AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]   Sam 29 Déc - 23:30

- Non mais tu te fout de moi là?
- J'ai eu la même réaction que toi, donc j'ai envoyé un groupe de mercenaires qui me saoulaient. Ils ne sont bien sur pas revenus. C'tait le but, à la base.
- Tu aurai pût aussi bien me les refiler! Enfin bon, tu peux pas y envoyer notre Spectre national?
- Ben si tu le trouves, je te file ma place. Puis fait pas chier, t'as rien d'autre à faire ! Alors soit tu y va, soit je teste mon prochain prototype sur toi.

Ryu n'en avait pas demandé plus et c'était tiré. le problème n'était pas de se demander si Louis était capable de ça mais quand il allait le faire. Elle soupira. C'était la deuxième fois en un cours laps de temps qu'il l'envoyait chasser des groupes de teremundos pas discrets. A Archivant en plus ! Et pour 5 foutues goules. Quoi que, pour avoir tué un groupe de sept mercenaires, y'avait sûrement un truc qui clochait.

Et en plus elle devait passer par les vestiaires avant de partir. Bavi, c'tait le seul endroit inoccupé du bâtiment, et Louis l'avait menacé de la faire exploser si elle calait pas Amarath loin de lui. Amarath était la dernière acquisition de Ryu. C'était une épée, mais là s'arrêtait la description normale de la chose. En plus de dégager une aura négative autours d'elle, Amarath affaiblissait toute personne qu'elle blessait. Sans compter le fait que Ryu pouvait sensiblement modifier son poids. L'épée avait mit mal à l'aise Louis, ce qui était rare.

Une fois Amarath récupérée, Ryu se mit en route ... à pieds. A cause de l'aura que dégageait l'épée, personne voulait la prendre. Enfin, à pieds jusque chez elle, ou elle récupéra son hummer. Non mais vous coryiez quand même pas qu'elle allait se taper le chemin Ethera-Archivant à pieds non, ça mettrai des plombes ! Elle laissa son hummer à la limite de la jungle, la ou logiquement il ne gênerait personne, fermé à clé au cas ou. Si quelqu'un arrivait à voler ce mastodonte bien sécurisé elle l'appellerai dieu ... après lui avoir arraché la tête.


- Si c'est une blague de Louis pour me faire payer d'avoir foutu du laxatif dans son café et d'avoir démonté les chiottes je le tue. Bon faut dire qu'y'à de quoi m'en vouloir, vu la quantitée de bombes fumigène que j'avais piégé un peu partout.

Une petite vengeance pour la bombe de peinture indélébile blanche à poix multicolore qu'il avait foutu dans sa boite aux lettres. Deux jours sous l'eau chaude pour enlever tout ça, la facture allait faire mal. Ryu s'enfonça dans les bois, Amarath attachée sur son flanc droit, son katana attaché sur le gauche ... et son arcalame sur le dos. On sait jamais. Elle se mit à chercher les goules sans la moindre trace à suivre, cachant son aura teremundo pour pas les avertir de sa présence. Elle faisait attention à se qui se passait autours d'elle. Bavi, si elle croisait quelqu'un elle allait avoir du mal à expliquer pourquoi un touriste se ballade armé jusqu'aux dents !

Elle croisa sa première goule deux heures après. Pardon, elle se la prit sur la tête ... depuis quand les goules tombent des arbres?! De surprise, elle lui lança un quasar en pleine tête, sans voir que plus loin quelqu'un assistait à la scène. Elle se remit en route, pistant les quelques traces que les goules avaient laissé derrières elle, surveillant aussi les arbres. Mais du coup, elle négligeait ses arrières, se qui pouvait couter très cher.



[hrp]Et valà, si tu veux la prendre par surprise tu peux ![/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Aten Deligati
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 680
Date d'inscription : 20/12/2012
Age : 23
Localisation : Probablement en train de pioncer dans un lieu insolite.

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 29 300 de reput
Jobcard(s): Reliquaire de Félunie & Sage de Brakmor

MessageSujet: Re: A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]   Dim 30 Déc - 17:43

- « Démolir une bande de Teremundos, les missions commencent à devenir lassantes... », grommela Aten en se passant une main sur le front, et en utilisant Martel pour attraper une grande branche de la forêt. Il se balança en avant, à la façon d'un Spiderman, pour arriver sur un autre branche, puis avança à nouveau, répétant cette démarche.

- « Tu trouves ? », lui répondit Martel. « Moi je les trouve extrêmement divertissante, dans le domaine de tuer avec le plus de sang derrière possible ♥ »

Le bras droit de la Blitzness Corporation soupira, et esquiva d'un bond une branche hostile. Après quoi, il en attrapa une autre, se jetant en avant. Il avançait à bonne vitesse dans la jungle, le rendant presque insuivable pour une personne lambda.
On lui avait demandé d'aller matraquer une bande de Teremundis qui sévissaient dans la jungle, dans un territoire qui dépendait de la B-Corps. Il avait râlé, car il essayait de s'endormir quand on l'avait convoqué, surtout que c'était une mission ridiculement simple au vu de son expérience.

- « Oui, mais moi, je ne m'amuse pas autant que toi à tuer les gens, Martel... Même si ce ne sont que des Teremundis, tu m'excuseras, mais les imaginer puis les voir en sang ne m'apporte aucun plaisir. »

Ce fut le tour de Martel de soupirer, elle ne comprenait pas la logique du trentenaire, celle qui lui faisait détester le combat et le charme qui allait avec. Quand à lui, c'était au contraire le concept de paix et d'harmonie qu'il essayait de lui faire comprendre, avec hélas un impact limité, vu comment Martel avait tendance à éclater d'un rire sadique au beau milieu d'un combat.
Soudain, il lui intima le silence. Toujours perché sur un arbre, Aten se plaqua contre le tronc. Il était parfaitement inodore, se rendant grâce à cela indétectable.

- « Il y a quelqu'un. », dit-il par télépathie à Martel. Il entendait quelqu'un se déplacer dans la forêt, quelqu'un de lourdement armé au vu du bruit des pas. Qu'est ce qu'une armurerie sur pattes faisait ici ?

Se penchant un peu, il aperçut du coin de l’œil une fille, enfin, une femme. Beaucoup trop jeune à son goût, mais surtout qui semblait posséder bien trop d'armes pour sembler naturelle. Aten l'observa quelques temps, toujours invisible. Ou pouvait-elle aller avec un équipement pareil ?
Mieux valait rester prudent.
Ce fut la seconde que choisit la goule pour sauter sur la personne. Sa réaction fut instantanée. Avant même qu'Aten puisse la tuer, elle lui avait déjà jeté un quasar.

- « UN QUASAR ? »
, gueula Martel dans sa tête. « Cette fille est un Teremundo humanoïde, Aten ! »

- « J'ai cru voir... Mais qu'est ce qu'un Teremundo de cette trempe fait ici... ? »

Aten réfléchit à ce qu'il venait de voir. Si il avait été question d'humanoïdes, on l'aurait prévenu, donc elle ne faisait pas parti de sa mission. Mais elle venait d'exterminer un Teremundo devant lui... pourquoi ce dernier l'avait attaquée d'ailleurs ? On ne pouvait pas se fier à la parole d'un Teremundo, mais la faire parler pouvait s'avérer utile.
Elle était concentrée ailleurs, donc autant réagir :


Art de la chaîne : ETAU !

Martel fusa vers l'inconnue, et l'enserra avec la vivacité d'un boa constrictor. Aten sauta au sol, et s'approcha d'elle. Il serrait assez pour que cela soit compliqué de s'enfuir, mais pas trop pour que la douleur soit trop forte. C'était juste un interrogatoire.

- « Je travaille pour la Blitzness. Qu'est ce qu'un Teremundo fait sur notre territoire ? Je t'ai vu lancer un quasar, alors explique-moi ton lien avec eux, si tu ne veux pas que je t'élimine... Es-tu une bête, ou pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]   Dim 30 Déc - 20:06

Les traces étaient ... bizarres. Y'avait des goules certes, mais deux ou trois des traces en question étaient un peu trop grosses pour des tere du plus bas niveau. Un ou deux bestiaux. Louis n'avait rien précisé dans ce sens, mais Ryu connaissait les traces. Quand on devient teremundo, on apprends vite à reconnaitre les autres, histoire d'éviter les ennuis ... ou d'en créer. Les traces semblaient indiquer ... un gros chien ... à cinq pattes. D'accord quelqu'un avait encore balancé un déculpa sur des trucs au pif, et ça avait créé cette bestiole bizarre.

Un déplacement d'air, dans son dos. Elle ne le sentit que quand la chaine s’enroula autours d'elle. Mince mais elle sortait d'ou?! Ryu ne sentait personne ! Et pourtant, les chaines ne bougent pas toute seule ... sauf que celle là si, apparemment. Un homme sauta d'un arbre. Oh merde, d'après sa tenue c'était ... crotte, elle pouvait pas se dégager sans se transformer ... et puis elle était curieuse.


- « Je travaille pour la Blitzness. Qu'est ce qu'un Teremundo fait sur notre territoire ? Je t'ai vu lancer un quasar, alors explique-moi ton lien avec eux, si tu ne veux pas que je t'élimine... Es-tu une bête, ou pas ? »
- Et merde, ça m'apprendra à lancer des quasar sur les goules. Si Louis apprends qu'un B-corps m'as attrapée, il va encore foutre une bombe dans ma boite aux lettres.

Ryu observait l'homme. En plus de ne dégager aucune peur, il dégageait la tranquille assurance des gens puissants. Pas un soldat donc. Mais elle n'avait pas entendu parler d'un nouveau Capitaine. Faut dire qu'elle ne suivait plus les actualitées de la BC depuis un petit moment, grâce à un certain intermédiaire qui l'expédiait crever des goules tous les trois jours.

- Han pardon, j'ai pas répondu à la question. Alors, je suis ici parce que mon patron m'as envoyée à la chasse aux goules. Accessoirement j'aimerai savoir ce qu'il est advenu du groupe de mercenaires qu'il à envoyé ce matin. Enfin bref, pour répondre à la question deux, et trois d'ailleurs ... je sais pas si vous considérez un teremundo humanoïde comme une bête. Mais bon, je suis ici, à la base, en temps que mercenaire, pas en tant que teremundo. Même si mon patron m'envoie un peu trop souvent tuer des groupes de goules stupides en ce moment. Ce qui explique pourquoi les goules m'attaquent. Le peu d’instinct de survie qu'elles ont leur indique que je suis un danger pour elles.

Il était rare qu'elle soit aussi volubile. La chaine et la puissance de l'homme qui la maniait aidait. Allez savoir pourquoi, elle lui avait donné beaucoup d'informations. Mais bon, elle en avait mare de mentir aussi. Et il fallait prendre en compte Amarath. Soit il n'en sentait pas l'énergie négative soit il s'en foutait. Au vu de personne à qui ça avait foutu la trouille dans la journée, Ryu avait du soucis à se faire si la deuxième option était la bonne.

- Je m'appelles Ellissia. Un nom, ça aide à ce qu'il parait. Je peux savoir le votre? A oui, j'ai vu des traces de bestiaux , fraiches, et même un groupe de quelques goules et un bestial auraient du mal à tuer trois mercenaires entrainés. Donc, à moins que vous vouliez me tuer, il serai plus prudent de continuer cette conversa ...

Ryu vit pour la deuxième fois de la journée une goule tomber d'un arbre, entre elle et l'homme. Histoire qu'il se la bouffe pas dans la tronche, et avouons le plutôt, par reflexe, elle envoya un éjecteur dans la goule, l'envoyant s'encastrer dans un arbre. Bavi, elle avait pas besoin de ses mains pour ça. Elle releva soudain la tête, la tournant au maximum, pour regarder derrière elle.

- Des goules qui tombent des arbres, et des teremundos qui arrivent à me cacher leur présence ... dans quoi Louis m'as envoyée encore? J'espère pour lui au moins qu'y'à pas de civils sur les lieux!

Oui, elle s'inquiétait de la présence de civils. Ben quoi, elle bouffait plus de bandits et criminels qu'autre chose. Soupirant, elle tourna la tête vers l'homme. Il pouvait choisir de la tuer et chasser tout seul, ou ...

- Une alliance le temps de faire le ménage ça vous dit? Et, par curiosité, je peux savoir ce que vous faites à la B-corps? Il me semble pas vous avoir vu dans la liste des Capitaines, et vous dégagez trop de puissance pour un simple soldat.
Revenir en haut Aller en bas
Aten Deligati
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 680
Date d'inscription : 20/12/2012
Age : 23
Localisation : Probablement en train de pioncer dans un lieu insolite.

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 29 300 de reput
Jobcard(s): Reliquaire de Félunie & Sage de Brakmor

MessageSujet: Re: A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]   Jeu 3 Jan - 1:58

Louis ? Une bombe dans la boîte au lettre ? Aten considéra, un poil, non, assez surpris, la Teremundi qui bavardait sans paraître perturbée de la chaîne qui la saucissonnait sur place. A croire qu'elle n'avait pas conscience qu'il n'avait qu'à serrer pour la tuer par manque d'air. Ou alors, elle était suffisamment puissante pour ne pas le craindre, ce qui s'avérait être problématique.
Aten préféra envisager la première hypothèse, malgré l'impression maléfique qui régnait.

- Han pardon, j'ai pas répondu à la question. Alors, je suis ici parce que mon patron m'as envoyée à la chasse aux goules. Accessoirement j'aimerai savoir ce qu'il est advenu du groupe demercenaires qu'il à envoyé ce matin. Enfin bref, pour répondre à la question deux, et trois d'ailleurs ... je sais pas si vous considérez unteremundo humanoïde comme une bête. Mais bon, je suis ici, à la base, en temps que mercenaire, pas en tant que teremundo. Même si mon patron m'envoie un peu trop souvent tuer des groupes de goules stupides en ce moment. Ce qui explique pourquoi les goules m'attaquent. Le peu
d’instinct de survie qu'elles ont leur indique que je suis un danger
pour elles.


Un mercenaire ? On parlait d'une personne qui effectuait toute sorte de missions en échange de rémunérations, c'est bien ça... ? Mouais, quitte à vouloir une rentrée d'argent, autant travailler pour la justice, c'est à dire ce qui faisait le plus office de justice, à savoir la Blitzness Corporation. Bref, apparemment, il avait affaire à une Teremundo qui... chassait les teremundis, en l'occurence probablement le même groupe que lui.
Aten choisit de répondre à sa question, néanmoins.

- « Si tu ne les a pas retrouvés, ils sont probablement morts, voir changé en Teremundis à l'aide d'un deculpa. Et à moins que ta compagnie de mercenaire ne soit peuplée que de débutants, cela implique qu'il y a un groupe de forcé supérieure à celle que nous imaginions. »


Aten examina la mercenaire qu'il avait sous les yeux. Apparemment, elle était dans une situation qui n'était pas si éloignée de la sienne... Si elle était Teremundo, elle devait manger et tuer pour vivre. Lui devait nourrir Martel de cette manière, et comme c'était elle qui le maintenait en vie... C'était tuer ou mourir. De faim pour elle, d'un arrêt cardiaque pour lui.

- « Je sais ce que tu penses, me compares pas à cette bête sauvage. », marmonna Martel.

- « Boucles-la un peu. », lui répondit télépathiquement Aten.

Le bras droit de la Blitness examina la « femme » qui lui faisait face. Apparemment, elle semblait avoir une certaine expérience au combat, cela se lisait sur ses traits. Enfin, il finit par localiser la source du maléfice qu'il lisait. Une épée... Cela devait être une arme maudite, ou une relique. Bref, en soi un truc pas trop éloigné de Martel, rien de bien préoccupant.

- Je m'appelles Ellissia. Un nom, ça aide à ce qu'il parait. Je peux savoir le votre? A oui, j'ai vu des traces de bestiaux , fraiches, et même un groupe de quelques goules et un bestial auraient du mal à tuer trois mercenaires entrainés. Donc, à moins que vous vouliez me tuer, il serai plus prudent de continuer cette conversa ...

Aten n'eut pas le temps de répondre. Ellissia n'avait eu besoin que de sa bouche pour démolir une autre goule qui tombait du ciel. Aten aurait pu la tuer, mais cela l'aurait obligé à rompre la technique qui maintenait Ellissia emprisonnée, et ça aurait été prématuré. Il ne savait pas encore assez de choses. Il ne se préoccupa pas trop de ses plaintes, préférant se concentrer sur la remarque suivante.

- Une alliance le temps de faire le ménage ça vous dit? Et, par curiosité, je peux savoir ce que vous faites à la B-corps? Il me semble pas vous avoir vu dans la liste des Capitaines, et vous dégagez trop de puissance pour un simple soldat.

Elle était décidément bavarde ET curieuse. Aten se frotta la tête, pensif. Son identité n'était à vrai dire pas un secret, étant donné que sa tronche figurait sur la quasi totalité des papiers administratifs de la Blitzness, bras droit oblige. Une fois, il avait même intercepté un message de bonne année signé de son nom qui était censé être destiné à sensiblement tous les soldats.
Un beau merdier en perspective, donc.

- « Si tu as le courage de lire les papiers de la B-Corp, Ellissia, tu devrait le faire jusqu'au bout. Je ne suis pas Capitaine, ou en tout cas plus Capitaine. Regarde à la case au-dessus, les Bras Droit. »

Semblant se foutre totalement de l'effet que cela pouvait produire, Aten fouilla sa poche, et en sortit son paquet de cigarette. Il en saisit une, qu'il glissa dans sa bouche, avant de l'allumer à l'aide d'un briquet. Il inspira longuement, semblant se détendre à l'aide de ce truc qui lui démolissait la santé. Finalement, il sembla se décider. L'étreinte autour d'Ellissia se dessera, et à la place, Martel fusa et transperça une autre goule qui se trouvait au dessus d'eux.
L'homme aux cheveux noirs se décala d'un pas pour éviter le sang qui tombait.

- « ...Un cessez-le-feu me semble envisageable. A deux, nous aurons plus de chances que seuls. Saches cependant que ma confiance ne t'es pas accordée, et que tu ne l'auras pas tant que je ne serais pas certain que tu ne t'en prends pas aux humains. Si ça te convient, suis-moi. »

Vu les trace, il semblait évident de déterminer leur direction. Néanmoins apparemment, ils aimaient se cacher dans les arbres... Surveiller le sol et les airs semblait compliqué. Tch, quel merdier... Ou ces Teremundis pouvaient se planquer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]   Jeu 3 Jan - 11:30

Un groupe de teremundo puissants oui. En plus de savoir que Louis n'avait pas envoyé des débutants elle les connaissait un peu. Enfin, si se faire attaquer par eux à chaque fois qu'elle les croisait était connaitre. Même si un seul d'entre eux possédait des arts occultes corrects, aucun n'était à prendre à la légère. Ryu se demandait même si individuellement ils ne seraient pas à son niveau ... ou pas loin. Ça l'inquiétait un peu.

- « Si tu as le courage de lire les papiers de la B-Corp, Ellissia, tu devrait le faire jusqu'au bout. Je ne suis pas Capitaine, ou en tout cas plus Capitaine. Regarde à la case au-dessus, les Bras Droit. »

Un nouveau bras droit? A l'époque ou elle travaillait pour la B-corps il n'y avait que Yukai et Urei comme Bras droit, du coup elle n'avait pas pensé à ça. Devenir Bras droit demandait de la puissance, et de sacrées capacités hors combat. Même surpuissant un abruti ou quelqu'un de dangereux pour ses homme ne passerai pas. Encore une indication de puissance supplémentaire. Ryu se demandait si il ne la tuerai pas facilement.

Il sortit une cigarette de ses poches se qui fit sourire Ryu. Ça devait être un défaut de la place de Bras droit, d'être gourmand ou de fumer. Ou alors ça faisait partie des prérequis. Il soupira soudain, et sa chaine desserra son étreinte, avant de faire un beau trou dans une goule qui leur ... tombait dessus. Il se décala pour éviter la pluie de sang. Ryu elle se protégeât avec un bouclier statique faisant office de parapluie. Des goules tombant des arbres, ça commençait à devenir saoulant.


- « ...Un cessez-le-feu me semble envisageable. A deux, nous aurons plus de chances que seuls. Saches cependant que ma confiance ne t'es pas accordée, et que tu ne l'auras pas tant que je ne serais pas certain que tu ne t'en prends pas aux humains. Si ça te convient, suis-moi. »
- Faudrait déjà s'occuper de ces pluies de goules. Quand à me faire confiance, tu aurai tord de le faire si simplement. La prudence ne tue pas, la confiance aveugle si.

Elle passa devant lui, tendit la main vers le ciel et lança une brochette dans les arbres. En plus de dégommer une bonne partie des branches la technique dégomma aussi quelques goules, et en fit tomber plus. Qu'est-ce qu'elle n'aurai pas donné pour avoir une technique de terre, ça serai bien plus rapide ! Les goules ne la reconnaissaient pas, pas étonnant, mais si elle tombait sur un humanoïde il capterai aussitôt qu'elle était des leurs, à cause de la cicatrice de son œil droit. Elle ne voulait pas courir le risque que le Dva apprenne qu'elle s'amusait à tuer des humanoïdes trop souvent. Surtout avec quelqu'un de la B-corps. Si elle avait été seule le problème ne se serai pas posé. Qu'elle tue des faibles ne gênait personne. Par contre, qu'elle s'allie à l'ennemi ...

- On à pas finit si on doit dégommer tous les arbres.

Dégommer des arbres toute la journée n'était pas un problème, la brochette de consommant que peu d'énergie. Le problème était qu'ils ne l'avaient pas, toute la journée. La jeune femme ressentait l'énergie des goules, ce qui l'empêchait de localiser les bestiaux et le ou les humanoïde. Soit c'était un pur hasard soit ... Si c'était volontaire, elle ne connaissait de nom que trois humanoïdes capables de percher des goules sur des arbres sans faire de marque au sol.

- Les goules sont dans les arbres, alors pourquoi il n'y à aucune marque aux pieds de ceux-ci? Les goules ne volent pas, que je sache...

L'art de la terre ou de l'eau auraient laissé des marques, mais pas l'art du vent ou de la télékinésie. Ryu continuait d'avancer, mitraillant les arbres tout en faisant bien attention à ce que les branches ne tombent pas sur leur chemin, et soit trop petites pour cacher quelque chose en dessous. Elle avait un mauvais pressentiment. Quelque chose jaillit des arbres, la jetant au sol. Elle réussi à repousser cette chose d'un bouclier. Elle ne l'avait pas sentit arriver. Et la chose avait disparu. Elle se releva, une profonde griffure sur le bras qu'elle soigna assez rapidement. Elle avait entrevu la chose avant qu'elle ne fuit. Un chien, de presque deux mètres de haut. Bestial. La suite allait être amusante.
Revenir en haut Aller en bas
Aten Deligati
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 680
Date d'inscription : 20/12/2012
Age : 23
Localisation : Probablement en train de pioncer dans un lieu insolite.

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 29 300 de reput
Jobcard(s): Reliquaire de Félunie & Sage de Brakmor

MessageSujet: Re: A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]   Ven 4 Jan - 20:04

- On à pas finit si on doit dégommer tous les arbres.

Elle était décidément vraiment bavarde. Aten s'arrêta un instant, puis la regarda en soupirant, tout en tirant sur la cigarette qu'il avait encore en bouche :

- « Si tu ne te plaignais pas toutes les trente secondes, on aurait probablement fini plus tôt. Donc concentre-toi sur l'objectif. »

Un peu sec, direz-vous ? La raison est simple. Depuis qu'ils étaient la, combien de goules les avaient agressés ? Beaucoup trop à son goût. Et surtout, il ne fallait pas être sensible pour ressentir la présence maléfique autre que celle de l'épée d'Ellissia dans le coin. Cela impliquait du gros Teremundo, enfin, en tout cas, plus qu'une simple goule.

- Les goules sont dans les arbres, alors pourquoi il n'y à aucune marque aux pieds de ceux-ci? Les goules ne volent pas, que je sache...

- « Non, en effet. », répondit Aten. « Mais soit quelque chose les a hissé dans les arbres, soit il se sont tout simplement déplacés de branche en branche...Enfin, pour des goules, ça semble un peu difficile à imaginer. »

Ce fut l'instant que choisit le Teremundo créature pour attaquer. Il fusait à une vitesse assez impressionnante, si bien que le Bras Droit n'eut le temps que de se jeter en arrière, de faire une roulade puis de se redresser pour éviter.
Cela n'avait pas été le cas d'Ellissia, qui avait paré le choc avec un... bouclier ? Elle se soigna sommairement après, mais ce n'était de toute manière pas le moment de perdre du temps. Aten attrapa Ellissia, et la chargea avec la dignité d'un sac de pomme de terres sur son épaule.

La créature s'était enfuie dans les arbres... Mais cela ne voulait pas dire qu'ils ne pourraient pas la rattraper. Dans ce domaine, Aten était très bon.

Art de la chaîne : Crochet
La chaîne s'étendit, accrocha une branche haute, puis se rétracta, tractant à toute allure les deux partenaires de fortune. Il se posa sur une branche, sans lâcher Ellissia, puis envoya Martel s'accrocher à une autre branche.

- « J’espère que tu n'as pas le vertige... »

Il se lança dans le vide, mais la chaîne leur permit de se balancer. Martel agissait comme une liane, une seule liane qui se déplaçait. Ils filaient à toute allure, coursant la bête... la rattrapant même. Aten serra les dents. S'il avait été seul il l'aurait déjà rattrapée, mais avec Ellissia qu'il devait soulever...

- « Celui-ci va probablement nous conduire au reste du troupeau. Tiens toi-prête, car cela risque de ne pas être facile. Charge une attaque si ça peux t'aider, mais il va falloir y aller fort. »

Aten fit pivoter Martel pour éviter un tronc. Même si Ellissia le ralentissait, ils ne seraient pas trop de deux dans cette situation. Il cracha sa cigarette, qui s'était éteinte à cause de leur vitesse. Ils allaient bientôt le rattraper.
Aten espérait qu'Ellissia savait se battre, sans quoi elle ne serait vraiment qu'un poids mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]   Lun 14 Jan - 10:00

Il n'avait pas l'air de bonne humeur. En même temps, c'était déjà bien qu'il accepte une trêve avec un tere, elle n'allait pas non plus lui demander de sauter de joie. Puis avouons-le, elle était bavarde. Parler à un membre de la B-corps lui avait manqué. Elle leva les yeux au ciel à sa remontrance, avant de réfléchir à comment diable les goules avaient bien pût monter la haut. Une idée l'avait effleurée, et elle l'aurait creusé si le Bras-droit ... ne l'avait pas jeté comme un sac de patates sur son épaule avant de jouer à Tarzan avec sa chaine pour rattraper le teremundo qui filait comme si le diable était à ses fesses.

- « Celui-ci va probablement nous conduire au reste du troupeau. Tiens toi-prête, car cela risque de ne pas être facile. Charge une attaque si ça peux t'aider, mais il va falloir y aller fort. »
- C'est déjà fait, même si charger une attaque la tête en bas n'est pas simple. Quand on sera arrivés pose moi au sol, j'ai besoin d'un contact avec la terre.

Elle sentait la présence des teremundo non loin et de ... une exclamation de surprise lui échappa. Si elle n'était pas devenue folle, elle connaissait une des aura qu'elle sentait. Un humanoïde, et pas n'importe lequel. Une vieille connaissance qu'elle ne voulait voir, même pour tout l'or du monde.

- Putain pas lui ! Mais au moins sa explique pourquoi les goules sont dans les arbres ...

Cela ne l'étonnerai pas qu'il se soit amusé à monter les goules dans les arbres. Après tout, ses capacités y étaient adaptées. En attendant, y'avait pas que des goules, dans les arbres, mais le Bras-droit se déplaçait trop vite pour que quoi que ce soit l'atteigne. Ryu avait tout de même préparé des boucliers, et un Kushi Soroi. A être en l'air autant en profiter.

- Ils sont proches, et il y à un humanoïde avec eux. Laissez le moi, j'ai des comptes à régler avec lui.

On sentait de la colère dans sa voix. Cet humanoïde n'avait jamais accepté son entrée dans la slarna. Il avait tout fait pour la tuer, autant pendant ses missions en tant que teremundo que pendant celles en tant que mercenaire. Il en avait d'ailleurs tué plusieurs. Et même si elle n'était pas lié avec eux, elle n'appréciait pas du tout qu'on s'en prenne à ses allier.
Revenir en haut Aller en bas
Aten Deligati
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 680
Date d'inscription : 20/12/2012
Age : 23
Localisation : Probablement en train de pioncer dans un lieu insolite.

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 29 300 de reput
Jobcard(s): Reliquaire de Félunie & Sage de Brakmor

MessageSujet: Re: A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]   Mar 22 Jan - 18:50

- « N'y comptes-même pas. », répliqua aussitôt Aten, à la demande qui ressemblait vachement à un ordre, d'Ellissia. Comme si il allait laisser une Teremundo le bafouer et lui donner des ordres, non mais oh... « Nous allons exterminer ces Teremundos, point barre. Alors si une alliance se révèle être la meilleure option pour exterminer l'humanoïde dont tu parles, sois certaine que je m'occuperais de son cas, peu m'importe ton accord. »

Sec ? Oui, probablement. Il n'était pas ici pour répondre au désideratas d'une mercenaire, qui était visiblement dictée par un pur et simple esprit de revanche. Il ne remettait pas en doute les causes, probablement excellentes de vouloir fumer l'humanoïde sur lequel ils allaient probablement tomber, mais... Non, il était avant tout un homme de guerre, et un homme de guerre ne fuit pas le combat, et sait qu'il faut avant tout mettre le maximum de chances de son côté. Et ça impliquait se mettre à deux pour crever un adversaire plus puissant que le reste.

- « Nous n'allons pas tarder à arriver... »
, dit Aten, juste assez fort que le « paquet » qu'il portait , l'entende. Il sentait en effet, une sensation occulte d'intensité croissante, ce qui annonçait un grabuge... vachement imminent. « Tiens-toi prête, il va falloir attaquer à fond dès le début. »

Martel, qui continuait à faire avancer les deux grâce à son mouvement de liane, frétilla de joie, ce qui fit, l'espace d'une seconde, trembler les alliés temporaires.

- « Il va y avoir du sang ♥, bon sang, ce que ça m'avait manqué... », marmonna Martel, excitée comme une puce à cette simple idée. « Donnes-toi à fond, Aten, sinon, ce ne seras vraiment pas amusant !

- Tu n'as pas à t'inquiéter à ce sujet. », répondit par télépathie le bras droit de la Blitzness. « Nous allons tous les tuer, cela fera une quantité de parasites assez conséquente en moins sur cette terre. Ça te convient, non ?

- Parfait ♥. », lui dit la chaîne vivante, satisfaite.

Ils se déplaçaient de plus en plus vite, gagnant de plus en plus par rapport au poursuivi. Mais brusquement, celui-ci se figea, bondissant au milieu d'une zone un peu plus dégagée au sein de la forêt. Aten le poursuivit, et sauta à l'intérieur de cette zone aussi. De nombreuses goules, quelques créatures et un humanoïde. Visiblement, Ellissia savait ce qu'elle disait.
D'ailleurs, alors qu'il chutait, il lâcha cette dernière, se disant qu'elle devait au moins être capable de ne pas se ramasser, et empoigna à la place Martel, qui se détendit comme un ressort à la seconde ou les pieds du B-Corps touchaient le sol. Attaque circulaire, en tournant sur soi-même.
La chaîne hérissée de pointes décapita proprement trois Teremundis trop lent à réagir, avant de revenir dans la main d'Aten. Trois goules de moins, les créatures et l'humanoïde ayant bien évidemment anticipé son attaque.

- « Je travaille pour la Blitzness. »
, dit Aten en s'adressant à l'humanoïde. « Désolé, mais la situation actuelle ne permet pas votre fuite. Je vais devoir par conséquent m'arranger pour être certain que vous ne puissiez plus commettre de massacre. »

Sa voix descendit de plusieurs tons, alors que son visage, auparavant calme et maître de lui, se durcissait.

- « En clair, vous êtes tous morts. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]   Mer 23 Jan - 10:48

Ryu tiqua. En même temps, il était tellement prévisible qu'il refuse de lui laisser Erebos qu'elle n'aurai même pas dût le lui demander. Quoi que, qu'il l'aide ou non, l’essentiel était qu'elle le poutre sans aucune forme de pitié dans le plus de souffrances possibles. Le reste était secondaire. Puis elle n'avait jamais vu Erebos utiliser ses capacités au maximum ... En fait elle ne l'avait vu qu'écraser des gens par la simple force de sa pensée. Une sacrement puissante télékinésie.

- Nous n'allons pas tarder à arriver... Tiens-toi prête, il va falloir attaquer à fond dès le début.
- L'humanoïde utilise une forme assez puissante de télékinésie, faites attention.

Le teremundo qu'ils poursuivaient s'arrêta soudain au centre d'une petite clairière d’où venait l'aura de nombreux teremundo. Enfin arrivés, Ryu en avait mare de faire le sac de patates. Le Bars droit la lâcha avant d'atteindre le sol. Pressentant une attaque de la chaine Ryu forma un bouclier statique sous ses pieds, et vit la chaine faucher trois teremundo dans un joli arc de cercle. Tous les autres avaient esquivé en sautant.

- « Je travaille pour la Blitzness. », dit Aten en s'adressant à l'humanoïde. « Désolé, mais la situation actuelle ne permet pas votre fuite. Je vais devoir par conséquent m'arranger pour être certain que vous ne puissiez plus commettre de massacre. »
- Tiens tiens ne serai-ce pas notre petit chaton adoré?

Ignorant totalement le bras droit Erebos souriait à Ryu, sentant sa colère, impatient d'enfin pouvoir la tuer. Parlons-en, d'Erebos. Apparence d'un homme de la trentaine, yeux bleu, cheveux bleu, corps musclé sur lequel se lisait l'expérience qu'il avait des batailles. Forme teremundo d'un aigle de la taille d'une vache, et tout bleu. Art sous sa forme teremundo: inconnus. De mémoire, personne ne l'avait jamais vu la prendre depuis son passage de bestial à humanoïde. Son art de la télékinésie n'est en fait qu'un gros bourinage. Il se contente d'écraser les gens ou de les repousser avec son incroyable force magique. Même pas de nom de technique.

- « En clair, vous êtes tous morts. »
- Je te trouves bien sur de toi, homme à la chaine. J'ai tué bien d'autres prétentieux de la B-corps ayant le même discourt, bien que tu semble plus puissant. En parlant de B-corps, tu sais que la gamine à coté de toi en à fait partie?

Sifflant de rage, Ryu libéra son Kushi Soroi sur le groupe de teremundo, qui se dispersa aussitôt pour éviter les piques tri-élémentaires ... sauf Erebos qui les repoussait avec sa télékinésie... et tua trois goules de plus en ne regardant pas ou il renvoyait les piques. D'un geste de la main, il ordonna aux quelques goules restantes d'attaquer, vite suivies des bestiaux, tandis qu'il se contentait pour le moment d'observer. Toutes les forces teremundo n'étaient pas encore arrivées. La fête commençait.

Ryu sauta prestement au sol, lançant un Slash dès qu'elle atterris, tuant un bestial qui n'eut pas le temps d'éviter. Elle posa aussitôt une main au sol, relevant 4 squelettes, deux zombies normaux et son zombie de feu, qui se joignirent aussitôt à la mêlée. Le nombre d'adversaire était encore inconnu, mais vu qu'à la fin il n'y en aurait plus, à quoi bon compter? Ryu enchainait les Slash, gardant le plus d'énergie possible en stock pour le combat contre Erebos.
Revenir en haut Aller en bas
Aten Deligati
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 680
Date d'inscription : 20/12/2012
Age : 23
Localisation : Probablement en train de pioncer dans un lieu insolite.

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 29 300 de reput
Jobcard(s): Reliquaire de Félunie & Sage de Brakmor

MessageSujet: Re: A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]   Sam 2 Fév - 19:25

Ne pas répondre à la personne qui te parle est une forme de provocation classique, aussi Aten n'accorda somme toutes qu'une importance toute relative à l'absence de réponse du Teremundo humanoïde. Le bras droit de la Blitzness savait que sa proie du jour l'avait entendue, donc à vrai dire, sa répartie n'avait aucune forme d'importance pour lui.
Mais apparemment, l'humanoïde qui lui faisait face n'était pas capable de se retenir de parler suffisamment longtemps pour qu'il semble réellement menaçant. Aten leva un sourcil lorsqu'il lui répondit finalement.

- Je te trouves bien sur de toi, homme à la chaine. J'ai tué bien d'autres prétentieux de la B-corps ayant le même discourt, bien que tu semble plus puissant. En parlant de B-corps, tu sais que la gamine à coté de toi en à fait partie?

Un vague sourire vint déformer le visage du bras droit de la Blitzness, qui se contenta de regarder dans le blanc des yeux la créature qui lui faisait face. Elle espérait le surprendre en lui révélant des informations sur son sa partenaire temporaire ? Aucune chance que cela se produise, surtout qu'Aten restait avec elle tout simplement pour le gain de puissance qu'elle pouvait lui offrir.
Néanmoins, cette dernière ne semblait apparemment pas vouloir se rappeler de la période ou elle avait fait parti de la Blitzness, vu qu'elle attaqua dès que le télékinésiste eut terminé de parler, avec une expression de colère intense, et en lui envoyant une attaque élémentaire assez impressionnante selon les critères du bras droit. A défaut de toucher sa cible, elle tua néanmoins trois autres goules, ce qui accentua la sensation de peur au sein des rang adverses.
Surtout qu'elle n'en resta pas là, et qu'elle commença à distribuer des coups au milieu des rang adverses. Ils étaient nombreux, très nombreux.
Bref, une promenade de santé quoi.

- « ...Et ? Que puis-je avoir à faire des antécédents de cette chère mademoiselle Ryamaru ? Si elle n'a pas été capable de continuer à rendre la justice et qu'elle a sombré du côté des Teremundos, je n'en ai rien à faire. Tu ferais mieux de te préoccuper de ta santé, humanoïde, car tu vas bientôt la trouver précieuse. »


Aten empoigna Martel, qui poussa un gémissement télépathique de joie, et entra dans la mêlée. Sans même avoir besoin d'utiliser une technique, il tua deux autres goules, et utilisa Etau pour broyer sur place un Teremundo bestial. Il se servit de sa chaîne comme bouclier pour intercepter la charge d'une autre bête, puis le transperça en saisissant la pointe de son arme.
Son alliée temporaire venait d'utiliser un don de nécromancie pour envoyer quelques squelettes à l'assaut. Tant mieux, cela réduirait l'écart de nombre. La chaîne d'Aten crépita lorsqu'il la chargea en énergie, et qu'elle faucha sur place un autre Teremundo. Il n'était pas encore tout à fait au point concernant cette technique, mais c'était amplement suffisant pour vaincre des raclures comme eux. Toujours chargée en énergie, Martel tua encore quelques autres Teremundos avant de revenir dans la main d'Aten. Autour de lui se dressait un cercle parfait exempt de toute autre créature.
Devant le carnage que Ellissia et lui venaient de faire au sein des rangs adverses, et ce apparemment sans forcer, tous préféraient reculer. Aten claqua impatiemment de la langue.

- « Tu comptes attendre que l'on ai exterminé ton armée avant de te battre, pitoyable créature ? », demanda Aten, qui jaugeait l'humanoïde du regard. Même s'il savait qu'il disposait de compétences télépathiques, attaquer imprudemment ne lui rendrait pas service. Mieux valait attendre qu'il dévoile un peu plus ses compétences, de toute manière Ellissia était suffisamment en colère pour attaquer, donc il n'aurait pas besoin de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]   Mer 10 Avr - 14:19

Massacrer. Un but d'une simplicité enfantine. Trop simple même. Les goules et les bestiaux n'étaient guère difficile à battre, même en étant nombreux. Vu le ménage que faisait le bras droit de son coté, Ryu n'avait pas à s'inquiéter d'être submergée. Les teremundo avaient peur, et faisaient donc un peu n'importe quoi. On se bat ou on fuit, mais on essaie pas de faire les deux en même temps quoi. Des trucs qui se carapatent et essaient de vous taper en fuyant c'est pas compliqué à éviter... ou à tuer. Même pas besoin d'art occulte quand un simple coup de katana bien placé suffit.

- « Tu comptes attendre que l'on ai exterminé ton armée avant de te battre, pitoyable créature ? »

Tous les teremundo de bas niveau restant étaient cachés derrière Erebos, qui commençait à dégager une aura de rage assez conséquente. Mais cela ne suffisait pas à renvoyer les goules au combat, donc Erebos le fit à l'ancienne ... Occupée à découper un bestial restant en rondelles, Ryu ne vit la goule que quand elle se la mangeât en pleine tête, et allât voler dans un arbre avec. Erebos renvoyait les goules au combat en utilisant sa télékinésie, histoire d'être bien sur que les goules ne fuiraient pas en chemin.

- Pourquoi se battre si les sous-fifres le font à notre place? Se fatiguer pour rien, quelle chose inutile.

Il n'y avait que Erebos pour sortir ce genre de discours tout en se servant des goules comme armes avec son pouvoir. Sauf que ce qu'il n'avait pas prévu, c'est que même de cette façon la les goules se faisaient massacrer. Ryu les bloquait avec un bouclier avant de les couper en morceau, et le bras-droit ne semblait pas avoir de problème à s'en débarrasser. Du coup Erebos se retrouva assez vite à cours de projectiles ... vivants.

- Quelles choses inutiles, obligé de se battre soi même, pourquoi pas finalement, ça me permettra de jouer un peu ...

Ou comment penser à voix haute sans s'en apercevoir. Erebos n'étant pas du genre à se battre au corps à corps il décida d'utiliser le paysage à son avantage. Si au début il se servait de goules, il se mit à déraciner des arbres avec son pouvoir pour les envoyer avec élan, essayer de les écraser avec, ou même s'en servir comme d'une épée ... ce qui devenait en fait un sacré bordel, avec des arbres volant un peu partout, mais avec une puissance assez conséquente. La seule zone de calme était autours d'Erebos. Une erreur auraient-on pût dire si il n'avait pas la puissance d'éjecter quiconque s'approchant assez de lui assez loin. Les boucliers de Ryu, si ils marchaient contre des goules volantes, ne faisaient pas le poids face à des arbres. Du coup elle les défonçait à coups de brochettes en essayant vainement d'avancer. La suite du combat allait être assez chiante.
Revenir en haut Aller en bas
Aten Deligati
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 680
Date d'inscription : 20/12/2012
Age : 23
Localisation : Probablement en train de pioncer dans un lieu insolite.

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 29 300 de reput
Jobcard(s): Reliquaire de Félunie & Sage de Brakmor

MessageSujet: Re: A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]   Ven 3 Mai - 1:37

Ainsi donc, il avait suffit de se protéger afin de nettoyer la zone de tous les Teremundos, hein... ? Aten n'avait pas éprouvé de réelles difficultés à cela, à vrai dire. C'est à dire que toutes les goules que le « Erebos », lançait finissaient empalées sur Martel, tendue comme un épieu, ce qui en soit n'était pas une amélioration de leur état de base. Bon, le seul problème fut que Martel poussa un hurlement télépathique en se rendant compte qu'elle avait approximativement une quinzaine de goule embrochées sur elle, ce qui força Aten à la détruire de lui-même, par une décharge d'énergie afin de la reconstituer ensuite, mais la dépense d'énergie fut minime.  

- Quelles choses inutiles, obligé de se battre soi même, pourquoi pas finalement, ça me permettra de jouer un peu ...


Le bras droit étouffa un sourire. Voilà une bien élégante façon de dissimuler qu'il était dans la merde, à vrai dire. Ellissia semblait avoir une puissance relativement correcte, en tout cas suffisamment pour résister face au télékinésiste, et lui-même n'était pas manchot. Autant dire qu'à deux contre un, ses chances étaient assez réduites. Le manieur de chaînes en était là de ses pensées lorsqu'un craquement se fit retentir... Et qu'un arbre se détacha du sol. Aten écarquilla les yeux, et fit un bond sur le côté pour éviter un tronc.

- « De la force brute... hein ? C'en est navrant, dire que j'espérais que vous soyez capable de faire preuve de tactique et de finesse... C'était trop espérer de la part d'une bête, je présume. »

Ou comment titiller l'égo de son adversaire LIKE A BOSS ! Même s'il tentait de le cacher, il était visible qu'Erebos était en rogne, et un adversaire en rogne est certes puissant, mais également extrêmement vulnérable. Ce fut seulement lorsqu'il manqua de se manger un tronc d'arbre dans la tronche qu'il se dit que Erebos devait être assez en colère comme ça.
Les projectiles tournoyaient autour du Teremundo télékinésiste... Hum, dans ces circonstances, l'approcher allait être difficile. Même sa technique principale, Maille de Lune, n'avait aucune utilité s'il ne pouvait pas s'en servir lorsqu'il était proche de l'adversaire.

- « Si un chemin est bloqué... Alors il suffit de s'en ouvrir un nouveau. »

Aten se décala prestement pour esquiver un tronc d'arbre qui lui aurait arraché la tête, et qui ne fit que l'érafler , et se concentra un bref instant. Martel sembla luire d'un éclat inquiétant puis... se métamorphosa. Elle était maintenant constituée... d'ombres.

Par la chaîne des ombres !

La chaîne vivante sembla fuser vers Erebos... Mais sachant pertinemment qu'elle ne passerait pas le rempart de tronc, elle pivota au dernier instant, se fondant dans... une ombre ? Elle ressortit... pile de l'ombre d'Erebos, pour le frapper sauvagement à la jambe. Parfait, concentration brisée. Les troncs, dans cet état, n'étaient plus une menace.
Aten prit appui sur ses jambes, et fonça vers la brèche qu'il distinguait à présent. Il fit un bref signe de tête à Ellissia, lui indiquant que c'était le moment d'attaquer, puis... réunit Martel sous forme d'une boule d'acier à l'extrémité de ses doigts. Qui partir a toute allure vers la tronche d'Erebos.

Art de la chaîne : Missile !


Le Teremundo humanoïde fit la grimace, et lâcha un « Aoutch », assez éloquent lorsqu'il se la mangea dans la figure, avant d'être propulsé en arrière. Martel émettait passivement de l'énergie de quasar, donc en plus du choc, Erebos avait du sentir une belle explosion. Aten, pendant que son adversaire se remettait, sortit de sa poche son paquet de cigarette, et en alluma une. Son air désinvolte serait une insulte supplémentaire envers Erebos, et si tout se passait bien, ce dernier n'allait plus rester maître de lui-même. Erebos porta la main à son visage, maintenant brûlé, comme si il avait du mal à croire à ce qui venait de se passer.

- « Tu as osé, homme à la chaîne... Tu as osé porter la main sur mon beau visage...


- Si tu réfléchissais un peu, tu réaliserais que ton visage devrait être le cadet de tes préoccupations, chien de Teremundo. Tu te soucieras de ça en Enfer, loin de moi, veux-tu ?  »

Erebos se redressa soudainement, et ses yeux s'écarquillèrent en se rendant compte que des maillons de chaîne chargés en énergie fondaient sur lui. S'il ne faisait rien, il était mort, aussi le Teremundo humanoïde se servit de quelques arbres déjà déracinés en guise de bouclier. Manque de bol pour lui, la technique Chaos d'Aten était trop puissante pour que des simples arbres puissent la stopper totalement. Lorsque le nuage de fumée se dissipa, les arbres avaient été réduits à l'état de brindille, et Erebos semblait avoir des difficultés à tenir debout. Mais l'éclat de rage teinté de folie qui luisait dans son regard ne trompait pas, il lui restait une quantité d'énergie suffisante pour attaquer.

- « RYAMARUUUUUUU ! », se mit à hurler l'humanoïde, alors qu'une dizaine de troncs d'arbres se soulevaient, et fondaient sur l'alliée temporaire d'Aten. N'ayant pas la moindre envie de protéger une Teremundo, Aten se contenta de tirer sur sa cigarette, alors que Ellissia essayait vaillament de résister à l'assaut furieux à l'aide de ses boucliers.

Essayait seulement. Car un tronc d'arbre un peu tardif pulvérisa le bouclier derrière lequel elle se réfugiait, et la cueillit sous le menton. La vitesse du projectile était élevée, et la puissance raisonnable. Ou en tout cas, suffisante pour faire à proprement parler décoller Ellissia Ryamaru du sol, après qu'elle ait craché une belle gerbe de sang, et pour la catapulter au dessus des arbres de la zone. En voilà une que l'on ne reverrait pas de sitôt. Aten soupira, avant d'inspirer une bouffée de plus de sa cigarette, sans sembler se préoccuper de la parte de son alliée temporaire.
Erebos transpirait à grosse goutte. Visiblement, cette effort lui avait coûté une quantité d'énergie assez impressionnante, tandis que Aten, en face, semblait frais comme un gardon. Le second bras droit de la Blitzness Corporation fit un pas en avant.

- « Maintenant que les gêneurs ont disparus... Ne voudrais-tu pas simplement te rendre ? J'ai beaucoup marché aujourd'hui, et je commence à être fatigué. », fit Aten en baillant. « J'aimerais autant ne pas avoir à me fatiguer à tuer un déchet dans ton genre... Et je te promet que ta mort sera sans douleur. Ou du moins sans trop de douleur. »

Bingo. L'aura de rage de Erebos monta vitesse grand V, sauf que cette fois, elle était dirigée vers Aten. Un véritable nuage d'arbres fondit vers Aten, avec visiblement l'intention de le réduire en bouillie. Sauf que Erebos venait enfin de commettre une erreur. Il avait utilisé tous les projectiles qu'il lui restait pour les envoyer vers Aten, et après ceux-la, il ne lui en resterait plus du tout. Aten n'avait donc plus qu'à parer cette attaque pour pouvoir contre-attaquer. Martel se mit à croître démesurément, jusqu'à surplomber de très loin la forêt. Puis Aten enchaîna.

Art de la chaîne du Goliath : Arène !

Un véritable mur, formés de maillons de chaînes géant, se forma devant le trentenaire. Il était largement assez résistant pour que la pluie d'arbres s'écrase dessus sans inquiéter Aten. Ce dernier esquissa un pâle sourire, termina sa cigarette avant de l'écraser sous son talon. Erebos fulminait, mais il devait se faire une raison. Il commençait à être à court non seulement de munition, mais également d'énergie. Ça, c'était parce qu'il pétait un câble trop facilement, et qu'il envoyait ses techniques à tort et à travers. Quand tu es un vrai combattant, tu te dois de garder en permanence ton sang-froid.

- « Toi... Toi... », balbutiait Erebos, impuissant, mais au paroxysme de la fureur.


- « Maintenant que tu as fini tes enfantillages, tu va peut-être enfin envisager de mourir, pitoyable rebut de Gaea ? » , articula Aten, toujours sans la moindre trace d'émotion apparente. Il fit quelques pas en direction du Teremundo humanoïde, et brandit Martel, qui avait retrouvé sa taille d'origine. Pour tous les innocents que tu as tué... Je vais te châtier. Que la Justice entende ton requiem. »

Requiem de la chaîne lunaire !

Aten entama une série d'attaques vers Erebos, qui n'avait plus l'énergie pour se protéger. Le premier coup le frappa à l'épaule, et il glapit en sentant l'explosion provoquée par l'énergie Quasar de Martel. Le second le frappa au genoux, ce qui le fit plier, avant de crier à nouveau lorsque le troisième coup le toucha en plein ventre, ce qui le jeta à terre. L'humiliation qu'il commençait à ressentir ne fut rien en comparaison de la douleur qui le saisit lorsque le quatrième coup le frappa dans le cou. Il leva la tête, les yeux inondés de larme, vers le second bras droit de la Blitzness Corporation, espérant peut-être implorer grâce, pouvoir lui demander de le laisser vivre.
Dans ses yeux, il ne trouve aucune trace de pitié. Juste un regard froid et implacable, prêt à tuer sans aucune hésitation. Le dernier coup l'atteignit au milieu de front, juste avant que Martel n'explose, faisant voltiger les cheveux du bras droit. Erebos hurla. Lorsque la poussière soulevée par l'explosion de la chaîne maudite se dissipa, il ne restait plus grand chose d'Erebos,  Aten avait ressorti une nouvelle cigarette, et Martel s'était régénérée. Aucun des deux ne semblait choqué de se trouver au milieu d'une foule de cadavres de Teremundos.

- « Rentrons, Martel, j'ai besoin d'un bon café, et tu voulais une fois de plus me battre aux échecs. Cette histoire, à défaut d'avoir été dangereuse, aura été bien ennuyeuse.

- Je serais toi, j'y compterais pas trop, mon gros. T'as encore une pile de dossiers à remplir avant ce soir. Combien tu parie qu'une secrétaire va te harponner lorsqu'on va rentrer à Ethera ?

- Monde de merde... Pourquoi faut-il que Yukai ne travaille jamais ? »

Martel retint un petit rire, tandis que Aten soupirait. Il ne savait pas trop ce qu'il était advenu de Ellissia Ryamaru, mais ce qui étais sûr, c'est qu'il n'avait aucune envie de la chercher. La prochaine fois qu'il la croiserait, il la tuerait sans hésiter, mais en attendant, hors de question de se compliquer la vie à la trouver. Après tout, ce n'était qu'une Teremundo sans aucune espèce d'importance. Et avec un peu de chances, une autre personne se chargerait de son meurtre. La purge des déchets n'était pas seulement le travail des bras droits après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la pêche aux goules tu partira, face à un banc de tere tu tombera. [PV: Aten]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Préval ne partira pas le 7 février mais en mai 2011
» [VENDU] Goules GW en plastique
» Les goules
» RANG DES GOULES
» [liste] Morts Vivants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Jungle Archivant-
Sauter vers: