AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le secours d'un ami... [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Le secours d'un ami... [PV]   Ven 8 Fév - 4:42

[RP faisant directement suite chronologiquement à celui-ci.]


    Il était parti... voilà, c'était aussi simple que cela. Ce n'était pas négociable. Pas contestable. Et certainement pas révocable. Le fait était posé, et l'on ne pouvait revenir en arrière. Il était parti, c'était fini. Une vérité au goût doux-amer dans sa bouche, et l'amertume tenait la plus grande part dans ce mélange, en vérité, mais pas pour autant une vérité qui puisse être remise en question. Yuuri était parti, à la fois de cette clairière et du rôle qu'il avait joué dans sa vie jusqu'ici. Leurs chemins se croiseraient encore fort probablement, l'histoire entre eux n'était certainement pas finie, mais elle ne serait plus jamais la même. Comme il l'avait dit lui-même avant de partir, ils avaient cessé d'être des alliés quand il avait changé de camp, pour devenir proprement et simplement des ennemis l'un pour l'autre. Et si difficile qu'il soit pour elle d'accepter cela, il ne lui restait pas la moindre petite illusion sur le fait que cela puisse être faux ou provisoire. Pas après ce qu'il lui avait avoué, raconté et expliqué dans cette clairière, après la fin de leur affrontement.

    Elle pensait « une clairière », mais leur duel avait creusé bien plus que cela dans la grande forêt. Les arbres étaient solides, mais ils n'avaient guère pu résisté éternellement aux attaques surpuissantes, rayons, coups d'épée géante, givre, couteaux plus dangereux que des balles, force augmentée, lames de lumière et tout ce qui avait par ailleurs été utilisé de part et d'autre durant ce combat titanesque. Cela ne ressemblait plus du tout à une gentille clairière dans une gentille forêt, loin de là même. La violence de ce combat aurait dû être l'élément marquant de leur séparation, mais pourtant c'était bien plutôt la conversation qui avait suivit qui s'était révélée être marquante pour Alwine, en fait. Et malgré ce qu'il avait dit, elle restait persuadé que s'ils avaient pu avoir cette conversation avant, les choses auraient pu se passer autrement. Ils auraient pu chercher et trouver une autre voie, ensemble, tous les deux... mais malheureusement cela n'avait jamais été, et ne serait jamais.

    Et à présent elle était seule, dans cette clairière, le sang gouttant peu à peu des quelques plaies pas totalement givrées. Elle pouvait tenir ainsi un moment, mais elle aurait besoin de soin, de quoi reprendre des forces. Elle était incapable de faire quoi que ce soit, et si une bête sauvage était passée elle n'aurait pu se défendre. Elle n'avait pas pu réagir non plus quand Yuuri s'était penché sur elle et avait embrasse le coin de ses lèvres, avant de lui dire... qu'il était tombé amoureux d'elle. Sous le coup de la surprise elle n'avait rien pu répondre, et le temps de rassembler assez d'énergie pour murmurer faiblement son nom il était déjà parti, la laissant seule avec cette ultime parole, qui ne faisait que blesser un peu plus son cœur meurtri. Il l'avait aimé... en sachant que celui sur qui elle avait pleuré tant de nuit quand, encore jeune fille, elle s'était confiée à lui, était peut-être encore en vie. Encore une chose qui avait dû alourdir son cœur déjà bien meurtri... Le sien se tordait à l'idée de tout cela, elle qui s'était tant et tant attaché à lui. Au point de l'aimer ? Peut-être... peut-être s'il n'avait pas sans cesse repoussé en jouant toutes ses approches. Oui, peut-être, et même sûrement... mais c'était passé à présent, cela aussi c'était enfuis. Il lui avait rapporté la nouvelle de la survie d'Aslinn, puis il s'en était allé, choisissant un autre camp et une autre voie...

    Il lui faudrait bien du temps pour délier tout ces sentiments, mais elle en avait, du temps, et elle en aurait encore... si elle survivait. Il y avait de grande chance que ce soit le cas, toutefois. Yuuri avait tiré une fusée de détresse, après que son compagnon canin se soit absenté pour vérifier quelque chose... la possibilité d'un secours ? Ou une voie de fuite ? Elle ne pouvait pas le savoir, malheureusement. Elle ne pouvait pas faire grand-chose, d'ailleurs. Elle pouvait penser, et affûter sa résolution, cette résolution que le « traître » avait salué en disant qu'elle, elle serait peut-être capable de l'accomplir là où lui, son mentor, avait échoué. Et elle pouvait attendre, attendre et espérer que quelqu'un vienne, et que ce soit quelqu'un d'amical, quelqu'un qui aurait à la fois la volonté et la possibilité de faire quelque chose pour elle. En cet instant, un simple Teremundo aurait pu la tuer, de même que n'importe quel bandit ou bête sauvage. Ce n'était donc qu'un espoir que la fusée attire une bonne personne, sinon la bonne personne pour la sortir de tout ceci, pour lui permettre de soigner un minimum son corps malmené ou l'emmener quelque part où il pourrait l'être.

    Du reste, si son sauveur n'arriverait pas très bientôt, elle ne serait même plus consciente pour le voir... Non, elle prit soudain conscience que quoi qu'il en soit elle ne le serait pas. L'effet des auto-dopants s'atténuait peu à peu, et elle manquait d'objectif pour canaliser sa volonté et utiliser ce qu'il restait de cette force artificielle pour continuer à voir et à penser. Elle se sentit sombrer dans les ténèbres alors qu'elle entendait un bruit un peu plus loin, comme si quelqu'un avait froissé la végétation pour entrer dans la clairière pas mal élargie. Réalité ou illusion ? Elle ne pu le savoir, et emporta avec elle cette ultime question dans son sommeil sans rêve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Amatsuki
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1806
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Ven 8 Fév - 13:47

    Le samurai ne pouvait pas dire que les choses étaient évidentes ces temps-ci, à vrai dire il était même de nouveau dans une situation fatigante et n'avait même pas pu voir sa tendre et douce Ellianne depuis plus d'un mois. Ses pas le conduisaient finalement de nouveau dans la jungle, il y avait vécu beaucoup d'aventures avec son disciple et neveux, Raph Hadeus... Quant à ce qu'il venait faire ici, sans doute cueillir de nouveau quelques herbes pour ses amies, qui étaient sous formes humaines. Amaterasu et Yukihime s'en contrefichaient sans doute, mais Tsukiyomi devait avoir hâte.

    « Vous n'êtes pas trop éreintées les filles ? Nous avons beaucoup voyagé ces temps-ci. Lançait-il en souriant tendrement.
    - Héhé ! Ca va parfaitement bien ! Pour une fois qu'un monstre géant ne sort pas de nul part.
    - Hmmmm... Moi j'aime les hommes qui ont souvent des choses... énormes... dans la vie. Elle avait prit une voix perverse et sensuelle, mieux valait s'abstenir de commentaire.
    - Bah non les monstres énormes c'est pas aimable !
    - Huhu tu es mignonnes. Se moquait-elle.
    - Bon sang vous êtes impossibles.... »

    Le samurai secouait la tête négativement alors que la fille un peu perverse riait et Amaterasu grgnait, continuant à vouloir savoir de quoi elle parlait. Les laissant à leur petit jeu, Akechi regardait Tsukiyomi qui cueillait des herbes en souriant et ronronnant un air d'une chanson... Depuis qu'il avait récupéré leurs émotions, elles étaient devenues vraiment adorables.. Mais aussi plus difficile à comprendre, comme d'authentiques femmes de qualités.Alors qu'il soupirait, le samurai voyait au loin, le signal d'une fusée de détresse... Voilà qui n'était pas habituel... Il regardait vers ses amies et tout le monde hochait la tête, ce n'était pas le genre du Daimyo, que de laisser une personne en détresse sans aide.

    Le pas rapide, mais l'oeil prudent, il se dirigeait rapidement vers le point indiqué tantôt, et après quelques longues minute il y arrivait... Il s'agissait d'un vrai carnage, il y avait des débris d'arbres partout, déracinés bine sûr... Quand ils étaient entiers... Le samurai se mouvait entrer les débris, finissant par apercevoir de nombreuses traces de sang... Encore fraîches, s'il y avait eut un combat ici... Il était tout récent... Continuant donc de marcher... Son regard s'équarquillait, étendue devant, se trouvait son amie Alwine.


    *Alwine ?!*

    Il approchait avec Tsukiyomi, tout deux ses baissant pour examiner rapidement ses blessures... Trop pour user d'un simple sort de soin basique... Akechi allait devoir user une grande quantité d'énergie mais il n'avait pas le choix. Il traçait rapidement une cercle autours de la brune avec l'aide de son amie créatrice de thé avant de faire de nombreux signes de mains, à la façon d'un moine ou ninja... Puis posait lesdites mains sur le cercle, y insufflant une très grande quantité d'énergie occulte. Usant de son plus puissant sort de soin, et aussi le plus gourmand... kaguya no Shukufuku

    « Bien... Elle devrait.... Être stable à présent... Il faut la transporter... Vers un point d'eau... »

    Le samurai la prenait sur son dos, commençant à marcher vers un point d'eau repéré tantôt.. Quand il la soulevait.. Un lettre tombait, Tsukiyomi la ramassait et la gardait, avançant doucement, alors que les deux autres filles tranchaient et écartaient la végétation pour faciliter le transport, finalement une fois à un point d'eau, ce fut Tsukiyomi qui commençait les soins mais...

    « Akechi-sama... Veuillez partir dans les bois s'il vous plait, je dois la dénuder pour 'occuper de ses dernières blessures »

    Le samurai rougissait légèrement, ayant oublié ce sens des réalité et finissant donc par partir dans la forêt... Attendant avec patience qu'elles aient terminées... Finalement il fut appelé, revenant près du point d'eau... Les filles semblaient avoir prêtée un kimono à Alwine.. Pas étonnant vue l’état de ses vêtement précédent... Le garçon soupirais et se posait en tailleur, Alwine semblait être dans un état second, une sorte de coma... Il n'était pas impossible qu'elle ai entendu et sentie les soins apportés, et elle allait sans doute bientôt se réveiller....

    « Accroches-toi, Alwine-chan »

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Lun 11 Fév - 22:41

    Noir... tout semblait noir autour d'elle. Elle n'avait plus la force de s'accrocher à la conscience, et ne recevait plus que de faibles signaux venant de son corps, un corps blessé, épuisé en profondeur. Elle ne savait pas si elle pourrait s'éveiller après cela, mais même au fond d'elle-même elle ne parvenait pas vraiment à s'en soucier. Pourtant, elle fut bel et bien affecté par quelque chose, quelque chose qui venait de l'extérieur, comme une présence familière, amicale. Et bientôt cela se doubla par une impression extrêmement agréable, comme si son corps au bout du rouleau recevait soudainement une aide extérieure, alors qu'il était bel et bien en train de se faire soigner, la puissante technique d'Akechi voyant au plus gros de ses blessures...

    « Bien... Elle devrait.... Être stable à présent... Il faut la transporter... Vers un point d'eau... »

    La belle brune ne compris pas ce mots, bien entendu, et pour tout dire elle ne reconnu même pas la voix, dans son inconscience, mais le timbre même l'en apaisa quelque peu. Elle se sentit soulevée et transportée, sans savoir où ni pourquoi, mise en confiance par ce timbre de voix qui lui semblait si apaisant, et de toute façon bien incapable de faire quoi que ce soit pour se défendre si jamais elle ne l'avait pas été, en confiance. Finalement, elle se sentit à nouveau déposée, tandis qu'une nouvelle voix se faisait entre non loin d'elle.

    « Akechi-sama... Veuillez partir dans les bois s'il vous plaît, je dois la dénuder pour m'occuper de ses dernières blessures »

    Une fois encore, la jeune femme ne compris pas, mais cette fois ses idées étaient un peu plus claires, et il lui sembla presque reconnaître la voix... mais presque seulement. C'était toujours une voix amicale toutefois, aussi ne fit-elle rien – non pas qu'elle puisse faire grand-chose, d'ailleurs – pour résister, se laissant déshabillée, soignée et rhabillée comme si elle avait été une poupée grandeur nature. Elle sentit ses dernières plaies être soignées autant que possible, des bandages et baumes être mis là où c'était nécessaire, son esprit revenant peu à peu au monde des vivants. Il y eut encore des bruits, après quoi une voix lui parvint à nouveau clairement.

    « Accroches-toi, Alwine-chan »

    Son esprit émergeait de plus en plus, et cette fois elle saisit vaguement les mots, et reconnu la voix. Elle ouvrit les yeux non sans difficulté, voyant encore flou après cette inconscience prolongée, ses réserves d'énergie étant toujours très basses même si maintenant son corps devait en mobiliser beaucoup moins pour rester en vie, et elle chercha du regard l'origine de la voix.

    « A... Akechi-Kun... C'est toi ? »

    Sa voix, sa propre voix à elle, était très faible et encore rauque après son épreuve, mais sa vision se fit peu à peu plus claire et elle pu en effet bientôt apercevoir son ami le Samouraï assis en tailleur, non loin d'elle. Néanmoins, avant qu'elle ne puisse essayer de continuer à parler elle toussa, un bon coup, et l'une des compagnes de route du guerrier impérial, même si elle ne vit pas bien laquelle, l'aida à se relever un peu et lui fit boire un peu d'eau claire, qui lui permis de réhydrater sa gorge et la fit encore se sentir un peu mieux. Alwine lui adressa un doux sourire en retour tout en la remerciant avec sincérité, avant de revenir sur Akechi.

    « Je crois... que je te dois aussi des remerciements d'ailleurs... et sans doutes à vous tous. Merci de m'avoir aidé... je ne sais pas ce que je serais devenue si je n'avais pas été secourue... Et pour le coup on peut dire que j'ai vraiment eut de la chance de tomber sur vous. »

    La Dame de Glace sourit au jeune homme, avant de tourner la tête pour faire de même avec ses compagnes. Elle ne s'était vraiment pas attendue à les trouver à son chevet lors de son réveil, mais bon, d'un autre côté elle ne s'était qu'à moitié attendue à se réveiller, et dans tous les cas un peu de chance ne lui faisait pas de mal, après tout ce qui s'était passé. En faisant son tour d'horizon des sourires, elle constata soudain la personne d'une troisième femme, qu'elle ne connaissait pas, mais qui semblait tout aussi belle que les deux autres. Elle hocha donc faiblement la tête dans sa direction, estimant qu'un peu de politesse n'était pas de trop, après tout cela.

    « Il ne me semble pas vous connaître, mademoiselle... Enchantée de vous rencontrée, même si c'est en de pareilles circonstances. Vous le savez peut-être déjà mais je m’appelle Alwine... et merci pour le rôle que vous avez joué dans mon sauvetage, quel qu'il soit. »


    Ne sachant pas encore qui était la damoiselle ni quels liens elle avait exactement avec les autres, elle préférait rester dans le vouvoiement pour le moment, même s la gratitude dans sa voix était sincère. Elle se tourna finalement à nouveau vers Akechi, faisant un effort supplémentaire pour s'asseoir totalement sur le sol, les jambes étendues devant elle.

    « Je ne sais pas comment tu m'as trouvé mais j'ai une dette envers toi, Akechi-Kun. Comment... comment avez-vous soigné mes blessures ? Elles étaient terribles, pourtant... »


    Elle se souvenait que les amies de l'Impérial avaient des pouvoirs de soin, pour en avoir profité après leur première rencontre, mais elle ne se rappelait pas qu'ils avaient une telle importance, même si elle était loin de s'en plaindre. Avec un sourire, elle baissa le regard sur son corps, et s’aperçut qu'elle était vêtue d'un kimono, sans doute prêté par une des damoiselles, comme lorsqu'elle leur avait rendu visite dans l'Empire.

    « Je... merci aussi pour les vêtements neufs. Il y avait... il y avait une lettre, avec les autres. Est-ce que vous l'avez trouvé ? »

    Le regard de la belle s'était fait un peu inquiet, tout comme sa voix. Il était possible que la lettre ait été perdue pendant qu'elle était soignée, oubliée sur place, déchirée quand ses vêtements avaient été retirés ou autre chose encore, mais elle espérait vivement que ce ne soit pas le cas, vu que c'était la seule chose qui prouvait matériellement la réalité des révélations qui lui avaient été faites ce jour-là, vu que Yuuri avait emporté le dossier qu'il lui avait d'abord montré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Amatsuki
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1806
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Jeu 14 Fév - 15:23

    L'attente était longue, le samurai restait assit en tailleur, attendant le réveil de son amie si importante, Alwine. Vu les blessures qu'elle avait, il n'était pas étonnant de se dire qu'elle allait mettre du temps à émerger. Le samurai continuait de penser à tout ceci, lui-même avec récemment livré beaucoup de combat difficile... Alwine semblait avoir parcouru aussi du chemin, mais la chance ne semblait pas l'accompagner cette fois-ci. Finalement, quelques râles laissaient comprendre que la brune s'était réveillé, bien que encore dans le gaz.

    « A... Akechi-Kun... C'est toi ? »

    En entendant ces quelques mots, le garçon approchait pour s'assoir un peu plus près d'elle, l’accueillant parmi les éveillés par un sourire, heureux de voir qu'elle parvenait malgré tout à surmonter ses récentes blessures. Elle se mit cependant à tousser avec force... Le samurai faisait signe à Tsukiyomi d'apporter de l'eau, mais elle avait déjà entreprise cette opération, aidant donc Alwine à se remettre de cette quinte de toux assez forte et sans doute douloureuse.

    « Je crois... que je te dois aussi des remerciements d'ailleurs... et sans doutes à vous tous. Merci de m'avoir aidé... je ne sais pas ce que je serais devenue si je n'avais pas été secourue... Et pour le coup on peut dire que j'ai vraiment eut de la chance de tomber sur vous.
    - Il semble que le destin ai voulu se montrer farceur... Mais je suis bien content que sa farce nous ai permis de te tirer des bras de la faucheuse. »

    Le samurai lui rendait son sourire, en effet c'était une étrange farce du destin de voir Alwine juste après avoir pensé à elle... Mais ce n'était pas plus mal si ça l'avait sauvé... Le samurai semblait pensif, se demandant ce qui pouvait autant blesser Alwien au point de la mettre à l'orée de la mort... Le Ras devait en être capable, mais il ne l'aurait pas simplement laissé là... A moins d'être lui-même trop blessé pour continuer... Mais pour l'avoir affronté, le Daimyo se doutait que 'trop blesser' le Ras, revenait de l'exploit. Il redresasit la tête en voyant Alwine se figer du regard sur Yukihime, c'est vrai qu'elle ne la connaissait pas.

    « Il ne me semble pas vous connaître, mademoiselle... Enchantée de vous rencontrée, même si c'est en de pareilles circonstances. Vous le savez peut-être déjà mais je m’appelle Alwine... et merci pour le rôle que vous avez joué dans mon sauvetage, quel qu'il soit.
    - Alors voilà la somptueuse brune qui a tant rendu Ellianne jalouse. Enchantée , je suis Yukihime, ou Orochi... Peut-être que ce nom sera plus évocateur pour toi. » Elle clignait de l'oeil.
    - Hm... Yukihime est l'humaine issue de mon sabre, Orochi... Je t'expliquerai les détails en temps et en heure, vois la simplement comme la grande sœur de Tsu-cha et Ama-chan. »

    Si Tsukiyomi souriant en entendant ceci, Amaterasu elle, faisait une petite mine boudeuse, pour raison qu'avant c'était ELLE la grande sœur et plus maintenant. Mais la remarque ne fusait pas, le ton de la conversation étant assez sérieux.. Ce qui était compréhensible. Quoi qu'il en soit le samurai prenait la température de la brune, quand on frôlait la mort, il n'était pas rare de souffrir de maux comme des fièvres, nausées, ou pire... Une sorte de mal de résurrection, si on peut dire... Mains la brune semblait aller bien.

    « Je ne sais pas comment tu m'as trouvé mais j'ai une dette envers toi, Akechi-Kun. Comment... comment avez-vous soigné mes blessures ? Elles étaient terribles, pourtant...
    - Penses-tu que je n'améliore que mes arts de l'épée ?  Il souriant taquin.  j'ai usé d'un très puissant sort de soin sur toi... Un sort aussi puissant que gourmand cependant. »

    Il souriait cette fois-ci tendrement, demandant à Amaterasu et Tsukiyomi de préparer thé et en-cas, pour l'aider à se remettre sur pied et aussi pouvoir bivouaquer ici le temps qu'elle aille mieux. Les deux jeunes filles s'affairant à leurs tâches, le samurai continuait de regarder la brune, qui semblait toujours mal en point... peut-être pas physiquement mais... Spirituellement.

    « Je... merci aussi pour les vêtements neufs. Il y avait... il y avait une lettre, avec les autres. Est-ce que vous l'avez trouvé ? »

    Le samurai hochait la tête, sortant ladite lettre de son kimono et la lui donnant... Elle la serrait sir fort alors même que sa conscience la quittait, qu'il était facile de se douter qu'elle était importante pour elle, c'est aussi la raison pour laquelle le samurai ne l'avait pas lu... par respect et par principe. I'homem affichait alors un air curieux, revenant sur quelques paroles qu'avait prononcée la dame de glace plus tôt.

    « Et bien... N'as-tu pas tiré une fusée de détresse pour indiquer ta position ? »

    Le samurai affichait toujours une certaine curiosité sur son visage... Il n'avait pas trouvé de lance fusée... Ni sur elle, ni à proximité... Ce qui rendait la chose encore plus étrange... Finalement les sourcils du daimyo se fronçaient, comprenant qu'il y avait anguille sous roche et son regard se faisait plus sévère, sans pour autant que la curiosité ne quitte son visage.

    « Il est arrivé quelque chose de grave n'est-ce pas ? Il serait temps de me l'expliquer, tu ne penses pas, ma tendre amie ?
    - Ce serait le minimum syndical, après un sauvetage sinon tu êux toujours utiliser le--- --- Non je n'userai pas du mantra du savoir sur Alwine, je ne tiens pas à percer ses secrets. Je veux l'entendre se libérer de ses fardeaux, pas la l'y forcer. »

    Fit finalement le samurai en regardant Alwine, avant de sourire tendrement une dernière fois, attendant d'éventuelles réponses... Comme les trois jeunes filles qui écoutaient attentivement, au moins d'une oreille....

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Ven 15 Fév - 2:05

    Alwine se remettait, doucement mais sûrement, avec l'aide des jeunes femmes toujours auprès d'elle, comme Tsukiyomi-Chan qui lui donna de l'eau. Plus important encore, elle pourrait se remettre totalement, elle en aurait le temps, la possibilité.... et tout cela seulement parce que le trio – maintenant devenu un quatuor, bien qu'à cet instant précis elle ne l'ait pas encore totalement réalisé, revenant seulement des limbes de l'inconscience – lui était venu en aide.

    « Il semble que le destin ai voulu se montrer farceur... Mais je suis bien content que sa farce nous ai permis de te tirer des bras de la faucheuse. »

    Il souriait en disant cela, et la damoiselle ne manqua pas de sourire elle aussi. Elle en était heureuse en effet, que ce soit une farce ou une faveur du destin, Akechi-Kun était sans doute la meilleure personne sur laquelle elle pouvait tomber dans une telle situation, l'un dans l'autre. Il était à la fois l'un de ses amis les plus dignes de confiance, et à la fois en mesure de l'aider, même mieux qu'elle ne l'aurait cru. Il avait aussi une nouvelle compagne de route, comme la Dame de Glace ne tarda pas à s'en rendre compte, saluant donc l'inconnue avec une curiosité non dissimulée dans le regard.

    « Alors voilà la somptueuse brune qui a tant rendu Ellianne jalouse. Enchantée , je suis Yukihime, ou Orochi... Peut-être que ce nom sera plus évocateur pour toi. »


    « Hm... Yukihime est l'humaine issue de mon sabre, Orochi... Je t'expliquerai les détails en temps et en heure, vois la simplement comme la grande sœur de Tsu-cha et Ama-chan. »


    Orochi... en effet, ça elle connaissait, c'était le sabre avec lequel le Samouraï se battait depuis le début, avant même que les deux sœurs ne prennent cette forme-là, celui qu'il avait lors de leur toute première rencontre. La voilà donc transformé en femme... hé bien quand on connaissait les deux autres armes du jeune homme, ce n'était pas si étonnant que ça. La Lieutenante sourit une fois encore donc à la nouvelle venue dans cette équipe si particulière, amusée par le commentaire sur la jalousie d'Ellianne, avant d'en venir à la question des soins qui lui avaient été apportés, pendant qu'Akechi-Kun vérifiait sa température, qui a voir son expression devait être normale.

    « Penses-tu que je n'améliore que mes arts de l'épée ? J'ai usé d'un très puissant sort de soin sur toi... Un sort aussi puissant que gourmand cependant. »

    Oh... hé bien en effet cela expliquait tout. Elle lui sourit une fois encore, d'autant plus reconnaissante, sachant qu'il avait utilisé toute cette énergie et sans doute pas mal d'efforts pour la sauver. D'ailleurs, en parlant d'énergie, les deux sœurs – les deux plus jeunes, sans compter Yukihime – se mirent à préparer à boire et à manger, probablement pour que tout le monde puisse reprendre des forces. Vint ensuite la question de la lettre, que le Samouraï avait heureusement ramassé et qu'il lui rendit, la jeune femme le remerciant en serrant brièvement la lettre entre ses doigts, avant de la ranger bien à l'abri dans son kimono, là où elle ne risquerait pas de la perdre. Elle revint ensuite sur Akechi-Kun, qui avait maintenant une certaine curiosité sur le visage.

    « Et bien... N'as-tu pas tiré une fusée de détresse pour indiquer ta position ? »


    Un air de tristesse se peignit sur le visage d'Alwine à cette question, les souvenirs lui revenant rapidement en mémoire, ceux de la fusée, et de tout ce qui avait précédé. Elle ne répondit pas tout de suite pourtant, voyant que les sourcils de son amis se fronçaient et que la sévérité venaient se mêler à la curiosité dans son expression.

    « Il est arrivé quelque chose de grave n'est-ce pas ? Il serait temps de me l'expliquer, tu ne penses pas, ma tendre amie ? »

    « Ce serait le minimum syndical, après un sauvetage sinon tu peux toujours utiliser le---
    --- Non je n'userai pas du mantra du savoir sur Alwine, je ne tiens pas à percer ses secrets. Je veux l'entendre se libérer de ses fardeaux, pas la l'y forcer. »

    Le... Mantra du Savoir ? Le regard d'Alwine montra clairement sa curiosité, car elle n'avait jamais entendu parler de ce genre de choses. Peut-être une méthode impériale pour obtenir la vérité ? C'était possible, mais en tous cas, puisqu'Akechi-Kun ne voulait pas en user sur elle, elle devrait attendre pour le savoir, car elle considérait qu'elle leur devait bien des réponses, en effet, au nom du sauvetage, certes, mais surtout de l'amitié. Elle ferma donc les yeux quelques instants, la peine et la douleur se lisant sur son visage, avant d'inspirer un grand coup et de finalement soupirer, réussissant à reprendre le contrôle de ses émotions. Ce ne fut qu'alors qu'elle ré-ouvrit ses paupières sur un regard contenant tout de même une grande tristesse et qu'elle se mit en devoir de répondre.

    « Non, en effet, ce n'est pas moi qui ait tiré cette fusée de détresse. Ce... c'est Yuuri qui l'a tirée... »

    Alwine s'interrompit, une note douloureuse étant passée dans sa voix quand elle avait prononcé le nom de son mentor. Tant de choses lui revenaient en mémoire... les nombreuses joies passées, et les peines plus proches. Il lui fallut quelques instants pour se reprendre, devant à nouveau prendre une grande inspiration, mais elle ne souhaitait visiblement pas s'arrêter là.

    « Le combat... les traces de combat que tu as vues... Ces traces étaient celles de l'affrontement entre lui et moi. Nous... nous nous sommes battus, et nous avons tous les deux faillit mourir mais... mais finalement il m'a battu, il a pansé ses propres blessures alors que nous parlions, et... et il est parti après avoir tiré cette fameuse fusée... »

    Une nouvelle fois, elle dû faire une pause. En soit, elle avait expliqué les événements, bien sûr, mais cela devait soulever chez son ami plus de question que cela n'en résolvait, selon toute probabilité. Et elle n'avait pas fini, c'était visible sur son visage. Cela faisait mal, mais elle avait compris aujourd'hui plus que jamais que tenir les émotions et les vieilles blessures enfermées en soit ne résolvait rien. Maintenant qu'elle avait commencé, elle voulait finir sa confession, et pour cela il lui fallait expliquer bien des choses. Néanmoins, elle était déterminée a aller jusqu'au bout, à se confier ici et maintenant, à cet homme qui était son ami, un ami dont elle avait terriblement besoin, peut-être plus encore pour cela que pour les soins apportés à son corps.

    « Je suis venue ici... à la poursuite de Yuuri. Il avait quitté la Blitzness... après les événements du grand cratère dans la forêt, où il nous a trahis pour son ancien capitaine, devenu le chef de la Team Hydre. Je voulais... je me disais que je voulais le ramener, en le convainquant de revenir ou en le capturant, mais je crois que je voulais surtout comprendre, au fond de moi. »


    Il lui semblait que les choses étaient comme plus claires maintenant, vues à travers le philtre de ce qui s'était passé, y compris ses propres émotions et motivations. Mais cela ne lui était pas de grande utilité, maintenant... Avec un profond soupir, la jeune femme changea de position, tentant d'en trouver une qui ménagerait un peu plus son corps endolorit, même si c'était surtout les douleurs de son âme qu'elle aurait, inconsciemment et vainement, voulu apaisé de la sorte.

    « En guise de réponse... il m'a lancé un vieux dossier de la la Corporation. Un dossier qui contenait des informations... des informations sur... sur quelque chose de mon passé, quelque chose dont je n'ai jamais parlé qu'à lui et à Lucia-Sama, quand j'étais une jeune recrue de la Blitzness. Quand j'ai lu tout ça... quand j'ai su qu'il savait, pendant toutes ses années, j'ai... j'ai totalement perdu mon calme. J'étais entre colère et tristesse... et j'ai perdu pied. »

    Volontairement, Alwine avait évité de s'attarder sur ce que contenait le dossier. Elle n'avait tout simplement pas pu, pas encore. Elle avait l'intention de tout expliquer, mais une douleur seulement à la fois. Elle interrompit quelques instants son flot de paroles saccadés en réalisant quelque chose, et eut un sourire aussi maigre que piteux.

    « Je crois que s'il ne m'avait pas calmé, j'aurais muté à ce moment là... Je me dis presque que ça aurait mieux valu... dit-elle en soupirant doucement. Quoiqu'il en soit, j'ai repris mon calme, et nous nous sommes affrontés, sans retenir nos coups. Je t'ai déjà dit... comment tout cela avait fini. »

    Elle le lui avait dit, et surtout il avait pu le voir, voir la violence de la scène, qui n'avait rien avoir avec un combat amical, et les blessures terribles de la jeune fille. Il la connaissait aussi assez pour savoir que son adversaire avait dû être aussi terriblement touché. Néanmoins, la plus grande douleur d'Alwine, en cet instant, semblait venir de l'intérieur. Son regard était très douloureux, plus fragile que d'ordinaire, comme si, maintenant que Yuuri était parti, tout cela aurait pu la briser. Avec un profond soupir, elle regarda Akechi dans les yeux.

    « Voilà... tu sais ce qui c'est passé, physiquement au moins. Si tu veux je... je suis prête à t'expliquer aussi le reste, mais seulement si tu es d'accord. Ce sont des choses... que je n'ai presque jamais dites, voir jamais pour certaines. Je ne veux pas te forcer à les entendre. »

    Il était visible que la jeune femme n'attendait que de se confier encore, et quand elle disait qu'elle était prête, cela sonnait comme si elle avait dit qu'elle aspirait à ces explications, mais ce qu'elle disait était également vrai. Elle ne voulait pas le forcer à prendre sa peine sur ses épaules, même si en cet instant elle aurait eut un besoin profond de ce secours amical...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Amatsuki
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1806
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Lun 18 Fév - 23:18

    La dame de glace semblait torturée, le samurai pouvait clairement lire peine et douleur sur son visage, n'insistant pas il gardait donc le silence, le bruit de l'eau qui bout afin de faire le thé coupant le silence, accompagné des sons que produisaient faunes, flores et éléments dans la jungle, comme les feuillages sifflant sous le vent. Le garçon avait un regard qui se voulait bienveillant et rassurant, fixant son amie, qui ne pouvait pas le voir cependant puisque ses yeux étaient clôts.

    « Non, en effet, ce n'est pas moi qui ait tiré cette fusée de détresse. Ce... c'est Yuuri qui l'a tirée... »

    Le samurai arquait les deux sourcil, Yuuri Shuurin ? Le chevalier ? Pourquoi diable n'était-il pas resté ici avec elle pour l'aider alors ? Rapidement le samurai soupirait faiblement, faisant les liens logiques dans son esprit, il comprenait avant qu'elle le lui dise... Même pour un impérial habitué aux secrets, Yuuri semblait mystérieux, sans doute les choses n'avaient pas soufflée en faveurs de la dame de glace, entre eux. La peine était facilement visible dans la voix de la belle...

    « Le combat... les traces de combat que tu as vues... Ces traces étaient celles de l'affrontement entre lui et moi. Nous... nous nous sommes battus, et nous avons tous les deux faillit mourir mais... mais finalement il m'a battu, il a pansé ses propres blessures alors que nous parlions, et... et il est parti après avoir tiré cette fameuse fusée... »

    Une fois encore, le samurai se contentait de garder le silence en écoutant avec attention ce que lui disait son amie. Yuuri Shuurin était donc plus fort que ne l'était la toute puissante dame de glace ? L'ayant affronté en duel, le samurai savait à quel point elle était forte au combat... Le chevalier cachait bien son jeu. Soupirant à nouveau le samurai posait un regard bienveillant sur la tendre dame de glace, comme pour lui dire qu'il continuait d'écouter et de partager ses fardeaux.

    « Je suis venue ici... à la poursuite de Yuuri. Il avait quitté la Blitzness... après les événements du grand cratère dans la forêt, où il nous a trahis pour son ancien capitaine, devenu le chef de la Team Hydre. Je voulais... je me disais que je voulais le ramener, en le convainquant de revenir ou en le capturant, mais je crois que je voulais surtout comprendre, au fond de moi. »

    Une fois encore, le samurai n'avait rien à répondre, il était normal de vouloir savoir ce que devenait un ami, encore plus lorsqu'il était proche et que du jour au lendemain, tout changeait, alternant la réalité de ce fait. Le samurai se tournait alors le thé étant prêt, posant une tasse devant Alwine, un thé relaxant fait avec des plantes d'ici, ce serait agréable pour la dame de glace... Pour l'apaiser un peau, bien qu'aucune tisane et aucun baume ne pourrait la guérir de ses blessures internes...

    « En guise de réponse... il m'a lancé un vieux dossier de la la Corporation. Un dossier qui contenait des informations... des informations sur... sur quelque chose de mon passé, quelque chose dont je n'ai jamais parlé qu'à lui et à Lucia-Sama, quand j'étais une jeune recrue de la Blitzness. Quand j'ai lu tout ça... quand j'ai su qu'il savait, pendant toutes ses années, j'ai... j'ai totalement perdu mon calme. J'étais entre colère et tristesse... et j'ai perdu pied.
    – Perdre le contrôle lorsqu'on est un guerrier, est la pire des erreurs possible Alwine... Ne te l'avais-je pas enseigné? »

    Le samurai soupirait faiblement malgré tout, il avait bien appris à Alwine à toujours faire attention à ne pas être prévisible et il n'y avait rien de plus prévisible que quelqu'un guidé par une émotion forte comme la colère.Il continuait de l'écouter d'une oreille, n'aimant pas la suite de la discussion. Finalement il giflait Alwine doucement, d'un revers de la main. La raison ? Le fait qu'elle ai dit qu'il aurait été mieux qu'elle mute.

    « Tu as passé l'âge de l'égoïsme, même s'il t'as vaincu et trahis, cet homme t'as sauvé deux fois dans votre rixe, ne sali pas ses actions pas de si sombres pensées. »

    Le samurai soupirait et finalement il prenait Alwine dans ses bras, lui donnant une étreinte bien mérité, pour la faire se sentir à l’abri, il était sévère et pas vraiment affecteux, mais savoir prendre soin de ses ami... La blottissant contre son torse puisant, il soupirait longuement, la tenant ainsi afin de la réconforter.

    « Ca à dû être difficile Alwine... Tu as vaillamment suivit ton cœur, je suis fier de toi, en tant qu'ami et maître occasionnel, tu n'as pas échoué, jusqu'au bout, tu as suivis tes convictions. »

    Les trois jeunes filles se posaient en tailleurs à leur tour, tendant diverses sucreries comme des dangos et un peu plus de thé, afin de se préparer à ce qui semblait être une longue discussion... Le samurai se reculait donc, rompant l'étreinte douce qu'il avait donné à son amie, la regardant avec un air plus sérieux.

    « A présent, j'accepte d'écouter ton histoire cependant... N'oublie pas que c'est à un daimyo impérial, que tu vas conter de sombres secrets. »

    Le visage très sérieux, l'air de dire que selon les tournures, cela pouvait influer sur les vis-a-vis de l'armée impériale sous les ordres du samurai, il attendait la suite de la discussion, se saisissant cependant bien rapidement d'un dango, l'air de rien.

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Mar 19 Fév - 4:54

    Akechi-Kun l'avait longuement écoutée en silence, l'écoutant simplement parler en posant sur elle un regard bienveillant, posant une tasse de thé devant elle alors qu'elle continuait de se confier à lui. Elle n'y toucha toutefois pas, continuant cette confession, jusqu'à ce qu'un détail de son monologue ne fasse finalement réagir le Samouraï.

    « Perdre le contrôle lorsqu'on est un guerrier, est la pire des erreurs possible Alwine... Ne te l'avais-je pas enseigné? »

    Bien sûr que si, il le lui avait appris, et Yuuri avant lui avait déjà enseigné à la jeune Alwine qu'il ne fallait jamais perdre le contrôle, qu'il ne fallait jamais laisser le pouvoir occulte dominer, sous peine de muter en Teremundo. Elle l'avait appris, et elle l'avait elle-même enseigné à ses jeunes recrues, mais cela ne l'avait pas empêcher de perdre bel et bien le contrôle, touchée comme elle l'avait été par ce si puissant choc émotionnel. Elle songeait à cela tout en parlant de transformation... ce qui lui valut une faible gifle de la part de son ami, qui n'appréciait sans doute pas ce genre de réflexion.

    « Tu as passé l'âge de l'égoïsme, même s'il t'as vaincu et trahis, cet homme t'as sauvé deux fois dans votre rixe, ne sali pas ses actions pas de si sombres pensées. »

    Avait-elle vraiment été... égoïste ? C'était possible oui, il s'en rendit compte après coup. En effet, il était sans doute très égoïste de souhaiter cela, mais ça lui était venu sur le moment, en songeant à toute cette gamme de douleur. Les Teremundos avaient-ils encore mal ainsi ? Elle ne le savait pas, mais elle chasse ces pensées néfastes, et se laissa plutôt aller dans les bras du Samouraï, aillant bien besoin de tout le réconfort qu'il pouvait lui apporter.

    « Ca à dû être difficile Alwine... Tu as vaillamment suivit ton cœur, je suis fier de toi, en tant qu'ami et maître occasionnel, tu n'as pas échoué, jusqu'au bout, tu as suivis tes convictions. »


    Ces paroles mirent un peu de baume sur le cœur blessé de la jeune fille, autant par leur contenu que parce qu'elles manifestaient que la belle avait encore des amis sur qui compter, comme le valeureux impérial, par exemple. Ce fut à regret qu'elle le sentit s'écarter, un doux soupir s'échappant de ses lèvres alors qu'elle constatait que les compagnes du Samouraï avaient installé pendant leur étreinte de quoi se restaurer pendant la discussion qui s'annonçait.

    « A présent, j'accepte d'écouter ton histoire cependant... N'oublie pas que c'est à un Daimyo impérial, que tu vas conter de sombres secrets. »

    La mise en garde fit un instant hésiter la damoiselle. Devait-elle vraiment mettre tout cela entre les « mains » de l'Empire, dont les moyens d'information étaient aussi vastes que nombreux ? Bah... justement, il pourrait peut-être avoir les informations par d'autres moyens si elle ne le disait pas, voir d'autres informations pour elle si elle le disait. Et surtout, au-delà de l'Empire, c'était son ami qu'elle voyait avant tout ce soir, de son ami dont elle avait besoin. Elle secoua donc la tête en soupirant doucement, avant de laisser un mince mais doux sourire étirer ses lèvres.

    « S'il y a un risque... hé bien je le prend. Je n'ai rien à te cacher, surtout vu les moyens d'investigation dont tu disposes sûrement... Et de toute façon, je... je pense vraiment que j'ai besoin d'en parler. Mieux encore, d'en parler à un ami. »

    Une fois encore, elle lui sourit, mais son esprit partait déjà sur les sentes beaucoup moins plaisantes où allait l'amener son récit. Pour repousser un peu l'échéance, elle s'empara de sa tasse de thé et en but une gorgée, laissant la boisson bienfaisante l'apaiser un peu, avant de reprendre la parole.

    « Délicieux, ce thé... Pour en revenir à... à ce que je voulais te raconter, il faut que je te parle d'abord de mon passé. C'est quelque chose que je ne raconte pas souvent. Comme je te l'ai dit, je n'en avais jamais parlé qu'à Lucia-Sama et à Yuuri, et quand j'étais très jeune. Je crois que ce sont les seuls à savoir, hors de ma famille. »

    Alwine semblait mélancolique, pensive, son regard déjà à moitié happée par ses souvenirs, et les blessures du passé. Celles, anciennes, qu'elle avait toujours connu lui semblait-il, et celles, plus nouvelles, qui ne dataient que de quelques heures à peine, mais étaient tout aussi vivaces. Finalement, après une nouvelle gorgée, elle continua.

    « Lorsque j'étais enfant, sur l'Île de la Pomme, il y avait... Un garçon. L'ami le plus proche que j'ai jamais eut. Il s'appelait Aslinn, et notre relation avait rapidement transcendé la complicité ou la camaraderie. Je pense... je pense qu'au fil du temps nous sommes tombés amoureux l'un de l'autre, un amour très fort, car ses racines étaient profondes... »

    Il aurait fallu être sourd ou complètement idiot pour ne pas entendre, au son de la voix de la belle brune, à sa façon de tourner les phrases, que la suite de l'histoire n'était pas aussi idyllique que le début pouvait sembler l'aide. Elle ne fit d'ailleurs qu'une courte pose, avant de reprendre dans un long et mélancolique soupir, semblant venu du fond de son cœur.

    « Malheureusement, vint un temps où ses parents choisirent de partir de l'île, et bien sûr ils l'emmenèrent avec lui. Nous nous sommes embrassés ce jour-là, le jour où il est parti, et je me suis juré de le retrouver un jour. Même si je ne l'ai jamais dit à l'époque, quand je suis venue sur le continent, à l'entrée de l'âge adulte, c'était en partie pour poursuivre ce dessein... »

    Une venue qui aurait bien d'autres conséquences inattendues, qui modèlerait pour ainsi dire sa vie toute entière, en fait. Qui la ferait entrer dans la Blitzness Corporation, événement qui infléchirait à jamais le cours de son destin et de son existence. Malheureusement, de toutes les conséquences que cela avait pu avoir, la plus attendue n'avait pas été au rendez-vous...

    « Une fois venue ici, j'ai appris que lui... et ses parents... tous étaient « supposés morts » dans un accident de bus. Un beau mémorial dans un coin du cimetière, voilà tout ce qu'il restait d'eux. Mais pourtant...
    elle secoua la tête en soupirant, pourtant je n'ai jamais voulu y croire. Toutes ces années quelque chose me disait qu'il était en vie, et toutes ces années sa perte jamais vraiment acceptée est restée une blessure au fond de mon cœur. Je pensais à lui très souvent, je le pleurais au cœur de certaines nuits, sur l'épaule de Lucia-Sama ou de Yuuri... »

    Cela aurait presque pu paraître enfantin, voir stupide, cette blessure découlant d'une perte si ancienne, dans de telles circonstances, surtout pour quelqu'un qui voyait ses concitoyens mourir presque quotidiennement, et parfois de plus atroce manière. Mais ce n'en était pas moins là ce que portait Alwine avec le plus de douleur, son fardeau le plus lourd pendant toutes ces années. Faisant une nouvelle pose, la damoiselle prit un dango et le mangea lentement, le temps de contrôler la souffrance de son cœur, visible jusque dans ses traits, et de faire le point pour continuer.

    « Voilà... voilà ce que je savais jusqu'à aujourd'hui. Mais Yuuri... Yuuri m'a donné un dossier qu'il avait conservé pendant des années, avant le combat... et une lettre à la fin, celle que tu as ramassé pour moi. Le dossier notifiait le sujet d'expérience « Aslinn », et affichait une photo de lui... il... il semblait avoir été... torturé. Et la lettre... la lettre était pour moi... de sa main... remise à Yuuri il y a plus d'une décennie. C'est... c'est ce qui m'a fait perdre le contrôle... qu'il ait su... pendant toutes ces années... qu'il m'ait regardé pleuré sans rien dire... sans jamais rien trahir du fait... du fait qu'il sache tout, depuis le début... même si après le combat il m'a... il m'a expliqué pourquoi. »


    Pendant qu'elle parlait, la voix d'Alwine s'était mise à tremblée, peu après qu'elle ait re-prononcé le nom d'Aslinn, se mettant peu à peu à être saccadée. Finalement, la brune s'arrêta sur un sanglot, des larmes roulant enfin sur ses joues, alors qu'elle lâchait sa tasse presque vide. Elle se brisa au sol et l'éclaboussa un peu, sans qu'elle paraisse s'en rendre compte, ramenant ses bras contre elle. Il était visible que le récit n'était pas fini, mais tout aussi visible que la Dame de Glace n'était pas en état de le poursuivre dans l'immédiat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Amatsuki
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1806
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Mar 26 Fév - 19:32

    Le Daimyo avait bien fait comprendre à Alwine, que par-delà l'ami à qui elle allait se confier, il y avait un chef des armées impériale, qui allait sans doute ne plus agir pareillement avec tierces impliqués, selon les dires de la belle brune. Il restait donc silencieux et immobile, son regard inquisiteur fixant Alwine longuement, en quête de réponse ou d'un changement de sujet, tout dépendait d'elle. Cependant, elle affichait un visage résolue entre deux grimaces de douleur.

    « S'il y a un risque... hé bien je le prend. Je n'ai rien à te cacher, surtout vu les moyens d'investigation dont tu disposes sûrement... Et de toute façon, je... je pense vraiment que j'ai besoin d'en parler. Mieux encore, d'en parler à un ami. »

    Le samurai se contentait de hocher la tête, comme lors de son dernier récit, préférant la laisser s'exprimer plutôt que de la couper inutilement. En outre elle avait besoin d'en parler à un ami, et Akechi était son ami, ça tombait bien... Le daimyo portait sa tasse de thé à sa bouche buvant quelques petites gorgée. Alwine en faisait de même, sans doute pour décompresser un peu et s'humidifier le gosier.

    « Délicieux, ce thé... Pour en revenir à... à ce que je voulais te raconter, il faut que je te parle d'abord de mon passé. C'est quelque chose que je ne raconte pas souvent. Comme je te l'ai dit, je n'en avais jamais parlé qu'à Lucia-Sama et à Yuuri, et quand j'étais très jeune. Je crois que ce sont les seuls à savoir, hors de ma famille. »

    Le garçon continuait d'écouter... Il accumulait les secrets depuis peu... L'an 0 et tout ce qui était lié à ce voyage pour ne citer que ça... Il pouvait bien ajouter le secret d'une amie à tout ceci. C'est donc avec un très faible sourire, amicale et rassurant, qu'il invitait la brune à continuer son récit, son thé toujours en mains et quelques dangos à portés de lui. Le regard concentré, il pouvait constater le malaise grandissant chez son amie.

    « Lorsque j'étais enfant, sur l'Île de la Pomme, il y avait... Un garçon. L'ami le plus proche que j'ai jamais eut. Il s'appelait Aslinn, et notre relation avait rapidement transcendé la complicité ou la camaraderie. Je pense... je pense qu'au fil du temps nous sommes tombés amoureux l'un de l'autre, un amour très fort, car ses racines étaient profondes... »

    Un amour qui semblait se terminer en histoire de tragédie.. ; Digne de grands écrivains, le samurai continuait d'écouter de ce qu'elle disait, bien que l'amour pour lui était très abstrait, puisque la seule personne qu'il n'avait jamais aimé, était sa tendre et douce Ellianne avec qui il vivait dans le bonheur et la joie... Il arrivait donc difficile à saisir comment l'amour pouvait donner des fruits qui n'étaient pas doux, mais aigres amers. Mais la voix de la brune était claire... Ce n'était pas une romance qu'elle allait conter.

    « Malheureusement, vint un temps où ses parents choisirent de partir de l'île, et bien sûr ils l'emmenèrent avec lui. Nous nous sommes embrassés ce jour-là, le jour où il est parti, et je me suis juré de le retrouver un jour. Même si je ne l'ai jamais dit à l'époque, quand je suis venue sur le continent, à l'entrée de l'âge adulte, c'était en partie pour poursuivre ce dessein...
    – Je vois... Un but noble, dans un certain sens. »

    En effet, poser le pied dans le monde pour retrouver l'amour était uen belle chose, mais le samurai ne pouvait pas s'empêcher de supposer qu'il y avait anguille sous roche, tout semblait se passer un peu trop bien. Saisissant un dango et le mangeant lentement en réfléchissant et continuant d'écouter attentivement d'une oreille, il supposait que quelque chose de grave était arrivé... Après tout, Alwine ne semblait toujours pas avoir retrouvé son amour perdu...

    « Une fois venue ici, j'ai appris que lui... et ses parents... tous étaient « supposés morts » dans un accident de bus. Un beau mémorial dans un coin du cimetière, voilà tout ce qu'il restait d'eux. Mais pourtant... pourtant je n'ai jamais voulu y croire. Toutes ces années quelque chose me disait qu'il était en vie, et toutes ces années sa perte jamais vraiment acceptée est restée une blessure au fond de mon cœur. Je pensais à lui très souvent, je le pleurais au cœur de certaines nuits, sur l'épaule de Lucia-Sama ou de Yuuri... »

    Le samurai arrivait déjà mieux à visualiser tout ceci., aussi bien pour les douleurs de la brune, que celle du chevalier... Ca ne devait pas être facile de devoir porter un fardeau pareil, celui d'être prit entre plusieurs feu. Savoir mais sans doute ne pas pouvoir dire, et pourtant le vouloir... La situation était difficile pour les deux personne, bien que Yuuri semblait plus enclin à encaisser, de visu tout du moins.

    « Voilà... voilà ce que je savais jusqu'à aujourd'hui. Mais Yuuri... Yuuri m'a donné un dossier qu'il avait conservé pendant des années, avant le combat... et une lettre à la fin, celle que tu as ramassé pour moi. Le dossier notifiait le sujet d'expérience « Aslinn », et affichait une photo de lui... il... il semblait avoir été... torturé. Et la lettre... la lettre était pour moi... de sa main... remise à Yuuri il y a plus d'une décennie. C'est... c'est ce qui m'a fait perdre le contrôle... qu'il ait su... pendant toutes ces années... qu'il m'ait regardé pleuré sans rien dire... sans jamais rien trahir du fait... du fait qu'il sache tout, depuis le début... même si après le combat il m'a... il m'a expliqué pourquoi. »

    Le samurai la voyait qui lâchait sa tasse, souffrant visiblement de raconter tout ceci. Dans un léger soupire, le samurai vint poser sa main contre la joue d'Alwine, essuyant quelques larmes qui perlaient sur sa joue... Il affichait un air rassurant, comme celui d'un grand frère ou d'un confident, peut-être.

    « Peut-être que s'il te l'avait dis, tu aurais eu des ennuies... Si tu le cherchais autant que ça, n'aurais-tu pas essayé de le sortir de ses chaînes ? Tu n'as pas toujours été aussi forte, personne ne naît aussi fort... Et si tu étais mortes, qu'aurait-il dit à Aslinn ? Dans un certains sens... Il était prit entre deux feux... Cela a due entre dur... Pour toi et Yuuri. »

    Il la tirait vers lui, pour la blottir contre son torse... Elle en avait sans doute besoin. Il faisait signe à ses amie de partir, car Alwine voulait sûrement ne pas être vue dans cet état. Les trois jeunes filles comprenaient et redevenaient des sabres. Le garçon se retrouvant seul avec la dame de glace, il la tenait contre lui, pour la rassurer un peu, tenter de la réconforter même...

    « Il n'y a pas de honte à pleurer Alwine … Inutile de m'en dire plus... Pleure simplement comme tu le veux. Je vais t'aider à résoudre tout ceci, j'en fais le serment. Ne t'en fais pas, tu n'es pas seule. »

    Le garçon murmurait quelques mots dans une langue inconnu, usant du mantra du savoir pour savoir ce qu'il restait à savoir sur tout ceci... Et ce n'était pas vraiment très gai, ce serait en effet difficile pour l'empire de s'en mêler... Mais pas impossible. Le samurai tiendrait la promesse d'aider Alwine de se sortir de tout ceci. Il la gardait contre lui restant silencieux.

    « Je t'aiderai, et si besoin j'offrirai l'asile à toi et Aslinn, au seint de l'empire. Ce sera difficile diplomatiquement, mais pas impossible. Tu peux compter sur moi Alwine, inutile de m'en dire plus... Je suis là »

    Soufflait-il finalement, restant ensuite silencieux, fermant les yeux pour ne pas voir le visage meurtrie par la peine, que ne voulait surement pas montrer son amie...

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Mer 27 Fév - 5:39

    Akechi-Kun l'avait laissée parler, sans l'interrompre, se contentant simplement de saluer la noblesse de sa démarche quand elle lui avait parlé du fait que son départ sur le continent avait en partie été motivé par l'envie de retrouver son amour perdu. En dehors de cela, il l'avait laisser dire ce qu'elle avait à dire ce qu'elle avait à dire sans intervenir, ce qui valait sans doute mieux vu le mal que la belle brune avait déjà eut à gérer ses émotions ainsi. Ce ne fut qu'une fois qu'elle ait terminé qu'il repris la parole, non sans d'abord lui avoir doucement caressé la joue, dans un geste tendrement amical, presque fraternel.

    « Peut-être que s'il te l'avait dis, tu aurais eu des ennuies... Si tu le cherchais autant que ça, n'aurais-tu pas essayé de le sortir de ses chaînes ? Tu n'as pas toujours été aussi forte, personne ne naît aussi fort... Et si tu étais mortes, qu'aurait-il dit à Aslinn ? Dans un certains sens... Il était prit entre deux feux... Cela a due entre dur... Pour toi et Yuuri. »

    La belle brune eut un geste de la tête saccadé, une approbation. C'était ce que lui avait expliqué Yuuri, ce qu'elle avait compris par la suite. Elle comprenait maintenant pourquoi il avait fait ça, mais elle avait été loin de comprendre tout de suite. Pour la première fois depuis des années, la rage et la peine l'avaient totalement aveuglée... et maintenant seule restait la peine, plus forte encore. Son ami l'attira contre lui, et elle se nicha au creux de ses bras, pleurant contre lui. Elle avait bien besoin du réconfort d'un ami comme lui en cet instant plein de douleur, alors que les larmes, si rares chez elle, coulaient sur ses joues. Prise dans sa tristesse, elle remarqua à peine la retransformation des amies du Samouraï en arme, les laissant seuls.

    « Il n'y a pas de honte à pleurer Alwine … Inutile de m'en dire plus... Pleure simplement comme tu le veux. Je vais t'aider à résoudre tout ceci, j'en fais le serment. Ne t'en fais pas, tu n'es pas seule. »

    Réconfortée par ses paroles, même si elle ne comprenait pas trop comment il pourrait l'aider ou pourquoi elle ne devait pas en dire plus sur le moment, la Lieutenante l'entendit aussi murmurer quelques mots qu'elle ne comprit absolument pas, mais qu'elle prit pour un serment dans une langue impériale, ou quelque chose de ce genre, vu le ton de la conversation. Vu ce qu'elle savait de la langue d'Adelphinia, elle imaginait sans peine une vieille langue impériale... sans se douter bien entendu que ce qu'il disait était porteur d'un puissant pouvoir. Elle se contenta d'un léger soupir, tout de même rassérénée par l'idée que son ami soit à ses côtés. Être seule... maintenant qu'elle avait pour ainsi dire « perdu » Yuuri et que Lucia-Sama semblait si loin, ne se décidant pas à revenir, c'était sans doute une des craintes de son cœur, oui.

    « Je t'aiderai, et si besoin j'offrirai l'asile à toi et Aslinn, au sein de l'empire. Ce sera difficile diplomatiquement, mais pas impossible. Tu peux compter sur moi Alwine, inutile de m'en dire plus... Je suis là »

    La jeune fille releva les yeux vers lui, étonnée. Les accueillir... dans l'Empire ? C'était vraiment quelque chose de possible ? Pour tout dire, la Dame de Glace n'avait tout simplement jamais envisagé cette possibilité, n'imaginant même pas la chose possible. Elle resta un moment silencieuse, avant de poser doucement sa tête contre son torse, avec un profond soupir, à la fois de lassitude devant tout ceci et de gratitude devant sa proposition.

    « Je... merci, Akechi-Kun... Encore une fois merci. Ton soutient me fait beaucoup de bien... ta présence... et ta proposition. Je dois dire que... je ne m'y attendais pas. »

    Elle se laissa aller contre lui, fermant les yeux et profitant simplement de la chaleur humaine qu'il lui accordait. Perdue comme elle était, la damoiselle avait besoin de quelque chose à quoi se raccrocher, et ce « quelque chose », c'était le Samouraï.

    « Si je retrouve Aslinn... je veux dire quand je l'aurai retrouvé... je pense que ce serait peut-être une bonne chose pour lui d'aller se réfugier chez vous. Il serait loin de la Corporation et de ce que certains de ces agents pourraient encore vouloir lui faire... »

    Alwine eut un léger soupir... Elle disait cela, mais elle ne savait même pas ce qu'il en était. Aslinn était-il toujours en vie, à l'heure actuelle ? Et si oui, est-ce que la Corporation le retenait encore prisonnier ? Ou bien s'était-il échappé ? Avait-il été relâché, libéré, utilisé ? Elle ne pouvait pas le savoir... elle ne savait même pas pourquoi on lui avait fait ça. Elle ne savait presque rien, en fait, et elle soupira en secouant la tête devant cette vérité.

    « Enfin je dis ça, mais j'ignore dans quel état il sera... ni même comment il sera. Je ne sais pas si ceux qui lui ont fait ça travaillaient réellement sous ordre de quelqu'un dans la Blitzness ou si c'étaient des dissidents, voir des infiltrés... et s'ils agissaient sous les ordres de quelqu'un, je ne sais pas de qui ça pouvait bien être... Je suis dans le noir complet... Les renseignements de Yuuri dataient de dix ans... il a pu arriver bien des choses, depuis. »

    Les paroles coulaient à nouveau, la jeune femme considérant que puisqu'il lui avait dit de ne rien ajouter, Akechi-Kun devait connaître les grandes lignes de la suite. Mais elle se demanda soudain comment il avait su... des renseignements des Impériaux à ce sujet ? Dans ce cas, il pourrait peut-être lui en apprendre plus... ça pouvait se tenter, en tous cas.

    « Au fait je... j'ai supposé que tu savais déjà la suite, puisque tu m'as dit de ne pas continuer... J'avais raison ? Ou c'était juste une expression ? Et... si c'est bien le cas, je peux te demander si tu sais autre chose ? Ou si tu pourrais apprendre autre chose, éventuellement ? Enfin... si tu peux m'en parler, bien entendu... »

    Pour tout dire, elle était à mille lieux de se douter de la vérité, mais elle se disait que l'Empire avait peut-être un espion dans la Corporation, ou qu'ils les tenaient sous surveillance pour s'assurer qu'ils ne fassent pas de trop grosses bêtises... ce genre de choses. Après tout, lors de sa visite elle avait vu des gens se transformer en feuilles d'arbre, alors les renseignements ça devait être leur fort. Soupirant légèrement, elle se souvint qu'il lui avait d'ailleurs proposé l'asile, à elle aussi, pas seulement à Aslinn. C'était tentant. Se reposer, loin de tout cela. Retrouver son amour perdu et construire une nouvelle vie avec lui, dans un lieu protéger, clôt, loin du monde. Peut-être même, un jour, intégrer réellement l'Empire, peut-être sous les ordres de son ami ? La jeune femme se perdit quelques instants dans ces fantasmes mais elle les écarte fermement en se redressant doucement.

    « Quand à moi... je te remercie de m'offrir également l'asile ce... j'accepterais avec grand plaisir, mais je ne peux pas. Je dois le retrouver, d'abord... et puis je dois retrouver ceux qui lui ont fait ça. Rien ne dit qu'il ait été le seul... ou qu'ils ne continuent pas encore. Ce n'est pas seulement parce que c'est lui que ça me révolte. Si la Corporation ou quelqu'un qui lui est lié continue de faire ça, ou si les coupables sont toujours là à mener leurs affaires... alors je dois trouver qui c'est, les arrêter et veiller à ce qu'ils soient punis... voir les punir moi-même. »

    Elle avait déjà faites cette promesse à Yuuri, et il lui avait dit qu'elle, elle aurait peut-être les capacités pour le faire. Elle savait que ce ne serait pas facile. Elle savait que la fiancée de son mentor y avait laissé sa vie, simplement en voulant récolter des informations. Mais elle ne renoncerait pas pour autant. Pour Aslinn, oui, mais aussi pour tous les autres potentielles victimes... pour le simple fait que la Blitzness puisse être mêlée à cela. Son regard se fit plus dur et résolut alors qu'elle essuyait ses joues, effaçant les traces de larmes, et elle repris une dernière fois la parole pour expliquer sa résolution nouvelle à son ami.

    « Tu sais... pendant de nombreuses années, j'ai prêté ma force à la Corporation. J'ai mis mon épée et mes talents à son service. J'ai cru en ses idéaux... et j'y crois toujours. Si elle a vraiment été mêlée à tout ça, ou pire si elle en est la cause... alors j'ai défendu sans le vouloir ce genre d'ordure. Pour ma propre conscience... il faut que je découvre le fin mot de cette histoire, et que je lave les idéaux de la Blitzness de cette souillure. »

    Les choses semblaient claires : pour Alwine, c'était à la fois une question personnelle et une question d'honneur... le sien, et celui de tous ceux qui servaient ou étaient morts sous les couleurs de la Corporation, tous ceux qui avaient rêvé d'un monde meilleur, de protéger les humains des menaces qu'ils couraient... encore plus s'ils avaient fait cela au nom d'une farce, ou si certains s'étaient cachés derrière ces valeurs pour de sales besognes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Amatsuki
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1806
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Mar 5 Mar - 17:35

    Le samurai restait silencieux, alors qu'Alwine le remerciait avec une voix qu'elle n'avait pas l'habitude de faire entendre. Elle qui d'habitude était si brave et ordonnée... Elle semblait à présent être la plus fragile des fleurs sur terre... C'est pourquoi le garçon qui n'était pas très étreintes en temps normal, ne disait rien quand elle se serrait un peu plus contre lui, il n'y avait aucune raison valable à ne pas la laisser se sentir dans un refuge, aussi éphémère soit-il.

    « Si je retrouve Aslinn... je veux dire quand je l'aurai retrouvé... je pense que ce serait peut-être une bonne chose pour lui d'aller se réfugier chez vous. Il serait loin de la Corporation et de ce que certains de ces agents pourraient encore vouloir lui faire... »
    En effet, cependant il devra se soumettre aux règlements de l'Empire, je peux plaider en sa faveur pour sa sécurité, mais pas lui donner tout les droits. S'il fait l'idiot, il sera plus en danger dans l'Empire qu'en dehors.

    Akechi préférait être franc, même s'il était le second Daimyo, et parmi les plus puissants impériaux, ses décisions ne pouvaient pas surclasser celles de la main impériale, encore moins celles de l'impératrice ou de l'évêque... C'est pourquoi, si l'ami d'Alwine devait se montrer irrespectueux, il risquait le bannissement voir pire... Mais ce jour n'était pas encore arrivé, Ake ne faisait que prévenir plutôt que guérir. D'ailleurs en songeant à tout ça, il n'avait pas fait attention à ce qu'elle lui disait tantôt, n'entendant que des bribes concernant la date des infos.

    « Au fait je... j'ai supposé que tu savais déjà la suite, puisque tu m'as dit de ne pas continuer... J'avais raison ? Ou c'était juste une expression ? Et... si c'est bien le cas, je peux te demander si tu sais autre chose ? Ou si tu pourrais apprendre autre chose, éventuellement ? Enfin... si tu peux m'en parler, bien entendu... »
    Et bien... Disons que j'ai un talent qui me permet de percer tous les secrets et de les protéger cependant... Il me faudrait l'utiliser sur quelqu'un sachant tout de A à Z sur cet incident. Je sais tout ce que tu sais, à l'heure actuelle, mais je ne sais pas ce que tu ne sais pas.

    Il ne disait rien concernant les mantra, ou la prière faite à un dieu, c'étaient des secrets impériaux qu'il ne devait pas dévoiler, pas même à une personne qui était comme une sœur pour lui . C'était ainsi. En outre ses paroles se voulaient assez mystérieuses, et pourtant claires quant à ce qu'il savait. Bien sûr, s'il le voulait le samurai pouvait envoyer des shinobis afin de récolter des informations, mais il lui fallait être prudent avec les excursion impériales hors de l'empire... Bien sûr, il n'y avait absolument AUCUNE chance de percer à jour un ninja, à moins d'être du niveau d'Akechi.

    « Quand à moi... je te remercie de m'offrir également l'asile ce... j'accepterais avec grand plaisir, mais je ne peux pas. Je dois le retrouver, d'abord... et puis je dois retrouver ceux qui lui ont fait ça. Rien ne dit qu'il ait été le seul... ou qu'ils ne continuent pas encore. Ce n'est pas seulement parce que c'est lui que ça me révolte. Si la Corporation ou quelqu'un qui lui est lié continue de faire ça, ou si les coupables sont toujours là à mener leurs affaires... alors je dois trouver qui c'est, les arrêter et veiller à ce qu'ils soient punis... voir les punir moi-même. »
    C'est ton choix Alwine, cependant attention... La voie que tu emprunte flirt dangereusement avec la vengeance aveugle... je ne suis pas très bien placé pour te juger, puisque j’applique le Bushido et la justice impériale en toute circonstance, mais ce n'est pas une voie facile... Même toi, tu pourrais mourir en la suivant.

    Elle lui expliquait ses raisons après coup... En effet, se rendre compte que la cause qu'on servait n'était au final juste qu'en apparence et peut-être même totalement corrompu n'était pas évident... Cependant, Akechi connaissait beaucoup de Blitzness, sauf le PDG... Et une chose était certains pour lui... Une chose qu'il n'allait pas se retenir de dire à la sublime brune qui prenait doucement ses résolutions en mains pour se redresser fièrement.

    J'avais, j'ai et j'aurais toujours le cœur d'un impérial cependant... J'ai rencontré beaucoup de Blitzness, toi, Lucia-dono. Raph-kun, Yukai-dono, Aten-kun, des gens différents mais qui ont tous une justice qui les lie... Aucune tumeur ne saurait briser ces gens, aussi grande soit-elle.

    Le garçon souriant de façon franche, il le pensait, même si pour lui la blitzness n'étaient que des fous ne savant pas se retenir et créant plus de teremundo qu'ils n'en tuaient. Mais ça n'avait rien à voir avec les choses actuelles. Il posait un petit baiser sur le front de la dame de glace, un baiser plus fraternel qu'autre chose cependant. Ayant d'ailleurs une idée. Il se détâchait légèrement d'Alwine en semblant pensif.


    As-tu déjà entendue parler du serment du jardin des pêchers ? Il marquait un petit temps d'arrêt avant d'ajouter : Un livre, la romance des trois royaumes, parlant d'un pays fictif, la Chine, parlait de trois hommes voulant unifier cette dernière... Si proches qu'un jour, ils devinrent frères par pacte, sous les pêchers en fleurs et que jamais ils ne se séparèrent jusqu'à la mort, ce fut appelé, le serment du jardin des pêchers.

    Il souriait doucement, Alwine ne devait sans doute pas voir où il voulait en venir, cependant ça allait devenir assez clair par la suite. Il se redressait et lui tendait une main afin qu'elle se relève, fièrement, même blessée, elle devait continuer d'aller de l'avant, c'était le message que tentait de lui faire passer le samurai en faisant ça.

    Avance fièrement, Alwine Azamalon, tu as le potentiel de changer les choses, et tu n'es pas seule. Au printemps prochain, si tu le souhaites, nous préteront le serment du jardin des pêchers et je deviendrai ton frère. Ainsi rien ne m'interdira de t'aider, quelle que soient les situations.

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Mer 6 Mar - 4:26

    Alwine était-elle plus fragile que d'habitude ? Oui, c'était même indubitable. Vu tout ce qu'elle venait d'apprendre, et la « perte » qu'elle ressentait vis-à-vis de Yuuri, ne sachant pas comment il serait à l'avenir, elle avait bien besoin de l'appui que constituait pour elle le Samouraï...

    « En effet, cependant il devra se soumettre aux règlements de l'Empire, je peux plaider en sa faveur pour sa sécurité, mais pas lui donner tout les droits. S'il fait l'idiot, il sera plus en danger dans l'Empire qu'en dehors. »

    La belle brune hocha la tête, comprenant bien ce que lui disait son ami. Elle ne pouvait pas, de toute façon, lui demander d'excuser les bêtises de quelqu'un dans l'enceinte de l'Empire, même si c'était quelqu'un qu'elle aimait. Elle avait eut l'occasion de visiter l'Empire, et elle savait que c'était un lieu de calme autant que de tranquillité, qu'elle appréciait énormément et ne voulait pas voir troubler. Si Aslinn se révélait « difficile » elle trouverait un autre moyen de le mettre à l'abri...

    Et bien... Disons que j'ai un talent qui me permet de percer tous les secrets et de les protéger cependant... Il me faudrait l'utiliser sur quelqu'un sachant tout de A à Z sur cet incident. Je sais tout ce que tu sais, à l'heure actuelle, mais je ne sais pas ce que tu ne sais pas.

    Cette fois, les yeux d'Alwine s’agrandirent quelques instants de surprise. Il possédait vraiment ce genre de pouvoir ? C'était vraiment impressionnant, ça elle devait bien le reconnaître... Ainsi donc elle ne pourrait, de facto, plus rien lui cacher ? Mais bon, vu que le seul secret qu'elle avait jamais eu pour lui venait de lui être livré, cela ne lui tracassait pas trop. Elle fini donc par sourire, de la curiosité venant prendre la place de la surprise dans ses yeux, même si elle se doutait, au ton de sa voix, que cette curiosité resterait sûrement insatisfaite...

    « C'est ton choix Alwine, cependant attention... La voie que tu emprunte flirt dangereusement avec la vengeance aveugle... je ne suis pas très bien placé pour te juger, puisque j’applique le Bushido et la justice impériale en toute circonstance, mais ce n'est pas une voie facile... Même toi, tu pourrais mourir en la suivant. »

    Un grave hochement de tête accueillit ses paroles. Elle savait que ce ne serait pas facile, mais elle ne choisissait pas la facilité. La facilité aurait été de suivre Akechi-Kun et de rejoindre l'Empire, de se fondre tranquillement dans cet endroit paisible. Mais elle ne pouvait tout simplement pas, comme elle ne tarda pas à le lui expliquer. Elle risquait la mort oui, Yuuri le lui avait fait comprendre. Sa bien-aimée n'était-elle pas morte, simplement en tentant de récolter des informations ? Mais elle ne reculerait pas pour autant. Elle avait risqué la mort bien des fois, et s'il le fallait elle la risquerait encore. Pas pour sa vengeance, pas seulement tout du moins, mais avant tout pour des raisons qu'elle jugeait bien plus valables et bien plus véritables que celle-là.

    « J'avais, j'ai et j'aurais toujours le cœur d'un impérial cependant... J'ai rencontré beaucoup de Blitzness, toi, Lucia-dono. Raph-kun, Yukai-dono, Aten-kun, des gens différents mais qui ont tous une justice qui les lie... Aucune tumeur ne saurait briser ces gens, aussi grande soit-elle. »

    Le jeune homme souriait en disant cela, et il vint bientôt lui poser un baiser sur le front, recevant en retour un sourire de la Dame de Glace. Il était vrai que la Blitzness Corporation était pleine de gens formidables... mais c'était justement pour cela qu'Alwine voulait remonter à la source de ce mal et l'éradiquer si besoin était, pour laver toute souillure de ce genre sur le nom de l'entreprise. Celle-ci avait ses travers, certes, mais pas au point de tolérer quelque chose de ce genre... Pas au point que la belle brune ne le tolère, en tous cas ! Elle sorti néanmoins de ses pensées en sentant et en voyant Akechi se détacher d'elle, pensant visiblement à quelque chose.

    « As-tu déjà entendue parler du serment du jardin des pêchers ? Un livre, la romance des trois royaumes, parlant d'un pays fictif, la Chine, parlait de trois hommes voulant unifier cette dernière... Si proches qu'un jour, ils devinrent frères par pacte, sous les pêchers en fleurs et que jamais ils ne se séparèrent jusqu'à la mort, ce fut appelé, le serment du jardin des pêchers. »


    Ayant d'abord répondu par un hochement de tête négatif à sa première question, la jeune femme opina ensuite, pour signifier qu'elle comprenait ce qu'il lui racontait. Néanmoins, elle ne voyait pas vraiment pourquoi il lui disait ça, comme le montrait la légère étincelle d'incompréhension dans son regard. Elle accepta malgré tout sa main et se redressa, aillant pu se remettre de toutes ces émotions grâce au soutient qu'il lui avait apporté, retrouvant sa fierté et sa résolution.

    « Avance fièrement, Alwine Azamalon, tu as le potentiel de changer les choses, et tu n'es pas seule. Au printemps prochain, si tu le souhaites, nous prêterons le serment du jardin des pêchers et je deviendrai ton frère. Ainsi rien ne m'interdira de t'aider, quelle que soient les situations. »


    Une fois encore, la belle resta surprise, peut-être plus encore que tout à l'heure, ne s'attendant pas à cette proposition. Mais rapidement, un sourire éclaira le visage d'Alwine, un sourire comme le Samouraï devait plus avoir l'habitude d'en voir chez sa fiancé que chez qui que ce soit d'autre, rayonnant. Elle le serra un instant sans ses bras, avant de poser tendrement un baiser sur sa joue, un baiser tout aussi fraternel que celui déposé plus tôt sur son propre front.

    « Akechi, je... ce serait à la fois un grand honneur et un immense plaisir... surtout un immense plaisir en fait. C'est avec joie que je deviendrai ta sœur au printemps prochain, puisque tu me le propose. Je dois avouer que je ne connaissais pas ce genre de façon de se lier, mais je serais plus qu'heureuse de le découvrir avec toi. »

    La nouvelle avait visiblement remonté le moral de la jeune femme, et elle en profita quelques instants avant de se décider à retourner à leur conversation principale, même si le plus dur et le plus noir était maintenant passé. Sa résolution était prise, et sa peine retournée à sa place familière. Elle ne s'en débarrasserait jamais vraiment, mais elle pouvait vivre avec, comme elle pouvait vivre avec tout le reste. Elle ne la laisserait pas la submerger ni altérer celle qu'elle était au fond d'elle-même.

    « Quant à ce que nous dissions plus tôt... je sais que ce sera dangereux, peut-être même mortel, mais si c'est pour une cause qui en vaut la peine, comme ici, je suis prêt à mettre ma vie en jeu, tout en essayant de ne pas sombrer dans la simple vengeance... ce n'est ni ce que je veux ni ce que je recherche ici. Je ne laisserai plus la haine m'aveugler. »

    Alwine était lucide. Elle savait que si les choses avaient tournées légèrement autrement, elle aurait pu être passée au rang des enfants de Teremundis, maintenant. Mais c'était fini, terminé. Elle savait se contrôler, elle travaillerait encore son contrôle pour s'efforcer de ne plus le perte. Elle ferait face à la colère comme elle faisait face au reste, sans la laisser l'emporter. Forte de cette résolution, elle sourit en pensant à d'autres choses dites par l'Impérial.

    « Par ailleurs j'ignorais que tu connaissais autant de membre de la Corporation ! Je ne sais pas si tous te plairaient autant... ne put-elle s'empêcher de dire, songeant à de sales types comme Steiner, par exemple, mais dans la majorité, oui, ce sont des gens formidables. Et c'est justement pour tous ces gens formidables que le nom de Blitzness mérite d'être lavé de ce genre de souillure, si elle est réelle. »

    Un instant, son sourire se fit plus doux, alors qu'elle songeait à ceux pour qui elle se battait. Un combat pour une cause qui n'était pas exempte de manquements, mais qui, à ses yeux, valait véritablement la peine d'être mené. Laissant ses pensées revenir à des choses plus plaisantes, elle reposa son regard sur Akechi-Kun, souriant toujours.

    « Pour en revenir au serment... ou penserais-tu le faire ? S'il avait été question de pommiers j'aurais pu donner un bon endroit sans hésiter, mais pour le coup je dois avouer que je n'imagine pas où cela pourrait avoir lieu. »

    Cherchant à aborder les choses un peu plus légèrement pour se remettre mieux encore de tout ce qui avait précédé, la belle Lieutenante n'hésita pas à lâcher un doux éclat de rire, qui raisonna doucement tout autour d'eux. Et bien que son regard repris plus de sérieux quand elle recommença à parler, le sourire ne mourut toujours pas sur ses lèvres.

    « Enfin, quelque soit le lieu, sois assurée que je serais là, fidèle au rendez-vous, et prête à devenir ta sœur. Je serai véritablement heureuse de pouvoir t'appeler mon frère, Akechi-Kun, toi qui a déjà été pour moi aujourd'hui un ami proche et précieux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Amatsuki
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1806
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Dim 10 Mar - 15:50

    Alwine semblait pour le moins surprise ce qui n'étonnait pas vraiment le samurai, ce n'était pas le genre de choses auquel on s'attendait de façon aussi spontanée et sans signes précurseurs, cependant il était tout à fait sérieux quant à ce pacte de fraternité avec elle. Réponse à ceci, elle venait de nouveau monopoliser l'étreinte du guerrier avant de l'embrasser sur la joue, de façon affectueuse mais pas amoureuse, heureusement car si Ellianne apprenait ça, elle pourrait retourner le continent entier en dark mode touche pas à mon dango.

    « Akechi, je... ce serait à la fois un grand honneur et un immense plaisir... surtout un immense plaisir en fait. C'est avec joie que je deviendrai ta sœur au printemps prochain, puisque tu me le propose. Je dois avouer que je ne connaissais pas ce genre de façon de se lier, mais je serais plus qu'heureuse de le découvrir avec toi. » Le samurai souriait en entendant ceci.
    - Il y a une première fois à tout, y compris aux choses qu'on ne soupçonnait pas d'exister visiblement ahaha.

    Dans un léger rire, il se détachait de la brune faisant quelques pas pour se désengourdir les jambes, ne s'étant pas assit sur un sol très confortable, ces dernières étaient un peu fatiguées. Posant son regard sur son amie et future sœur, le garçon pouvait constater que son visage était bien moins déchiré par la peine ; à vrai dire elle semblait même de nouveau elle-même, déterminée et guerrière, c'était l'Alwine qu'il connaissait si bien avec qui il avait tant combattu. Souriant, content de la revoir se reprendre , le samurai mangeait un dango.

    « Quant à ce que nous dissions plus tôt... je sais que ce sera dangereux, peut-être même mortel, mais si c'est pour une cause qui en vaut la peine, comme ici, je suis prêt à mettre ma vie en jeu, tout en essayant de ne pas sombrer dans la simple vengeance... ce n'est ni ce que je veux ni ce que je recherche ici. Je ne laisserai plus la haine m'aveugler. » Le garçon hochait la tête positivement, elle avait saisit l'essentiel.
    - Un choix avisé, Alwine. Tant que tu ne perdra pas cette nouvelle lueur qui illumine le chemin que tu as choisie. Tu vivras et accompliras de grandes choses.

    Qu'est-ce qui faisait dire pareille chose au samurai ? Et bien comment pouvait-il avoir accomplie autant de choses en étant si jeune et en portant tant de morts sur la conscience ? Lu iaussi avait eu des instants de grands questionnement comme Alwine à l'instant, mais on lui avait tendu la main... Et grâce à ça, il avait été sauvé. Le samurai souriait de façon nostalgique, repensant à Ryu-kun et sa tendre.... A ses amis d'enfance et à Glen... Tant de personne qu'il avait perdu.

    « Par ailleurs j'ignorais que tu connaissais autant de membre de la Corporation ! Je ne sais pas si tous te plairaient autant... Le garçon soupirait doucement. C'était malheureusement trop vrai. La blitzness étant très diversifiée... Trop même. mais dans la majorité, oui, ce sont des gens formidables. Et c'est justement pour tous ces gens formidables que le nom de Blitzness mérite d'être lavé de ce genre de souillure, si elle est réelle. »
    - Tu doute de cette vérité ? Je ne pense pas que Yuuri-dono ai pu dresser les armes vers toi en se basant sur des mensonges

    Le samurai haussait les épaules, il en savait peu à propos de cet homme, mais le peu qu'il avait vu lui permettait de dire avec certitude que ce n'était pas son genre, d'inventer une telle histoire... Pas une qui blesserai autant Alwine en tout cas. Dans un léger soupire, le garçon reprenait un dango tout en tendant un autre de ces mets ver Alwine, pour lui proposer de le manger dans la joie et la gaieté, tant qu'à faire.

    « Pour en revenir au serment... ou penserais-tu le faire ? S'il avait été question de pommiers j'aurais pu donner un bon endroit sans hésiter, mais pour le coup je dois avouer que je n'imagine pas où cela pourrait avoir lieu. »
    - Dans la forêt mystique, à l'arbre millénaire, c'est le lieu le plus propice. Disait-il sans la moindre hésitation.

    Il souriait avant de porter son dango à sa bouche, en effet... Quel plus beau lieu pour ça que l'arbre millénaire ? Il n'y en avait sans doute aucun autre. Il souriait d'autant plus en écoutant les derniers mots de la brune, il terminait sa sucrerie avant de faire disparaître le pique à dango dans sa manche puis de croiser les bras dans sa dite manche. Il regardait Alwine en souriant mais de façon plus... Et bien.. ; Comme u nrenard moqueur en fait.

    - Cependant, Alwine, ma future sœur. Il semble que ton entraînement soit à parfaire, si tu as perdu contre quelqu'un de peu, par manque d'endurance, je vais personnellement m'en occuper.. ; Après cet entraînement, un combat d'haleine te semblera moins fatiguant. Enfin, si tu accepte de redevenir apprentie.

    Oui.. ; Ake était sérieux, faire d'Alwine à la fois sa sœur, et son apprentie principale. Bien sûr... Cela donnait la possibilité à Alwine d'améliorer significativement sa force au combat en s’entraînant comme les samurai... L'endurance ne deviendra plus un soucis et l'adamantium, plus un défis... Mais c'était son choix d'accepter ou non...

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Mer 13 Mar - 14:14

    Alwine était revenue profiter de l'étreinte de son ami – et futur frère – allant même jusqu'à poser un baiser sur sa joue. Mais bon, il fallait bien dire que ce qu'il lui avait annoncé valait largement ces petites attentions spontanées, qui trahissaient autant sa joie que sa profonde affection pour le jeune homme, affection bien nécessaire vu le lien qu'ils allaient lier ensemble.

    « Il y a une première fois à tout, y compris aux choses qu'on ne soupçonnait pas d'exister visiblement ahaha. »

    En effet, et ce n'était sûrement pas la belle brune qui allait s'en plaindre, pour le coup ! Même si elle ne connaissait pas ce serment, elle serait très heureuse de cette « première fois ». Le jeune homme la lâcha pour se dégourdir les jambes, et elle le suivait du regard en continuant de sourire, ledit sourire ce faisant un peu plus amusé quand elle le voyait manger un dango, se rappelant le surnom dont le gratifiait sa fiancée. Heureusement qu'elle prétendait devenir sa sœur et pas sa femme, ou elle aurait sûrement eu une furie blonde à ses trousses !

    « Un choix avisé, Alwine. Tant que tu ne perdra pas cette nouvelle lueur qui illumine le chemin que tu as choisie. Tu vivras et accompliras de grandes choses. »

    Le sourire de la jeune femme se fit légèrement plus grand, alors même qu'une légère rougeur envahissait ses joues, sans doute parce qu'elle se remettait seulement de tout ça. Elle n'était pas sûre qu'elle soit destinée à accomplir de « grandes » choses mais en tous cas elle ferait de son mieux pour accomplir celles qui méritaient de l'être, qu'elles soient grandes ou pas. Mais en tous cas qu'il la pense capable de telles choses lui faisait plaisir, c'était indéniable.

    « Tu doute de cette vérité ? Je ne pense pas que Yuuri-dono ai pu dresser les armes vers toi en se basant sur des mensonges »

    Une légère grimace se fit jour sur le visage d'Alwine à cette idée. Bien entendu, elle ne pensait vraiment pas que Yuuri ait menti, sinon tout ça n'aurait guère de sens, mais au final il avait pu lui en dire si peu qu'il lui faudrait d'abord vérifier la réalité des choses et qu'elle soit bien l’œuvre de la Blitzness elle-même, qu'elle appréhende la grandeur et l'horreur des faits passés et présent... et qu'elle mange un dango, parce qu'il le lui offrait, et que c'était toujours plus réjouissant ! La friandise la fit à nouveau sourire alors que la conversation continuait.

    « Dans la forêt mystique, à l'arbre millénaire, c'est le lieu le plus propice. »


    La forêt mystique semblait être un très bon choix aux yeux d'Alwine, sachant que le serment allait la lier avec un Impérial, mais par contre la mention de l'arbre millénaire lui fit légèrement froncer les sourcils, par simple perplexité. Pour tout dire, elle ne savait pas à quoi cela faisait référence... mais avant qu'elle ait pu demander, son futur frère reprenait encore une fois la parole, avec un sourire qui semblait cacher quelque chose...

    « Cependant, Alwine, ma future sœur. Il semble que ton entraînement soit à parfaire, si tu as perdu contre quelqu'un de peu, par manque d'endurance, je vais personnellement m'en occuper.. ; Après cet entraînement, un combat d'haleine te semblera moins fatiguant. Enfin, si tu accepte de redevenir apprentie. »

    Alwine se pensait au bout de ses – bonnes – surprises avec Akechi ce jour-là... mais il venait de lui montrer qu'il se trompait. Et pour le coup, elle resta quelques instants interdite. Cela faisait beaucoup à la suite, pour une jeune fille qui se remettait déjà tout juste de grosses émotions, mais comme il ne s'agissait plus maintenant que de positif la damoiselle ne tarda pas à revenir à la réalité en souriant de plus belle, sa joie visiblement ravivée une fois de plus.

    « Je vais finir par croire que je suis toujours dans le coma et que c'est un rêve, tant les propositions de rêve se succèdent... Je serais honorée de redevenir une apprentie si c'est pour suivre ton apprentissage, Akechi-Kun. Tu m'as déjà beaucoup appris, et je suis sûr que tu pourrais m'apprendre plus encore en tant que mon sensei. »

    Avec un sourire à la fois très sincère et très joyeux sur le visage, la belle aux pouvoirs de givre s'inclina devant son ami, à la mode impériale. Elle ne pensait vraiment pas pouvoir devenir une parfaite samouraï, dans les pas du Daimyo, mais elle était certaine de pouvoir retirer beaucoup de ce genre d'apprentissage, surtout en sa compagnie.

    « De plus je reconnais qu'en effet l'endurance a toujours été mon point faible contre les ennemis de niveau équivalent au mien... J'avais déjà essayé de remédier à ce problème après la Bataille de Las Fantas, quand j'ai perdu d'un cheveu contre celui qui était à l'époque le Tchetyre, Aokira Mind, mais Yuuri m'a prouvé que ce n'était pas encore au point, même s'il faut bien dire que son prisme l'a aidé dans ce domaine... Enfin, tout ça pour dire que si tu peux m'aider à progresser encore plus dans cette voie je t'en serai très reconnaissante. »

    Mise de bonne humeur par toute cette histoire, la jeune femme alla piocher une nouvelle friandise, en tendant également une à son futur frère et maintenant professeur, sachant combien il aimait ça. Si, pour elle, sa défaite face à Yuuri n'était pas aussi perturbante que celle de jadis face à Aokira – où elle avait été jusqu'à traquer et enfermer son successeur pour restaurer sa confiance en elle-même – elle mettait en relief le même problème sous-jacent, quoique sous un autre angle. Mais elle allait avoir un des plus grands guerriers qu'elle connaisse pour y remédier, aussi ne tourna-t-elle pas en vain ces sujets dans sa tête et en revint plutôt à autre chose.

    « Néanmoins, je crains de devoir solliciter ma première leçon non pas en escrime mais... en géographie, reprit-elle avec un sourire malicieux.Si je connais bien sûr la Forêt Mystique, je n'ai jamais entendu parler de l'Arbre Millénaire... c'est un lieu particulièrement saint à l'intérieur de la forêt ? En tous cas le nom semble indiquer une certaine importance, je suis curieuse de voir ça. »

    Et elle était surtout impatiente de voir la cérémonie se dérouler. Même si elle n'avait pas songé à officialiser ce lien jusqu'à maintenant, ignorant que cela existait, cela faisait longtemps qu'elle considérait Akechi plus comme un frère que comme un ami, et elle serait donc heureuse de voir cela consacré, surtout au pied d'un tel arbre.

    « Quand au reste... Je ne pense pas que Yuuri ait menti, mais je dois vérifier et compléter ses informations, car ce n'est qu'un début de piste. Je sais que ce ne sera pas facile... surtout depuis le grade de Lieutenante, en dépit de ma renommée... mais j'envisageais justement une évolution de carrière qui devait palier à cela. »

    Tout en parlant, une idée était en effet revenue dans l'esprit d'Alwine, une idée qu'elle caressait du bout des doigts depuis un moment, et plus concrètement depuis qu'elle voyait de plus en plus clairement que Lucia-Sama tardait à revenir, à la faveur de cette réflexion que son faible grade et donc ses accès limités seraient potentiellement un frein... Elle sourit une fois encore à Akechi-Kun en reprenant la parole. Plus elle y pensait, plus ça lui plaisait.

    « Je n'en ai encore parlé à personne mais... j'envisage de devenir Bras Droit. Je pense que j'ai largement la puissance, l'ancienneté et les compétences pour ça, et même la réputation pour accéder à ce rang... enfin tu me diras si un chat tombé par hasard sur la tête du Président a pu arriver à ce poste, je devrais largement surclasser le niveau de certains anciens. »

    C'était la première fois que la Dame de Glace faisait part de son projet, et elle guetta la réaction de son ami avec attention, curieuse de voir ce qu'il allait en penser, d'autant qu'il était une des personne dont elle respectait le plus l'avis à l'heure actuelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Amatsuki
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1806
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Sam 16 Mar - 18:32

    Alwine semblait aller de mieux en mieux, sans doute que tout le positif qui lui transmettait le samurai, venait doucement remplacer le négatif qu'elle avait accumulée et tant mieux, car c'était le belle dame de glace souriante et plus ardente que de glace, qu'avait connu Akechi et c'était celle qu'il préférait de loin, il ne voulait pas la voir se morfondre éternellement comme il avait pu le voir chez d'autres personne qui ne devenaient pas assez fortes assez vites par exemple.

    « Je vais finir par croire que je suis toujours dans le coma et que c'est un rêve, tant les propositions de rêve se succèdent... Je serais honorée de redevenir une apprentie si c'est pour suivre ton apprentissage, Akechi-Kun. Tu m'as déjà beaucoup appris, et je suis sûr que tu pourrais m'apprendre plus encore en tant que mon sensei. » le samurai riait faiblement, tendrement.
    - Tes récentes blessures doivent facilement te faire savoir que ce n'est pas un rêve. Alwine-chan.

    Il souriait toujours faiblement, en effet un rêve qui était douloureux, niveau sommeil ce n'était pas vraiment la joie. Quoi qu'il en soit, le daimyo finissait par être légèrement surpris, la jeune femme s'inclinant à la façon impériale, sans doute l'avait-elle vue en observant les samurai de Akechi et l'avait-elle retenue, mais il ne s'attendait pas à ce qu'elle le reproduise comme ceci, c'était à la fois plaisant de la voir s'incommoder des coutumes... Et perturbant de voir un blitzness faire ceci. Un mélange de réaction particuliers qui faisaient légèrement rire le samurai.

    « De plus je reconnais qu'en effet l'endurance a toujours été mon point faible contre les ennemis de niveau équivalent au mien... J'avais déjà essayé de remédier à ce problème après la Bataille de Las Fantas, quand j'ai perdu d'un cheveu contre celui qui était à l'époque le Tchetyre, Aokira Mind, mais Yuuri m'a prouvé que ce n'était pas encore au point, même s'il faut bien dire que son prisme l'a aidé dans ce domaine... Enfin, tout ça pour dire que si tu peux m'aider à progresser encore plus dans cette voie je t'en serai très reconnaissante. »

    Le garçon avait simplement écouté longuement, deux défaites à cause de l'endurance, il y avait sans doute travail à faire en effet... Le principal soucis était facile à deviner, Alwine se reposait trop sur les mouvements grâce au givre et aux dopants, sont corps étant habitué à ces coups de mains, son endurance se développait de façon moins exponentiel contrairement aux autres capacités de la dame... Le daimyo avait déjà une idée des entraînements qu'il allait pouvoir faire subir à la brune, aussi difficile pouvaient-ils êtres en fin de compte. Akechi saisissait le dango qui lui était tendu avec un grand sourire avant de le porter à sa bouche, la voyant sourire avec malice.

    « Néanmoins, je crains de devoir solliciter ma première leçon non pas en escrime mais... en géographie. Si je connais bien sûr la Forêt Mystique, je n'ai jamais entendu parler de l'Arbre Millénaire... c'est un lieu particulièrement saint à l'intérieur de la forêt ? En tous cas le nom semble indiquer une certaine importance, je suis curieuse de voir ça. »
    - C'est un lieux mystérieux et dangereux, quiconque n'étant pas impérial et s'y rendant, risque la fureur de Kurma la tortue millénaire des moines... Ainsi que des moines eux-même. C'est un arbre étrange cependant... C'est aussi le plus beau de la forêt. Quant à sa position géographique précise, je ne peux pas te la révéler navré.

    En effet, donner la position d'un point clé, reviendrait à réduire à néant le système de défense occulte de la forêt... Il était donc impossible pour Akechi de divulguer ceci à un membre de la blitzness, aussi proche soit-il de lui. Le garçon restait alors interdit, mangeant son dango tranquillement en écoutant Alwine lui parler de Yuuri, hochant la tête réguliérement pour montrait qu'il comprenait la situation... Finalement les choses semblaient plutôt bien se dérouler entre elle et Yuuri malgré tout ceci, l'espoir qu'ils restent proches n'était pas perdu... Bien que maigre.

    « Je n'en ai encore parlé à personne mais... j'envisage de devenir Bras Droit. Je pense que j'ai largement la puissance, l'ancienneté et les compétences pour ça, et même la réputation pour accéder à ce rang... enfin tu me diras si un chat tombé par hasard sur la tête du Président a pu arriver à ce poste, je devrais largement surclasser le niveau de certains anciens. »
    - Hm... Penser posséder la puissance c'est ne pas l'avoir, Alwine-chan il souriait amicalement avant de reprendre : Cependant il est vrai que tu possèdes une certaine force, sans doute supérieure à celle d'Aten-dono. C'est aussi une bonne occasion d'avoir des racines qui touchent toute la Blitzness ou presque, pour en savoir plus sur tes affaires personnelles, tu ne peux pas être mieux placée.

    Il semblait pensif, Alwine bras droit... Oui ce rôle lui irait bien cependant, être au plus proche de ses objectifs, c'est aussi être au plus proche de ses ennemis et sans pour autant qu'on puisse les voir... Eux peuvent vous voir, même la réputation... Être connue n'était pas toujours la meilleures des choses, comme l'avait expérimenté le samurai avec Valérian.

    - Le pouvoir se décline de bien des façons.... Le savoir, la force et l'esprit, ainsi que son importance aux seins des engrenages du monde... Mais... Il regardait sa disciple avec sévérité. Le pouvoir attire le pouvoir... Plus tu auras de pouvoir, plus tu auras d'ennuis. Cependant, c'est aussi une épreuve, de surmonter tout ceci. Si c'est ce que tu penses juste et le plus judicieux, tu as mon aval.

    Finalement il reprenait un visage plus souriant, bien que Akechi était un des plus grands guerriers de Gaea... Il était aussi et avant tout quelqu'un de sage, pas forcément dans le sens qu'il savait tout, mais plutôt qu'il était avisé et faisait preuve d'une sagesse digne du Tesla qu'il vénérait. Quoi qu'il en soit, il approchait d'Alwine posant les deux mains sur ses épaules.

    - Nous commencerons l'entrainement lorsque cet objectif sera atteint et que tu seras remise de ces combats... Je ne vais pas te mentir, ma sœur... Cela risque d'être très difficile il souriait comme un renard rusé... Actuellement, ton corps se repose sur tes capacités de te déplacer avec aisance sur la glace, ainsi que sur le pouvoir de tes dopants... Durant l’entraînement ces derniers seront prohibés, tu vas tout reprendre de zéro dans ce domaine.

    Elle était prévenue... De quoi déglutir et n'avoir pas envie d'y être... Akechi venait indirectement de dire qu'il lui ferait faire plusieurs années d’entraînement en quelques jours seulement.... La pauvre...

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Mar 19 Mar - 6:11

    Il était vrai qu'Alwine allait mieux, et c'était indéniablement en grande partie grâce au Samouraï qui s'était proposé de devenir son frère quelques instants plus tôt. D'ailleurs elle réussissait même rapidement à le faire doucement rire, bien que ce ne soit pas vraiment le but premier de sa phrase pour le coup...

    « Tes récentes blessures doivent facilement te faire savoir que ce n'est pas un rêve. Alwine-chan. »

    La brune hocha la tête non sans un léger sourire. Il était vrai que l'on rêvait rarement de se faire blesser, surtout de façon aussi importante... Secouant doucement la tête, elle poursuivit sa prise de parole, en venant à la question de ce fameux arbre ou devait se dérouler leur serment fraternel...

    « C'est un lieux mystérieux et dangereux, quiconque n'étant pas impérial et s'y rendant, risque la fureur de Kurma la tortue millénaire des moines... Ainsi que des moines eux-même. C'est un arbre étrange cependant... C'est aussi le plus beau de la forêt. Quant à sa position géographique précise, je ne peux pas te la révéler navré. »

    Une fois encore, Alwine approuva d'un signe de tête. Elle comprenait bien le problème, il ne s'agissait pas de dévoiler des informations à tout vas au risque de les voir se perdre un peu partout. Elle le verrait bien en y allant de toute façon, et sûrement qu'il la ferait escorter jusque-là quand elle se présenterait, comme elle avait été escortée au Temple qu'il habitait lors de sa précédente visite. Une fois ceci réglé, elle porta la conversation sur ses projets de promotion.

    « Hm... Penser posséder la puissance c'est ne pas l'avoir, Alwine-chan. Cependant il est vrai que tu possèdes une certaine force, sans doute supérieure à celle d'Aten-dono. C'est aussi une bonne occasion d'avoir des racines qui touchent toute la Blitzness ou presque, pour en savoir plus sur tes affaires personnelles, tu ne peux pas être mieux placée. »

    Un sourire était venu étiré les lèvres de la Dame de Glace quand il avait confirmé que sa force surpassait sans doute celle du Bras Droit à la chaîne, Aten. Elle savait qu'elle n'était pas si présomptueuse que ça quand elle établissait sa propre force, elle l'avait assez mesurée avec des gens plus, moins ou aussi forts qu'elle. Mais quelque chose lui disait que l'Impérial n'était pas venu au bout de ce qu'il avait à dire, aussi ne répondit-elle encore rien.

    « Le pouvoir se décline de bien des façons.... Le savoir, la force et l'esprit, ainsi que son importance aux seins des engrenages du monde... Mais... pouvoir attire le pouvoir... Plus tu auras de pouvoir, plus tu auras d'ennuis. Cependant, c'est aussi une épreuve, de surmonter tout ceci. Si c'est ce que tu penses juste et le plus judicieux, tu as mon aval. »

    Le ton d'Akechi était plein de sagesse, et de fait ses paroles aussi. Alwine était d'ailleurs bien conscient qu'elle allait beaucoup plus s'exposer avec cette nouvelle position, en tous cas si quelqu'un la cherchait... On verrait bien à l'usage, en tous cas ! Elle saurait triompher de cette épreuve comme de toutes les autres avant elle, en tous cas elle l'espérait.

    « Nous commencerons l'entrainement lorsque cet objectif sera atteint et que tu seras remise de ces combats... Je ne vais pas te mentir, ma sœur... Cela risque d'être très difficile. Actuellement, ton corps se repose sur tes capacités de te déplacer avec aisance sur la glace, ainsi que sur le pouvoir de tes dopants... Durant l’entraînement ces derniers seront prohibés, tu vas tout reprendre de zéro dans ce domaine. »

    Beaucoup de gens auraient probablement fait la grimace devant une telle annonce, mais Alwine, elle, sourit plutôt, un sourire farouche, décidé. Ce défis-là non plus ne serait pas facile à relever, elle le savait, mais cela ne l'empêcherait pas de le relever, justement. Au contraire, cela ne ferait que la motiver plus encore à y parvenir...

    « Hé bien... j'ai hâte de voir ce que tu m'auras concocté. Quoi que ce soit, je suis sûr que ce sera largement à la hauteur de ce que je peux faire, pour ne pas dire encore au-delà de tout ça alors... J'ai hâte de voir comment je vais m'en sortir dans tout ça ! »

    L'enthousiasme de la brune ne semblait pas être feint. Il fallait être complètement fou pour être content de ce genre de perspective, ou bien être dans la Section Un de la Blitzness Corporation, comme c'était encore le cas d'Alwine, au moins pour quelques minces temps encore, jusqu'à ce qu'elle s'affranchisse de ladite Section pour monter encore dans la hiérarchie...

    « Je ne sais pas si tu as raisons sur les causes mais ça ne pourra toujours qu'être profitable, hein ? Dans tous les cas je suis heureuse que tu approuves mon projet de monter en grade. Cela fait plaisir de sentir que l'on est soutenue... surtout par la famille. »

    Le sourire de celle qui était encore une Lieutenante pour le moment se fit plus tendre un instant sous la dernière mention, alors qu'elle faisait quelques pas en s'étirant. Visiblement tout allait bien en elle, à part les dopants, qui redescendraient dans quelques heures seulement en lui faisant sans doute amèrement regretté d'y avoir eut recours de façon abusive, comme chaque fois. Mais bon, elle avait déjà eu de très bons soins par Akechi, alors elle s'estimait bien heureuse.

    « Et ne t'en fais pas, je sais que ma promotion risque de me projeter sur le devant de la scène et possiblement de m'attirer des ennuis, mais je suis déjà doué pour en avoir dans ce genre de domaine ! Enfin je serai prudente et en cas de pépin j'appliquerai les conseils de mon frère et sensei, je suis sûr que ça sera du plus bel effet ! »

    Tout en parlant, elle s'était faites mi-sérieuse mi-malicieuse. Si le fait d'être en danger pouvait sembler être ne pas être un sujet de plaisanterie privilégiée, la jeune femme en profitait néanmoins pour faire de l'esprit, notamment parce qu'elle savait que rien qu'à mentionner « je suis l'élève d'Akechi », ça avait de quoi faire fuir les plus impressionnables !

    « Enfin avec tout ça j'ai encore plus hâte de guérir pour pouvoir conquérir ma place, devenir ta sœur et ensuite, ou bien avant, suivre ton entraînement intensif ! Ça promet ça c'est sûr. J'ai hâte d'y être ! Mais bon, je saurai faire preuve de patience. »

    Avec un air désolé un peu trop théâtrale, Alwine ne tarda pas se tourner vers le Samouraï... pour ensuite se mettre à rire doucement, amusée par sa propre malice. Elle reprit rapidement son sérieux en peu de temps, bien qu'elle reste souriante.

    « Tu sais, Akechi-Kun, en dépit de tout ce qui c'est passé aujourd'hui notre rencontre permet d'équilibrer un peu la balance et de presque en faire une belle journée... Merci encore de m'avoir trouvée, soignée et surtout d'avoir remis mon moral au beau fixe. Maintenant je regarde vers l'avant et vers mes projets d'avenir, c'est bien mieux que quand tu m'as trouvé alors je ne peux pas dire que je ne te dois pas une fière chandelle ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Amatsuki
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1806
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Ven 22 Mar - 23:02

    Alwine était souriante, visiblement le défis était plutôt à hauteur d'espérance, qu'à seuil de tolérance. Tant mieux cela faciliterait sans doute les choses. Souriant doucement, le samurai l'écoutait dire qu'elle était confiante quant à sa capacité à pouvoir gérer l’entraînement que lui réservait l'homme, tant mieux, Akechi préférait quelqu'un qui partait avec l'esprit combatif, que quelqu'un perdant partant sans même livrer bataille.

    « Je ne sais pas si tu as raisons sur les causes mais ça ne pourra toujours qu'être profitable, hein ? Dans tous les cas je suis heureuse que tu approuves mon projet de monter en grade. Cela fait plaisir de sentir que l'on est soutenue... surtout par la famille. »

    Le garçon se contentait d'hocher la tête avec un léger sourire... Famille, une notion qui lui semblait étrange après tout ce temps, lui qui avait tué ses frères, vue ses amis les plus proche mourir, et dont la famille se composait exclusivement de filles à présent... Et Alwine n'allait pas arranger la donne, on allait finir par lui dire qu'il montait un Harem à ce rythme... Enfin libre aux esprits étriqués de croire ce qu'ils veulent, le garçon n'en avait rien à faire, ses valeurs étaient autre part.

    « Et ne t'en fais pas, je sais que ma promotion risque de me projeter sur le devant de la scène et possiblement de m'attirer des ennuis, mais je suis déjà doué pour en avoir dans ce genre de domaine ! Enfin je serai prudente et en cas de pépin j'appliquerai les conseils de mon frère et sensei, je suis sûr que ça sera du plus bel effet ! »
    - Tu es déjà pleine de ressource, je ne m'en fais pas trop pour toi. En outre tu es plus sulfureuse que sage, la majeure partie de mes conseils ne que théoriques.

    Il riait doucement, en effet il donnerait des conseils, mais c'était à Alwine d'adapter la théorie à sa propre pratique.. ; Enfin il était vrai que le simple fait d'évoquer le nom d'Akechi pouvait changer les choses, enrager une personne ou en faire fuir une autre ne voulant pas s'impliquer avec lui... C'était l'une des particularités quand, comme Akechi, on devenait assez puissant pour être reconnu dans le monde.

    « Enfin avec tout ça j'ai encore plus hâte de guérir pour pouvoir conquérir ma place, devenir ta sœur et ensuite, ou bien avant, suivre ton entraînement intensif ! Ça promet ça c'est sûr. J'ai hâte d'y être ! Mais bon, je saurai faire preuve de patience. »
    - En effet, la patience est une vertu qu'il te faudrait gagner Alwine. Mais ça contrasterait avec ton caractère si personnel, ce serait presque dommage.

    Souriant taquin, il l'écoutait le remercier, tout ceci était inutile entre ami, mais le garçon souriait à nouveau pour rendre ses bons sentiments à la jeune femme. Il approchait d'elle et lui caressait le sommet du crâne. Il regardait alors autours de lui les filles étaient parties assez loin, sans doute pour cueillir des herbes et autres denrées.

    - Je vais tenter de rencontrer Yuuri afin de parler avec lui... Il est peut-être assez fort pour te stopper, mais je joue dans une cours différente.

    Il riait faiblement, attendant les réactions de la dame de glace suite à tout ceci...

    << Désolé, pas beaucoup de matière, quand les discussions deviennent trop longues sur le même sujet... x_x >>

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Dim 31 Mar - 3:34

    L'ambiance semblait bonne entre les deux amis, bien mieux que l'on aurait pu le croire au début de tous ces événements. Cette rencontre faisait un bien fou à Alwine, qui pouvait ainsi au mieux se sortir de ce qui c'était passé au part avant, même s'il faudrait bien plus que cela pour véritablement refermer les blessures ouvertes ou réouvertes aujourd'hui, si même elles pouvaient jamais l'être... Mais du moins, un peu de joie venait contre-balancer tout ce malheur.

    « Tu es déjà pleine de ressource, je ne m'en fais pas trop pour toi. En outre tu es plus sulfureuse que sage, la majeure partie de mes conseils ne que théoriques. »

    La belle brune sourit tout en hochant la tête. Il était vrai qu'Akechi-Kun ne faisait que donner des pistes, mais chaque fois qu'il lui avait prodigué des conseils ou qu'il lui avait montré l'exemple en lui permettant de se développer elle en était sortie grandie, que ce soit pour évoluer sa vitesse ou son art de l'épée, par exemple. Elle était donc convaincue que ses conseils, tout théoriques qu'ils soient, ne pourraient que la « tirer vers le haut », si l'on pouvait dire.

    « En effet, la patience est une vertu qu'il te faudrait gagner Alwine. Mais ça contrasterait avec ton caractère si personnel, ce serait presque dommage. »

    Cette fois ce fut un rire qui sortit de la gorge de la guerrière. Certes, elle était souvent encline à l'impétuosité ou plutôt à l'audace, aurait-elle dit, mais elle savait également être patiente quand il le fallait, elle avait bien dû apprendre à l'être, toutes ces longues années où elle avait servit dans la Blitzness, et pas toujours en fonçant dans le cas. En tous cas, la discussion continua, le jeune homme ne tardant pas à reprendre la parole à son tour.

    « Je vais tenter de rencontrer Yuuri afin de parler avec lui... Il est peut-être assez fort pour te stopper, mais je joue dans une cours différente. »

    Surprise, la damoiselle le regarda, ne s'attendant pas à cette déclaration. Plusieurs émotions surgirent soudainement en elle sans prévenir, l'espoir que le Samouraï puisse obtenir des réponses de celui qui ne pouvait maintenant être qualifié que de rebelle s'opposant à... une certaine inquiétude pour l'homme-loup, même si elle savait que ce n'était pas le genre d'Akechi-Kun d'être violent pou rien, surtout avec un homme qu'il respectait.

    « Tu seras... tu ne lui feras pas de mal, n'est-ce pas ? »

    Les mots étaient sortis sans qu'elle réfléchisse réellement, et la belle ne pu s'empêcher de rougir légèrement en réalisant que malgré tout ce qui s'était passé elle tenait encore assez à Yuuri pour s'inquiéter pour lui lorsque l'Impérial évoquait leur différence de puissance. Elle se repris néanmoins rapidement, souriant à son futur frère.

    « Ne te méprend pas je sais que tu n'es pas du genre à frapper pour rien mais... malgré tout je ne peux pas m'empêcher de m'inquiéter pour lui, même après ce qui est arrivé aujourd'hui. Je suis sûre que tu sauras mieux lui parler que moi de toute façon. »

    Souriant une fois encore de façon plus franche, la Dame de Glace s'avança de quelques pas, ne voulant pas replonger dans l'inquiétude et dans les autres émotions négatives qu'elle pouvait ensuite engendrer. Elle secoua la tête en soupirant doucement, ressentant le besoin de bouger un peu, de faire quelque chose. Demain elle subirait le contre-coup des dopants en dépit des soins d'Akechi-Kun, mais pour l'heure ce volet n'était pas encore d'actualité, et si elle n'avait pas vraiment de réserve d'énergie ni un corps en forme parfaite elle était en assez bon état grâce au jeune homme.

    « Dit, Akechi-Kun... Je ne suis sûrement pas prête pour ton entraînement intensif, mais tu crois qu'on pourrait déjà faire un petit préambule aujourd'hui ? Je crois que ça me ferait du bien de... faire quelque chose de concret, là, maintenant. »

    Se retournant vers lui en gardant le sourire aux lèvres, la belle lui adressa un regard légèrement pétillant, visiblement curieuse de savoir s'il allait accepter. Elle le laissait maître du choix, lui faisant plus confiance qu'à elle-même pour évaluer le côté « raisonnable » de la chose.

    « Alors, qu'est-ce que tu en dis, on se fait un petit entraînement en guise d'avant-goût ici et maintenant ? Je te laisse le choix, monsieur le professeur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Amatsuki
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1806
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Dim 7 Avr - 12:49

    Suite aux derniers mots du samurai, la brune semblait inquiète et soulagée à la fois, c'est tout du moins ce que son visage semblait indiquer. Le samurai devinait donc avec aisance de ce qu'allait lui dire la brune après coup... En effet elle lui demandait s'il n'allait pas lui faire de mal avec un petit visage digne d'une jeune fille amoureuse. Le garçon riait doucement en secouant la tête négativement, bien sûr que non, il n'allait pas lui faire de mal inutilement. Quoi qu'il en soit, le samurai n'avait pas besoin de sa force pour parler avec quelqu'un, simplement de sa sagesse.

    « Ne te méprend pas je sais que tu n'es pas du genre à frapper pour rien mais... malgré tout je ne peux pas m'empêcher de m'inquiéter pour lui, même après ce qui est arrivé aujourd'hui. Je suis sûre que tu sauras mieux lui parler que moi de toute façon. »
    - Lorsque tu agis ainsi, on pourrait croire que tu es amoureuse de Yuuri, Alwine. C'est intriguant. Mais rassures-toi, je ne suis pas un barbare fou de combats

    Il souriait avec franchise et chaleureusement, ce qu'il venait de dire était strictement vrai. Le garçon fixait alors Alwine qui gigotait, visiblement mal à l'aise, sans doute cherchait-elle à éviter de trop penser à Yuuri, allez comprendre pourquoi, peut-être que finalement elle tenait à lui plus qu'elle ne pouvait le croire... Choisir entre passé et présent pour définir son futur était une chose difficile dans tout les cas. Mais pour ça le samurai ne pouvait rien faire et simplement compter sur la dame de glace. Cette dernière d'ailleurs fixait soudainement le samurai qui clignait doucement des yeux.

    « Dit, Akechi-Kun... Je ne suis sûrement pas prête pour ton entraînement intensif, mais tu crois qu'on pourrait déjà faire un petit préambule aujourd'hui ? Je crois que ça me ferait du bien de... faire quelque chose de concret, là, maintenant. »
    - Et bien nous pouvons commencer oui... Mais tes courbatures n'en seront que plus fortes.

    Le garçon cherchait son sac du regard... Il était normalement plein de provisions, mais présentement il était vide. Il l'ouvrait et le remplissait de pierres jusqu'à ce qu'il soit incroyablement lourd et finalement... Il le tendait à Alwine lui faisant signe de le mettre sur le dos... Ca allait incroyablement la ralentir... Mais c'était le but recherché... En outre le garçon faisait apparaître Amaterasu, son sabre de feu, à sa ceinture.

    - Lors de cet entraînement, tu auras interdiction de te servir des déplacement de givres ou des modifications sensorielles. Pazs de force ou de vitesse décuplée donc. Dans un premier temps tu va devoir apprendre à esquiver en combattre en étant ankylosée.

    Le garçon gardait la lame dans son fourreau, et allait combattre avec, mais pour faire un exemple à Alwine, il appuyait son fourreau sur une rocher, qui se mit à chauffer et à rougir... Se faire toucher par le fourreau et c'était le coup de chaud assuré. Souriant presque comme un démon, les entraînements de Akechi n'étaient pas évident. Il portait d'ailleurs premier coup, puis un second, puis une serie de coup d'estoc, et de coups normaux... Alwine allait avoir du mal à esquiver avec tout le point et les restrictions, mais son endurance allait doucement augmenter avec cette méthode.

    - Une esquive n'a pas à être ample ou spectaculaire, elle doit simplement être faites le plus tard possible dans le mouvement le moins fatiguant possible. Souviens-toi de ça..

    Disait-il finalement en recommençant une nouvelle série de coups.

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Mar 9 Avr - 18:54

    Alwine avait spontanément pris la « défense » de Yuuri, même s'il y avait objectivement peu de chance pour qu'il lui arrive quoique ce soit contre Akechi-Kun, à part s'il l'attaquait soudain, pris d'une crise de folie. Mais bon, il n'en restait pas moins que le rebelle n'était pas de taille face au Samouraï, et... ça ne coûtait rien de prévenir au lieu de guérir, non ?

    « Lorsque tu agis ainsi, on pourrait croire que tu es amoureuse de Yuuri, Alwine. C'est intriguant. Mais rassures-toi, je ne suis pas un barbare fou de combats »

    Amoureuse ? Pour le coup, la belle le regarda avec des yeux ronds, alors qu'il souriait, aillant visiblement parlé sans malice. Était-elle amoureuse de Yuuri ? Elle ne le pensait pas, mais par contre elle tenait beaucoup à lui, c'était sûr, et elle ne voulait pas le voir blessé. Voilà, c'était une très bonne explication. Secouant la tête, elle ne tarda pas à proposer un pré-entraînement, histoire d'avoir quelque chose de concret à faire plutôt que de se perdre dans ses pensées.

    « Et bien nous pouvons commencer oui... Mais tes courbatures n'en seront que plus fortes. »

    Un léger rire s'échappa des lèvres de la Dame de Glace, alors qu'elle hochait la tête. En effet, elle risquait fort d'aggraver son cas, mais ce serait mineur comparé au contre-coup des auto-dopants quand ils s'évacueraient de son organisme. Elle savait qu'elle allait passer quelques mauvaises journées alors autant « rentabiliser » ces désagréments en en tirant au moins quelque chose d'utile. Pendant qu'elle songeait ainsi, Akechi-Kun avait remplis un sac de pierre et le lui tendait... un entraînement en étant lestée, hein ? Avec un mimique entre le sourire et la grimace, la jeune femme passa le sac sur son dos en grognant légèrement. Elle aurait une pensée compatissante la prochaine fois qu'elle ferait faire ce genre de choses à ses jeunes recrues, ça faisait longtemps pour elle, surtout dans son état.... mais le but était bien de repousser ses limites, aussi accepta-t-elle sans rechigner, voyant bien l'intérêt de la manœuvre.

    « Lors de cet entraînement, tu auras interdiction de te servir des déplacement de givres ou des modifications sensorielles. Pazs de force ou de vitesse décuplée donc. Dans un premier temps tu va devoir apprendre à esquiver en combattre en étant ankylosée. »

    La belle hocha la tête, ne faisant donc apparaître ni lame de glace ni son épée démoniaque, puisque le but était de renforcer son esquive. Son ami et futur frère laissa sa lame au fourreau, mais elle pu voir quand il appuya celle-ci contre un rocher qu'il vaudrait mieux pour elle ne pas subir de contact prolongé avec celui-ci malgré tout, quoique son immunité à la chaleur doive pouvoir lui éviter les brûlures graves. C'était une bonne chose d'ailleurs, car lors de son premier assaut elle ne parvint pas à tout esquiver, alourdie et affaiblie comme elle l'était. Plusieurs coups la touchèrent, bien qu'elle réussisse à en encaisser trois dans les bras, zones moins sensible, l'autre la touchant à la hanche et la faisant légèrement grimacer. Tout ça était bien chaud, malgré tout, mais bon, elle savait qu'on ne pouvait pas s'entraîner sans quelques chocs, au minimum.

    « Une esquive n'a pas à être ample ou spectaculaire, elle doit simplement être faites le plus tard possible dans le mouvement le moins fatiguant possible. Souviens-toi de ça... »


    Approuvant une fois encore, Alwine hocha à nouveau la tête mais ne répondit pas tout de suite, vu qu'il entamait déjà une nouvelle série de coups. Elle tenta de garder son petit rappel en tête, s'habituant également peu à peu au poids du sac sur son dos, même si son corps la faisait toujours souffrir et que le handicap restait bien contraignant. Elle prit encore deux coups, grimaçant légèrement en les encaissant mais retrouvant rapidement le sourire.

    « Parfois il faut souffrir pour que ça entre... C'est ce que je dis souvent à ceux que je forme, mais ça faisait longtemps que je n'avais plus été dans la position de l'élève en la matière. »


    Secouant la tête, la future femme-Bras Droit se redressa en se frottant le bras gauche, où elle avait prit le dernier coup du Samouraï, légèrement haletante. Même si elle était bien formée ce genre de condition, avec un sac si lourdement lesté et le corps douloureux, était loin d'être évidente, que du contraire. Ce qui prouvait justement qu'elle avait encore besoin de s'entraîner...

    « Je ne sais pas si je vais pouvoir continuer longtemps à ce rythme, j'ai peut-être présumé de mes forces... mais c'est comme ça qu'on apprend et qu'on repousse ses limites, après tout. On pourra mieux développer tout ça la prochaine fois. »

    Alwine était plus que jamais consciente qu'il lui fallait s'améliorer. Elle comptait bien parvenir à se dépasser, pour ne plus jamais se retrouver en situation de devoir dépendre de ceux que la chance placerait sur sa route. Sans l'arrivée d'Akechi-Kun elle aurait pu y rester, et ce n'était franchement pas quelque chose qu'elle souhaitait voir se reproduire.

    « Tu permets que je teste également mon attaque ? Je risque de ne pas avoir souvent de telles conditions de fatigue et de handicap pour le faire, ni un partenaire que je serai sûr de ne pas blesser même si je ne fais pas semblant. »

    Souriante, la belle fit apparaître une épée de glace éternelle, histoire qu'elle ne fonde pas tout de suite lors des éventuelles parades de son futur frère, ne doutant pas de sa réponse. Elle grimaça légèrement sous cet effort, mais se mit en garde. Les pierres le gênaient, mais elle n'allait pas se laisser arrêter par si peu, passant rapidement à l'attaque, portant une série de coups d'estocs avant de s'essayer à quelques coups de taille. Elle n'avait pas la dextérité d'Akechi-Kun mais elle savait manier une épée correctement, quoique son état et son handicap ne l'aident pas.

    « C'est... éprouvant... on ne peut pas dire le contraire. »

    Un peut haletante, la jeune femme recula de quelques pas, se demandant si le Samouraï allait continuer avec d'autres exercices ou bien arrêter là ce pré-entraînement qui avait eut le mérite de donner le ton de ce qu'il faudrait développer à la belle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Sayuri Amatsuki
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1806
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 25
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Sam 13 Avr - 0:07

    Alwine gérait bien ses esquive, bien qu'elle avait clairement du mal, à cause des blessures et des restrictions. Elle prenait deux coup du samurai, qui faisait en sorte de les atténuer au moment de toucher, il ne voulait pas lui faire de mal plus que nécessaire, elle avait déjà assez subit durant cette journée sombre. Malgré tout, Alwine... Souriait, ce qui déclenchait un sourire sur le visage du samurai lui aussi.

    « Parfois il faut souffrir pour que ça entre... C'est ce que je dis souvent à ceux que je forme, mais ça faisait longtemps que je n'avais plus été dans la position de l'élève en la matière. »
    - On a toujours un maître dans nos domaines. Même moi.

    Souriant doucement, le samurai l'écoutait qui disait ensuite qu'elle s'était un peu trop surestimée sur le coup et que les forces commençaient à lui manquer. C'était évident, après un rude combat on ne récupérait pas aussi facilement et rapidement, même avec des soins puissants. Le garçon posait le bout du fourreau au sol, ses deux mains à plat sur le pommeau, attendant que la jeune et belle dame de glace reprenne son souffle, c'était le minimum qu'il pouvait lui laisser.

    « Tu permets que je teste également mon attaque ? Je risque de ne pas avoir souvent de telles conditions de fatigue et de handicap pour le faire, ni un partenaire que je serai sûr de ne pas blesser même si je ne fais pas semblant. »

    Le garçon hochait la tête et rapidement, se remettait en position défensive, déviant les coup de son amie sans grandes difficultés, il était maître épéiste après tout, ce n'était pas avec des attaques comme celles-ci qu'elle prendrait l'ascendant.. Ce n'était de toute façon pas le but. Alwine stoppait finalement son assaut, visiblement haletante et à bout... Akechi remettait son arme à sa ceinture.

    « C'est... éprouvant... on ne peut pas dire le contraire. »
    - Tu peux retirer le sac, nous continuerons une autre fois, tu risques de rouvrir tes blessures internes, à ce rythme.

    Le garçon se reculait donc, aidant la belle à retirer le sac et vidant son contenu. Finalement, en regardant vers le haut, il voyait le soleil qui amorssait sa descente, il était déjà si tard ? Le samurai devait partir, il avait encore fort à faire et devait rentrer dans l'empire, notamment pour préparer une bataille. Il tournait son regard vers Alwine en souriant tendrement :

    - Je dois à présent rentrer, pour préparer une bataille face à teremundis. Je te contacterai pour l’entraînement. Prends soin de toi, ma sœur.

    << fin de rp, merci à toi wiwine >>

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   Mar 16 Avr - 3:17

    Alwine s'était donnée à fond en dépit de son état, et au moins elle avait pu voir ce que donnait une tentative de continuer de ce donner à fond dans cet état, justement... Enfin, l'expérience ne serait de toute façon pas inutile, même si Akechi-Kun ne tarda pas à l'arrêter malgré tout, ne voulant visiblement pas qu'elle force trop.

    « Tu peux retirer le sac, nous continuerons une autre fois, tu risques de rouvrir tes blessures internes, à ce rythme. »

    Hochant la tête, la belle fit ce qu'il lui disait, et bientôt après ce petit entraînement vint le temps des adieux entre les deux amis qui bientôt feraient partie de la même fratrie par le sang. Alwine répondit aux aurevoirs de son futur frère avant de le laisser aller, s'asseyant au bord de l'eau pour reprendre ses forces en buvant un peu. Elle songeait à tout ce qu'elle avait appris, avec Akechi-Kun mais aussi plus tôt lors de son combat contre Yuuri...

    « On ne pourra pas dire que ça n'aura pas été une journée riche en émotions, en tous cas... »

    Souriant pour elle-même, la damoiselle resta un long moment plongée dans ses pensées, avant qu'une idée ne lui vienne en tête. Ses pouvoirs pouvaient lui servir à autre chose qu'à simplement aller plus vite ou frapper plus fort après tout, surtout si elle devait développer son endurance. Elle pourrait les utiliser de façon plus ponctuelle comme elle le faisait déjà pour certaines attaques ou... pour faire une action bien précise avec plus de brio !

    « Ça se tente... »

    Avec un nouveau sourire, elle se redressa et ferma les yeux, concentrant le peu d'énergie magique qu'elle avait pour une unique technique sous forme de teste, boostant à dessein ses propres jambes... avant de soudainement bondir dans les airs.

    « Saut occulte ! »

    Et de fait, elle se propulsa dans les airs... et retombant dans l'eau, contrôlant encore mal la trajectoire. Riant pour elle-même en se redressant, non sans douleur, la belle se massa un peu les fesses avant de se dire qu'il serait temps de rentrer, pour se faire dorloter par les soigneurs de la Corporation, se reposer... et affronter demain le contre-coup de ses efforts et de tout les auto-dopants qu'elle avait utilisé ! Hé oui, c'était parfois dur aussi, la vie...

[Désolée aux lecteurs pour cette conclusion de piètre qualité, petit post supplémentaire pour apprendre la technique à laquelle j'avais droit ♥]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le secours d'un ami... [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le secours d'un ami... [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHATBOX DE SECOURS.
» Au secours, un monstre !
» Archives partie 80 express (Mininibs au secours de Cunéland)
» Equipe de secours
» Appel au secours [Casey & Mary]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Jungle Archivant-
Sauter vers: