AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Ven 17 Juin - 23:20

Affecté depuis des lustres dans ce bunker de la Blitnezz Corporation en attente d'ordre et d'une nouvelle affectation, la première Escouade de la Section 11 commençait à se faire vulgairement chier. Linia soupirait, gobelet de café dans la main, debout en face de la vitre blindé à regarder l'eau. L'attente portait sur les nerfs de ses hommes, et ses hommes commençaient à lui taper sur les nerf. La première escouade était celle composer des recrue et de leur sergent-instructeur. Linia était venue pour superviser leur mission sur place, comme elle le fait toujours lorsqu'elle est libre de le faire. Et comme à chaque fois c'était de jeunes impatients de toucher à une gâchette, jusqu'à ce qu'un d'eux se fassent troué de par en par, ou qu'ils soient envoyés en mission suicide comme souvent.

Elle était las de ce comportement, mais elle savait que c'était en tant que projet L-I qu'elle pensait ainsi, et secoua la tête. Personne ne pouvait la comprendre, car personne ne ressentait autant les choses qu'elle, et personne ne pouvait perdre ces sensations aussi vite et définitif qu'elle. Personne donc ne pouvait être aussi calme qu'elle d'aller sur le terrain, car en ré-aliter, le stress et la peur, et elle le sait, entraîne l'impatience. Au début d'un assaut suicide, on espère ne jamais commencer. Mais dans l'attente, on finit par espérer que cela commence.

Elle resta face à la mer, enfin plutôt aux petites profondeurs de la mer. Ceci lui ressemblait plus que n'importe qui. Un calme Olympien pouvait régner sur la surface de l'eau, mais une tempête n'était jamais loin de se déclencher, et n'était jamais anodin. Mais même avec la fureur des cieux en sa surface, le calme régnait au fond de la mer, tout comme Linia. Même lorsqu'elle se battait avec la fureur d'un tigre, au fond d'elle c'était le calme, le sang froid qui régnait. C'était cela, sa vraie force.

Elle souffla rapidement sur la surface du café, regarda son poignet, le grappin toujours prêt et pardessus une petite boussole ainsi qu'une montre. Elle était dans son équipement de combat standard, et avait à son coter ses deux Tonfas du même coter des hanches, leurs lames scintillaient. Il était à peine 9h30. Cela ne faisait que 4 Jours qu'ils étaient dans ce bunker à ne rien faire. Elle but son café d'une traite, pour se réveiller, puis posa le gobelet d'une main de velours sur une petite table non, se retournant. Elle regarda comme intriguée le vide pendant une fraction de seconde avant de tourner son regard directement dans la direction de son collègue capitaine. Elle l'avait reconnue, car lorsqu'il se déplaçait, son bruit était anormalement pesée pour sa taille. Un faible détail, mais à chaque fois, elle était à deux doigts de donner l'ordre de le tuer.

Elle le regarda un long moment, apparemment il ne l'avait pas remarqué. Elle haussa ensuite les épaules et se laissa tomber sur le canapé face à la mer. Elle réfléchissait sur la nature de ce bruit, l'écoutant marcher, et se servant des ondes pour rechercher l'anormalité.


Dernière édition par Linia Ineriela le Mer 22 Juin - 15:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raph Hadeus
₪ Maire de Vesperalès ₪
₪ Maire de Vesperalès ₪
avatar

Messages : 973
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 23
Localisation : Dans son lit en train de pioncer avec panpan

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/8  (6/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 31300
Jobcard(s): Epéiste & Sage de Brakmor

MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Sam 18 Juin - 0:00

Siren s'était retrouvé au Bunker de la B-Corp, il avait été assigné à cette zone quelques temps après la 1ère escouade section XI, il avait cependant amené quelques unes des recrues qu'il voulait entrainer personnellement. Les hommes XI, en totale déprime par le manque d'action, était accompagnée de son ou plutôt sa capitaine. Siren pensait qu'elle devait être une bonne supérieure, elle semblait cependant accompagnée de bleus qui lui tapaient sur les nerfs.
Il se décida à se bouger un peu pour aller la voire et lui proposer un entrainement commun, avec pourquoi pas un petit combat entre eux deux. Il sentit alors qu'elle le regardait fixement pendant quelques instants, elle semblait avoir des soupçons sur lui. Siren l'avait déjà remarqué à plusieurs reprises. Cependant, cela n'avait aucune important. Même s'il était démasqué, il n'avait pas besoin de rester dans la B-Corp pour continuer à tuer des Teremundo. Il pourrait même utiliser totalement ses pouvoirs pour vaincre les plus puissants.
Il regarda ..., il réfléchit un instant puis se rappela de son prénom: Linia s'assoir sur le canapé. Il alla s'assoir à côté d'elle:

Siren: ça te dirait un entrainement collectif? Linia, si j'me rappelle bien? Ah et puis, j'm'appelle Raph, j'ai 16 ans! J'espère qu'on deviendras bon amis!

Il espérait fortement une réponse positive, pour pouvoir s'en faire une amie. En effet, il n'en possédait pas pour l'instant et en cherchait... C'est dure, pendant la période d'adolescence d'être seul, voila le mot qui le définissait... Il se sentait affreusement seul...
Il avait cependant une aide! Son doudou, panpan qui était la seule chose qu'il gardait de son humanité. Mis à part son comportement, c'était également le dernier souvenir de ses parrents en plus de ses épées, cependant sa mère était encore vivant et il le savait. Cependant, ce qu'il ne connaissait pas, c'était la réaction qu'il aurait lorsqu'il la rencontrerait... Il se souvenait encore de son visage, une femme qui l'aimait de tout son coeur mais qui avait jugé bon de ne point se sacrifier inutilement, il se souvenait maintenant qu'elle avait dit "pardon" en s'enfuyant. Ce qui prouvait qu'elle était désolée de devoir l'abandonner à son triste sort ...

Signé ~~~~~~~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Sam 18 Juin - 14:57

Linia regardait le plafond lorsque son collègue capitaine vint s'asseoir à coter d'elle, sans réellement déclencher un intérêt soudain pour Linia, si ce n'est qu'il ouvrit la bouche. Un entrainement collectif d'une troupe des Forces Spéciales contre des spécialistes de la chasse au Teremundo? Le but était de prouver que les Forces Spéciales restaient meilleurs que les "Traqueurs" dans la chasse à l'homme? Presque futile car c'était logique, un humain était complètement différent d'un teremundo. Même si toutes les troupes avaient leur semblant de polyvalence, il y'en avait des meilleurs pour certaines spécialités, d'où la tranche entre les sections.

Linia se leva et s'étira, réfléchissant. Elle jeta un bref regard à Siren, avant de se tourner vers ses hommes et de leurs dire à haute voix :

- " Prenez l'équipement de simulation de combat, vous allez pouvoir vous dégourdir les jambes et enfin arrêtez de me taper sur les nerfs. Exécution. "

Elle conclue d'un mouvement autoritaire de la tête. Elle regarda ses hommes chercher les équipements prévues pour les simulations de conflit. Ils semblaient plus motivés que jamais à s’entraîner. Leur Sergent-Instructeur ne semblait pas ravi, mais soulagé. Elle se tourna ensuite vers Siren, le regardant de ses yeux aussi profond que l'océan. Lorsqu'elle avait ce regard, on l’appelait "Deep Blue", c'était d'ailleurs devenue son nom de code au sein de l'élite pendant un temps. Lorsqu'elle les quittât, elle fut re-baptiser "Night Weaver" en vue de sa nouvelle fonction.

Mais sur le présent, elle avait ce même regard profond laissant à croire que toutes ses pensés sont concentrés sur la personne qu'elle regarde, un regard presque dérangeant tellement il est illisible, opaque. D'un vif geste de la tête, elle lui indiqua la sortit.

- " Vous avez une heure pour vous préparez, vous et vos hommes, après quoi je viens vous cherchez par la peau du cou et je vous jette dans la fosse au lions. "

Elle s'en alla en prenant soin de reprendre son gobelet et de le jeter dans les ordures. Sa démarche habituelle laissait à penser qu'elle aurait été une superbe jeune femme, facilement attirante pour les mains, si il n'y avait pas le risque permanent de ce faire trouer de par en par, et même ainsi elle gardait l'impressionnante aura d'être dirigeante, d'être faites pour diriger et surtout, une aura de puissance dans chaque pas, mêler à la sensualité de sa démarche. Voilà ce qu'est le Night Weaver.
Revenir en haut Aller en bas
Raph Hadeus
₪ Maire de Vesperalès ₪
₪ Maire de Vesperalès ₪
avatar

Messages : 973
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 23
Localisation : Dans son lit en train de pioncer avec panpan

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/8  (6/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 31300
Jobcard(s): Epéiste & Sage de Brakmor

MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Sam 18 Juin - 15:25

Siren sentait de l'agressivité de la part sa collègue, il ne lui en voulait pas réellement, étant surement sur les nerfs. Elle accepta sa proposition, donnant une occasion à Siren de prouver que sa division valait mieux qu'une vulgaire bande d'exterminateurs à souris. Elle le regarda alors dans les yeux puis lui dit de se dépêcher. Évidemment qu'il n'allait pas prendre tout son temps, il ne l'avait pas d'ailleurs et voulait se battre pendant qu'il était encore chaud. Il pensait à laisser les recrues se battre entre elles et lui, se battre avec Linia. Il se rendit alors dans les quartiers de ses hommes:

Siren: Préparez vous! On va s'entrainer avec l'autre division, protégez vos armes pour juste leur infliger au maximum quelques bleus et battez vous avec tout ce que vous avec!

Siren se rendit alors dans sa chambre, il ne restait que trente minutes. Il prépara les protections pour ses sabres. Il s'échauffa pendant quelques minutes puis effectua quelques feintes avec ses sabres pour s'habituer à la différence de masse qu'impliquaient les protections Il se rendit alors dans la salle d'entrainement avec ses hommes, il avait dégainé son sabre sur son épaule. Il espérait arriver fièrement avec une certaine aura, un peu comme dans les films quoi.

Il vit que la capitaine l'attendait, prête à s'entrainer. Il la regarda fixement dans les yeux, puis utilisa la technique de la peluche parlante:

Panpan: Prêt à s'entrainer?


Siren souriait, prêt à en découdre toujours, comme d'habitude en fait:

Siren: Bon, je propose que nos hommes se battent entre eux et que nous deux, l'on se batte en tête à tête hein? Ça serait pas mal n'est-ce pas? Et puis, on pourrait faire plus ample connaissance entre capitaines!

Il n'attendit pas sa réponse et sortit ses sabres, les posant tous les deux sur ses épaules.

Signé ~~~~~~~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Dim 19 Juin - 14:05

Linia entra dans sa cabine privée, regarda rapidement l'encadrement de la porte. Du monde passait... Elle ferma donc pour avoir la paix, et mit une tenue plus sombre, recouvrant complètement sa peau. Ils allaient peut être comprendre que l'on n'attrape pas une ombre dans la lumière. elle mit sa capuche pour recouvrir son crâne, et par-dessus son masque. Le masque était très simplement fait. En une sorte de kevlar ou de plastique ultra résistant, à son activation il formait un masque intégrale, un casque, et la capuche servait à empêcher les cheveux d'être pris dedans, et au cas où qu'une mèche ou deux en dépasse. Il était noir, intégralement, même les deux vitres blinder pour les yeux l'était, et était parfaitement lisse, déconcentrant. Lorsqu'il n'était pas activé, il y'avais le contour qui arrivait jusque derrière les oreilles, et remontait en serre-tête sur son crâne, formant une sorte de protection très légère au niveau de la mâchoire.

Elle prit les deux pistolets appelés "lanceur" car il éjectait à grande vitesse une bille de caoutchouc, ne tuant pas mais infligeant des bleus. Ses hommes faisaient de même avec leur fusil d'assaut, dont un sniper. Elle mit la protection en plastique autour des griffes du grappin, pour pouvoir frapper et attirer son adversaire à elle, ainsi qu'agripper certains objets.

Ainsi prête, elle sortit, bâton télescopique accrocher à la ceinture. Déplier il mesurait vers les alentours d'1m30, et était prévue pour le combat rapproché. Aussi efficace que n'importe quelle arme contondant et rapide par-dessus le marché. La B-Corp avait vraiment un arsenal bien remplit dans ce bunker. Elle entra dans la salle d'entrainement en première. Certains de ses hommes tournait autour, s'échauffant. La salle était de grande taille, comportait plusieurs élévations, des zones d'ombres, des abris. Bref c'était une salle de simulation. Elle frappa l'épaule du sergent-instructeur, et lui ordonna d'emmener 3 hommes dont le sniper en haut avec lui, pour attaquer d'en haut. Il hocha la tête, activa son grappin et les 3 recrues avec lui, et grimpa d'un geste vif et aida les recrues ensuite.. Ils avaient encore 10 minutes pour s'habituer à la salle. Comme prévue tous ses hommes avaient des lanceurs de modèle d'arme différent, et une ou deux armes de corps à corps.

Lorsqu'enfin tous hommes étaient là, ceux de la section d'extermination des teremundos entra enfin. Raph entrait, sabre sur l'épaule, ceux qui déclencha une certaine hilarité chez certains de ses hommes, mais Linia était d'un calme impassible, attendant. Elle avait fait régler le soucis d'éclairage : Dès le début ses hommes éclateraient les lampes, et les voyants rouges serviraient de seule lumière. Cela suffirait à y voir clair dans la salle, tout en y laissant de grande zone obscur. Ses hommes en hauteur était pour le moment immobile, dans une zone sombre, allonger et prêt.

Elle regarda un instant la peluche lorsqu'elle parla, et se retint de tirer dedans avec l'un de ses lanceurs. Puis Raph lui proposa de se battre qu'entre eux deux, et les recrues entre recrues. Au même moment où il dégaina ses sabres, le masque intégrale de Linia s'activait, et d'une voix transformer pour paraître robotique et mettre son adversaire dans l'incapacité de reconnaître une femme ou un homme, dit "lumière!".


La vraie Linia, et non l'image qu'elle en donnait par déviation de Lumière, était poster à quelques mètres de Raph, et se servait des ondes sonores pour disparaître autant qu'elle. Elle sortit ses deux guns, l'image devant Raph en fit de même, et visa deux hommes à lui, l'image devant Raph visait le capitaine. Au moment où elle dit "Lumière", elle tira, projetant les deux hommes au sol. Une élimination simple et efficace. Et au même moment, ses hommes tirèrent plusieurs rafales, éclatant les ampoules presque simultanément, plongeant la pièce dans la faible lumière rouge des lumières de secours. Linia laissant son image devant Raph, faisant croire qu'elle avait enrayé son arme, reculant de quelques pas, son image aussi. Qu'allait-il faire face à cela? On entendant déjà le sniper tirer, et certainement abattre un autre homme. Le combat était à l'avantage de Linia pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Raph Hadeus
₪ Maire de Vesperalès ₪
₪ Maire de Vesperalès ₪
avatar

Messages : 973
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 23
Localisation : Dans son lit en train de pioncer avec panpan

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/8  (6/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 31300
Jobcard(s): Epéiste & Sage de Brakmor

MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Dim 19 Juin - 15:32

[Dans mes Rp, je m'appellerais maintenant directement Raph pour éviter de prêter à confusion, sauf quand je serais en Teremundo]

Le combat commença aussitôt, la capitaine attaqua directement ses hommes. Un attitude qu'il jugeait lâche: s'attaquer aux plus faibles en premiers. Il vit également que ce n'était pas ce qu'il avait devant lui qui avait tiré et ne voyait pas les balles. Il en déduisit rapidement que l'image en face de lui n'était qu'une illusion, il devrait alors remédier assez rapidement à cela pour se focaliser sur Linia. Les lumières éclatèrent aussitôt, cependant cela n'était pas un problème pour ses hommes qui se battaient assez souvent dans ces conditions, les Teremundos affectionnant les endroits sombres.

Il entendit le Sniper tirer, deux de ses hommes déjà à terre, Raph envoya rapidement son épée passer devant ses hommes, la boostant en lui assénant un déplacement éclair, parant la balle. Il voyait une petite lumière, montrant l'emplacement du Sniper. Il utilisa une seconde fois son déplacement éclair pour se retrouver juste devant l'homme, lui assénant un puissant coup d'épée, l'envoyant au pays des rêves, deux hommes se trouvaient à côtés, il s'empressa de les abattre, suivant la même technique que son adversaire.

Il sauta puis envoya ses hommes à couvert, restant seul au milieu du champ de bataille. Il utilisa rapidement sa technique de sabres élémentaires. Puis envoya deux vagues, une de feu et une de foudre. Elles étaient rendues inoffensives par les protections sur ses armes, infligeant seulement un bleu à la personne, mais assez puissante pour mettre K.O. un soldat normal. Il avait particulièrement chargé d'énergie ses vagues, pour qu'elle soient énormes et balaient tout le champ de bataille, en espérant toucher Linia. Il pensait que si elle utilisait une de ses techniques pour paraitre invisible, son attaque pourrait la neutraliser.

Ses hommes eux, tentaient de repérer ceux de Linia, ils ne chassaient pas les humains d'habitude mais les Teremundo. Ils possédaient également un Sniper parmi eux qui était équipé d'une lunette thermique. Il balaya la zone du champ de bataille pour repérer les hommes de Linia, dès qu'il en trouvait un, il l'indiquait à ses hommes, il eut soudain une idée.


Sniper: Capitaine! Attrapez, cela pourrait vous aider à les localiser!

Raph: Merci, ça va marcher, j'en suis sur!


Il lança aussitôt une paire de lunettes à vision thermique. Raph les attrapa aussitôt et les mit, il pourrait ainsi repérer Linia grâce à sa signature thermique si ses vagues ne la touchaient pas.

Signé ~~~~~~~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Architecte
Grand Manitou
₪ Grand Manitou ₪
avatar

Messages : 2057
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 98
Localisation : L'Architecte est Omniprésent !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
1/1  (1/1)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun
MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Jeu 23 Juin - 21:32

>>> Précédemment









Race: Chimaira - Dragon // Nom: ROB Dragon
Taille: 30 mètres // Poids: 115 tonnes
Créateur: Divinité de la rage, Ŧor Skaturk

Info: Cette créature à trois couleurs a été créée avec une tête et des ailes de dragon, un buste solide de griffon géant, et des membres robustes d'un golem ancien.
Arts occultes: Art esthétique: Défense absolue / Art élémentaire: Feu / Art extra-sensoriel: Déplacement éclair
Technique exclusive: Magna (: Ouvre ses deux bouches, et envoie une gerbe de flammes et de lumière conséquente, à grande vitesse, portée & distance, accompagné d'un cri strident au possible)

Boss (contrôlé par Kuro Stark)


Signé ~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoc-area.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Ven 24 Juin - 2:25

    Après avoir passé le passage temporel que Kuro, son maître lui avait dit de prendre et de se rendre dans un lieu auquel il pouvait faire tout ce qu'il voulait et commettre un maximum de dommage collatéral. Mais un cris très strident se faisait entendre, d'où cela pouvais venir ? Eh bien c'est juste ROB qui hurle à mort pour signaler son arrivée, regardant par la suite de droite à gauche pour voir ce qu'il y a. Il ne voyait rien, plutôt bizarre ça, il avait sans doute oublié qu'il était aveugle, quelle bête inutile.

    Mais où sont les deux idiots que je dois tuer ? EH ! LES DEUX IDIOTS, VOUS ÊTES OÙ ?

    R.O.B n'était visiblement pas commode depuis qu'il est arrivé dans le monde des humains, mais tout ce qu'il savait, c'est qu'il pouvait s'amuser à détruire tout ce qu'il lui plaisait, absolument tout et sans avoir la moindre pitié. Mais il y avait bien un truc qui n'était pas clair, il était aveugle et il ne semblait pas savoir sentir l'odorat des deux capitaines de la B-Corp, sans doute parce qu'il ne connaissait pas encore leur odeur. Il se concentrait afin de renifler les alentours et de percer la moindre odeur qui s'y trouvait, sa tête se tourna brusquement vers les deux capitaines mais un petit craquement se fit entendre. Son cou avait visiblement craqué, mais quel maladroit celui là, voilà la première impression que pouvait avoir les deux capitaines de la B-Corp en regardant le géant R.O.B de trente mètre de haut, mais il était très sérieux lorsqu'il en avait envie et cela allait commencer maintenant.

    AH ! ENFIN VOUS VOILÀ MISÉRABLE HUMAIN ! JE VAIS VOUS TUER !!

    Après les mots qu'il avait énoncer, R.O.B avait usé de son pouvoir de déplacement éclair afin de se trouvé entre les deux idiots comme il les appelait. Frappant violemment le sol avec son pied de golem ancien pour créer un tremblement de terre qui ne tardait vraiment pas à faire son entrée, le tremblement était tellement puissant et féroce qu'on ne pouvait pas très bien tenir debout et ce fut le cas. En effet, même R.O.B qui était le créateur de ce tremblement de terre tombait sur les fesses tellement il avait du mal à tenir debout, mais je vous jure, quel idiot celui-là !

    Oh lala ! Je tiens plus debout moi... Je suis trop puissant ! M'WOUHAHAHAHA !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Lun 27 Juin - 18:12

Linia s'était arrêter dans son mouvement. Effectivement, elle s'était trouver juste derrière Raph. Cet idiot avait pensé que ses vagues suffirait. Elle avait simplement dévier les ondes et les lumières lorsque cela l'atteignit, et avait continuer à s'approcher. Sur le point de vue technique, ils auraient du être de même envergure, mais Linia était plus expérimenté, et aurait trouver un adversaire plus à son aise si cela avait été Lucia. Elle aurait put en finir en une seule balle depuis le début d'ailleurs. Mais là, elle pouvait encore, mais quelque chose avait retenue son attention. Une masse semblait commencer à apparaître dans l'ombre! Puis le cri se fit entendre, et elle s'écarta de Raph pour s'approchez de ses hommes.

Elle envoya une orbe de lumière au dessus de la pièce, éclairant la salle pendant quelques secondes, le temps d’apercevoir clairement le monstre. Juste après cela, elle retira les deux chargeurs présent, et chargea les balles dites "létale", pouvant tuer donc, et ses hommes en firent de même. Malheureusement, auraient-ils assez de munition?

La bête plongea, certains de ses hommes eurent un mouvement de panique, Linia la regarda indifférentes à la peur, mais avec la méfiance de quelqu'un sachant que l'avantage n'était pas dans son côter. La créature semblait en avoir après elle et Raph, elle était donc forcément envoyer par quelqu'un...

Lorsque la bête atterrie, le sol se mit à trembler. Intéressant... Linia se servit des ondes du tremblement pour crée un fragile équilibre, suffisant pour que certains de ses hommes ne sois pas projeter à terre, car même elle, qui avait eu le réflexe de s'accrocher au plafond avec son grappins, sentait les secousses. La chimère tomba elle aussi, et Linia en profita pour se décrocher et envoyer un "Light Shoot", d'envergure moyenne, entamant la carapace de son adversaire, mais un rayon comme celui-ci suffisait à peine pour envoyer un ennemie par terre, et le tuer seulement si l'ennemie était dos au mur et que le rayon le coinçait contre le mur très violemment, alors un monstre pareil...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raph Hadeus
₪ Maire de Vesperalès ₪
₪ Maire de Vesperalès ₪
avatar

Messages : 973
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 23
Localisation : Dans son lit en train de pioncer avec panpan

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/8  (6/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 31300
Jobcard(s): Epéiste & Sage de Brakmor

MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Mar 28 Juin - 20:47

Une espèce de dragon venait d'apparaitre dans la salle où ils s'entrainaient. Raph se douta que ses vagues n'avaient pas fait mouche lorsqu'il vu un orbe de lumière s'élancer dans les air. C'était surement une technique de Linia. La bête cherchait "deux idiots". Surement Linia et lui, étant les deux personnes les plus puissantes présentes dans la salle. La bête atterrit et Raph dû se rattraper à un mur pour ne pas tomber, la bête devait peser une petite centaine de tonnes pour provoquer un tel tremblement de terre, mis à part qu'elle tomba aussitôt, semblant victime de son propre poids, ce qui lui enleva aussitôt une certaine part de son charisme... Raph regarda alors ses hommes qui commencèrent à paniquer, il utilisa un déplacement éclair pour se retrouver à côté d'eux:

Raph: Ne paniquez pas... Plus tard, lorsque vous devrez affronter de puissant Teremundo, ce monstre ne sera rien en comparaison. Et puis, vous êtes inutiles si vous laissez la peur vous submerger.


Il se recula aussitôt, les laissant utiliser des tactiques qu'ils avaient appris ensemble. Il leur avait appris à ne pas le gêner et, l'aider de la meilleur manière possible en utilisant leur libre arbitre. Chacun de leurs gestes étaient spontanés et imprévisibles, ce qui empêcherait l'ennemi d'anticiper leurs mouvements. Raph jeta aussitôt les lunettes de vision thermique qu'il portait, celles-ci les gênant désormais.

Il chargea ses sabres d'énergie, utilisant les techniques de la lame noire et de la lame blanche. Il lança l'un de ses sabres sur le dragon, tentant de viser les jointures entre les ailes pour les couper, il mania la chaîne de manière à ce qu'il puisse lancer le deuxième sabre, cette fois-ci en direction de la seconde aile. Il ne savait pas si son plan marcherait, cependant, si il réussissait. Le dragon serait énormément affaiblit et une grosse hémorragie serait provoquée, l'affaiblissant.

Pendant ce temps, ses hommes chargeaient leurs armes de balles réelles puis envoyèrent un tir de soutient sur le dragon à partir de leurs fusils d'assauts. Cela pourrait peut-être immobiliser le monstre, permettant aux hommes de Linia et aux deux capitaines de le mettre hors d'état de nuire en visant les parties les plus sensibles. Qui sait, ils parviendraient peut-être même à le blesser à partir de leurs fusils?

Signé ~~~~~~~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Mar 5 Juil - 12:14

    Pendant que l'énorme Dragon se remettait de sa chute qu'il avait lui même causé, il avait senti une lumière le touché, cette lumière s'écrasait sur sa carcasse ne lui faisant aucun effet particulier. Il renifla encore une fois pour savoir qui était l'utilisateur de cette attaque qui avait fait mouche, et son regard se porta devant lui, en direction de Linia, se levant par la suite en étant prêt à l'attaqué alors qu'une autre attaque était en sa direction. Visiblement le deuxième ennemis de R.O.B avait lancé une attaque en direction de ses ailes, ses belles ailes de couleur rouge. R.O.B utilisa alors sa technique de déplacement éclair afin de disparaître de l'endroit où il était et d'apparaître derrière Raph.

    Alors comme ça on commence les hostilités sans même se présenter ? Quel manque de discernement tu fais, stupide gamin !

    Après les mots qu'avait énoncer R.O.B, il ferma lentement son poing pour le mettre à son niveau avant de frapper Raph d'un coup puissant et précis. Mais les quelques soldat l'avait stopper en tirant des balles réelles, il n'avait aucun dégât mais la sensation était désagréable, il se retourna alors vers les soldats avant de cracher du feu de sa bouche, le feu entourait le R.O.B, Raph et Linia. Le combat allait commencer et le feu devenait ardent au fur et à mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Dim 10 Juil - 20:35

Linia se, d'un coup sec du poignet, fit s'ouvrir les griffes de grappins qui se "rembobina" dans le système de lanceur au poignet. Elle se retourna en sentant un mouvement dans l'air, et rattrapa ses deux tonfas qu'elle sortit de leurs fourreaux, leurs lames aiguisées et prêtes à servir. Quelques secondes après, des flammes les entouraient projetant leur lumière et leur chaleur. Leur lumière...

"Les lumières..." Elle le dit dans un soupir. Comme si, d'instinct, ce détail la choquait.

Quelques fractions de seconde après, elle leva une main vers les flammes, et, sans forcer vue le visage calme, serein, expédia une grande vague d’énergie lumineuse, certaines trois fois supérieur à la première, visant un point bien précis. Le rayon semblait plus concentrer, plus fin, et visait la bouche encore ouverte de la créature, au niveau du palais, la créature étant presque tout le temps la gueule ouverte, même sans rien dire ou sans cracher du feu. Mais elle ne semblait pas réellement contrôler ce rayon, et le gardait actif encore maintenant, semblant souffrir à le faire, même si la lumière autour l'aidait.

Elle espérait pouvoir tenir, et rester pointer vers cet endroit, même si la douleur lui faisait fermer la gueule, pourrait peut être traverser la carapace, c'était un risque que de le tenter, mais il fallait le faire, car si même les balles ne passait pas, les lames risquerait encore moins de faire des dégâts à la carapace de la créature.

Elle tendit son autre mains et, même ainsi, souffrante, et en posture difficile ne DEVANT pas se déplacer, elle semblait en confiance, ne rien craindre et surtout.... être autoritaire, disant, et non ne demandant, à Raph de frapper le point qu'elle visait d'un signe du doigts. Et le deuxième signe semblait lui dire que si il ne le faisait pas, elle lui botterait le cul elle même.
Revenir en haut Aller en bas
Raph Hadeus
₪ Maire de Vesperalès ₪
₪ Maire de Vesperalès ₪
avatar

Messages : 973
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 23
Localisation : Dans son lit en train de pioncer avec panpan

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/8  (6/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 31300
Jobcard(s): Epéiste & Sage de Brakmor

MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Mar 19 Juil - 20:24

Linia attaquait le Dragon et lui forçait à garder la gueule ouverte, c'était l'occasion rêvée pour frapper. Raph utilisa aussitôt sa technique des sabres élémentaires, combinée à ses techniques des sabres noirs et blanc pour pouvoir frapper le plus fort possible. Le résultat au niveau extérieur était assez surprenant, un sabre de feu entouré d'une énergie noire et un sabre de foudre entouré d'une énergie blanche. Si Raph l'avait pu, il aurait également lancé un Quasar dans la bouche du dragon, cependant utiliser une technique comme celle-ci semblait totalement inconcevable, il serait considéré comme un ennemi et mourrait sûrement des mains de Linia même s'il revêtait sa forme de Teremundo qu'il ne contrôle même pas.

Linia lui fit alors deux signes de la main, lui indiquant de frapper l'endroit qu'elle visait avec son rayon, l'autre lui disant qu'il aurait assez mal s'il ne le faisait pas; et que la personne dont il devait avoir peur n'était pas le dragon mais elle. Il se concentra pendant environ une ou deux secondes, puis s'élança à l'aide d'un déplacement éclair. En moins d'une seconde, il se trouvait dans la gueule du dragon. Si son attaque ne marchait pas, il ne pourrait plus rien faire contre le dragon qui n'aurait qu'à refermer la gueule pour le tuer.

Il frappa alors de toutes ses forces avec ses deux sabres, lançant au même moment une vague de foudre combinée à une vague de flammes. Il avait mis toutes ses forces dans son assaut et n'avait presque plus d'énergie. Il avait en effet maintenu trois techniques à la fois et en avait lancé trois autres pendant ce temps, chose qui avait épuisé ses dernières réserves d'énergie. Il ne savait pas si son coup avait touché le dragon, mais il savait une chose. Il commençait déjà à tomber vers le sol, épuisé et ne pouvant pas se réceptionner de lui-même...


[HRP]Désolé, c'est assez pitoyable, mais j'ai essayé de donner une réponse avant que je partes Mad[/HRP]

Signé ~~~~~~~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FALSIFY

avatar

Messages : 2029
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Nulle part

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   Mer 31 Aoû - 0:47

[ROB Dragon embarqué dans un portail, en direction de Las Fantas]

Signé ~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chaque jour qui passe. [Pv : Siren-R.O.B]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» •°• A chaque jour ses emmerdes •°•
» Chaque jour est synonyme de renouveau
» Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat [Pv: Fiora, Atios]
» Chaque jour amène son pain [PV Leila]
» Chaque jour une question - Jour 11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Bunker Blitzness Corp :: Sous-sol n°1-
Sauter vers: