AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosalia S. Cornelia
♥ Reine des Sylves ~ Fangirl ♥
avatar

Messages : 490
Date d'inscription : 30/12/2012

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 2000 de prime
Jobcard(s): Sage de Falsify & Garde du Corps

MessageSujet: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   Lun 11 Mar - 2:45


    Il était donc temps pour le duo, dont le membre masculin planait toujours, de prendre la fuite... non sans qu'au passage Yuuri ne continue, toujours dans la même veine qu'on ne pouvait qualifier que de quelque peu... délirante !

    « Oui vazy oui-oui -en fille- avec tes deux melon ! Pwet pwet pwet ! Euh non j'veux dire... Ouais, courons forest'etpasla ! Ahahahah la blagounette... Oh putain... »

    Décidément, le niveau restait toujours le même, quoique la dernière partie puisse faire penser qu'il commençait à vraiment prendre conscience de l'énormité de ce qu'il lâchait. Rosalia résolut de ne plus trop faire attention à ce qu'il racontait, au moins le temps qu'il redescende du « petit nuage » où il était visiblement perché. Enfin, ce ne semblait pas encore être le cas, puisqu'il sautillait en bondissant comme un amateur de moutons arc-en-ciel, ce qui fit légèrement sourire la Rose.

    « Ouais, si t'as soif... J'ai du lait... Du lait à l'euphoria ! Ahahaha... je me demande s'il est devenu arc-en ciel... Oohohohoho y'a un orchestre philharmonique dans mon pantalon... »


    Cette fois par contre, loin de la faire sourire le comportement de Yuuri la fit plutôt franchement rougir, surtout au moment où il avait faillit ouvrir son pantalon... cette drogue était vraiment cheloue, au fond est-ce que c'était vraiment une bonne idée d'empêcher le chef de leur ennemi de se shooter avec ça ? Limite il serait plus dangereux sans que avec ! Amusée par cette idée, elle poursuivit jusqu'au camion, constatant non sans un certain soulagement que le jeune homme semblait avoir plus ou moins repris ses esprits, maintenant.

    « J'me sens un peu mou... Mais ça à l'air d'aller mieux... Je vais conduire, de toute façon tu connais pas l'itinéraire... »

    Mieux valait un peu mou que surexcité comme tout à l'heure, pas le moindre doute sur ça, en tous cas aux yeux de la belle en cet instant. Elle monta donc avec lui, côté passager, peu avant que le véhicule ne se mette en route, tout feux éteints. Forcément, vu la situation, c'était la meilleure solution. Certes, il était peu probable que l'on puisse déjà les rechercher, mais quand même... mieux valait ne pas tenter le diable, tout de même, surtout que le rebelle semblait être assez bon conducteur pour ne pas en avoir besoin, en l’occurrence.

    « Bon alors... On va aller jusqu'au marché de Phil au nord est... Pour la simple et bonne raison que je veux contourner le canyon, on y serait une cible trop facile... On aura pas de poursuivants avant d'atteindre la ville, vue le chaos dans le village, mais une fois près de la ville, on va sans doute se manger toute sorte de mercenaires... »

    Écoutant silencieusement le plan, la jeune fille hocha la tête au fur et à mesure. Cela semblait un bon plan, en soit, sachant qu'en effet le canyon était le lieu rêvé pour une embuscade, et qu'il n'était pas forcément dénué de faune dangereuse, comme elle avait pu le constater peu de temps au part avant. Par contre en effet, espérer qu'ils ne retrouvent pas leur trace dans un endroit comme le Marché de Phil relevait du doux euphémisme, malheureusement... Profitant d'une pause dans ses paroles, Yuuri bailla sans se retenir, faisant prendre conscience à la Rose de sa propre fatigue. Elle n'en accepta pas moins avec gratitude le chocolat, finissant le morceau avec une certaine forme de gourmandise, bien qu'elle l'ait mangé de façon très distinguée.

    « Au marché de Phil... On devra se débrouiller pour faire le pleins de vivres... Car on va ensuite traverser la jungle, avant de nous rendre à Las Fantas... C'est cette partie de l'opération qui risque d'être coton... Perdre le camion n'est pas grave, ils ne le détruiront pas s'ils veulent leur salaire... Mais continue à pied sera long... Tu sais tout... »

    Une nouvelle fois, Rosalia hocha la tête... avant qu'un petit rire ne s'échappe de ses lèvres. Elle venait d'imaginer Las Fantas sous Euphoria... si c'était bien le but que poursuivait le jeune homme, nul doute que cela aurait du retentissement, et fournirait un spectacle largement digne de la ville aux nombreux casinos et cabarets ! Finalement, elle se tourna vers lui en souriant.

    « Si tu comptes enfumer Las Fantas à l'euphoria, tu peux compter sur son soutient, en tous cas, je rêverais de voir ça ! Je dois dire que tu as un style bien particulier, mais je suis sûre que cette originalité doit bien t'aider à mettre des bâtons dans les roues de la Corporation, alors ça ne peut en être que mieux ! »

    Visiblement, l'idée plaisait beaucoup à Rosalia, mais encore fallait-il qu'elle ait vu juste avec les éléments dont elle disposait. Ils allaient à Las Fantas, et ils avaient déjà enfumé le Village Tribal, l'idée lui semblait donc cohérente, d'autant qu'elle lui plaisait.

    « Quant au camion, je pense qu'on devrait le camoufler en arrivant, aller faire nos emplettes puis le reprendre jusqu'à la jungle, il nous fera gagner du temps et des efforts, surtout qu'après ça il faudra encore transporter la drogue nous-mêmes. Une fois dans la jungle il deviendrait plus un fardeau qu'une aide, je pense... »

    Et puis, là, elle serait dans son milieu naturel, beaucoup plus propice à certains de ses arts que celui-ci, et donc leur permettant potentiellement de réduire les dangers, en tous cas. Resterait à trouver une méthode adéquat pour transporter le « chargement », si son idée s'avérait juste. Mais bon, ce n'était pas ça qui allait les arrêter, et ce ne serait probablement pas son plus gros problème à ce moment-là, ni celui de Yuuri, sauf si le reste se passait de manière bien plus idyllique que prévue.

    « Enfin pour le moment on dirait bien que c'est le Marché qu'on commence à apercevoir à l'horizon... Alors qu'est-ce que tu en dis, on suis mon idée ou alors tu en as une autre ? C'est une ville mercenaire ici, on devrait pas encore tomber sur des Blitzness si ça va mal, et à mon avis on pourra bien en profiter parce que ça arrivera plus longtemps ! »

    Rosalia trouvait en tous cas que ce qu'elle avait proposé tenait la route, mais restait à voir ce qu'allait choisir Yuuri... quelle que soit le choix du jeune homme, la Teremundo suivrait pour le coup, lui faisait confiance après sa stratégie au Village Tribal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   Mer 13 Mar - 17:37


    Le trajet et les points clés de la mission étaient donc tracés ; la rose semblait parfaitement d'accord avec le dissident, ce qui rendait tout le joyeux boxon plus simple. Son attention fixée sur la route, le dissident conduisait calmement, aller trop vite ne ferait que déclencher les soupçon de ceux qui surveiller les vivants depuis les cieux... Après tout on oubliait souvent que la blitzness, malgré ses service de renseignements souvent rabaissé par des gens à lunettes noires, avaient un satellite dans le ciel... En plus des I.A qui avaient accès à toutes l’électronique du monde, alors collecter des informations était pour la blitzness presque aussi facile que cela pouvait l'être pour l'empire. Le dissident sortait rapidement de ses songes cependant :

    « Si tu comptes enfumer Las Fantas à l'euphoria, tu peux compter sur son soutient, en tous cas, je rêverais de voir ça ! Je dois dire que tu as un style bien particulier, mais je suis sûre que cette originalité doit bien t'aider à mettre des bâtons dans les roues de la Corporation, alors ça ne peut en être que mieux ! » Yuuri souriait en coin avant de répondre :
    - Je te l'ai dit, Blitzness tient à cette Euphoria comme quelqu'un de normal tiendrait à sa propre chair et son propre sang. En faisant ça, je compte bien montrer que je sais où frapper.

    En disant les choses ainsi, Yuuri était sans doute plus clair. Son sourire se dissipait alors qu'il se concentrait de nouveau sur la route, une embuscade n'étant pas exclue malheureusement pour lui. Sifflotant un air affilié à une certaine Callo, tout en tapotant sur le volant, il constatait du coin de l'oeil que la teremundo avait l'air de pas mal s'amuser... Ca lui faisait un point commun avec les autres grands teremundos au moins... Y'avait que eux pour s'amuser en foutant le chaos partout.

    « Quant au camion, je pense qu'on devrait le camoufler en arrivant, aller faire nos emplettes puis le reprendre jusqu'à la jungle, il nous fera gagner du temps et des efforts, surtout qu'après ça il faudra encore transporter la drogue nous-mêmes. Une fois dans la jungle il deviendrait plus un fardeau qu'une aide, je pense... »
    - Hein ? T'es folle ! La jungle sépare sud et nord du continent, tu crois qu'il n'y a pas de route ? Il haussait les épaule en sqe moquant d'elle. en plus j'ai rapidement choisit cet itinéraire car tu maîtrises les plantes, la jungle devrait être un terrain de jeu pour toi, mais un vrai cauchemar pour des poursuivant... Mais à pied... On pourrait pas semer les falco et commandos, même pas en rêve.

    La ville se faisait finalement voir alors que le garçon écoutait la radio, n'écoutant la rose que d'une oreille, visiblement de l'orage était prévu les prochains jour sur le centre du continent... Parfait, ce n'était pas agréable mais l'orage allait rendre leur escapade plsu facile, car même s'ils devaient perdre le camion, se faire tracer dans une tempête n'allait pas être facile... Restait à espérer que la rose soit capable de supporter ça, dans tout les cas elle allait devoir changer de tenue. Yuuri planquait le camion dans des brousses épaisses et laissait à rosa le soin de bien modifier ces brousses pour qu'elles cachent totalement le camion.

    - Bon... Déjà je te le dit toute suite, tu vas changer de tenu, ta robe et te nibards attirent l'attention. T'as pas le choix, désolé. Il levait les mains au ciel, souriant en coin. j'ai une plaque dans le marché, pas mal de dames y sont passée, alors il devrait y avoir des vêtements pour toi. Ah et... je te laisse manipuler les brousses pour cacher le camion.

    Il faisait quelques pas en avant, avant de sortir ses jumelles, regardant vers la ville, c'était assez agité... En fait, plusieurs mercenaires semblaient courir dans tout les sens pour s'organiser... Visiblement le contrat de chasse était tombé... Enfin, ça ne pouvait que rendre la journée plus intéressante, même si là en l'occurence c'était la nuit. Yuuri se tournait vers la rose et lui lançait un haillon... Une toge de voyage en fait, pour cacher visage et tenue.

    - C'est la mienne et elle est un peu lourde mais bon... Avec ton superbe physique, tes traits délicats et ta tenue révélatrice, je préfère autant que tu mettes ça... Il soupirait doucement, avant de faire quelques pas en avant : on va rejoindre ma planque dans un premier temps, on risque de croiser des mercenaires... Si ça arrive, tues les en silence et fait disparates les corps. Ou alors sers toi de ton corps pour les distraire, t'as le choix.

    Quittant donc la zone, Yuuri avançait vers Phil... Difficile de savoir ce qui allait arriver... Mais dans tout les cas ils devaient accéder à cette planque...

Signé ~~~~~~~~~~~~
Kamiko:


Yuuri:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalia S. Cornelia
♥ Reine des Sylves ~ Fangirl ♥
avatar

Messages : 490
Date d'inscription : 30/12/2012

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 2000 de prime
Jobcard(s): Sage de Falsify & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   Ven 15 Mar - 2:26

    L'équipe de choc de destruction de drogue continuait donc sa route en direction du Marché de Phil, filant en camion à travers le désert, alors que Rosalia prenait la parole pour répondre à Yuuri, recevant à son tour des réponses de sa part.

    « Je te l'ai dit, Blitzness tient à cette Euphoria comme quelqu'un de normal tiendrait à sa propre chair et son propre sang. En faisant ça, je compte bien montrer que je sais où frapper. »


    La belle aux cheveux roses hocha la tête, aillant toujours du mal à se représenter le maître de la plus puissante entreprise au monde comme... un drogué accroc à une plante du désert. C'était un peu conflictuel mais bon, elle ne mettait pas la parole de Yuuri en doute, il connaissait mieux la Corporation qu'elle après tout, alors si étrange que ce soit, s'il le disait ce devait être vrai.

    « Hein ? T'es folle ! La jungle sépare sud et nord du continent, tu crois qu'il n'y a pas de route ? En plus j'ai rapidement choisit cet itinéraire car tu maîtrises les plantes, la jungle devrait être un terrain de jeu pour toi, mais un vrai cauchemar pour des poursuivant... Mais à pied... On pourrait pas semer les falco et commandos, même pas en rêve. »

    Rosalia grimaça légèrement à la moquerie, mais sans plus. Pour tout dire, elle ne s'était jamais renseignée sur une route dans la jungle, pour la bonne et simple raison qu'elle préférait largement traverser les parties encore vierge de l'environnement. Enfin bon, ce n'était pas bien grave, ce serait sans doute plus rapide et confortable ainsi, vu leur chargement, et elle pourrait utiliser la flore ambiante même depuis la fenêtre du camion. Quoi qu'il en soit, ils finissaient par arriver en vue du Marché de Phil, et ils descendaient du camion après l'avoir caché dans les broussailes.

    « Bon... Déjà je te le dit toute suite, tu vas changer de tenu, ta robe et te nibards attirent l'attention. T'as pas le choix, désolé. J'ai une plaque dans le marché, pas mal de dames y sont passée, alors il devrait y avoir des vêtements pour toi. Ah et... je te laisse manipuler les brousses pour cacher le camion. »

    Fronçant légèrement les sourcils à l'idée de devoir changer sa tenue pour une de celle laissée par les dames passées chez Yuuri – et ne pouvant s'empêcher surtout de soupçonner ces dames d'être un peu « louches », vu comment c'était dit – la belle ne dit néanmoins rien et le laissa aller observer les lieux alors qu'elle manipulait les broussailles pour cacher totalement leur véhicule, impossible à voir si on ne s'approchait pas pour les écarter.

    « C'est la mienne et elle est un peu lourde mais bon... Avec ton superbe physique, tes traits délicats et ta tenue révélatrice, je préfère autant que tu mettes ça...On va rejoindre ma planque dans un premier temps, on risque de croiser des mercenaires... Si ça arrive, tues les en silence et fait disparates les corps. Ou alors sers toi de ton corps pour les distraire, t'as le choix. »


    Levant les yeux au ciel devant cette dernière alternative qu'elle sentait, à tord ou à raison, un peu moqueuse, la belle ne tarda pas à les baisser à nouveau sur le tissu qu'il lui avait lancé et qu'elle avait attrapé au vol. On ne pouvait vraiment pas dire qu'il soit à son goût, mais il était vrai aussi que sa tenue n'était pas vraiment discrète, que ce soit par sa coupe ou pas sa couleur. Avec un soupir, elle passa donc le vêtement tout en rattrapant le jeune homme, légèrement grimaçante.

    « J'espère que tu as des vêtements d'un autre... genre que celui-ci dans ta planque, si tu espères que je vais me changer. »

    Rosalia faisait... sa coquette ? Hé oui, tout à fait. C'était une dame après tout, et même une noble à l'origine, elle avait sa petite coquetterie quand à ce qu'elle portait. Être couverte de sang, pourquoi pas, mais avec un vêtement digne d'elle à la base, alors. Enfin, elle oubliait bien vite ses récriminations, puisqu'ils arrivaient aux alentours de la ville et croisaient une patrouille de deux mercenaires, de petites frappes qu'on avait sans doute envoyé là pour surveiller leur éventuelle arrivée, même si on ne devait pas les attendre aussitôt ni forcément là.

    « Hep, qu'est-ce que vous... »

    Le malheureux n'eut pas le temps de finir sa phrase. La lance de Rosalia fusa deux fois, transperçant sa gorge puis celle de son comparse à toute vitesse. Elle avait prit le temps de les distraire d'un sourire, et ils n'avaient clairement pas le niveau pour ce genre de rencontre. La belle se pencha et entreprit de dévorer leurs zones les plus chargées en énergie rapidement, avant de s'essuyer les mains et de faire rouler les cadavres hors de vue, un buisson s'étendant sur demande pour les cacher aux regards indiscrets. C'était de l'échange équitable avec la nature : elle faisait disparaître les corps, le buisson gagnait une réserve d'engrais pour un an au moins, si personne ne les découvrait avant.

    « C'était assez discret pour toi, j'espère ? Cela dit même de nuit ça risque d'être plus difficile une fois en ville, ils ont l'air assez réveillés... »

    En effet, éliminer et tuer des gens allait être plutôt difficile une fois arrivé en ville, mais bon... à eux deux, ils devraient sûrement pouvoir y arriver, ou en tous cas il fallait l'espérer. Ils tombèrent d'abord sur un groupe de quatre personne, visiblement toujours des amateurs. Les professionnels devaient se trouver vers le centre de la ville, où il semblait y avoir de l'animation. Ce n'était pas de cela qu'il fallait s'inquiéter pour le moment toutefois, mais plutôt du groupe qui approchait. Elle se pencha légèrement vers Yuuri, comme une femme qui se penche sur son amant pendant une balade, mais plutôt pour lui chuchoter quelques mots.

    « Je vais les distraire, je t'en laisse un des quatre. »

    Elle espérait qu'il soit d'accord, en tous cas elle n'avait pas vraiment le temps de changer de tactique, vu qu'ils étaient tout proches. Elle s'avança un peu, révélant la naissance de son décolleté, ce qui attira immédiatement l'attention du petit groupe, qui l'encercla, pensant sans doute à une fille de joie, vu l'endroit. Elle marcha sur le pied du premier, qui poussa un grognement étouffé et recula, s'approchant de Yuuri. Restait à espérer qu'il le gère, ce qui ne devrait vraiment pas être difficile pour lui. De son côté, la belle envoya son genou droit dans les parties d'un des hommes, qui poussa un couinement beaucoup plus aigu, alors qu'elle tendait ses mains vers les deux autres.

    « Tirs d'épines. »

    Plusieurs épines chacun, en pleine tête pour être sûres. Ils s'effondrèrent tous les deux, les épines aillant la rapidité et la dangerosité de balles normales, alors que la belle ramenait une de ses mains à l'avant pour tirer une dernière épine directement dans l’œil du malheureusement qui ne s'était pas encore remis de son coup dans les parties. Les trois hommes étaient morts en quelques instants, et elle se tourna vers Yuuri, qui devait en avoir fini avec le sien également.

    « Je propose qu'on les fourre dans cette ruelle, le temps qu'on les trouve on sera déjà loin de cet endroit. Sauf si tu as mieux bien entendu. »

    Pour être sûre de rester au maximum de sa forme et combattre la fatigue qui menaçait de s'installer, Rosalia dévora rapidement les organes vitaux contenant le maximum d'énergie d'un des hommes, ceux qui faisaient que la force d'un être était absorber, le reste n'étant que gastronomie. Elle porta ensuite les cadavres dans la ruelle avec l'aide de Yuuri, sauf s'il avait une autre idée, auquel cas elle l'aiderait plutôt à la mettre en place. Dans tous les cas, une fois les corps disparu elle le regarda, un léger sourire aux lèvres.

    « Ça commence bien... enfin, où elle est ta planque, au fait ? Je propose que tu mènes la danse à partir d'ici, si tu as une planque tu dois connaître assez bien les lieux, contrairement à moi... Je te suis, en tous cas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   Sam 16 Mar - 20:22


    Le rosa n'avait pas vraiment l'air heureuse de devoir mettre un tissu aussi rudimentaire... Et bah tient c'était elle qui voulait l'accompagner, et elle venait casser les noix avec ses goûts de luxes, il manquait plus que ça. Le dissident soupirait la trouvant tout de suite moins sympathique, de toute façon les hommes n'aimaient pas les filles superficielles aimant le luxe plus que tout autre chose, pour la plupart en tout cas, à part sans doute les violeur et voleurs qui savaient alors qu'ils auraient du gain à s'en prendre à ces personnes... Et il y avait toujours quelqu'un de plus fort que soit, alors même en étant teremundo elle était pas à l’abri, enfin... Le dissident faisait une sacré grimace fixant la rose.

    « J'espère que tu as des vêtements d'un autre... genre que celui-ci dans ta planque, si tu espères que je vais me changer. »
    - Je t'arrête de suite gamine, tu as voulu m'accompagner, alors plies toi à MES règles. Je mène la danse, pas toi, si t'aimes pas te changer et que t'es une porcasse, libre à toi, mais si tu compte me gêner pour si peu, pars te pouponner ailleurs, c'est un champs de bataille ici, pas un défilé Dior.

    Yuuri était... Et bien pas de très bonne humeur, il n’aimait pas que les choses se déroulent possiblement mal juste pour une histoire de fringues ayant une étiquette comportant moins de quatre zéros, autant dire que son estime pour la rose venait de prendre une sacré gifle. L'air rude et fier ainsi qu'imposant... C'est sans doute là qu'on voyait qu'il avait foulé des champs de batailles toute sa vie... Enfin pas le temps de tergiverser, deux homme se faisant voir droit devant, mais Rosalia prenait les devant.

    « Hep, qu'est-ce que vous... »

    Fulgurante, elle les tuais avec des coups de lances précis et mortels... N'impressionnant absolument pas Yuuri pour un sous à vrai dire, en fait il aurait pu les tuer de loin avec ses couteau, en étant aussi silencieux et plus précis, s'il l'avait voulu... Sans écouter ce que lui disait la rose donc, il approchait de la ville... Faisant de son mieux pour rester dans la pénombre des ruelles de Phil, heureusement que la nuit, bien que dans ses dernières heures, d'ailleurs un groupe se faisait rapidement voir, le dissident préparait quatre couteau, prêt à tous les tuer d'un coup d'un seul, avec un regard d'assassin mais...

    « Je vais les distraire, je t'en laisse un des quatre. »

    Il rangeait ses lames, décidant de laisser faire la belle, son visage à lui était connu à phil alors ses méthodes étaient limitées, mais Rosalia elle, était une parfaite inconnue, elle passerait surement mieux que lui cette épreuve. Elle approchait alors des hommes les occupant et en envoyant un du côté de Yuuri... Le malheureux se faisait attraper par la gorge et tirer dans la ruelle, puis un battement après, sa nuque était brisée... Souriant, le dissident laissait tomber le corps avant de quitter brièvement la ruelle, Rosalia en ayant terminé avec ses propres opposants, de façon fulgurante elle aussi.

    « Je propose qu'on les fourre dans cette ruelle, le temps qu'on les trouve on sera déjà loin de cet endroit. Sauf si tu as mieux bien entendu. »
    - Oui madame la marquise, à votre convenance. Lançait-il avec ironie.

    Finalement il portait deux corps comme des sacs à patate avant de les fourrer parmi les ordures son regard se posait sur le troisième alors que Rosa le questionnait... Sans y prêter attention il commençait à se déssaper devant elle, se retrouvant rapidement en boxer... Et il enfilait la tenue du mercenaire... Ainsi que son casque, seule sa nuque ayant subit des dommages, rien ne pouvait laisser penser à une entourloupe. Une fois le casque enfilé avec le reste de la tenue, il se tournait vers la rosa.

    - Tu vois, il faut pas être coquet ma cocotte. Mon visage est connu à Phil... Mais avec ça, tranquille. Pour ma planque... On pense jamais à chercher près de soi alors... Au centre ville.

    Haussant les épaules, il sortait de la ruelle et marchait tranquillement vers le centre-ville, heureusement pour lui qu'il avait été soldat puis un mercenaire, il pouvait facilement se comportait comme un mercenaire lambda sortant de la blitzness. Il arrivait donc au centre-ville où s'organisaient les recherches... Sans s'en occuper, il ouvrait une porte et entrait dans une maison avant d'ouvrir une trappe bien cachée laissant Rosalia passer en première avant de suivre à son tour... Une planque avec divers plan et des vêtements propres et en penderie, aussi bien masculin que féminins.

    - Alicia, une amie à moi, à laissé une tenue plus discrète et pas trop pourrie, tout à gauche. C'est un peu militarisé, mais c'est du tissu de bonne manufacture, et si t'es pas contente c'est la même.

    Il haussait les épaule retirant son casque et rompant la fusion avant son camarade canin qui s'étirait et baillait. Le dissident souriait doucement, faisant le point sur les provisions... Il avait ce qu'il fallait. Cependant alors qu'il était tranquille, il entendant soudainement des sons et bruit de pas au-dessus d'eux... Et finalement des voix se faisaient entendre... Quelqu'un qui avait l'arts des ondes avait visiblement repéré cet endroit. C'était une question de temps avant qu'ils ne découvrent la trappe... Le garçon chargeait des vivre dans un sac camouflage, changeant lui-même rapidement de tenue, pour en mettre une noir avec camouflage rouge dessus, avant de coiffer se scheveux en une queue de cheval rapidement.

    - Ils arrivent princesse, bouge tes miches, on va devoir affronter pas mal d'ennemi pour sortir de là... Mais cette histoire d'arts des ondes m'inquiétes, y'a surement un gars plus dangereux que les autres à nos trousses.

    Lançait-il finalement en souriant amusé... Ca sentait le massacre...

    << Hrp: Tenue de Yuuri à droite, tenue proposée à rosalia a gauche. >>
    Spoiler:
     

Signé ~~~~~~~~~~~~
Kamiko:


Yuuri:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalia S. Cornelia
♥ Reine des Sylves ~ Fangirl ♥
avatar

Messages : 490
Date d'inscription : 30/12/2012

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 2000 de prime
Jobcard(s): Sage de Falsify & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   Mar 19 Mar - 18:20

    Visiblement, la coquetterie de Rosalia ne semblait pas vraiment être du goût de son compagnon de voyage, à voir la grimace qu'il faisait, et avant même qu'il ne prenne la parole pour lui répondre la belle pu ainsi déjà deviner que ladite réponse ne serait probablement pas la plus positive du monde, pour user d'un doux euphémisme.

    « Je t'arrête de suite gamine, tu as voulu m'accompagner, alors plies toi à MES règles. Je mène la danse, pas toi, si t'aimes pas te changer et que t'es une porcasse, libre à toi, mais si tu compte me gêner pour si peu, pars te pouponner ailleurs, c'est un champs de bataille ici, pas un défilé Dior. »

    La Teremundo grimaça en levant légèrement les yeux au ciel. Il faisait une « scène » bien pire que la sienne pour une simple remarque, au final. Ne faisant pas plus attention que ça à son air de super vétéran, elle entreprit plutôt d'avancer non sans sourire légèrement, croisant la route d'un premier puis d'un second groupe de mercenaires, qu'elle ne manqua pas d'envoyer dans l'autre monde, avec l'aide du jeune homme pour le second groupe, plus important. Après avoir dévoré un des cadavres, elle proposa ensuite de les dissimuler, demandant à nouveau l'aide du rebelle.

    « Oui madame la marquise, à votre convenance. »

    Souriant à nouveau devant son ironie, elle transporta les deux autres corps, avant de lui demander où se trouvait leur destination et de lui proposer de mener les opérations. Elle tourna ensuite la tête vers lui, attendant une réponse... et en lieu et place le vit se déshabiller ! Rougissant légèrement, elle détourna les yeux, surprise par la scène. Elle avait déjà vu des corps d'hommes nus, et même à l'occasion quelques-uns avant qu'ils ne meurent, mais là elle ne s'y attendait pas... et puis le corps de Yuuri était mieux sculpté que celui de beaucoup d'autre.

    « Tu vois, il faut pas être coquet ma cocotte. Mon visage est connu à Phil... Mais avec ça, tranquille. Pour ma planque... On pense jamais à chercher près de soi alors... Au centre ville. »


    Il avait prit la tenue d'un des soldats, elle pu s'en apercevoir quand il la dépassa. Elle lui emboîta donc le pas, se remettant rapidement. Il aurait quand même plus prévenir avant de se déshabiller quand même ! Enfin, elle ne fit aucune remarque, puisqu'ils arrivaient dans la zone la plus densément occupée par les mercenaires, se contentant de suivre le jeune homme, l'air de rien, se fondant dans la masse. Si certains remarquaient la beauté de la damoiselle au hasard d'un coup d’œil ils devaient simplement pensé que vu comment elle le suivait, justement, ils devaient aller s'offrir un peu de bon temps ensemble, ou un truc dans le genre, elle préférait ne pas trop y penser. Quoiqu'il en soit, ils finirent par arriver dans la planque de Yuuri, via une trappe dans le plancher d'une maison, et la Rose pu alors découvrir les lieux.

    « Alicia, une amie à moi, à laissé une tenue plus discrète et pas trop pourrie, tout à gauche. C'est un peu militarisé, mais c'est du tissu de bonne manufacture, et si t'es pas contente c'est la même. »

    Visiblement, il était toujours un peu bloqué sur cette histoire, mais la Teremundo ne répondit pas, se contentant de hocher la tête avec un léger soupir et de partir à la recherche de la tenue en question. Elle fut d'ailleurs surprise par le nombre de vêtements disponibles... au final tout ce barouf c'était fait pour rien, il y avait largement de quoi faire son bonheur là-dedans. Néanmoins elle ne perdit pas de vue son objectif, et trouva donc la tenue dont avait parlé Yuuri. Palpant le tissu, elle eut un sourire et l'emporta, gagnant un coin de la pièce qui n'était pas sous le regard du rebelle pour se changer, un peu plus pudique que lui sur le coup, surtout parce qu'elle ne tenait pas à lui donner des idées déplacées... vu sa force, pas sûre qu'elle aurait été capable de l'empêcher de les mettre en pratique, le cas échéant ! Ça ne semblait pas être son genre, mais à force de fréquenter le « monde » et plus elle avait appris à se méfier de la gente masculine, dans ce domaine...

    « Ils arrivent princesse, bouge tes miches, on va devoir affronter pas mal d'ennemi pour sortir de là... Mais cette histoire d'arts des ondes m'inquiétes, y'a surement un gars plus dangereux que les autres à nos trousses. »

    En effet, elle s'était bien douté que les ennuis arrivaient vu les bruits de pas au-dessus d'eux, et puisque maintenant Yuuri le confirmait... Il y allait y « avoir du sport », comme aurait dit l'autre. Entre-temps elle avait néanmoins pu se changer, enfilant la tenue proposer qui rendait plutôt bien sur elle et allait bien avec ces cheveux. En somme, de quoi la mettre de bonne humeur, puisqu'elle aimait que sa tenue lui aille au moins « bien ». De son côté, le rebelle avait lui aussi changé de tenue une nouvelle fois, de sorte qu'ils paraissaient prêt à y aller.

    « Ça semble logique que vu le nombre de mercenaires présents il y en ait un qui sorte du lot... Tant qu'ils ne réveillent pas Master Seto je dirais qu'à nous deux on devrait pouvoir gérer ça, enfin j'espère. Jolie tenue, au fait. »

    Rosalia avait ajouté cela avec un sourire, trouvant en effet que ça lui allait bien. Mais bon, ce n'était sans doute pas le moment de s'y attarder plus que ça, vu qu'il serait de bon ton, en tous cas à son avis, de sortir avant qu'ils ne les trouvent... et qu'ils ne soient acculés ici. Il y avait peut-être une autre issue, mais vu l'énergie qu'ils semblaient mettre à chercher la trappe, en haut, elle préférait ne pas prendre de risque.

    « Si ça ne te gêne pas je passe devant... mais pas la peine d'en profiter pour essayer de mater sous ma jupe, merci ! »

    Avec un léger rire à cause de cette dernière réplique, la belle entreprit donc de remonter l'échelle jusqu'à se retrouver sous la trappe. Elle comptait bien utiliser l'effet de surprise, et à cet effet elle repris sa forme monstrueuse, aillant prit soin de laisser l'endroit où sortaient ses membres-végétaux en enfilant sa tenue. Ce fut d'ailleurs l'un d'entre eux qu'elle utilisa pour ouvrir brusquement la trappe alors que le second, gonflé légèrement par sa technique de croissance, la hissait sur le sol en s'agrippant au pied d'un lourd meuble. La Teremundo sortit donc brusquement du sol comme un diable de sa boîte... et avec les mains libres, surtout, sa lance étant à nouveau accrochée dans son dos, comme lorsqu'elle voyageait à pieds.

    « Quasars ! »

    Hé oui, dans ce genre de cas, avec beaucoup d'ennemis surpris autour de soit, le mieux était de ne pas faire trop dans la finesse et de faire le maximum de dégât d'entrée de jeu, en tous cas c'était ainsi que la jeune femme voyait les choses. De fait, les sphères mortelles tuèrent la majorité des occupants de la pièce, trop serrés les uns contre les autres et trop surpris pour réagir efficacement. Néanmoins certains étaient toujours debout, et la porte ne tarda pas à s'ouvrir alors que Rosalia s'écartait de la trappe pour laisser sortir Yuuri, qui pourrait ainsi se charger des renforts qui arrivaient déjà. En attendant, elle acheva deux hommes vers le fond de la maison avec ses tirs d'épines, ne comptant visiblement pas sortir par la porte...

    « Il y a l'air d'avoir un peu trop de monde devant, sortons par ici ! »

    Se méfiant d'une éventuelle porte de derrière, qui aurait potentiellement pu être surveillée aussi, la belle choisi un large mur donnant sur le dehors mais sans ouverture avant de tendre la main vers lui et d'y envoyer un nouveau Quasar qui... y fit un joli trou. Hé oui, « Comment ouvrir une porte à la manière des Teremundos, par Neosis Blood »... un ouvrage qu'elle n'avait pas lu et qui n'existait probablement pas, mais qui aurait sûrement été heureux d’accueillir une illustration de la scène, dans l'éventualité où il aurait existé.

    « Vite, par ici, avant qu'ils ne rappliquent aussi ! Je te laisse prendre la tête, tu es celui qui connaît le mieux les lieux ! »

    Sortant déjà, prête à faire face à d'éventuels opposants, la belle attendit ensuite le rebelle avant de le suivre dans la ville... Le moins que l'on pouvait dire c'était qu'ils allaient en effet devoir se tailler un chemin au fil des combats pour arriver à sortir d'ici, mais vu leur puissance à tous les deux cela devrait être jouable... et puis personne n'avait dit que tout allait être facile dans cette petite « aventure », sinon ça aurait sans doute grandement perdu de son charme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   Jeu 21 Mar - 16:33

    Contrairement à ce que faisaient les femmes d'habitude, la rose s'était plutôt grouillée de se changer, dieu merci. Yuuri la regardait... Cette tenue lui allait pas si mal en fin de compte... Ca lui allait même très bien à vrai dire, c'est donc un sourire que faisait le dissident, elle avait fait beaucoup de chichi, mais elle était plutôt belle la-dedans, et pas si mal à l'aise visiblement. Enfin pas le temps de parler mode de toute façon, les mercenaires n'allaient pas tarder à arriver et le temps n'était plus à la retenue.

    « Ça semble logique que vu le nombre de mercenaires présents il y en ait un qui sorte du lot... Tant qu'ils ne réveillent pas Master Seto je dirais qu'à nous deux on devrait pouvoir gérer ça, enfin j'espère. Jolie tenue, au fait. »
    - Je doute qu'ils aient employé Seto, ça leur reviendrait trop cher et l'Euphoria serait tout, sauf en sécurité, avec un gars de son genre. Et j'te retourne le compliment, ça te va plutôt très bien. De quoi séduire l'homme que tu aimes j'en suis certain.

    Le dissident tirait la langue doucement, un peu moqueur mais pas moins franc pour autant... Le moral était au beau fixe en tout cas, ils allaient en avoir besoin pour s'extirper de cette situation pour le moins tendue... S'échapper d'ici allait être plus difficile que de s'échapper du désert c'était uen fait indéniable... Mais c'était plutôt marrant en fin de compte. Rendant son sourire à la rose, le dissident réfléchissait rapidement à un plan mais...

    « Si ça ne te gêne pas je passe devant... mais pas la peine d'en profiter pour essayer de mater sous ma jupe, merci ! »
    - Je pose mon regard ou je veux et c'est souvent sous les jupes malheureusement, alors je vais pas te promettre ça.

    Il haussait les épaules, mais ne regardait pas malgré tout attrapant un sac de farine au lieux d'aller mater les formes les plus cachées de la belle... Il avait une idée derrière la tête pour bien faire chier les mercenaires, à petit prix. Enfin de toute façon, vu le bordel qu'il y avait au-dessus, il sortait vite de sa torpeur, commençant à se diriger vers la trappe, ou tout du moins ce qu'il en restait. Yuuri sortait donc à son tour, voyant des renfort qui s'apprétait à tirer mais... Paf... le sac de farine...

    - Un fumigène... A prix Leclerc.
    « Il y a l'air d'avoir un peu trop de monde devant, sortons par ici ! »

    Éclatant de rire, le garçon se ruait vers le trou que venait de faire la rose dans le mur, laissant les mercenaire se dépatouiller avec le nuage de farine qui avait du bien s'infiltrer comme il fallait dans leurs couvres-chefs. Comme quoi quand un jour on disait que la cuisine c'est mortel parfois... C'était pas tout à fait faux. En tout cas comme elle lui avait demandé, le rebelle prenait les devant sans attendre souriant comme un gamin... Il arrivait à s'éclater le con. Alors qu'il courrait le long d'une rune... Il voyait ce qui semblait être un barrage, fait avec des jeep blindée.

    - J'en fais mon affaire.

    Il fonçait en avant avec plusieurs bonds, des mouvements que seul un animal pouvait clairement faire... Ca tombait bien, Yuuri était mi-homme mi-loup pour le coup... Finalement, une fois à portée ils fit un beau sourire de photo scolaire posant ses mains sur les deux pare chocs et... Écartait les bras tout d'un coup, envoyant les voitures dans le décors ? Il utilisait alors sa super force pour choper la troisième et la lance une poil au-dessus de Rosa qui avait du sentir l'air la décoiffer mais surtout....

    - Strike ! héhé.

    En effet la voiture avait finit sa course droit dans un groupe de mercenaire. Original comme façon de ralentir les ennemis... Mais bon il fallait bien des avantages à avoir une force surboostée. Quoi qu'il en soit il continuait sa course avant de se diriger vers uen ruelle plus étroite... Chose qu'il ne pouvait pas faire avant, à cause de la robe bouffante de la miss.

    - Gaffe à pas te bloquer à cause de tes seins, ce s'rait quand même un peu con ahahaha.

    Lançait-il en quittant la ruelle et mettant uen belle droite droit dans la joue d'un mercenaire peu attentif, lui brisant la mâchoire sur le coup... Avant de se rendre compte qu'il y avait pas mal de monde... Il poussait un petit sifflement, pas vraiment impressionné pour autant... Avant que ses yeux ne s'illuminent et que les mercenaires ne se mettent à hurler et à se taper dessus entre eux.

    ~ Réminiscence illusoire ~


    Reprenant dès lors sa course, il ne se dirigeait pas desuite vers le camion, pour ne pas attire les mercenaires vers ce dernier... Logique. Il fallait d'abord les semer en semant le chaos.. ; Rosalia devait l'avoir compris...

Signé ~~~~~~~~~~~~
Kamiko:


Yuuri:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalia S. Cornelia
♥ Reine des Sylves ~ Fangirl ♥
avatar

Messages : 490
Date d'inscription : 30/12/2012

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 2000 de prime
Jobcard(s): Sage de Falsify & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   Lun 25 Mar - 22:26

    Le duo de choc allait donc devoir faire face aux mercenaires bien décidés sans doute à les arrêter pour leur faire dire où se trouvait l'euphoria, ou au pire à les tuer pour pouvoir ensuite chercher tranquillement la drogue qu'ils avaient voler. Néanmoins, même s'ils n'étaient que deux ils avaient de bonnes chances d'avoir le niveau requis pour cela, d'autant que l'homme au chien-loup – tout kawai, aurait dit une certaine blondinette – rassura sa coéquipière sur un point bien précis qui aurait éventuellement pu leur causer du soucis.

    « Je doute qu'ils aient employé Seto, ça leur reviendrait trop cher et l'Euphoria serait tout, sauf en sécurité, avec un gars de son genre. Et j'te retourne le compliment, ça te va plutôt très bien. De quoi séduire l'homme que tu aimes j'en suis certain. »

    Souriante, à la fois car elle était bel et bien rassurée au sujet de Seto et parce qu'elle n'était pas mécontente du compliment qui lui était fait, la belle continua en se dirigeant vers l'échelle, non sans faire une certaine « recommandation » au rebelle, recommandation qui ne fut pas vraiment parfaitement accueillie par celui-ci, d'ailleurs.

    « Je pose mon regard ou je veux et c'est souvent sous les jupes malheureusement, alors je vais pas te promettre ça. »

    Plaisantait-il ou non ? N'étant pas vraiment sûre, elle vérifia à mi-hauteur et pu ainsi constater que non, il ne regardait pas. Elle continua donc ses actions sans se tracasser, le mercenaire finissant par sortir de la trappe à son tour en balançant... un sac de farine.

    « Un fumigène... A prix Leclerc. »

    Jetant un bref coup d’œil en arrière, Rosalia ne pu s'empêcher de pouffer. Elle n'aurait pas voulu être à leur place, pour le coup ! Enfin, elle se reconcentra vite sur son objectif immédiat : faire un trou dans le mur avant de sortir. Ce fut bientôt fait et elle invita Yuuri à prendre la tête des opérations dans les rues de la ville. Il ne perdit pas de temps et se mit à courir dans la rue, suivit de la belle, pour finalement arrivé à un endroit où des jeeps leur barraient la route, ce qui ne sembla pas vraiment tracasser le jeune homme, d'ailleurs.

    « J'en fais mon affaire. »

    Il semblait confiant, aussi la damoiselle le laissa-t-elle faire à son idée. Ceci dit, elle ne s'attendait sûrement pas à ce qu'il écarte deux voitures sans mal, avant de se saisir de la dernière sans plus de peine. Visiblement, sa force était très au-dessus de ce qu'il lui avait montré jusque-là. Elle le réflexe de se baisser quand il lança la voiture vers elle, même si finalement elle passa au-dessus de la position initiale de sa tête pour finir sa course... dans un groupe de mercenaires lancés à leur poursuite. Voilà qui s'appelait faire d'une pierre deux coups !

    « Strike ! héhé. »

    Reprenant sa course, toujours suivit de la belle rose qui s'était vite remise de sa petite peur, trouvant la scène plutôt amusante au final, le rebelle ne tarda pas à s'engager dans une ruelle, qui devait probablement être un raccourcit ou un moyen de tenter de semer ceux qui les poursuivaient encore.

    « Gaffe à pas te bloquer à cause de tes seins, ce s'rait quand même un peu con ahahaha. »


    Riant légèrement, la Teremundo resta néanmoins concentrée, puisqu'ils débouchèrent... au beau milieu d'un groupe de mercenaires. Pas de bol sur le coup, mais Yuuri fut loin de se laisser impressionner et après avoir envoyé un homme au tapis d'un bon coup de poing il lança une technique visiblement redoutable sur le reste de la troupe, avant même que Rosalia ait pu agir.

    ~ Réminiscence illusoire ~


    Les hommes se mirent à crier, se frappant mutuellement, visiblement oublieux du duo qui les dépassait donc sans mal, la damoiselle en profitant pour en tuer quelques-uns de vifs coups de lance, l'occasion était trop belle. Après tout, un mercenaire mort maintenant était un mercenaire qu'elle serait sûre de ne pas recroiser plus tard. Toutefois, ce serait probablement loin de suffire, car il y avait d'autres volontaires pour les arrêter, à commencer par un petit groupe qui sortit soudainement d'une ruelle devant eux, ne se tournant vers les fugitifs qu'alors qu'ils étaient déjà presque sur eux... un timing qui allait malheureusement leur attirer des ennuis...

    « Je me charge d'eux !
    Tirs d'épines ! »

    Ne réalisant pas encore bien ce qui se passait, les hommes furent trop lent à réagir et la plupart tombèrent transpercés par les épines semblables à des balles que tirait ainsi la belle. Seuls quelques-uns s'en sortirent seulement blessés, mais malheureusement pour eux elle était déjà arrivée à leur hauteur et sa lance fusa à nouveau, transperçant la gorge du premier, puis le torse du second. Le dernier, blessé au bras gauche, réussi à interposer son arme, mais il ne fallu que quelques instants à la belle pour feinter sa garde et en finir. Elle attrapa le cadavre avant qu'il ne tombe et en dévora les parties les plus chargées d'énergie en courant, avant de se tourner vers l'arrière en rejetant le corps. Visiblement ils avaient encore des poursuivants, et il allait falloir semer le désordre pour briser la poursuite... Hors ça tombait bien, le désordre c'était la spécialité des Teremundos !

    « Quasars ! »

    Une nouvelle fois, la belle eut recours au boules-trou-noir caractéristiques de son espèce, se tournant vers l'arrière et les envoyant dans tous les sens. Plusieurs fusèrent sur le groupe qui les poursuivait, faisant de lourds dégâts et brisant leur avance, mais certains atterrirent aussi tout autour, pulvérisant là un étal, percutant là un véhicule qui explosa bientôt dans une déferlante de flamme, et ainsi de suite. Plusieurs vinrent percuter des bâtiments qui s'écroulèrent dans la rue, soulevant force de poussière qui allait sans doute gêner toute tentative de poursuite. Cela laissa Rosalia un peu essoufflée, mais l'action semblait avoir été efficace. Oui, sauf que... visiblement, un groupe plus malin que les autres avait décidé de les attendre directement aux sorties de la ville, et bientôt ils arrivèrent en vue, le duo essuyant des tirs encore maladroits.

    « Il faut les éliminer pour éviter qu'ils voient par où on va se diriger... cache toi les yeux un instant ! Aveuglement ! »

    De sa main libre, la belle projeta en avant une boule lumineuse qui éclata en un puissant flash, aveuglant le groupe de mercenaires entiers. Cela allait leur permettre d'approcher sans se faire tuer par balles et aussi de les éliminer sans trop de peine, sans doute. Il fallait faire vite, tant que le désordre régnait à l'arrière. S'approchant du groupe, elle en tua deux de rapides coups de lance, avant de dévorer leurs organes vitaux promptement, histoire de refaire son énergie. Elle laissait Yuuri agir pendant ce temps et l'aiderait à finir le groupe de mercenaires rapidement si cela s'avérait nécessaire, son repas express ne prenant pas longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   Jeu 28 Mar - 17:33

    La journée prenait une tournure assez intéressante... A n'en pas douter. Cependant Yuuri n'était pas très motivé quant à se faire atomiser par une armée de mercenaires... Un groupe d'entre eux sortaient d'ailleurs de nul part en renfort... Mais Rosalia s'en occupait, projetant de nombreuses épines vers eux avant d'aller les massacrer au corps à corps, sous le regard intrigué de Yuuri... Elle devait vraiment tuer tout ce qui l'approchait ? La digne sbire de Neosis en tout cas. Enfin … Outre tout ceci, d'autre ennemis approchaient et ça commençait à faire beaucoup...

    « Quasars ! »
    - Bourinne

    Elle faisait complètement tout péter... Mais au moins ça avait plus ou moins marché puisque les ennemis s'étaient complètement stoppés dans leur élan... Restait à présent à rejoindre le camion...Cependant un nouveau groupe barrait la route des deux équipiers, mais cette fois-ci ils étaient plus malin, puisqu'ils surveillaient les sorties... Pas le choix il fallait s'en débarrasser... Rosalia était d'accord et envoyait une attaque aveuglante vers les mercenaires afin de les désorienter.

    Profitant de cette ouverture, Yuuri se ruait vers l'un d'eux, portant une coup de phalanges droit dans sa gorge, le tuant net. Un autre, encore un peu hébété, sortait un couteau de combat et tentait de planter le dissident, ce dernier souriant, attrapait le bras de l’homme qui se faisait corrompre dans un râle de douleur et lui faisait lâcher son couteau... Que le garçon récupérait avant de le loger droit dans la gorge du mercenaire... Enfin tranquille, pour l'instant... Soupirant, Yuuri se disait qu'il n'avait qu'une seule solution pour se sortir de cette situation.


    ~ Clone canin ~


    Yuuri faisait un clone parfait de lui qui s'étirait, souriant de la même façon que son créateur... Cette technique était encore en phase de test mais peu importait. L'ex commando lui donnait l'ordre d'attirer les ennemis loin de cette position en usant du moins d'énergie possible... Le clone hochait la tête et fonçait accomplir son devoir laissant donc Yuuri avec la rose qui se faisait plaisir en se pétant le bide.

    - T'as combien d'estomac ma parole... Enfin avec ça l'ennemi devrait nous laisser tranquille un moment. Évites de te faire remarquer en faisant tout péter encore une fois.

    Soupirant, le garçon sortait des kinder de son gilet tactique... Et bien quoi ? Lui aussi il avait le droit de grignotter entre les repas comme Rosalia non ? Il grignotait donc en reprenant sa marche, se dirigeant avec discrétion vers le camion qui était sans doute garé non loin à présent. Souriant, mais en sueur avec cette course folle, il se tournait vers Rosalia.

    - En tout cas, bien joué partenaire, t'as gérée la-bas... Dommage que ton cœur soit prit, t'aurais fait une bonne femme belle et puissante ahahahaha.

    Riant de nouveau le garçon arrivait au niveau du camion, y entrant et soupirant doucement, il se reposait un peu, laissant la fusion avec son comapgnon active... Cette fois en revanche, son visage affichait le fait qu'il était en pleine reflexion... Longuement mais surement... Avant que finalement il ne se mette à rire doucement puis à sourire.

    - Le camion est pas assez discret... On va surement se faire capter. Ce qu'on va faire... C'est que je vais créer un clone canin pour conduire et nous on sera sur le toit du camion... Pour contrer à tout assaut. Ca te va ?

    Lançait-il finalement dans un nouveau sourire charmeur et amusé, regardant la belle Rosalia droit dans ses yeux.

    ---------------

    [hrp: technique utilisée:]
    Spoiler:
     
    .

Signé ~~~~~~~~~~~~
Kamiko:


Yuuri:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalia S. Cornelia
♥ Reine des Sylves ~ Fangirl ♥
avatar

Messages : 490
Date d'inscription : 30/12/2012

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 2000 de prime
Jobcard(s): Sage de Falsify & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   Sam 6 Avr - 5:01

    Si la tactique de « distraction » opérée par Rosalia était pour le moins efficace, détruisant beaucoup de choses au passage aussi, mais était indubitablement, pour cette dernière raison même, typique de la brutalité de sa race... ce que ne manqua pas de faire remarquer Yuuri.

    « Bourinne »

    Souriante à ce qualificatif, plus amusée qu'offusquée pour le coup – d'autant qu'il devait s'y connaître en bourrine vu le genre de personne qu'il avait entraîné par le passé – la damoiselle ne commenta pas et se contenta de poursuivre sa route, le duo se trouvant bien vite confronté à un nouvel « obstacle humain » qu'ils gérèrent rapidement, la belle restaurant ses forces en dévorant l'un des malheureux qui avaient essayé de leur faire barrage alors que Yuuri créait pendant ce temps-là un... double de lui-même ? Oui, ça avait bien l'air de ça.

    ~ Clone canin ~


    La technique était pour le moins impressionnante de maîtrise... et surtout elle allait leur être bien utile puisque le clone partait rapidement faire diversion, ce qui allait, avec de la chance, faire perdre leur trace à leur poursuivant pendant un bon petit moment. Une initiative que Rosalia ne manqua donc pas de saluer d'un sourire, tout en essuyant délicatement sa bouche avec un morceau du vêtement d'une de leur victime.

    « T'as combien d'estomac ma parole... Enfin avec ça l'ennemi devrait nous laisser tranquille un moment. Évites de te faire remarquer en faisant tout péter encore une fois. »


    Hochant la tête, puisque de toute façon elle n'avait pas l'intention de recommencer la manœuvre uniquement destinée à couvrir leur fuite tout à l'heure, la jeune femme lui emboîtant le pas, sortant en le voyant sortir du chocolat. Visiblement, elle n'était pas la seule à se faire plaisir en satisfaisant sa gourmandise, mais elle serait justement fort mal placée pour le lui reprocher, sur le coup.

    « En tout cas, bien joué partenaire, t'as gérée la-bas... Dommage que ton cœur soit prit, t'aurais fait une bonne femme belle et puissante ahahahaha. »

    La remarque fit légèrement rougir la jeune femme, qui entra sans faire de commentaire dans le camion, côté passager comme lors des précédents trajets. Ferait-elle un joli couple avec le rebelle ? Possible, mais elle doutait qu'il soit sérieux, et comme il l'avait dit de toute façon son cœur était déjà pris, et elle en était parfaitement satisfaite. Clignant des yeux pour se sortir de ces pensées un peu... tordues... la Teremundo se força à revenir à la réalité alors que Yuuri reprenait la parole.

    « Le camion est pas assez discret... On va surement se faire capter. Ce qu'on va faire... C'est que je vais créer un clone canin pour conduire et nous on sera sur le toit du camion... Pour contrer à tout assaut. Ca te va ? »

    Il avait demandé ça en souriant, et la Rose lui sourit en retour, appréciant visiblement le plan. Cela leur permettrait de surveiller les environs et d'agir le plus efficacement possible, ce qui faciliterait encore son travail lorsqu'ils seraient arrivés dans la jungle. Elle hocha donc la tête, approbatrice, avant de se décider à répondre à son partenaire d'opération.

    « Ça m'a l'air d'être un bon plan, en effet. Comme ça on pourra réagir beaucoup plus efficacement qu'en restant dans la cabine, et avec de la chance il ne comprendront pas tout de suite que la menace se trouve sur le toit. »

    Sans attendre, la belle ressortit pour aller se poster sur le toit, attendant que le jeune homme l'y rejoigne en vérifiant un peu les angles de vue qu'elle pouvait avoir sur les alentours. Il serait assez facile de pouvoir surveiller l'ensemble de ce qui entourait le véhicule, ce qui ne pouvait qu'être une bonne chose pour le duo de choc, après tout.

    « Au fait, c'est impressionnant cette technique de clonage... Et surtout très pratique, ça fait deux fois qu'ils nous sont très utiles. J'avoue que je suis admirative, sur le coup. »


    Rosalia avait lancé ce compliment avec le sourire, et après que Yuuri l'ait rejointe sur le toit, bien entendu, n'était pas du genre à parler dans le vide, en toute logique. Elle attendit quelques instants que le camion démarre avant de lui sourire, tout en surveillant leurs arrières d'un œil.

    « En tous cas tu me félicitais tout à l'heure, mais toi aussi tu t'en es plus que bien tiré tout à l'heure. Je suis sûre que tu aurais pu accomplir cette mission sans moi, mais je suis heureuse d'être venue la faire avec toi... On s'amuse bien, et puis on ne peut pas dire qu'on s’ennuie ou que les opérations passent inaperçues, pour le coups ! »

    Souriant toujours la belle reporta toute son attention sur les alentours, se demandant quand les mercenaires se remettraient à leur poursuite... et surtout quand est-ce que tout ce petit monde arriverait à leur niveau. Elle espérait qu'ils soient aussi proches que possible de la jungle à ce moment, mais bon, on verrait bien comment cela tournerait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   Mer 10 Avr - 19:56

    Les sourires fusaient et le plan semblait plaire à la Rose... Yuuri formait donc son clone canin qui prenant le volant avant de hurler comme un loup et sans attendre, il mettait les gaz, les choses n'allaient pas tarder à se montrer difficiles. Mais bon on ne pouvait pas y faire grand chose. Yuuri sortait donc sur le toit du camion avec son équipière sans plus attendre, évitant de se mettre totalement debout, pour pas se manger un panneau déjà, et pour pas se faire voir de trop loin.

    « Au fait, c'est impressionnant cette technique de clonage... Et surtout très pratique, ça fait deux fois qu'ils nous sont très utiles. J'avoue que je suis admirative, sur le coup. »
    - Fatigante aussi, mais ça faut pas trop le crier sur tous les toits.

    il souriait doucement, tout ce que faisait le clone se répercutait sur son utilisateur, ce qui n'était pas toujours pratique. Heureusement les blessures et mort du clone lui étaient propres... Sinon Yuuri n'utiliserait jamais de cette technique de faune. En attendant, il avait fort à faire avec la défense du camion, l'ennemi ne tarderait pas à voir un engin de cette taille, mais au moins le méthodes de poursuites seraient plus limité qu'à pied.

    « En tous cas tu me félicitais tout à l'heure, mais toi aussi tu t'en es plus que bien tiré tout à l'heure. Je suis sûre que tu aurais pu accomplir cette mission sans moi, mais je suis heureuse d'être venue la faire avec toi... On s'amuse bien, et puis on ne peut pas dire qu'on s’ennuie ou que les opérations passent inaperçues, pour le coups ! »
    - Si on se faisait pas remarquer, à qui aurait-on pu reprocher tout ça.

    Il haussait doucement les épaules, alors que des bruits de moteurs se faisaient entendre, des jeeps blindées poursuivaient les deux personnes ainsi qu'une hélicoptère qui était sacrément blindé... Bon et bien il ne restait plus qu'à se défendre contre tout ça, mais le combat à distance n'était pas vraiment le point fort de Yuuri, ce dernier poussait un petit soupire avant d'approcher du bord et de tendre une main vers un véhicule, puis claquait des doigts. Le capot de cette dernière s'écrasait avant qu'elle de fasse plusieurs tonneaux, au moins celle là ne viendrait plus ennuyer personne.

    - On dirait que la balade va être longue et mouvementée.

    Yuuri faisait apparaître des couteau des lancers, alors que deux boules de feu se ruaient vers eux... Il y avait du mage dans le lot visiblement... Il allait laisser Rosalia s'occuper de contrer les sort, pour sa part, avec une précision fulgurante, il lançait un couteau droit dans la forge d'un conducteur, son passager semblait étonné que le couteau ait traversé la vitre blindée, il fallait dire que la force des lames de Yuuri équivalait un tire anti-blindage... Maintenant au moins ils le savaient. Tenir l'ennemi à distance était assez difficile au final et l'hélico lâchait des hommes sur le toit.

    - Faites comme chez mémé ! C'est la fête ! J'm'en occupe Rosa-chan, je suis plus à l'aise au corps à corps, occupe toi des tireurs.

    Yuuri glissait en avant et portait un coup de poing droit dans la face d'un mercenaire, qui volait hors du camion du coup. Il n'en restait que deux, qui se ruaient sur Yuuri avec leurs épées tronçonneuses sur ON. Le dissident évitait le premier coup en reculant et sifflant, mais le second homme qui chargeait juste après son équipier, parvenait à érafler le garçon... Le hic c'est qu'une éraflure avec uen arme comme ça, ça faisait mal. Se tenant le flanc, Yuuri ne cessait pas de sourire pour autant, il serrait son poing qui devenait rouge.

    ~ Gémissement Écarlate ~


    Le poing traversait l'arme, la détruisant et envoyant son opposant vers l'autre mondre, lui brisant le crâne de façon directe et nette... Attaque qui provoquait la réaction sans espoir de son équipier qui tentait de transpercer Yuuri, ce dernier attrapait l'arme entre ses gant et l'acier commençait à se corrompre... noircissant et finissant par se faire briser. Avec un big smile, Yuuri attrapait la tête de l'homme dans une de ses mains et ce fut le même débat, il se mit à hurler de douleur. Avant de finir par succomber... Yuuri le jetait ensuite sur la route comme un vulgaire sac à patate.

    - Restez à votre places... Ordures. lançait-il finalement, glacial.

Signé ~~~~~~~~~~~~
Kamiko:


Yuuri:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalia S. Cornelia
♥ Reine des Sylves ~ Fangirl ♥
avatar

Messages : 490
Date d'inscription : 30/12/2012

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 2000 de prime
Jobcard(s): Sage de Falsify & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   Mar 16 Avr - 3:00

    Yuuri ne tarda pas à la rejoindre sur le toit, adoptant une position qui dans la mesure du possible ne le ferait pas trop voir de loin, histoire de mieux prendre leurs poursuivants par surprise, tout comme le faisait la belle rose elle-même, qui profitait de ces moment de tranquillité pour le féliciter de la qualité de son clone, qu'elle trouvait bien pratique.

    « Fatigante aussi, mais ça faut pas trop le crier sur tous les toits. »

    En effet, une telle création devait demander pas mal d'énergie, mais on ne pouvait pas dire que le résultat n'était pas au rendez-vous, en tous cas, et c'était le principal, quand on dépensait de l'énergie. Quoi qu'il en soit, la conversation continuait, alors que les deux protagonistes continuaient également de surveiller les alentours.

    « Si on se faisait pas remarquer, à qui aurait-on pu reprocher tout ça. »

    Encore une fois il parlait vrai, mais la belle n'eut pas l'occasion de le souligner car des bruits de moteurs se faisaient entendre au loin, avant de rapidement devenir identifiables. Il s'agissait visiblement de deux véhicules au sol et d'un hélicoptère. Voilà qui n'allait pas être facile à gérer, mais si l'exploit avait été simple il aurait aussi été tristement dénué d'intérêt, non ? Yuuri ne perdait pas de temps et envoyait voler une des jeeps qui étaient à leur trousse, profitant de sa position avantageuse et de l'effet de surprise.

    « On dirait que la balade va être longue et mouvementée. »

    Rosalia hocha la tête en souriant, approbatrice, mais le temps n'était pas aux paroles, fut-ce en réponse à son allié, puisque les ennemis ripostaient, envoyant des boules de feu vers eux... Laissant le rebelle se charger de la contre-attaque, la rose s'occupa plutôt d'intercepter cet assaut avant qu'il ne puisse leur poser problème.

    « Tirs de lumière ! »

    Feu contre lumière, les attaques s'annulaient l'une l'autre alors que les couteaux de Yuuri fusaient dans les airs. Mais entre-temps, l'hélicoptère avait eut le temps de se rapprocher assez pour larguer plusieurs hommes sur le toit, pour visiblement tenter de les éliminer au corps-à-corps, vu leur armement, le dissident ne tardant pas à prendre les choses en main.

    « Faites comme chez mémé ! C'est la fête ! J'm'en occupe Rosa-chan, je suis plus à l'aise au corps à corps, occupe toi des tireurs. »

    La Teremundo hocha la tête, le laissant mener l'action de son côté alors qu'elle levait les yeux vers le ciel, l'hélicoptère étant visiblement armé et décidé à se servir de ses armes. Il ne pouvait pas utiliser de bombes pour ne pas détruire la cargaison du camion, mais il avait des mitrailleuses, et des rafales fusèrent vers Rosalia, Yuuri étant épargné puisque au corps-à-corps avec leurs propres armes. Avec un grognement, la belle usa de son esquive expresse, une balle sifflant à un rien de son joli visage qui serait devenu bien moins beau à un centimètre de trajectoire près.

    « Il faut vraiment que je développe un bouclier lumineux moi... »

    Soupirant, mais ne perdant pas le temps, elle ne laissa pas l'hélicoptère faire feu à nouveau, tendant les mains pour tirer une petite boule de lumière en direction de l'engin. Le pilote ne prit même pas la peine de tenir compte de la menace, confiant dans le blindage de son véhicule, mais le problème c'était que l'attaque ne visait pas à faire des dégâts...

    « Aveuglement ! »

    Le flash eut lieu dans les airs, aveuglant seulement les passagers du cockpit... mais c'était bien assez pour les rendre innoffensif pour un moment, l'engin volant n'importe comment et perdant de l'altitude. Problème, entre temps la jeep dont le conducteur avait été tué par Yuuri avait été reprise en main par un passage et s'approchait à nouveau, ce qu'elle ne pouvait certainement pas permettre, s'approchant du bord alors que derrière elle éclatait le gémissement écarlate du rebelle.

    « Quasars! »

    Hé oui, simple mais efficace... le pare-brise déjà fragilisé vola en éclat, et les occupants du véhicule furent tout simplement réduit en purée par la force des attaques de néant. Sur le toit, il ne restait plus que Yuuri et un homme pris dans un corps-à-corps serré, mais Rosalia avait encore une chose à régler, le problème de l'hélicoptère qui volait dangereusement prêt du camion, sous les cris de ses passagers pas rassurés pour deux sous...

    « Mini-Quasars ! »

    Deux rafales de petites boules-trou-noir fusèrent de deux doigts de Rosalia, convergeant au niveau du rotor qui ne tint pas longtemps le choc, ne tardant pas à se détacher dans une petite explosion, l'engin partant sur le côté et allant s'écraser un peu plus loin dans une déflagration beaucoup plus grande. Haletante, la belle se tourna vers Yuuri, qui en finissait avec son dernier adversaire.

    « Restez à votre places... Ordures. »

    Souriante, quoique haletante aussi après cet effort intense, la Teremundo s'approcha du dernier corps encore sur le toit du camion et entrepris de le dévorer rapidement et proprement pour refaire ses forces en profitant du calme momentané.

    « Hé bien on peut dire que ce fut rondement mené... Mais à voir toute cette poussière au loin on aura encore sûrement des ennuis avant la fin des opérations. »

    Rosalia pointait les nuages de poussières visibles loin derrière le camion. Visiblement l'assaut qu'ils venaient de parer n'était qu'une avant-garde, et les mercenaires savaient de toute façon dans quelle direction ils allaient. On ne pouvait guère filer vers autre part que la jungle dans le désert, en partant du Marché de Phil et en remontant vers le nord...

    « Avec de la chance on pourra arriver à la jungle avant qu'ils nous rattrapent, une fois dedans les choses seront plus faciles à gérer, même si on pourra aussi être amenés à rencontrer des Blitzness, vu que c'est leur territoire. »

    Soufflant un peu en finissant son repas, la damoiselle jeta les restes par-dessus bord, laissant la dépouille dévorée et vidée de son énergie vitale rejoindre le sol, à quelque distance de ses camarades qui n'avaient pas subit le même sort après leur mort.

    « En tous cas pour l'instant on s'en sort plutôt bien, il ne reste qu'à espérer que ça va encore continuer longtemps comme ça ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   Mar 16 Avr - 22:29

    C'en était terminé des poursuivants.... Pour la première vague tout du moins, car Yuuri savait qu'il en restait encore sûrement quelques-un... En attendant Rosalia avait fait du bon boulot avec sa puissance de teremundo, elle avait pu s'occuper de l'hélicoptère. Le dissident approchait du bord en écoutant son équipière qui lui disait qu'à voir la fumée qui approchait, c'était loin d'être terminé... En effet, ça allait se montrer difficile, mais Yuuri avait encore une carte en main pour se sortir de ce pétrin.

    « Avec de la chance on pourra arriver à la jungle avant qu'ils nous rattrapent, une fois dedans les choses seront plus faciles à gérer, même si on pourra aussi être amenés à rencontrer des Blitzness, vu que c'est leur territoire. »
    - Hmpf... Je sais ce que je vais faire, restes sagement derrière moi, Rosa-chan.

    Yuuri prenait une grande inspiration alors que l'énergie occulte semblait s'agiter autours de lui, exerçant une impression de surpuissance... Il marquait un temps de pause, inspirant et expirant avec force, finalement, il ouvrait ses yeux et formait un javelot dans ses mains, comme s'il sortait de nul part. Il le lançait avec une force incroyable, vers les véhicules, sans savoir s'il avait touché ses ennemis...


    ~ I am the bone of my sword... ~


    Il formait deux javelots et les lançait vers les véhicule avant de former un autre javelo, bien plus gros, ressemblant à une ancre de navire... Qu'il lançait ensuite vers le cohorte motorisé, détruisant un des blindés, vue l'explosion. Il semblait impossible à arrêter et surtout, il était sérieux, chose rare sur son visage... Et c'était loin d'être terminé...

    ~ ...Steel is my body, and fire is my blood. ... ~


    Ce furent cette fois une légion d'épée qui apparaissaient autours de lui... Non maintenue, elles tombaient vers les blindés, transperçant chair et vitre, alors que le dissident lançait un, puis encore une, puis encore et encore un javelot... Du point de vue de mercenaire, ce raid ne devait pas avoir de fin, du point de vue de Rosalia, ça devait être juste démentiel... C'était l'attaque ultime de Yuuri après tout...

    ~ ...I have created over a thousand blades. Unknown to death. Nor known to life. ... ~


    Les balles fusaient, mais s’arrêtaient sur des targe aux bordurent tranchantes qui tombait sur le sol, faisant offices d'obstacle alors que le dissident envoyait cette fois six javelots d'affilé en plus d'une lance anti-teremundo qui faisait exploser un nouveau transport... C'était un véritable chaos sur la route et pourtant... Ce n'étiat pas encore terminé, grâce au prisme.

    ~ … Have withstood pain to create many weapons. Yet, those hands will never hold anything. So as i pray... ~


    Cette fois, ce fut une nué de grenade qui apparaissait, créant un véritable enfer au sol alors que lui-même projetait une série de javelot... Le garçon se mit à briller de rouge, tout en crépitant, comme s'il était en surcharge... C'était sa limite... Sa plus puissant attaque. Il se tenait le cœur en crachant uen gerbe de sang sous le contre-coup... Il était temps d'en terminer...

    ~ UNLIMITED BLADES WORKS ~


    Un barrage d'arme et de loups cuirassés dans un nombre impressionnant apparaissait stoppant net les poursuivants... L'attaque était terminé. Yuuri tombait sur un genoux, haletant et crachant du sang, c'était un peu trop pour lui... Il allait devoir prendre du repos une fois dans la jungle....

    - Je dirais … Qu'on est pénard... pour un temps... Now...

Signé ~~~~~~~~~~~~
Kamiko:


Yuuri:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalia S. Cornelia
♥ Reine des Sylves ~ Fangirl ♥
avatar

Messages : 490
Date d'inscription : 30/12/2012

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 2000 de prime
Jobcard(s): Sage de Falsify & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   Jeu 25 Avr - 16:21

    La suite des événements semblait assez mal s'annoncer pour le duo de choc, avec une poursuite qui n'avait pas l'air d'être très décidée à se terminer. Mais alors que Rosalia se demandait que faire, Yuuri avait visiblement une idée derrière la tête, pour sa part.

    « Hmpf... Je sais ce que je vais faire, restes sagement derrière moi, Rosa-chan. »


    Qu'avait-il en tête ? Elle n'aurait su le dire, mais elle le connaissait assez pour lui faire confiance sur ce genre de point, maintenant. Elle se rangea donc sagement derrière lui, et le regarda opéré, se demandant ce qu'il comptait faire pour faire face à une telle situation. Elle vit une aura de pouvoir monter autour de lui, signe qu'il déployait son pouvoir, un pouvoir plus grand encore que ne l'aurait pensé la belle, sans doute au-delà même du sien. Soudain, il créa de nulle part un javelot qu'il projeta vers l'un des poursuivant, avec une force qui laissait présager de sa dangerosité, mais qui ne marquait que le début des opérations...

    ~ I am the bone of my sword... ~


    Alors que sa technique s’enclenchait, deux nouveaux javelots, puis un troisième, gigantesque, fusèrent sur leurs poursuivants, déclenchant des explosions sur leur passage. Rosalia déglutit, en regardant le pouvoir qui semblait émaner à l'état pur de Yuuri, se demandant jusqu'où allait aller sa technique et le déchaînement de sa puissance.

    ~ ...Steel is my body, and fire is my blood. ... ~


    Il continuait de lancer des javelots toujours plus nombreux, alors qu'une nuée d'épées s'abattait sur leurs poursuivants. Pour le coup, Rosalia était tout simplement soufflée par la puissance et l'étendue de sa technique, qui semblait pour ainsi dire monstrueuse.

    ~ ...I have created over a thousand blades. Unknown to death. Nor known to life. ... ~


    Les balles des mercenaires étaient arrêtés par les protections surgis de nulle part, tout comme le reste des équipements qui s'abattaient sur la zone, alors que de nouveaux projectiles, parfois plus imposants que de simples javelots, fusaient des mains du garçon. Les dégâts chez leurs adversaires devaient être considérables, mais Yuuri n'avait pas l'air prêt à s'arrêter.

    ~ … Have withstood pain to create many weapons. Yet, those hands will never hold anything. So as i pray... ~


    Cette fois, ce furent des grenades qui apparurent en plus des jets de javelots, causant d'énormes dégâts. Mais le rebelle semblait atteindre le bout de sa technique, il se tenait le cœur tout en étincelant d'une aura rouge. Rosalia n'osait pas l'approcher, ni intervenir, ne connaissant pas ce qui était en train de se produire et ne sachant pas où et comment elle pourrait faire quelque chose, ni même si elle le devait. Dans le doute, elle resta spectatrice, alors que les choses arrivaient à terme.

    ~ UNLIMITED BLADES WORKS ~


    Des armes et des bêtes s'incarnaient en grand nombre entre eux et leur poursuivant, leur coupant vraisemblablement la route pour de bon. Rosalia vit du coin de l’œil les loups en armure qui venaient d'apparaître saisir certaines armes et attaquer les mercenaires, mais son attention se reporta bien vite sur Yuuri, délaissant la scène.

    « Je dirais … Qu'on est pénard... pour un temps... Now... »

    Même maintenant, après tout ça, il gardait un ton léger, comme s'il ne venait pas d'accomplir un exploit incroyable... pour le coup, la belle Teremundo resta quelques instants soufflée, le regardant en clignant des yeux, ne trouvant rien à dire. Elle fini néanmoins par se secouer, reprenant un peu plus ses esprits une fois remise de sa surprise.

    « Je... oui, je suppose qu'il va leur falloir du temps... Avant de pouvoir envoyer quelqu'un d'autre à notre poursuite, après ça. »

    La jeune femme retombait les pieds sur terre, si l'on peut dire, après avoir été transportée par la technique pour le moins impressionnante du mercenaire. Contre un grand groupe d'ennemi, c'était vraiment d'une efficacité redoutable, pas de doute là-dessus. Elle s'approcha de lui pour l'aider à se relever, un léger sourire aux lèvres.

    « En tous cas c'était... impressionnant. Je peux faire quelque chose pour t'aider à te remettre ? Ou bien ça ira avec un peu de repos ? »

    Ils allaient sûrement pouvoir en prendre, du repos, maintenant que les mercenaires avaient subit de telles pertes. Elle ne savait pas si aucun de ceux qui les avaient poursuivit allait survire, mais en tous cas même si cela arrivait il faudrait sûrement trouver une rude motivation à ces gens-là pour les persuader de poursuivre le duo, maintenant... Ce qui ne voulait pas dire que d'autres ne les remplaceraient pas, mais il faudrait un moment.

    « On devrait avoir assez de répit pour gagner la jungle et pour s'y enfoncer. Une fois là-bas, je devrais pouvoir prendre la relève pour les... gros travaux, si j'ose dire. Il faut avouer qu'avec une façon pareille de gagner du répit on a tout de suite plus de latitude ! Plus on avance, et plus j'espère ne jamais être ton ennemie ! »

    Un léger rire s'échappa des lèvres de la belle rose, autant par amusement que pour relâcher un peu de la tension qui l'habitait. Elle n'en était pas moins sincère. Elle n'aurait vraiment pas voulu affronter un ennemi comme le rebelle, ça c'était certain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brûlons l'euphoria dans l'euphorie [PV/Partie 2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans le jardin (seconde partie)
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Marché de Phil-
Sauter vers: