AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Demandes d'explications entre... amis ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Lun 31 Déc - 2:44

    Les événements du Cratère avaient été pour le moins... mouvementés. Peut-être bien les plus mouvementés qu'elle ait connu depuis la Bataille de Las Fantas, même si c'était un peu catégorique, vu qu'elle avait vécu bien des aventures entre-temps. Mais bon, il y avait des événements d'une telle amplitude qu'ils s'imposaient comme majeur, sans doute. Toutefois, elle n'avait pas envie de songer à cela pour l'instant, pas envie de se souvenir. Elle repoussa la foule pourtant nombreuse de ses pensées à ce sujet, revenant plutôt sur un unique élément, qui l'avait amenée jusqu'ici. Un élément bien particulier, dont les conséquences n'étaient pas inexistantes, ni sur le court ni sur le long terme. C'était souvent ainsi, avec les trahisons, surtout quand elles prenaient place dans un contexte de cette importance. Néanmoins, ce n'était pas non plus à cela qu'elle voulait penser, ni totalement pour cela qu'elle était là. Elle n'était pas là en tant qu'officier avant tout, elle ne traquait pas un renégat parmi les autres renégats, bien loin de là.

    Aujourd'hui, elle traquait un ami.

    Cette pensée était bien amère, mais elle n'en était pas moins vraie. C'était bien un ami qu'elle traquait, ni plu ni moins, et pas le moindre de ses amis. Celui qu'elle était venue chercher ici avait été son professeur, son instructeur, et même carrément son mentor. Si elle était ce qu'elle était aujourd'hui, c'était sans aucun doute au moins en partie grâce à lui. Il lui avait appris bien des choses, tant sur son métier que sur la vie en générale, et ils avaient partagés bien des choses ensemble, au fil des années... Elle l'avait longtemps cru mort pour la sauver, elle et d'autres soldats, avant de découvrir qu'il avait en fait survécu... ou pas vraiment, il était mort, mais revenu grâce à une pierre magique, même si elle n'avait jamais très bien compris comment. Mais elle l'avait cru tout de même, elle avait tout cru, tout accepté. Même lorsqu'il avait resurgit après tant d'années d'absences elle l'avait tout de même cru sans discussion, cru à son retour, à sa fidélité. Ils avaient combattu les plus puissants des Teremundos ensemble, ainsi que d'autres ennemis. Ils s'étaient entraînés ensemble, elle l'avait accueilli chez elle, et, dans le désert, ils s'étaient même embrassés.

    Mais pourtant, il n'avait pas hésiter à trahir quand l'occasion lui avait été offerte. Plus, il avait même visiblement planifié cela. Il avait trahis non seulement la Blitzness Corporation mais aussi sinon surtout ses amies et élèves, et plus particulièrement – de son point de vue totalement partial sur cette question, bien entendu – elle-même, Alwine Azamalon. Elle avait eut grande confiance en lui, en ce Yuuri qui lui avait tant appris et avait tant partagé avec elle. Et elle avait visiblement eut complètement tord. Néanmoins, elle comptait bien comprendre pourquoi il avait fait cela, oui, elle comptait bien apprendre toute la vérité cette fois, au-delà des esquives et des demi-réponses. Elle lui trierait les vers du nez, quitte à devoir les lui arracher, quitte à devoir employer la force. Et ensuite, elle n'aurait plus qu'à hésiter entre le tuer et le ramener pieds et points liés. Elle savait qu'il était fort, bien entendu, elle le savait très bien même, mais elle était portée par sa colère, son sentiment profond de trahison, et elle n'envisageait même pas l'échec, dans cet état.

    Elle avait longuement cherché sa trace, pour enfin la retrouver dans la grande Jungle d'Archivant, là où la forêt était profonde, où on n'avait rien autour, ni trouée ni frontière. Le lieu d'une base secrète ? Un lieu où il voulait l'attirer pour lui parler ou lui tendre une embuscade ? Ou simplement une bonne information, si pas une hypothèse qu'elle n'avait même pas envisagé ? Elle ne pouvait le savoir, et ne s'en souciait pas. Si ce devait être un piège, elle était persuadée, portée une fois encore par sa rage et les meurtrissures de son cœur et de ses émotions, qu'elle pourrait s'en défaire pour atteindre son but. Elle s'était approchée à pied, seule, déterminée à mettre elle-même un point final à tout ça, un point qui servirait à corriger les tords de Yuuri, tous ses tords et toutes ses trahisons, à vraiment finir toute cette histoire. Une fois arrivée dans la zone où il devait se trouver, elle regarda autour d'elle, sur ses gardes, comme une bête nerveuse prête à bondir.

    « YUURI ! Je sais que tu es là ! Montre toi !!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Lun 31 Déc - 4:00


    Le masque été tombé, ma trahison devait déjà avoir fait le tour de la blitzness et bientôt on allait me traquer bien que je n'avais pas de mal à deviner qui allait s'en prendre à moi dans un premier temps. Sans doutes ceux de la premières ou bien de l'anti-tere, avec qui j'étais étroitement lié. Quoi qu'il en soit, mon apparence avait bien changé, plus bestiales... Portant une tenue qui ressemblait à celles des mercenaires croisés vagabonds croisés autre chose... J'étais dans la jungle pour récupérer diverses choses que j'avais laissé pour ce jour... Documents, informations, et une vieille photo d'un gamin en prison, qui datait d'il y dix ans, une des raisons de ma trahison..

    «  Dix ans déjà gamin... Je suis là à cause, ou grâce, à toi en partie... J'espère que t'as pu retrouver une vie normale... Hey Enuma, bougeons de là. J'ai un sale pressentiment »

    Je prenais donc les divers documents avec moi avant de commencer à me déplacer dans la jungle, fusionnant avec Enuma pour aiguiser mes sens, prit d'un large doute. Continuant de marcher de longues heures, me demandant que faire ensuite.. J'avais plusieurs connaissances à prévenir de tout ceci après ce qui fut de longues heures, j'entendais un cris non loin, une voix que je connaissais plutôt bien... Et bien autant aller à la confrontation plutôt que de fuir, de toute façon cette personne ne s'arrêtait pas en si bon chemin. Me dirigeant vers la voix, je répondais avec force :

    «  Les femmes trop collantes ne sont pas populaires, lieutenant Azamalon de la Blitzness, section I.  »

    Je me plaçais non loin face à elle, elle ne semblait pas vraiment d'humeur fantasque, enfin je ne m'attendais pas à ce qu'elles comprenne. Je la regardais qui fulminait, un léger sourire aux lèvres je sortais un dossier de ma veste, le dossier Aslinn... Contenant mes rapports durant cette mission, des photo de l'homme, la date de la mission et surtout, le cachet de mission classée secrète, je je lançais aux pieds d'Alwine.

    «  Contemples par toi-même le vrai visage de ceux que tu sers. Je n'ai jamais été fidéle qu'à la volonté de Velvrev et toi, que suis-tu aveuglément ? Une paix illusoire ? Massacrer des teremundos par milliers tout en oubliant ces opérations secrètes ? C'est CA le monde auquel tu aspires ?!  »

    Je serrais les poing avant d'en mettre un en avant, pointant alwine avec ce dernier. Je la regardais avec de la colère et de la tristesse. De tous les opposants que je pouvais rencontrer, elle était la pire... Celle que j'aurais préféré le moins combattre. Cependant je prenais rapidement un regard résolu.

    «  Oublies-moi, retournes vivre ta vie de soldat et retrouver Aslinn. Notre histoire, notre lien... Sont morts lorsque je suis mort devant teremundis, il y a des années. Oublie ces illusions, tu as passé l'age de rêver, Alwine Azamalon !!  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Jeu 3 Jan - 2:54

    Allait-il répondre ? Allait-il venir ? Cela aurait été stupide, il aurait eut bien plus de chances d'essayer de s'enfuir, si même il l'entendait. Pourtant elle essayait, et elle essayerait encore, jusqu'à ce qu'il vienne ou qu'elle lui tombe dessus. Et il devait bien le savoir, d'ailleurs, qu'elle le poursuivrait jusqu'au bout du monde s'il le fallait. Ce fut d'ailleurs peut-être pour cela qu'elle n'eut pas à le faire, justement, et qu'elle entendit plutôt sa voix retentir devant elle.

    « Les femmes trop collantes ne sont pas populaires, lieutenant Azamalon de la Blitzness, section I. »

    Même maintenant... même maintenant il y allait de ses petites piques, et de son petit sourire. Il gardait la même attitude désinvolte. Il avait changé de tenue et de style – ça lui allait plutôt bien d'ailleurs, même si elle n'était pas vraiment dans le bon état émotionnel pour l'apprécier – mais c'était toujours le même Yuuri, il ne semblait pas changé le moins du monde par sa trahison, comme si ça n'avait vraiment aucune importance pour lui, comme si trahir ceux et surtout celles qui avaient confiance en lui ne comptait pas le moins du monde. Il lança quelque chose à ses pieds, tout en continuant, quoique de façon plus sérieuse cette fois.

    « Contemples par toi-même le vrai visage de ceux que tu sers. Je n'ai jamais été fidéle qu'à la volonté de Velvrev et toi, que suis-tu aveuglément ? Une paix illusoire ? Massacrer des teremundos par milliers tout en oubliant ces opérations secrètes ? C'est CA le monde auquel tu aspires ?! »

    De quoi parlait-il ? Contempler le vrai visage ? Légèrement troublée, elle se baissa pour ramasser ce qu'il avait jeter, alors qu'il continuait de parler. Quelque part en elle, quelque chose tiqua quand il dit qu'il avait toujours suivit Velvrev... S'il lui avait expliqué cela calmement dès le début... aurait-elle pu comprendre ? C'était possible, elle-même n'avait-elle pas toujours été très fidèle à Lucia-Sama ? Oui elle aurait pu comprendre, mais elle n'en avait pas eu l'occasion. Il n'avait pas essayé de lui expliquer, il avait juste trahis. Et même maintenant il ne cherchait pas à expliquer, il l'attaquait sur ses convictions, en lui lançant ce dossier qu'elle ouvrit en gardant un œil sur lui, des fois que cela aurait été un piège ou un quelconque stratagème.

    « Oublies-moi, retournes vivre ta vie de soldat et retrouver Aslinn. Notre histoire, notre lien... Sont morts lorsque je suis mort devant teremundis, il y a des années. Oublie ces illusions, tu as passé l'âge de rêver, Alwine Azamalon !! »

    Aslinn... un nom surgit de son passé, son passé à elle. Il était logique qu'il le connaisse, car elle lui en avait parlé. Elle lui avait confié sa douleur, avait pleuré sur son épaule certains soirs, « il y a des années », comme il le disait lui-même. Cela n'aurait pu être qu'une pique de plus, cruelle, propre à raviver sa douleur, mais rien de plus. Seulement voilà, c'était bel et bien plus... c'était tellement plus. Car dans le dossier qu'il lui avait donné se trouvait une photo d'un jeune homme très beau, portant plusieurs blessures, suivit d'informations relativement rapides. La Dame de Glace lisait vite, des années passées à lire des dossiers, des dossiers et toujours plus de dossiers, entre deux plaintes et deux fiches de payes, aillant forgé pour elle cette capacité de lecture plus que développée. Elle aurait presque voulu ne pas l'avoir, ne pas avoir prit le temps de lire ce dossier, ne pas l'avoir chercher. Elle ressentit comme une vive douleur au cœur, alors que la vérité se révélait à elle.

    Aslinn, son Aslinn – la photo lui permettait de s'en assurer – avait été détenu par la Blitzness Corporation, visiblement à des fins de torture ou quelque chose de semblable. Pour quelles raisons ? Dans quels buts ? Ce n'était pas précisé, et elle n'était pas en état d'accorder de l'importance à ces questions. L'important, c'était qu'il n'avait pas trouvé la mort dans l'accident qui avait emporté ses parents, comme elle en avait toujours eu la conviction au fond d'elle, bien que sans pouvoir dire exactement pourquoi. D'après la date, cela s'était passé une dizaine d'années plus tôt, et Yuuri avait été affecté un moment à l'endroit où ils détenaient Aslinn et lui faisaient... ce qu'ils lui faisaient. Suivaient d'autres photos, et de très maigres détails et confirmations de cela. Il y avait peu d'éléments en soit, mais c'était beaucoup plus qu'Alwine n'en avait jamais trouvé en de nombreuses années de recherches, et cela pour une raison très facile à expliquer : le sceau du secret bien visible sur le rapport, le sceau même qui l'avait empêchée toutes ces années de découvrir tout ça.

    Le regard de la Lieutenante faisant fonction de Capitaine remonta lentement sur Yuuri. Ce rapport, cela aurait pu être la clé, la chose qui lui aurait fait comprendre sa décision, qui l'aurait fait douter, bref qui aurait pu mener à une issue pacifique entre eux, voir à une réconciliation – enfin, s'il ne venait pas de proclamer que leur lien était mort devant Teremundis des années plus tôt. Oui, cela aurait pu, sans le nom qui se trouvait au bas des rapports, sans le même nom bien visible de la personne qui avait effectué cette mission, un nom qu'elle avait déjà relevé dans sa lecture...

    « Tu... tu le savais... »

    La voix d'Alwine était profondément altérée, pleine de tristesse et de douleur, tout comme son regard. Elle semblait fragile en cet instant, comme un cristal prêt à se briser, comme une fille perdue, oscillant au bord d'un précipice où la poussait un vent âpre et sans merci. Il ne lui avait jamais fait aussi mal, pas même quand il était mort, pas même quand il avait trahis. Car ceci, ce n'était pas simplement une trahison vis-à-vis de la Blitzness Corporation, ce n'était même pas la perte d'un ami très cher qui était mort bravement, pour la sauver. C'était bien pire. C'était la preuve de la plus profonde des trahisons de ce même ami, cet ami dans lequel elle avait eut une confiance aveugle, non pas vis-à-vis d'une organisation sans visage ou d'un tiers, mais envers elle, envers la part la plus intime et la plus vulnérable de sa personne.

    « Tu le savais... Tu le savais pendant toutes ces années, tu savais ce qui lui était arrivé, tu savais qu'il y avait peut-être une chance de le sauver ou du moins d'apprendre ce qu'il était advenu de lui... Tu savais tout ça, mais tu ne m'as rien dit, pas un mot, rien ! »

    Dans les yeux et dans la voix de la belle brune, un autre sentiment enflait encore et encore à côté de la tristesse et de la douleur : la colère. Elle grandissait, encore et encore. Le cristal fragile se muait en un bloc de glace éternelle et monolithique, aux arrêtes tranchantes. La fragile damoiselle reprenait pied, soudain armée de pied en cape. Et, dans le monde réel, Alwine serrait un poing à s'en entrer les ongles dans la paume alors que de l'autre, usant de tout son contrôle, elle fermait le dossier et l'entourait d'une épaisse couche de glace éternelle, avant de le jeter plus loin, sur le côté. Elle cherchait ainsi à le préserver, à éviter de le détruire dans cette rage qui bouillonnait en elle.

    « Tu prétends avoir été mon ami... mais pourtant... pourtant tu m'as laissé pleurer toutes ses années, tu m'as laissé me tordre les mains et souffrir... alors que tu savais ce qui lui était arrivé. Tout cela se passait avant notre rencontre ! La première fois que je t'ai parlé de lui tu savais DÉJÀ tout de lui, et tu ne m'as JAMAIS rien dit... »

    Des larmes coulaient sur ses joues, ici et maintenant, alors que le sol se gelait sous ses pas, tant sa rage prenait de l'importance, lui faisant perdre légèrement le contrôle de son pouvoir. Des masses de glace de formaient autour de ses mains, prenant la forme de deux lames à l'air cruel, alors que son regard se faisait brûlant comme un véritable soleil.

    « Espèce... espèce de salop, de traître ! Je te faisais confiance, je te faisais confiance plus qu'à aucun autre homme, et toi à chaque instant tu me mentais ! »

    Avec un cri de rage, la Lieutenante lança une volée énorme de pieux de glace sur lui, dans une large vague meurtrière. Elle bondit ensuite avec sa vitesse occulte de niveau trois combinée à son déplacement ultra-rapide, et tenta de porter une série de coups de taille et d'estocs mêlés, sa rage la faisant frapper plus fort encore que d'ordinaire, même si par ailleurs elle était beaucoup moins concentrée sur sa défense. Un combat s'engageait donc avec pour l'instant une Alwine pleine de rage, qui cherchait à frapper, à blesser pour apaiser cette colère qui la brûlait, cette douleur qui battait en elle comme un tambour, et cette tristesse si amère qui mouillait toujours ses joues, ce cocktail d'émotions qui lui torturaient le cœur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Lun 7 Jan - 6:36

    Elle lisait le rapport, j'étais conscient de ce qui allait suivre... Ce jour je l'avais prévu il y a longtemps, j'en étais certain malgré mon amnésie, mon corps tout entier savait ce qui allait en découler, pourtant il était temps de faire tomber le masque, c'était la haine qu'ils auraient tous envers moi, qui allait leur permettre d'avancer sans s'écrouler... Si je devais porter tous les fardeaux du monde, alors qu'il en soit ainsi. Je fixais Alwine qui devenaient pâle malgré sa froideur naturel, du fait de son statut élémentaire. Son visage se redressait vers moi, qui restait neutre... La situation m'allait ? Sûrement pas... Je ne pouvais pas donner ce dossier, pas avant aujourd'hui.

    « Tu... tu le savais... »

    «  - En effet, je savais »

    Lui répondais-je simplement, avec neutralité et autant de froideur qu'elle pouvait en déployer avec son givre. Sa voix torturée ne me réjouissait pas, loin de là... En cet instant, si une main pointait le javelot vers elle, l'autre main était dans mon dos, me plantant moi-même une lame... Malgré mes pertes de mémoire, le nom d'Alwine apparaissait partout... Était-elle si importante pour moi ? Pourquoi ne lui avais-je pas parlé d'Aslinn plus tôt ? Fut-ce de la jalousie ? La voulais-je pour moi ? Je ne sais pas... Mais son regard qui d'abord était plein de peine et d'incertitude se remplissait doucement de haine, me faisant serrer les poings.

    « Tu le savais... Tu le savais pendant toutes ces années, tu savais ce qui lui était arrivé, tu savais qu'il y avait peut-être une chance de le sauver ou du moins d'apprendre ce qu'il était advenu de lui... Tu savais tout ça, mais tu ne m'as rien dit, pas un mot, rien ! »

    «  - Et tu crois que j'avais le choix ? Je ne pouvais pas trahir Velvrev et ensuite j'ai perdu la vie, puis la mémoire. Et une gamine prisonnière du passé qui apprendrai que la Blitzness n'est pas si vertueuse qu'elle le pense ? Tu aurais pu supporter ça sur tes épaules ? Ce n'est pas TOI qui a été écrasé par ce fardeau du secret, mais MOI ! »

    Malgré ce que je disais, sa rage ne faisait que grandir, l'Alwine actuelle n'était plus la guerrière douce et pleine d'honneur, mais une machine de haine qui n'avait plus rien de différent des teremundos... Bien que je voulais qu'elle me déteste, qu'elle soit maintenu par ce sentiment, que ça en devienne un cycle immuable, n'était pas mon souhait. Alors qu'elle jetais le dossier, couvert d'un linceul de givre, je me mettais en position de combat, inflexible.

    « Tu prétends avoir été mon ami... mais pourtant... pourtant tu m'as laissé pleurer toutes ses années, tu m'as laissé me tordre les mains et souffrir... alors que tu savais ce qui lui était arrivé. Tout cela se passait avant notre rencontre ! La première fois que je t'ai parlé de lui tu savais DÉJÀ tout de lui, et tu ne m'as JAMAIS rien dit... »

    Je restais silencieux, n'ayant plus rien à ajouter, quoi que je pouvais dire, les faits étaient les mêmes, dans tout les cas, il s'agissait d'une trahison et je ne pouvais pas y dérober... Chacun des lame cristallines qui tombaient du visage de celle qui fut la femme la plus proche de moi, était comme une forme de torture psychologie très évoluée, me lacérant mon cœur de pierre.

    « Espèce... espèce de salop, de traître ! Je te faisais confiance, je te faisais confiance plus qu'à aucun autre homme, et toi à chaque instant tu me mentais ! »

    Elle perdait le contrôle de ses pouvoirs à ce rythme, elle allait devenir teremundos... De nombreux pieux de givres se ruaient vers moi , mais aussi nombreux étaient-ils, la surface de mon corps n'était pas infinie et tous le pouvaient pas se ruer vers moi sans se gêner.. Ainsi je repérais ceux qui étaient dangereux et les esquivais simplement avant de poser mon regard haineux sur Alwine... Je n'inversais pas les rôles, mais il était hors de question d'avoir fait tout ça pour la voir muter. Je déviais les coups grâce à mes gants tout en les voyants venir grâce à mes sens de loup... Je ne regrettais pas d'avoir élaboré cette technique avec mon ami Valérian... Finalement sur la défensive, je prenais une grande respiration.

    «  ESPECE DE PAUVRE CONNE !! QU'EST-CE QUE MOI ET LE FICHU SAMURAI T'AVONS APPRIT ! GARDE TON PUTAIN DE CALME OU TU DEVIENDRAS CE QUE TU CHASSES !  »

    Je chargeais ma jambe avec de l'énergie occulte, l'entourant d'un miasme fumant rouge et portais une coup et pied circulaire si puissant que l'air semblait se faire repousser par mon attaque même... Elle avait déjà expérimenté cette attaque alors que je ne la maîtrisais pas encore et ça avait brisé son armure... Et à présent je la maîtrisais en plus de posséder le Junkan qui boostait ma puissance. Même en se protégeant elle s'en sortirait pas indemne.. Je n'en finissais pas là respirant et crachant un puissant rayon, Okami Hoeru , vers elle histoire d'être sur de la calme.

    «  Tu sais qu'il est en vie bon sang ! Hais moi si tu veux tu en as le droit, mais si tu te transforme... Même si c'est toi, je te tuerai Alwine, je ne veux pas avoir à expliquer au gamin pourquoi t'es devenu un putain de monstre ! Pourquoi tu crois que je t'ai tenu à l'écart de la partie invisible de l'iceberg ?  »

    Mon regard était clair... Je ne plaisantais pas... Si elle persistait dans sa rage, j'allais la tuer... Malgré tout mes efforts pour la tenir loin de la face cachée de notre monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Lun 7 Jan - 16:00

    La colère... cela ne lui ressemblait pas. À dire vrai, cela ne lui avait jamais ressemblé. Elle n'était pas la Dame de Glace pour rien, et pas seulement pour ses pouvoirs. Elle savait se contrôler, elle y avait toujours été encline, et elle avait renforcée cette tendance naturelle, elle l'avait forgée dans les larmes et la douleur, après qu'elle ait perdu Aslinn. C'était ce contrôle qui lui avait permis de surmonter cette perte, de se redresser et de devenir la femme forte qu'elle était aujourd'hui. Mais justement, c'était de ce même Aslinn dont il était question aujourd'hui, ce qui la fragilisait considérablement... et plus encore quand elle apprenait que l'autre homme à avoir tenu une place importante, l'ami en qui elle avait toujours eut confiance, pour qui elle avait même ressentit beaucoup d'attirance et vis-à-vis de qui elle avait souvent été troublé... que cet homme sur l'épaule de qui elle avait tant pleuré avait toujours su, d'un bout à l'autre, dès le début.

    « En effet, je savais »

    Et il confirmait cela froidement, sans émotion, sans sembler être le moindrement du monde affecté par tout cela... Avait-il seulement un cœur, pour la faire tant souffrir sans même y faire attention ? Pour avoir toutes ces années totalement négligé de lui dire quoique ce soit ? Il ne pouvait pas dire qu'il n'était pas au courant, qu'il ne savait pas la profondeur de son trouble, de sa douleur, de cette plaie à vif dans son cœur, jamais refermée en dépit des longues années qui étaient passées sur cette séparation. Certaines blessures ne pouvaient pas se refermer seules, mais lui il aurait pu depuis bien longtemps l'apaiser, voir même lui permettre de la guérir, de le retrouver ou au moins de savoir ce qu'il était advenu de lui, de pouvoir poser un baume sur cette plaie toujours à vif. Il lui avait fournis le baume de l'amitié pourtant, oh oui, et cela lui avait fait du bien, mais maintenant qu'elle voyait en tout cela un mensonge ce baume passé se faisait acide, agrandissant encore sa blessure et sa douleur.

    « Et tu crois que j'avais le choix ? Je ne pouvais pas trahir Velvrev et ensuite j'ai perdu la vie, puis la mémoire. Et une gamine prisonnière du passé qui apprendrai que la Blitzness n'est pas si vertueuse qu'elle le pense ? Tu aurais pu supporter ça sur tes épaules ? Ce n'est pas TOI qui a été écrasé par ce fardeau du secret, mais MOI ! »

    Qu'espérait-il ? Qu'elle allait le plaindre ? Compatir à sa douleur ? Mais elle aurait été heureuse de le porter, son fardeau ! Elle l'aurait porté, oui, et bien plus encore ! Se rendait-il compte du fardeau de douleur qu'elle avait porté toutes ces années ? De cette vieille blessure du cœur qui était aussi comme un joug de chagrin et de souffrance pesant perpétuellement sur ses épaules. Oh oui, elle aurait bien volontiers supporté, à la place, le fardeau de ce savoir qu'il lui donnait maintenant, elle l'aurait appelé de ses vœux si elle avait connu son existence. D'ailleurs, elle devait bien le supporter à présent, et en vérité il lui faudrait, plus tard, réfléchir sur tout cela, essayer de tirer toute cette histoire au clair. Elle n'était pas en état pour l'instant, non, certainement pas. Yuuri était son problème, ici et maintenant, pas la Blitzness Corporation, et de plus elle était trop en colère pour se livrer à une saine réflexion, quelle qu'elle soit, que ce soit sur ce sujet ou un autre. Le fait qu'il ose se faire plaindre lui faisait bouillir les sangs... c'était elle qui avait été trahie, elle qui avait placé toute sa confiance dans quelqu'un qui lui mentait depuis la première fois qu'elle s'était ouverte à lui, depuis le tout premier instant où elle avait posé sa tête sur son épaule, secouée par des sanglots trop longtemps refoulés et qu'elle avait pensé enfin pouvoir laisser s'exprimer, avec un véritable ami...

    Et c'était bien entendu tout cela qui alimentait sa rage, qui la faisait autant grandir, autant gronder dans ses veines. Une rage qui n'était pas, définitivement pas dans ses habitudes. Elle était la Dame de Glace, et ses colères, si elles pouvaient être terribles, ne lui faisait presque jamais perdre le contrôle. Même quand elle s'énervait, elle gardait la bride haute sur ses pouvoirs et sur ses actes. Pas ici. Pas ici, tant les choses en jeu ici la touchait intimement, au plus profond du cœur. Si deux hommes avaient jamais compté dans sa vie, c'était bien ces deux là. Aslinn et Yuuri. Plus que sa famille même, plus que le père qui l'avait élevée ou l'oncle qui l'avait recueillie. Alors cette révélation qui combinait les deux, et de manière aussi douloureuse... Cela la touchait directement au plus profond du cœur, au plus profond de l'âme, là où elle était la plus fragile, lui faisant perdre ce contrôle qui ordinairement faisait partie des choses qui la définissaient, qui déterminaient ce qu'elle était et comment elle agissait dans le monde et vis-à-vis des autres.

    Un contrôle bel et bien envolé, comme le montra la façon dont elle s'en prit à Yuuri, avec une fougue et une rage aveugle. Le vétéran n'eut d'ailleurs aucun mal à se défaire de ses attaques, parvenant à se glisser au milieu de la vague de pieux sans grande difficulté, avant de réussir à dévier ses coups une fois qu'elle vint au corps-à-corps. La rage l'aveuglant, elle devenait trop prévisible, elle privilégiait la force et oubliait la tactique, ce qui était bien entendu une grave erreur, mais si la colère avait été bonne conseillère, cela ce serait su depuis longtemps, après tout. La colère était une arme qu'il fallait utiliser, qui était utile quand on la dominait. Mais quand c'était elle qui dominait, alors les choses pouvaient tourner beaucoup plus mal...

    « ESPECE DE PAUVRE CONNE !! QU'EST-CE QUE MOI ET LE FICHU SAMURAI T'AVONS APPRIT ! GARDE TON PUTAIN DE CALME OU TU DEVIENDRAS CE QUE TU CHASSES ! »

    Les mots lui firent un choc, douchant brusquement sa rage noire. Oui, elle était en train de perdre le contrôle de ses pouvoirs. Dans son sillage, sans qu'elle le voit, le sol s'était couvert de givre, signe que sa puissance glaciale échappait à son contrôle. Toutefois, elle n'eut pas le temps de grandement profiter de cette brève prise de conscience, même si celle-ci lui servit grandement. Ce fut en effet avec cette nouvelle clarté qu'elle vit arriver le coup de son ancien professeur, aillant ainsi le temps d'user d'une protection désespérée pour éviter au moins de voir ses organes internes se faire réduire en bouillie par la puissante attaque...

    « Bouclier de Lumière ! Création de Glace Éternelle ! »

    Sa protection n'était guère structurée, mais elle avait agit dans l'urgence. Une protection formée de sa glace la plus solide juste devant le pied de Yuuri, alors qu'il arrivait sur elle, avant que celle-ci ne se couvre de sa protection lumineuse. L'ensemble vola bien entendu en éclat sur la puissance du coup, et Alwine vola sur le côté, butant durement contre un arbre avec un grognement de douleur, crachant même un peu de sang. Le temps de relever la tête, elle vit le terrible rayon qu'il avait maîtrisé lors de leur entraînement dans le désert, et ne pu que se laisser tomber à terre, l'attaque passant à un rien de sa tête pour venir frapper le tronc de l'arbre, qui vola en éclat sous le choc et s'abattit à moitié sur le côté, restant bloqué par les branchages des autres arbres, à mi hauteur.

    « Tu sais qu'il est en vie bon sang ! Hais moi si tu veux tu en as le droit, mais si tu te transforme... Même si c'est toi, je te tuerai Alwine, je ne veux pas avoir à expliquer au gamin pourquoi t'es devenu un putain de monstre ! Pourquoi tu crois que je t'ai tenu à l'écart de la partie invisible de l'iceberg ? »

    Il ne voulait pas... avoir à lui expliquer ? Comme s'ils se souciaient vraiment deux ! La main d'Alwine se resserra nerveusement au sol, écrasant une poignée de feuilles au passage, alors qu'elle relevait sur elle un regard brûlant, brillant de colère. Pourtant, sous ses yeux mêmes, elle reprit le contrôle sur cette colère. Il avait réussi à la calmer, et elle ne basculerait pas deux fois dans la rage aveugle. Oh non, cette rage se faisait plutôt plus glacée, et par-là même plus amère encore, car elle ne pouvait même plus se réfugier dans cet aveuglement, qui lui permettait de voiler en partie la vérité, cette vérité qui, elle aussi, avait en elle tellement d'amertume.

    « Me... tenir à l'écart ? Quand on en parle on dirait que tu m'as rendu service en faisant ça... ou je sais pas quoi... que tu as voulu mon bien, me protéger, et toutes ces foutaises. Tu espères quoi, que je vais te dire merci ?! Ou bien bien tu penses que je vais te plaindre de porter tes fardeaux, tes secrets ? Tu sais parfaitement tous les fardeaux que j'ai porté, moi, et si durement. Des fardeaux que tu aurais pu alléger à tout instant, juste par quelques mots, avec tes précieux secrets... Crois-tu vraiment que ce soit ton iceberg qui me mette dans cet état ? C'est de savoir que l'homme à qui j'ai toujours fais confiance, à qui j'ai tout confié me MENTAIT toujours ! »

    Un sanglot lui échappa, alors que sa voix se brisait. Elle s'était redressée tout en parlant, les poings serrés, tremblants pour contrôler toute cette colère qui essayait encore d'éclater en elle. Pourtant elle la contint, elle la canalisa. Comme Yuuri l'avait fait plus tôt – n'était-ce pas en lui qui l'avait aidé à parfaire et à maîtriser à fond cette technique, comme il le lui avait si bien rappelé ? – remettant les idées en place, elle la laissa monter, mais sans lui permettre de reprendre le contrôle.

    « Tu te trouves des excuses, mais il n'y en a aucune... tu n'aurais trahis personne en t'arrangeant pour que j'apprenne ça... et tu m'aurais bien plus préservé en m'épargnant toutes ces années de souffrances ! Si c'était n'importe qui d'autre, ou presque... n'importe qui sauf peut-être Lucia-Sama, je pourrais le comprendre... Mais toi Yuuri... que tu trahisses la Blitzness pour Velvrev... je crois que je peux le comprendre... Mais ça... ça ce n'est pas une histoire qui implique la Corporation ou ton ancien Capitaine. Juste toi et moi... »

    Les larmes coulaient à nouveau sur ses joues, mais à elles non plus elle ne permis pas de prendre le contrôle. Maintenant que la colère était maîtrisée, c'était la tristesse qui menaçait de la submerger, mais Alwine la mit aussi sous contrôle, la canalisa également, bien qu'elle aussi lui lacère le cœur. Et ainsi, la rage et le chagrin se mêlèrent dans le regard qu'elle releva vers lui, formant une chaîne si serrée qu'elle semblait impossible à défaire, avec pour base commune cette si puissante douleur.

    « Tu sais, si je devais citer deux hommes qui ont jamais compté dans ma vie, ce serait vous deux... et toi... toi tu me mentais, toute ses années... »

    Un spasme de douleur et de peine la secoua, et puis soudainement, sans prévenir, elle passa à l'attaque. Mais sa rage était glacée, elle avait repris le contrôle de ses émotions, à présent. Ses coups étaient beaucoup plus précis, plus dangereux. Elle agrandit ses lames, les rendant aussi plus tranchantes, et entama un ballet mortels à base de coups tranchants, tout en augmentant sa vitesse au niveau deux. Ses attaques étaient maintenant imprévisibles, suivant des trajectoires parfois inattendues, dans le but de le surprendre et de le blesser. Comme il le lui avait suggéré, elle se souvenait de ses leçons aussi bien que celles d'Akechi-Kun.

    « Rayon de Lumière ! Rayon de Ténèbres ! »

    Sans marquer de rupture, alors qu'elle venait de tenter de porter un coup au ventre, elle envoya donc un rayon lumineux dans ce même ventre de l'autre main, l'attaque partant du bout de son arme de glace. Puis, juste après, elle envoya un autre rayon, de ténèbres celui-là et avec sa première main, revenue en position maintenant, visant cette fois les jambes de son ancien professeur. Alwine était redevenue elle-même, et bien plus dangereuse, au passage, même si elle allait augmenter la puissance peu à peu pour éviter de reperdre à nouveau le contrôle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Lun 7 Jan - 17:29


    Mes efforts ne semblaient pas avoir été vains, alors que je hurlais sa bêtises, quelque chose semblait s'allumait en elle, de la raison... Sans doute, elle cessait ses assaut indigne de sa personne, préparant une bouclier de dernier recours, qui n'eut pas grand effet puisque le coup l'envoyait malgré tout se loger dans arbre, que je détruisais ensuite avec mon souffle. Elle se redressait, son regard à peine changé de tantôt, n'avait-elle encore pas compris qu'une colère aveugle ne la mènerait nul part ? Non... Finalement, à bien y regarder, elle se contrôlait visiblement... Je me mettais en position de combat, attendant la suite des événements, si elle était calme, elle était bien plus dangereuse.

    « Me... tenir à l'écart ? Quand on en parle on dirait que tu m'as rendu service en faisant ça... ou je sais pas quoi... que tu as voulu mon bien, me protéger, et toutes ces foutaises. Tu espères quoi, que je vais te dire merci ?! Ou bien bien tu penses que je vais te plaindre de porter tes fardeaux, tes secrets ? Tu sais parfaitement tous les fardeaux que j'ai porté, moi, et si durement. Des fardeaux que tu aurais pu alléger à tout instant, juste par quelques mots, avec tes précieux secrets... Crois-tu vraiment que ce soit ton iceberg qui me mette dans cet état ? C'est de savoir que l'homme à qui j'ai toujours fais confiance, à qui j'ai tout confié me MENTAIT toujours ! »

    «  - Tu ne SAIS rien de ce que je porte, ABSOLUMENT RIEN ! Tu m'a toujours égoïstement pleuré sur les épaules, sans jamais te soucier du reste et qu'est-ce que tu insinue, même si je ne te parlais pas des secrets de la Blitzness... Que je mentais tout le temps ? Alors tu dis que le temps passé avec toi était illusoire ?! Quelle stupidité... »

    Je paraissais toujours aussi neutre et froid, bien que ce n'était pas le cas, j'avais simplement vu pire... Des massacres, encore des massacres, toujours des massacres, la mort, l'espoir, le désespoir, la mort, un cycle sans fin que je vivais depuis ma plus tendre enfance... Elle ne savait RIEN, son amour avait disparu et j'étais tenu au secret... Mais elle me le reprochait, essayait-elle juste de savoir combien MOI j'avais perdu de proches que je ne reverrais jamais, voilés dans le mensonge et la trahison eux aussi...

    « Tu te trouves des excuses, mais il n'y en a aucune... tu n'aurais trahis personne en t'arrangeant pour que j'apprenne ça... et tu m'aurais bien plus préservé en m'épargnant toutes ces années de souffrances ! Si c'était n'importe qui d'autre, ou presque... n'importe qui sauf peut-être Lucia-Sama, je pourrais le comprendre... Mais toi Yuuri... que tu trahisses la Blitzness pour Velvrev... je crois que je peux le comprendre... Mais ça... ça ce n'est pas une histoire qui implique la Corporation ou ton ancien Capitaine. Juste toi et moi... »

    «  - Hmpf... Tu es une égoïste, Alwine Azamalon ! Tu veux le beurre et l'argent du beurre. COMBIEN D'AMIS ET DE PROCHE AI-JE PERDU SANS JAMAIS LES REVOIR A CAUSE DE LA FACE CACHÉE DE L'ICEBERG A TON AVIS ?!!! L'homme que tu aime est vivant, est-ce que tu connais au moins la peine de voir tout tes proche mourir depuis près de huit dixième d'une vie ?! Tu ne sais RIEN de la souffrance et de la peine... Tu n'es qu'une gamine transit d'amour qui n'aime pas qu'on ne lui dise pas tout... Tu ne cherches même pas à me trouver des raisons, simplement des trahisons... C'est triste, mais finalement nous n'avons jamais été proche qu'à cause d'un illusion...»

    Elle pleurait de nouveau, mon visage était déjà plus expressif maintenant, montrant de la peine, non pas pour la situation, mais pour elle... Elle n'était que l'ombre d'elle-même et de son passé, une capricieuse princesse dont le prince disparu était le rouage centrale d'une vie illusoire... Alors que d'autre avaient connu pire... Bien pire... Pressentiment, elle me faisait pitié. Elle lançait que j'étais parmi les hommes les plus important pour elle avant de se ruer sur moi... Connerie. Ses attaques étaient déjà plus ordonnées, mais je n'étais pas un simple troufions ou un teremundo suicidaire, avec mes sens développé en mode loup... L'imprévisible devenait prévisible, je déviais et bloquais donc les attaques avec mes gants, valsant entre ses lames de glaces.

    « Rayon de Lumière ! Rayon de Ténèbres ! »

    Je serrais les dents, je n'allais pas pouvoir esquiver le rayon qui jaillissais de sa lame, je le prenait en plein abdomen, me servant du choc pour sauter en arrière, crachant une gerbe de sang et évitant le second rayon. Je reculais de quelques pas en me tenant la zone d'impact, mon haut était brûlé à cet endroit tout comme ma peau à présent visible. Je serrais les poings une fois encore et me ruais à l'assaut, visiblement je pouvais pas partir sans vaincre cette furie. Avec une foulée rapide je me retrouvais près d'elle.

    «  Je détruirais ton monde illusoire... AVEC MES POINGS ! ALWINE !! »

    Je portais une fulgurant crochet du droit, visant sa tête, avant de sauter et de porter deux coup de pieds circulaires vifs et rapide, visant encore sa tête. Une fois au sol j'attrapais l'une de ses lames de glaces avant de tenter de tourner sur moi-même, tentant de la propulser... Je ne sais pas si ça allait fonctionner, mais j'étais assez rapide et puissant pour la surprendre, cela dit sans attendre de voir les résultats, je fonçais vers elle commençant à serre les poings jusqu'à en faire grincer mes gants.

    – RYU SORA SEN –

    Je portais des coups rapides, puissants, imprévisibles, avançant toujours, la forçant sans doute à reculer et l'empêcher de se mouvoir pour quitter ma zone d'attaque avant de finalement porter un coup de pied si puissant que les arbre devant moi furent détruit au point de s'écrouler sous leur propre poids à la suite. Un nuage de poussière s'était élevé.. ; Bien que je sentais toujours l'odeur d'Alwine et que donc je savais où elle se trouvais, je restait prudent.

    « Le monde n'est pas un conte de fée Alwine... Et la Blitzness par un carrosse de marbre et d'or... »

    Lançais-je finalement doucement, de façon à peine audible, même pas certain qu'elle m'avait entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Mar 8 Jan - 2:29

    Était-ce un combat, un règlement de compte verbal, ou les deux à la fois ? Elle n'aurait su le dire si on le lui avait demandé, mais pour parler franchement, en cet instant elle ne s'en souciait pas vraiment, pour ne pas dire vraiment pas. Elle avait bien d'autres choses à penser que des questions sur la forme que prenait tout ceci. Son fond, à lui seul, était déjà bien assez douloureux, bien assez vaste comme cela, sans qu'il soit besoin de rajouter quoi que ce soit d'extérieur. Plus tard peut-être, oui, peut-être s'interrogerait-elle sur tout cela, mais pas maintenant, oh non certainement pas maintenant. La seule chose qui l'intéressait, présentement, c'était cet homme, là, en face d'elle. Et tant que tout ceci ne serait pas réglé, d'une manière ou d'une autre, cet homme en face d'elle serait et resterait sa préoccupation, car tout ceci était trop profondément encré, dans les racines mêmes de son être, pour laisser place à quoi que ce soit d'autre...

    « Tu ne SAIS rien de ce que je porte, ABSOLUMENT RIEN ! Tu m'a toujours égoïstement pleuré sur les épaules, sans jamais te soucier du reste et qu'est-ce que tu insinue, même si je ne te parlais pas des secrets de la Blitzness... Que je mentais tout le temps ? Alors tu dis que le temps passé avec toi était illusoire ?! Quelle stupidité... »

    Égoïstement... il osait dire cela ? Mais il n'y avait rien eut d'égoïste en elle, pas plus que de faux d'ailleurs. Oui, elle aurait volontiers pris ce fardeau sur ces épaules, et pas seulement la partie qui concernait Aslinn, elle aurait prit TOUT ce fardeau, car il était son ami, et sans doute l'ami le plus proche qu'elle puisse avoir. Il y avait Lucia-Sama, bien entendu, mais c'était une relation différente, une relation entre femmes d'abords, et entre Capitaine-Lieutenante, aussi, ensuite, même si cela n'empêchait en rien leur amitié. Mais Yuuri... Yuuri avait été le plus proche, son confident, celui à qui elle avait tout confier, sans rien cacher, sans rien manipuler, sans rien altérer de quelque façon que ce soit, avec les années. Et il osait dire qu'elle était égoïste... mais elle aurait volontiers pris sur elle tout ce qu'il aurait voulu, tout comme il avait accepté de prendre sur lui ses blessures à elle. Mais il n'avait jamais voulu poser ce fardeau, c'était lui qui le gardait pour lui seul.

    Quand au mensonge... comment croire, oui comment croire à quelque vérité que ce soit, en cet instant ? Il pouvait bien dire qu'elle était stupide, mais comment croire que quelqu'un qui lui avait caché la clé de sa douleur la plus secrète et la plus profonde, celle dont presque personne à part lui n'avait connaissance, n'ait jamais menti sur d'autres choses essentielles. Toutes les choses qu'elle avait dites ou fait, de son côté, n'était que le reflet de ses vérités, de ce qu'elle savait, pensait, croyait. Mais lui, il avait non seulement caché cela, cette affaire-là, si particulière pour elle, mais aussi l'affaire dans sa généralité, le fait même qu'une telle chose existe, il ne lui avait rien dit, jamais, avait semblé partagé ses convictions sur la justice de leurs actions, particulièrement contre les Teremundos... Et cela, était-ce mensonge ou vérité ? Et ses déclarations d'amitié, alors qu'il était si froid maintenant ? Comment savoir ce qu'elle pouvait encore croire et ne pas croire ?

    « Hmpf... Tu es une égoïste, Alwine Azamalon ! Tu veux le beurre et l'argent du beurre. COMBIEN D'AMIS ET DE PROCHE AI-JE PERDU SANS JAMAIS LES REVOIR A CAUSE DE LA FACE CACHÉE DE L'ICEBERG A TON AVIS ?!!! L'homme que tu aime est vivant, est-ce que tu connais au moins la peine de voir tout tes proche mourir depuis près de huit dixième d'une vie ?! Tu ne sais RIEN de la souffrance et de la peine... Tu n'es qu'une gamine transit d'amour qui n'aime pas qu'on ne lui dise pas tout... Tu ne cherches même pas à me trouver des raisons, simplement des trahisons... C'est triste, mais finalement nous n'avons jamais été proche qu'à cause d'un illusion...»

    La dernière phrase la blessa au cœur, mais elle encaissa, comme le reste. Quand au reste... comment osait-il dire tout cela ? Pour qui se prenait-il ? Il croyait qu'il était le seul à avoir vu des hommes et des femmes qu'il aimait tomber, d'une façon ou d'une autre ? Le seul à avoir vu ses amis sombrer, à avoir vécu des massacres sans nom ? Comment osait-il dire qu'elle ne savait rien de la souffrance ? La souffrance était au cœur de son être, la peine également. Et s'il ne savait pas le voir, s'il ne savait que camper sur ses certitudes, il ne valait pas mieux que ce qu'il prétendait qu'elle pouvait être. Il voulait qu'elle lui trouve des raisons ? Mais quelle raison aurait-elle dû trouver ? Quelle raison était valable quand on pouvait apaiser la souffrance de quelqu'un que vous disiez être votre amie simplement par quelques mots, une révélation. Non pas gommer la souffrance et la peine toutes entières, car elles avaient bien d'autres causes, et que les racines les plus profondes ne se déracineraient jamais, les années perdues ne reviendraient pas, mais simplement apaiser. N'avait elle pas assez souffert par ailleurs ? N'avait-elle pas pleuré assez d'autres morts, assez de gens, dont des proches, qui étaient morts, parfois avec elle, parfois pour elle, parfois même à cause d'elle, et dont le premier, oh, le tout premier...

    Néanmoins, elle ne termina pas ces pensées, déjà entraînée dans le tourbillon du combat, et le combat exigeait toute son attention. Yuuri avait toujours été un combattant redoutable, et il l'était visiblement devenu plus encore. Elle en avait déjà eut l'impression lors de la mission où ils avaient croisés la route des Impériaux en la personne d'Akechi-Kun et de sa fiancée, l'étonnante Ellianne, mais elle en avait maintenant la preuve. Là où autrefois elle avait réussi à le blesser, lors de leur entraînement au désert, maintenant, dans des conditions semblables, il parvenait pour l'instant à bloquer ou dévier toute ses attaques physiques. Il ne pu néanmoins rien faire contre ses rayons judicieusement placés, se prenant le premier de plein fouet même s'il esquiva le second, ce qui était bien entendu le but de l'enchaînement : que la cible soit touchée au moins une fois, car éviter les deux, en plein milieu d'un combat rapide et sans merci au corps-à-corps, aurait presque relevé du miracle, en tous cas de l'avis de la Lieutenante, qui venait d'en avoir une manière de confirmation.

    Mais les choses étaient bien entendu loin d'être finies pour autant. Yuuri n'allait pas se laisser abattre par si peu. Contrairement à elle, il n'avait rien eut pour la protéger de l'attaque à bout portant, et arborait donc une belle blessure par brûlure, mais ce n'était certainement pas cela qui allait l'arrêter, oh non ! Ce n'était vraiment pas son genre, et elle le savait. D'ailleurs il ne fallu pas longtemps avant qu'il passa à l'attaque à son tour, se ruant sur elle.

    « Je détruirais ton monde illusoire... AVEC MES POINGS ! ALWINE !! »


    Son monde n'avait rien d'une illusion, et il n'aurait donc rien à détruire ! Elle esquiva d'ailleurs son premier coup de poing par un mouvement vif sur le côté, bien qu'elle sache que le reste ne serait pas aussi facile, et en effet, bientôt elle dû interposer un de ses bras en renforçant la glace tout en en faisant une protection, pour parer deux coups de pieds aussi rapides que dangereux. Le premier fit craquer la glace, le second la pulvérisa, la forçant du même coup à reculer de quelques pas, son bras légèrement douloureux pour quelques instants. Quelques instants mis à profits par Yuuri pour attraper la glace de son autre bras. Alwine ne savait pas ce qu'il voulait faire, mais elle savait une chose : cela ne pouvait pas être bon pour elle. Elle usa donc de sa maîtrise de l'élément pour détacher sa main de l'arme, sautant en arrière alors que la glace partait valser plus loin. Mais cela n'était qu'une mise en bouche, elle le savait, le connaissant, et c'était pour cela qu'elle avait reculé un peu, histoire d'avoir un brin de marge de manœuvre, si possible.

    – RYU SORA SEN –

    Vu ce qui lui arriva dessus, elle fut heureuse d'avoir prit ses distances, et elle aurait aimé en avoir plus pour pouvoir se préparer, de fait. En l'état, elle n'eut que le temps de recréer de la glace, pour former des bouclier sur ses bras et sur ses jambes, avant qu'il n'arrive sur lui. Elle para plusieurs coups – faisant exploser ses protections à divers degrés au final – en esquiva quelques autres et en encaissa aussi une partie, étant durement notamment frappé au ventre et à la cuisse droite, avec des chocs qu'elle avait juste pu atténuer. C'était un enchaînement qu'elle aurait préféré ne pas recevoir, mais cela ne s'arrêtait pas là, puisque le dernier coup semblait bien plus redoutable. Une seule idée vint à l'esprit de la brune alors que l'assaut lui arrivait en plein dessus, pour éviter de se faire réduire en bouillie, ce qu'elle préférait autant éviter.

    « Croc de l'Hiver ! Bouclier Démoniaque ! »

    Alwine invoqua son épée et se réfugia aussitôt derrière, tout en déployant son bouclier spécial à partir de celle-ci pour mieux se couvrir. Le bouclier ne tint pas vraiment le choc, mais l'épée si, la protégeant du gros des dégâts. L'avantage d'avoir une relique-lame démoniaque sous la main, car sans ça elle ne savait pas dans quel état elle en serait ressortie. Pour le coup, elle vola tout de même, avec son arme, dans les arbres, qui s'enchevêtrèrent au-dessus d'elle, sans l'écraser, se retenant l'un l'autre avant de toucher le sol, bien qu'en équilibre précaire. Et, alors que le calme retombait, elle entendit la voix de Yuuri dans un murmure, comme dans une scène irréelle, comme si cela venait d'ailleurs, bien qu'elle soit consciente que ce soit bien réel, qu'il parlait simplement bas. Elle aurait même pu ne pas l'entendre, mais tel ne fut pas le cas, en bien ou en mal.

    « Le monde n'est pas un conte de fée Alwine... Et la Blitzness par un carrosse de marbre et d'or... »

    Un léger spasme de colère parcouru son bras, et sa main se resserra autour de son épée, alors qu'elle y faisait couler de l'énergie, tout en activant ses deux auras naturelles. Elle était heureuse en cet instant qu'il ne puisse pas voir son visage crispé, même si ça n'allait pas tarder.

    « Double aura. Frappe supérieure. Force accrue. »

    Aidée de ce double renfort magique, et d'un peu de force aussi, bien qu'à peine l'instant nécessaire pour ne pas gaspiller de force – l'épée fournissait a propre force, après tout – la Lieutenante lança un coup vers le haut, son arme ainsi renforcée tranchant comme du beurre les troncs des arbres et projetant les morceaux vers le haut. Elle se redressa alors que les débris végétaux retombaient autour d'elle, sa lame nimbée de lumière et de ténèbres mouvantes pointée obliquement vers l'avant.

    « Un... conte de fées ? »

    Il y avait de l'amertume dans sa voix, ainsi que dans le maigre rire sans joie qui s'échappa de ses lèvres. Elle serra la main autour de son épée, alors qu'elle fermait un instant les yeux. Quand elle les rouvrit, pour les planter dans les siens, ils étaient toujours porteurs de toutes ces émotions entremêlées – tristesse, colère et douleur – mais avaient une fermeté nouvelle, plus fortement assise encore qu'au par avant, alors qu'elle se secouait, faisant tomber les épines de son corps.

    « Tu penses que je vois la vie comme ça, un conte de fées ? Tu es sérieux là ? Tu te complais dans tes propres malheurs comme s'ils te rendaient exceptionnels... Tu crois qu'Aslinn est le seul que j'ai pleuré ? Je n'ai pas vécu autant que toi, soit, mais ma vie a été aussi densément peuplée de pertes que la tienne, Yuuri ! J'ai vécu la vie d'un soldat ! Toute ma vie adulte fut celle d'une guerrière au sein d'une armée en guerre. J'ai perdu tellement de gens ! J'ai perdus des frères et de sœurs d'armes, plus que je ne peux en compter. Des gens que j'appréciais, des gens que j'aimais, des gens que j'avais formé parfois, ou qui avaient été formés avec moi. J'ai perdu des légions de gens, et aussi des personnes bien plus proches ! »

    Un spasme sembla lui traverser le cœur, mais ce n'était que la douleur de toutes ces pertes. Linia, cette amie avec qui elle avait traversé tant d'épreuves, disparue... Elvanshalee, qu'elle avait formée de A à Z, qui en avait fait autant... Zwei, cet élève si puissant et si mystérieux à la fois... Jill, qu'elle avait aidé à se lancer jusqu'à le voir Capitaine, pour finalement apprendre sa mort aux mains des sbires de Teremundis... Et tellement, tellement d'autres. Sa vie avait été richement dotée en chagrins et en pertes, au moins autant qu'en joies et en amitié, quoi qu'il puisse en penser. Tout en parlant, tout en se souvenant, elle laissait couler en elle ses auto-dopants, qu'elle n'avait plus utilisé en combat sérieux depuis longtemps, montrant l'importance de celui-ci, sur tous les plans, usant d'une dose moyenne pour commencer, à la moitié de la « limite dangereuse », comme elle disait, de la dose au-delà de laquelle les effets secondaires pourraient être une vraie et dangereuse réalité, un seuil qu'elle n'avait pas franchit depuis plus longtemps encore.

    « Certains sont morts à cause de moi, de mes erreurs, et je porterai leur mort toute ma vie... Certains ce sont sacrifiés pour moi... Oh, Yuuri Shuurin, c'est toi qui dit que ma vie est un conte de fées ? Ne sais-tu pas qu'entre tous les compagnons d'armes dont j'ai pu pleurer la mort, regretté l'absence, parmi tous les gens dont je me suis senti une responsabilité vis-à-vis de leur mort, tu as été le premier, et certainement celui pour qui la culpabilité fut la plus grandes, l'absence la plus pesante et les larmes les plus nombreuses ? Je t'ai pleuré, je t'ai pleuré plus qu'aucun autre de mes frères d'armes ! Alors ne vient pas me parler d'égoïsme ou de... conte de fées ! »

    Saisissant une son arme à deux mains, la belle bondit à nouveau en avant, usant une nouvelle fois de son déplacement ultra-rapide, le couplant même cette fois à sa vitesse de troisième niveau. Sauf qu'à l'inverse de la fois précédente, elle n'attaqua pas de front, mais réapparu plutôt à sa droite, portant un impressionnant coup de taille le visant au niveau du dos, à peu près au milieu, du genre qui vous coupait un homme en deux comme on abat un arbrisseau, d'un coup d'un seul.

    « Armure de glace éternelle ! »

    L'armure la couvrit en quelques instants, car elle était relativement légère, renforcée seulement aux points vitaux, et dotée de pics sur les épaules. Cela lui fit à peine marquer un temps d'arrêt, alors qu'elle se lançait à nouveau à l'assaut. Elle maintenait une vitesse occulte de premier niveau, tout en profitant des runes de force de son arme qui lui permettaient de la manier aussi facilement qu'une épée normale, surtout comme ici, à deux mains. Elle porta donc une série de coups, qui une fois encore se montraient imprévisibles pour une personne normale, et même si pour lui c'était autre chose, ça devait devenir plus difficile avec une arme pareil qu'avec ses poings, en tous cas elle l'espérait. La lame toujours couverte de sa double aura filait en tous sens, portant généralement des coups tranchants en raison de sa taille importante, jusqu'à ce que soudainement, elle utilise à nouveau sans marquer de pose un petit tour à sa façon.

    « Patinoire ! Vitesse accrue niveau trois ! »

    Alwine gela le sol sous leurs pieds sans prévenir, tout en augmentant incroyablement sa vitesse pour porter une série de coups presque flous, dans lesquels elle mettait tout son cœur et sa résolution, son envie de vaincre, qui faisait partie de son caractère naturel, et l'importance particulière de cette rencontre. Elle fini par porter un dernier coup de gauche à droite, en diagonal vers le haut, activant brièvement sa force occulte de second niveau, avant de désactiver ses augmentations de caractéristiques occulte, glissant sur la glace et s'écartant du même coup, histoire de reprendre son souffle, et aussi de voir comment il s'en était sorti. Elle n'aimait pas briser les enchaînements, mais elle avait besoin d'un instant pour se reprendre, et puis rien ne servait de frapper à l'aveuglette sans savoir dans quel état était son adversaire... sans compter qu'elle ne voulait pas vraiment le tuer... même si elle n'aurait su dire exactement ce qu'elle voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Mar 8 Jan - 17:08

    Des gouttes de sangs s'échappaient de mon avant bras droit, c'était mineur mais la lame d'Alwine avait laissée une belle marque. Forcément, battre ainsi des lames de givre, tous bloquer était difficile même pour moi... Je soupirais doucement en regardant les troncs dans lesquels elle se trouvaient, qui volaient vers le haut après une attaque puissante, ma foi mes rayon d'énergie ne pouvaient pas en traverser un, mais sa lame en balayait plusieurs... Enfin une chance qu'ils ne lui retombaient pas dessus. Elle marmonnait quelques mots avant de faire un rire parfaitement ironique... Je soupirais silencieusement.

    « Tu penses que je vois la vie comme ça, un conte de fées ? Tu es sérieux là ? Tu te complais dans tes propres malheurs comme s'ils te rendaient exceptionnels... Tu crois qu'Aslinn est le seul que j'ai pleuré ? Je n'ai pas vécu autant que toi, soit, mais ma vie a été aussi densément peuplée de pertes que la tienne, Yuuri ! J'ai vécu la vie d'un soldat ! Toute ma vie adulte fut celle d'une guerrière au sein d'une armée en guerre. J'ai perdu tellement de gens ! J'ai perdus des frères et de sœurs d'armes, plus que je ne peux en compter. Des gens que j'appréciais, des gens que j'aimais, des gens que j'avais formé parfois, ou qui avaient été formés avec moi. J'ai perdu des légions de gens, et aussi des personnes bien plus proches ! »

    «  - Aussi peuplé que la mienne ? Qu'est-ce que tu sais de ma vie ? Tu n'as jamais fait que pleurer la tienne. En tant de guerre, les père enterre leurs fils, moi... J'ai enterré tout le monde, des centaines d'amis, leurs parent, leurs enfants encore à peine nourrissons... Et tu oses me parler de peine car tu n'a pas retrouvé ton petit amoureux plus tôt, car des soldats sont morts en tentant de défendre une justice qui n'existe même pas !? Tu me donnes la gerbe... Alwine Azamalon. »

    Et j'étais loin de plaisanter... Rares étaient les gens pouvant dire avoir vu des centaines d'autres mourir en une nuit des pires façons possible, dans un labo... A part sans doute ces derniers, qui à présent peuplaient l'enfer, pour peu que ce mythe soit une vérité et qu'ils aient pu avoir le repos.... Je serrais d'autant plus les poings, prêt à son prochain assaut qui n'allait sûrement pas tarder... Bien que notre combat était pour l'instant entrecoupé d'une joute verbale, ça n'allait sans doute pas durer éternellement.

    « Certains sont morts à cause de moi, de mes erreurs, et je porterai leur mort toute ma vie... Certains ce sont sacrifiés pour moi... Oh, Yuuri Shuurin, c'est toi qui dit que ma vie est un conte de fées ? Ne sais-tu pas qu'entre tous les compagnons d'armes dont j'ai pu pleurer la mort, regretté l'absence, parmi tous les gens dont je me suis senti une responsabilité vis-à-vis de leur mort, tu as été le premier, et certainement celui pour qui la culpabilité fut la plus grandes, l'absence la plus pesante et les larmes les plus nombreuses ? Je t'ai pleuré, je t'ai pleuré plus qu'aucun autre de mes frères d'armes ! Alors ne vient pas me parler d'égoïsme ou de... conte de fées ! »

    «  - Ne tente pas de me faire culpabiliser Vice capitaine Azamalon. Mon sacrifice je ne l'ai pas fait pour toi, mais pour tout mes soldats, car tu as beau dire que je me complais dans mes malheurs, mais MOI j'ai toujours affronté mon destin même dans la mort, sans être accroché aux fantômes du passés aussi nombreux soient-ils, quelqu'un qui vie au nom d'un fantôme d'un amour perdu... Oui tu vis dans un conte de fée et oui... Tu es une égoïste. Pour quelle raison combats-tu ? Pour purger un vil teremundos ? Pour attraper un traître ? Non tu veux tuer un homme qui ne t'as pas dit où était ton amoureux.Je suis las, approche et tues moi au nom de ton amour perdu, petit pigeon rouge. »

    Elle fonçait rapidement sur moi, elle oubliait que j'avais des sens de loups... Aussi rapide soit-elle et même si mes yeux ne pouvaient pas la suivre, le son et l'odorat ne me trompaient pas. Je faisais un salto arrière souriant en la regardant droit dans les yeux, esquivant son coup. Sans mal... Quoi qu'il en soit, elle se recouvrait de son armure de glace, elle savait pourtant qu'elle ne pouvait pas me résister longtemps... Mais c'était sans doute le point culminant, le combat allait faire rage à présent. Elle portais de nombreux coups avec un air confiant, visible malgré toutes ses autres émotions négatives... Elle devait penser que mes gants ne feraient pas le poids face à son épée... C'était une lourde erreur, j'avais renforcé mes gants justement pour combattre des armes pareilles, sans en posséder de mon côté. Pour faire plus simple, mes gants étaient comme deux épée, qui ne tranchaient pas, mais qui étaient solides comme des boucliers occultes. Je lui prouvais d'ailleurs, étant incapable d'esquiver un de ses coup je le bloquais avec mes gants, comme s'il s'agissait de bouclier. Souriant en coin je repoussais sa lame.

    «  Tu pensais vraiment que je n'avais rien prévu pour toi et Lucia ? La rage t'aveugle, actuellement tu es faible, Alwine. »

    Réponse à cela elle gelait le sol, créant sa bien-aimée patinoire pour le reste du combat. Ça n'allait pas me faciliter la tâche, mais ça ne restait qu'un changement de terrain, il fallait juste adapter mes déplacements... Et puis de nous deux, celui qui utilisait le plus son énergie, c'était elle et pas moi, elle finirait à sec bien avant moi, qui avait mon prisme nain en plus de mes capacités. Cela dit ses attaques étaient encore plus rapides, plus que celles du samurai d'ailleurs... Malgré un gros what the fuck devant cette vitesse j'arrivais à éviter les coups... Du moins jusqu'au dernier qui me barrait le buste en diagonal, de façon assez profonde, grinçant même contre mon prisme.. ; Si j'avais un cœur, je serais mort sur le coup.

    «  Et voilà.... Un coup fatal... Enfin normalement... Tu es heureuse ? Tu as techniquement tué l'homme qui ne t'as pas dit où était ton chéri.... Génériquement, ton mentor Yuuri est mort... A présent tu es juste un ennemi, passons aux choses sérieuses... »

    Une lueur se faisait voir derrière ma plaie.. Je venais d'activer au maximum mon prisme, j'allais avoir une endurance illimité durant une heure maximum, bien qu'il fallait mieux que j'évite de le faire, m’arrêter à 50 minutes était plus judicieux. En tout car je lançais un couteau vers elle avec une vivacité monstrueuse, un vrai tir de sniper tant c'était puissant, pouvant même traverser les troncs d'arbres épais comme du beurre.. Elle n'était pas la seul à pouvoir déployer une puissance brute incroyable, la mienne était même sans doute supérieure. Je n'allais pas la laisser souffler plus longtemps.

    Je me ruais vers elle et portais deux coups de poings rapides, visant son menton pour la sonne, voir la tuer si je brisais les os de sa mâchoire de façon à toucher la boite crânienne, puis me servant de sa propre glace, en un battement je tournais sur moi-même portant un surpuissant coupe de pieds visant son genoux gauche, puis dans la continuité je sautais et portais de nouveaux deux coups de pieds circulaires aériens, visant son visage et finalement lançais un couteau, visant un de ses coude pour briser totalement sa capacité à manier son épée aussi rapidement. Je me laissais glisser sur le givre en souriant de façon presque amusée... Tel le Ras, me faire blesser ne me gênait pas... Et mon endurance dépassait de loin celle des humains lambda.

    «  C'est un comble mais au final, je suis sans doute plus proche des teremundos que de vous... » Je prenais alors uen respiration rapide et puissante – Okami Hoeru !! –

    Et crachais un nouveau rayon vers Alwine, le regard neutre... J'étais sérieux et elle devait le comprendre, si elle restait sur mon chemin, j'allais la tuer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Jeu 10 Jan - 2:51

    Les choses allaient de plus en plus loin, sur tous les plans, autant au niveau du combat proprement dit qu'au niveau sentimental. Alwine ne savait pas encore exactement où elle en était, au milieu de tout cela, mais plus ça allait et plus sa résolution se faisait plus encrée, plus ferme, bien qu'elle ne puisse encore dire à quelle fin. Les coups s'enchaînaient naturellement, et les mots coulaient presque de sa bouche, les uns comme les autres recevant leurs réponses.

    « Aussi peuplé que la mienne ? Qu'est-ce que tu sais de ma vie ? Tu n'as jamais fait que pleurer la tienne. En tant de guerre, les père enterre leurs fils, moi... J'ai enterré tout le monde, des centaines d'amis, leurs parent, leurs enfants encore à peine nourrissons... Et tu oses me parler de peine car tu n'a pas retrouvé ton petit amoureux plus tôt, car des soldats sont morts en tentant de défendre une justice qui n'existe même pas !? Tu me donnes la gerbe... Alwine Azamalon. »


    Alwine serra les dents en entendant cela, resserrant sa main sur sa lame. Non pas à cause de la dernière phrase, qui lui passait largement au-dessus de là tête au point où ils en étaient arrivés, mais bien à cause de ce qu'il osait dire... des soldats morts pour une justice qui n'existait pas... Pour Alwine, cela sonnait comme s'il dénigrait la mort de tous ces gens, comme si leur fait que leur cause soit contestable, comme si les mauvaises actions de leurs chefs rendait moins haute la mort de ces gens qui, eux, c'étaient battu avec la conviction de servir une cause juste... vraie ou non, c'était en tous cas ce qu'elle ressentait, et cela ne lui plaisait absolument pas, c'était le moins que l'on pouvait dire. Elle ne savait pas ce qu'il avait traversé, ces histoires de nourrissons et de parents morts dont il lui parlait pour la première fois, mais cela, c'était seulement parce que lui n'avait pas voulu s'ouvrir à elle. Ce n'était pas elle qui était fermé à lui, qui aurait été trop préoccupée par ses propres larmes pour l'écouter, mais bien lui qui avait gardé scellé en lui toutes ces peines du passé, refusant d'en laisser rien paraître... sauf maintenant, bien trop tard pour qu'elle puisse l'aider, alors qu'elle n'aurait pourtant demandé que cela, au cours de toutes ces années... mais en tous cas, cela ne lui permettait pas de telles paroles, aux yeux de la belle brune.

    « Ne tente pas de me faire culpabiliser Vice capitaine Azamalon. Mon sacrifice je ne l'ai pas fait pour toi, mais pour tout mes soldats, car tu as beau dire que je me complais dans mes malheurs, mais MOI j'ai toujours affronté mon destin même dans la mort, sans être accroché aux fantômes du passés aussi nombreux soient-ils, quelqu'un qui vie au nom d'un fantôme d'un amour perdu... Oui tu vis dans un conte de fée et oui... Tu es une égoïste. Pour quelle raison combats-tu ? Pour purger un vil teremundos ? Pour attraper un traître ? Non tu veux tuer un homme qui ne t'as pas dit où était ton amoureux. Je suis las, approche et tues moi au nom de ton amour perdu, petit pigeon rouge. »

    Il lui semblait si... arrogant. Elle trouvait presque qu'il prenait cela comme un concours de qui avait eut les plus grandes peines. Mais, pensait-elle, ce n'était pas parce que lui avait vécu bien pire qu'elle que ses propres peines, ses propres deuils et ses propres chagrins n'étaient pas moins vrais, y compris celui qu'elle avait eut pour lui. Et ce n'était pas pour cela non plus que toutes ces soirées qu'elle voyait maintenant comme mensongères, aillant l'impression qu'il n'avait jamais été véritablement sincère dans ses paroles de réconforts et étant, de plus, resté totalement fermé au réconfort qu'elle-même n'aurait demandé qu'à lui accorder.

    Néanmoins, au milieu de tout cela, il avait dit quelque chose qui la troubla, alors même qu'elle l'attaquait. Pourquoi se battait-elle au juste ? Elle ne parvenait pas vraiment à le déterminer... Mais elle laissa cela de côté, se concentrant sur son attaque, se disant qu'elle aurait le temps de le déterminer plus tard. Cela dit, elle était sûre d'une chose : contrairement à ce qu'il semblait croire, ou en tous cas à ce qu'il affirmait, elle ne voulait pas le tuer... même si elle ne parvenait pas à déterminer exactement ce qu'elle voulait au juste. En attendant, il réussi à éviter ses coups... ou bien à les parer, ce dont il ne tarda pas à se venter, avec un petit sourire en coin.

    « Tu pensais vraiment que je n'avais rien prévu pour toi et Lucia ? La rage t'aveugle, actuellement tu es faible, Alwine. »

    Oh, elle n'avait pas cru qu'elle allait le découper en petits cubes comme ça sans qu'il réagisse... elle se doutait bien qu'il devait avoir prévu quelque chose contre ses anciennes élèves avant de trahir la Corporation, car il les connaissait assez pour savoir que les deux ou au moins une des deux se lancerait à sa poursuite... et s'il pensait qu'elle, de son côté, avait pensé le vaincre si facilement, c'était lui qui la mésestimait, alors. Simplement, son arme démoniaque restait de loin sa meilleure option, surtout contre un combattant aussi performant que lui. Ça et... quelques autres petits tours. Des tours qu'elle ne tarda pas à utiliser, pour un résultat bien plus probant cette fois, même si elle fut obligée de s'écarter ensuite, histoire de reprendre son souffle. Elle avait donné beaucoup d'énergie, mais cela lui avait permis d'infliger une belle blessure à son adversaire. Une blessure qui aurait pu être fatale à bien des gens, et qui, même en cas de survie, aurait probablement empêcher la plupart des autres de combattre... mais bien entendu, Yuuri n'était pas la plupart des gens, ni même la plupart des exceptions, il était encore au-dessus de ça...

    « Et voilà.... Un coup fatal... Enfin normalement... Tu es heureuse ? Tu as techniquement tué l'homme qui ne t'as pas dit où était ton chéri.... Génériquement, ton mentor Yuuri est mort... A présent tu es juste un ennemi, passons aux choses sérieuses... »

    Une nouvelle fois, Alwine serra les dents sans répondre, goûtant comme une ironie amère dans ses propos – véritable ou non, une fois encore – et préférant plutôt se tenir sur ses gardes, profitant du temps où il parlait pour s'injecter une nouvelle dose d'auto-dopant... plus qu'une de ce genre et elle aurait atteint le seuil dangereux, mais elle allait en avoir besoin étant donné qu'elle allait devoir souffler encore un peu, après sa petite poussée de puissance quelques instants plus tôt, et que son ancien mentor n'allait sûrement pas lui en laisser le temps. Moralité, elle allait essayer de se reposer sur les dopants, quitte à devoir franchir le seuil et l'assumer plus tard. Enfin, on y était pas encore. Pour l'heure, Yuuri relançait le combat, en lui lançant un de ses couteaux avec une vitesse et une force prodigieuse. Heureusement, elle se tenait sur ses gardes, pensant bien qu'il allait ré-ouvrir en beauté puisqu'elle lui avait « offert », si l'on pouvait dire, une occasion en or en faisant une pause si importante, et para d'un rapidement mouvement de son arme démoniaque, gardée prêt de son corps. Cela dit, la manœuvre n'avait été possible que parce qu'elle se tenait sur ses gardes, prête à tout, et que c'était l'attaque d'ouverture, donc qu'elle pouvait disposer de toute son attention sur cela. Hors de ce contexte, elle venait d'avoir confirmation que ses couteaux risquaient d'être très, très dangereux, maintenant qu'ils ne viseraient plus ses vêtements mais directement son corps...

    Son prisme était activé, et ça se voyait. Il fondit sur elle, lui portant deux coups de poings à la tête. Elle réussi à éviter le premier, mais pas totalement le second, qui la frappa au coin du menton, avec une force légèrement atténuée par le changement d'angle, la sonnant quelque peu. Heureusement, ses réflexes prirent le dessus, et elle para les deux assauts suivants en collant sa lame contre elle, sur un côté, encaissant avec elle d'abord le coup au genou, puis, en pivotant sur elle-même, l'assaut à sa tête. Une nouvelle fois, la belle se réjouit du fait que sa lame puisse protéger totalement un de ses côtés. Mais elle n'eut pas le temps de réagir efficacement au couteau, à peine d'écarter brusquement son bras. Malheureusement, elle avait ce faisant bougé du mauvais côté, et le couteau passa le long de son flanc, y traçant un long sillon sanglant qui lui fit pousser un cri de douleur. Et ce n'était pas encore fini.

    « C'est un comble mais au final, je suis sans doute plus proche des teremundos que de vous... » – Okami Hoeru !! –

    Une nouvelle fois son rayon, de face... redoutable. Il ne jouait décidément plus, si elle avait eut le moindre doute il aurait maintenant été dissipé. Néanmoins elle avait trouvé une bonne parade la dernière fois, et elle la réutilisa, n'aillant rien d'autre en stock de toute façon : se laissant glisser sur la glace, elle tomba au sol, laissant le tir passer au-dessus d'elle. Sauf que cette fois, le sol n'était plus un simple tapis forestier, et qu'elle allait donc pouvoir contre-attaquer directement...

    « Pieux de glace ! Canne de glace ! »

    Le nom de sa seconde technique était certes ridicule, mais elle n'avait pas vu quel autre nom donner à sa création de glace, pour le coup. Alors qu'une série de pieux sortaient du sol juste sous les pieds de Yuuri, avec pour but très clair de lui infliger de belles blessures, une sorte de « canne », donc, « poussa » directement sous l'une des mains d'Alwine, l'aidant à se remettre directement debout sur cette surface glissante. Cette contre-attaque rapide n'avait pas dû être très dangereuse pour son ancien professeur, mais cela lui avait au moins permis de se rétablir debout... restait à enchaîner.

    « Tu peux sembler si arrogant quand tu t'y met... J'ai toujours été prête à t'écouter, c'est toi qui a choisi de ne rien confier, toi qui garde égoïstement tes propres blessures, pas moi. Mais même au-delà de ça, tu crois que parce que tu as vécu des choses terribles les morts et les chagrins qui pèsent sur les autres leur font moins mal ? C'est pas un fichu concours de qui a eut la vie la plus merdique je te signal ! Et même si la cause des soldats que j'ai pleuré n'était pas « juste », à tes yeux, ils étaient pour la plupart convaincu de ce battre pour la justice, eux... Même si les hautes sphères de la Corporation sont entachées, le soucis de justice des simples soldats est bien réel, et pour moi la valeur de leur mort ne change donc en rien ! »

    Avec un grognement, la belle posa la main sur son flanc, gelant sa plaie pour éviter de perdre trop de sang, avant de glisser à nouveau vers lui. Prisme ou pas, gants protecteurs ou pas, son arme restant dangereuse vu le niveau de maîtrise qu'elle en avait, et surtout la dangerosité de l'épée en elle-même. Bien qu'elle reste d'un niveau inférieur au prisme, justement, c'était, une fois encore, le meilleur atout et l'objet le plus dangereux dont elle disposait. Elle n'allait pas investir trop de pouvoir occulte, mais bien la jouer avec plus de subtilité, histoire de maintenir son énergie sur le long terme et de pouvoir se refaire en puisant dans ses réserves. Elle savait que face à Yuuri, il lui faudrait se réserver et agir au bon moment, car sur l'endurance pure elle ne pourrait certainement pas tenir la distance, et qu'il serait bien capable de la prendre au dépourvu, lui aussi. Elle lança donc une attaque à l'épée, une nouvelle fois, soutenue seulement par ses auto-dopants ainsi que les pouvoirs de force naturellement présents sur sa lame, bien qu'ils lui permettent surtout de la manier sans peine, tout en gardant le bénéfice de son poids. Elle porta un premier coup rapide au flanc gauche, avant de viser le genou droit, en diagonale descendante. S'en suivirent plusieurs autres coups, visant ses bras, sa tête, son cou et son ventre, la double aura de lumière et de ténèbres entourant toujours la dangereuse lame. Mais cela n'allait pas s'arrêter là.

    « Pieux de glace, vitesse supérieur ! »

    Usant de sa création de glace, Alwine se mit à créer des pieux sous les pieds de Yuuri, en même temps qu'elle attaquait au corps-à-corps, surgissant juste en-dessous des pieds en question, ou alors juste derrière ou sur les côtés, de façon à ses ficher dans ses jambes principalement. Alwine, elle, glissait facilement entre eux, puisqu'elle savait où ils allaient apparaître, et maîtrisait parfaitement sa glissade. Elle continua ainsi, donnant toute sa vitesse, bien que sans utiliser d'art pour le moment, jusqu'à ce que soudainement elle se recule... pour pouvoir ré-avancer aussitôt, portant cette fois un coup d'estoc, visant directement le ventre de son ancien professeur. Directement à la suite, elle tapa du pieds sur le sol gelé, propageant une onde dans toute sa patinoire.

    « Projection de glace ! »

    Tous les pieux qu'elle avait créés au cours des instants précédents se détachèrent et fondirent sur lui, alors qu'elle se reculait une nouvelle fois en glissant pour échapper à sa propre attaque. Elle en profita pour reprendre son souffle, commençant à bien récupérer de sa dernière vague d'attaque, grâce à ces techniques de glace de base qui ne lui demandaient pas beaucoup d'efforts... même si elle doutait que cela suffise pour faire de gros dommages à Yuuri, mais bon, parfois les vieux tours restaient encore les plus efficaces !

    « Et laisse moi te dire que tu as tords, je ne veux pas te tuer, seulement te ramener et te foutre en prison, pour te laisser réfléchir à tout ce que tu as fais ! Heureusement, si la trahison et le mensonge ne sont pas punissables vis-à-vis de quelqu'un qui t'as toujours vu comme un ami, ils le sont vis-à-vis de la Corporation, et illusoire ou pas je vais m'assurer que tu connaisses sa justice ! »


    Elle n'était pas sûr que cela la satisfasse pleinement, mais c'était la solution la plus proche de ses aspirations, en tous cas. Elle ne voulait pas sa mort, mais ce pour quoi elle était venu le trouver à l'origine était toujours vrai, au-delà de leurs affaires personnelles. Cela au moins, elle pouvait s'y accrocher, comme à un socle solide dans cette tourmente, d'autant que oui, elle considérait que la trahison plus personnelle envers elle-même, par tous ces secrets gardés, ce cœur qu'il avait gardé fermé, qu'il ait été de chaire et de sang ou de pierre et de magie, et enfin ces mensonges, ces terribles mensonges, toutes ces nuits où il l'avait si faussement réconfortée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Jeu 10 Jan - 17:56

    Le combat prenait en ampleur, cependant Alwine ne pouvait pas tenir indéfiniment en déployant autant de puissance occulte, alors que de mon côté j'étais en consommation réduite, toute ma puissance étant passivement donnée par mon prismes, mon junkan et mon expérience au combat... Cependant la belle s'était grandement améliorée et affinée au fils des années et des batailles, à part mon couteau, qui n'avait juste éraflée, rien ne l'avait touchée réellement. Elle était au sol, mais ce n'était pas pour ça qu'elle cessait d'attaquer, je la connaissais dans une tel situation elle...

    « Pieux de glace ! Canne de glace ! »

    Comme je le pensais... Je bondissais pour esquiver la sortie des pieux, cette technique ressemblait bien à ce que faisait Alwine, lorsqu'elle usait de la patinoire elle finissait toujours par l'utiliser. J'attérisais sur le pointe d'un des pieux, m'y tenant façon ninja, bras croisée cheveux dans le v-- Ah non y'a pas de vent, enfin bref vous voyez l'image... Je regardais Alwine qui s'était rapidement remise debout soupirant doucement, elle ne voulait pas rester à terre qu'on en finisse ?

    « Tu peux sembler si arrogant quand tu t'y met... J'ai toujours été prête à t'écouter, c'est toi qui a choisi de ne rien confier, toi qui garde égoïstement tes propres blessures, pas moi. Mais même au-delà de ça, tu crois que parce que tu as vécu des choses terribles les morts et les chagrins qui pèsent sur les autres leur font moins mal ? C'est pas un fichu concours de qui a eut la vie la plus merdique je te signal ! Et même si la cause des soldats que j'ai pleuré n'était pas « juste », à tes yeux, ils étaient pour la plupart convaincu de ce battre pour la justice, eux... Même si les hautes sphères de la Corporation sont entachées, le soucis de justice des simples soldats est bien réel, et pour moi la valeur de leur mort ne change donc en rien ! »

    « - Dans ce cas, vice-capitaine Azamalon, réfléchis à ça, dans quel but exterminer les teremundos, si la Blitzness est comme eux, cannibalisme en moins ? Quelle différence y a-t-il entre des monstres qui tuent pour apaiser leur faim, et d'autres monstres qui tuent et même PIRE pour apaiser leur folie ? Pourquoi crois-tu que cette guerre continue ? Car elle apporte des avantages, les soldats ne meurent pas pour apporter la paix même s'ils le veulent, ils alimentent les troupes ennemis... Il permettent de faire tourner l'économie des armes, de renforcer la dépendance de la société envers la Blitzness... UNE BLITZNESS QUI N'A PAS HÉSITÉ UNE SECONDE A VOLER LA VIE D'UN PUTAIN DE GAMIN ! EN QUOI SONT-ILS MEILLEURS QUE TEREMUNDIS ?! »

    Pendant que je parlais elle se givrait la plaie pour l’atténuer.. ; Bien que cela n'allait pas lui rendre le sang perdu. J'étais un peu dans le même cas cela dit, mais bon. Elle ne tardait pas à me porter un premier coup que j'esquivais avec un salto avant tout en quittant mon perchoir et passant derrière elle, manquant de glisser cela-dit, cette glace commençait à me casser les couilles, d'autant que son prochain coup arrivait, un coup que je bloquais avec mon poings tendu vers le bas, mon gant et ma force et défense toutes deux bien au-dessus de la moyenne. Quoi qu'il en soit j'évitais ses attaques comme je pouvais, jusqu'à ce qu'elle joue encore avec des pieux se mouvoir en esquivant tout devenait difficile et finalement son épée entaillait moyennement l'un de mes avants-bras alors qu'un pieu m'entaillait à la cuisse gauche.

    Soudain alors que je ne m'y attendais plus, son assaut cessait le dernier coup, celui d'estoc, étant facile à esquiver cependant... Elle tapait du pieds pour envoyer tout ses pieux vers moi, le coup d'estoc devait juste me garder à distance hein.. ; Usant toute ma vitesse et agilité de loup je fonçais derrière les arbres, qui étaient bien trop solide pour être éclaté par de simples pieux de glaces, puisque mes rayon d'énergies ne pouvaient pas les détruite. Je me retrouvé adossé à un tronc debout laissant mon prime se reposer pour gagner quelques secondes ou minutes précieuses.


    « Et laisse moi te dire que tu as tords, je ne veux pas te tuer, seulement te ramener et te foutre en prison, pour te laisser réfléchir à tout ce que tu as fais ! Heureusement, si la trahison et le mensonge ne sont pas punissables vis-à-vis de quelqu'un qui t'as toujours vu comme un ami, ils le sont vis-à-vis de la Corporation, et illusoire ou pas je vais m'assurer que tu connaisses sa justice ! »

    « - C'est toi qui devient arrogante, Alwine. Qui crois-tu qui ai formé tout les élites de la section I et qui ai été lieutenant du plus fort de ses capitaines ? Tu arrives trente ans trop tôt pour me parler de soumissions par la force et la justice, gamine.  »

    Je ne l'avais pas appelé comme ça depuis un moment. Enfin.. ? Je me redressais et rompais la fusion avec mon loup, lui soufflant quelques mots à l'oreille. L'instant d'après, je rassemblais de l'énergie occulte sur mon poing frappant l'arbre et le soufflant tout en soulevant une grande quantité de poussière. Je me ruais vers Alwine et portais des coups rapides vers le visage, pour la forcer à se protéger, avec l'onde de choc et la fumée elle ne devais pas encore avoir vue que j'étais séparé d'Enuma... Ce dernier arrivait d'ailleurs dans l'angle mort d'Alwine et crachait un puissant rayon comme je le faisais tantôt tandis que l'un de mes poings brillait de rouge.

    – WAHOUUUUUUUUUUUUU –

    « - Tombes au sol et tu es morte, Alwine.  »
    – Aka tori umekigoe –

    Qu'elle tombe au sol ou pas, au moment où le rayon arrivait, je frappais avec une puissance monstre, fendant le vent sous mon attaque... Oui une attaque conjointe avec moi et mon loup. Dans la jungle c'était Enuma qui avait l'avantage sur tout le monde... Ce dernier après avoir attaqué fonçait vers moi et fusionnait de nouveau, pour se protéger des représailles possible alors que je me reculais de quelques pas, le regard froid.

    « Tu te bats pour une justices pré-faite, à la recherche de gloire et de paix. Pour ma part je me bats pour ma propre justice, celle qui ne finit pas par envoyer un gamin se faire charcuter 'pour la science' alors, laquelle de nos deux justice a le plus de poids ? La mienne est aveugle et égoïste, la tienne pourrie et corrompue... Tu ne vaincras pas aujourd'hui ; princesse. »

    Lançais-je finalement alors que des bruit d'arbres et de roches qui tombaient, résonnaient encore comme après un puissant tire de missile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Lun 14 Jan - 22:28

    La joute continuait donc, aussi bien de manière physique qu'oral. Physiquement, Yuuri, qui connaissait bien ses attaques de glace depuis le sol, avait sauté sur l'un des pieux, se mettant ainsi à l'abri des autres pieux. C'était malin, mais elle n'en attendait pas moins de lui, après tout, c'était son ancien mentor, et un combattant de très haut niveau. Quand au plan oral, il s'y défendait tout aussi bien, ne restait bien entendu pas muet devant ce qu'elle lui disait.

    « Dans ce cas, vice-capitaine Azamalon, réfléchis à ça, dans quel but exterminer les teremundos, si la Blitzness est comme eux, cannibalisme en moins ? Quelle différence y a-t-il entre des monstres qui tuent pour apaiser leur faim, et d'autres monstres qui tuent et même PIRE pour apaiser leur folie ? Pourquoi crois-tu que cette guerre continue ? Car elle apporte des avantages, les soldats ne meurent pas pour apporter la paix même s'ils le veulent, ils alimentent les troupes ennemis... Il permettent de faire tourner l'économie des armes, de renforcer la dépendance de la société envers la Blitzness... UNE BLITZNESS QUI N'A PAS HÉSITÉ UNE SECONDE A VOLER LA VIE D'UN PUTAIN DE GAMIN ! EN QUOI SONT-ILS MEILLEURS QUE TEREMUNDIS ?! »

    Le dernier argument porta droit au cœur, faisant brièvement serrer les poings à la belle brune. Néanmoins, elle n'interrompit pas son assaut, ne le modifia pas. Elle avait repris le contrôle sur ses émotions, et comptait bien le garder. Ce qu'il disait... oui, ce n'était pas rien, il y avait sans doute des choses à en tirer, même si elle ne partagerait certainement pas ses conclusions et la voix qu'il dessinait avec les éléments qu'il possédait et qu'il lui transmettait maintenant, au moins en parti. Cela dit, elle ne considérait pas non plus que c'était maintenant qu'il fallait y réfléchir, pas maintenant qu'il convenait de tirer tout cela au clair. Elle avait parfois vu des manquements dans la Corporation, et avait toujours tenté de les corriger. Maintenant, des choses bien plus graves étaient posées, mais elle devrait attendre pour savoir ce qu'il en était. Pour le moment, c'était l'heure du combat entre elle et celui qu'elle avait toujours considéré comme son ami, un combat où elle réussi à le blesser plusieurs fois, avant qu'il n'utilise les arbres pour parer sa dernière attaque, les larges et solides tronc se retrouvant criblés d'éclats de glace mais tenant bon, protégeant ainsi le traître à la Blitzness aussi efficacement qu'un véritable bouclier.

    « C'est toi qui devient arrogante, Alwine. Qui crois-tu qui ai formé tout les élites de la section I et qui ai été lieutenant du plus fort de ses capitaines ? Tu arrives trente ans trop tôt pour me parler de soumissions par la force et la justice, gamine. »

    Il était plus expérimenté qu'elle, ça c'était sur et certain, mais elle avait rattrapé en force bien des soldats plus âgés qu'elle, et aujourd'hui elle considérait qu'elle était à peu près au même niveau que son ancien professeur. Elle pensait qu'elle avait très certainement une chance de le battre, et en tous cas elle comptait bien tenter de le faire, avec tout son cœur et toute son âme ! Mais par contre, ce ne serait pas une tâche aisée, voilà qui était sûr et certain, comme ne tarda d'ailleurs pas à le lui rappeler une nouvelle fois le jeune homme. Il frappa fortement un des arbres qui, déjà endommagé, s'abattit sur le côté dans un immense nuage de poussière... dont il sortit pour lui porter une série de coup. La belle utilisa son arme démoniaque en garde très rapprochée, comme Akechi lui avait appris, réussissant à parer ou dévier tous les coups avec le plat de sa lame gelée, bien que ce soit non sans mal. Cet assaut n'était toutefois qu'un début, en fait seulement une distraction destinée à placer un combo bien plus dangereux.

    – WAHOUUUUUUUUUUUUU –

    « Tombes au sol et tu es morte, Alwine. »

    – Aka tori umekigoe –

    Voilà qui était très, très mauvais... Yuuri s'était détaché d'Enuma sans qu'elle le voit, et maintenant ils la prenaient en tenaille avec deux attaques très puissantes. Alwine avait déjà pu les voir toutes les deux à l’œuvre, et elle ne tergiversa pas, réagissant aussi vite que possible. Heureusement, elle avait déjà activée sa vitesse au second niveau, ce qui, avait l’appui de ses auto-dopants, lui permis de réagir juste assez vite, surtout qu'elle ne disposait que d'une minuscule marge de manœuvre. Elle utilisa donc son déplacement ultra-rapide pour bouger très rapidement sur le côté, en le dopant un peu avec son art de vitesse au troisième niveau - pour relâcher totalement ses arts de vitesse une fois cela fait - tout en matérialisant une protection en hâte, comme plus tôt lors de ce combat... décidément, voilà un point qui n'allait pas !

    « Bouclier de Lumière ! Création de Glace Éternelle ! »

    Exactement le même enchaînement protecteur, le plus élémentaire : un bouclier de sa glace la plus dure, combiné à un bouclier lumineux. Son esquive avait servit à éviter le coup de Yuuri en se déportant rapidement sur le côté, l'onde d'air la frôlant tant elle restait proche, mais cela ne lui avait donné qu'un instant de plus sur le rayon, car elle n'avait pas pu en même temps s'écarter de sa trajectoire. Sa protection se matérialisa juste à temps, lui laissant un battement de cœur pour interposer son arme entre elle et le choc. Son bouclier hâtif ne réussi bien entendu pas à parer totalement le rayon, juste à lui faire perdre un peu en puissance. Il vint ensuite percuter Croc de l'Hiver et projeta sa propriétaire contre un autre arbre qui, déjà fragilisé au part avant lui aussi, craqua et tomba sur le côté, épargnant de peu à Alwine le sort peu enviable de se faire ensevelir dessous. La jeune femme était néanmoins bien amochée, le combo brillant aillant été dévastateur.

    « Tu te bats pour une justices pré-faite, à la recherche de gloire et de paix. Pour ma part je me bats pour ma propre justice, celle qui ne finit pas par envoyer un gamin se faire charcuter 'pour la science' alors, laquelle de nos deux justice a le plus de poids ? La mienne est aveugle et égoïste, la tienne pourrie et corrompue... Tu ne vaincras pas aujourd'hui ; princesse. »


    Alwine ne répondit pas tout de suite, se redressant en s'appuyant sur sa lame. Son corps était très douloureux en plusieurs endroits, et elle avait probablement une ou deux côtes de cassées – méchamment fêlées avec de la chance, mais elle n'y croyait pas trop – à en juger par la douleur particulière qui en émanait. Néanmoins, elle en avait vu d'autres. Elle avait été jusqu'au bout de ses possibilités plusieurs fois, et s'il le fallait elle recommencerait. Écartant la douleur de son esprit, elle s'injecta une dernière dose d'auto-dopants, atteignant cette fois si définitivement la limite dangereuse, au-delà de laquelle les effets secondaires après le combat se feraient bien sentir...

    « La Blitzness n'est sûrement pas exempte de fautes en effet... et je te remercie de me l'avoir montré aujourd'hui... mais personnellement je pense qu'à terme je préférerai encore tenter de changer les choses... plutôt que de rejeter totalement un système pour quelques éléments corrompus dans les hautes sphères, en préférant laisser les Teremundos dévorer les gens. Je ne ferai pas la différence entre les Teremundos et les humains voulant commettre des atrocités, qu'ils soient de la Corporation ou d'ailleurs, tu me connais assez pour le savoir. Et je n'aurai pas non plus de pitié pour un traître qui avoue que sa « justice » est purement égoïste ! »

    La respiration d'Alwine, d'abord laborieuse, et la forçant à faire des pauses dans ses paroles, s'était peu à peu stabilisée. Sur son visage, les émotions violentes avaient fait place à un air beaucoup plus professionnel, même si dans ses yeux révolus dansaient toujours la chagrin, la douleur et une petite pointe de colère, bien qu'en moindre quantité. Elle allait le vaincre et l'arrêter non en tant qu'amie blessée mais en tant que Lieutenante de la Blitzness Corporation, même si elle devait tout donner pour cela. Il lui fallait encore un peu de temps avant d'utiliser ses pleins pouvoirs, toutefois, si elle voulait espérer tenir assez longtemps pour en venir à bout, aussi allait-elle encore devoir faire preuve d'ingéniosité... tout en essayant de continuer à survivre face à ses attaques !

    « Invocation du Monstre des Glaces, Niveau Deux ! »

    C'était une technique qu'elle utilisait très rarement, et qu'elle n'avait jamais déployée en présence de Yuuri, l'aillant apprise avec Lucia-Sama après la Bataille de Las Fantas. Il s'agissait d'invoquer rapidement un loup des neiges, féroce et prêt à attaquer sa cible, dans ce cas précis Yuuri. Elle n'espérait toutefois pas que la créature en vienne a bout, loin de là, mais elle devrait l'occuper quelques instants. Alwine en profita pour se déplacer sur le côté – laissant son épée plantée dans le sol, sachant qu'elle pouvait la faire revenir n'importe quand – avant de faire appel à une autre technique qu'elle utilisait rarement en combat, mais qui ici semblait appropriée.

    « Sphères Givrantes ! »

    Elle créa à la suite plusieurs sphères de froid entre ses mains, les projetant rapidement vers son ancien mentor. Chacune d'entre elle avait une trajectoire différente, mais toutes visaient très explicitement le jeune homme. Le pouvoir du givre directement utilisé, c'était une tactique qu'elle utilisait rarement, mais elle espérait bien grâce à cela réussir à surprendre un peu plus son adversaire. De plus, le monstre qu'elle avait invoqué, s'il était encore en vie, était résistant à l'élément de glace, donc aussi à cette attaque. Un assaut direct pour une salve d'attaques à distance de la part de la belle brune, de quoi mettre en difficulté Yuuri, avec de la chance, d'autant que si son corps se faisait geler il ferait peut-être moins le malin... en tous cas cela valait la peine d'être tenté, dans un combat aussi intense que celui-ci. Si les circonstances n'avaient pas été ce qu'elles étaient, elle aurait follement apprécier cette confrontation, mais malheureusement les circonstances en question n'allaient certainement pas s'effacer pour son seul plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Mer 16 Jan - 18:17

    Alwine était forte, je le savais, après tout j'étais celui qui l'avait formé et vue grandir... La voir ainsi torturée était difficile pour moi... Mais c'était sans doute mieux que j'arbore le masque du vil traître sans émotions, se fichant complètement des autres, si j'étais trop bon, elle n'en serait que plus blessée... En parlant de blessure, elle avait gérée mes attaques avec brio, malgré que le rayon d'Enuma l'envoyait dans le décors la blessant sans doute lourdement, vu la difficulté qu'elle avait pour se relever.

    « La Blitzness n'est sûrement pas exempte de fautes en effet... et je te remercie de me l'avoir montré aujourd'hui... mais personnellement je pense qu'à terme je préférerai encore tenter de changer les choses... plutôt que de rejeter totalement un système pour quelques éléments corrompus dans les hautes sphères, en préférant laisser les Teremundos dévorer les gens. Je ne ferai pas la différence entre les Teremundos et les humains voulant commettre des atrocités, qu'ils soient de la Corporation ou d'ailleurs, tu me connais assez pour le savoir. Et je n'aurai pas non plus de pitié pour un traître qui avoue que sa « justice » est purement égoïste ! »

    « - Ouais, je suis un traître, j'ai succombé et vous ai tous trahis, si je le pouvais, j'aurais déjà pactisé avec le diable. Allez Alwine, fais ton travail, tues-moi, si tu penses en avoir les tripes. »

    Elle semblait cependant déjà à ses limites, que pouvait-elle faire ? Soudain elle usait d'une technique que je n'avais jamais vu... Elle comptait exploiter la surprise ? Dommage pour elle, les loups de glaces ne m'étaient pas inconnus. La créature se ruait sur moi, me forçant à bondir ici et là pour éviter ses crocs, cependant, j'entendais Alwine se déplacer et de léger crépitments, visiblement les choses allaient se montrer moins amusantes.. ; En effet des sphères de givres se ruaient vers moi... Je n'avais qu'une option. Je laissais le loup planter ses crocs dans mes bras et lui attraper sa queue avec mon autre main avant de me tourner vers les sphères. J'allais me servir de son invocation comme bouclier. Résulta le loup devint un glaçon, mais mon bras fut touchée par la glaciation... Je portais un puissant coup de pied sur le bloc, l'envoyant tel un boulet de canon vers la dame de glace.

    « Des techniques pour me diminuer hein... Tu te sers enfin de ton cerveau et plus de te seins, Alwine Azamalon ?»

    Le givre sur mon bras était gênant, mais pas assez présent pour m'empêche de le bouger, merci à son invocation pour ça. Je me doutais bien de ce qu'elle allait faire, sans doute attendre le moment propice pour faire apparaître son épée et porter un coup rapidement en activant sa vitesse, par surprise, rendant une esquive parfaitement impossible... Je souriais avant de sortir des couteaux de lancers, aux nombres de 6, que j'envoyais avec force vers elle, sous forme d'éventail, c'est à dire de gauche à droite, empêchant tout mouvement latéral en guise d'esquive. Mais je n'allais pas en finir là, m'adaptant à ses mouvements je lançais encore des lames.

    – Hanabira Setsudan Sen –

    Je lançais un très grand nombre de couteaux vers elle, dans une déferlante, m'adaptant à ses mouvement pour continuer de harceler... Avec la force des projectiles, même elle, ne pourrait pas les stopper à l'infinis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Mer 23 Jan - 2:46

    Alwine n'avait pas réglé tous ses doutes, et encore moins toutes ses questions, mais au moins elle les avait mis de côté pour l'instant, se concentrant sur sa tâche présente, en lui donnant avant tout son importance tangible, professionnelle. Une fois que Yuuri serait en prison, elle aurait tout le temps de s'occuper du reste, après tout.

    « Ouais, je suis un traître, j'ai succombé et vous ai tous trahis, si je le pouvais, j'aurais déjà pactisé avec le diable. Allez Alwine, fais ton travail, tues-moi, si tu penses en avoir les tripes. »


    Oh non, elle n'allait pas le tuer, simplement l'emprisonner, sans faire attention à ses exagérations. Elle savait qu'il n'était pas maléfique à ce point, mais cela n'excusait pas pour autant ses actes. Cela dit, ils avaient déjà livrés chacun leurs arguments, et elle ne prit pas la peine de lui répondre, enchaînant directement son attaque en deux temps, d'abord le loup des glaces, ensuite les sphères givrantes. Son ancien mentor semblait assez bien gérer la bête des étendues glacées, mais cela n'étonnait pas vraiment Alwine, après tout il était un vétéran, il en avait vu d'autres, et peut-être même déjà affronté ce genre de bestioles. Elle n'espérait d'ailleurs pas que le monstre le tue, juste qu'il l'occupe et l'empêche de réagir efficacement. Malheureusement, même cela ne fut pas tout à fait possible, car Yuuri se laissa intentionnellement blessé par la créature pour pouvoir ensuite l'utiliser comme bouclier et la projeter sur la Lieutenante, qui esquiva d'un bond sur le côté, le bloc de glace ainsi formé éclatant contre un arbre. Son allié était donc définitivement mort, mais il avait infligé une belle blessure à son adversaire, qui en plus avait tout de même subit quelques dégâts dus au gel, ce qui était toujours bon à prendre même si elle en avait espérés plus.

    « Des techniques pour me diminuer hein... Tu te sers enfin de ton cerveau et plus de te seins, Alwine Azamalon ?»

    Une fois encore, la belle brune ne releva pas, restant plutôt concentrée sur le combat. De son côté, elle considérait que cela faisait déjà un moment qu'elle se servait de son cerveau, et les multiples blessures qu'il portait en était la preuve à ses yeux, même si d'un autre côté elle était pas mal amochée elle-même également, il fallait bien l'avouer. Enfin, quoi qu'il en soit la contre-offensive venait déjà, sous la forme de six couteaux lancés en arc de cercle. Le but lui semblait clairement être de la faire sauter en l'air, et elle choisi donc une autre voie, créant un bouclier de lumière qui arrêta la lame venant droit sur elle. Malheureusement, ce n'était que le début, l'attaque suivante, s'il était toujours à base de couteaux, étant bien plus redoutable encore.

    – Hanabira Setsudan Sen –

    Cette fois, Alwine ne chercha pas à créer un bouclier capable de tout arrêter, convaincue de toute façon que ce ne serait pas possible. Elle passa derrière un tronc d'arbre encore intact, mais même le tronc résistant ne stoppa que quelques tirs avant de se faire traverser, un couteau la prenant par surprise et lui entaillant la cuisse. Avec un cri, elle se mit en mouvement, évitant le plus de couteaux possible et passant derrière les arbres autant que possible, créant également des protections de glace de temps en temps pour dévier une lame. Au final, elle récolta plusieurs blessures, saignant de plusieurs plaies et aillant même une couteau fiché dans le bras gauche et un autre dans le gras de la jambe. Alors que la technique prenait fin, la Dame de Glace les retira rapidement, gelant aussitôt les deux plaies, puis les autres. Son corps était presque entièrement couvert de givre, et elle compléta cela en créant une armure de glace légère, tant qu'à faire.

    « Et c'est toi qui parlait de tuer... tes attaques sont bien plus mortelles que les miennes pour l'instant, mais je compte bien changer ça ! »

    En effet, Alwine avait maintenant réunis la majorité de son énergie. Elle ne pouvait recouvrer les forces perdues en début de combat, mais elle pouvait par contre rassembler ses forces et éviter d'enchaîner les techniques trop gourmandes, dont le coût montait alors exponentiellement. Avec de la chance, elle aurait de quoi aller jusqu'au bout, jusqu'à ce qu'elle ait pu le vaincre. En attendant, elle envoya une nouvelle dose d'auto-dopant dans ses veines, une dose importante cette fois. Elle avait totalement grillé sa limite, et allait amèrement sentir les contre-coups de cela une fois que le combat serait fini, mais, pour la première fois depuis longtemps maintenant, la Dame de Glace considérait que l'enjeu de l'affrontement et son niveau de difficulté en valaient largement la peine.

    « Piques de Glace ! »

    La belle fit surgir une série de projectiles de glace et les projeta à grande vitesse sur Yuuri, sans espérer le blesser mais principalement pour couvrir le reste de son assaut. Elle usa ensuite de plusieurs déplacements ultra-rapides pour arriver rapidement au contact de son adversaire, en profitant au passage pour réinvoquer son arme démoniaque avec laquelle elle porta plusieurs coups normaux, comme elle lui en avait déjà porté plus tôt, avant d'activer une nouvelle fois une technique qu'elle n'avait jamais utilisé contre lui – et même contre personne pour celle-ci, puisqu'elle ne l'avait jamais utilisé que dans des entraînements en solitaires – sans prévenir de la transition.

    « Aura Givrante ! Morsure Hivernale ! »

    Alwine utilisait ici deux techniques. La première entoura d'abord ses mains d'une aura glaçante, l'étendit ensuite à son épée maléfique toute entière – un pouvoir de givre semblable à celui des sphères qu'elle avait envoyé sur lui lors de son dernier assaut – alors que la seconde lui permettait de porter une série de coups à grande vitesse selon des angles imprévisibles et distincts les uns des autres. Néanmoins, s'il espérait avoir réussi à faire du dégât, elle savait que rester tout contre lui au corps-à-corps était risqué. Elle enchaîna donc directement en faisant passer une puissante attaque à travers Croc de l'Hiver, faisant passer par la pointe son plus puissant assaut énergétique.

    « Triple Rayon ! »

    La triple attaque, formée de trois rayons élémentaires entrecroisés, un de lumière, un de ténèbres et un de glace, fusa sur le jeune homme. Une attaque puissante certes, mais qui lui permis surtout, par le recul qu'elle laissa agir totalement sur elle, de reculer largement et ainsi d'espérer pouvoir être plus à l'abri de ses terribles ripostes à coup de poings, si tout se passait bien. Elle se mit en garde avec son arme démoniaque, prête à toute réaction, se doutant que Yuuri ne devait pas être totalement hors-service si « facilement ». Elle avait rehaussé le niveau de ses attaques, et à la prochaine occasion elle allait donner le plein potentiel de son pouvoir, pour mettre une fois pour toute fin à cette affrontement, à son avantage, si possible.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Mer 23 Jan - 18:25

    La dame de glace était vraiment un opposant puissant, j'avais de nombreuses blessures et avaient de nombreuses blessures, mais je connaissais nos différence d'endurance, je pouvais tenir debout grâce à mon prisme, mais elle sûrement grâce à ses dopant... Cependant elle devait avoir dépassé la dose qu'elle s'était fixée, à ce stade... Si je finissais pas ce combat bientôt, sa vie serait en danger même si je n'étais pas là. Quoi qu'il en soit, mon assaut au couteau lui avait provoqué des dégâts assez important, la forçant à user d'une armure de glace pour la suite... Même si elle devait savoir que contre moi ce ne serait pas utile longtemps.

    « Et c'est toi qui parlait de tuer... tes attaques sont bien plus mortelles que les miennes pour l'instant, mais je compte bien changer ça ! »

    « Je ne suis pas genre d'ennemi avec qui tu peux te permettre de te retenir, big boobs-chan »

    En réponse à ça, elle envoyais des piques de glace vers moi.. ; Décidément elle ne rigolait pas la ch'tite Alwine... En même temps je venais de lui dire d'y mettre plus de sérieux. Encore une fois je me mouvais entre les piques tout en éclatant ceux qui avaient de trop bonne trajectoire, mais j'étais loin de me douter que les choc feraient éclater le givre sur mon avant bras, empirant les plaies qui s'y trouvaient... Et je n'avais pas de cicatrisant, moi. Je n'avais de toute façon rien le temps de faire puisque Alwine portais de nouveau coup d'épée, que je déviais et frappait avec mes protections.

    Après quelques secondes elle portait une attaque que je ne connaissais pas et rien n'aurait pu m'y préparer... Je finissais par subir une autre blessure profonde au buste, qui barrait la précédente... Crachant une gerbe de sang en reculant... Pire encore, mon torse était brûlé par le givre... C'était vraiment bien pensé comme attaque... Si je ne faisais pas attention j'allais agrandir la plaie. En outre... La dame de glace ne cessait pas ses attaques pour autant... Mais j'allais pas me laisser faire, je bondissais au dernier moment avec toute la force que je pouvais envoyer dans mes jambe, évitant les rayon, mais retombant lourdement au sol. Toussant et haletant.

    « C'est déjà mieux... Mais ne sois pas trop arrogante... Je n'étais pas à fond moi non plus... Désolé mais je peux pas me laisser capturer, ne m'en veut pas si tu es blessée gravement. »

    Je sortais des sorte de gantelet à l'aspect très futuriste que j'enclenchais sur mes autres gants avant de tendre mes bras vers Alwine et de déployer les huit lames à photons en un instant avant de les faire revenir à une taille plus raisonnable, à peine plus d'un mètres... Elle ne devait pas même avoir compris ce qu'il s'était passé, mais ça ne s'arrêtait pas là pour autant. Je regardais Alwine droit dans les yeux, des pentacles y apparaissant.. ; Difficile à esquiver puisqu'un simplement croisement de regard suffisait... Je n'étais pas resté oisif tout ce temps, j'avais apprit l’illusionnisme et l'anti-sensoriel...

    – Réminiscence illusoire –

    Même si c'était Alwine, même si elle était forte, les illusions faisaient l'impasse sur la puissance des gens, attaquant directement leur esprit... L'instant d'après je me ruais vers elle, posant mes griffes gauche sur sa lame et les déployant pour tenter de la désarmer ou au moins briser sa garder alors que je portais un coup de poing vers son estomac... Bien sûr avec les griffes, si le coup la touchait, elle serait blessée assez gravement mais que je la touche ou non ce n'était pas grave... Je desserrais les poings et claquais des doigt.

    – Seisoken –

    Une puissante onde de choc à bout portant.. ; La dame de glace n'allait sans doute pas apprécier... C'était mon réel niveau en combat.. ; Fourbe ? Peut-être, mais je n'allais pas la laisser me capturer, no même me juger... Ni finir comme sujet d'expérience à cause de mon cœur prismatique... Même si pour cela, je devais tuer celle que j'aimais le plus...


------------------------

Hrp: Technique utilisé qui n'est pas encore en FT
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Mar 29 Jan - 0:08

    Ce combat était... difficile, et encore, ce n'était rien de seulement le dire ! Difficile sur le plan psychologique, certes, mais pas seulement. Même sur un plan purement physique, c'était un des combats les plus intenses qu'elle ait mené, et elle sentait venir une conclusion finale qui l'obligerait à aller chercher dans des ressources qu'elle n'avait plus mobilisées depuis longtemps.

    « Je ne suis pas genre d'ennemi avec qui tu peux te permettre de te retenir, big boobs-chan »

    Et elle n'allait plus se retenir, justement ! Elle le prouva en enchaînant les techniques avec un niveau plus soutenu encore qu'au part avant, parvenant à infliger à nouveau des dommages à son adversaire du jour, et non des moindres, même s'il était parvenu à éviter son triple rayon final. Il commençait à aligner de plus en plus de blessures, tout comme elle, et il était évident que le combat n'allait pas pouvoir se prolonger éternellement, surtout pour elle qui n'avait pas de cœur artificiel et magique pour la soutenir et lui permettre de tenir aussi longtemps que lui. Elle voulait attendre le bon moment pour agir, mais quelque chose lui disait que ce bon moment devait venir très bientôt, ou bien il arriverait trop tard pour qu'elle soit en mesure de le saisir...

    « C'est déjà mieux... Mais ne sois pas trop arrogante... Je n'étais pas à fond moi non plus... Désolé mais je peux pas me laisser capturer, ne m'en veut pas si tu es blessée gravement. »


    Il disait ça alors que lui-même avait déjà reçu de très grosses blessures, ce qui présageait mal, du coup, de ce qui allait pouvoir suivre. Mais elle n'allait pas baisser les bras pour autant, se tenant simplement sur ses gardes, prêt à réagir dès qu'il le faudrait. Néanmoins, même ainsi elle ne fut pas assez rapide. Elle le vit enfiler quelque chose et tendre les mains vers elle, mais n'eut pas le temps de réagir qu'elle sentait déjà quelque chose lui transpercer le corps, manquant de peu de lui perforer un poumon, et lui causant deux vilaines blessures. L'instant suivant, il avait des griffes de lumière d'environs un mètre au bout des mains... sans aucun doute s'était lié, mais comment ? Un plus grand déploiement sur un court laps de temps ? Et d'où cela venait-il ? Elle n'avait pas le temps d'y songer toutefois, car le combat continuait... et Yuuri agissait à nouveau d'une façon qu'elle n'attendait absolument pas, malheureusement pour elle.

    – Réminiscence illusoire –

    C'était de l'illusion, une technique à laquelle elle ne s'attendait absolument pas venant de sa part. Elle ne put donc rien faire, comprenant bien trop tard ce dont il s'agissait, une fois que les effets avaient déjà commencé. Les pires scènes de sa vie lui revinrent en mémoire, les plus douloureuses, les plus difficiles, alors que des voies surgissaient de nulle part pour l'accabler, les voix de ceux qu'elle avait aimé, et que pour beaucoup elle avait perdu d'une façon ou d'une autre. La voix de sa mère, venue de son enfance, la voix de sa petite sœur apeurée dans le noir, la voix d'Aslinn qui lui reprochait d'avoir laissé son sort s'abattre sur lui, la voix de Lucia critiquant ses échecs, et la voix de l'homme en face d'elle aussi, telle qu'elle avait été avant sa disparition, mêlées à d'autres voix, celles de tous les frères d'armes morts ou disparus qu'elle avait évoqués au part avant. Elle sentit son épée lui échapper et secoua la tête, refusant de se laisser tuer aussi bêtement. Profitant de ce mince regain de lucidité, et surtout grâce à ses réflexes, son corps bougea à la dernière seconde, évitant le coup de griffe dans le ventre, mais ne pouvant malheureusement rien faire comme ce qui suivit.

    – Seisoken –

    L'onde de choc, qu'elle prit de plein fouet, l'envoya s'écraser contre un arbre, son armure de glace se faisant pulvériser sous le coup. Plusieurs de ses plaies s'étaient rouvertes, et les nouvelles saignaient en abondance, sans compter les blessures internes dues à ce dernier assaut. Décidément, le « bon moment » tant attendu ne viendrait pas, car le seul moment où elle pouvait encore espérer agir, c'était maintenant. Elle ne sentait que trop bien qu'elle ne tiendrait plus longtemps, et ses réserves d'énergies n'allaient pas être éternelles non plus. En grognant, elle rappela sa lame démoniaque à elle et s'en servit pour se redresser, injectant une ultime dose d'auto-dopant dans son corps, la dernière qu'elle pouvait se permettre si elle ne voulait pas en mourir après ce combat, ou bien rester à vie dans un fauteuil roulant, ce qui pour elle serait encore pire...

    « Heureusement... que tu t'étais excusé à l'avance... pour les blessures graves... »


    Alwine parlait difficilement, d'une voix hachée, en dépit de ces paroles qui gardaient un reste d'humour noir. Ses cheveux tachés de sang – leur sang à tous les deux, sans doute – cachaient en partie son visage, et ses vêtements déchirés sur son corps malmené lui donnaient piètre allure. Mais un éclat sauvage brillait au fond de ses yeux néanmoins, et elle n'avait visiblement pas dit son dernier mot. Elle empoigna son arme glaciale, son pouvoir vibrant autour d'elle.

    « Corps de glace. »

    Son corps lui-même sembla se glacer, s'entourant d'une puissante aura de froid et gelant en même temps toutes ses blessures ouvertes ou ré-ouvertes, un effet secondaire qui allait lui donner un peu plus de temps en évitant qu'elle ne se vide totalement de son sang, mais bien peu malgré tout. Elle semblait véritablement être une Dame de Glace maintenant, gelant le sol autour d'elle et le tronc derrière elle. Sa plus puissante technique à l'heure actuelle, qu'elle n'utilisait que très rarement depuis sa mise au point, car les risques pour son corps étaient grands... mais elle n'était plus à cela prêt maintenant. C'était sa dernière carte, et elle allait la jouer tout de suite, puisqu'elle n'aurait de toute façon plus aucune occasion de le faire après, elle était assez réaliste pour le voir.

    « Il est temps d'en finir...
    Rayons de glace. »

    Tenant son épée à moitié appuyée sur le sol d'une main, elle tendis l'autre, en faisant partir cinq rayons qui fusèrent sur Yuuri, chacun prenant un angle d'arrivée différent, leur puissance augmentée par sa technique spéciale. Elle n'attendit pas et saisit ensuite son arme à deux mains, fondant sur lui, usant de la patinoire là où elle était encore en état après toutes leurs attaques, la glace se reformant de toute façon derrière elle s'il n'y en avait plus. Elle arriva au contact, l'aura de froid qui se trouvait sur son corps s'était étendue à toute son arme. Un objet ordinaire n'aurait probablement pas résisté, mais heureusement elle utilisait une relique de l'élément de glace, qui ne gèlerait pas si facilement. Elle porta plusieurs coups normaux, bien que dotés d'une force nouvelle induite par son mode de combat, avant de passer encore un cran au-dessus.

    « Force accrue, niveau deux. Vitesse accrue, niveau trois. »

    La belle brune donnait vraiment tout ce qu'elle avait, poussant ses limites au maximum. Sa vitesse et sa force occulte vinrent s'ajouter à ce qui agissait déjà, la rendant monstrueusement dangereuse, la force apportée par son mode spécial s'équilibrant avec l'afflux supérieur de vitesse occulte, la rendant aussi forte que rapide, ce qui n'était pas peux dire vu la vitesse de ses coups, qui arrivaient de tous les côtés, comme une véritable pluie d'attaques dévastatrices. Elle ne pouvait toutefois pas maintenir ça plus de quelques instants, surtout dans cet état, et elle ne tarda donc pas avant d'utiliser son coup, sa plus puissante technique à l'épée, alors qu'elle effectuait un coup en diagonal, de bas en haut et de gauche à droite.

    « Tranchant démoniaque boréal !!! »

    Alors que sa voix c'était faite plus calme depuis le début de son mode, toute sa passion sembla exploser dans ce dernier coup, alors que la formidable onde tranchante et givrante, encore renforcée par son Corps de Glace, fondait sur le jeune homme. L'instant d'après toutefois, l'aura qui l'entourait vacilla puis s'éteignit, son corps redevenant normal en subissant des dégâts supplémentaires au passage, alors que ses techniques occultes s'arrêtaient d'elles-mêmes, ses réserves s'étant épuisées. Elle avait tout mis dans cette dernière attaque, et si elle ne tomba qu'un genoux à terre, restant consciente malgré tout, c'était uniquement grâce aux auto-dopants qui la soutenaient encore pour quelques temps, ne demandant pas d'énergie pour se maintenir une fois injectés. Ils se dissiperaient peu à peu d'eux-mêmes... en faisant encore plus de dégâts en elle. Elle avait tout donné, jusqu'à la dernière miette, comme elle ne se souvenait pas l'avoir fait depuis Las Fantas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Ven 1 Fév - 21:46


    Alwine n'avait rien pu faire face à mon assaut, mes griffes l'avaient lacérée, mon illusion l'avait torturée et ma dernière attaque l'avait envoyée dans le décors tout en brisant son armure... Visiblement ma technique avait fonctionnée de façon parfaite, cependant le combat n'était pas terminé... C'était Alwine que j'avais en face de moi, je l'avais formé et je savais qu'elle n'allait pas s'arrêter là. Plissant les yeux, toujours en posture de défense, je la regardais qui se redressait tant bien que mal.

    « Heureusement... que tu t'étais excusé à l'avance... pour les blessures graves... »

    « Gardes ton souffle, tu vas en avoir besoin si tu comptes continuer. » Répondais-je froidement.

    Comment je savais qu'elle allait continuer ? Son regard m'en donnait la certitude... Il y avait cet éclat, que les guerriers avaient quand la mort leur semblait très lointaine malgré leur état, guidés par l'adrénaline, soutenu par leur esprit alors que leur corps tombait en lambeau... Alwine deviendrait incroyablement forte... Son corps semblait d'ailleurs fusionner avec le givre... C'était pas le genre de technique qui étaient précisément interdites ? Enfin j'étais mal placé pour parler de ça, compte tenue du type de mes attaques.

    « Il est temps d'en finir...Rayons de glace. »

    Elle envoyait cinq rayons vers moi avec des angles différents... Mais si les angles étaient différents, la cible restait la même, je bondissais donc, laissant les rayons s'écraser loin derrière moi et, à peine le sol sous mes pied, je me ruais vers elle. Commençait une échange de coup... Sa force était encore plus grande, mais mes griffes n'allaient pas geler ou se briser aussi facilement, avec les dix runes qui leur donnait la puissance d'un bouclier occulte de haut niveau, ça ne risquait pas grand chose.

    « Force accrue, niveau deux. Vitesse accrue, niveau trois. »

    Je prenais une air plus sérieux, me retrouvant rapidement totalement sur la défensive... Je bloquais ses coups avec mon bouclier occulte certes, mais la force et le nombre des coups commençaient à m'engourdir les bras, alors que du sang coulait le long de mes avant-bras, provenant sans doute des veines qui ne tenaient pas le choc avec autant de puissance brute... Mais ça restait malgré tout de la barbarie, et en terme d'endurance et de défense, je pouvais encore tenir un peu... Du moins jusqu'à sa dernière attaque... Bien que l'onde se heurtait à mes défenses sans les pénétrer, je ne parvenais pas à garder l'équilibre, volant sur plusieurs mètre avant de m'écraser avec puissance contre de la roche, crachant du gerbe de sang puis tombant lourdement au sol. Une personne normale serait K,O...

    Mais voilà je ne l'étais pas.

    Sans doute grâce à mon prisme, je parvenais encore à me relever, tant bien que mal, haletant et avançant en titubant vers Alwine... Finalement je plaçais mes griffes sous sa gorge.. La regardant avec un peu de tristesse mais aussi de la fierté... Je finissais par sourire malgré la situation, rétractant mes lames et soupirant longuement tout en rompant la fusion avec Enuma.


    « Tu es la meilleure disciple que je n'ai jamais eu... Félicitation, Alwine, je suis fier de toi... Même si ça ne vaut pas grand chose. En récompense... Je vais te raconter ce qu'il s'est passé. »

    Cette histoire... Je n'en avais pas parlé depuis un long moment, mais Alwine méritait bien d'en apprendre un peu plus. Je me reculait pour m'adosser à un morceau de tronc qui se tenait toujours là, histoire de relâcher un peu la pression.... Je regardais la dame de glace avec sérieux, bien qu'ensanglanté.

    « Tu vas entendre l'histoire de Aslinn... Celle d'une femme courageuse et finalement... Mon histoire... Après ça je partirai... En vainqueur... »

    Lançais-je finalement en souriant moqueur, bien que toujours haletant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Lun 4 Fév - 3:01

    Le temps était donc venu d'en finir... de donner tout ce qu'elle avait encore en magasin, d'aller puiser jusqu'au plus profond des réserves qu'elle pouvait posséder, dans l'espoir de vaincre avant d'arriver au bout de ses limites. La belle en était consciente, alors même qu'elle se relevait en tentant une dernière semi-plaisanterie, son adversaire restant sérieux face à elle.

    « Gardes ton souffle, tu vas en avoir besoin si tu comptes continuer. »

    En effet, elle allait en avoir besoin, comme de toutes ses ressources. Plus exactement, elle en avait besoin, car voilà qu'elle partait déjà à l'assaut. Yuuri esquiva sa première attaque, avant d'engager le combat au corps-à-corps contre elle, se servant de ses griffes et de leur résistance, assorties de la force qu'il possédait, pour tenir face à elle, même s'il se cantonna bientôt à une position défensive. Une défense d'acier, cela dit, qu'elle ne parvint malheureusement pas à percer, jusqu'à devoir lancer sa dernière attaque, celle qui, renforcée par son Corps de Glace, atteignait sa pleine puissance. Une attaque qui le fit voler dans les airs et subir un rude choc, alors qu'elle-même tombait à genoux, incapable de se relever encore... contrairement à lui. Elle avait tout donné, jusqu'à la dernière miette de son pouvoir, mais pourtant rien n'avait suffit. Même s'il semblait durement éprouvé, même s'il devait probablement aller chercher dans ses réserves, lui aussi, son mentor pouvait encore se mettre debout, et pas elle, ce qui était une définition évidente pour la question de savoir qui avait gagné... et qui, malheureusement, avait perdu...

    Pour mieux souligner cet état de fait, l'homme-loup avança vers elle, bien que mal en point et titubant, pour venir placer ses griffes sous sa gorge, signifiant ainsi qu'il aurait facilement pu la tuer à cet instant s'il avait voulu, et que dans son regard elle voyait comme de la fierté, mélangée à sa tristesse. Un peu surprise, Alwine le vit esquisser un sourire tout en rétractant ses griffes et en mettant fin à sa technique de fusion avec son compagnon canin. Cela aurait été le moment rêvé pour le frapper, si seulement elle en avait encore eut les forces, et si sa victoire – sa victoire à lui, malheureusement – n'avait pas été aussi manifeste.

    « Tu es la meilleure disciple que je n'ai jamais eu... Félicitation, Alwine, je suis fier de toi... Même si ça ne vaut pas grand chose. En récompense... Je vais te raconter ce qu'il s'est passé. »


    Une partie d'elle fut touchée par le compliment... encore plus après qu'il vienne de la battre alors qu'elle avait tout donné, jusqu'au bout de ses capacités. Pourtant, d'un autre côté ce sentiment était doux-amer, car en même temps il lui rappelait qu'elle ne pouvait plus juste sourire et être heureuse de le rendre fier. Non, maintenant ils n'étaient plus dans le même camp, et ce qui le rendait fier c'était son niveau alors qu'ils s'étaient attaqués l'un l'autre. Néanmoins, son esprit ne s'attarda pas sur la question, éveillé par la fin de la phrase du jeune homme. Lui raconter... ce qui s'était passé ? L'histoire d'Aslinn ? Ou de sa vie à lui ? Son cœur battait à ton rompre, et ne se calma guère quand elle reçu la réponse à ses interrogations.

    « Tu vas entendre l'histoire de Aslinn... Celle d'une femme courageuse et finalement... Mon histoire... Après ça je partirai... En vainqueur... »

    La belle brune le regarda longuement, comme étonnée, non par son sourire mais par ce qu'il lui proposait... enfin, annonçait plutôt, bien qu'elle n'ait sûrement pas l'idée de refuser. Avec un effort, elle bascula assise sur le sol, son corps douloureux de partout, ce qui n'allait pas s'arranger. Il se trouvait assis lui-même un peu plus loin, contre un tronc, légèrement moqueur en dépit de son état. Visiblement, traître ou pas, Yuuri resterait toujours Yuuri.

    « Même en donnant tout... je n'ai pas pu te vaincre... Hé bien... soit. Je reconnais ma défaite, mais je continuerai de progresser, jusqu'à devenir... encore plus forte que toi. »

    Disait-elle cela par pur défis, comme un élève voulant surpasser son maître ? Ou bien pour annoncer qu'elle allait l'arrêter tôt ou tard. C'était difficile à dire, même pour elle. Maintenant que le combat était achevé, ses pensées avaient plus de mal à se fixer que pendant l'action, où elle avait délimitée une ligne claire : l'attraper et voir plus tard, point. Sauf que « plus tard » s'était maintenant, même si elle ne l'avait pas attrapé, et elle n'en savait pas plus. Cela dit, il lui proposait justement de lui apprendre toute l'histoire, ce qui ne pourrait que l'aider. Elle hocha donc une tête fatiguée, avant de reprendre la parole.

    « Je serais contente d'apprendre ces histoires... Peut-être que tout cela m'aidera à comprendre... Même si je soupçonne que ça va aussi semer plus de confusion dans ma tête sur certains points. Cela dit... j'ai vraiment envie de connaître la vérité en entier et non seulement par bride... Je... te remercie de me permettre de connaître tout cela. »

    Tout jusqu'ici avait semé en elle plus de questions que de réponse, mais elle brûlait de savoir ce qui était arrivé à Aslinn... autant que de savoir ce qui avait modelé l'histoire de Yuuri et qu'elle ne connaissait pas.... tout en étant curieuse à propos de cette femme. Elle poussa donc un léger soupir, rassemblant ses forces pour pouvoir l'écouter sans faiblir plus eut un mince sourire.

    « Je suis prête... j'attends le discours du vainqueur. »

    Une mince touche d'humour de sa part aussi, pour ponctuer ce moment qui risquait bien vite de revenir à bien plus sérieux quand le, ou plutôt les récits arriveraient de la bouche de son ancien mentor et nouveau vainqueur, soit très bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Mar 5 Fév - 19:42

    Il se tenait toujours là, la regardant qui tombait sur les fesses, elle devait sans doute commencer à lutter contre l'inconscience... Yuuri connaissait bien Alwine, pour faire jeu égal avec l'énergie du prisme, elle avait sûrement utilisée de grandes quantités de dopants et lorsqu'ils se dissiperaient entièrement, elle perdrait connaissance. L'homme se redressait légèrement expirant très longuement pour tenter de passer outre la douleur quelques instants.

    « Même en donnant tout... je n'ai pas pu te vaincre... Hé bien... soit. Je reconnais ma défaite, mais je continuerai de progresser, jusqu'à devenir... encore plus forte que toi. »

    « C'est l'idée... Alwine... C'est l'idée » Soufflait-il doucement.

    Il faisait quelques pas difficile, semblant chercher quelque chose dans les décombres et sortant un sac... Il enfilait une nouvelle tenu, avec une sorte d’écharpe blanche qui lui couvrait épaule, bouche, nez et une partie du crâne, comme une sorte d'assassin en fait. Tout en bandant ses blessures... Il n'avait pas prévu d'en avoir autant, alors il n'avait pas assez de bandage pour Alwine mais... Il lui restait une fusée de détresse qu'il chargeait dans un lance fusée, pour indiquer la position de la brune, à partir de là, le temps serait compté.

    « Je serais contente d'apprendre ces histoires... Peut-être que tout cela m'aidera à comprendre... Même si je soupçonne que ça va aussi semer plus de confusion dans ma tête sur certains points. Cela dit... j'ai vraiment envie de connaître la vérité en entier et non seulement par bride... Je... te remercie de me permettre de connaître tout cela. » Il se tournait vers elle en écoutant ces mots.

    « Oy oy... Ne me remercie pas trop vide, c'est un fardeau que je te transmet, pas un gâteau au chocolat. »

    Il haussait les épaules en souriant de façon presque moqueuse, c'était pas le genre de savoirs qu'il était bon d'avoir, mais puisqu'elle avait mit autant d'ardeur dans la tentative d'arrestation... Yuuri lui devait bien au moins ces quelques explications. Il se posait sur un tronc d'arbre assez épais et couché sur le sol, regardant un long moment dans le vide, voyant les lèvres de la brune remuer doucement, mais n'étendant que des bourdonnement... Il était aussi à la limite de son corps... S’asseoir n'était pas de trop. Il soupirait et fermait les yeux.


    « Tout à commencé il y plusieurs années, tu n'étais pas encore dans la blitzness... Je n'étais alors qu'un soldat, pas même un lieutenant. Je suis entrée dans la section de Velv en même temps qu'une fille qui s'appelait Naïa. On s'entendait pas du tout... Mais le hasard à voulu qu'on fasse équipe. »

    Il croisait les bras autours de son buste, tiquant à cause de la douleur des plaies laissées par le croc de l'hiver... Suant à cause de la même douleur qu'il affrontait pour parler, gâchant des force précise... Mais son visage montrait de la résolution, il était temps d'en parler à Alwine, ça ne pouvait plus continuer ainsi... Même s'il était trop tard pour arranger leur amitié, il pouvait encore faire quelque chsoe pour l'empêcher de devenir un mouton.

    « Le comble... C'est qu'on à finit par tomber amoureux et se fiancer... C'est là que cette mission est tombée... J'ai dû participer à une mission de surveillance, dans les plus bas étages du bunker... La surveillance d'un gâmin nommé Aslinn Shades. »

    Il affichait un air plus grave, serrant les dents au point d'en saigner... Ce n'était pas le sujet qu'il aimait le plus aborder... Pour la sécurité de siens il n'avait rien pû faire pour le gamin... Mais pour le gamin il avait compromis la sécurité des siens, un paradoxe qu'il n'avait pas pu éviter avec sa nature profonde... Si seulement... Son malaise était visible sur les traits de son visage alors qu'i lexpirait longuement et de façon assez hachée.

    « Ce gamin servait de cobaye... Je n'ai jamais pu savoir pour quoi... Finalement après cette mission, ce fut le tour de Velvrev de subir des sévices... Suite à ceci il quittait la Blitzness, je lui promettais alors de m'occuper de sa sœur... Naïa décidait de rentrer dans la section d'espionnage, pour en apprendre plus sur Aslinn. »

    Il marchait une nouvelle pause, c'était une histoire assez longue à raconter... Pourtant il approchait de la fin.. ; Son visage semblait plein de douleur, une douleur infiniment plus fort que celle causé par les lames, les balles et la glace... Une blessure du cœur, qui n'avait jamais arrêté de saigner, même lorsque son cœur avait cessé de battre.

    « Alors que moi et Naïa allions nous marier, elle faisait uen dernière missions et... Finissait portée disparue » Il serrait les poings, qui se mirent à saigner. « j'ai retrouvé sa trace et sans en aviser Lucia ou toi... J'ai préparé un commando... Ils sont tous mort... Y compris Naïa, exécuté par l'homme qui avait expérimenté sur Aslinn, devant mes yeux sans que je ne fasse quoi que ce soit. »

    Son poing s'écrasait dans le bois dur, y laissant l'emprunte de sa main... Il se redressait finalement. Ouvrant son sac et en sortant une lettre qu'il lançait près d'Alwine. Cette dernier contenait un message qui était :

    Alwine
    l'accident m'a pas tué. ai été enlevé et enfermé.
    suis qq part ds labo B-corp, torturé...
    t'oublie pas miss boobs (quelle sache que c'était bien moi qui avait écrit !) tu me tiens en vie.
    As' <3


    « Je ne voulais pas te remettre cette lettre au départ, car comme Naïa elle aurait causée ta mort... Puis quand tu étais assez forte... Je suis mort, à teremundis... Avant de finalement perdre la mémoire, alors je te la donne maintenant... Cette lettre à dix an.... Et pour le dossier... » Il couvrait ses yeux rouges. « Naïa me l'a donné dans son derniers souffles.... Elle est morte pour moi... Pour Aslinn... A cause de la blitzness...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Jeu 7 Fév - 5:27

    Le combat était donc fini, et en dépit de toutes ses résolutions, de toute sa volonté, elle avait donc... perdu. Une vérité bien amère, certes, mais une vérité tout de même, indéniablement. L'élève n'avait pas encore dépassé le maître, et même si ça avait été très serré, la victoire était revenue à Yuuri. Mais elle n'allait pas rester sur une défaite, elle allait continuer de progresser encore et encore jusqu'à le surpasser, une résolution qu'elle ne manqua pas de lui transmettre, mais qui ne sembla pas inquiéter outre mesure le jeune homme.

    « C'est l'idée... Alwine... C'est l'idée. »

    L'idée ? Qu'elle devienne plus forte que lui ? Ou bien plutôt qu'elle ne relâche pas ses efforts dans ce sens et face en sorte de toujours pousser plus loin ses propres limites ? Elle ne pu pas le lui demander car il s'éloigna quelque peu, et que même avec l'aide des auto-dopants qui couraient toujours dans son organisme, elle n'avait certainement pas la force de se relever pour le suivre. Du coin de l’œil, elle le vit sortir un sac des décombres puis en sortir une tenue complète, accompagnée de bandages. En effet, vu l'état dans lequel elle avait mis les vêtements qu'il avait en arrivant, mieux valait pour lui qu'il en ait de nouveaux à disposition, s'il continuait directement sa route après lui avoir parlé. De même pour ses bandages, ils seraient bien nécessaires, d'autant qu'il n'avait pu geler aucune plaie, lui, même si elle aussi aurait sans doute vite besoin de soins. Elle ne perçu rien du lance-fusée, toutefois, reprenant plutôt la parole.

    « Oy oy... Ne me remercie pas trop vide, c'est un fardeau que je te transmet, pas un gâteau au chocolat. »

    Il souriait presque moqueusement en disant cela, et elle lui sourit en retour. C'était sans doute un fardeau, mais pour elle, qui avait aspiré si longtemps à connaître la vérité sur celui qu'elle avait perdu, et qui maintenant brûlait de comprendre les motivations de son mentor qui avait trahis, cela n'avait aucune apparence de quelque chose à porter, et même si elle ne serait peut-être plus de cet avis quand le temps aurait passé, pour l'heure elle voulait intensément savoir ce qu'il en était.

    « Tout à commencé il y plusieurs années, tu n'étais pas encore dans la blitzness... Je n'étais alors qu'un soldat, pas même un lieutenant. Je suis entrée dans la section de Velv en même temps qu'une fille qui s'appelait Naïa. On s'entendait pas du tout... Mais le hasard à voulu qu'on fasse équipe. »

    C'était un épisode de sa vie que Yuuri ne lui avait jamais raconté, en dépit des longues années qu'ils avaient passées ensemble comme élève-professeur et où il lui avait raconté certaines choses, comme un mentor qui parle de la vie à sa disciple. Il en avait néanmoins passé beaucoup plus sous silence qu'elle ne l'avait pensé, elle s'en rendait de plus en plus compte à présent, que ce soit autrefois ou même maintenant, quand ils s'étaient retrouvés pour travailler plus comme des égaux. Pourquoi ? Il était plus que probable qu'elle n'allait pas tardé à l'apprendre, alors qu'elle luttait pour rester éveiller et tout comprendre dans les détails de ce qu'il lui disait, autant que faire se pouvait. Heureusement que les auto-dopants étaient encore là pour la soutenir dans cette tâche...

    « Le comble... C'est qu'on à finit par tomber amoureux et se fiancer... C'est là que cette mission est tombée... J'ai dû participer à une mission de surveillance, dans les plus bas étages du bunker... La surveillance d'un gamin nommé Aslinn Shades. »

    Aslinn Shades... À ce nom qu'elle avait tant connu dans son enfance, sur lequel elle avait tant soupiré et pleuré dans le reste de sa vie, le cœur de la brune se serra douloureusement dans sa poitrine. Elle jeta un coup d’œil à Yuuri et vit son visage grave et en même temps emprunt de malaise. Elle brûlait de connaître la suite... alors que son esprit s'attardait encore sur la première information. Son mentor avait été amoureux avant de la connaître, il avait été fiancé... et elle n'en avait jamais rien su. Il lui avait vraiment caché beaucoup de choses... par peur qu'elle enquête sur cette mort et découvre le reste ? Ou bien parce qu'il préférait tenir cachées ses blessures, pour lui seul ? La belle se rendait compte avec le recul que ce qu'elle avait pu penser à son sujet dans ce genre de domaine ne valait pas grand-chose, justement parce qu'il ne s'était jamais confié à elle comme elle, elle s'était confiée à lui... Un bien ou un mal ? Cela, elle ne pouvait le dire, et elle ne pourrait jamais le savoir avec certitude, puisque c'était un chemin qu'ils n'avaient pas empruntés...

    « Ce gamin servait de cobaye... Je n'ai jamais pu savoir pour quoi... Finalement après cette mission, ce fut le tour de Velvrev de subir des sévices... Suite à ceci il quittait la Blitzness, je lui promettais alors de m'occuper de sa sœur... Naïa décidait de rentrer dans la section d'espionnage, pour en apprendre plus sur Aslinn. »

    Ses explications prenaient place peu à peu, s'emboîtant avec les quelques éléments qu'il connaissait, le départ de Velvrev – bien qu'elle n'en ait pas su l'exacte raison, et qu'elle n'ait pas le temps d'en demander plus maintenant – et la promesse de prendre soin de Lucia-Sama. Et elle devinait que la suite ne serait pas plus réjouissante que l'annonce du sort sombre d'Aslinn, qui lui serra une nouvelle fois le cœur, même si elle avait déjà vu ce que cela donnait dans le dossier qu'il lui avait remis. Et la douleur qu'elle voyait sur les traits de Yuuri semblait plus grande encore que la sienne – une douleur qui étreignait son propre cœur d'un désir de faire quelque chose, n'importe quoi, pour tenter de l'arrêter, dans un élan envers cet homme si proche d'elle, plus proche encore qu'elle ne l'avait cru, visiblement, en dépit de toutes les résolutions que sa trahison avait pu lui faire prendre... – semblant confirmer son mauvais pressentiment sur la suite de l'histoire...

    « Alors que moi et Naïa allions nous marier, elle faisait une dernière missions et... Finissait portée disparue... j'ai retrouvé sa trace et sans en aviser Lucia ou toi... J'ai préparé un commando... Ils sont tous mort... Y compris Naïa, exécuté par l'homme qui avait expérimenté sur Aslinn, devant mes yeux sans que je ne fasse quoi que ce soit. »

    Le cœur d'Alwine se tordit une fois encore dans sa poitrine, alors que le poing de Yuuri s'écrasait sur l'arbre. Tant de souffrances, de souffrances dont elle n'avait jamais rien su. Elle peinait à imaginer ce que pouvait être sa douleur, surtout après toutes ces années, surtout après l'avoir vu mourir sous ses propres yeux... Elle vit alors Yuuri prendre une nouvelle chose dans son sac, une lettre qu'il lançait prêt d'elle, mais qu'elle n'eut pas la force de saisir tout de suite. Était-ce... une lettre d'Aslinn ? Pouvait-ce seulement être possible, après si longtemps ?

    « Je ne voulais pas te remettre cette lettre au départ, car comme Naïa elle aurait causée ta mort... Puis quand tu étais assez forte... Je suis mort, à teremundis... Avant de finalement perdre la mémoire, alors je te la donne maintenant... Cette lettre à dix an.... Et pour le dossier... Naïa me l'a donné dans son derniers souffles.... Elle est morte pour moi... Pour Aslinn... A cause de la blitzness...»

    Oh... tant de couleur différente dans la souffrance, à cette instant. Les multiples blessures de son corps lui semblaient bien lointaines, comme une simple toile de fond, un simple support pour les blessures de l'âme. Comment s'étonner qu'il ait haït la Corporation, qu'il l'ait trahis ? Comment situer ses propres sentiments à l'égard de la puissante organisation, à cet instant ? Elle ne parvenait pas à le savoir, et pourtant tout ce qu'il lui avait dit méritait certainement réponse.

    « Je... J'aurai souhaité... Que... J'aurais tant voulu que nous puissions parler de cela... avant... avant... tout ça. »

    Elle était restée silencieuse pendant tout le discours de Yuuri, et maintenant sa bouche rechignait à fonctionner à nouveau. Elle ne voulait qu'une chose, comme le reste de son corps : prendre du repos. Ne plus bouger. Rester là, jusqu'à mourir s'il le fallait, et en cet instant une partie de son être aurait été prêt à mourir, en effet. Toutefois, son regard tomba sur la lettre et elle se secoua intérieurement. Avec un gros effort, elle tendit le bras et la prit, la dépliant et l'approchant assez de son visage pour pouvoir lire, dans un mouvement permis seulement grâce à l'action des auto-dopants dans son organisme, qui lui laissaient quelques forces.

    Alwine
    l'accident m'a pas tué. ai été enlevé et enfermé.
    suis qq part ds labo B-corp, torturé...
    t'oublie pas miss boobs (quelle sache que c'était bien moi qui avait écrit !) tu me tiens en vie.
    As' <3


    Un sanglot monta de la gorge de la brune, puis un autre, alors que les larmes coulaient sur ses joues, des larmes d'amertume et de tristesse. Elle pleurait pour Aslinn, qui lui avait écris ces mots, des mots qu'elle avait ignoré au cours des longues nuits passées à se tourmenter pour lui. Elle pleurait pour Naïa, morte pour lui, elle pleurait pour cette femme qui avait dû être une personne merveilleuse. Et elle pleurait pour cet homme tout prêt d'elle, cet homme auquel elle avait tenu plus qu'à quiconque pendant tant de longues années, et qui avait toujours porté ses blessures sans jamais les partager, en supportant seul toute la douleur, cet homme qui avait perdu la femme qu'il allait épouser, qu'il aimait sans doute de toute son âme, et vu toute cette injustice, sans pouvoir ni rien venger ni rien réparer, au final. Elle pleurait pour eux trois qui avaient formés cette histoire, et quand elle parvient à relever les yeux vers Yuuri ils étaient encore trempés de larmes.

    « Tu avais... tu avais raison. Je ne peux pas imaginer... ce que tu as dû ressentir... et porter... Mais je ne peux plus... non plus te haïr... Pas après ça. Je pense qu'il me faudra du temps... pour comprendre tout ceci... pour savoir... ce que je ressens... moi-même. »

    Car en effet, ses émotions étaient si complexes... comment espérer les séparer en si peu de temps ? Il lui faudrait un long moment pour faire le point, si elle y parvenait jamais totalement. Pour l'heure, elle sentait ses forces la quitter de plus en plus. Son bras retomba sur elle, tenant toujours fermement la lettre pour qu'elle ne soit point perdue, alors qu'elle mobilisait ses dernières forces dans l'action de rester consciente, avec lui. Elle avait encore quelques petites choses à dire.

    « Je... je veux que tu saches que... je comprend maintenant... pourquoi tu n'as jamais pu... jamais pu m'en parler... même si j'aurais souhaité que... que nous aillons pu avoir cette conversation... avant ton départ... Peut-être aurions nous pu... »

    Elle ne fini pas sa phrase, laissant mourir sa voix déjà affaiblie. À quoi aurait-il servit de soupirer sur ce qui aurait pu être ou ne pas être ? Les choses s'étaient passées comme elles s'étaient passées, même si elle aurait souhaité de tout son cœur qu'il puisse en être autrement. Pouvoir revenir en arrière, avant ce duel, avant sa trahison, tenter de résoudre les choses, ensemble, comme deux amis, les amis qu'ils avaient été sincèrement l'un et l'autre, elle s'en rendait bien compte à présent... Il lui semblait maintenant qu'elle avait encore tant à dire, mais elle parvenait à rassembler si peu de mots ! Quand aux actes, ils lui étaient misérablement interdits, pour le moment.

    « Je ne pense pas... que ma solution sera la tienne... mais je vais... je ne vais pas... laisser tout cela en l'état... moi non plus. Je... je retrouverai Aslinn... et je retrouverai la source de tout cela... peu importe le temps... ou les efforts... que cela demandera. »

    En dépit de sa faiblesse présente, la résolution de la Lieutenante ne faiblissait pas. Aussi dure que l'acier, telle un feu de glace indomptée, c'était celle de la guerrière autant que de la femme. Elle découvrirait cela, et elle châtierait les coupables, quels qu'ils soient, où qu'ils se trouvent sur Gaea et dans la hiérarchie de la Blitzness Corporation... Toutefois cela devrait attendre. Pour l'heure elle peinait à conserver un souffle régulier et à parler, et bientôt même la conscience deviendrait difficile. Elle rassembla donc ses forces une nouvelle fois pour finir de dire ce qu'elle avait à dire.

    « Je crois... que je ne vais plus tenir très longtemps, Yuuri... Je voulais te dire que je tenais à toi... plus qu'à quiconque. Je crois... que tu le savais... cela dit...
    un mince sourire passa sur son visage, avant qu'elle ne continue. Si tu as encore... quelque chose à me dire... avant de nous séparer... je crois que c'est le moment... ou jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   Jeu 7 Fév - 19:43

    Elle pleurait, ce n'était pas étonnant, Yuuri s'y attendait, c'est pourquoi il ne réagissait pas plus que ça, se contenant de doucement se calmer, le stress et la colère n'étant pas des bonnes choses pour ses blessures et le peu d'énergie qui lui restait. Il gardait les bras croisée... Regardant Alwine de façon vide, ne pensant à rien, attendant simplement, elle voulait qu'il se confie avant... Comment aurait-il pu... S'il lui avait dit, elle l'aurait arrêté, sans l'ombre d'un doute... Lui vantant les possibilités de changer les choses depuis l'intérieur.

    « Tu avais... tu avais raison. Je ne peux pas imaginer... ce que tu as dû ressentir... et porter... Mais je ne peux plus... non plus te haïr... Pas après ça. Je pense qu'il me faudra du temps... pour comprendre tout ceci... pour savoir... ce que je ressens... moi-même. »

    « Je n'ai pas besoin de ta pitié... Alwine Azamalon... Nous sommes devenus ennemis quand j'ai cessé d'arborer les couleurs de la blitzness. »

    Des paroles rudes, mais réalistes... Par-delà les sentiments, Yuuri était à présent l'ennemi de la Blitzness, l'ennemi d'Alwine, l'ennemi des gens qui voulaient une justice simple... Il s'était résolu à accepter ces pertes en devenant un dissident. Il soupirait doucement en regardant son loup, ce dernier partant alors rapidement dans les bois suite à leur échange de regards. Que faisait-il ? Qui sait.

    « Je... je veux que tu saches que... je comprend maintenant... pourquoi tu n'as jamais pu... jamais pu m'en parler... même si j'aurais souhaité que... que nous aillons pu avoir cette conversation... avant ton départ... Peut-être aurions nous pu... »

    « Avec de si on refait l'histoire... Les choses n'auraient pas été différentes, ma trahisons était déjà prévue le jour où Velvrev est partie... »

    Il fermait un œil, son visage affichant la douleur de ses blessures, il n'allait plus tenir longtemps, et Alwine non plus, elle tenait à peine, sa voix n'était audible qu'en tendant l'oreille de façon à l'entendre tant elle était faible. L'homme soupirait doucement se concentrant sur ses seules jambes et oreilles, gardant un œil ouvert pour ne pas perdre connaissance. Il faisait quelques pas avançant vers Alwine, bien que restant malgré tout à une distance raisonnable. Il ramassait simplement le dossier que lui avait donné, c'était une possession trop dangereuse. La lettre et le savoir suffisaient.

    « Je ne pense pas... que ma solution sera la tienne... mais je vais... je ne vais pas... laisser tout cela en l'état... moi non plus. Je... je retrouverai Aslinn... et je retrouverai la source de tout cela... peu importe le temps... ou les efforts... que cela demandera. »

    « Si c'est toi... Tu arrivera peut-être là où j'ai échoué. » Soufflait-il de façon à peine audible.

    Finalement Enuma revenait en aboyant, Yuuri sortait le lance fusée de sa veste approchant d'Alwine et se baissant devant elle, elle n'avait sûrement pas la force de frapper encore et ce n'était de toute façon pas son style. Il écoutait ses dernière paroles en souriant doucement avant de finalement écarter quelques mèche de son visage, posant un baiser au coin de ses lèvres... Après quoi il se redressait un air plus doux au visage.

    « Malgré tout... J'étais tombé amoureux de la dame de glace. Prends soin de toi Alwine. »

    Son nom était dit d'un façon mielleuse... Mais il était temps de partir. Yuuri tirait la fusée de détresse pour indiquer la position de la brune, avant de fuir aussi vite qu'il le pouvait avec ses blessures... Quelqu'un viendrait rapidement s'occuper d'elle, et il devrait être aussi loin que possible à cet instant....


<< Fin de Rp >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Demandes d'explications entre... amis ? [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Demandes d'explications entre... amis ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Sortie entre amis
» Sortie entre amis (suite)
» Petit pari entre amis
» Une sortie entre amis...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Jungle Archivant-
Sauter vers: