma les yeux et posa ses mains sur ses genoux calmement pour se laisser guider par ses pensées elle aussi. Après un court instant, elle prit la parole de son ton attachant et charmeur habituel :

- Je suis surprise de vous voir ici, Ras.

La belle plongea son puissant regard sur l'homme qui se tenait à côté d'elle avant de rajouter :

- Anahé Alendiel, en espérant pouvoir semer la discorde avec vous.

C'est alors que pour la première fois, elle lui adressa un de ses sourires malins avec une pointe de sadisme. Qui sait, c'était peut-être le début d'une longue série...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neosis Blood
Roi TeremundisCréateur de la SLARNA
Roi Teremundis ♣ Créateur de la SLARNA
avatar

Messages : 781
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 21
Localisation : En guerre..

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 136.200
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Mad Sorg

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Dim 8 Juil - 17:09



Son pas était calme et souple. Il ne faisait quasiment aucun bruit. Une certaine classe en ressortait, le déplacement était élégant, félin même. Il sentit qu’elle était entrain de s’asseoir juste à coté de lui. Il fit un rapide examen de sa puissance occulte. Elle était humanoïde et l’énergie qu’elle dégageait était assez conséquente bien qu’il ne doutait pas un seul instant que sa propre puissance la surpasserait en cas du moindre problème. Elle paraissait plutôt sereine d’être à coté de lui, peut-être qu’elle ne l’avait pas reconnu ou alors il ne lui faisait pas peur. Elle laissa un petit instant flotter avant de prendre la parole, voyant que lui n’était pas décidé à le faire :

- Je suis surprise de vous voir ici, Ras.

Elle l’avait donc reconnu. Bah il ne s’en étonnait plus, son visage devait être l’un des plus populaires et des plus regardés au monde. Pas en bien évidemment, mais ça c’était un détail. Il avait eut raison, c’était une Teremundo humanoïde. Tout simplement parce qu’il n’y avait que ceux de son espèce qui l’appelait « Ras » et puis il y avait dans le son de sa voix ce petit quelque chose de sombre qui se reconnaissait facilement. Il ne répondit pas dans tout les cas, continuant de scruter la surface en face de lui.

Ce n’était pas étonnant qu’elle soit surprise de le voir dans ce lieu. Le Roi des Teremundos n’était pas vraiment le genre de personne qui cherchait la tranquillité ou le repose de son âme, en temps normal ses activités tenait plus au massacre, au meurtre, au viol ou encore à la bataille, alors le voir dans un temple pouvait paraître assez décalé. En plus, elle ne savait pas vraiment la raison de sa venue alors ça pouvait paraître vraiment bizarre. Il sentit d’un coup son regarda se poser sur lui et le scruter avec attention. Elle se présenta alors :


- Anahé Alendiel, en espérant pouvoir semer la discorde avec vous.

Anahé Alendiel… Hum… Nan ça ne lui disait rien. Bizarre, il n’y avait pas énormément de Teremundos humanoïdes fidèles à la race dans ce monde et il connaissait la plupart, si ce n’est personnellement, au moins de nom. A moins qu’elle soit devenue humanoïde il y a peu de temps, ce qui était possible. Il continua à regarder le mur en face de lui d’un air attentif. Il lui répondit juste d’un air neutre, voir blasé, sans la regarder :

-Je crains bien qu’il n’y a pas grande « discorde » comme vous dites à semer dans les parages. Dans le meilleur des cas nous pourrions faire s’écrouler un monument millénaire, mais je n’y vois pas grand intérêt, ou encore chercher une des sectes du coin pour tuer des humains déboussolés s’offrant avec plaisir à nos dents parce en pensant que cela va purger leurs péchés mais personnellement je ne trouve pas cela bien amusant autan manger les réserves des catacombes en humains qu’avait créé l’ancien roi. D’ailleurs j’suis pas venu ici pour ça.

Il fronça les sourcils en continuant de regarder devant lui. Il tait sûr que ce qu’il cherchait était ici, juste devant lui. Mais où ?! Il ne comprenait pas pourquoi il n’arrivait pas à se souvenir de ça… Il fouillait du mieux qu’il pouvait dans ses souvenirs mais cela ne lui revenait pas… Il avait l’impression de tourner affreusement en rond dans un cercle sans fin… Hein quoi ? Qu’est-ce qu’il venait de penser ? Un cercle… ? Mais oui c’était ça !! Evidemment, c’était comme il le pensait devant lui depuis le début !!

Il se leva d’un bon et se dirigea vers le mur. Il scruta ce qu’il y était écrit avec attention et remarqua qu’une des lettres creusée dans était un cercle parfait. Maintenant qu’il la regardait, il remarquait qu’elle ne collait pas bien avec ce qui l’entourait. Il tira sur le cylindre du milieu du cercle et comme il le pensait, il se retira du mur facilement. Il le posa ensuite au sol et regarda ce que recelait la cache. Un sourire puissant éclaire alors son visage c’était bel et bien ce qu’il cherchait. Il prit ce qui lui appartenait avant de remettre le cylindre à sa place. Quand il se retourna, il tenait une amulette dans sa main.


Amulette de la haine
<< Cette amulette a une forme de dragon noir. Elle est faite d'un minerais mystérieux qui est tellement noir qu'il reflète la lumière. On lui a incrusté trois runes de rage ce qui rend son porteur deux fois plus fort que sa force de base. Il l'avait caché dans un temple ReiHai mais il l'a récupéré il y a peu. Il appartient à son histoire, en effet il a été retrouvé bébé avec cette amulette sur lui, c'est la seule chose que ses parent lui aient légué. >>
Prix : Pas à vendre !

Il la mit autour de son cou avec satisfaction avant de la laisser retomber le long de son torse sous sa chemise. Il était content d’avoir retrouvé ce vieux souvenir, ça lui rappelait tellement de chose, dire que c'était l'unique objet qu'on ait trouvé avec lui. Il avait grandit avec ça autour du cou, ça remontait à pas mal de temps maintenant ! Immédiatement après qu’il l’ait mit, il se sentit plus fort physiquement. Ca aussi il l’avait oublié, il devait y avoir des runes sur cet objet pour qu’il sente un tel effet.

Soudain, il se rappela la présence de la jeune Teremundo qui était toujours assise au milieu de la salle à coté d’où il était quelques instants avant. Il prit le temps de la détailler rapidement. Elle avait des yeux verts transperçant, une peau blanche, des lèvres roses pulpeuses et une carrure d’athlète. Une combinaison pas facile à obtenir mais cela donnait un ensemble plutôt agréable à regarder. Il avança vers elle d’un pas tranquille. Elle avait l’air d’avoir confiance en elle.


-Anahé, c’est ça ? Ca ne fait pas longtemps que tu es humanoïde je me trompe ?

Il mit ensuite un de ses doigts contre sa poitrine, là où se trouvait son amulette sous ses vêtements et rajouta :

-Tu sais maintenant pourquoi je suis venu, et toi tu fais quoi ici ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahé Alendiel
Barbouze enchanteresse~Alias Liniel Anynsor
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 99
Localisation : ★ Là où Céline Dion règne! ★

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: Prime: 5600 Renom: 300
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Dim 8 Juil - 23:59

Après avoir parlé et souri, la martiale reposa son regard sur le mur qui se tenait devant elle. C'est alors que le Roi se décida à prendre la parole d'un ton tout aussi neutre que celui qu'il avait employé quand elle était arrivée, même encore plus blasé. Il ne daigna même pas de se retourner pour la regarder lorsque les mots sortirent de sa bouche. Contrairement à d'habitude, Anahé n'en était pas vexée. C'était le premier et le seul Souverain après tout... il fallait bien qu'il en ait quelques airs. Sur cette pensée, l'espionne eut un sourire mentalement. Mais, toujours aussi sérieuse et sadique physiquement, elle porta plus d'attention aux paroles du Teremundo. Il n'avait pas compris ce qu'elle avait dit... ou est-ce elle qui avait mal formulé? Elle ne voulait pas semer la discorde ici, mais bien dans un lieu important! Du moins, ce n'était certainement pas la chose la plus importante à faire lors d'une rencontre avec le plus grand monstre, le contredire. C'est en déviant à peine la tête que l'espionne remarqua que Neosis Blood avait l'air pensif et qu'il scrutait intensément le mur devant lui. Cherchait-il quelque chose? Pourquoi portait-il autant d'attention au mur d'un temple aussi vieux? Les pillages avaient été si nombreux qu'il était sûr de ne rien trouver!

C'est en pleine réflexion qu'il se leva sans prévenir, dans un bon. Il se posta devant ce même mur et le regarda avec encore plus d'attention, il lisait maintenant les caractères. Il remarqua un défaut dans la pierre avant d'en retirer un cylindre parfait. Il avait apparemment trouvé ce qu'il cherchait et notre combattante s'en étonnait. Il regarda ce que contenait la cachette avant d'en retirer quelque chose et de replacer le tout. Lorsqu'il se retourna, la jeune femme vit qu'il avait une amulette à la main. Elle n'avait aucune idée de l'étendue de ses pouvoirs, mais elle devait être très puissante à en voir le sourire qui était maintenant présent sur le visage de la bête. C'est lorsqu'il se la passa autour du cou que la martiale pu la décrire plus précisément. Elle était d'un noir profond et en forme de dragon. Malheureusement, la combattante ne put pas en voir plus, car son collier magique glissa en dessous de sa chemise.

Toujours assise au centre de la pièce en position de méditation, la belle regardait le démon avancer vers elle d'un pas calme. Il la questionna une fois, puis il pose un doigt sur sa poitrine en pointant le médaillon qu'il avait pris de la cachette qui se situait dans le mur. Ensuite, il la questionna une seconde fois. Des questions... des questions. Tout le monde en avait tout le temps. La martiale se remerciait d'avoir une bonne mémoire, car elle devait se souvenir de tous ses mensonges et ne pouvait pas les noter! Qu'allait-elle bien pouvoir raconter encore? Certainement pas la vérité... alors, un autre mensonge de plus à rajouter à la liste, mais elle devait faire vite, car sinon, le Teremundo se douterait de quelque chose, alors, pour se donner un peu de temps pour penser, la jeune femme répondit à sa première question :

- Oui et mon existence en tant que Teremundo est jeune... cela ne fait qu'environ sept mois.

Elle s'arma d'un sourire vicieux avant de rajouter :

- De toute manière, j'ai toujours bien apprécié la chair humaine...

Elle se leva élégamment et se dirigea aussi tranquillement que lui l'avait fait vers Neosis Blood. Pendant ce temps, elle réfléchissait à son excuse : *Qu'est-ce que j'utilise? Vouloir semer mon serviteur? Non, il ne me croira sûrement pas... mais qu'est-ce qu'un Teremundo pourrait bien venir faire ici?* C'est alors qu'elle se souvenue des contes et légendes que sa mère lui racontait quand elle était jeune à propos de la montagne aux Temples, comme quoi il y aurait une voyante se nommant Fortuna qui répondait parfois à des questions farfelues. En gardant le même sourire, réellement heureuse de sa trouvaille rapide, la femme qui était maintenant à moins d'un mètre du Teremundo dit :

- Je voulais trouver Fortuna, la sorcière voyante pour lui poser une question, mais maintenant, je n'en ai plus besoin. Comme quoi le destin est bien fait.

L'espionne était restée mystérieuse sur ses paroles. Elle eut un petit rire en se rapprochant quelque peu du monstre. La jeune femme était maintenant assez proche pour lui susurrer quelques mots à l'oreille, ce qu'elle fit :

- Je voulais lui demander où trouver Neosis Blood...

Elle afficha un autre sourire vicieux sur son visage, puis elle fit un petit pas vers l'arrière. Pourquoi... c'était bien facile, la raison lui était venue d'elle-même : c'est en apprenant avec le meilleur que l'on devient excellent. Si elle pouvait devenir son bras droit, ce serait super pour sa mission. Elle pourrait avancer plus vite en étant en équipe avec le Roi des Teremundos. Alors, elle dit d'une voix respectueuse toujours en gardant son sourire vicieux:

- Je vois déjà venir votre question... je me suis dit que c'est en étant avec le meilleur que moi-même je pourrai m'améliorer, qu'en dites-vous Neosis?

La belle lui fit un sourire irrésistiblement sadique en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neosis Blood
Roi TeremundisCréateur de la SLARNA
Roi Teremundis ♣ Créateur de la SLARNA
avatar

Messages : 781
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 21
Localisation : En guerre..

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 136.200
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Mad Sorg

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Lun 9 Juil - 16:46



Neosis attendait la réponse de la jeune femme, un sourcil légèrement haussé. Il se demandait bien ce qu’un Teremundo fraichement humanoïde venait faire dans un lieu si isolé. D’habitude, les nouveaux humanoïdes passaient leurs premières années à manger le plus possible en testant de nouvelles techniques d’approches sur leurs victimes due à leur nouvelle apparence. Hors ici, il n’y avait quasiment aucune proie. Elle répondit d’abord à sa première question :

- Oui et mon existence en tant que Teremundo est jeune... cela ne fait qu'environ sept mois.

Elle n’avait que sept mois d’existence Teremundos ? Elle était vachement jeune alors pour une Teremundo. Elle devait avoir entre les 20-23 ans. Elle avait évolué vachement rapidement si elle avait suivie le développement normal. A moins qu’elle n’ait été assez puissante avant sa transformation pour devenir directement une humanoïde. Dans tout les cas, s’était assez impressionnant. Elle lui déclara avec un sourire vicieux :

- De toute manière, j'ai toujours bien apprécié la chair humaine...

Quel genre d’humaine pouvait aimer la chair humaine avant de devenir Teremundo ? Elle était sacrément atteinte elle. Même lui, en tant que tueur à gage ne n’avait pas prit de jouissance à tuer des êtres de la même espèce que lui, il l’avait fait parce que cela lui permettait de vivre et parce que c’était là qu’il excellait. Enfin, maintenant qu’il était un monstre sanguinaire, meurtrier de milliers de personnes au moins, il n’allait pas dire que l’attitude de la jeune femme lui déplaisait…

Elle s’était d’ailleurs rapproché de lui jusqu’à être à moins d’un mètre de distance avec toujours le même sourire sur les lèvres. Elle répondit enfin à sa deuxième question :

- Je voulais trouver Fortuna, la sorcière voyante pour lui poser une question, mais maintenant, je n'en ai plus besoin. Comme quoi le destin est bien fait.

Fortuna… C’est vrai que pas mal de rumeurs affirmaient qu’elle vivait dans les parages. Ca ne disait pas pourquoi elle venait voir cette sorcière diseuse de bonne aventure… Elle faisait exprès d’entretenir une sorte de mystère pour se donner un air mystérieux. Drôle de personnage. Elle se rapprocha encore de lui en riant avant de lui murmurer dans l’oreille :

- Je voulais lui demander où trouver Neosis Blood...

Elle fit ensuite un pas en arrière avec un nouveau petit sourire pervers sur les lèvres. Il avait comme la légère impression qu’elle était entrain d’essayer de l’allumer. Il n’avait pas trop la tête à ça en ce moment même mais d’un autre coté il avait trouvé ce qu’il était venu chercher alors autan entrer un minimum dans son jeu. Il attendait de voir qu’est-ce qu’elle allait lui demander exactement. Elle lui demanda enfin :

- Je vois déjà venir votre question... je me suis dit que c'est en étant avec le meilleur que moi-même je pourrai m'améliorer, qu'en dites-vous Neosis?

Alors c’est ça qu’elle voulait. Elle lui donna un nouveau sourire, plein de sadisme celui-ci. Elle flattait son égo, elle disait que c’était le meilleur. Elle essayait de le mettre sur une sorte de pied d’étal, par exemple elle le vouvoyait. Mais pourtant elle l’appelait par son prénom, comme pour indiquer qu’elle voulait créer une proximité entre eux deux. Il la regarda pensivement en répliquant :

-D’accord je comprends ce que toi tu y gagnes, beauté. Mais moi qu’est-ce que je gagne dans tout ça ?

Il n’avait encore prit aucune décision. La suite de cette conversation allait sans doute se décider sur ce qu’elle répondrait. On verrait bien si elle avait quelque chose d’assez intéressant à lui proposer pour qu’il accepte…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahé Alendiel
Barbouze enchanteresse~Alias Liniel Anynsor
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 99
Localisation : ★ Là où Céline Dion règne! ★

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: Prime: 5600 Renom: 300
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Sam 14 Juil - 21:07

Le Teremundo avait l’air pensif… il ne réagissait pas au charme de la jeune femme. Tant mieux. La belle se disait qu’il ne fallait pas trop mélanger «amour» et travail. Elle était très bien placée pour le savoir. Nous n’avions qu’à regarder sa situation pour s’en rendre compte, non?! Tomber amoureuse de l’un de ses lieutenants et le perdre dans une mission aux tendances suicidaires. Juste le lien qu’elle entretenait avec son amie qui était l’as de l’informatique dans sa section, c’était un danger potentiel, surtout si cela se retournait contre elle. Cependant, dans un travail comme celui-ci, comment ne pas s’attacher à ses collègues et surtout, comment avoir d’autres amitiés? Anahé travaillait 24 heures sur 24 et 365,25 jours par année. En mission d’infiltration c’était une obligation, elle ne pouvait pas prendre une pause, cela lui était impossible. Vous la verriez dire au Teremundo Ras : «Hey, excuse-moi, je suis syndiquée, c’est mon heure de dîner, je reviens d’ici une heure, je te regarde! Pas le droit de bouger d’ici!». Eh bien, non, ce serait kamikaze pour sa couverture et sûrement pour son existence, ou du moins, celle en tant qu’humaine. Après lui avoir fait sa proposition accompagnée d’un sourire sadique, l’espionne entendit la réponse du monstre :

«D’accord je comprends ce que toi tu y gagnes, beauté. Mais moi qu’est-ce que je gagne dans tout ça ?»

La jolie demoiselle pouffa légèrement. Ce qu’il y gagnait… elle-même se le demandait pendant ce court instant. Que pouvait-elle bien inventer maintenant? Elle devrait être capable de tenir ce mensonge jusqu’au bout. Son charme ne lui était pas d’une très grande utilité jusqu’à maintenant. Elle devait avouer que cela ne la dérangeait pas du tout. La jeune femme tenait à garder le plus de dignité possible. Et comment ne pas penser à Jérémie en embrassant un autre homme… aucun homme, humain ou Teremundo n’avait encore réussit à lui faire oublier que ce soit une seule seconde son armoire à glace. Au contraire, c’était comme si, à chaque fois qu’elle en draguait un autre, dans son jeu d’espionne, elle le trompait. C’était la seule chose dans son métier qui arrivait à la faire presque craquer certaines fois. Mais le boulot… c’était le boulot et la belle se devait d’être professionnelle quelle que soit sa situation.

La capitaine réfléchissait à toute allure, à peine quelques secondes s’étaient écoulées depuis que l’homme lui avait répondu. Elle avait maintenant cessé son rire et elle lui fit un sourire charmeur avant de déployer son idée :

-Eh bien… pensez-y… qu’est-ce qui est décisif lors d’une situation de guerre? Revenez dans votre passé. Dans l’histoire même de Gaea. Vous avez une existence bien plus grande que la mienne… vous avez bien plus de vécu, alors même si cela peut vous paraître loin, vous avez plus à trouver que moi. Quelque chose vous vient à l’esprit Sir?

La jolie jeune femme s’approcha une nouvelle fois du Teremundo avec grâce et détermination. Bien sûr, elle ne lui laisserait pas le temps de répondre, car les réponses étaient assez nombreuses, mais elle n’en visait qu’une, celle qu’elle pouvait lui procurer. L’espionne pausa sa main gauche sur le bras droit de la bête avant de reprendre la parole :

-Je parle bien de l’information… je sais des choses dont vous ne doutez même pas l’existence. J’ai mes sources et bien sûr, je connais des taupes. Cela peut s’avérer plus qu’utile. C’est fou ce qu’ils peuvent être faibles ses humains… on leur donne des richesses et ils nous donnent leurs informations… parfois leur vie.

La jeune femme eut un sourire sadique avant d’avoir un rire cristallin. Ce rire se transforma en doux et macabre chant envouteur. C’est ce sort qu’elle avait tant pratiqué. Il lui permettait de charmer ses interlocuteurs et augmentait énormément son charisme, alors ce qu’elle disait était plus réaliste, plus alléchant et plus véridique. Cessant son mélodieux chant, la belle toujours aussi près de l’homme rajouta :

-En parlant de vie… je commence à avoir faim, et vous?

Elle sourit encore une fois et se remit à chantonner le même air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neosis Blood
Roi TeremundisCréateur de la SLARNA
Roi Teremundis ♣ Créateur de la SLARNA
avatar

Messages : 781
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 21
Localisation : En guerre..

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 136.200
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Mad Sorg

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Lun 16 Juil - 18:47



Alors qu’il attendait la réponse de la jeune femme, cette dernière se mit à pouffer de rire. Qu’y avait-il de drôle ? Elle était toujours très proche de lui, continuant d’essayer de jouer de ses charmes pour l’amadouer. Elle calma rapidement ce petit éclat et lui offrit un nouveau sourire plein de charme pour appuyer son idée à l’aide de son physique avant de lui poser la main sur son épaule en lui demandant :

-Eh bien… pensez-y… qu’est-ce qui est décisif lors d’une situation de guerre? Revenez dans votre passé. Dans l’histoire même de Gaea. Vous avez une existence bien plus grande que la mienne… vous avez bien plus de vécu, alors même si cela peut vous paraître loin, vous avez plus à trouver que moi. Quelque chose vous vient à l’esprit Sir?

Elle restait assez floue dans ce qu’elle disait, il y avait des dizaines de réponses possibles qui lui venaient à l’esprit à lui qui était un combattant aguerrit. Pour la deuxième fois, elle montrait qu’elle savait parfaitement tenir un discours tout en faisant en sorte que son interlocuteur de décroche pas en cours de route. Elle avait l’art de parler ce qui était un atout de choix quand on avait en plus les arguments physiques pour les appuyer. Elle enchaina d’ailleurs sans lui laisser le temps de parler :

-Je parle bien de l’information… je sais des choses dont vous ne doutez même pas l’existence. J’ai mes sources et bien sûr, je connais des taupes. Cela peut s’avérer plus qu’utile. C’est fou ce qu’ils peuvent être faibles ses humains… on leur donne des richesses et ils nous donnent leurs informations… parfois leur vie.

Hum… Alors comme ça elle savait des choses qui ne lui avaient même pas effleuré l’oreille d’après elle ? Des informations qui auraient échappé à tout son ancien réseau de renseignement humain et qui pourraient lui être vraiment important ? Voilà qui pourrait se révéler intéressant si elle disait vrai. Seulement pour que ce qu’elle lui disait soit exact, elle devait avoir un poste important qui lui donnait accès à des informations confidentielles, un réseau de renseignement en béton ou alors avoir eut un poste directement à la Blitzness. Dans les trois cas, si elle ne lui mentait pas, elle venait de prendre une valeur importante à ses yeux.

Enfin, le Ras ne croyait que s’il avait des preuves tangibles, il n’allait pas la croire sur parole, le jeu des informations était fait de faux-semblants et il était bien passé pour le savoir en tant qu’ancien membre d’opérations spéciales et tueur à gage. Il avait eut plus d’une mauvaise surprise à cause d’informations fausses ou erronées.

A coté de lui, Anahé se mit à chanter d’une manière douce et sombre, un sourire sadique aux lèvres. C’était un son plutôt agréable à entendre. Neosis conclut mentalement que cela pouvait s’avérer intéressant mais qu’il demandait à avoir des preuves de ce qu’elle avançait. Il allait le lui dire quand elle déclara :


-En parlant de vie… je commence à avoir faim, et vous?

Appris avoir dit cela, elle se remit à chantonner le même air que tout à l’heure. Ca avait quelque chose… D’envoutant. Elle lui paraissait un peu plus jolie, un peu plus classe, avec plus de charme. Il se faisait, sans le savoir, charmer par le chant envoutant. Il se rapprocha un peu plus d’elle qu’il ne l’était déjà, mettant son bras autour de sa taille, collant presque leurs deux corps. Il lâcha un petit rire amusé à sa question avant de lui répondre :

-Tu n’as pas idée de la façon dont la faim me tirailler nuit et jour sans interruption… Quant à tes informations, je veux bien te croire mais il va falloir me donner quelques preuves. Je veux bien me fier à toi mais surement pas les yeux fermé alors que je ne te connais pas.

Il fit un sourire en coin, reflétant une confiance en soi due à sa puissance ainsi qu’un certain cynisme. Il n’y avait pas grand monde à dévorer dans le coin à part en cherchant bien dans les temples certaines sectes mais il n’avait pas la patience pour s’occuper ainsi. A moins qu’elle ne lui propose d’aller ailleurs, il la laissait décider…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahé Alendiel
Barbouze enchanteresse~Alias Liniel Anynsor
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 99
Localisation : ★ Là où Céline Dion règne! ★

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: Prime: 5600 Renom: 300
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Ven 20 Juil - 4:33

La belle sentait son charme augmenter. Elle gagnait en confiance lorsqu’elle chantait cet air. La jeune femme pouvait le chanter différemment, mais devait tout le temps garder les mêmes notes, ce qui n’était pas trop difficile pour notre musicienne. C’est ce qu’elle aimait tant de ce sort, son chant pouvait autant être macabre que joyeux et triste que colérique, alors l’espionne pouvait le placer dans toutes les situations.

Anahé s’était rapprochée de l’homme pour que le son mélodieux qui sorte de sa bouche fasse encore plus effet sur ses paroles, mais elle ne s’attendait pas vraiment à ce qu’il fasse autant d’effet physiquement. À vrai dire, elle avait oublié ce détail. Le Teremundo se chargea de le lui rappeler. L’homme s’approcha encore et passa son bras autour de sa taille. Ne laissant pas paraître la surprise sur son visage, la jeune femme fit un sourire lorsque l’homme eut un rire amusé à la suite de sa question. Leurs corps étaient maintenant presque totalement collés l’un contre l’autre. La belle décida de toujours continuer son chant macabre pour que son effet soit continu. Ensuite, celle-ci se rapprocha du Ras pour qu’il n’y ait plus d’espace en eux deux. En se collant à lui, la jeune femme posa son autre main dans le dos du Teremundo. Sa réponse la fit pouffer. Son chant était bien plus efficace qu’elle ne l’aurait pensé… Quoi qu’il est vrai que si l’envie est déjà en partie là, le sort ne fait que fortement accentuer ce désir.

L’espionne avança la tête pour venir frôler les lèvres de l’homme lorsqu’il parlait sans jamais l’embrasser pour autant. La martiale savait se rendre désirable aux yeux des hommes, cela avait fait partie de sa formation d’espionnage et d’infiltrations. Le monstre eut un sourire en coin qui démontrait une confiance en soit pratiquement absolue. Toujours pour le charmer, la jeune femme fit glisser sa main, qui se trouvait dans son dos, le long de ses côtes, avant de lui répondre :

-Nous avons cette ressemblance en ce qui est de la faim Monseigneur… Oh, des preuves, j’en ai en quantités industrielles, ce n’est pas ça qui manque, vous savez.

La combattante eut un sourire charmeur avant de continuer :

-Je ne demande qu’à me faire connaître!

La belle passa sa main le long de son torse cette fois-ci avant de rajouter :

-Nous pourrions faire plus amples connaissances…

Puis, toujours en frôlant ses lèvres, elle fit un léger sourire avant de se glisser hors de ses bras. Si le Teremundo n’était pas déjà accroché à l’hameçon, il l’était sûrement maintenant. Ces genres de mâles cherchaient toujours à avoir ce qu’il ne pouvait pas et Anahé comptait bien jouer à ce petit jeu, même si à chaque fois qu’elle avait un rapprochement, elle pensait à Jerémie. La jeune femme avait beau essayer de le chasser de son esprit, elle n’en était pas capable. Il restait toujours là, paisiblement, dans un coin de sa mémoire, prêt à remonter à la surface.

L’espionne qui était maintenant à côté du teremundo avait toujours sa main sur son bras. Dans sa tête, elle revenait à la question du repas. En sa compagnie, c’était sûr qu’elle ne pourrait pas savourer un bon poulet… et encore moins de bons légumes frais et des fruits juteux. Alors, ils devaient trouver des humains… le repas qu’elle détestait. Dans un coin perdu comme celui-ci, ce serait difficile de trouver d’autres êtres vivants qu’eux à part les plantes et les roches. Où aller alors? La martiale se le demandait bien. Tout dépendrait du moyen de transport qu’ils prendraient et de ceux qu’elle pouvait utiliser en la compagnie du Roi Teremundo. Alors, la jeune femme se retourna vers l’homme et s’adressa à lui une autre fois en usant d’une voix rieuse :

-Pour manger, puis-je savoir comment le Teremundo Ras se déplace-t-il? Par les airs, par l’océan, à la course, à pied?

L’espionne se demandait bien comment le plus puissant pouvait se mouvoir. Peut-être que ce n’était pas ce type de pouvoirs qu’il avait? Dans son cas, la martiale pouvait s’arranger pour pouvoir se déplacer avec toutes ses options, c’était un grand avantage qu’elle avait à se métamorphoser en reptiles, en félins et en volatiles. C’est de là que venait une partie de sa culture par rapport à la faune et à la flore. Le fait qu’elle soit un animal la mettait directement dans l’environnement où elle pouvait observer tous les changements et les petites créatures. Ce que la jeune femme préférait était de se transformer en tortue marine et d’aller explorer les fonds marins qui regorgeaient de créatures magnifiques aux couleurs de l’arc-en-ciel.

La combattante fit quelques pas avant de se retourner vers son interlocuteur et de lui demander :

-Avez-vous un terrain de chasse préféré qui ne serait pas trop loin, Neosis?

Anahé lui fit un sourire sadique. Elle avait bien hâte d’entendre sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neosis Blood
Roi TeremundisCréateur de la SLARNA
Roi Teremundis ♣ Créateur de la SLARNA
avatar

Messages : 781
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 21
Localisation : En guerre..

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 136.200
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Mad Sorg

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Sam 21 Juil - 17:34



Anahé continuait son champ mélodieux. C’était le même son qu’elle répétait inlassablement. C’était envoutant et ses oreilles appréciaient cela. En tout cas, elle continuait de lui faire des avances d’une façon sensuelle. Elle était allée se coller à lui quand il l’avait entouré de son bras, positionnant sa main dans son dos. Leurs deux corps étaient maintenant fermement collés l’un à l’autre. Elle continuait de chanter à côté de son oreille. Elle avait l’air de déployer tous ses charmes pour qu’il cède au désir de sa peau. Elle pouffa quand il lui répondit et cela l’agaça, il avait l’impression qu’elle se moquait de lui et il avait déjà tué et massacré pour bien moins que ça.

Elle approcha ses lèvres de sa bouche alors qu’il parlait, s’arrêtant juste avant de l’embrasser. Elle voulait se rendre désirable et inaccessible. C’était une technique plutôt courante chez les belles jeunes femmes et Neosis en avait croisé plus d’une tout au long de sa longue vie. Elle se mit à faire glisser la main qui était derrière lui le long de ses cotes pour continuer à le charmer tout en lui disant :


-Nous avons cette ressemblance en ce qui est de la faim Monseigneur… Oh, des preuves, j’en ai en quantités industrielles, ce n’est pas ça qui manque, vous savez.

Elle lui servit ce discours avec un nouveau sourire plein de tentation. Même s’il avait eu envie d’y croire il ne l’aurait pas fait. Elle lui répondait encore une fois d’une façon habille tout en esquivant la question. Elle ne donnait pas de vraies réponses et cela entretenait sa méfiance. Et bien qu’elle fût séduisante, il n’allait pas abaisser sa garde pour autant, il s’était déjà fait pigeonner de cette façon par le passé et il ne tenait pas à se faire avoir une nouvelle fois.

-Je ne demande qu’à me faire connaître!

Ca par contre il n’en doutait pas. Elle paraissait remplie d’ambition, quel que soit son but. La preuve était qu’elle était venue le trouver lui pour qu’il la prenne sous son aile. D’ailleurs il ne s’était toujours pas fixé sur une décision concernant cette possibilité et il ne comptait absolument pas le faire tant qu’elle ne lui aurait pas mis en main de véritables infos sur ses ennemis qu’il puisse vérifier. Il sentit la main qui caressait son dos glisser sur son torse quand elle lui dit :

-Nous pourrions faire plus amples connaissances…

Voilà une phrase qui ne laissait pas beaucoup de place à l’ambiguïté. Il sourit face à l’audace de cette jeune femme. Elle frôla une nouvelle fois ses lèvres avec un sourire avant de s’échapper de son emprise, sa main toujours sur son bras. Elle voulait se rendre inatteignable mais il se dit avec une pointe d’ironie qu’il avait toujours ce qu’il voulait avoir, sa puissance le lui permettait. Le Ras passa rapidement sa langue sur le coin de sa bouche en la regardant avec attention. Elle paraissait réfléchir. Cela ne dura pas longtemps, elle se retourna vers lui et lui demanda d’un ton rieur :

-Pour manger, puis-je savoir comment le Teremundo Ras se déplace-t-il? Par les airs, par l’océan, à la course, à pied?

Elle insinuait ainsi qu’elle pouvait se déplacer par tous ces moyens-là, on ne demandait pas un moyen de déplacement que l’on ne pouvait utiliser. Elle était par conséquent vraiment polyvalente sur ses mouvements. Il se demanda ce que cela pouvait bien donner durant un combat. Elle fit quelques pas avant de se tourner de nouveau vers lui et de lui demander, avec un sourire plein de sadisme qui ne la quittait quasiment pas :

-Avez-vous un terrain de chasse préféré qui ne serait pas trop loin, Neosis?

Le roi réfléchit à ces deux questions. Il pouvait se mouvoir de toutes les façons qu’elle lui avait présenté mais les airs ne lui plaisaient pas vraiment, il devrait pour cela prendre sa forme de golem et il n’y tenait pas vraiment. D’ailleurs même s’il pouvait utiliser ce moyen ce n’était pas là qu’il était le plus rapide, il l’écarta donc. Le reste lui était égal.

Quant à un terrain de chasse… Le plus proche et le plus évident lui paraissait LéaFirma. C’était hautement peuplé et il connaissait plutôt bien la ville, ça paraissait donc le choix idéal. Il répondit alors d’un ton neutre :


-Tous les moyens me vont sauf les airs. Pas que je ne puisse pas me déplacer ainsi mais je n’en ai tout simplement pas envie. Quant à notre terrain de chasse, je proposerais la cité de LéaFirma, ça me parait une bonne réserve de bétails et je connais le coin.

Il avait utilisé le mot bétail non pas par une quelconque provocation, c’était juste une habitude chez lui. A ses yeux la plupart des humains se résumait ainsi, ce n’était pas choquant, c’était juste la loi de la nature et lui il faisait partie du haut de la chaine alimentaire. Il croisa alors ses bras sur son torse puissant, attendant qu’elle le conduise à leur destination, observant tranquillement ses formes des yeux. C’était vraiment une jolie femme…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahé Alendiel
Barbouze enchanteresse~Alias Liniel Anynsor
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 99
Localisation : ★ Là où Céline Dion règne! ★

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: Prime: 5600 Renom: 300
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Mar 24 Juil - 20:41

Lorsque la belle lui offrit de faire plus amples connaissances, le monstre lui sourit. Pour elle, c’était bien une acceptation à son invitation. Cependant, elle n’avait pas du tout ça dans l’esprit présentement, ce n’était pas son but et jusqu’à maintenant elle n’en avait pas eu besoin et c’était, selon-elle, la meilleure nouvelle de la journée. L’espionne frôla une dernière fois sensuellement ses lèvres avant de s’échapper de son emprise pour ne pas trop lui donner d’envie. La jeune femme ne vit pas la langue de ce dernier, car elle était dos à lui, mais elle se doutait bien que celui-ci l’observait intensément. Anahé se retourna pour demander à l’«Alpha» quel moyen de transport lui conviendrait le mieux pour se déplacer vers leur terrain de chasse. Elle se tourna pour faire encore quelques pas et se retourna pour lui demander cette fois-ci quel lieu préférait-il avec son sourire sadique habituel.

La martiale resta ainsi pour entendre la réponse du Ras qui précisa bien qu’il pouvait se déplacer par tous ces moyens, mais qu’il ne préférait pas prendre les airs. Pourquoi dont? Y avait-il quelque chose de particulier à ce pouvoir qui était sien? La combattante gardait ça à l’esprit. Peut-être que cela pourrait lui être utile pour plus tard. Il leur conseillait la cité de Léafirma. La jeune combattante était bien d’accord c’était un excellent endroit où trouver des humains, mais non du bétail comme l’entendait le Roi. Elle traitait ses semblables encore comme ils étaient. La jeune femme trouvait cela même effronté de la part du teremundo, mais ne réagit pas, après tout, elle était Teremundo elle aussi techniquement et elle devait faire comme si sa pensée s’agençait à celle du plus fort.

Le monstre croisa ses bras sur sa poitrine en observant les formes de la jeune femme. Celle-ci, toujours retournée vers lui, s’en aperçue et la gratifia d’un sourire. Cela voulait dire que moindrement, elle l’intéressait. C’était déjà un bon départ pour sa crédibilité. On ne pouvait pas dire qu’elle avait le corps le plus avantageux qui soit, cependant elle savait se mettre en valeur autant dans sa démarche que dans son habillement. Sa formation avait eu des grands effets sur la jolie demoiselle qui au départ n’était pas tellement féminine et gracieuse, mais maintenant celle-ci donnait l’impression d’être légère comme une plume même en combat. Son don de télékinésie l’avait aussi beaucoup aidé, car quand elle marchait, elle pouvait donner l’impression aux gens qu’elle flottait.
La martiale s’adressa à son nouveau compagnon :

-Alors va pour LéaFirma, je suis bien d’accord avec vous. Pour le transport… j’espère que vous êtes à l’aise avec la course!

La jeune femme lui sourit malicieusement avant de rajouter :

-Alors… j’y vais, suivez-moi, je vous pries Monseigneur.

Elle sortit marcha jusqu’à dehors et sauta pour atterrir sous la forme d’un guépard. Après avoir fait un clin d’œil au Ras, elle se mit à courir à environ une vitesse de 20 km/h. La jeune femme étant sûre que le Roi trouverait une manière de la rejoindre bien à lui ne regardait que très peu en arrière pour savoir s’il la suivait.

Après, quelques temps, elle s'arrêta essoufflée et reprit forme humaine.

[HRP: Désolé, c'est court, mais j'aimais mieux faire comme ça pour que nos personnes puissent se parler lors du voyage]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neosis Blood
Roi TeremundisCréateur de la SLARNA
Roi Teremundis ♣ Créateur de la SLARNA
avatar

Messages : 781
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 21
Localisation : En guerre..

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 136.200
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Mad Sorg

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Mar 14 Aoû - 17:53



La jeune femme intercepta son regard et le gratifia d’un sourire. De son coté, cela devait l’arranger qu’il s’intéresse à elle. Cela lui faisait un argument de plus à pouvoir mettre dans la balance. Et le roi pouvait toujours laisser ses yeux profiter, ce n’est pas ça qui allait le déranger. Elle avait une sorte d’élégance qui ne la rendait que plus appréciable. Il se demanda d’où elle tirait cette démarche, ces manières gracieuses, cette marche flottante, presque irréelle… Anahé coupa court à ses pensées en lui disant toujours avec une pointe de charme :

-Alors va pour LéaFirma, je suis bien d’accord avec vous. Pour le transport… j’espère que vous êtes à l’aise avec la course!

Comme si elle avait le choix de contredire la proposition de son roi surtout après lui avoir demandé de choisir lui-même le lieu. Quand à courir ce n’était pas un problème, il était, physiquement, probablement le Teremundo le plus fort et celui capable de maintenir la plus grande vitesse de course sur longue distance en n’utilisant que ses jambes. Elle le gratifia alors d’un des sourires plein de malice dont elle avait apparemment l’habitude et lui déclara :

-Alors… j’y vais, suivez-moi, je vous pries Monseigneur.

Un léger sourire flotta sur ses lèvres. Même s’il ne l’avouait pas clairement, il aimait être appelé par des titres honorifiques qui le mettaient au-dessus de ses congénères. Après tout, il s’était battu pour être le meilleur, ce n’était qu’un juste retour des choses.

Elle marcha jusqu’à l’entrée du temple avant de sauter et de retoucher le sol sous la forme d’un guépard. Elle lui fit un clin d’œil avant de partir à courir droit devant elle. Le Ras ne mit pas de temps à la suivre il prit appuie sur ses jambes et s’élança derrière elle. La lumière du dehors fit un contraste avec le sombre qui régnait à l’intérieur et cela l’éblouit quelques instants mais il retrouva une vision normale juste à temps pour éviter de passer à travers. Grâce à sa carrure exceptionnelle, il n’eut aucun mal à la suivre en restant sous sa forme humaine, il avait la vitesse pour et ce n’est pas ça qui allait épuiser ses batteries d’énergie personnelles. Il laissa un léger écart entre eux deux pour être sûr pour la garder bien en vue, vieux réflexe dû à des années de méfiances et de trahisons.

Mais la Teremundo avait fait un mauvais choix de transformation, le guépard était certes très rapide mais guère endurant. Elle s’arrêta donc après quelques temps et reprit forme humaine. Elle avait le souffle court et une légère fatigue était visible sur ses traits. Il arriva à sa hauteur en quelques secondes. Il s’arrêta à quelques centimètres d’elle, collant leur deux corps quasiment l’un contre l’autre et mettant sa main sur le visage de la demoiselle. Leurs deux visages étaient extrêmement proches et il la fixait d’un regard intense. Sa bouche forma un léger sourire amusé quand il déclara :


-Et bien, tu es déjà fatiguée ? Il va falloir que je te porte jusqu’à la ville ma pauvre ?

En même temps, il avait haussé un sourcil interrogative pour faire montrer qu’il posait cette question avec un certains sérieux. Elle paraissait plutôt légère et il était certains qu’ils seraient arrivés plutôt rapidement quand même. Puis il une lueur indéfinissable passa dans ses yeux, moitié-suspicieuse, moitié-amusé et il demanda :

-A moins que tu es fait exprès de t’arrêter dans un but précis.. ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahé Alendiel
Barbouze enchanteresse~Alias Liniel Anynsor
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 99
Localisation : ★ Là où Céline Dion règne! ★

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: Prime: 5600 Renom: 300
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Jeu 16 Aoû - 2:57

La jolie espionne retrouva ses bras et ses jambes après s’être arrêtée. Puis, elle se retourna et tomba face à face avec Neosis. Celui-ci s’arrêta à quelques centimètres d’elle et posa sa main sur son visage en la fixant profondément et en affichant un sourire joueur.
Ses paroles furent sourire la martiale. S’il croyait que si peu pouvait la mettre à bout! Il n’aurait certainement pas à la transporter, elle avait encore un honneur à maintenir. Le sourcil arqué du monstre signifiait sûrement qu’il ne la croyait réellement pas capable de se rendre jusqu’à LéaFirma! En voyant son expression, la jeune femme lui fit un clin d’œil rassurant et s’adressa à lui par la pensée :

«Jamais vous n’aurez besoin de me transporter… mais si vous tenez à le faire, je n’en vois aucun inconvénient…!»

Mais, ce fut vraiment ce qu’il lui restait à dire qui fit s’afficher le même sourire que lui portait sur les lèvres de la fausse Teremundo. C’est alors qu’elle s’adressa à lui par la parole cette fois-ci et d’une manière taquine :

-Oh… je ne vois pas de quoi vous voulez parler Monseigneur…

Puis, elle rapprocha encore plus leurs deux corps en passant son bras droit autour de sa taille. L’humaine posa sa main gauche sur la main du Roi qui effleurait sa joue et approcha ses lèvres des siennes. La combattante pouvait sentir son souffle calme sortir de sa bouche. Anahé frôla ses lèvres et posa son bassin et le haut de son corps contre lui sensuellement avant de lui dire :

-Ne vous inquiétiez pas pour moi, mon Roi… je sais très bien me rendre à LéaFirma toute seule…

Puis, elle l’évita subtilement de quelques centimètres pour venir poser son front contre le sien en frôlant de très près ses lèvres avec les magnifiques et douces siennes. Un sourire s’afficha de nouveau sur son visage d’ange. La demoiselle faisait agir son charme sur Neosis Blood pour que cela l’aide à l’amadouer, mais elle n’avait pas du tout dans l’esprit de lui faire plus que du charme. Elle n’en serait tout simplement pas capable… le nom de Jérémy s’écrivait déjà en lettres de feu dans son esprit et venait la hanter avec tendresse. L’espionne aurait souhaité que ce soit lui à la place de ce monstre sanguinaire à qui elle ne pouvait même pas faire confiance. La belle imaginait ses traits sur le visage de Neosis, son souhait le plus cher était de retrouver son Lieutenant vivant. Mais, pour l’instant, elle ne devait pas s’accaparer de toutes ses inquiétudes. Alors, elle se mit à chanter son doux air mélodieux de charmes en posant sa main gauche sur son torse. Elle mit un terme à sa mélodieuse chanson pour prendre la parole, toujours aussi près du Teremundo :

-Alors, vous voulez manger qui en premier? Un homme bien musclé… une enfant candide ou une femme séduisante? Quelle est votre préférence? Je dois admettre que j’ai un penchant pour les hommes que je peux mener en bateau… alors, le plus souvent, je mange avant de semer la zizanie! Ce serait un bon plan… non, votre Majesté? J’aimerais bien pouvoir essayer quelques tours d'Arts Occultes… vous êtes d’accord?

La jeune femme reprit son doux chant qui envoûtait même les oiseaux qui passaient dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neosis Blood
Roi TeremundisCréateur de la SLARNA
Roi Teremundis ♣ Créateur de la SLARNA
avatar

Messages : 781
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 21
Localisation : En guerre..

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 136.200
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Mad Sorg

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Ven 17 Aoû - 18:53



«Jamais vous n’aurez besoin de me transporter… mais si vous tenez à le faire, je n’en vois aucun inconvénient…!»

Alors qu’il venait tout juste de poser sa question, il entendit la voix de la jeune femme dans sa tête pendant qu’elle lui faisait un clin d’œil. Elle pouvait communiquer par pensée. Dans ce cas, il était possible qu’elle puisse lire dans ses pensées et cela, il le refusait. Il fronça alors quelque peu les sourcils pour la regarder attentivement. Sa méfiance venait d’augmenter de façon assez incroyable, il avait tous les sens en alerte et il observait chaque geste qu’elle faisait. Elle lui répondit alors d’une façon innocente à la question qu’il avait posée sur son arrêt :


-Oh… je ne vois pas de quoi vous voulez parler Monseigneur…

Elle continuait son petit numéro de charme sans se laisser approcher. En temps normal, il se serait laissé faire mais il préférait rester méfiant pour le moment, peut-être s’était-elle arrêté pour une raison qui pourrait ne pas lui plaire… Elle rapprocha leur deux corps et lui prit la taille par le bras droit pendant qu’elle posait sa main gauche sur celle qui était posée sur sa joue. Chacun pouvait sentir parfaitement l’autre, sa respiration, sa tension, même un peu des battements de son cœur. Neosis essaya de complètement dissiper sa méfiance extérieur, gardant ses doutes pour lui pour ne pas qu’elle les devine. Elle se mit à frôler ses lèvres avec les siennes et colla leurs deux bassins ainsi que sa poitrine contre lui. Aucun doute qu’elle faisait tout pour l’exciter et il lui aurait probablement sauté dessus si sa méfiance n’était pas si haute.

-Ne vous inquiétiez pas pour moi, mon Roi… je sais très bien me rendre à LéaFirma toute seule…

Elle fit passer ses lèvres encore plus près des sienne et il dut résister de le embrasser. Puis elle vint coller leurs deux fronts. Il se demandait à quoi elle jouait. Elle resta ainsi quelques instants avant de se mettre à chanter en mettant sa main sur son torse puissant pendant quelques instants. Elle coupa court à sa mélodie :

-Alors, vous voulez manger qui en premier? Un homme bien musclé… une enfant candide ou une femme séduisante? Quelle est votre préférence? Je dois admettre que j’ai un penchant pour les hommes que je peux mener en bateau… alors, le plus souvent, je mange avant de semer la zizanie! Ce serait un bon plan… non, votre Majesté? J’aimerais bien pouvoir essayer quelques tours d'Arts Occultes… vous êtes d’accord?

Puis, elle reprit de nouveau son chant. Il commençait à trouver cela vraiment bizarre cette manie. Il est vrai que certaines personnes développaient des tics ainsi. A moins que ce ne soit un ensorcèlement… Il était peut-être trop méfiant, elle lui paraissait digne de confiance car il émanait d’elle un charme indéniable, ou peut-être pas assez, elle restait une Teremundo et il était possible qu’elle lise ses pensées. Cela demandait vérification. Il répondit tout de même pour ne pas montrer ses doutes :

-Je me moque de la proie tant qu’elle est remplie de sang et qu’elle hurle de façon plaisante à mon oreille. Même si j’ai une légère préférence pour les jeunes femmes pleines de charmes. Et oui ça me parait un bon plan. Je suis d’accord, je m’amuserais moi aussi surement de mon côté.

Il avait fait une menace en la voilant quelques peu. Il tenait à bel et bien montrer qui avait l’ascendant sur qui. Il allait d’ailleurs vérifier de suite qu’il faisait partit des hommes que la jeune femme aimait mener en bateau. Il lui un grand sourire presque lubrique pour endormir ses soupçons et abaisser ses gardes, lui faisant croire qu’il se laissait charmer, pendant qu’il préparait son coup…

-Ondatta Disturbo-


Aucun doute que l’onde mentale allait perturber la jeune femme. Personne ne s’attendait jamais à une attaque mentale de sa part, ils étaient plus sur le qui-vive quant à un coup physique. Elle s’interrompit au milieu de sa phrase et alors son charme parut vaciller quelques instants d’une façon impressionnante. Aucun doute c’était bel et bien un sort pour le charmer. Bien camouflé et apparemment la jeune Teremundo avait l’habitude de l’utiliser vu la maitrise dont elle faisait preuve mais le roi l’avait percé à jour grâce à une observation attentive.

Son sang ne fit qu’un tour dans ses veines. Il lui attrapa le bras qu’elle avait mis autour de sa taille, la tordu et la retourna dans le même mouvement avant de la plaquer de toute sa puissance contre un arbre en lui ayant fait une clé de bras pour l’immobiliser. Il était clairement en rogne, il détestait par-dessus tout qu’on tente de le manipuler. Il dit d’un ton féroce :


-Ecoute-moi bien toi, tes tours de charmes tu vas les faire à quelqu’un d’autre qu’à moi car la prochaine fois que tu me fais quelque chose du genre, je t’explose, c’est assez clair pour toi ?? Alors j’vais faire un effort et te laisser sauve et continuer le voyage jusqu’à Léa Firma si tu veux, mais plus de ça avec moi !!

Il l’écrasait de tout son poids et ne rigolait absolument pas. Sa force était bien supérieure à celle de la Teremundo surtout avec le pendentif qu’il venait de récupérer. Si elle tentait une réaction violente, il la tuerait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahé Alendiel
Barbouze enchanteresse~Alias Liniel Anynsor
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 99
Localisation : ★ Là où Céline Dion règne! ★

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: Prime: 5600 Renom: 300
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Sam 18 Aoû - 21:43

Le puissant Teremundo portait attention à chaque détail. Son regard se promenait derrière la jeune femme, puis sur elle. Il était méfiant, mais Anahé n’en prit pas réellement compte, elle se dit qu’il devait souvent être ainsi pour ne pas se faire avoir ou se faire jouer de mauvais tours. Et puis, elle était toujours aussi contente que son charme fonctionne. L’espionne l’avait bien ce Roi… sans oublier qu’être connue de lui pourrait l’aider même s’il ne faisait pas équipe. Le monstre lui parla.

Ce fou était vraiment un sadique de la pire sorte. Comment faisait-il pour encore se regarder dans un miroir. Le pauvre insouciant! Ses paroles faisaient naître une colère extrême à l’intérieur de la martiale, mais celle-ci réussit à la contenir. Que voulait-il dire par jeunes femmes pleines de charmes? Était-ce une menace contre elle-même? Le reste de sa réponse suivit d’un sourire rassura la jeune femme.

-Ondatta Disturbo-

C’est alors qu’Anahé ressentit une vague d’ondes voulant pénétrer son mental. Le Teremundo essayait-il de découvrir des informations sur elle? Il ne fallait pas, il ne pouvait pas! L’espionne commença à ressentir des étourdissements. Le sol bougeait et le visage de Neosis se décuplait. Sa vue commençait gravement à se brouiller lorsqu’elle usa de sa barrière télépathique. Les effets diminuèrent de beaucoup, mais la belle en resta tout de même un peu ébranlée. Pourquoi l’attaquer ainsi, soudainement? Cela lui apprendra à baisser même de peu sa garde. Neosis Blood n’était qu’un fourbe personnage.

L’attaque l’avait obligé à arrêter radicalement son chant ce qui était une très mauvaise chose, car le sadique avait sûrement découvert qu’elle le charmait à l’aide de ses paroles. Arrêter aussi sèchement lui enlevait toute crédibilité. Pendant que l’espionne se maudissait intérieurement et se remettait complètement du choc mental envoyé, les traits du Ras devinrent plus durs. Puis, il tordu son bras droit et la plaqua de face contre un arbre. La jeune femme retint tout cri de douleurs pour ne pas paraître faible et surtout pour ne pas l’encourager à continuer. Elle était maintenant immobilisée contre la paroi dure et rigide de l’arbre, mais avait toujours ses deux jambes et son bras gauche pour se défendre à mains nues… ce qui serait tout de même suicidaire vu la force de l’homme. Il s’adressa à elle d’un ton féroce.

Toujours dans son personnage la jeune femme eut un sourire. L’homme l’avait tellement enfoncé dans l’arbre qu’elle avait de la difficulté à respirer, donc à parler. La martiale essaya de se faire un peu d’espace avec son bras encore utilisable, mais ne réussit qu’à se faire mal à cause de la clé utilisée par l’Alpha. Il ne lui restait que deux options : s’excuser et s’avouer vaincue ou l’attaquer. Mais la deuxième option l’enverrait elle et sa mission directement dans la tombe. Alors, elle se résigna à s’excuser :

-Je… je m’excuse, j’ai compris… votre… altesse. Je… ne recommencerai plus… Allons à LéaFirma.

Sa voix était quelque peu éraillée et la jeune femme était étourdie par l’impact de sa tête contre l’arbre. Elle pourrait sans doute un peu moins «s’amuser» à LéaFirma. Ce qu’il était rabat-joie ce Roi! Au moins, on savait pourquoi il était Ras, il ne s’était pas laissé berné trop longtemps, cependant, l’espionne était déjà heureuse de son chrono. Il avait tenu longtemps à l’hameçon et ce n’était pas n’importe qui…

Du moins, Anahé espérait réellement que cela serait suffisant pour qu’il la relâche, car elle commençait à être vraiment courbaturée et qu’elle voulait se réveiller sans avoir mal partout demain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neosis Blood
Roi TeremundisCréateur de la SLARNA
Roi Teremundis ♣ Créateur de la SLARNA
avatar

Messages : 781
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 21
Localisation : En guerre..

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 136.200
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Mad Sorg

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Jeu 23 Aoû - 12:39



Alors qu’il la menaçait ouvertement et qu’il était prêt à la réduire en une charpie totale, la jeune femme se permit un sourire. Cela l’agaça au plus haut point. Qu’elle était prétentieuse pour se permettre de sourire alors que la mort planait au-dessus de son crâne. Il eut soudain envie de la démembrer méticuleusement et de la faire souffrir au maximum tout en prenant délicieusement son temps, il n’était pas pressé après tout… Il chassa cette pensée qui l’avait assaillie pendant un peu plus d’une seconde en fermant les dents et en se concentrant sur son énervement pour ne pas laisser ses pulsions sadiques exploser.

Il appuyait avec tant de force contre la jeune femme qu’il ne lui laissait à vrai dire pas vraiment la place nécessaire pour qu’elle trouve la respiration qu’il lui fallait pour parler correctement. Elle voulut se faire un peu de place mais sa force était quasi-nulle contre celle du Ras et ce fut inutile, surtout avec la clé de bras qu’il lui avait faites. Elle se résigne donc à résister et dit avec difficulté :


-Je… je m’excuse, j’ai compris… votre… altesse. Je… ne recommencerai plus… Allons à LéaFirma.

Elle avait la voix qui déraillait, son souffle étant brisé et pénible. Elle semblait aussi un peu sonnée. Pour une Teremundo, elle était plutôt intelligente mais loin de faire partie de plus résistante. D’un autre côté, il avait en temps normal une force écrasante et elle était actuellement doublée par son pendentif alors il n’était pas étonnant qu’elle soit presque assommée.

La question était maintenant de savoir s’il allait lui pardonner et continuer avec elle pour aller causer un bordel monstrueux à LéaFirma ou alors s’il décidait de mettre fin à sa courte vie immédiatement. Il lui suffirait pour ça de faire apparaitre sa faux en silence et de la décapiter d’un mouvement sec s’il voulait faire cela en vitesse. Mais il ne perdait pas de vue qu’elle avait peut-être des informations intéressantes… Elle pouvait toujours lui être utile et il pourrait toujours l’éliminer sans trop de problèmes si elle décidait d’agir contre lui.

Tout en maintenant sa clé de bras, il lui attrapa le flanc gauche de sa main libre, la soulevant sans aucun problème, et la balança contre un arbre à sa droite avec brutalité. Il l’avait ainsi remise, de façon peu amène certes, devant lui dans la direction de LéaFirma. Il lui avait peut-être cassé quelque chose mais il s’en moquait complètement, si c’était le cas, elle l’avait mérité.


-Okay, on continue le voyage mais je te laisse une seule chance, une seul pas plus. Si tu la gâches, tu le regretteras amèrement, je peux te l’assurer. Maintenant tu continues à courir devant moi, j’ai pas l’intention de te perdre de vue.

Voilà, ainsi la situation était parfaitement claire. Il la fixait avec un regard dur, sans aucune compassion. Sa colère n’était toujours pas passée et même s’il la laissait en vie, il ne la pardonnait pas complètement d’avoir voulue le manipuler. Il haïssait vraiment qu’on agisse comme cela avec lui. Il attendait maintenant pour repartir qu’Anahé se relève et qu’elle ne se remette en marches. Il espérait qu’exterminer cette foutue ville d’artistes décadents allait lui permettre de retrouver un semblant de bonne humeur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahé Alendiel
Barbouze enchanteresse~Alias Liniel Anynsor
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 99
Localisation : ★ Là où Céline Dion règne! ★

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: Prime: 5600 Renom: 300
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Lun 3 Sep - 0:56

Anahé avait arrêté toutes tentatives de se défaire de la poigne solide du Teremundo. Elle se sentait faiblir peu à peu… et l’air commençait sérieusement à lui manquer. L’espionne commençait sérieusement à se transformer en petit animale pour pouvoir respirer à nouveau, même si cela permettrait au Ras de savoir une partie de ses capacités occultes.

La jeune femme allait se transformer en chat quand sans prévenir le monstre la prit par le flanc et la propulsa contre un arbre. Même sous l’effet de la surprise, la barbouze fut assez rapide pour enclencher sa télékinésie et se sous-lever pour ne pas foncer tout droit dans l’arbre à près de 130 km/heure. Elle remit le deux pieds un sol et prit une grande inspiration pour reprendre son souffle. Ensuite, la martiale fit sortir de légères particules de ses doigts pour guérir le dommage qui avait été occasionné à son corps.

Après quelques instants pour écouter le sermon de son compagnon, la belle était à nouveau pleine d’énergie et en santé même si elle avait un léger mal à l’épaule gauche, sûrement que celle-ci avait eu une micro-fracture. Son avertissement était clair. Ana’ devrait maintenant se tenir au carreau et sa technique de charme n’était plus à utiliser, sinon sa tête allait tomber bien vite... et ce n’était pas seulement une façon de parler.

Alors, sans plus attendre, la martiale adressa un signe de tête respectueux à son «supérieur» et elle prit la forme d’une lionne en rugissant et se remit à courir. Son choix avait été différent, car le lion avait beau être moins rapide il était bien plus endurant! Alors, c’est sous cette forme qu’elle se mit à courir à quelques mètres devant le Teremundo qu’elle avait bien l’intention d’essayer d’épuiser. La combattante savait que ce ne serait pas facile, cependant, elle tenterait toujours le coup. Puis, la jeune femme augmenta la cadence, LéaFirma n’était maintenant plus très loin et son apparence lui permettait d’atteindre une assez grande vitesse. Ce fut au dernier kilomètre qu’elle reprit son apparence de guépard pour pouvoir aller à près de 80 Km/heure.

Anahé s’arrêta à la limite de la forêt et se retourna pour regarder les derniers mètres de la progression de Neosis. Sans attendre, elle se retourna vers la ville en disant :

-Alors, prêt à semer le Chaos cher Ras?

C’était à ce moment précis que la jeune femme devait le plus entrer dans son rôle de Teremundo, sinon, elle ne réussirait pas à tuer un seul innocent. Comme elle l’avait longtemps pratiqué, la belle fit apparaître des lignes mauves et rouges sur ses avant-bras, puis sur tout son corps. Elle murmura un «J’ai faim!» sadique à souhait en modifiant la couleur de ses yeux qui passèrent de son vert habituel à un rouge sanglant en un clignement. La martiale porta son regard vers le Roi de Teremundis et retourna la tête vers l’avant en laissant son corps prendre l’apparence d’un griffon. En quelques secondes, ses membres humains prirent ceux d’un lion, d’un aigle noir et d’un serpent.

Le monstre jeta un regard à son collègue pour voir si lui aussi était prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neosis Blood
Roi TeremundisCréateur de la SLARNA
Roi Teremundis ♣ Créateur de la SLARNA
avatar

Messages : 781
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 21
Localisation : En guerre..

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 136.200
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Mad Sorg

MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   Mar 4 Sep - 13:12

Spoiler:
 

>> Ici <<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conversation dans un temple obscur [pv:Anahé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noun, duc gardien du 5ème temple obscur
» Dans le temple
» Dans le temple, terrible temple [Pv Mihawk]
» Dans un temple Shinto près de la forêt [Pv Eiji]
» Un démon dans le temple de Deus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Montagne aux temples-
Sauter vers: