AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les mystéres de l'aube d'argent partie IV [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Les mystéres de l'aube d'argent partie IV [PV]   Mer 10 Oct - 21:33

Précédemment...

    Ellianne avait dormis longtemps, et paisiblement, comme toujours lorsqu'elle dormait à l'abri des bras de son amoureux. Après tout, comment ne s'y serait-elle pas sentie bien, puisque c'était là l'endroit où elle était le plus chez elle, le plus en sécurité, le plus mieux mise... enfin le plus tout, quoi ! La blondinette avait totalement refait ses forces, et elle s'éveillait dans le lit, encore blottie dans la chaleur de son amoureux, à défaut de ses bras, quand elle vit le visage dudit amoureux apparaître au-dessus d'elle, faisant naître sur ses lèvres un petit sourire tout mignon et tout plein de l'amour qu'elle ressentait pour son Dango-Kun-Chéri.

    « Bonjour ma belle et tendre marmotte. J’espère que tu as bien dormie, nous arrivons au port. Mais je ne veux pas m’attarder avec les interrogatoires de la Blitzness, donc nous allons nous envoler pour Las Fantas, pleine vitesse. »

    La blondinette hocha la tête, encore un peu ensommeillée. Ce n'était pas comme si elle tenait à discuter avec la Blitzness Corporation de toute façon, sauf si c'était un de ses coupains qui faisait la discussion, mais vu que c'était peu probable autant ne pas s'attarder ! Elle accepta donc avec plaisir son baiser du réveil et sauta sur ses deux pieds pour se tenir prête à suivre son fiancé là où il faudrait aller. Elle fit de grands signes et de grands sourires pendant les remerciements, parce que c'était toujours mieux d'être gentille avec les gens qui étaient gentils, avant de s'envoler à la suite de son Dango-Kun-Chéri, laissant le vaisseau des pirates-que-maintenant-c'était-plus-aux-pirates derrière eux pour plutôt se diriger vers de nouvelles aventures.

    « Je n’ai pas pu tous les sauver et pourtant…. Ils me défendent tous. Peut-être qu’il y a encore un espoir pur Gaea, de passer outre la menace de teremundis… Hm pardon Elli, ce n’est pas quelque chose que je devrais dire en ta présence. Continuons notre voyage en amoureux, prochaine destinations…. Las Fatans, la ville de tous les excès, nous devons retrouver Ryuu-kun là-bas, espérons qu’il soit arrivé sans encombre. »

    Ellianne n'avait pas trop compris le début, ne voyant pas le rapport entre des gens qui disaient merci et Teremundis... mais bon, puisque c'était pas à dire en sa présence, elle se creusa pas plus la tête, écoutant plutôt la suite. Ils arrivaient à Las Fantas, en effet, dont les lumières brillaient toujours, de jour comme de nuit. La jeune femme rendit son sourire à son Dango-Kun-Chéri, pas inquiète pour deux sous quand à elle. Après tout, comment cela aurait-il pu mal tourner ? Elle était avec son Samouraï-Chou d'amour, tout irait forcément bien. Ce fut toujours en souriant qu'elle se posa sur le port en compagnie de son amoureux, avant de se mettre en route pour la ville même.

    « C'est normal qu'ils te remercient, tu leur as sauvé la vie ♥ On peut pas sauver tout le monde à tous les coups, maaaaaais ceux que tu as sauvés ben ils sont pas morts, et du coup ils sont content et du coup du coup ils ont pas envie que la Blitzness Corporation t'ennuie pour rien, parce que ce serait nul s'ils t'ennuyaient ! Les gens ils se rendent bien compte que sans toi ils seraient tous parti par le fond à un moment ou à un autre et donc ils éprouvent de la gratitude, toussa toussa ♥ C'est ça être un héros ♥ »

    Visiblement de bonne humeur, la blondinette ne manquait pas de parler joyeusement en avançant vers les rues de Las Fantas. Après tout ils avaient survécus à cette aventure marine, ils étaient toujours ensemble et ils allaient pouvoir progresser pour aider les gens qu'ils étaient venus sauvés ! Et avec de la chance, ils allaient même pouvoir s'amuser ! Alors autant être joyeuse et le montrer. De toute façon, une Ellianne pas joyeuse, c'était toujours tout tristounet à imaginer !

    « Et sinon on doit retrouver Ryuu-Kun quelque part, ou bien c'est lui qui va venir nous trouver en nous cherchant partout comme un super détective-ninja qui trouve tout le monde paske il est crofort ♥ ? On va se mettre tout de suite au travail je suppose, puisque maintenant on est arrivé c'est plus le temps de flâner et tout et tout, faut s'y mettre, nan ♥ ? Ça va faire bizarre de se battre de nouveau à Las Fantas, faudra juste faire attention à pas tout raser cette fois ♥ »

    Souriante, la blondinette replongea un instant dans les souvenirs de la grande bataille qui avait eut lieu ici. Quelques maigres traces étaient encore visibles, ici et là, façade mal réparée, mémorial au victimes du quartier untel, mais majoritairement les blessures de la ville avaient été effacées. C'était la philosophie de vie des habitants de Gaea, effacer les dégâts et recommencer, une philosophie particulièrement visible ici, à Las Fantas, où on ne perdait pas une seconde d'existence et où les habitants avaient pour principe de vivre à fond, reconstruisant tout et prenant un nouveau départ ! Après tout ils avaient de la chance, au final les Teremundos avaient perdus. Parce qu'elle avait retourné tout le monde contre Kuro, certes, mais ils n'avaient quand même pas occupé la ville ! Chassant toutefois ces souvenirs, la blondinette se tourna vers son chéri.

    « Alors du coup on fait quoi mon Dango-Kun-Chéri ♥ ? Ceytoi qui mène la danse maintenant, moi je te suis et je t'aide... et contre nous deux les méchants ils vont prendre la pâté de leur vie, tellement qu'après ils t'embêteront plus jamais... s'ils sont encore vivants ♥ »

    Avec un petit rire à cette dernière remarque, Ellianne garda ses grands yeux bicolores levés vers lui, attendant de voir ce qu'il avait prévu pour la suite. Cette fois ils n'allaient pas devoir protéger un bateau ou quelque chose du genre, alors ils allaient pouvoir se donner à fond et mettre la raclée du siècle à leurs opposants, quels qu'ils soient exactement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Kiirohime
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1835
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Les mystéres de l'aube d'argent partie IV [PV]   Ven 12 Oct - 21:25

    Las Fantas était droit devant nous, je n’aimais pas l’aspect de cette ville, c’était bien trop m’as-tu vu, je préférais largement la simplicité impériale, cependant je devais retrouver mes amis ici, du moins Ryuuji a dit que c’est lui qui me retrouverait. En attendant, nous ne pouvions que marcher tranquillement vers les rues bondées de la ville. Je regardais Ellianne en lui souriant tendrement alors que dans sa bonne humeur et sa petite voix mignonne, elle me disait :

    « C'est normal qu'ils te remercient, tu leur as sauvé la vie ♥ On peut pas sauver tout le monde à tous les coups, maaaaaais ceux que tu as sauvés ben ils sont pas morts, et du coup ils sont content et du coup du coup ils ont pas envie que la Blitzness Corporation t'ennuie pour rien, parce que ce serait nul s'ils t'ennuyaient ! Les gens ils se rendent bien compte que sans toi ils seraient tous parti par le fond à un moment ou à un autre et donc ils éprouvent de la gratitude, toussa toussa ♥ C'est ça être un héros ♥ »

    Une réponse à mes doutes exposés tantôt dans les cieux hein… Elle avait raison, mais je n’arrivais pas à me résoudre de laisser certains mourir alors que d’autres étaient sauvés, mais j’étais aussi conscient de la triste vérité : Je ne pouvais pas sauver tout le monde. Je souriais faiblement quand elle me qualifiait de héros, on me nommait souvent comme ça au sein de l’empire, mais je ne l’étais pas du tout. Je ne suis qu’un samurai qui suit le chemin du Bushido, rien de plus. Mais ça restait assez flatteur. Nous marchions dans l’avenue centrale de la ville, Ellianne semblait étrangement calme, c’était vraiment rare chez elle. Finalement après un moment et quelques paroles, elle se tournait vers moi tout sourire :

    « Alors du coup on fait quoi mon Dango-Kun-Chéri ♥ ? Ceytoi qui mène la danse maintenant, moi je te suis et je t'aide... et contre nous deux les méchants ils vont prendre la pâté de leur vie, tellement qu'après ils t'embêteront plus jamais... s'ils sont encore vivants ♥ »

    Je réfléchissais à ça… Je ne savais pas vraiment ce qu’avait prévu Ryu-san, je n’étais même pas au courant de l’endroit où pouvait bien se trouver l’ennemi et les prisonniers, difficile de le dire avec précision. Finalement alors que je marchais un homme me bousculait tout en laissant un papier dans mon kimono, un messager ? Je lisais discrètement le papier avant de sourire, regardant Ellianne je lui disais :

    « Je sais où trouver Ryuu-kun, il semblerait que nos ennemis se trouvent dans le quartier résidentiel, dans un building privé, visiblement ils nous attendent de pied ferme.. Ne perdons pas de temps et allons-y, je veux en finir avec ça et me reposer avec toi. »

    Je lui souriais tendrement avant de suivre les indications qu’il y avait sur le papier que m’avait donné mon ami de toujours, encore une fois nous allions devoir faire couler le sang, en espérant que ce serait la dernière. Je marchais tranquillement les bras croisés dans mon kimono, l’air calme et neutre.

    « Et sinon Ellianne…. Je ne suis pas un héros, les héros ne sont pas ceux qui survivent, mais ceux qui périssent pour leurs causes. Les samurai morts face à Neosis, les gens morts ici pour défendre l’humanités… Ce sont eux les héros. Moi, je ne suis que le bras armée d’une justice aveugle, mais tu ne comprends sans doute pas ça ahah. »

    Riant faiblement, moqueur, je pensais cependant ce que je venais de dire, mais ce n’était pas vraiment à l’ordre du jour n’est-ce pas ? Je continuais donc de marcher jusqu’à ce que le batiment que nous devions attaquer soit en vue, je faisais un câlin à Ellianne, l’enlaçant pa derrière, pour recharger mes batteries disons, et aussi pour lui murmurer à l’oreille d’une façon qui semblait anodine :

    « Essayons d’être discret le temps de trouver les otages, s’ils ne leurs servent plus, ils les tueront et nous aurons fait tout ça pour rien. Tu es d’accord, ma petite perle d’amour ? »

    Lançais-je finalement en souriant toujours aussi tendrement, attendant ses réaction tout en me dirigeant discrètement vers l’entrée de service et assommant les gardes pour pouvoir entrer. Il était temps de sauver mes amis et de mettre fin à tout ceci…

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Les mystéres de l'aube d'argent partie IV [PV]   Lun 15 Oct - 22:03

    La jolie petite blondinette attendait donc la suite des opérations, histoire de savoir ce qui allait se passer à présent, et aussi de terminer cette histoire une bonne fois pour toute. Non pas qu'elle lui déplaise tant en soit, autant de temps passé avec son Dango-Kun-Chéri était une bénédiction, mais bon, ils avaient entrepris ce voyage avec des objectifs, et il était temps maintenant de les remplir, foi d'Ellianne Carpophorus ! Mais en attendait, voilà qu'un gens venait bousculer son fiancé, qui juste après sorti un papier de sa poche... un lien ? Fallait pas trop en demander, c'était pas le genre de soupçon qui venait ordinairement à l'ancienne Teremundo Numéros Trois. Elle se contenta d'attendre avec un regard curieux, le voyant sourire avant de s'adresser à elle.

    « Je sais où trouver Ryuu-kun, il semblerait que nos ennemis se trouvent dans le quartier résidentiel, dans un building privé, visiblement ils nous attendent de pied ferme.. Ne perdons pas de temps et allons-y, je veux en finir avec ça et me reposer avec toi. »

    Voilà une très bonne idée, se reposer rien que tous les deux ! Mais pour cela il fallait finir le travail, et maintenant ils savaient où aller ! S'ils les attendaient hé bien... ce ne serait que plus drôle, et voilà tout ! Ils n'avaient aucune chance contre un Daimyo de l'Empire d'Ahi'Kufu, ces minables, encore moins si celui-ci était accompagné d'une des Vingt-Quatre Moines Taoïste de ce même Empire, qui était aussi, par-dessus le marché, sa tendre fiancée ! Certes, cela allait sans doute être difficile, mais Ellianne avait vécu bien des situations difficiles dans sa vie, et souvent avait-elle été seule ou dans une moins bonne compagnie. Ici, elle était avec son Dango-Kun-Chéri, et elle n'avait aucun doute sur la fin des événements où ils allaient bientôt être pris tout les deux. Ils allaient vaincre, et sauver les personnes à qui tenait Akechi, aussi, parce que sinon il serait horriblement triste, et qu'elle aimait moins que tout le voir triste, surtout si elle pouvait faire quelque chose contre.

    « Et sinon Ellianne…. Je ne suis pas un héros, les héros ne sont pas ceux qui survivent, mais ceux qui périssent pour leurs causes. Les samurai morts face à Neosis, les gens morts ici pour défendre l’humanités… Ce sont eux les héros. Moi, je ne suis que le bras armée d’une justice aveugle, mais tu ne comprends sans doute pas ça ahah. »

    Nyah ? Il racontait quoi là, bien sûr que si c'était un héros ! Un héros c'était pas forcément un mort, il y avait aussi des héros vivants ! Et puis si les gens morts ici pour défendre l'humanité toussa toussa c'était des héros ça voulait dire qu'elle créait des héros à chaque fois qu'elle lançait une attaque non ? Parce que bon, elle avait quand même fait mourir pas mal de gens qui défendait des trucs à l'époque... Tout ça était décidément un peu trop compliqué pour son cerveau de gentille blondinette kawai, aussi préféra-t-elle le mettre de côté. Son Dango-Kun-Chéri c'était son héros, et voilà tout ! Mais ce n'était pas le plus important, non non, le plus important c'était que son fiancé venait de l'enlacer pour la câliner par derrière, ce qui le fit ronronner de bonheur alors qu'elle se blottissait dans ses bras, tout en écoutant ce qu'il disait malgré tout.

    « Essayons d’être discret le temps de trouver les otages, s’ils ne leurs servent plus, ils les tueront et nous aurons fait tout ça pour rien. Tu es d’accord, ma petite perle d’amour ? »


    L'ancienne Teremundo Numéros Trois acquiesça, tout en poussant une petite exclamation devant le surnom qui la fit fondre. Être discret, cela voulait dire, grosso-modo, qu'elle devait intervenir de façon mesurer et sans doute le moins possible, vu que la discrétion n'était pas vraiment son fort. Ce n'était pas comme si elle avait rencontré le Ras de Teremundis en faisant tourner un simple vol tout en discrétion en une immense bataille au cœur d'Ethera qui avait impliqué une machine de guerre destructrice et la pulvérisation d'une belle zone de la ville... quoique... si, en fait si, alors raison de plus pour ne pas faire trop de vagues pour l'instant. Elle laissa donc faire son Dango-Kun-Chéri, qui assomma les gardes protégeant l'entrée de service, leur ouvrant la voie.

    « D'accord pour être discrète, c'est toi le chef, et j'veux pas qu'il arrive du mal aux gens que tu aimes, parce que du coup que tu les aimes moi je les aime déjà aussi ♥ Mais par contre je suis désolée mais quoi que tu dises tu resteras mon héros namoua, na ♥ »

    Avec un petit sourire malicieux et plein d'amour, la jolie blondinette aux yeux bicolores se glissa à l'intérieur et avança, regardant de toutes parts. Visiblement, il n'y avait personne à l'endroit où ils se trouvaient, mais ce n'était pas bien grave, ils allaient avancer un peu, pour voir.

    « Ryuu-Kun t'as donné d'autres indications ♥ ? Parce que sans ça ça va être dur de le retrouver lui et les gens qu'on est venu sauver, non ? Enfin remarque, on peut toujours demander des informations aux gens qu'on croise, mais pas sûre qu'on croise grand mon... »

    « Monde », allait-elle dire, bien entendu, mais avant qu'elle en ait l'occasion un groupe de quatre hommes armés apparurent soudain au détour du couloir. Comme quoi, ils en croisaient du monde, finalement, même si, en l'occurrence, Ellianne ne laissa pas le temps à qui que ce soit de demander quoi que ce soit. Elle vit que l'un d'entre eux allait crier, et ça, c'était pas un truc très discret. Elle envoya donc quatre petites Boules de Pulsar, dosées pour être plus faibles que la moyenne et non plus fortes, comme elle le faisait d'ordinaire, qui pulvérisèrent les têtes des quatre hommes avec seulement un léger bruit, additionné à celui de leurs corps qui tombaient. C'était pas parfait, mais bon... la jeune femme se tourna vers son fiancé avec une grimace.

    « Désolée mon Dango-Kun-Chéri, mais sur le coup... j'ai pas vu plus discret dans mon répertoire... faut dire que la discrétion, ceypatrop mon fort ♥ Je vais te laisser passer devant pour la suite de la mission, je crois, je pense que ce serait une bonne idée. »

    Comme pour illustrer son propos, la damoiselle vint se placer derrière lui. La scène qu'elle avait créée était assez... heu... sanglante, mais additivement elle n'avait pas dû alarmer qui que ce soit. Visuellement, c'était beaucoup plus parlant, mais les gardes à l'entrée n'étaient pas beaucoup mieux, donc cela ne faisait que raccourcir un peu leur temps de discrétion, au pire, et puis rien ne disait que ces gens n'allaient pas relever les gardes... et de toute façon une fois qu'ils les avaient croisés c'était un peu trop tard pour penser à ce genre de choses. La jeune femme préféra en profiter pour faire à son tour un bref mais intense câlinou à son chéri, avant de lui sourire.

    « Allez, remettons-nous en route, je me laisse guider maintenant, et j'interviendrai quand tu en auras besoin, de préférence quand on devra pas trop être en mode discret... faudra que je creuse le filon de la discrétion moi à l'avenir, d'ailleurs ♥ Autant ne pas trop nous attarder ici, c'est vraiment pas ce que j’appellerai discret ♥ »

    Avec une nouvelle mais très légère grimace, car ce n'était pas son genre de regretter ce qui avait été fait une fois que c'était fait, surtout quand les événements se déroulaient d'une telle manière, Ellianne attendit que son Dango-Kun-Chéri reprenne la direction des opérations et les conduise plus loin dans l'antre de leurs adversaires, pour sauver les gentils amis de son fiancé et puis ensuite seulement poutrer tous les méchants qui les avaient enlevés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Kiirohime
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1835
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Les mystéres de l'aube d'argent partie IV [PV]   Mar 16 Oct - 1:16

    Le petit surnom que je lui avais donné semblait l’avoir ravie vu le petit cri heureux qu’elle m’avait lancé, Elli était comme ça après tout. Quoi qu’il en soit, elle me disait qu’elle ferait de son mieux pour être discrète afin que les gens que j’aime ne subissent rien de mal, je lui faisais un sourire, alors que nous avancions dans la bâtiment, je restais cependant inquiet car Ellianne ne semblait pas du tout se rendre compte que des ennemis pouvaient sortir de n’importe où et qu’elle se baladais comme au milieu d’un champs. Elle me lançait alors :

    « Ryuu-Kun t'as donné d'autres indications ♥ ? Parce que sans ça ça va être dur de le retrouver lui et les gens qu'on est venu sauver, non ? Enfin remarque, on peut toujours demander des informations aux gens qu'on croise, mais pas sûre qu'on croise grand mon... »

    Je secouais la tête négativement, ce n’était pas le cas non, mais la logique voulait qu’ils soient vers l’endroit le plus gardé, une chance sur deux de tomber sur les appartements du chefs, ou bien de tomber sur les cellules, dans tous les cas cela convenait, si nous coupions la tête du serpent, ce serait terminé et si nous trouvions les otages, nous pouvions les libérer et donc accomplir notre objectif principal. Finalement je redressais la tête, dans mes songes je voyais au dernier instant des ennemis arriver, mais il était trop tard pour se cacher… Alors que l’un d’entre eux semblait prêt à crier, Ellianne attaquait avec des pulsars, leur retirant de force, le droit à la parole.

    « Désolée mon Dango-Kun-Chéri, mais sur le coup... j'ai pas vu plus discret dans mon répertoire... faut dire que la discrétion, ceypatrop mon fort ♥ Je vais te laisser passer devant pour la suite de la mission, je crois, je pense que ce serait une bonne idée. »

    Difficile d’être énervé contre elle avec la petite voix mignonne qu’elle venait de prendre, je soupirais simplement avant de lui caresser le sommet de la tête, prenant les devants comme elle venait de ma le proposer, mais je devais cependant passer par la case câlin, ma tendre ayant visiblement une soudaine envie d’affection, elle avait vraiment de drôle de moment pour vouloir des câlins, même rapides.

    « Allez, remettons-nous en route, je me laisse guider maintenant, et j'interviendrai quand tu en auras besoin, de préférence quand on devra pas trop être en mode discret... faudra que je creuse le filon de la discrétion moi à l'avenir, d'ailleurs ♥ Autant ne pas trop nous attarder ici, c'est vraiment pas ce que j’appellerai discret ♥ »

    Je hochais une nouvelle fois la tête, en souriant doucement, c’est vrai que niveau moine discret, elle devait repasser. Sur cette pensée un peu moqueuse, j’avançais tranquillement jusqu’à voir deux vigies qui avançaient dans le couloir. Je faisais signe à Ellianne de se taire et de rester dans l’ombre, me contentant d’écouter les bruits de pas… Lorsque finalement ils étaient tout près je sortais de l’ombre tranchant la gorge de l’homme le plus proche et crachant deux broches à dangos dans la gorge et le front du second homme… Une élimination en silence comme un shinobi devait savoir le faire, je faisais un léger sourire à Ellianne avant de lui dire doucement :

    « Tu vois, c’est facile non ? Si tu n’avais pas refusé d’apprendre l’art du corps à corps avec moi, tu pourrais être aussi discréte que les autres moines… » Je la regardais longuement en plissant les yeux avant d’ajouter en soupirant : « Mais étrangement j’ai l’impression qu’une Ellianne discrète est aussi probable que de croiser le Grand Architecte. »

    Riant faiblement de façon moqueuse, je continuais de marcher, jusqu’à ce que j’entende des coups de feu venant de plus loin, le temps de la discrétion était visiblement résolu, je le disais d’ailleurs à ma tendre avant de me ruer vers les tirs, il se pouvait que ce soit Ryuuji en proie au opposants. Losque j’arrivais il n’en restait que peu de debout, quelques-uns et deux au sol, j’allais m’occuper des deux au sol, laissant Ellianne s’occuper des hauteurs

    Je fonçais vers l’homme qui me faisait dos portant un coup d’estoc sous son omoplate, mon sabre traversant son corps de parts en parts, touchant un point vital ; le cœur. Je retirais bien sur l’acier teinté de sang de mon opposant dans un geste vif, le me tournant et déviant la lame du second qui m’attaquait, le faisant tomber au sol. Il se relevait de façon hasardeuse et revenait à la charge armes vers les cieux, une erreur qui lui couterait cher je pivotais tout en portant un coup, lui tranchant l’estomac alors qu’il me dépassait. Il tombait au sol, mort à son tour. Je soupirais doucement, Ellianne devait en avoir finit aussi… Soudain un ombre apparaissait devant moi, une fille pâle et haletante que je reconnaissais.


    « Yuuki ? Je croyais que tu… »

    « - Que j’étais prisonnière oui je sais… c’était un piége et on a tous foncé dedans… Ryuuji est en danger ! Il est dans la salle centrales il faut vite… Aller l’aider. »

    « - Elli tu as entendu ?! J’espère que tu aimes courir partout… Encore qu’avec une robe… Bah pas le choix, suis moi ma tendre ! »

    Je fonçais avec Yuuki au travers de la salle, finissant par arriver dans la salle centrale mon visage se figeait d’effroie tout comme celui du ninja… Ryuuji avait un sabre qui lui traversait l’épaule… Pas n’importe-quel sabre…. Celui de mon père. Il retirait l’acier doucement mon ami tombant au sol… Je restais figé, regardant vers ce dernier.

    « Qu’est-ce que ça signifie ? Père ?! »

    « - Il n’y a rien à te dire, fils indigne… La lignée des Susanoo doit périr. »


    Des bruits de pas se faisaient entendre… Les choses allaient se montrer de plus en plus difficile, dire que j’étais tombé dans un piége aussi absurde… Je serrais les dents regardant Yuuki qui se lançait à l’assaut des renforts ennemis… Puis mon regard se portait sur mon père qui faisait boire quelque chose à Ryuuji qui se redressait visiblement contrôlé… Il se ruait sur nous pour combattre, mais son regard… Je comprenais son regard il me disait….

    « Tues-moi…. » Une larme coulait de mon œil droit uniquement avant que je n’ajoute « Elli… Mettons fins à ces souffrances nous devons tuer mon père et Ryuuji… »

    Je regardais Ellianne avec une profonde tristesse l’air de lui dire « s’il te plait, ne pose pas de question » Ainsi allait se dérouler la suite des événements…



[Hrp: Le combat se déroule donc avec des renforts ennemis incessant, pour pimenter la chose, tu peux donc tout casser]

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Les mystéres de l'aube d'argent partie IV [PV]   Ven 19 Oct - 3:04

    Ellianne n'était pas très fière de sa performance, mais pas vraiment contrite non plus. Déjà, parce qu'elle l'était rarement, sachant à peine ce que ça voulait dire, mais aussi parce que cela n'avait jamais été spécialement dans sa nature d'être très discrète. Cela dit, maintenant qu'elle était Moine ça aurait pu être approprié... une idée à creuser. Néanmoins avant tout creusage, son Dango-Kun-Chéri semblait décider à lui faire une vraie démonstration de discrétion. Il lui fit signe de rester dans l'ombre quand ils entendirent de nouveaux bruits de pas, et élimina les deux vigiles qui se présentaient sans le moindre petit bruit.

    « Tu vois, c’est facile non ? Si tu n’avais pas refusé d’apprendre l’art du corps à corps avec moi, tu pourrais être aussi discrète que les autres moines… Mais étrangement j’ai l’impression qu’une Ellianne discrète est aussi probable que de croiser le Grand Architecte. »


    Héééééééééé c'était méchant ça, elle pouvait être discrète quand elle voulait, c'était juste qu'elle ne voulait pas souvent, et que du coup elle n'avait pas des compétences très développées en la matière... mais bon, c'était pas pour ça qu'il fallait se moquer d'elle. La blondinette afficha un air boudeur suite au petit rire moqueur de son fiancé, le suivant tout de même en silence. Elle était un peu vexée pour le coup, mais elle oublia bien vite sa petite bouderie quand ils entendirent des coups de feu et qu'il lui dit que le temps de la discrétion était passé ! Accélérant plutôt son pas, comme lui, elle vit bientôt un lieu d'affrontement se dessiner devant eux, avec quelques hommes encore en vie, mais visiblement sans ennemis. Ce n'était pas bien grave, les ennemis arrivaient. Son Dango-Kun-Chéri se rua sur les combattant au sol, lui faisant signe de se charger de ceux en hauteur, et Ellianne ne se fit pas prier une seconde. Le premier fut foudroyer dans un puissant éclair, tombant au sol en hurlant, alors que les autres se faisaient rapidement éliminer d'un Pulsar bien placés chacun. C'était bref, rapide et efficace, si brutal que cela puisse se présenter par ailleurs.

    Pendant ce temps, son Samouraï-Chou préféré avait déjà fini avec ses propres ennemis, et avait été rejoint par une autre jeune femme aux allures de ninja. Il ne semblait pas hostile envers elle, que du contraire même, aussi Ellianne se dit-elle que se devait être une amie, et plutôt que d'attaquer vint-elle plutôt les rejoindre, curieuse de savoir ce qui se passait.

    « Yuuki ? Je croyais que tu… »

    « - Que j’étais prisonnière oui je sais… c’était un piége et on a tous foncé dedans… Ryuuji est en danger ! Il est dans la salle centrales il faut vite… Aller l’aider. »

    « - Elli tu as entendu ?! J’espère que tu aimes courir partout… Encore qu’avec une robe… Bah pas le choix, suis moi ma tendre ! »

    Bon alors en gros elle c'était la madame qu'on était venue sauver, sauf qu'en fait il fallait pas, parce que c'était un piège, et du coup, hé ben le monsieur qui était venu les aider à sauver la madame qu'il fallait pas sauver, maintenant c'était lui qu'on devait sauver, et puis pour ça il fallait courir... compris ! Comme quoi même elle pouvait comprendre des choses, hein ! Et aussi courir, ce qu'elle savait très bien faire en fait, car elle avait même développer une technique spéciale pour prendre la fuite en courant à l'époque où il y avait encore plein de gens qu'elle croisait plus forts qu'elle, et même si ça ne lui arrivait plus trop elle n'avait pas perdu la main ! Ce fut donc en même temps que les deux amis d'enfance qu'elle arriva au niveau de la grande salle centrale, à temps pour voir Ryuu-Kun avec un sabre planté dans l'épaule. Visiblement, ils avaient bien fait de se hâter ! Mais alors qu'elle jetait un coup d’œil à ses compagnons, elle le vit l'air totalement stupéfaits, voir horrifiés, sans comprendre elle-même. La suite ne tarda heureusement pas à l'éclairer...

    « Qu’est-ce que ça signifie ? Père ?! »

    « - Il n’y a rien à te dire, fils indigne… La lignée des Susanoo doit périr. »


    Oulà alors... lui c'était son futur beau-papa que tout le monde était venu sauver à la base... sauf que lui non plus il fallait pas le sauver et EN PLUS c'était en fait lui le méchant ! Tout ça commençait à faire un peu beaucoup compliqué pour son cerveau de gentille blondinette, quand même ! Heureusement, le temps des complications se finissait plus ou moins : il arrivait des méchants en renforts, il fallait donc tous les tuer, et puis frapper le méchant papa aussi. Oui... sauf que non. Même là, tout ne resta pas longtemps aussi simple ! Car voilà que le méchant papa faisait boire un truc chelou à Ryuu-Kun, et que maintenant celui-ci semblait décider à les attaquer !

    « Tues-moi… Elli… Mettons fins à ces souffrances nous devons tuer mon père et Ryuuji… »

    Le regard de son amoureux était très triste et semblait l'enjoindre à ne pas le questionner. Elle ne le fit donc pas. Son « tues-moi » ne semblait pas être une demande de suicide, aussi ne s'en préoccupa-t-elle pas trop. Visiblement, Ryuu-Kun était passé du côté obscur à cause du méchant papa, et résultat, il fallait tuer les deux. Voilà qui était enfin simple. Elle hocha donc la tête, avec un sourire doux, réconfortant, et un regard fondant d'amour, avant de se reporter sur son beau-papa qui n'allait visiblement jamais être le beau-papa imaginé. Elle n'avait décidément pas trop de chance avec toute la gamme du père, mais ce n'était pas grave, puisque celui-ci était encore pire que le sien elle n'allait pas se gêner pour le tuer lui aussi !

    « Bon, maintenant fini de rire, vous avez rendu triste mon Dango-Kun-Chéri, alors... commençons à y aller sérieusement ! »

    Pour donner un ordre d'idée, le dernier combat où Ellianne avait été vraiment sérieuse, c'était le final de la Bataille de Las Fantas, avec pour finalité une ville presque rasée, la mort d'un Dieu et quantité d'autres petites broutilles sans importances. Cette fois, ce n'était pas la rage glacée d'alors, née du deuil de son ami, c'était plutôt une sorte de résolution qui ne lui donnait plus envie d'être joyeuse, mais bien de mettre fin à ceci pour pouvoir à nouveau faire naître de la joie et du bonheur dans le cœur de l'être à qui elle avait à jamais donné le sien.

    « Chimera Mode : Lilith ! Transformation : Lilith ! Vague de Pulsars ! »


    Dans un cri chargé de pouvoir, Ellianne prit la forme de la sorcière-fée-géante qu'elle portait en elle, entourée d'une tornade d'énergie dorée mode grand format, alors qu'une vague de Pulsars partait d'elle, fusant de tous côtés... chacun avec une cible précise. Deux fusèrent sur chacun de leurs ennemis principaux, qui tous les deux tranchèrent les deux attaques de deux coups de sabres renforcés de leur énergie spécifique, l'un flamboyante et l'autre vibrante. Les autres prirent pour cible des sbires qui n'étaient pas encore occupés avec leur amie, pulvérisant toute une vague d'entre eux dans d'énormes nuages de poussière et de gravats qui firent trembler la salle. Le ton était donnée : celle qu'on avait jadis appelée la Destructrice de Villes et la Conquérante de Teremundis – bien que les deux la plupart du temps sans le faire exprès – était dans la place.

    « Vous allez voir ce que vous allez voir... Boules Flamboyantes ! Éclairs Majeurs ! »

    Ces techniques étaient « relativement » faibles, comparées à ses Pulsars en tous cas, mais chacunes d'elles pouvaient néanmoins tuer un homme normal sans le moindre problème... et pouvaient aussi être beaucoup plus nombreuses ! Les boules de feu fusèrent en véritables nuées sur Ryuu-Kun, alors qu'une dizaine frappaient le père renégat avec pour but de le déconcentrer, avant que plusieurs éclairs ne fusent... droit sur les épées des deux hommes, qui étaient en métal bien sûr, et donc susceptibles d'attirer la foudre et de la conduire jusque dans les corps de ceux qui les maniaient, sans parler de faire chauffer la lame au passage. Insuffisant contre de tels guerriers ? Probablement, car ça n'aurait pas suffit contre de bons samouraïs impériaux, mais c'était à tout le moins une entrée en matière véritablement sérieuse vis à vis d'eux.

    « Akechi ! File au combat, je te couvrirai et attendrai une ouverture ! Et si tu as un plan particulier à utiliser, je suis toute ouïe aussi ! »

    Après tout, c'était lui le général dans l'histoire, ou Daimyo, d'accord, mais bon, lui le chef d'armées. Et puis surtout elle lui faisait confiance. Elle-même se tenait prête à tout, y compris à se défendre si besoin, cherchant surtout une ouverture chez les deux autres à défaut d'autre chose. Une brèche où ses yeux habitués au combat pourraient envoyer impitoyablement un éclair ou un Pulsar, de quoi régler définitivement le compte de l'un ou de l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Kiirohime
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1835
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Les mystéres de l'aube d'argent partie IV [PV]   Ven 19 Oct - 16:11

    Ellianne me souriait légèrement, visiblement pour me réconforter, son sourire était un rayon de lumière, mais tant que je ne me serais pas débarrassé de ces démons, les choses n'allaient pas pouvoir s'arranger pour moi, je soupirais longuement en tirant Orochi de son fourreau et en regardant vers les deux hommes de façon sombre. Je me mettais en position défensive tout en entendant Ellianne dire qu'au prix de m'avoir rendu triste, elle allait y aller sérieusement. Je fonçais alors vers Ryuuji échangeant quelques coup avec lui, devinant vite ce qu'il se passait du côté d'Ellianne avec la lumière dorée qui irradiait la salle..

    « Chimera Mode : Lilith ! Transformation : Lilith ! Vague de Pulsars ! »

    Je me reculais vivement avant de voir des pulsars fusants ici et là, bien que nos deux vis-a-vis bloquaient aisément les attaques qui les visaient, les différents renforts eux, n'avaient pas eu la moindre chance face aux puissants pulsars de ma tendre fée joyeuse, ce qui me laissait donc le champ libre pour attaquer les sabreurs sans être trop gêné. J'échangeais de nouveau quelques coups avec eux avant de me reculer pour laisser Ellianne attaquer, puisque je ne faisais que la défendre pour l'instant, comme je l'avais déjà dit, grande taille, grande cible...

    Je bondissais donc plusieurs fois en arrière, voyant de nombreuses boules de feu puis arcs de foudre foncer vers les deux ennemis, un vrai déluge élémentaire. Quoi qu'il en soit, les dégâts avaient été considérables, mais pas assez pour vaincre nos opposants, c'est alors que j'entendais Ellianne me donner un ordre... J'arquais un sourcil, cette Ellianne, je ne la connaissais pas. Secouant la tête négativement, je me contentais de dégainer un second sabre, Izanagi, avant de me ruer sur les deux hommes, échangeant de nombreux coups une véritable valse dans laquelle il serait difficile de viser. Finalement lorsque j'eus une petite ouverture je levais Izanagi en regardant Ellianne.


    « Ellianne ! Lances un éclair sur Izanagi, ne t'en fais pas pour moi ! »

    Dès que ce fut chose faite, j'abattais mon sabre contre la garde de Ryuuji qui fut éjecté contre un mur, foudroyé au passage, pour l'instant il ne restait donc que mon père à vaincre. Mes deux sabres en mains, je le regardais longuement avant de me ruer sur lui, échangeant de nombreux coups avec lui un fois encore, laissant Ellianne s'occuper des éventuels renforts ou de Ryuuji s'il reprenait rapidement pied. Mon père me portait un rapide coup d'estoc que j'esquivais avant de tenter de lui trancher la gorge, mais bien sûr il esquivait, pour lui mes techniques étaient facile à prévoir, puisqu'il en était le maître avant moi. Il ne me restait donc plus qu'à faire ce qu'il ne savait pas faire.

    « Hariken !! »

    Je faisais un mouvement rotatif avec mes sabres, bien qu'il bloquait l'attaque il s'envolait à son tour contre un mur, il ne connaissait pas bien le Qi, après tout il avait quitté l'empire avant d'en apprendre les secrets. J'expirais longuement avant de voir plusieurs hommes avec des lances roquette, je n'avais pas le temps de les tuer, encore une fois je me faisais avoir dans ce fichu piége … Ils visaient Ellianne. Je soupirais doucement avant de créer une barrière elle elle et les hommes, stoppant les roquettes.

    « On ne peut pas tenir indéfiniment comme ça... On va finir submergé, dans ce cas nous n'avons pas le choix... Ellianne ! Détruits le bâtiment je te gagnerai du temps !! Yuki, fuis rapidement si tu m'entends »

    Lançais-je finalement avant de voir mon père se redresser, les renforts toujours plus nombreux, nous n'avions plus de temps à perdre avec tout ça, il fallait que nous en finissions et le moyen le plus rapide était le moins propre... Mais il fallait parfois choisir la solution la moins élégante pour s'en sortir. Souriant, j'occupais les opposants, toujours attristé, mais comptant sur Ellianne de toute mon âme, je devais me reposer sur elle si je voulais que le plan fonctionne... Me préparant à faire une barrière Anima doloris pour nous protéger de la chute du bâtiment à tout instant...

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Les mystéres de l'aube d'argent partie IV [PV]   Lun 22 Oct - 2:56

    Ellianne n'avait pas vraiment pensé commander Akechi... pour tout dire elle n'avait pas spécialement pensé, en fait, elle s'était contenté d'agir, en acte comme en parole, comme elle le faisait presque toujours en plein combat, d'autant plus lorsqu'elle était sérieuse. Et elle ne réfléchit pas plus en le voyant foncer, se contentant de guetter une ouverture pour attaquer, tout en rassemblant son énergie pour mieux le faire quand le moment serait propice. Il n'y eu eut pas vraiment, toutefois, et à la place ce fut son Dango-Kun-Chéri qui prit à son tour la parole pour la diriger, lui indiquant comment canaliser efficacement son énergie dans son duel.

    « Ellianne ! Lances un éclair sur Izanagi, ne t'en fais pas pour moi ! »


    La blondinette ne se posa même pas de question : elle lui faisait confiance, pleinement, surtout en ce qui concernait le domaine martial. Elle balança donc sans hésiter la pleine puissance de son potentiel électrique sur ce sabre qu'elle lui avait offert, avec toute la fougue de son âme.

    « Déferlante de foudre ! »

    Son attaque dévastatrice fondit sur le sabre électrique... qui pu ainsi lancer une formidable attaque de foudre sur Ryuu-Kun, lequel ne pu pas faire grand-chose contre et se retrouva à voler contre un mur, l'air complètement sonné. Aussitôt après, son Dango-Kun-Chéri réengaga le combat, cette fois contre son père seul... mais pendant ce temps, de nouveaux renforts avaient eut le temps d'arriver, en nombre, que l'amie de son fiancé ne pouvait tous contenir. Ellianne le laissa donc pour l'instant à son duel, aillant confiance aussi dans sa capacité à l'emporter en un contre un, et se retourna contre les renforts, envoyant plusieurs Pulsars ainsi que des vagues d'éclairs et des boules de foudre, balayant un rang après l'autre des sbires par les nombreuses voies d'où ils arrivaient.

    « Hariken !! »

    Ellianne se retourna du côté du duel, pour voir où cela en était... et vit son méchant beau-papa voler dans les airs, visiblement sous l'effet de la technique que son fiancé venait d'utiliser. Elle sourit, mais déjà un groupe de troupes fraîchement arrivées, prévenues par les autres du danger qu'elle représentait, la mis en joue avec des lances-roquets, lui envoyant une salve... heureusement parée par une barrière invisible qui était bien entendu l’œuvre de son fiancé.

    « On ne peut pas tenir indéfiniment comme ça... On va finir submergé, dans ce cas nous n'avons pas le choix... Ellianne ! Détruits le bâtiment je te gagnerai du temps !! Yuki, fuis rapidement si tu m'entends »

    Détruire le bâtiment, hein ? Et sans doute aussi tous les opposants, idéalement. Ellianne n'avait pas vraiment de technique idéale pour cela, à part peut-être... un coup auquel elle réfléchissait depuis un moment, en discutant avec Lilith dans sa tête de temps en temps. Elle ne l'avait jamais testé en grandeur nature, mais bon, c'était le moment, et cela n'avait jamais été son genre de se retenir d'user de ses pouvoirs de façon imprévue, de toute façon !

    « D'accord, hé bien... sortons le grand jeu alors ! »

    Faisant apparaître son Sceptre – enfin, celui de Lilith, mais c'était le sien maintenant – dans une main, Ellianne le pointa vers le plafond haut de la salle, concentrant une formidable quantité d'énergie au bout de son arme, la faisant briller comme une véritable petite étoile dans la salle, tout en préparant une attaque dévastatrice digne de ses pires moments...

    « Pluie d'étoiles ! »

    Une énorme boule d'énergie concentrée se détacha du sceptre, comme si sa lumière s'élevait vers le haut, puis monta jusqu'au plafond, alors qu'Ellianne reprenait forme humaine en congédiant l'arme, relâchant son mode spécial pour ne pas perdre encore plus d'énergie, et se réfugiant ainsi plus facilement à l'abri au près de son amoureux. Ce n'était pas superflu, car l'énergie envoyée en l'air explosa rapidement et retomba en une véritable pluie d'étoiles-pulsars, qui laissaient derrière elles une traînée de paillettes dorées... et surtout explosaient avec une puissance énorme, partout dans la pièce, pulvérisant les murs, le sol, ainsi que les sbires du père de son Dango-Kun-Chéri dans un véritable apocalypse d'explosions dorées. Le bâtiment ne tarda pas à s'effondrer, noyant sous les débris les éventuels sous-fifres aillant pu survivre à la pluie d'or destructrice. Ellianne elle resta bien à l'abri de la protection de son Akechi-Chéri, avant de regarder autour d'elle une fois l'effondrement fini, un sourire un peu fatigué aux lèvres.

    « Héhé, cette technique roxx autant que je le pensais ♥ Par contre je ne crois pas qu'une attaque de zone ait suffit à venir à bout de deux guerriers à l'entraînement de samouraïs... donc c'est pas encore fini, on dirait ♥ »

    Se redressant, la blondinette rassembla l'énergie qui lui restait pour un éventuel dernier combat. Leurs opposants ne devaient plus être en parfaite forme après ça, au moins, et donc avec de la chance ils allaient pouvoir en finir rapidement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Kiirohime
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1835
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Les mystéres de l'aube d'argent partie IV [PV]   Lun 22 Oct - 17:40

    Je tenais face à mes deux opposants, ayant demandé à Ellianne de rapidement trouver une solution de détruire le bâtiment, pendant que j'échangeais de nombreux coups avec mes deux opposants qui s'étaient à présent totalement remit des chocs, je commençais d'ailleurs à avoir du mal à les retenir tous les deux, me souffle devenant haletant et mes bras me faisant mal, finalement après un coup moment, je voyais Ellianne faire apparaître le fameux sceptre de Lilith dont elle m'avait tant parlé par le passé. Quoi qu'il en soit elle lançais une attaque vers le plafond, qui traversais ce dernier, visiblement ça n'allait pas être très joyeux malgré le nom qu'elle lui avait donné. Elle reprenait forme humaine et se ruait vers moi, je repoussais mes opposants avant de sourire amoureusement à ma tendre Ellianne.

    «  Kekkai ! Anima Doloris »

    Je nous protégeais du bombardement et des conséquences de ce dernier avec ma plus puissante barrière, haletant vivement, de la sueur perlant sur mon front et mes joues, tel point que des mèches de cheveux y restaient collées. Finalement une fois la tempête passé, je rompais ma barrière quittant les ruines pour me retrouver sur du terrain plat, alors que ma petite fée joyeuse regardait autours d'elle, visiblement fatiguée après tout ceci, il fallait dire qu'on ne s'était pas beaucoup reposé depuis le début et qu'elle avait beaucoup utilisé d'énergie chimérique. Elle me souriait cependant en me disant :

    « Héhé, cette technique roxx autant que je le pensais ♥ Par contre je ne crois pas qu'une attaque de zone ait suffit à venir à bout de deux guerriers à l'entraînement de samouraïs... donc c'est pas encore fini, on dirait ♥ »

    Je hochais la tête, gardant Tsukiyomi et Orochi en main, regardant vers les débris, comme elle le disait, il était peu probable que tout ceci se termine aussi facilement, pourtant seul un homme sortait des décombres... Ryuuji, toujours contrôler visiblement, je ne pouvais pas me permettre de laisser le danger approcher plus que ça... Je regardais Ellianne et lui souriais de façon tendre mais triste. La regardant droit dans ses yeux vairons avant de l'embrasser sur le bout du nez.

    « On dirait que mon beau père à fuit... La lignée des Susanoo... Tch... Je vais en finir avec tout ceci et je jetterai ce nom remplie de déshonneur, repose toi ma tendre, ce sera bientôt terminé. »

    Moi et Ryuuji nous mettions face à face nous regardant longuement, prêts pour un dernier bras de fer, une charge vers l'honneur ou vers la mort. Finalement lorsqu'un bruit de cailloux tombant sur le sol se fit entendre, nous nous chargions dans un moment qui semblait durer une éternité, jusqu'à ce que nous soyons tout deux à portée d'attaques. Je croisais mes sabres et mes bras, prêt à frapper :

    «  Shisubeki Hayabusa !!! »

    L'attaque la plus puissant que je n'avais jamais utilisé auparavant... Faute d'avoir toujours été trop doux pour l'utiliser. A l’issue de nos attaques, une puissant taillade me barrait la joue et... La blessure de Ryuuji était mortels, son sabre brisé et son torse orné d'un X si profond que le sang coulait à flot. Mon ami tombait rapidement sur le dos, mort, sourire aux lèvres pourtant. Je rengeais mes sabre en me tournant vers lui avec de lui clore les yeux avec ma main.

    « Désolé mon ami... Si seulement j'avais été plus fort et plus rapide... Yuuki... Je te laisse t'occuper de ses funérailles, je suis indigne de m'en occuper moi. »

    Je me redressais avant d'approcher d'Ellianne, la serrant longuement en tendrement dans mes bras pour chercher du réconfort, incapable d'éclater malgré tout ceci, la rage contre ma famille bouillonnant en moi. Je finissais pas me détacher, regardant Orochi puis puis Ellianne. Je lui souriais faiblement avant de lui lancer.

    « Toi, Amatsuki et Tsukiyomi... Vous serez ma seule famille à présent, j'oublie la lignée des Susanoo, puisque mes samurai me surnomme souvent Amatsuki, ce sera dorénavant mon nouveau nom... Et lorsque j'aurais lavé l'honneur de mon ancienne famille en tuant mon père... Alors... je songerai à t'acheter ta robe de mariée. »

    Je riais doucement avant de me tourner vers le chaos, Yuuki me saluant et se hâtant de partir, il fallait en faire de même, la blitzness ne tarderait pas avec tous les dégâts... Ce périple était terminé, tout comme une page de mon histoire, qui se teintait à nouveau de sang...


<< Fin de rp donc, j'ai adoré ce rp avec toi n'Elli, vivement le prochain >>

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mystéres de l'aube d'argent partie IV [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mystéres de l'aube d'argent partie IV [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Aube Nouvelle [Danaelle] Partie 2
» Une Aube Nouvelle [4ème Partie - pv Eva]
» Blog de Marc Bazin: Combien d'argent pour «sauver» Haïti ?
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» Haiti en Marche: L'argent de la drogue et les élections!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Las Fantas-
Sauter vers: