AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Spectres contre revenants [Solo]

Aller en bas 
AuteurMessage
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 26

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Spectres contre revenants [Solo]   Jeu 29 Nov - 22:17

Le marché de Phil, haut lieu du commerce était l’une des rares villes où les mercenaires jouissaient d’une relative tranquillité : pas de soldats en rouges pour tenter de les arrêter toutes les cinq minutes en leur tirant dessus, pas de fusillades/émeutes urbaines quotidienne comme à Nabrest et surtout pas de monstres décidés à massacrer tout le monde.
Du moins pas en général.

Bref mis à part les rixes, les braquages et les fusillades occasionnelles, le coin était plutôt tranquille.


Ces "bonnes conditions" en avait donc fait le point de rencontre et de résidence préféré des hommes de mains, chasseurs de prime et soldats de fortunes de tous horizons, et il n’était pas difficile d'y trouver des mercenaires prêts à risquer leur peau et tuer pour quelques penas.

Varig se sentait assez dans son milieu au marché de Phil, même si le sable charrié par le vent et le soleil du désert brûlant, tout proche, ne lui plaisaient pas beaucoup.

Mais aujourd’hui, il ne comptait pas s’attarder sur ces menus détails, ni s’attarder tout court d’ailleurs…


Louis l’avait contacté la veille, alors qu’il venait de sortir d’un contrat plutôt tranquille à Las Fantas. Apparemment une armée de zombies menaçait Ethera city et la B-corp, encore un peu plus inefficace qu’habituellement, n’avait pas l’air de chercher à y remédier. Des primes étaient donc offertes aux mercenaires et autres aventuriers pour faire le sale boulot, et l’intermédiaire avait flairé le bon coup. Il avait donc fait appel à Varig pour qu’il aille s’attaquer au problème.


Acceptant aussitôt la mission, le Spectre s’était rendu en vitesse au marché de Phil et écumé quelques bars et magasins –parfois les deux dans le même lieu- de sa connaissance, jusqu’à être sûr que tous les mercenaires du coin sachent qu'il cherchait des gars intéressés par l’aventure, et les fruits qui en découlaient. Enfin surtout par la paye, réflexion faite, parce que la partie ’’combattre une horde de zombie déchaînée’’ n’était pas celle qui avait eu le plus de succès.
Enfin, l’essentiel était quand même d’avoir fait passer le mot dans le milieux. Restait à voir combien seraient les volontaires, vu la somme réduite qu'il offrait en guise d'avance… Sans doute ne serait ce pas des débutants, mais il ne devait pas non plus s'attendre à voir débarquer un Master Seto en puissance, ce qui n'était pas forcément dommage.

Il avait donné rendez vous à 10 heures à la limite de la ville, chez le garagiste à qui Louis avait acheté leur véhicule pour la mission.
L’air horrifié et la fuite de ses cinq premiers interlocuteurs, quand il avait parlé d'un rendez-vous au lever du soleil l’avait convaincu de reculer un peu l’heure du départ… Enfin bon.
Les zombies avaient de nombreux défauts, mais pas celui d’être pressé.


Quand il parvint au garage, cinq mercenaires étaient là, tranquillement installées à boire un café dans l’espèce de bar installé à côté des pompes à essence, derrière une baie vitrée poussiéreuse. Varig retint une grimace. Il aurait espéré que plus viendraient… Enfin. Six contre une horde de zombis, c’était déjà pas mal. Mieux que deux en tout cas.

Il poussa la porte vitrée du bar/garage, qui signala son entrée d’un tintement sonore et éraillé, faisant se tourner toutes les têtes vers la porte.

-Bonjour messieurs, lança-t-il à la volée. Alors, prêts à massacrer du zombi?

Les mercenaires se levèrent aussitôt. L’un d’eux, le plus jeune apparemment, répondit d’un cri enthousiaste, imité par une partie des autres avec un temps de retard.

-Alors on embarque, on a de la route jusqu’aux plaines sombres.

Tous avaient au moins un sac, contenant leur équipement sans doute, sauf l’un d’eux, déjà en armure qui retint l'attention de Varig. Il n’avait pas enlevé son casque, et gardé son fusil à pompe à la main tout en se plaçant près de la sortie de secours et face à la porte, sortant en troisième, la meilleure position en cas d'embuscade. Une bonne recrue à voir sa manière d’agir…

Tandis qu’ils se dirigeaient vers la sortie, Varig détailla les autres membres son ‘’équipe de choc’’.

Outre le type en armure, un barbu au crane lisse et à la carrure impressionnante portait trois sacs qui semblaient très lourds. Sans doute des armes en plus de son armure de combat, de l’armement plutôt de grande taille d’ailleurs. A voir la forme, le tueur misait sur une mitrailleuse légère ou un fusil à lunette lourd type barrett.

Une jeune femme aux cheveux teintés en rouge coupés courts le suivait de près, une cigarette aux lèvres. Elle avait une cicatrice à l’arcade et semblait fatiguée, mais le tueur nota surtout la longue valise inifugée qu’elle portait en plus de son sac à dos. Un lance-flamme sans doute…  Voilà qui serait plus qu’utile.

Le jeune la suivait. C’était un blondinet musclé qui devait avoir tous justes 18 ans semblait plutôt enthousiaste. Il avait un fusil Typhon accroché dans le dos, baïonnette en place, et un pistolet Glock à la ceinture de son jean militaire. Varig l’arrêta du bras avant qu’il ne franchisse la porte. Sa tête lui disait quelque chose...

-Tu t’appelle comment?

Le jeune mercenaire prit un air dur, sans tout à fait y parvenir.

-On m’appelle ‘’Speed’’. Rapport à…

L'endroit où il avait vu le visage lui revint. Un avis de recherche vu quelques mois plus tôt à Las Fantas, pour vol de voiture et délits de fuites multiples.

-Je m’en souviendrais, Speed, l’interrompit Varig. Tu sais conduire ? Bien ?

S'il était capable de semer les hommes de Blitzness en ville, il devait pouvoir remplir ce rôle sans problème.

-Ouais, je faisais des courses de voiture avant de devenir...

Le tueur coupa court à ses explications, inventées de toute pièce manifestement.

-Ok, parfait tu prends le volant.

Le jeune hocha la tête, surpris d'être chargé aussi vite de ce rôle et sorti rejoindre les autres membres de l’équipe qui attendaient dehors, chaussant une paire de grosses lunettes de soleil.

Le dernier mercenaire, un homme noir au crane rasé et tatoué à l'occidentale sur presque tout le corps sauf sur le visage passa la porte. Il portait un long sabre dans le dos et des munitions de lance-grenade à la ceinture. Sans doute venait-il de l’empire, ou d’ailleurs sur le Punent-Isfel…

Varig sortit lui aussi et dépassa les mercenaires groupé à côté des pompes, qui lui emboîtèrent aussitôt le pas. Il se dirigea vers le parking, où des dizaines de véhicules divers étaient garés.

Le tueur alla directement vers un Hummer couleur gris foncé, sur lequel était montée une tourelle vide. Un petit homme était en train de passer un coup de chiffon sur le pare brise.
A leur approche, il se retourna et lança les clés à Varig, qui les rattrapa au vol sans même les suivre du regard.

-Elle est prête ?

L’homme tapota le capot, presque affectueux.

-Super méga trop prête !

Le tueur haussa très légèrement les sourcils mais ne fit pas de commentaire. Il lança la clé à ‘’Speed’’, par-dessus son épaule.

-Alors en voiture. Speed, tu prends le volant, les autres à l’arrière.

La petite équipe embarqua rapidement, tentant de caler à peu près confortablement leurs jambes malgré leur équipement. Speed se mit à contrôler les points névralgiques du Hummer en quelques gestes experts, sous l’œil vigilant Varig qui s’était assis sur le siège passager. Le vieux mécano s’en énerva assez vite d’ailleurs.

-Tu me fais pas confiance du tout, pas vraiment du tout !? La titine, elle marche over trop bien de la mort qui tue!

Sans se démonter, le mercenaire répondit tout en continuant ses vérifications :

-J’aime bien sentir ce que je conduis.

La réponse parut satisfaire le mécano qui le regarda travailler pendant une bonne minute. Enfin, quand il eu terminé, il s’en alla, en lançant :

-Humpf… Si tu reviens je te filerai peut être que c’est pas sûr du tout un éventuel boulot.

Varig retint un sourire. C’est sûr que ‘’Speed’’ connaissait son affaire, et ça n’avait pas échappé au vieux, aussi dingo qu’il semble être…

Le jeune homme monta, démarra et fit ronfler le moteur avec satisfaction avant de brancher une clé USB sur l'autoradio.

-Et on y va !

Le véhicule quitta son emplacement sur les chapeaux de roues et s'élança dans la vaste étendue désertique qui entourait la ville tandis que la musique de Speed emplissait l'habitacle.







La ville s'éloigna derrière eux jusqu'à disparaître à l'horizon. Le voyage durerait quelques heures, aussi les mercenaires ne prenaient ils pas encore la peine de vérifier leurs armes. La musique empêchait les discutions de commencer.

Speed conduisait, vite, évitant les éventuels pièges du terrain avec aisance, fredonnant parfois les paroles de la musique crachée par les enceintes. Varig, qui avait discrétement activé ses bouchons anti-bruit militaires réfléchissait en surveillant du coin de l'oeil les passagers à l'arrière.

La mercenaire au lance flamme dormait -un exploit avec la musique qui hurlait- sa tête calée contre l'épaule du colosse au crane rasé qui fixait le paysage d'un air morne. Manifestement ils se connaissaient bien...
Ça pouvait être un avantage comme un inconvénient, mais c'était à noter.

En face d'eux, l'homme tatoué jouait avec un couteau de lancé, le faisant passer d'une main à l'autre malgré les petites secousses provoquées par la vitesse du Hummer, souriant.

Le dernier mercenaire quand à lui fixait le sol, son fusil à pompe serré contre lui. Impossible de savoir s'il dormait avec son casque, mais Varig aurait parié que non.


Une heure s'écoula ainsi. Speed se lassa de la musique et la coupa, au grand soulagement de Varig.
Il s’apprêtait à dire quelque chose, mais Varig le devança.

-Y a truc là bas. 400 mètres, à 3 heures. On va voir.

Ses yeux de mutagènes avaient identifié la silhouette décharnée qui marchait avec lenteur dos courbé dans l'immensité du désert. Si c'était ce qu'il pensait...
Speed se pencha par dessus le volant et plissa les yeux.

-Ah ouais... Tu... Enfin vous avez l'oeil.

Il tourna sans douceur, faisant déraper le véhicule et secouant les passagers.
Cela réveilla d'ailleurs la mercenaire endormie.

-Ouaah... bailla elle. Qu'est ce qui se passe?

Ce fut son voisin qui répondit, d'une voix forte.

-Rien d'important ma chérie. On a juste repéré un gars qui marchait.

Elle s'étira avant de lancer, de mauvaise humeur:

-Tsss... C'était bien la peine de me réveiller.
-Ce n'est pas un gars.

L'homme en armure avait devancé Varig. C'était les premiers mots qu'il lâchait. Sa voix était déformée par son casque excessivement caverneuse. Sans doute un modulateur de voix, en plus de la déformation standard...
Les passagers se penchèrent pour mieux voir.

-Ça ressemble bien à un gars pourtant... hasarda Speed, résumant la pensée générale.

Le mercenaire en armure vérifia son fusil à pompe AA-12 de quelques gestes experts, sans répondre. Varig dégaina un de ses pistolets occultes. L'homme n'était plus qu'à une centaine de mètres. Ses vêtements étaient en lambeaux et il avançait lentement, comme un vieillard.
Speed commença à ralentir.

-Accélère. ordonna Varig d'une voix neutre.
-On ne s'arrête pas?

Le tueur arma son pistolet.

-On l'écrase.
-Mais...

"L'homme" leva la tête vers eux et le pilote s'arrêta au milieu de sa phrase.
Ce n'était plus un homme mais un zombi... Qui se mit à courir vers eux, bouche ouverte.
Speed se mit à sourire.

-Ça marche. Accrochez vous!

Il écrasa l'accélérateur, fonçant à la rencontre de la créature.
Le choc fut assez faiblement ressenti par l'équipe, amorti par les amortisseurs surpuissants. Pour le zombie en revanche...

La créature fut percutée de plein fouet et projeté comme lancée par un géant. Il vola pendant une bonne trentaine de mètres avant de s’écraser dans le sable.

-Yeaaah! Dans ta face! fit le conducteur, nettoyant la marque nauséabonde d'un coups d’essuie glace.

Varig eu un petit sourire et tapa sur l'épaule du jeune mercenaire.

-On s'arrête, tout le monde descend.

Le véhicule freina et dérapa pendant une cinquantaine de mètres avant de s'immobiliser. Aussitôt les mercenaires débarquèrent, armes en main.
Varig leur fit signe de s'approcher de lui.

Speed avait mis sa main en visière et observait une dune, dans la direction où avait volé le zombi. Une silhouette dévalait déjà la pente...

-Comme vous pouvez le constater, les zombis sont une espèce de créature assez agaçante à éliminer, dis calmement le tueur en passant devant les mercenaires. Celui là doit venir d'un groupe plus gros du côté du désert. C'est un bon exemple...

Il pointa son pistolet dans sa direction.

-... Des forces et faiblesses des revenants. Il ne sent pas la douleur et malgré ses os sans doute en miette, il continue à courir.

Le pistolet tressauta trois fois et la créature s'effondra.

-Une balle dans la jambe, une dans le coeur et une dans la tête. commenta il.

Le zombi se releva, quoi que plus lentement. Il avait effectivement un trou béant dans la poitrine, la tête et continua de se rapprocher en traînant la jambe.

-Les balles standards son assez inutiles, fit le tueur en rengainant. Voyons les armes blanches.

Il s'approcha à pas rapides du zombie. Derrière lui, les mercenaires se mirent à chuchoter, sauf celui en armure qui s'avança d'un pas, en posture de contact, prêt à lever son arme.

Varig dégaina un long poignard de combat et se mit en garde.

Le zombie se jeta sur lui en hurlant.

Le tueur évita le coups d'un pas de côté ultra rapide et frappa trois coups foudroyants avant de se remettre en garde tandis que le zombie tombait au sol. Il commença à se retourner et se jeta à nouveau en avant.
Le tueur le frappa d'un coups de pied de bas en haut sous la gorge pour le redresser et planta son couteau dans son buste. Dans le même mouvement, il souleva la créature ainsi empalée et tourna sur lui même, la tenant à bout de bras. Enfin il posa son pied sur son torse et détendit brusquement la jambe, l'envoyant voler au loin.

Satisfait, il fit tournoyer sa lame dans sa main avant de la remettre dans son fourreau.

Le zombi s'écrasa à une bonne quinzaine de mètres, roulant dans le sable avant de finalement s'immobiliser, puis par se relever.

-Cette chose n'a pas de points vitaux. La seule vraie manière de s'en débarrasser...

Il dégaina un petit pistolet d'un holster dans sa manche et visa posément.
Il y eu une seule détonation et la créature tomba en arrière, s'embrasant aussitôt.

-C'est de la brûler.

L'arme rejoignit son holster tandis que le tueur se retournait vers son équipe, silencieuse.
Derrière lui le zombie s'était relevé et tenta de s'approcher, brûlant à toute vitesse.

-J'ai pris deux caisses de balles incendiaires, ce qui devrait nous suffire à liquider pas mal de bestioles de ce genre. On en croisera surement, mais restez vigilants; tous les revenants ne se ressemblent pas. Avez vous des questions?

Speed éclata de rire.

-D'habitude les cours ça me fait chier, mais j'aime bien les vôtres. Vous m'apprendrez?

Le tueur rajusta ses lunettes, revenant vers eux.

-A l'occasion, si on survit. Bon on va profiter que le coin est tranquille pour s'équiper.

Le tueur joignit le geste à la parole, allant prendre un sac de sport dans le Hummer, imité par son équipe.



Dix minute plus tard, tout le monde était en armure, ses armes prêtes à l'emploi. Celles ci se ressemblaient, étant toutes des dérivées du même modèle, qui avait inondé le marché civil depuis que les troupes de Blitzness ne l'utilisait plus. Spontanément, les membre de l'équipe formèrent un cercle, casques sous le bras, sauf pour le mystérieux mercenaire qui avait gardé le sien depuis le début.

-Je vais vous faire un dernier briefing. Nous nous rendons dans les plaines sombres où un nombre important de revenants a été signalé. Pas d'informations précises à leur sujet. La mission est de les anéantir, ou au moins de limiter leur nombre avant qu'ils n'arrivent sur Ethera City. On se bat, mais si ça commence à trop chauffer on décroche. 150 penas d'avance, tout de suite, et une prime généreuse pour les survivants. Suivez mes ordres et ça se passera bien. Tout le monde est ok?

Speed leva la main. Le tueur haussa les sourcils derrière les lunettes qu'il avait gardé sur le nez.

-T'es vraiment en train de lever la main pour parler là?

Le jeune homme rougit en prenant un air franchement fâché et baissa aussitôt la main, sous les sourires sarcastiques de ses coéquipiers.

-On devrait se présenter. C'est vrai, on connait même pas le nom les uns des autres... Enfin même un pseudo. Ça me ferait chier de me faire buter à cause d'une connerie pareille...

Varig acquiesça de la tête.

-Bonne idée... Eh bien je suppose que c'est à moi de commencer.

Il rajusta ses lunettes.

-Je suis le Spectre, et sans doute le plus expérimenté ici. Quelqu'un d'autre a déjà combattu des revenants, zombies, ce genre de bestioles?

Le mercenaire tatoué répondit aussitôt.

-Ouais. Moi c'est Stinger. J'ai un art des armes blanches, et sinon je tire pas mal au lance grenade et au fusil... fit il en faisant tourner le barillet de son lance grenade.
-Ok, ce sera utile. Speed?

Le jeune homme arma son typhon en prenant un air méchant, toujours remonté.

-Moi mon truc c'est surtout le pilotage, mais je crois que tout le monde a percuté. Et sinon, j'ai mon fusil... Mais pas de munitions incendiaire par contre.

Le tueur lui tapa sur l'épaule, produisant un bruit métallique.

-T'inquiète pas camarade, j'en ai assez pour tout le monde.

Le colosse intervint, avec un grand sourire.

-Il va vous en falloir pour alimenter mon bébé.

Il tapota affectueusement la mitrailleuse légère qu'il portait.

-Moi c'est Santos. Et elle Sylvia, fit il en désignant la mercenaire aux cheveux rouges.
-Salut les gars! Restez loin, j'ai tendance à cramer large.

Elle attrapa le lance flamme calé contre sa jambe et le prit à deux mains, "canon" vers le bas.

Tous les regards se tournèrent vers le dernier membre du commando.

-Appelez moi Sept, fit il simplement.

Il y eu un silence, mais le mercenaire n'ajouta rien. Varig tapa dans ses mains.

-Bien, puisque le présentations son faites, on peut repartir. Les munitions sont à l'arrière, choppez en avant le départ. Synchronisez les radios de votre casque avec la fréquence S 117...

Le tueur retira ses lunettes et mis aussitôt son propre casque, gris foncé et sans signe distinctif comme toute son armure et repris son FN F2000 à deux mains. Le reste de l'équipe l'imita.

-Eh, tant qu'on y est, on devrait se donner un nom! Genre la team de l'apocalypse, ou un truc comme ça... Proposa Speed d'une voix devenue soudainement plus rauque à cause de son casque.

Varig haussa à nouveau les sourcils. Décidément, le jeune était plutôt enthousiaste.

-Ouais, ça serait cool, lança Sylvia en écho. Qui a une idée?

Santos grogna.

-Tout sauf team de l'apocalypse...

Les mercenaires se dirigèrent vers leur véhicule.

-Les âmes brûlantes? proposa Stinger.
-Bof. Les Ghostbusters?
-C'est bidon! Vous pensez quoi de...

Tandis qu'ils piochaient dans les caisses de munitions, le débat se poursuivit. Varig et Sept furent les seuls à ne pas vraiment s'en mêler. Le tueur en était amusé, et profitait de l'occasion pour apprendre à connaitre son équipe, pour peu de temps encore sans non. Quand à Sept, légèrement à l'écart, il vérifiait son équipement.
Les propositions de plus en plus farfelues se succédèrent, jusqu'à ce que Santos propose:

-Pourquoi pas équipe Spectre, tout simplement, vu que c'est lui qui commande? Ça convient à tout le monde? Spectre t'en pense quoi?

Le tueur sourit sous son casque.

-Ça me va. Equipe Spectre, on embarque. On a un travail à faire!



Spoiler:
 
[/spoiler]



Le Hummer roula encore quelques heures avant de parvenir jusqu'aux plaines sombres. Quand ils y parvinrent, le peu de lumière du jour déclinait rapidement...

-C'est mauvais, fit remarquer Stinger.
-Peur du noir? ricana Sylvia. T'as choisit le mauvais taxi mon pote...

Le tueur ne releva pas, mais Stinger n'avait pas tord. Les revenants étaient plus nombreux et plus agressifs quand il faisait bien noir, et tout le monde n'était pas nyctalope...
Il parcoururent encore quelques kilomètres, quand quelque chose s'alluma dans le cerveau du tueur.

Danger.

-Arrête toi. fit il en retirant la sécurité de son fusil.

Speed s’exécuta aussitôt.
Un bruit jusque là imperceptible envahit l'habitacle, encore ténu mais bien présent.

-C'est quoi ce truc? chuchota Speed.
-Des ennuis. A mon signal, on sort. Stinger tu prend la tourelle. Santos et Sylvia, vous prenez la gauche, Sept on se charge de la droite. Speed, tu reste au volant jusqu'à nouvel ordre.

Les mercenaires acquièrent à voix basse.

-Equipe Spectre, déployez vous!

Le tueur ouvrit brutalement la portière et sortit en posture contact, arme prête à faire feu. A l'arrière, Sept fit de même et vint se placer à côté de lui.

-Tirez précis, et économisez les munitions! lança le tueur dans son communicateur.

Durant quelques secondes il ne se passa rien. Et puis la voix de Stinger emplit tous les casques.

-Je crois que je vois un truc... Et ça vient vers nous.


Dernière édition par Varig Atorias le Mar 14 Oct - 23:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Kiirohime
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1835
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 26
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Spectres contre revenants [Solo]   Ven 30 Nov - 15:05

X 4

Spoiler:
 
----

    Les plaines semblent relativement calmes, surement que leur grande taille et le peu de cadavres qu'on y trouve, rend difficile la prolifération des morts-vivants. Malgré tout ces derniers approchaient des humains, bien moins agressif qu'à l'accoutumé, ils approchaient à très faible allure, comme s'ils cherchaient autre chose que de la chair... Quelque chose devrait se tramer ici et il fallait trouver quoi. Soudain, un des morts-vivant accélérait le pas, puis un autre et encore deux, se dirigeant vers le groupe de mercenaires qui se trouvaient tout juste devant.


<< Aucune indication particulière pour l'instant. Tu contrôles les morts-vivants, n'oublies pas qu'ils ont le sort "persévérance de l'au-delà", j'interviendrais entre chaque tour. >>

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 26

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Spectres contre revenants [Solo]   Dim 2 Déc - 16:00

-Je crois que je vois un truc... Et ça vient vers nous.

Varig activa aussitôt le filtre nocturne de son casque, et la plaine devint aussi claire qu'en plein jour, c'est à dire quand même toujours pas très lumineuse. Néanmoins sa vision surhumaine fit le reste et il repéra sans mal la menace.

-Je les vois. Quatre zombis, en plein en face du véhicule. Ils s'approchent... De plus en plus vite.

Les créatures accéléraient, en effet courant vers eux, leurs grognements portés jusqu'au commando par une brise malsaine.
Calmement, Varig mit un genoux à terre et épaula.

-A mon signal, allumez tous vos lumières, y compris toi Speed. Santos, tu prend celui à l'extrême gauche, Stinger celui centre gauche, Sept extrême droite. Tirez le torse jusqu'à ce qu'ils s'enflamment et laissez les se consumer Inutile de gaspiller nos balles sur cette vermine.

Les créatures se rapprochaient. Elles n'étaient plus qu'à une centaine de mètre, et avançaient rapidement.
Varig désactiva sa vision nocturne.

-3, 2, 1... Maintenant!

Les puissant phares du Hummer illuminèrent soudain l'espace devant eux, et les zombis devinrent "plainement" visibles.
Plus discrets, les faisceaux lumineux émis par les casques se braquèrent, chacun sur une cible.

Le tueur avait déjà visé le torse du zombie en face de lui et tira trois coups rapides, ouvrant le "balle". La force des impacts jeta la créature à terre, et le composé napalm dans la balle embrasa les chairs viciées et ses lambeaux de vêtements.

Santos et Sept firent feu presque en même temps, envoyant eux aussi leurs cibles au sol en quelques tirs bien ajustés.
Stinger fut le dernier à détruire sa cible d'un tir de lance grenade qui frappa le zombi de plein fouet, l'éparpillant littéralement aux quatre vents, alors qu'il ne lui restait plus qu'une petite cinquantaine de mètres pour arriver à ses cibles...

La "vie" de zombi, c'est injuste.

-Cessez le feu.

Les trois zombis touchés par les tirs incendiaire se relevaient avec une rapidité surprenante et se remirent à courir malgré l'impressionnante boule de feu qui les entourait.

Malheureusement pour eux, ils se calcinaient trop vite...
Ce qu'il restait d'eux s'effondra à une quinzaine de mètres devant le Hummer, en plein milieu des phares.

-Au rapport.
-Toutes les cibles sont à terre, annonça Sept à la radio.
-Je confirme, on les a eus.

Varig se redressa, toujours au contact.

-Sylvia, Sept, allez vérifier qu'ils sont bien out. Faite une piqûre de rappel si nécessaire. Speed, fait repasser les phares en mode patrouille.

Les deux mercenaires se dirigèrent aussitôt vers les restes noircis, les lampes installées de chaque côté de leurs casques braquées sur les restes tandis que la puissante lumière des phares devenait une ridicule petite flaque jaune n'éclairant pas à plus de quelques mètres devant le Hummer.

-Question discrétion, je crois que la fusillade et l'explosion ont déjà attiré toutes les saleté du coin... fit remarquer Santos non sans bon sens. On devrait peut être garder les phares à fond...

Speed le soutint.

-Ouais c'est vrai, parce que pour voir arriver les bestioles de loin avec vos loupiotes ça va pas être facile.

Varig répliqua.

-Trop de lumière nous éblouirait et on risquerait de se faire contourner dans le noir. Gardez les yeux ouverts et tout ira bien...

Les créatures ne tarderaient surement pas à revenir, plus nombreuses. Varig avait fait ouvrir le feu de cet manière exprès pour en attirer un maximum... Leur travail serait facilité si les monstres savaient dans quelle direction ils étaient.

-Les bestioles sont cramées, et bien cramées.

Varig voyait leurs casque dans l'ombre grâce à la lumière qu'ils produisaient. Il repassa en vision nocturne, vérifa rapidement son arme.

-Reçu Sylvia, vous pouvez revenir. Sylvia, tu couvre l'arrière du Hummer avec Sept, Santos et moi sur les flancs et Stinger tu continue de surveiller l'avant. Speed, avance à petite vitesse. Vérifier vos armes et restez vigilants, on est en zone ennemie. Faite moi un rapport dès que vous êtes tous prêts.

La manœuvre prit moins d'une minute, et Varig donna le signal du départ.

-Equipe Spectre, en avant. Allons faire notre boulot.


Dernière édition par Varig Atorias le Lun 10 Déc - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Kiirohime
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1835
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 26
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Spectres contre revenants [Solo]   Dim 2 Déc - 17:57

    Les mort-vivants ne peuvent rien faire devant l'attaque combinée des mercenaires, ils se font donc tuer sans états d'âmes, cependant alors même que le groupe continue d'avancer, un rire résonne, comme s'il venait de partout à la fois. Une flash verdâtre apparaît derrière vous et les morts-vivants tout juste tués sont de retour, comme si rien n'était arrivé, pour couronner le tout. D'autres morts-vivants arrivent par l'avant, les choses se montraient plus difficiles qu'il ne le semblait aux premiers abords. Soudain, la voix de tantôt se mit à résonner à nouveau.

    « La boucle est bouclée et le cycle reprend, nul ne peut tuer l'immortel mais l'immortel n'est pas immortel. La solution se trouve là où elle n'est pas. Kahahahahahahahaha »

    Est-ce une énigme ? Une raillerie ? Difficile à dire, cependant le combat continue et la difficulté monte d'un cran.


X 8

Spoiler:
 
----


<< Les morts-vivant précédemment vaincus sont de retour, d'autres morts-vivants arrivent à l'avant, une force inconnue régénère et invoque les morts-vivants sur vous, la fuite est donc impossible à ce stade. >>

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 26

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Spectres contre revenants [Solo]   Mar 4 Déc - 23:35

Exécutant l'ordre de Varig, les mercenaires se mirent en route à petits pas, scrutant les ténèbres autour d'eux, tendus et prêts à faire feu. Même si les premiers ennemis n'avaient pas opposés la moindre résistance, ils restaient sur leurs gardes. Le pire était à venir...

A l'arrière de la colonne, Sept et Sylvia marchaient côte à côte, scrutant les ténèbres de leur mieux grâce aux lampes fixées sur le côté de leur casque.

-Y a un truc que je pige pas... Y a pas un humain dans toutes la zone qu'on a traversée mais Spectre disait que ces créatures étaient assez nombreux pour menacer Ethera. Ces zombis ils viennent d'où?

Sept n'interrompit pas sa vigilante observation et répondit.

-Ceux ci doivent être anciens. Pas des humains transformés, mais des cadavres animés par magie, lâcha il de sa voix métallique.

Sylvia réfléchit à ce que venait de dire son coéquipier.

-Qu'est ce qui a pu les animer en si grand nombre alors? Des Teremundos?

Sept ne répondit pas.

-T'as pas une idée? insista la mercenaire.
-Il y a d'autres entités porteuses de chaos que les Teremundos. La seule chose qu'on sait sur celle ci, c'est qu'elle est assez puissante pour faire se lever une armée de morts.

Sylvia eu un claquement de langue dédaigneux, faisant siffler son lance flamme.

-J'espère pour elle qu'elle est bien planquée... Et ignifugée. Parce qu'armée de morts ou pas, je compte bien la transformer en petit tas de cendre.

Fidèle à lui même, Sept ne répondit rien, tandis que son casque masquait une éventuelle réaction. Sourire amusé ou air réprobateur?
Sylvia aurait parié que le visage de son mystérieux coéquipier n'était pas plus expressif que le masque d'acier.



A l'avant aussi les membres de "l'équipe Spectre" profitaient du répit qui semblait s'offrir à eux. Speed avait baissé sa vitre.

-Hé, Santos! Joli tir tout à l'heure.

Santos, qui marchait juste à côté de la fenêtre conducteur du véhicule mit quelques secondes à réagir, ailleurs.

-Hein? Ah, merci.

Le colosse en armure jeta presque aussitôt un nouveau coups d'oeil vers l'arrière de la colonne, ce qui n'échappa pas au jeune mercenaire.

-T'en fait pas pour ta femme. Elle a l'air du genre à savoir se défendre.

Les lumières de Santos se braquèrent à nouveau sur le flanc. Il resta silencieux quelques secondes.

-Ce n'est pas ma femme. lâcha il finalement. C'est ma fille.

Speed sourit largement sous son casque.

-... Et si tu fait mine de l'approcher, je t'arrache la tête à mains nues.

Le sourire de Speed disparu. La fille était jolie, mais Santos était vraiment grand. Ça méritait une réflexion approfondie...

Stinger, qui n'avait rien perdu de l'échange depuis sa tourelle tapota le blindage du Hummer.

-On dirait que tu viens de perdre une touche Speed...

Le jeune homme répliqua aussitôt.

-Je me rattraperai avec ta copine. Elle s'appelle comment?

Stinger s’esclaffa.

-"Elle" s'appelle Steve. Désolé de te décevoir... Mais bon si tu veux changer de bord, c'est toi qui voit mon mignon.

Speed rougit violemment sous son casque tandis que Santos partait d'un énorme éclat de rire.

-Tu veux son adresse? ajouta Stinger, hilare.

Speed se remit à fixer la route.

-Oh ta gueule, grogna il entre ses dents avant de refermer sa fenêtre, alors que ses deux camarades continuaient à rire.


Varig avait suivi l'échange avec un petit sourire aux lèvres. Les zombies n'étaient pas vraiment les créatures les plus discrètes du bestiaire de Gaea et ce genre de moment évitait aux membres de l'équipe ressasser d'éventuelles hésitations.
Alors que Santos lançait une nouvelle plaisanterie, quand un grand rire surnaturel éclata de partout à la fois, faisant sursauter tous les mercenaires.

Danger.

-Halte! Postez vous autour du véhicule, aboya le tueur dans son communicateur.

L'ordre était assez inutile, tous les membres de l'équipe s'étant déjà mis en position de tir autour du Hummer.
Un puissante et néanmoins silencieuse explosion eut lieu derrière eux, colorant un instant l'horizon d'un vert malsain. Au milieu de la lueur, le tueur identifia quatre silhouettes familières...

Une voix s'éleva, venant de partout à la fois:

-La boucle est bouclée et le cycle reprend, nul ne peut tuer l'immortel mais l'immortel n'est pas immortel. La solution se trouve là où elle n'est pas. Kahahahahahahahaha

Toujours ce rire...

-Sept, au rapport, fit il en reportant son attention sur son secteur de tir.
-Quatre zombis en progression rapide dans les 6 heures du Hummer.

Soit derrière le Hummer, à peu près là où ils avaient tués les quatre premiers... Ça n'était sans doute pas un hasard. Il allait répondre quand une explosion secoua l'air.

-Quatre de plus devant! Bordel ils se téléportent de nulle part maintenant!?

Varig pivota brusquement, juste à temps pour voir un autre zombi disparaître dans une explosion. Les créatures étaient en effet beaucoup trop proches pour avoir juste approché discrètement...

Il abattit lui même le plus avancé tandis qu'une courte rafale de Santos embrasait et coupait en deux le dernier survivant.

A l'arrière quatre coups de feu claquèrent, suivi d'un cinquième après quelques secondes. Le lance flamme de Sylvia rugit, puis le silence tomba sur le champs de bataille.

-RAS à l'avant et sur mon flanc. Santos?
-RAS.
-Sylvia?
-Saloperies cramées au seizième degré. Quelqu'un peut me dire...


Stinger ne le laissa pas continuer.

-Ils sont APPARUS devant moi! La seconde d'avant rien, et juste après... Paf! Depuis quand...

Sylvia lui coupa à son tour la parole.

-Et puis vous avez entendu la voix off à la con? S'ils revivent alors qu'on les a transformés en tas de cendre, on les bute comment?! Je comprend mieux pourquoi les clowns en rouge ramènent pas leurs fesses dans ce merdier!

Les mercenaires commencèrent à protester et à lancer des hypothèses tous en même temps, inondant le canal radio durant quelques secondes.
Au grand étonnement de Varig, ce fut Sept qui mit brutalement fin à la discutions d'un laconique:

-Silence.

Il n'avait pas élevé le ton, mais la voix métallique résonna sinistrement dominant tous les autres sons, coupant net les commentaires des mercenaires.

-Spectre, les ordres?

Le tueur réfléchit rapidement, notant au passage que ce "Sept" était décidément un allié précieux.

-Le mieux est encore d'avancer. Les zombis ne peuvent rien contre le blindage du Hummer de toute façon, donc nous aurons toujours de quoi leur échapper.

C'était sans doute faux. Quelque chose d'autre était à l'oeuvre ici, qui ne laisseraient pas partir si facilement s'ils essayaient... Toutefois aucun mercenaire ne le contredit. Il poursuivit.

-On va avancer en formation resserrée. Stinger, prend le flingue de Speed avec toi, s'ils viennent au contact j'aimerai éviter de voir ton lance grenade exploser le Hummer. Pas d'objection Speed.
-Présenté comme ça, pas vraiment.

Le tueur sourit. La voix du jeune mercenaire était posée, absolument pas effrayée. Bien.

-Equipe Spectre, en avant. Tirez à vu... A mon avis, ils vont revenir. Je parie sur 16 zombis, restez sur vos gardes.

Sylvia et Sept se rapprochèrent de l'arrière du Hummer, et le petit groupe reprit sa progression vers le nord.


Dernière édition par Varig Atorias le Lun 10 Déc - 18:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Kiirohime
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1835
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 26
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Spectres contre revenants [Solo]   Mer 5 Déc - 1:23


    Les choses semblaient bien se passer, pourtant une personne de plus, qui allait tout changer, arriver. Sa silhouette se dessinait au sommet d'une colline, une silhouette élégante, bien qu'un visage fatigué, la personne posait fièrement et... Glissait, dévalant la petite colline en roulant comme un boule de bowling carrée. Elle se redressait en remettant son chapeau comme si de rien n'était et approchait de la team mercenaire, il s'agissait de la bien triste ex-capitaine Rhenna Saster, connue pour admirer Callo... Mais être son opposée totale.

    << N'ayez crainte ! Je m'y connais en monstres revenants et je ne les laisserai plus revenir à leur guise !! >>

    Elle levait sa baguette qui se mit à briller prononçant des mots absurdes qui ne semblaient avoir aucun sens. Un puissant flash de lumière jaillissait alors ce qui eu pour magnifique résultat... De faire apparaître encore plus de morts-vivants qui ne semblaient pas contents en plus.

    << J'ai... J'ai fait une petite erreur, je vais la rattraper immédiatement ! >>

    Elle relevait de nouveau sa baguette qui se mit à luire elle relançait son sortilége, à vue de nez, c'était le même et l'effet.. ; Fut le même, les zombis furent encore décuplés en nombre et à présent c'était une véritable horde qui encerclait l'ex-capitaine et les mercenaires. Pire encore, la force qui régénérait les revenants était toujours active, la jeune mage se réfugiait donc derrière les mercenaire, l'air un peu perturbé.

    << La-- La prochaine sera la bonne ! Je dois me concentrer plus longtemps ! Aidez-moi vous voulez bien ? C'est le rôle d'hommes braves de protéger la gente dame, non ? >>

    Lançait-elle finalement alors que les revenants avançaient doucement vers le groupe... Il fallait dire qu'ils ne pouvaient pas courir, il y avait un peu trop de monde sur la route...



X ????

Spoiler:
 

<< Rhenna a décuplé deux fois les revenants, leur nombre est si grand qu'il est inconnu. Ils continueront d'affluer jusqu'à ce que Rhenna les ai conjuré. Il faut survivre jusque-là. >>

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 26

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Spectres contre revenants [Solo]   Lun 10 Déc - 18:02

L'équipe avançait depuis quelques minutes, silencieuse et sur ses gardes. Les discutions avaient cessées et chacun guettait nerveusement autour de lui.

Le paysage des plaines sombres n'avait rien de bien rassurant, ni rien de bien intéressant à bien y regarder. Une herbe jaunie couvrait un sol pauvre et une petite colline était la seule chose qui pouvait donner un semblant de point de repère dans cette immensité obscure. Pour un peu on se serait cru sur un lac d'ombre...

Varig fut le premier à repérer du mouvement.

-Spped, Stinger vous voyez ce que je vois? A deux heures, en haut de la colline.

Le soldat à la tourelle braqua les lumières de son casque dans la direction indiquée, éclairant une femme en robe rouge coiffée d’un chapeau.

-Ouais. On dirais...

Il plissa les yeux sous son casque.

-Un zombi ? suggéra Speed, incertain.

Varig hésitait à répondre quand la femme en rouge, peut être éblouie par les lumières, trébucha en avant et roula le long de la pente.

Elle se releva dignement et remis son chapeaux avant de se mettre en route vers eux d’un pas vif.

-Négatif. Ça à l’air d’un sacré boulet mais certainement pas d’un zombi, fit Varig, ironique. Eux au moins tiennent sur leurs pieds.

Derrière eux, un nouveau flash verdâtre illumina l’horizon.

-Halte! Sept fait moi un rapport sur ce que tu vois.

Le Hummer s’immobilisa aussitôt tandis que les mercenaires mettaient un genoux à terre, en position de tir.

-Les zombis reviennent. Huit cibles, à bonne distance.

Le tueur se détendit légèrement. Rien d’inattendu…

-On en a quelques uns de plus à 9 heures, signala Santos.

Varig évalua la situation d’un coup d’œil rapide activa son communicateur.

-Reçu. Vous connaissez la musique, dès qu’ils sont à la bonne distance allumez les. Littéralement… Sylvia et Sept explosez ceux derrière nous. Speed descend du Hummer et couvre Santos. Stinger garde un œil sur mon secteur de tir et notre ‘’nouvelle amie’’. Si elle est agressive, tu la descends.

Les mercenaires exécutèrent aussitôt son ordre, presque avant qu’il n’ait fini de le donner. Speed se laissa tomber de l’habitacle et dégaina son pistolet. L’étrange femme s’approchait toujours et Varig alla à sa rencontre, très à l’aise malgré les détonations qui commençaient à crépiter. Son propre fusil était pointé vers le sol.

-Vous êtes de la B-corp ? lança-t-il en guise de bonjour, détaillant l’inconnue en robe rouge. Vous avez remarqué que le coin était infesté de morts vivants j’espère ?

Le contraire eut été étonnant mais vu la tête de déterrée de son interlocutrice il préférait s’en enquérir. D’ailleurs sans sa peau en excellent état, il l’aurait peut être prise pour un zombi tant ses yeux étaient cernés.
Celle-ci passa à côté de lui sans répondre et s’avança d’un pas décidé vers les autres mercenaires qui enflammaient sans difficulté les zombis.
Varig lui emboîta le pas faisant signe à Stinger de baisser son arme. Elle ne semblait pas hostile.

Elle arriva rapidement au niveau du Hummer et alla jusqu’à Sylvia et Sept, qui n’avaient pas encore ouvert le feu. Elle se plaça même devant elles...

- N'ayez crainte ! Je m'y connais en monstres revenants et je ne les laisserai plus revenir à leur guise !

La femme se mit à incanter, une baguette crépitante à la main.
Sept et Sylvia se tournèrent vers Varig qui haussa les épaules en guise de réponse. Leurs balles étaient inefficaces, alors autant laisser l’inconnue essayer. De toute façon elle ne pouvait pas faire plus de mal que la…

Un puissant flash illumina la plaine figeant sur place les zombis. Les mercenaires s’arrêtèrent aussitôt de tirer.
Des dizaines de zombis venaient d’apparaître autour d'eux, apparemment très surpris de se trouver là.

-C'est quoi ce...
-J'ai... J'ai fait une petite erreur, je vais la rattraper immédiatement !


Zombis et mercenaires restèrent figés de surprise tandis que l’inconnue incantait à nouveau.
L’énergie magique jaillit à nouveau de la baguette, illuminant une deuxième fois la plaine.
Les humains étaient maintenant encerclés par une véritable horde de zombis qui grondaient sourdement…

-Putain de bordel de foutre de nom de dieu! Il y en a partout! Qui a...? aboya Stinger dans son communicateur.

Varig Sylvia et Sept se tournèrent d'un bloc vers la responsable de ça, dont le regard alla des soldats en armures, menaçants, à la horde de zombis qui avançait lentement en se piétinant, bras tendus vers la chair fraîche. Son choix fut vite fait.

-La-- La prochaine sera la bonne ! lâcha elle finalement en passant derrière eux. Je dois me concentrer plus longtemps ! Aidez-moi vous voulez bien ? C'est le rôle d'hommes braves de protéger la gente dame, non ?

Varig se reprit en premier. Il leva son arme et se mit à tirer en coups par coups vers les zombis du côté droit du Hummer.

-On rembarque y en a trop! Rembarquez!

Les mercenaires se mirent à arroser copieusement les zombis de balles incendiaires, sans grand effet sur le mouvement de la horde.

Speed rembarqua le premier en vidant son chargeur de pistolet vers la vague de zombis, et rechargea avant de faire rugir le moteur. Santos déchaînait un déluge de balles avec sa mitrailleuse, reculant en vitesse vers l'arrière du Hummer, et se plaça au coude à coude avec Sylvia.

-Rendez vous utile, ouvrez nous les portières pendant qu'on vous couvre! aboya-t-il à la magicienne à la manque sans cesser de faire feu. Avant qu'on soient tous morts dans l'idéal!

A la tourelle, Stinger lâchait de longues rafales au fusil d'assaut, ne sachant pas vraiment où donner de la tête.
Sept vidait son AA-12 sur les zombis qui sortaient du rang, précis et rapide. A côté de lui, Varig faisait de même. Mais la vague de zombis continuait de s'approcher inexorablement et l'étrange lueur verte continuait de ranimer les zombis...
Malheureusement pour eux, l'ex capitaine semblait avoir du mal avec la portière.

-Qu'est ce qu'elle fout cette...!? Lâcha il en rechargeant. C'est quand même pas compliqué d'ouvrir une putain de...

Derrière lui, Sylvia déchaîna un torrent de flammes, tentant d'endiguer la horde de zombi, parvenant à créer un mur de feu efficace sur quelques mètres.

-On devrait la jeter aux zombis oui! Et encore je suis sûre qu'il nous la renverrai lâcha elle entre deux salves. Quelle poisse!

Varig acheva de vider son nouveau chargeur et décida d'intervenir.

-Sept, couvre moi!

Il tira avec le lance grenade 40mm monté sur le FNF2000, et se jeta sur les portières arrières du Hummer, c'est à dire là où se trouvait le coffre sur la plupart des véhicule.
Derrière lui, la grenade explosa dans les rangs des zombis, jetant à terre bon nombre d'entre eux qui se relevèrent presque aussitôt.
Il bouscula la magicienne qui tomba à terre, et tourna la poignée pendant que Sept essayait de ralentir les zombis. Bloquée...

-Et merde!

Il tourna brusquement, arrachant à moitié la portière qui s'ouvrit enfin, assommant proprement l'ex capitaine en train de se relever de sa dernière chute.
Oups.
Pas de chance...

-Allez on rembarque! aboya le tueur en changeant de chargeur. Santos attrape la magicienne au passage!

Le colosse se baissa sans cesser de faire feu et la charge sur son épaule avant de se hisser rapidement à bord, couvert par ses trois camarades. Elle rouvrit les yeux en grognant mais au passage, sa tête heurta le battant en fer, la ré-assommant aussitôt.
Oups.
Pas de chance.

Santos la posa sur une des banquettes tandis que Sept se dépêchait de rembarquer, couvert par les autres.
Les mercenaires infligeaient un vrai tir de barrage tout en montant un par un dans le véhicule, mais les flancs n'étaient plus couverts et les zombis étaient presque au contact.
Juste avant d'embarquer, le tueur ramassa la baguette de la magicienne, tombée à terre. Juste à temps... Ils firent claquer les portières.

-Roule!

Juste à temps. Les premiers zombis arrivaient sur les deux côtés du Hummer, cognant au verre blindé. Stinger se baissa prestement et referma l'écoutille de la tourelle alors que des zombis montaient sur le toit du véhicule.

-Accrochez vous ça va secouer!

Le moteur rugit et les roues du Hummer se mirent à tourner, hachant quelques zombis un peu trop proches. Le véhicule bondit en avant, dans un grand bruit d'os brisés, écrasant et projetant les zombis sur sa route dans toutes les directions.

-Yahooooouu! On se tire!

Tandis que le véhicule avançait à travers la horde, de plus en plus espacée, les passagers piochaient dans une caisse de munition et rechargeaient leurs armes. Varig quand à lui avança avec prudence à travers l'habitacle et passa sur le siège avant.

-Trace vers la colline, ordonna il à Speed en fouillant dans la boite à gants. Et stoppe toi en haut.

Le jeune homme obéit, motivé.

-Ok, c'est repartit!

Inquiet, Stinger intervint, interrompant le rechargement de son lance grenade.

-On ferait pas mieux de s'éloigner carrément?

Varig tira un petit pistolet jaune de la boite à gant, sans répondre. Un tazer... Puis il se tourna vers la magicienne de la B-corp, toujours inconsciente.
En un temps record, il avait établit un début de plan.
Il tira quelque chose de son gantelet et lui attrapa la mâchoire d'un geste sans douceur, faisant glisser une pastille blanche entre ses lèvres. Elle se dissolva aussitôt sur la languede la magicienne. Satifait, Varig la lâcha, sous l'oeil interrogatif des mercenaires. Plus que trente secondes avant que ça ne passe dans le sang...

-Non, fit il finalement. On va détruire ces saletés de zombis. Et la c'est la psycho en robe qui va s'en charger.

Le Hummer sortit de la horde, et fonça vers la colline, suivi par les zombis.
A l'arrière, Sylvia enleva son casque, une moue méprisante sur le visage.

-Elle? Si elle arrive à distraire ne serais ce qu'un zombi, je m'estimerai déjà heureuse...

Varig sourit sous son casque alors que le Hummer montaient à l'assaut de la pente.

-Croyez moi, débarrassée de son principale handicap elle sera très efficace. Faites moi juste confiance et obéissez à mes ordres et on exploseras toutes ses saletés.

Dans le feu de la bataille, le tueur avait mit un certain temps à reconnaître la magicienne, mais une fois son identité connue il ne doutait pas qu'elle sache résoudre leur problème. Sauf que sa malchance proverbiale l'en empêcherait à coup sûr...
Il avait pesé le pour et le contre et décidé que ce serait le test idéal pour les comprimés de Sugita...

Le Hummer s'immobilisa en haut de la colline, mettant fin à la discutions.

-Débarquez et ouvrez le feu!

Le tueur colla le tazer sur le bras de la magicienne et appuya sur la détente. L'arme crachota et... Rien.
Il avait grillé sans tirer. Un cas rarissime...
Mi-satisfait mi-agacé, le tueur vida une gourde d'eau sur le visage de la magicienne tandis que les mercenaires déchaînaient un déluge de feu sur les zombis escaladant la pente.

-On se réveille, veinarde, lança le tueur de sa voix rauque. On a une armée de zombis à vaporiser.

< Rhenna avale un comprimé, modif faites dans l'inventaire:
Comprimé de Sugita n°250
<< Voici une autre invention bizarre de Sugita. Avec la participation de Callo, cette pilule permet à son consommateur d'avoir une chance du diable pendant un quart d'heure. >> (Donne aussi le droit de prendre les cartes qu'on veut au Blitz Blaster, et de changer les dés lors d'un lancer de dé)
Prix : 1 400 Penas
Les mercenaires sont retranchés en haut de la colline. >


Dernière édition par Varig Atorias le Mer 2 Jan - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Kiirohime
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1835
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 26
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Spectres contre revenants [Solo]   Lun 31 Déc - 18:50


    Rhenna n'avait pas vraiment le temps de tout comprendre, alors que la horde approchait elle se fit traîner comme un sac à patate, puis assommer comme une vulgaire goule par une bande de brutes épaisses... le sommeil fut long, très long. Finalement elle se réveillé, pour diverses raisons, forcée d'avaler quelques chose... Elle se sentait... Très chanceuse. Rapidement le groupe fut réunit sur une colline alors que la horde entière des plaines se trouvait ici... Attirée par les échecs récents de Rhenna. Cette dernière levait sa baguette vers le ciel, la faisant luire d'un cyan électrique.

    << Nul doute que cette fois-ci ! La justice aura raison >>
    – DELUGE DE FOUDRE –

    De nombreux arcs de foudre tombaient du ciel s'abattant sur les revenants les les repoussant des parois de la colline finalement, Rhenna se mit à incanter et quelques seconde après... Tout les zombi redevenaient poussière et la voix qui riait tantôt cessait de rire... Le bannissement avait fonctionné. Cependant alors que tout semblait terminé... Rhenna se mit de nouveau à incanter, entourant tous els sbire du chef mercenaire, avec des chaînes occultes incroyablement solide, trop pour les briser sans un maître en découpe.

    << Justice n'est pas encore rendu ! Vous avez assommé une membre de la Blitzness et une Lady a été... s-s-s-s-SALIE dans son sommeil ! C'est impardonnable ! Au nom de la loi, je vous arrête ! >>

    D'un nouveau coup de baguette elle entourais la colline d'une bourbe dans laquelle tout s'enfonçait, jeep, gens et autres... Inutile de dire que à présent les choses étaient encore plus complexes qu'avec les mort-vivants. Pointant sa baguette sur le chef mercenaire, elle lui faisait comprendre qu'il était temps de se rendre, si du moins il ne voulait pas qu'on le capture de force... Pas de chance, son plan était bon, mais le facteur inconnu se retournait contre lui.





    Spoiler:
     

    << Temps de chance restant : 2 tours. Durant ce laps de temps Rhenna est bien plus forte que tout votre groupe, tu peux te rendre, ou tenter de tenir. Les revenants ont totalement disparus. >>

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 26

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Spectres contre revenants [Solo]   Mer 2 Jan - 0:12

Dès que l'ex capitaine fut à peu près réveillée, Varig se laissa tomber hors du Hummer.
La bataille entre l'escouade mercenaire et la horde faisait rage et les détonations mêlées à un rire surnaturel raisonnaient dans la nuit des plaines sombres.
Le tueur courut rapidement jusqu'à Sept et mit un genou à terre à côté du mercenaire, commençant aussitôt à tirer sur la horde avec une précision et une rapidité inhumaine.
Terminant son dernier chargeur, il dégaina son pistolet et analysa rapidement la situation, qui devenait franchement critique.

Usant de son lance grenade Stinger parvenait à tenir une des faces seul, de même que Santos qui déchaînait un torrent de feu et d'acier grâce à sa mitrailleuse.
Au coude à coude, Sylvia et Speed interdisaient au zombies de contourner le reste des défenseurs.

Mais malgré le feu nourris infligé par les mercenaires, la horde continuait inexorablement sa progression le long des pentes, lentement mais surement. Chaque mort-vivant tué était immédiatement remplacé par un nouveau, puis ''ressuscité'' par l'étrange lueur verte.

-Ici Speed. Je suis au pistolet, et bientôt à court de chargeurs. Et on va tous manquer de munitions... Faut se casser de là tant qu'on le peut encore!

Le tueur hésita et jeta un regard impatient vers le Hummer. Rheena était en train d'en descendre...
A côté de lui, Sept envoya une grenade vers la horde pour changer de chargeur et lui tapa sur l'épaule pour attirer son attention, lui parler sans user de la radio.

-Il a raison. On va se faire déborder, il faut se replier.

Le tueur allait répliquer quand Rheena leva sa baguette vers le ciel, soudain auréolée d'une aura bleu électrique.

- Nul doute que cette fois-ci! La justice aura raison...

Sa voix tonna au dessus de la plaine tandis que sa magie crépitait:

– DELUGE DE FOUDRE –

Des milliers d'éclairs zébrèrent le ciel noir de la plaine à une bonne centaine de mètres aux alentours, carbonisant sur place les zombis dont les restes fumants s'effondrèrent.
Surpris, les mercenaires cessèrent de tirer.

-C'est... C'est la psycho en rouge qui a fait ça? Demanda prudemment Stinger.

La ''psycho en rouge'' s'était mise à incanter, alors que la lumière verdâtre et le rire de l'invisible nécromancien dominaient à nouveau la plaine. Les mercenaires épaulèrent aussitôt leurs armes, canons pointés vers les zombis qui se relevaient, mais il semblaient moins offensifs, marchant avec difficulté en râlant. Le rire devint une longue plainte.

-Ne tirez pas, ordonna Varig dans son communicateur.

Les créatures parvinrent à grimper encore quelques mètres avant de se décomposer en poussière, comme s'ils n'avaient jamais existé. Un vent surnaturel acheva de balayer leur restes...
Une dizaine de secondes plus tard, un silence de mort était retombé sur la plaine.

-RAS dans toutes les directions, annonça Santos. C'est vraiment elle qui les... Vaporisés?

Varig gardait son pistolet à la main, contre sa cuisse et répondit.

-Affirmatif. Équipe Spectre, à moi.

Les mercenaires obéirent aussitôt, formant un demi cercle autour du tueur en quelques secondes. Ils retirèrent tous leurs casques à exception de Sept, fidèle à lui même. Derrière eux, toujours devant les portes arrières du Hummer, Rheena achevait son incantation.

-Wahou, fit Speed en résumant l'avis général. Tout compte fait elle est carrément cheatée!

Varig acquiesça, un sourire victorieux sur les lèvres.

-Je vous avait dit que ça marcherait...

Il se retourna vers Rhenna qui incantait toujours pendant que ses mercenaires se congratulaient tout en commençant un débat sur qui avait tué le plus de zombis, débat que Sylvia menaient avec acharnement.

-Merci du coup de main et...

Elle leva ses yeux vers lui et le fusilla du regard, ce qui le coupa net. Et puis elle se remit à incanter.
Sept fut le premier à comprendre ce qui se passait et leva son fusil avec une rapidité surprenante.

-Contact! Cria-t-il.

L'arme n'émit qu'un pitoyable crachotement alors que des chaînes occultes sorties de nulle part s'enroulaient autour des mercenaires tels des serpents, les jetant à genoux sans qu'ils puissent réagir ou faire feu eux aussi.
Varig avait eu lui aussi le réflexe de lever son pistolet, mais il n'appuya pas sur la détente.
Vu le comprimé qu'elle venait d'avaler et la terrible puissance qu'elle avait déchaînée contre les zombis, son arme lui serait aussi utile qu'une trompette contre un Atlas. A part l'énerver il ne servirait pas beaucoup...
Prudent il leva la main et posa son son arme à ses pieds avec lenteur, profitant d'être le seul mercenaire non entravé pour montrer toute sa "coopération pacifique".

-Justice n'est pas encore rendue! Vous avez assommé une membre de la Blitzness et une Lady a été... s-s-s-s-SALIE dans son sommeil! C'est impardonnable! Au nom de la loi, je vous arrête!

Comme pour illustrer son propos, celle ci agita sa baguette, transformant le sol autour de la colline à des centaines de mètres à la ronde en un marécage putride et impraticable avant de pointer son ''arme'' sur Varig.
Les mercenaires réagirent diversement à cette annonce, mais la réaction la plus répandue fut une bordée d'injures très imagées.

-Silence! Aboya Varig à ses hommes, qui cessèrent de remuer et de crier pour se contenter de grommeler et de regarder la responsable de leurs malheurs avec haine.

Paumes bien ouvertes en signe de paix, il baissa légèrement les mains, fixant l'ex capitaine dans les yeux.
Avec sa chance et ses pouvoirs, les capacités de la vaincre en combat étaient nulles. Essayer de prendre un autre comprimé pour contrebalancer sa chance et combattre serait un gâchis risqué, puisque la chance de son adversaire l'en empêcherait sans doute.
En revanche son avantage était très provisoire... S'il gagnait assez de temps, le rapport de force s'inverserait. D'autant que Stinger avait indiqué disposer d'un art des armes blanches et pourrait, le cas échéant, se libérer de ces chaînes pour la prendre par surprise.

-Je craint qu'il n'y ait une méprise... Nous ne sommes pas ennemis, articula-t-il lentement. Si mes hommes vous ont molesté, je le regrette profondément et je suis sûr que c'était involontaire. La situation était confuse et votre sécurité exigeait de vous sortir de la mêlée avec célérité.

Le tueur réfléchit rapidement, se repassant mentalement et à toute vitesse ce qu'il savait de son adversaire. Pas grand chose...
Mais s'il y avait bien quelque chose que les officiers de Blitzness détestaient dans leur écrasante majorité, c'était la paperasse.

-... Comme je disais, continua il plus assuré, nous ne sommes pas ennemis. Emprisonner de simples mercenaires chasseurs de monstres comme nous demanderas beaucoup d'effort, et nous serons vites innocentés n'ayant rien fait de mal. Énormément de paperasse et de rapports à signer... Franchement, vous aimez la paperasse? Pas plus que moi les cellules je suppose. J'ai une alternative à vous proposer...

Les mercenaires autour de lui retenait presque leur souffle, attendant de voir le résultat des manœuvres de leur chef. Certains avaient déjà goûté à ''l'hospitalité'' de Blitzness et n'étaient pas plus désireux d'en faire à nouveau les frais que leur camarades de la découvrir...

-Cela vous intéresse? Demanda le tueur, en apparence dégagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Kiirohime
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1835
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 26
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Spectres contre revenants [Solo]   Mer 9 Jan - 17:27

    Rhenna avait toujours diable à l'oeil, oser traiter un dame ainsi ! C'était inadmissible... Cependant elle attendait, étant une femme civilisée, elle n'attaquait pas comme un barbare primitif, pointant simplement et toujours sa baguette sur le chef mercenaire, l'air de dire qu'au moindre pas de travers il était grillé. Elle continuait de le regarder alors qu'il expliquait qu'il y avait eu méprise et que si un homme l'avait touché c'était par accident...

    -... Comme je disais nous ne sommes pas ennemis. Emprisonner de simples mercenaires chasseurs de monstres comme nous demanderas beaucoup d'effort, et nous serons vites innocentés n'ayant rien fait de mal. Énormément de paperasse et de rapports à signer... Franchement, vous aimez la paperasse? Pas plus que moi les cellules je suppose. J'ai une alternative à vous proposer...

    Au simple mot paperasse, le visage de Rhenna se décomposait, comme si toute la fatigue du monde lui tombait dessus. Elle se raclait la gorge avant de dissiper le marais qu'elle venait de créer autours de la colline l'air de rien et sortait une fiole avec un produit inconnu dedans... Il s'agissait d'une potion de sorcière. Regardant toujours le chef des mercenaire elle plissait cependant les yeux.

    « Ahem.. ; En effet tant de papiers serait... Hm.. inutile cependant ! Je ne peux pas traiter avec de vils goujats ! Ni même ne pas vous punir. Alors voici votre châtiment ! »

    Elle faisait éclater la potion, l'esquiver l'effet était impossible en l'état... Et que dire de l'effet en question, dès que les soldats posaient le regard sur Rhenna, des maux de ventres les frappaient et la coulante toquait à la porte de sortie arrière... Une potion de dégoût des femmes... Elle ne savait que pas que c'était ça... Puisque ne savait pas trop ce qu'étaient lesz potions qu'elle faisait plus drôle encore...

      « Puisque vous molestez des femmes ! Et bien leur vue vous donnera d’intense gastro ! A présent, je vais m'en aller ! Hmpf ! »

    D'un mouvement de tête l'air de dire qu'ils étaient des vermines, elle s'en allait. Les laissant dans le merde,,, littéralement.


--------------------------

<< Fin de rp pour moi, tu es sous l'effet de la potion dans tes rp jusqu'à ce que tu te fasse guérir, comme c'est handicapant, je vais te le dire, il suffit d'acheter un antidote à Fortuna ( je l'ajouterai sous peu) Tu peux poster à la suite pour conclure >>

Tu gagnes 1000 penas et 500 de réputation

Tu gagnes aussi l'objets suivant en TROIS exemplaire :


Fiole élémentaire nécromant
<< Cette fiole contient une puissante dose d'art nécromant. Lorsqu'elle est brisé, elle fait sortir dix revenants du sol qui seront alors sous les ordre de l'utilisateurs de la fiole et ce jusqu'à ce qu'il soit totalement éliminé malgré la persévérance de l'au-delà, ou que l'effet s'estompe, après 12 heures. >>
Prix : 1500 Penas

Code:
[table border="0"][tr][td][img]http://img15.hostingpics.net/pics/835934essencencromantique.png[/img][/td][td][color=cyan][b]Fiole élémentaire nécromant[/b][/color]
<< Cette fiole contient une puissante dose d'art nécromant. Lorsqu'elle est brisé, elle fait sortir dix revenants du sol qui seront alors sous les ordre de l'utilisateurs de la fiole et ce jusqu'à ce qu'il soit totalement éliminé malgré la persévérance de l'au-delà, ou que l'effet s'estompe, après 12 heures. >>
[color=yellow][b]Prix :[/b] 1500 Penas[/color][/td][/tr][/table]





Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 26

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Spectres contre revenants [Solo]   Sam 12 Jan - 1:57

Quand le tueur vit le visage de Saster se décomposer, il crût la partie gagnée.
L'ex capitaine dissipa le marais autour de la colline avec un air de profonde lassitude, bien qu'elle n'ai pour cela qu'à agiter légèrement sa baguette. Le tueur sourit...

Puis l'ex capitaine sortit une fiole de sa robe rouge pleine d'un étrange liquide, effaçant le sourire. Ce n'était certainement pas une flasque à whisky...
Mauvais ça. Très mauvais. Très très très mauvais.

Le tueur déglutit péniblement, évaluant rapidement ses options. Trop de temps... Il restait trop de temps à cette foutue sorcière!

-Ahem... En effet tant de papiers serait... Hm.. inutile.

Le tueur se redressa un peu et se décrispa très légèrement. Avec un peu de chance...

-Cependant !

Ben non. Apparemment toute la chance du secteur était concentrée sur elle...

-Je ne peux pas traiter avec de vils goujats ! Ni même ne pas vous punir. Alors voici votre châtiment !

Et elle jeta la fiole en l'air, la désintégrant d'un coup de baguette magique, alors que les chaînes des autres mercenaires disparaissaient. Varig haussa légèrement les sourcils... Puis se plia en deux.

-Puisque vous molestez des femmes ! Et bien leur vue vous donnera d’intense gastro ! A présent, je vais m'en aller ! Hmpf !

Le tueur sentait brusquement très mal. Comme si une horde de Teremundo et un membre de la Section I faisaient une bataille dans son estomac..
Affaiblit, il s'appuya contre le Hummer.

Derrière lui, le reste du commando vomissait déjà copieusement, jetant les casques avant de "remplir de vase" selon la gracieuse expression consacrée dans l'infanterie en armure de Gaea.
Les bruits de régurgitation achevèrent la résistance et lui aussi sentit son coeur se soulever, hoquetant et toussant grassement tout en laissant échapper une quantité ridicule d'une écoeurante purée jaunâtre.

Maudites magie... Les mutagènes n'étaient pas fait pour vomir, ils n'étaient même pas censés êtres malades d'ailleurs. S'il ne s'estimait pas aussi chanceux d'être envie, il aurait tenté de venger l'humiliation. Les effets du cachet allaient s'estomper... Jouable.

Alors que la robe rouge disparaissant à flanc de colline, il vomit à nouveau, tandis que son estomac lui donnait l'impression d'être remplit de rasoirs enflammés.

Puis la sensation décrut rapidement, jusqu'à disparaître. Ses mutagènes reprenaient le dessus dès la femme hors de vue...

"Salope de sorcière. La prochaine fois ce sera douze balles dans la peau. Ou la jeter aux zombis... J'hésite."

A nouveau en mesure de parler, il activa son communicateur.

-Sylvia, barre toi hors de vue, garde ta radio. Les autres à moi... Hurk... Dès que vous vous serez à peu près remis.

La dizaine de minutes qui suivit fut éminemment pénible et humiliante.
Quand enfin "l'équipe" -amputée de son élément féminin se regroupa autour de Varig, l'abattement disputait au soulagement. Plus de zombis, plus de sorcière surpuissante. Mais une vraie saloperie d'effet.

-Bon j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle, commença le tueur.
-Je déteste cette phrase. Ça fait cliché, lâcha Speed, morose. Alors c'est quoi la mauvaise?

Varig soupira.

-D'abord on a aucune idée de combien de temps dure cette saleté de potion de sorcière. Ça peut durer une heure avec un peu de chance. Ou un jour. Ou un mois...
-Voir un an, on en sait rien! C'est quoi la bonne nouvelle!?

Le tueur soupira une seconde fois dans son communicateur.

-Un peu de sang froid, je vous prie. La bonne c'est que je sais comment régler le problème. Il y a un antidote... Et là nouveau problème.

Stinger soupira à son tour, blasé.

-C'est quoi, encore le problème?

Varig banda ses muscles sous son armure. Les mercenaires étaient sur les nerfs et ce qu'il allait annoncer n'allait pas leur plaire.

-La personne qui peut nous le fournir, articula il avec soin, désire que l'on paie l'antidote... 1 000 penas. Chacun.

Il serra les dents et ferma un instant les yeux sous la déferlante de protestations. Patiemment, il attendit que ses équipiers se calment -un peu- et reprennent leur souffle pour se remettre à parler.

-Il y a une solution là encore. Vous me laissez parler?

Les protestations se turent, mais les mercenaires restaient manifestement hargneux.

-Merci. Cet homme emploie souvent des mercenaires. C'est lui qui m'a engagé... Et il se propose de vous faire travailler en échange d'un pourcentage de vos salaires jusqu'à ce que votre dette soit remboursée.

Il laissa décanter l'information quelques secondes.

-Un Fury arrive en ce moment même d'Ethera City. Il sera là dans cinq minutes avec les doses d'antidote... Qui marche? En ce qui me concerne le choix est fait. Speed?

Le jeune homme hésita une seconde.

-Comment il est sûr qu'on se fera pas la malle avec l'antidote?

Le tueur lui fit un clin d'oeil.

-Si c'est le cas, je te traquerais et te ramènerai à ton débiteur qui fera ce qu'il faut pour recouvrer son argent. Cela impliquant des éléments de brutalité sournoise et... Gratuite.

Il haussa les épaules, pas impressionné.

-Il paye bien?
-Correct.

Le jeune homme réfléchit encore quelques secondes.

-Je marche. De toute façon c'est temporaire...

Varig lui tapa amicalement sur l'épaule puis se tourna vers le reste du commando.

-Stinger?

Le mercenaire remis son casque et ramassa son pistolet.

-Même si je suis pas très attirée par les femmes, c'est vraiment trop chiant comme truc. Tant qu'il y a du fric à se faire, j'en suis...

Le tueur lui fit un signe de tête puis se tourna vers Santos, interrogatif. Le colosse répondit sans hésiter, calant sa mitrailleuse sur son épaule.

-Comme dit Stinger. Tant qu'il y a une paye à la clé Sylvia et moi sommes partants.

Varig sourit. Au loin, le rotor du Fury se faisait entendre et ses lumières étaient déjà visibles dans le ciel sombre.

-Parfait. Il ne reste donc que...

Il regarda autour de lui, étonné.

-Où est Sept!?

Les commandos firent de même, avec un temps de retard, avant d'aller regarder autour du Hummer avant de remettre leurs casque, activant leurs lampes pour fouiller les ombres, en vain. Le mercenaire avait disparu.
La seule chose qu'ils parvinrent à retrouver avant de devoir aider le Fury à manoeuvrer, c'est son fusil, vide. Sans munitions, il était inutile et il l'avait donc laissé sur place.

-Il était avec nous quand la folle nous a attachés, lâcha Speed en harnachant le Hummer à l'hélicoptère. En fait je l'ai perdu de vue quand on a tous vomit nos tripes et qu'on s'est séparés...

Varig ne dit rien, pensif. Pour ne pas "remplir de vase", le mercenaire avait dû retirer son casque. Et apparemment il ne désirait pas le faire en public... Recherché? Possible... Le mercenaire devrait maintenant se débrouiller.
Prévenu des effets secondaires de la potion de purge, le tueur ne la but pas immédiatement. Une fois dans le Fury, il sortit une seringue et s'administra un de ses poison avant de vider la fiole d'une traite, avant l'arrivée de Sandra. 24 heures de sommeil garantit... Un humain normal se serait endormit pour toujours avec ce mélange, un des rares à pouvoir l’assommer. Il sombra dans un sommeil sans rêve.


< -1 poison, modification faite dans l'inventaire >


Quand il se réveilla le lendemain, il avait été transporté à son appartement d'Ethera City.
Remettre en place ces "alertes" témoins du passage "étranger" -des billes brisées sous le paillasson aux bandes de papier dans les portes- lui prit une bonne demi-heure ce qui acheva de le réveiller.
Il attrapa des barres chocolatées pour passer au salon et activa son ordinateur.

Une fenêtre vidéo s'ouvrit aussitôt et la voix enregistrée de Louis emplit la pièce.

-Bien dormi? Oui? Tant mieux. Beau travail aux plaines, sans Saster tu aurais gagné un bon paquet de penas et le client est satisfait... Dommage pour toi.

Le tueur écrasa méticuleusement la barre de chocolat sous ses dents, le visage neutre. Il attendait la suite.

-Mais tu vas pouvoir te refaire. Santos, le mercenaire que tu m'as "ramené" m'a présenté à un de ses amis, une rencontre des plus passionnantes. Une nouvelle mission t'attend, prolifique celle là... Les données sont sur ton ordinateur. Bonne lecture et... Bonne chasse.

La fenêtre se ferma, laissant place à un dossier.

-"Loup d'acier"? Ce nom me plait déjà...


A suivre dans...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spectres contre revenants [Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Spectres contre revenants [Solo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le destin s'acharne contre moi ... || Solo
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Plaine sombre-
Sauter vers: