AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tu peux pas test.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tu peux pas test.   Lun 20 Aoû - 11:43

-MAIS QU'EST CE QUE JE FOUS DANS CE DÉSERT!

-Du calme Boss...

-Y'A MÊME PAS UN PETIT ARBRE A CRAMER POUR PATIENTER!

-Je sais Boss, j'ai vu boss...


STOOOP! Marche arrière!


5 heures plus tôt dans l’étage 82 de la tour B-Corp:


Le capitaine de la XI ème s'ennuyait à mourir. Les bons dossiers finissait presque toujours sur les bureau de ses collègues de la première ou douzième section et il se retrouvait finalement parfois à rien faire dans son bureau pour de longues journées entières. Résultat, il était devenu un maitre de la réussite, du château de carte et des sudokus. Mais au vu de son regard concentrer et du petit morceau de langue qui dépasse du coin de ses lèvres, on peut en déduire qu'il est actuellement occupé à un château de carte d'anthologie. C'est alors qu'il se préparait a ouvrir un nouveau jeu de carte pour continuer l'aventure qu'un vent violent fit irruption dans la pièce. La petite stagiaire venait d'ouvrir la porte à la volée et bien sûr le château gisait en ruine sur le bureau d'Altor. Absolument navrer par ce qui venait de se produire, il entassa les cartes dans un cendrier et y mit le feu.

-...Bonjour Agnès que puis-je faire pour toi?

-Y'a des trucs a signer Boss, et du courrier a lire Boss. Et aussi un paquet qui fait tic tac.


-Un paquet qui...?

-Qui fait tic tac boss. Comme un réveil.

Altor attrapa la boite d'une main, ouvrit la fenêtre de l'autre et jeta le colis dans le vide en contrebas. Il referma la fenêtre et se rassit à son bureau. Il lu rapidement les fiches à signer en mâchouillant son stylo, puis il décida que tout était en ordre et il signa. Il attrapa le courrier, résolu à mettre à la poubelle tout ce qui ne provenait pas de la B-corp il commença a trier les lettres devant le regard curieux de la jeune Stagiaire quand une petite lettre sans timbres attira son regard. De petites tailles, sans écriture a la surface, il décida de l'ouvrir. A l'intérieur se trouvais une lettre manuscrite. Une écriture propre et soignée -probablement un femme- et non signer. La stagiaire se pencha au-dessus de l'épaule du capitaine fraichement nommer. La lettre donnait rendez-vous à Altor a 12heures tapantes à des coordonnées qui se révélaient être en plein milieu du désert. Pas de motif, pas de nom. Altor se leva brusquement, faisant par la même occasion tomber la stagiaire sur les fesses.

-C'EST PARTIT!


-Hein? Ou ça?

-On va dans le desert. ...Euuuh tu sais conduire un hélicoptère?
-Moi? Ah non Boss.

-Pas grave tu apprendra ça en route.

Le voyage fut légèrement mouvementer. Ils durent s'arrêter trois fois en cours de route parce que la stagiaire avait une vessie de la taille d'un petit pois, mais finalement ils arrivèrent à l'emplacement prévu. Bien sûr en plein milieu du désert les occupations ne sont pas nombreuses. Et tandis que la chaleur faisait transpirer la pauvre stagiaire jusqu'au dessèchement, Altor lui, ne sentant même pas la chaleur, tournais en rond en fulminant tout en regardant sa montre toutes les sept secondes et demi.

-MAIS QU'EST CE QUE JE FOUS DANS CE DÉSERT!

-Du calme Boss...

-Y'A MÊME PAS UN PETIT ARBRE A CRAMER POUR PATIENTER!

-Je sais Boss, j'ai vu boss...

-ET J'AIMERAIS QU'ON ME DISE POURQUOI ON ME DONNE RENDEZ VOUS ICI SI C'EST POUR NE PAS VENIR!


-Boss regardez.

-J'EN AI MARRE EN PLUS JE VAIS ME FARCIR UN COUP DE SOLEIL DE TOUS LES DIABLE!

-Hey Boss regardez!

-ON VA M'ENTENDRE AU SERVICE POSTAL! CA VA PAS SE PASSER COMME CA!

-BOSS!

-QUOI!!?

-Regardez la bas.

Altor tourna le regard vers la direction indiquer, une veina palpitant à sa tempe. Et là, au loin il la vit. Une femme arrivait. Cheveux, noirs, yeux bleus, silhouette gracieuse, vêtements léger qui laissait apparaitre des courbes comme dans les magazines, bref un bombe. Tout de suite calmer par cette apparition soudaine, il eut pourtant un étrange sentiment. Comme s'il avait déjà vu cette personne. Elle fut enfin à porter de voix et il décida d'en avoir le coeur net.

-C'est toi qui m'as donner rendez vous ici? Tu est qui?

Décidément. Le tableau était presque comique. D'un coter une boule de nerfs incapable de rester en place, une flamme en fait et de l'autre une femme imperturbable face a l'évidente colère de son interlocuteur, un bloc de glace. Un bloc sexy certes. Une statue de glace bien hot en définitive. Mais Altor était un des rares hommes qui pensaient avec autre chose que sa saucisse et cela ne le perturba pas le moins du monde.

-Et maintenant il se passe quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Tu peux pas test.   Dim 26 Aoû - 16:23

    Un test. Il s'agissait d'un test, tout simplement, et cela sous de multiples aspects. Le premier d'entre-eux, avant même le combat, était de voir comment un Capitaine fraîchement nommé allait réagir à un mot totalement anonyme, et les efforts qu'il allait mettre en œuvre, ou ne pas mettre en œuvre parfois, et pouvoir en tirer les conclusions qui s'imposaient. Beaucoup auraient simplement ignoré le mot, où l'aurait transmis à un de leur sbire, ce genre de choses. Seuls certaines personnes auraient pu être assez curieuses ou désœuvrées pour mobiliser un hélicoptère dans le seul but de répondre, mais ce fut bel et bien ce que fit le nouveau Capitaine, Altor Etolym, celui qui avait pris la suite de Linia, Siana s'étant retirée de la Corporation peu après la disparition de l'ancienne de la Section Un elle-même. Des changements dont elle ne se réjouissait pas vraiment, et qu'elle avait encore du mal à isoler émotionnellement dans son esprit, d'ailleurs, mais pour l'heure elle les repoussa dans un coin dudit esprit, se concentrant sur le présent, et le résultat final de tout les changements en question, à savoir la promotion d'un autre soldat.

    Un soldat avec de bons états de service, quoi que pas parfait non plus. Il avait été à Las Fantas, mais sans y jouer un grand rôle, et avait été jugé digne par les responsables de la Blitzness Corporation de reprendre les rênes de la Onzième. C'était très bien. Merveilleux pour lui, même. Mais Alwine Azamalon, ordinairement Lieutenante de la Section Un, celle des Élites, et actuellement Capitaine faisant fonction de cette même Section en l'absence officielle et bien réelle de sa chef, la belle Lucia, n'était pas du tout prête à lui faire confiance comme elle avait autrefois fait confiance à Linia, son amie et sa compagne de bien des batailles. Pour tout dire, elle ne savait pas du tout à quel point elle pouvait avoir conscience, tant sur le point de la fiabilité que de la puissance. D'après les rapports il était considérablement moins fort que Linia ne l'avait été, ce qui n'arrangeait rien, mais là encore elle préférait en avoir le cœur net. On n'était jamais mieux servit que par soit-même, surtout en matière d'appréciation, que ce soit de la puissance ou d'autre chose.

    Et pour apprécier tout cela, il y avait un moyen simple : un test. Elle avait choisi un lieu d'épreuve, le Désert Brûlant. Lieu d'une de ses preuves épreuves, longtemps au part avant lui semblait-il, où elle était revenue plusieurs fois par la suite. Aujourd'hui, elle n'en subissait pas grand handicap, même s'il était bel et bien là, pour la température freinant parfois ses attaques, sans rien de dramatique. Surtout, les pouvoirs du nouveau Capitaine étant basés sur le feu, ce serait pour lui un terrai favorable. Ajoutez à tout cela la proximité d'Ethera, et le lieu était tout trouvé ! Elle avait donc envoyé le mot et était arrivée en avance, sur son Falco boosté, qu'elle avait renvoyé ensuite, regardant venir – éventuellement – les autres. Des autres qui virent bel et bien, en fait, et desquels elle fini par s'approcher après avoir laissé passer le gros de la crise d'un d'entre-eux, visiblement le Capitaine même qu’elle était venue demander. Et ce fut encore lui qui s’adressa à elle, dès qu'elle fut à portée de sa voix énergique.

    « C'est toi qui m'as donner rendez vous ici ? Tu est qui ? »

    Visiblement, le jeune homme était du genre nerveux, et pas forcément très heureux de se trouver ici sans savoir pourquoi ni même sous demande de qui. Enfin bon, d'un autre côté c'était lui qui avait décidé de répondre à un tel appel, elle ne l'avait forcé en rien. S'il avait réagit plus modérément, en envoyant quelqu'un d'autre ou en se renseignant, elle aurait déposé une vraie requête, mais en l'occurrence tout ceci ne resterait jamais que dans l'ordre de ce qui aurait pu être, pour ne jamais rentrer dans le gamme de ce qui avait effectivement été.

    « Et maintenant il se passe quoi ? »

    Ah, une question intéressante, n'est-ce pas ? Elle fit sourire calmement la Dame de Glace, parfaitement maîtresse d'elle-même, y compris au cœur de cette fournaise désertique qui portait si bien son nom. Ce ne fut qu'une fois arrivé au niveau du Capitaine qu'elle se décida à répondre, sans forcer la voix, avec un petit salut militaire, un salut d'égal à égal vu la position qu'elle occupait en ce moment, égale à celle d'Altor, fut-ce temporairement.

    « Bonjour, Capitaine Etolym. Je suis Alwine Azamalon, la Dame de Glace, Capitaine faisant fonction de la Section Un, et oui, c'est bien moi qui vous ai donné rendez-vous ici. Je me demandais si vous viendriez sur un simple mot non signé... »

    La belle souriait toujours, comme si elle était amusée par la situation. Linia aurait-elle accepté aussi ? Aurait-elle accepté elle-même, en fait ? Le pire était probablement que cela aurait été possible, en fonction des circonstances. Elle ne s'y attarda pas, toutefois, préférant aborder la raison pour laquelle elle avait fait venir jusqu'à elle le flamboyant personnage.

    « Et pour ce qui est de la raison... Un test. On vous a nommé Capitaine d'une des trois Sections de combat, c'est bien joli, mais je ne vous connais pas plus que comme une tête vaguement aperçue dans quelques combats de-ci de-là. J'ai besoin de connaître vos capacités et votre potentiel pour savoir si, lors des opérations où nous serrons amenés à collaborer, je pourrai ou non vous faire confiance, et dans quelle mesure le cas échéant. »

    Elle ne cachait pas ses intentions, pourquoi l'aurait-elle fait ? La bureaucratie c'était bien beau mais un combattant se devait de juger d'un autre combattant par ses actes, avant tout. Et elle avait coutume de procéder ainsi, pour évaluer les gens, tant elle avait entraîné d'autres officiers, ou c'était entraînée avec eux. Altor était une surprise pour elle, elle n'aurait pas cru que Siana se serait retirée, aussi voulait-elle se faire son idée... et puis, les hommes aiment montrer combien ils sont fort aux jolies filles, non ? Amusée par cette idée, elle sourit une nouvelle fois.

    « Alors, ça vous va ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
 
Tu peux pas test.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu peux pas test !
» Journal intime d'Anara (bien caché dans sa chambre, tu peux pas test).
» test fai
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» Confirmation des ses doutes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Désert brûlant-
Sauter vers: