AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Mer 20 Mar - 14:50

    L’inconvénient quand on commençait à devenir de plus en plus fort en étant dans un camps qui n'était pas ami avec l'actuelle dominance du monde... C'est qu'on avait vite fait de se faire poursuivre à la moindre broutille, quelque chose de chiant, certes... Mais dont Yuuri pouvait tirer avantage. Actuellement poursuivie, le garçon se dirigeait... Vers les récifs du sommeil, si si... Un lieu qui allait très vite refroidir les poursuivants, Yuuri lui-même n'y étant pas trop à son aise, s'il n'était pas reboosté par l'énergie de son prisme, et qu'il n'était pas un maître des illusions, ce lieu aurait très vite raison de lui comme des autres... Mais bon, la question ne se posait pas... Une fois sur les sables fins des recifs... Les poursuivant étaient de moins en moins confiants mais n'arrêtaient pas la poursuite, surement des bleus qui ne savaient pas où ils avaient mit les pieds...

    *Quelle bande d'idiots...*

    En effet les personne se retrouvaient à combattre leurs chimères... Pour ne rien arranger, Yuuri utilisait une illusion qui envoyait son pire cauchemars ou souvenir à toute les personnes à portée... Ce qui faisait un peu trop pour leur stress et finissait par leur faire perdre conscience. Il ne les avait pas tué en effet, il ne voulait pas d'une enquête approfondie ici et pour cause... Si ça pouvait conduire à Villarbor, ça ne l'arrangeait pas du tout.

    *Bon je suppose qu'ils vont sans doute envoyé des renforts équipés de masques pour me retrouver... Enfin les masques les aideront peut-être contre les vapeurs, mais pas contre mes illusions, alors je vais leur faire croire que même protégé, il ne sont pas à l’abri.*

    Souriant le dissident respirait un grand coup d’oxygène dans son pendentif un peu spécial avant d'avancer très lentement... Il savait que son plan était infaillible, car strictement personne ne pouvait voir au travers d'une illusion sans être un maître ou avoir des arts spécifiques aux détections d'illusions... Et quand bien même ce serait le cas, il était impossible de savoir de qui cela venait, donc d'isoler la possibilité que les masques protégeaient des vapeurs... De quoi tenir longuement les blitzness loin de Villarbor, et aussi de leur rappeler que Yuuri avait formé tout les membre de la section-I auparavant et que le sous-estimer était stupide.

    D'ailleurs les renforts arrivaient. Il ne les avait pas vue non... Ils étaient entraînés, manque de chance pour eux, Yuuri était fusionné avec son loup et le moindre son ou odeur lui traversait l'esprit... Et là pour coup, ça sentait la poudre et le cuir et un faible bruit de respiration aiguë se faisait entendre, au travers des masques. Souriant Yuuri restait en évidence, usant d'une puissante illusion que personne n'allait pouvoir éviter... Puisqu'il était impossible de ne pas croiser le regard du dissident, car un bon commando lisait les attentions d'un adversaire dans ses yeux, et une personne ne pouvait pas deviner que faire ça avec Yuuri était dangereux...

    ~ Réminiscence illusoire ~


    L'illusion était lancée... Le sourire du dissident se faisait moqueur... Il restait la à regarder comment allaient s'en sortir cette bande d'imbécile qui se pensaient protégé de tout avec des équipements de pointes... Restait à voir qui allait faire quoi à cause des illusions....

    << Pour l'illusions, ce que tu vois et la réaction des soldats, j'te laisse aviser. Par contre je le dis d'avance, aucun masque, ni lunette ni autre chose, ne protége d'un art d'illusion p5 =p >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Ven 22 Mar - 17:49

La limite de la plaine sombre était plongé dans une étrange et épaisse brume orangée, formant comme un immense mur cotonneux entre la terre et la mer. Le vent chaud qui soufflait ne semblait étrangement pas avoir d'influence sur elle.
En observant avec un peu plus attention, on pouvait remarquer une fumée argentée briller au dessus de la brume, qui ne cadrait clairement pas avec le reste du paysage.

A des kilomètres à la ronde, rien ne bougeait. Du moins en apparence...
Le calme de la plaine fut brutalement troublé par le rugissement des moteurs d'un Fury aux couleurs de la B-corp qui filait à toute vitesse dans le ciel nuageux, droit sur la balise occulte qui brillait.

-Base ici Pégasus, signal de détresse localisée. Unité d'extraction en progression vers la zone.

L'hélicoptère franchit les quelques kilomètres qui le séparaient encre du récif du sommeil en quelques dizaines de secondes et commença à ralentir, restant soigneusement au dessus de la brume. Il passa à côté du signal et se mit à décrire des cercles, de plus en plus resserrés.
A l'intérieur du Fury, huit soldats vérifiaient une dernière fois leurs armes. Ils portaient tous les armures standards de Blitzness ainsi qu'un casque blindé sur lequel était ajusté un lourd masque à gaz noir. La visière large couvrait leur têtes de leur nez jusqu'à leur front, les deux volumineux filtres cachant le bas de leur visage.

-Préparez vous pour la descente, indiqua le pilote à travers les communicateurs qu'ils portaient tous alors que l'hélicoptère se plaçait en vol stationnaire. Soyez prudents, cette purée brouille les senseurs.

Bien entraînés, les soldats se levèrent aussitôt de leurs sièges et se sanglèrent aux câbles des treuils disposés de chaque côté du Fury.
Les portes s'ouvrirent quelques secondes plus tard.

Sans hésiter, le agents sautèrent aussitôt hors de l'appareil, contrôlant leur descente en serrant la corde de leurs mains gantées.
Ils descendaient deux par deux de chaque côté de l'hélicoptère à quelques secondes d'intervalle, disparaissant aussitôt qu'ils se laissaient tember à travers l'étrange brume.


X6 X2


Les quatre premiers soldats se détachèrent dès qu'ils eurent touché le sol sablonneux de la plage, se déployant aussitôt en cercle dos les uns aux autres et armes prêtes à servir. On les sentaient vigilants, voir tendus...
Le bruit de la mer leur parvenait à travers leur casque tandis que leur respiration rendue sifflante par les masques lui faisait un écho régulier.

Le reste de l'escouade atterri quelques secondes plus tard complétant la formation de leurs camarades.

-Déployez vous et cherchez des survivants, ordonna le chef d'escouade, une longue épée à la main.

Les soldats s'exécutèrent, allumant les lampes montées sur leurs fusils pour tenter de percer la fumée surnaturelle qui les environnait, en vain. Les deux épéistes de l'escouade tentèrent d'user de leurs arts occultes de vent pour dissiper un peu de la brume, sans plus de résultat.
La visibilité restait exécrable, et il était difficile de localiser les sons...
Le lieu avait définitivement quelque chose d’irréel, d'onirique et il ne valait mieux pas s'y perdre sans protection.

Au bout de quelques secondes de "ratissage" méthodique, un des hommes en armure trouva ce qu'ils cherchaient, manquant de buter sur un corps en armure écarlate.

-Sergent?

Tout autour, plusieurs corps d'autres soldats en armure rouge étaient étendus sur le sable. L'espion mis son fusil dans le dos et se pencha sur le plus proche avant de relever la tête vers son chef.

-Vivant, dit il laconique, tandis que le reste de l'escouade s'occupait des autres "dormeurs".

Le sergent acquiesça de la tête et activa son communicateur, épée toujours dégainée. On voyait ses yeux fouiller nerveusement la brume sous son masque de protection.

-Pégasus, ici Salamandre. On a retrouvé les bleus inconscients, la zone semble calme. Tous vivants. Demande extraction des blessés et confirmez à la base que les masques nous isolent correctement de la brume, au moins pour le moment.

L'hélicoptère se mit à descendre avec lenteur à travers le nuage qui lui masquait le sol, guidé par les soldats au sol via leur radio.
Dès que le Fury se fut posé, ils embarquèrent rapidement les blessés, les sanglèrent aux sièges. Une partie des soldats continuait à surveiller les alentours, sur les nerfs.

Dès que les agents inconscients furent chargés à bord, le Fury redécolla, prit de l'altitude et disparu dans le ciel.
Le sergent le suivi des yeux avant d'activer à nouveau son communicateur.

-Ok messieurs, l'hélico repasse dans une heure on va ratisser le secteur en attendant. Shuurin est peut être encore dans le coin, c'est une cible prioritaire à abattre à vue et sans sommation. Equipe alpha sur moi, bravo avec le caporal. On la joue soft, si ça rafale on rameute les renforts. Et personne quitte son masque sous aucun prétexte. Salamandre, déployez vous.

L'escouade se sépara aussitôt en deux groupes, tandis que les soldats acquiesçaient levant discrètement les yeux au ciel. C'était des pros, ils n'avaient pas besoin qu'on leur resserve le manuel... Un "fouillez la zone" aurait suffit.
Mais bon le sergent aimait bien suivre strictement les procédures, et avec tous ces bureaucrates procéduriers...

Les deux équipes partirent dans des directions opposées, se perdant presque aussitôt de vue à cause de la brume.
Déployés en ligne à quelques mètres les uns des autres, l'équipe du sergent avançait sans se presser, longeant les vagues qui venaient paresseusement lécher le rivage.

Ça et là, des restes de coraux occultes parsemaient le sol, à demi enfouis dans le sable.

Intrigué, le sergent venait de se baisser sur un débris à la forme particulièrement originale quand une courte rafale retentit non loin.
Aussitôt il se redressa, en alerte, alors que son épée se mettait à grésiller, comme sous tension.

-Contact! C'est... crachotèrent les communicateurs des soldats.

Un parasite mangea la suite alors qu'une nouvelle rafale retentissait accompagnée d'un hurlement dont la distance exacte était difficile à définir.

-Caporal? Quelle est votre situation!? Appela le sergent.

Seul des crissements électroniques répondirent.
Inquiets, les trois espions avec lui s'étaient rapprochés, fusils à l'épaule et regardaient nerveusement autour d'eux. On ne voyait que la silhouette du plus éloigné, pourtant à moins d'une dizaine de mètres.
Le chef quand à lui manipulait sa radio.

-Base? Ici Salamandre. Coups de feu et contact inconnu, envoyez des renforts!

Là encore aucune réponse. Plus tendu que jamais, il répéta en tentant de garder son calme:

-Base? On est attaqués par...

Mais il ne termina jamais sa phrase.
Quelque chose d'invisible venait de l'enchaîner à toute vitesse des coups au ventre et au plexus avant de le projeter en l'air avec une force surpuissante, lui faisant de même coup lâcher son arme.
Brutalement propulsé en arrière, il disparu presque aussitôt du champ de vision de ses hommes, éberlués.

Durant le flottement qui suivi, un des soldats se fit arracher son fusil par une main invisible. Sa crosse vint le frapper au ventre, le pliant en deux avant de s'abattre sur sa nuque, l’assommant net. L'arme sembla voler en l'air un instant de plus avant de retomber au sol, inerte.
Un des deux espions restant se mit à tirer en rafale au hasard devant lui en reculant tandis que le dernier... Prenait la fuite à toute vitesse.

Le masque de protection faisait raisonner sa respiration alors qu'il courait aussi vite qu'il le pouvait droit devant lui, sans même savoir où il allait à cause de la brume.
Derrière lui, la rafale se poursuivit quelques secondes puis l'aboiement rauque du fusil automatique se tut.

Les pouvoirs occultes dopaient la vitesse du fuyard, mais il ne pouvait pas courir ainsi pour toujours, surtout pas avec l’étouffant masque à gaz. Sa seule chance de salut était d'appeler de l'aide.
Voyant la silhouette sombre un gros rocher émerger de la mer à travers la brume, il bifurqua vers lui. L'eau était peu profonde et n’éteignait que ses chevilles mais il trébucha dans le sable imbibé d'eau de mer. Il faillit chuter mais parvint à se rétablir, avant de parcourir la distance qui le séparait de son abri de fortune, derrière lequel il se laissa tomber.
Dos collé au rocher, respirant bruyamment sous son masque embué par ses efforts, il activa son communicateur.

-Base? Ici Salamandre... Mon équipe est hors de combat par un ennemi non identifié... Je demande extraction et conduite à tenir.

Personne ne lui répondit. Il essaya à nouveau, au bord de la panique. Ce qui devait être une mission de routine était en train de tourner au cauchemar...

-Merde! Quelqu'un me reçoit? Essaya-t-il. Est ce que...

Il s'interrompit. Tout près, quelqu'un marchait dans l'eau.
L'espion se redressa aussitôt, fusil à l'épaule, balaya fébrilement les alentours du regard.

Rien de ce côté du rocher. Et pourtant le bruit continuait... Se rapprochait.
Tous ses sens en alerte, tentant de réduire au maximum les battements de son coeur et le vacarme de sa respiration, il longea la pierre. Où était ce...?
Sans prévenir, les bruits de pas cessèrent.
Toujours en alerte, l'espion avança, sortant de son couvert.
Toujours rien...
Lentement il s'avança.

Soudain une lame froide vint se placer sur sa gorge sans protection.

-Des problèmes de radio? demanda une voix ironique à son oreille.

L'assaillant n'avait fait jusqu'ici aucun bruit de respiration, pourtant l'espion entendait maintenant le sifflement caractéristique du souffle à travers un masque à gaz. Il avait dut ne pas respirer, c'était la seule possibilité... Qui qu'il soit, c'était manifestement un guerrier bien entraîné.

-Yuuri Shuurin est dans le secteur il parait? continua la voix.

L'espion lâcha son fusil, encore retenu par sa bandoulière, sans chercher à résister. Il pouvait mourir en héros... Mais avait surtout prévu de mourir vieux.

-Euh... Il parait mais on l'a pas vu.

La réponse sembla satisfaire l'homme, dont la lame quitta la gorge de l'espion.
Celui ci ne sentit même pas le coup qui l'expédia dans les bras de Morphée, le mettant hors de combat pour un bon moment.


Son assaillant le traîna rapidement jusqu'au rivage et ôta son masque avant de l'étendre au sol. Il vérifia son pouls avant de se redresser.
Celui ci portait une tenue de combat noire plutôt moulante et couverte de porte-chargeurs. Un petit ordinateur était intégré à son gantelet droit et une cagoule sous un masque à gaz et des lunettes tactique lui couvrait entièrement le visage.

Sans avoir besoin d'utiliser aucune des multiples armes qu'il portait, il avait promptement neutralisé la petite équipe, usant du camouflage de sa combinaison et de l'effet de surprise au mieux.

Au loin quelqu'un semblait avoir atteint le même résultat, les coups de feu ayant aussi cessés.

Le commando porta ensuite la main à sa ceinture, sortant une boule métallique de la taille d'une grenade d'une de ses poches. Un brouilleur...
A l'aide de ses mains, il creusa rapidement un petit trou dans le sable et y enterra l'objet avant de se mettre en marche, laissant les vagues effacer les traces de son passage. La brume ne semblait pas le déranger, surement parce qu'il utilisait un scanner thermique de ses lunettes tactiques plutôt qu'une vision strictement humaine.

-Bon Yuuri Shuurin, me voici... dit-il, un sourire invisible sous sa cagoule.


Dernière édition par Varig Atorias le Mer 3 Avr - 11:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Sam 23 Mar - 22:23

    Yuuri était assit sur un rocher... Il regardait les soldats qui perdaient connaissances à causes des dégâts à l'esprit... Finalement ceux-là n'étaient plus un soucis. Haussant les épaules, le garçon regardait vers la droite, voyant lui-même des images douloureuses de son passé... C'était pas facile de supporter ces effets... Mais il avait l'habitude. Prenant une bouffé d'air pur dans son pendentif, il quittait son perchoir avant d'avancer sur la plage pour vérifier qu'il n'y avait personne d'autre... Soudain il se stoppait, constatant qu'un soldat avec des lunettes un peu spéciales...

    - Des lunettes thermiques hein.. Mâlin, mais ça marchera pas face à des illusions.

    Si les lunettes thermiques pouvaient voir au travers des illusions, cela se saurait. Souriant, le dissident continuait son bout de chemin usant d'une illusion bien pensé pour éviter les capteurs... En les leurrant en somme... La marche fut assez courte quand il sentait un nouvelle présence grâce à ses sens de loups... Ce n'était pas l'odeur de la blitzness... Une autre odeur plus inhabituelle en fait... Quelqu'un qui était sans doute moins amical. Méfiant Yuuri disparaissait dans une illusions tout en laissant un clone de lui en guise de leurre... Un clone qui dégageait les mêmes impressions que le réelle, donc de la chaleur. Finalement le dissident quittait son illusion de fragments d'âme et se retrouvant derrière sa cible.

    - Un faux mouvement et tu serviras d'engrais aux coraux.

    Yuuri ne pouvait pas se tromper, contrairement aux appareils de repérage, ses sens de loups étaient infaillible et de palier 6... Inutile de dire qu'il fallait donc une puissance équivalente pour les tromper. Quoi qu'il en soit, Yuuri ne comptait pas tuer l'homme, comme il n'avait pas tué les autres, pour ne pas attirer d'ennuis sur Villarbor... Cependant il allait donner une petite leçon à cet homme histoire de lui faire comprendre de ne rien tenter. Yuuri l'effleurait à peine mais usait un art occulte...

    ~ Enfer Intemporel ~


    Une illusion puissante et violente qui donnait, par simplement contact, l'impression de subir une auto-combustion, la douleur était insoutenable et l'esprit subissait une lourde pression... A moins de pouvoir briser l'illusion après l'avoir repérée avec un sort adéquat... Yuuri se reculait alors de quelques pas après que l'effet ait été lancé... Avec ça l'homme n'allait surement pas faire quoi que ce soit d'idiot...

    - A présent si tu as encore assez de force et de tripes... Dis moi qui tu es et ce que tu veux... Si la réponse me convient pas... Inutile de te dire ce qu'il va se passer hein ?

    Yuuri souriait en disant ceci... Mais il n'était pas une personne à prendre la la légère, il était une hydre et le chef de le rébellion... A quoi s'attendaient ses poursuivant ? Un simple tireur commando ? Il ne fallait trop rêver... C'était une pugiliste maître des illusions, pas un soldat lambda.

    << Désolé pas bien long, mais il me semble qu'il y a largement assez de matière pour la rencontre là XD En cas de questions ou autre hésite pas à me demander en cb >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Dim 24 Mar - 23:19

En marchant dans la direction des détonations, Varig ne mit pas bien longtemps à localiser sa cible qui ne cherchait d'ailleurs pas à se cacher. Il zooma sur le visage, vérifiant rapidement son identité. Même s'il était de biais par rapport au tueur, il n'y avait aucun doute c'était bien Yuuri Shuurin.
Excès de confiance en lui même ou dans le voile protecteur de la brume? Difficile à dire.

Varig vérifia rapidement qu'ils étaient seuls avant de ramener son regard vers le guerrier.

Surpris, il le chercha vainement des yeux. Alors qu'il se trouvait totalement à découvert, celui ci avait complètement disparu.
Le tueur réfléchissait vite, beaucoup plus vite qu'un humain normal. Il évalua la situation.

Après quelques secondes de réflexion, il grimaça sous sa cagoule agacé par sa propre conclusion.
Mais c'était sa meilleure option.

Varig se mit à genoux, mains derrière la tête et attendit, stoïque.

Il ne portait pas l'uniforme des soldats de Blitzness, et Shuurin s'en serait probablement aperçu. Avec un peu de chance sa curiosité associée à l'arrogance légendaire des membres de la section I le pousserait à engager la conversation plutôt qu'à neutraliser directement son adversaire.

A sa place, Varig aurait soupçonné une embuscade, un sniper invisible posté non loin prêt à l'abattre et se serait d'abord assuré du périmètre.

Une considération qui passait apparemment totalement au dessus de la tête du guerrier qui réapparut à une quinzaine de mètres face à lui. Un Fantôme bien placé avec une lunette thermique aurait fait un carton.
Une moue méprisante passa sur le visage masqué du tueur tandis qu'il se relevait, mains bien en évidence.

Typique des mages de se croire intouch...

Un frôlement sur le sable derrière lui alerta le tueur. Certainement inaudible pour un humain normal d'ailleurs...
Il s'astreint à ne pas se retourner comme il en aurait eu le réflexe tandis que devant lui, l'image de Shuurin se dissolvait.
Une clone thermique? Trop fin pour n'être que ça. Le guerrier avait crée une véritable illusion, à son image, pour se glisser plus tranquillement dans son dos tout en anticipant une éventuelle embuscade... Le clone en aurait alors fait les frais. Étonnement ingénieux... Décidément sous estimer le rebelle n'était pas une bonne idée.

-Un faux mouvement et tu serviras d'engrais aux coraux.

Derrière lui, son adversaire approcha la main et effleura sa cagoule.

Aussitôt une atroce douleur traversa de part en part le tueur qui retomba par terre sous l'effet de l'attaque psychique.
Chacune de ses cellules brûlait d'un feu surnaturel tandis qu'un véritable étau enserrait son esprit. Il roula sur le sable pour éteindre les flammes orangées qui faisaient fondre sa combinaison et dissolvait lentement sa peau. Le tueur lâcha un grognement rauque et plein de rage pour toute plainte.

Avant qu'il n'ai put réellement faire ou penser à quoi que ce soit, les flammes s'éteignirent faisant cesser la torture.
Le tissu composite de la combinaison, intact, lui fit déduire qu'il n'avait jamais été brûlé. Toutefois, une douleur résiduelle continuait à le tirailler.

-A présent si tu as encore assez de force et de tripes... Dis moi qui tu es et ce que tu veux... Si la réponse me convient pas... Inutile de te dire ce qu'il va se passer hein ?

La voix était dure, avec un léger accent méprisant.
Péniblement, le tueur se redressa. Il aurait pu le faire sans gêne particulière, la souffrance étant maintenant extrêmement supportable. Mais Shuurin semblait le tenir en piètre estime et abonder en son sens lui ferait peut être suffisamment baisser sa garde pour le surprendre si nécessaire.

-On vous dit souvent... Que votre façon de dire bonjour... Est détestable? Grinça-t-il.

L'intimidation était une méthode qui répugnait au tueur. Un adversaire blessé et avertit était bien plus dangereux. Et surtout cela valait une antipathie immédiate et souvent tenace de l’intéressé. La méthode d'approche de Shuurin en disait long sur le cas qu'il faisait du commun des mortels. Peut être ne respectait-t-il que la force... Probablement même.
Mais le sous estimer une première fois n'avais pas donné le résultat escompté, aussi le tueur réserva-t-il son jugement.

-Je suis envoyé par un homme d'affaire, fort intéressé par vos capacités. continua-t-il en répondant directement au motif de sa présence, d'un ton aussi parfaitement courtois que s'ils venaient de se rencontrer dans un café. Celui-ci souhaite vous offrir l'opportunité de mettre vos talents à profits, littéralement.

Varig fit jouer son épaule. Il paraissait plutôt détaché de la proposition comme si son éventuel insuccès ne le concernait pas. Proposition d'ailleurs pas très claire...

-Alors, cela vous intéresse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Mer 27 Mar - 14:11

    L'homme à genoux avait eu sa part de souffrance durant quelques temps, et à présent il se redressait visiblement avec difficulté... Yuuri n'y croyait pas trop, quelqu'un qui ne perdait pas connaissance avec cette technique était sans doute assez résistant pour se redresser plus aisément, mais autant lui laisser bénéfice du doute.

    -On vous dit souvent... Que votre façon de dire bonjour... Est détestable?
    - Assez ouais, quand on a l'occasion de me répondre tout du moins.

    Le visage de Yuuri était assez souriant à vrai dire, pas froid comme pouvait l'être celui d'un tueur sanguinaire, s'il l'avait voulu, plutôt qu'une illusion, il aurait pu porter un art occulte offensif, si l'illusion avait été une onde de super force, les résultats n'auraient pas été les mêmes... Quoi qu'il en soit, le dissident était curieux de voir où allait mener cette rencontre car une chose était certaine, cet homme n'était pas un blitzness. Sans doute le vétéran le savait-il d’instinct, car peu de soldats arboraient autre chose que le rouge, et les rares cas qui n'étaient pas en rouge lors des opération, Yuuri les connaissait tous.

    -Je suis envoyé par un homme d'affaire, fort intéressé par vos capacités. Celui-ci souhaite vous offrir l'opportunité de mettre vos talents à profits, littéralement.

    L’homme ajoutait à ça quelques mots, demandant à Yuuri si ce dernier était intéressé par la proposition... Ce qui faisait éclater de rire le dissident... Un homme qui venait le chercher jusque ici, avec de l'équipement commando, juste pour faire une proposition de ce genre ? Yuuri n'était pas un scientifique, mais ce n'est pas pour autant qu'il était un imbécile.

    - Un employeur qui, ayant visiblement les moyens de suivre mes traces, aurait envoyé un émissaire ici dans un lieu aussi chaotique ou les négoces sont aléatoires... Plutôt qu'un lieu plus propice ? Tu devrais trouver autre chose mon gars c'est pas très crédible.

    Haussant les épaules, le dissident prenait un peu d'air pur et tournait doucement autours de son vis-a-vis pour le détailler dans tout les recoin... Il avait l'air de tout sauf d'un messager, au pire c'était un postier terroriste... Mais il était pas assez en retard pour bosser à la poste, donc en fait non. Finalement face à lui, le dissident s'étirait, sans que sa garde ai baissée ne serait-ce que d'un pouce.

    - Et donc, la vraie raison de ta présence ici ? Je doute que tu sois chasseur de prime, vu que la prime sur ma tête doit être ridicule à l'heure actuelle, personne ne prendrait autant de risque pour si peu de penas. Tu n'es pas blitzness et sûrement pas un messager.

    Sous-estimer Yuuri était une grave erreur... Il avait certes formé Lucia et Alwine aux arts de tout exploser sans poser de question, mais il était aussi versée dans les autres domaines, comme la persuasion, l'illusion et surtout la stratégie, si Alwine était la reine, Lucia la maréchale, Yuuri était sans doute le stratège. Mais ça, peu de personnes pouvaient le deviner, vue sa façon de dire des conneries à longueur de temps.

    - Enfin... C'était assez marrant, comme si quelqu'un qui vient de déserter, irait rejoindre un employeur, à quoi bon se débarrasser d'une cage pour une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Jeu 28 Mar - 13:19

A la proposition du tueur, Yuuri éclata de rire comme s'il venait d'entendre une bonne plaisanterie.

- Un employeur qui, ayant visiblement les moyens de suivre mes traces, aurait envoyé un émissaire ici dans un lieu aussi chaotique ou les négoces sont aléatoires... Plutôt qu'un lieu plus propice ? Tu devrais trouver autre chose mon gars c'est pas très crédible.

Varig eu une grimace, invisible sous son masque.

-Sur le choix du lieu, nous sommes tout à fait d'accord, mais malheureusement pour moi vous êtes un personnage plutôt... Fuyant. Si vous laissiez un numéro de téléphone et une adresse postale ce serait plus facile de vous joindre.

Peu convaincu, son interlocuteur haussa les épaules avant de porter à ses lèvres un étrange coquillage, prenant une grande inspiration. Le tueur nota très soigneusement ce mouvement; l'objet devait lui servir de masque à gaz... S'il en était privé, il serait surement très handicapé par l'étrange brume. Restait à observer le délais qu'il laissait entre chaque inspiration pour tenter d'évaluer son endurance privé d'air.
Le rebelle lui tourna autour, l'examinant sous toutes ses coutures. Le tueur se laissa faire, prenant son mal en patience. Il avait réussi à établir le contact, autant essayer de garder son intérêt.

- Et donc, la vraie raison de ta présence ici ? Je doute que tu sois chasseur de prime, vu que la prime sur ma tête doit être ridicule à l'heure actuelle, personne ne prendrait autant de risque pour si peu de penas. Tu n'es pas blitzness et sûrement pas un messager.

Varig leva les yeux au ciel derrière ses lunettes. Un membre de la section d'élite qui réfléchissait... Voilà qui expliquait à coup sûr sa désertion.
Retenant les remarques ironiques ou cinglantes qui lui venaient aux lèvres, il répondit simplement:

-Mon travail n'est en effet pas celui d'un messager. Même si cela m'arrive, comme ici... Mon employeur à demandé à être mis en contact avec, et connaissant mon intérêt pour votre personne m'a dépêché plutôt qu'un autre de ses agents.

Le tueur se retint encore une fois une remarque ironique sur les qualités requises pour survivre à son "accueil" et à ses "randonnées".
Toujours peu convaincu par les patientes explications de Varig, le déserteur reprit:

-Enfin... C'était assez marrant, comme si quelqu'un qui vient de déserter, irait rejoindre un employeur, à quoi bon se débarrasser d'une cage pour une autre.

Ah, enfin on arrivait à un argumentaire que le tueur avait prévu. Plus à l'aise, celui ci reprit.

-Je comprend parfaitement votre réticence, ayant moi même quitté la corporation pour des raisons... De morale personnelle.

Le tueur venait de lâcher un mensonge sur un ton parfaitement égal. Mensonge assez vraisemblable cela dit vu son équipement qui laissait deviner un entraînement militaire poussé.

-Mais je crois que vous vous méprenez sur la nature de la proposition qui vous est faite. Nous ne sommes pas comme eux, fit il en désignant approximativement la direction de l'escouade neutralisée par Yuuri. Nous n'avons ni organisation, ni règles et nous ne posons pas non plus de questions. Le seul but de mon employeur est que les contrats qui lui sont confiés soient remplis. Par des gens comme vous ou moi, et il se moque assez de nos faits et gestes, leurs méthodes et leurs positions politiques. Sa seule demande et d'être efficaces dans l'exécution des contrats et de ne pas lui nuire.

Espérant avoir harponné l'attention du rebelle, il enchaîna:

-Nous opérons simplement. Mon employeur appelle ses agents et leur propose un travail. S'ils sont intéressés et acceptent, il marque leur cible et fait jouer ses réseau pour faciliter au maximum les opérations. En cas de succès, l'agent touche une part du bénéfice total réalisé. Et pour vous, puisque j'ai entendu dire que l'argent n'étais pas votre motivation...

Varig attendit une seconde pour le laisser assimiler l'information et faire une conjecture.

-... Mon employeur propose de vous fournir une partie des renseignements obtenus via la pègre pour vos opérations personnelles, si votre partenariat fonctionnait correctement. Depuis votre dossier personnel dans les archives de Blitzness jusqu'aux itinéraires de convois militaires en passant par la recherche de personnes. Cela vous serais utile, non?

Le tueur venait de jouer une carte de choix pour convaincre son interlocuteur. Il pouvait se passer de l'argent, mais dans sa position une telle offre était des plus alléchantes. Il se méfierait surement, craignant une trahison mais peu importe tant qu'il faisait son travail.

-Vous n'êtes toujours pas intéressé? demanda-t-il, toujours détaché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Ven 29 Mar - 21:12

    La discussion battait de son plein, visiblement l'homme devant Yuuri buvait les paroles de ce dernier sans doute pour voir comment il devait aborder la suite de ces négociations... Lorsque ce dernier parlait d'avoir quitté la corporation pour des raison morale, Yuuri tiquait intérieurement, ne montrant cependant rien sur son visage toujours souriant, avait-il accès à des informations qui n'existaient pas, ou bien le hasard était-il en sa faveur, difficile à dire. En tout cas il était impossible qu'il connaisse les raisons de Yuuri, puisque seule deux personnes étaient au courant de ces dernière. Lui et Alwine.

    -Mais je crois que vous vous méprenez sur la nature de la proposition qui vous est faite. Nous ne sommes pas comme eux. Nous n'avons ni organisation, ni règles et nous ne posons pas non plus de questions. Le seul but de mon employeur est que les contrats qui lui sont confiés soient remplis. Par des gens comme vous ou moi, et il se moque assez de nos faits et gestes, leurs méthodes et leurs positions politiques. Sa seule demande et d'être efficaces dans l'exécution des contrats et de ne pas lui nuire.

    Yuuri écoutait ce que lui disait l'homme, toujours souriant, ce dernier semblait confiant, mais le dissident n'avait aucune intention de rejoindre quelconque organisation, étant lui-même le chef d'une de ces dernière et au pire, un membre honoraire d'une autre du même type. De toute façon Yuuri était un électron libre, hors de question de devoir rendre des comptes à quelqu'un, mais par curiosité, il laissait le 'commando' continuer son histoire, parlant à présent de motivations.

    -... Mon employeur propose de vous fournir une partie des renseignements obtenus via la pègre pour vos opérations personnelles, si votre partenariat fonctionnait correctement. Depuis votre dossier personnel dans les archives de Blitzness jusqu'aux itinéraires de convois militaires en passant par la recherche de personnes. Cela vous serais utile, non?


    Une fois encore, le dissident éclatait de rire et pour cause, il venait d'entendre la chose la plus stupide possible dans des négoces de ce genre... Il arrêtait de tourner en rond, portant son respirateur à la bouche.. ; Mais feignant de s'en servir, il n'était pas idiot et savait que tout les détails comptaient dans cette discussion, vu la façon d'adapter ses paroles aux dires du dissident... Du moins c'était ce que lui disait son instinct...

    - Ton patron doit avoir un sacré ego... Ou alors un petit cerveau. Enfin s'il pense pouvoir me fournir un dossier qui n'existe plus, grand bien lui fasse. En outre, il croit être le seul à avoir des contacts ici et là ? C'est bien tenté, mais c'est loupé, mon bras est plutôt long tu vois.

    Pour le côté comique, le dissident faisait des moulinets avec ledit bras, histoire d'en rire un peu... Il n'avait rien dit de faux, son dossier n'existait plus, tout comme les informations sur Velvrev avaient été effacés pour des raisons d’éthiques, tout comme Yuuri avait plus de contact dans les quatre coin du monde, que pouvait en avoir toutes les pègres et renseignements, il fallait bien des avantage à avoir vécu plus que son apparence ne laissait le supposer.

    - En plus, pour quelqu'un qui se dit bien renseigné, t'as pas l'air de savoir grand chose. Qu'est-ce qui te fait dire que je suis sans règles, sans attaches et sans questions à me poser ? T'es un peu prétentieux, toi ou ton patron, si vous pensez me connaître ahaha

    Le dissident se plantait un peu devant le tueur, le regardant droit dans les yeux, son regard brillant de malice, de sournoiserie et d'amusement.. La plupart des commandos étaient prit pour des idiots car ils faisaient principalement tout péter... Yuuri faisait aussi tout péter, mais derrière tout ceci, il était sans doute un joueur d'échec dans l'âme... Si son vis-a-vis avait de nombreuses cartes en main, tant mieux... Mais dépasser celles de Yuuri allait se montrer un être un défis de haute voltige. Quoi qu'il en soit, son visage prenait un ton plus sombre... Inquiétant même. Son ton lui aussi devenait glacial et montrait bien qu'il étiat à la fois un vétéran et à la fois quelqu'un de confiant et puissant.

    - Tout ce que je voulais n'existe plus. Si ton employeur est capable de ramener les morts à la vie... Qu'il le fasse tout de suite... Autrement, tu n'auras rien de moi, gamin.

    Oui... Il avait dit gamin... Il ne fallait pas oublier qu'il avait servie sous Velvrev et déjà bien vécu avant ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Mer 3 Avr - 11:40

Absolument pas impressionné par la proposition, Yuuri éclata de rire, prenant une nouvelle inspiration dans son coquillage. 40 secondes, nota mentalement le tueur. Plutôt long... Et agaçant. Le renégat ne semblait ressentir aucune gêne respiratoire, ce qui sous entendait qu'il pourrait rester une bonne minute en apnée s'il y avait un affrontement, voir plus.

- Ton patron doit avoir un sacré ego... Ou alors un petit cerveau. lâcha-t-il finalement, méprisant. Enfin s'il pense pouvoir me fournir un dossier qui n'existe plus, grand bien lui fasse. En outre, il croit être le seul à avoir des contacts ici et là ? C'est bien tenté, mais c'est loupé, mon bras est plutôt long tu vois.

Tandis que son interlocuteur tentait de démontrer son affirmation en agitant le bras, Varig grimaça une nouvelle fois sous son masque. Malgré les demandes de Louis et ce qu'il avait lu dans le dossier -anormalement mince il est vrai- de Blitzness, il ne parvenait pas à intéresser l'homme en face de lui.
De deux choses l'une, soit le tueur n'avait effectivement rien qui lui semble mériter de s'y intéresser, soit le dissident bluffait pour lui faire dévoiler son argumentaire ou monter les enchères. Plutôt malin...
Le tueur rangea aussi l'histoire du dossier dans un coin de son cerveau. Jusqu'à présent rien n'indiquait que la Blitzness en ai su plus qu'aujourd'hui sur Shuurin, mais s'il ne bluffait pas... Quelqu'un devait en avoir gardé trace quelque part. Mais certainement pas dans un fichier informatique.
Du bon vieux renseignement d'agent à agent, long, coûteux et aléatoire voilà ce qu'il fallait pour en savoir plus. Ça ne plairait pas à Louis comme piste... D'autant que si le dissident possédait bien un réseau il devait se méfier de l'électronique et opérer seul, par contact direct avec ses agents. Cela limitait sa portée mais rendait difficile d'identifier ses soutiens.

- En plus, pour quelqu'un qui se dit bien renseigné, t'as pas l'air de savoir grand chose. Qu'est-ce qui te fait dire que je suis sans règles, sans attaches et sans questions à me poser? T'es un peu prétentieux, toi ou ton patron, si vous pensez me connaître ahaha

Là le tueur vit une opportunité à la fois de creuser sans en avoir l'air et de vérifier où voulait en venir le dissident.

-Cela ne me semble pas difficile à déduire de vos actes, sans parler de l'abondante publicité que vous fait la corporation. Mais peut être que je me trompe...?

Il laissa la fin de sa phrase en suspend.
L'homme le fixa droit dans ses lunettes, cherchant à saisir son regard en vain. La tête du tueur ne bougea pas mais ses yeux évitaient soigneusement d'établir tout contact, surveillant plutôt sa gorge et ses mains, cherchant une contraction ou un signe révélateur sans grand succès.
Le tueur rompit le silence en premier, laissant ainsi l'avantage psychologique à son interlocuteur, dans l'espoir de perturber d'éventuelles analyses autant que de poser clairement sa question.

-Alors, détrompez moi. Que cherchez vous vraiment Yuuri Shuurin?

Le visage de son interlocuteur se durcit brusquement tandis que ses muscles se raidissaient légèrement. Son langage corporel suivait son expression... Intéressant.
Peu de soldats étaient capable d'une telle maîtrise... Renseignements de Blitzness? Espionnage?
En tout cas quelqu'un l'avait manifestement formé à ce genre de "confrontations".

-Tout ce que je voulais n'existe plus, lâcha-t-il finalement d'un ton glacial. Si ton employeur est capable de ramener les morts à la vie... Qu'il le fasse tout de suite... Autrement, tu n'auras rien de moi, gamin.

Sous ses lunettes le tueur leva les yeux au ciel. "Gamin"... Dieu quelle misérable terme. Un désespérant manque d'éducation sans doute.
Avec un autre Varig n'aurait pas résisté à la tentation de répliquer par une répartie cinglante. Toutefois il préféra appliquer son plan B. Ce serait de toute façon un bon moyen de voir s'il bluffait.

-Je craint hélas que vous sortiez de son champ de compétence. Notre travail est de tuer, que ce soit pour de l'argent ou pour sauver des vies, pas de "ramener les morts". Votre quête devra donc s'orienter vers quelqu'un d'autre...

"Un prêtre ou un scientifique audacieux par exemple" retint-t-il en souriant ironiquement sous sa cagoule. Toujours protégé par la tenue d'assaut, autant sur l'éventuelle tension de son corps que sur son expression, le tueur parlait d'une voix sérieuse mais pas impressionnée filtrée par son masque, rendant difficile de percevoir les éventuels sous entendus.
A la place de Shuurin, il se serait tendu à ce moment de la discutions. Si trahison il devait y avoir, elle ne tarderait plus.

-Je vous remercie de m'avoir accordé un peu de votre temps que j'imagine précieux... Nous nous reverrons peut être. D'ici là, réfléchissez à la proposition.

Sans rien ajouter, le tueur se retourna avant de se mettre en marche sans se presser. Il était possible que Shuurin en reste là, mais s'il l'avait correctement cerné, il ne ferait pas cesser la discutions ici. Et peut être commencer à dévoiler un peu de son jeu...
Ou peut être le suivre à distance.
En tout cas il ne semblait pas encore avoir remarqué le "plan B".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Mar 9 Avr - 19:06

    Yuuri n'allait clairement pas suivre le petit jeu de l'homme devant lui... Un simple messager soi-disant... Et un homme qui cherchait à convaincre Yuuri, juste après qu'il ai appelé à se révolter ? S'il voulait vraiment recruter le dissident, il aurait pu le faire avant ces événements, alors qu'il venait de détruire une île entière pour repousser les teremundos en tant que mercenaire. Il y avait clairement une entourloupe dans cette proposition... Et Yuuri voyait où les choses allaient se diriger.

    -Je craint hélas que vous sortiez de son champ de compétence. Notre travail est de tuer, que ce soit pour de l'argent ou pour sauver des vies, pas de "ramener les morts". Votre quête devra donc s'orienter vers quelqu'un d'autre...
    - Personne n'a dit que c'était une quête que j'entreprenais et personne n'en est capable. C'est une façon de dire que tu n'aura rien de moi, petit scarabé.

    Il souriait moqueur alors que l'homme se redressait et comme prévu... Il décidait de partir en lâchant finalement qu'ils se reverraient sans doute... Prenait-il le dissident pour un imbécile . Si Yuuri le stoppait il montrerait clairement que quelque chose dans les mots du 'messager' avait retenu son intention et qu'il ne pouvait pas laisser ça partir. S'il le suivait... Et bien, n'avait-il lui-même pas pu trouver Yuuri. Le dissident était prétentieux, mais pas au point de prendre un fileur et filature sans préparations... Mais plutôt que de se retrouver dans une impasse, le garçon souriait... C'était juste parfait comme situation. Le garçon lançait alors un sort, sans que Varig puisse voir quoi que ce soit, puisqu'il s'agissait d'une incantation de type illusion... Mais avec des effets bien réels.

    ~ Unlimited blades works ~


    Yuuri faisait apparaître un nombre effrayant de loups cuirassés qui sortaient du décors, armure ssur le corps, armes en bouches... Des loups cuirassés possédant super vitesse, super-défense, ainsi que des sens développés en plus de savoir combattre arme à la gueule..; Autre détail que ne pouvait pas savoir le messager, tant que Yuuri avait de l'énergie, les loups reviendraient à l’infinie en renforts... Oh et était-il bon de préciser que Yuuri avait un prisme lui permettant de tenir comme ça pendant une heure ? Autant dire que le messager était dans la panade, sans que Yuuri n'ai besoin d'intervenir lui-même, de façon imagée en tout cas.

    - On dirait que la faune locale n'a pas aimée les coups de feu... Ou que la présence de chair dans cet endroit mortel les a attirés. Dommage, étant moi-même un loup ils ne me feront rien... Oh et je compte pas t'aider mon gars, après tout... Pourquoi j'aiderai un inconnu. J'suis pas la mère Thérasa.

    Il haussait les épaules... Personne ne venait jamais ici alors personne ne pouvait dire que ces monstres n'étaient pas de la région... Et rien ne prouvait que le pouvoir de loup de Yuuri repoussait bel et bien les meutes, il ne savait rien et voulait faire croire que si, mais ça allait jouer contre lui... pauvre messager. Yuuri se tournait doucement pour le regarder alors que les loups étaient de plus en plus nombreux.

    - Je me demande si je dois utiliser mon statut d'Alpha pour les faire fuir... Hmmmm... Quel dilemme... Ah attends je sais ! Le garçon souriait de façon sadique puis prenait u nton froids. je vais attendre que ton patron me fasse parvenir un contrat pour te sauver ! Après tout.... son ton se glaçait encore et son visage devenait presque aussi noir que celui d'un démon. il sauve des vies, non ?.

    Sortant une pomme, il mangeait tranquillement alors que la meute encerclait Varig, grognant et toujours plus nombreuse... S'il ne jouait pas franc jeu, il allait finir dans un lit d'hopital... Sauf s'il était assez fort pour rivaliser face à des créatures de ce niveau, pendant une heure, sans interruption... Mais ça, c'était impossible. Restait à voir si son « employeur » allait sauver une vie ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Mer 10 Avr - 12:08

Varig n'alla pas loin. Il n'avait franchit que quelques mètres quand des dizaines de formes apparurent, affolant ses lunettes tactiques.
Instinctivement, le tueur dégaina un de ses pistolets occultes alors que des loups en armure émergeaient de la brume.
La meute grondait sourdement encerclant les deux hommes.

- On dirait que la faune locale n'a pas aimée les coups de feu... Ou que la présence de chair dans cet endroit mortel les a attirés. Dommage, étant moi-même un loup ils ne me feront rien... Oh et je compte pas t'aider mon gars, après tout... Pourquoi j'aiderai un inconnu. J'suis pas la mère Thérasa.

Le ton de Yuuri était si surjoué, si faussement navré et si totalement vide de surprise ou d'inquiétude qu'il ne fut pas très difficile au tueur de comprendre ce qui était en train de se passer. Même le dernier des imbéciles s'en serait douté.
Les loups portaient des armes dans leur gueule et des armures qu'ils n'avaient certainement pas forgés eux même.
Shuurin maniait les illusion et venait d'indiquer une affinité avec cet animal, faire le lien ne prit qu'une fraction de seconde à Varig.

Il venait de l'arrêter, comme il l'avait prévu... Ou alors voulais s'amuser un peu avant de le mettre en pièce. La possibilité existait... Dans tous les cas, il ne voulait pas le voir partir. C'était soit très bon, soit très mauvais.

Le tueur pivota pour faire face au dissident plutôt qu'à la meute.
De toute façon les loups étaient partout où qu'on regarde, de plus en plus nombreux. Grondant et s'approchant avec lenteur.
Difficile de savoir si c'était une illusion mais en tout cas leur comportement était tout sauf naturel. Ils obéissaient à quelqu'un, Shuurin manifestement.
Celui ci devrait d'ailleurs ne pas tarder à lui dire ce qu'il voulait.

- Je me demande si je dois utiliser mon statut d'Alpha pour les faire fuir... Hmmmm... Quel dilemme... Ah attends je sais !

Varig leva une nouvelle fois les yeux au ciel derrière ses lunettes. Non seulement on le prenait pour un imbécile, le menaçait mais en plus maintenant il devait subir des mises en scènes ridicules...
Il profita de la seconde où Shuurin changea d'expression pour dégager une petite poche au niveau de son poignet. Un mouvement infime, qu'il camoufla et mettant la main sur la crosse de son second pistolet.

-Je vais attendre que ton patron me fasse parvenir un contrat pour te sauver ! Après tout.... Il sauve des vies, non ?

Varig souriait sous son masque, malgré la meute grondante qui n'attendait surement qu'un ordre pour le déchiqueter. Shuurin avait l'air redoutable mais il venait de commettre une première erreur. Il déployait ses pouvoirs alors que le tueur n'avait encore rien laissé deviner des siens.
Le dialogue allait se poursuivre. Et puisque la méthode douce n'avait pas fonctionné il était temps de passer à un autre type de "persuasion", que Yuuri lui même maniait volontiers.

-Très impressionnant. C'est fini? Quand vous aurez terminé de montrer que c'est vous qui avez la plus grosse, faites moi signe. Nous pourrons alors reprendre cette discutions comme des gens... Civilisés. Avec un effort je suis sûr que vous pouvez faire comme si vous l'étiez.

Le tueur émit un petit rire, apparemment de bonne humeur malgré la situation d’infériorité flagrante et la possibilité d'une crise de rage de son interlocuteur. Mais une bonne partie de son cerveau se concentrait sur une stratégie à adopter.
Pour le moment, il contrôlait la situation mais dans un sens Yuuri avait bien fait passer le message: si elle lui échappait il n'aurait pas beaucoup de possibilités, et elle pouvait basculer à tout moment.

-Je me demande ce qui peut vous complexer au point de devoir déployer de tels efforts pour vous montrer aussi désagréable, continua-t-il d'un ton faussement compréhensif. Et dire que vous me traitiez de gamin...

Il jugea toutefois prudent de ne pas pousser la raillerie plus loin, surtout en ignorant le passé de Shuurin. Il tourna la tête par dessus son épaule désignant la meute du menton, changeant lui aussi brusquement de ton.

-A défaut de pouvoir prétendre être un génie, je ne suis pas non plus un imbécile. Alors faite nous gagner du temps à tout les deux en me disant clairement ce que vous voulez plutôt que de faire faire sa promenade quotidienne à votre chenil en armure.

Le tueur était devenu subitement froid, cinglant même. A l'exact opposé du ton respectueux qu'il avait employé jusqu'ici.
Avec un autre adversaire que Shuurin, il aurait peut être tenté de bluffer mais il doutait celui ci se laisse prendre par un interlocuteur gardant son aplomb ou même simplement déstabilisé.
Manifestement, Varig avait un autre but, mais difficile de savoir lequel...
Et plus difficile encore de savoir ce qu'il préparait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Sam 13 Avr - 12:43

    Le tueur semblait confiant, malgré sa situation, se tournant doucement vers Yuuri qui souriait pour sa part en coin. Il n'était pas idiot et se doutait très bien que si l’homme était aussi ingénieux qu'il voulait le faire croire, il lierait les loups avec l'art des illusions de Yuuri, or ce n'était pas le car, ces loups étaient tout, sauf des illusions. La seul chose d'illusoire c'était le sentiment de sécurité de l'homme et sa confiance sans borne..

    -Très impressionnant. C'est fini? Quand vous aurez terminé de montrer que c'est vous qui avez la plus grosse, faites moi signe. Nous pourrons alors reprendre cette discutions comme des gens... Civilisés. Avec un effort je suis sûr que vous pouvez faire comme si vous l'étiez.
    - Mais je ne suis pas civilisé, mon cher. Je suis un loup, fier et indomptable. Et toi, petit prédateur au déguisement de mouton, tu viens m'apporter laisse et collier. Tu t'attendais peut-être que je t'offre des chocolats? Ou du Koka de Kolak au bon jus de kaktuks?

    Il haussait les épaules, alors que les grognements et aboiements se faisaient de plus en plus menaçant. Le 'messager' pour sa part riait, ce qui faisait sourire Yuuri... Il se pensait sans doute maitre de la situation, mais Yuuri avait déjà posé des cartes bien avant que la situation n'arrive au point où elle en était actuellement. A vrai dire, le dissident était même totalement sûr d'être gagnant dans cette joute. D'autant que rien ne pouvait tromper ses sens de loups, même avec la plus grande qualité ou discrétion. Il n'avait donc loupé ni les mouvements discrets, ni les cachotteries du messager.

    -Je me demande ce qui peut vous complexer au point de devoir déployer de tels efforts pour vous montrer aussi désagréable. Et dire que vous me traitiez de gamin...
    - Aahahahahaha c'est la provocation la plus ridicule que j'ai jamais entendu. Après celles qui visaient à utiliser ma mère suivit d'une insulte, du moins.

    Cette provocation n'avait strictement aucun effet sur le dissident, qui souriait même un peu victorieux. Il savait à présent que l'homme ne savait rien de son passé. Puisqu'il avait interprété le mot 'gamin' comme un manque de respect et un manque de maturité, alors il ne savait pas que Yuuri avait l'age des anciens de la blitzness, donc n'avait aucune accès aux informations personnelles de ce dernier.

    -A défaut de pouvoir prétendre être un génie, je ne suis pas non plus un imbécile. Alors faite nous gagner du temps à tout les deux en me disant clairement ce que vous voulez plutôt que de faire faire sa promenade quotidienne à votre chenil en armure.
    - Quel ton glacial ! Ça fait peur ! … Nan j'déconne lui même prenait un air plus froid, bien plus froid, et un ton digne d'un démon. Il levait une main, montrant ses gants desquels s'échappait un miasme noir. Alors je vais t'expliquer une chose. Tu vois ces gants ? Ils sont un peu spéciaux. Quand j'ai touché ton dos tu n'as rien senti durant l'illusion, mais j'ai corrompu la zone touchée sur une bonne surface, la moindre blessure dans ton dos ou ta nuque, ne pourra pas être guérie quelque que soit la méthode, tant que je serais là.

    Un sourire carnassier apparaissait sur le visage du dissident alors que une lueur de folie brillait dans ses yeux, douze runes de malédiction se trouvaient sur ses gants, à ce niveau, rien ne pouvait contrer l'effet à part un sort anti-malédiction de palier six ou sept... Mais où voulait en venir le dissident ? Il n'allait pas tarder à le dire à son interlocuteur. Croisant les bras, un air supérieur au visage.

    - Aussi vois-tu... Outre mes sens de loups, j'ai autre chose qui double lesdits sens. Doubles des sens de loup et même un micro et un mouvement à peine visible seront visibles... Donc ce que je veux, c'est que tu dévoiles ton identité et que tu retires toute forme de technologie sur toi. C'était malin, mais t'es pas tombé sur le bon adversaire... Gamin.

    Il avait bien insisté sur le gamin... Mais il était loin de bluffer. Outre ses sens de loup palier six déjà bien supérieur à ceux des humains, son prisme double ses capacité sensorielle... Ce qui faisait que ses sens étaient actuellement tellement fin, qu'un micro-frottement était un son qu'il pouvait distinguer, tout comme la fréquence d'un micro ou un faible mouvement de bras. Grossbill, peut-être, mais justifié et autorisé.

    - D'ailleurs, tiens j'ai une idée...

    Cette fois, Yuuri approchait de l'homme, il pouvait tirer s'il voulait, ça signerait son arrêt de mort. Il attrapait ce qui couvrait sa tête et avec un grand sourire le retirait. Après tout, il était en position de force et pouvait se permettre de voir le visage de son opposant. Si ce dernier tentait de résister et bien... Comme le songeait Yuuri, un coup de feu et même s'il touchait gravement Yuuri, les loup le tuerait.

    << Je te link l'effet des gants ci-dessous. Qu'on ne dise pas que j'ai inventé >>
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Dim 14 Avr - 22:20

Peu impressionné par les provocations de Varig, Yuuri répondit du tac au tac:

- Quel ton glacial ! Ça fait peur ! … Nan j'déconne.

Celui ci leva la main pour bien lui montrer une substance noire qui suintait de ses poignets. L'air cruel, il expliqua d'un ton menaçant:

-Alors je vais t'expliquer une chose. Tu vois ces gants ? Ils sont un peu spéciaux. Quand j'ai touché ton dos tu n'as rien senti durant l'illusion, mais j'ai corrompu la zone touchée sur une bonne surface, la moindre blessure dans ton dos ou ta nuque, ne pourra pas être guérie quelque que soit la méthode, tant que je serais là.

Ah c'était donc la source du picotement qu'il ressentait là où il l'avait touché...
Hung. Rien de mortel mais la situation se dégradait encore un peu plus.
Sur de sa supériorité le dissident se remit à sourire et poursuivit.

- Aussi vois-tu... Outre mes sens de loups, j'ai autre chose qui double lesdits sens. Doubles des sens de loup et même un micro et un mouvement à peine visible seront visibles... Donc ce que je veux, c'est que tu dévoiles ton identité et que tu retires toute forme de technologie sur toi. C'était malin, mais t'es pas tombé sur le bon adversaire... Gamin.

Un véritable moulin à parole ce Shuurin. Si ce que le tueur entendait lui déplaisait fortement, il avait au moins le mérite de lui fournir une bonne dose d'informations. Ne pas approcher des gants d'une façon ou d'une autre et tenter de surdoser les sens ultra-fins de son adversaire seraient ses deux principales tactiques.
Le tueur n'eut pas le temps de répondre que déjà Yuuri reprit:

- D'ailleurs, tiens j'ai une idée...

Il s'approcha, franchissant la distance qui les séparaient sans se presser.
Erreur.
Quand sa main fila vers sa tête, le tueur avait déjà mentalement construit les mouvements qu'il prévoyait depuis quelques minutes.

Pour des yeux d'humain normaux, la scène qui suivit n'aurait été qu'un tourbillon de mouvements flous tant ils étaient rapide.

Shuurin n'était qu'à quelques centimètres de la main de Varig quand celui ci le frappa de la paume au maximum de sa vitesse, une fraction de seconde avant d'être lui même touché.
Dans sa paume reposait deux petites billes d'espace temps qu'il avait dégagé exprès quelques secondes plus tôt, figeant son adversaire pour une fraction de secondes.

Spoiler:
 

Simultanément sa main droite dégaina une seringue d'un des étuis accrochés à sa tenue qu'il planta dans la gorge de son adversaire en un battement de coeur, vidant son contenu dans la carotide se jetant presque aussitôt en arrière pour mettre un peu de distance tout en portant la main à un gros pistolet compact accroché à son gilet.

Spoiler:
 

Le mouvement était d'une rapidité totalement inhumaine mais en pleine possession de ses moyens Shuurin n'aurait sans doute pas eu trop de mal à l’intercepter. Malheureusement pour lui le "Freeze" semblait difficilement évitable à cette distance...
Toutefois sa riposte risquait d'être des plus violente.
Le tueur lui avait injecté une trentaine de milligrammes de curare, une quantité théoriquement suffisante pour tuer trois fois un homme adulte. Toutefois il doutait que cela vienne à bout du dissident... De quoi lui donner une sacrée gueule de bois et plus important s'attaquer rapidement à ses muscles.
L'objectif était moins de tuer que de ralentir puisque si la mort du dissident n'aurait causé nul remord à Varig le tuer causerait bien plus d'ennuis. D'où le fait de préférer ce poison à un égorgement pur et simple.
Si la cible ne survivait pas tant pis.

S'il survivait une quinzaine de secondes, il devrait pouvoir se replier sans trop de casse pour tout le monde.

D'autant que puisqu'il avait désactivé les communicateurs des soldats de Blitzness à leur atterrissage, leur base ne devrait pas tarder à envoyer des renforts. Et là Shuurin aurait bien d'autres préoccupations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Lun 15 Avr - 0:03

    Yuuri approchait donc le tueur quand soudain, il se voyait avec une seringue dans le cou, sans savoir ce qu'il s'était passé... Quoi qu'il en soit, vue le vertige qui suivait l'attaque, c'était clairement un poison... Mais aussi une déclaration de guerre. Le visage de Yuuri perdait sa lumière, devenait aussi mauvais que l'était celui de Velvrev devant feu Delta. En un battement de cœur, il usait d'un art pour équiper ses deux griffes à photon... Il déployait cinq lames vers le poumon droit du tueur et cinq autre lames vers ses jambes, l'homme ne devait normalement pas connaître ces armes sauf s'il était déjà entré dans Zeddling... Donc il ne savait pas qu'elles se déployaient à la vitesse de la lumière et provoquaient une paralysie totales de la zone touchée, durant 30 minutes. Tout s'était passé trop vite pour un humain lambda là aussi.

    - Du poison hein... Belle tactique mais...

    Yuuri sortait un anti-venin qu'il buvait immédiatement, il l'avait fait à partir de créatures dans les plaines sombres, dommage pour le 'messager' car il venait de déclarer la guerre tout en perdant l'avantage donné par le poison. Il faisait retractait ses griffes... Et les redéployait de nouveau sur moins d'un mètres, visant cette fois-ci estomac et épaule droite ; toujours à la même vitesse de déploiement des armes et avec le même effet de corruption et de paralysie. Incurable en cas de dégâts.

    - Tu viens de déclarer la guerre, messager, tu ne repartiras pas de cette plage vivant.

    Yuuri faisait disparaître ses gants et voyait au loin des blitzness qui arrivait, grâce à ses sens améliorée.. Sans attendre, il sifflait un grand coup, envoyant ses loups s'occuper des soldats, pour qu'ils ne dérangent pas le dissident. De toute façon si un soldat arrivait a approcher, Yuuri le tuerait en un éclair, il était de très mauvaise humeur. Il faisait craquer sa nuque encore un peu endolorie malgré l'antidote, il avait un gros coup de chaud, à cause du combat de l'anti-poison dans son corps. Soudain, Yuuri disparaissait dans un éclat de verre, une illusion imparable... Il se retrouvait quelques mètres derrière Varig et disait avec un grand sourire :

    - Me~ssa~ger-kun ?~ Tu.. veux bien mourir ? au début le ton était doux, mais à la fin il était... glacial.
    ~ Éclatement céleste ~


    Il claquait des doigts et envoyait une onde de choc en visant droit vers la zone corrompue du dos de Varig, s'il se faisait toucher, il se ferait éclater les omoplates sans pouvoir les guérir à cause de la corruption, jusqu'à ce que Yuuri s'en aille, annulant l'effet des gants... Mais ce qui était clair, c'est que le tueur avait fait un erreur en refusant de retirer son casque et en attaquant le dissident, car il venait de s'attaquer à une proie un peu trop forte puis lui, ce bon messager.

    - Dans le doute.....
    ~ Éclatement céleste ~


    Il tendait l'autre bras et tirait une nouvelle onde de choc... C'était le prix à payer, pour avoir attaqué Yuuri, et lui échapper alors qu'il avait des super-sens, allait se montrer impossible, d'autant que s'il s'enfonçait dans les terres il y avait... La maison de ce bon Yuuri, il ne pourrait pas s'y cacher. De leur côté, bien que subissant des dégâts, les loups réduisaient les soldats en charpies, car les loups, bien que pas plus forts, étaient monstrueusement plus nombreux...

    - Meeeee~ssaaaaaa~geeeeeer-kuuuuun ?~ Si t'es encore en vie, je te laisse trois choix. Fuis et meurs, combats et meurs, ou bien écoute ma requête de plus tôt et je te casserais juste tous les os du corps un pas un, en essayant d'éviter de te tuer, mais je promets rien~

    Il faisait un grand sourire angélique, mais ses yeux ne plaisantaient pas...

    << objet utilisé. -1 dans l'inventaire >>
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Lun 15 Avr - 11:26

Varig était en train de bondir en arrière quand Shuurin repris ses esprits, réagissant de façon foudroyante. Ses gants changèrent brusquement de forme et des longues griffes brillantes en jaillirent aussitôt, à une distance absurdement longue avant de se rétracter tout aussi vite. Malgré la distance que le tueur avait mis entre eux en bondissant rapidement, celle ci le frappèrent.
Encore en l'air et n'ayant pas encore sentit la douleur des éventuelles blessures il acheva de dégainer son pistolet et vida le chargeur sur le dissident qui semblait vouloir sortir quelque chose d'une poche.

Spoiler:
 

Les loups chevaliers les plus proches avaient malheureusement pour Varig eu le temps de réagir et s'étaient jetés sur la trajectoire du tir encaissant à sa place les boules blanches que vomissait l'arme.
Alors que Varig effectuait une pirouette ultra-rapide en prenant appuis sur la tête d'un loup qui bondissait pour l'attaquer, celle ci explosèrent sur leurs cibles recouvrant aussitôt les familiers d'un gel extrêmement résistant.

- Du poison hein... Belle tactique mais...

Tandis que Shuurin buvait son antidote, le tueur atterrissait au milieu des loups.
Il amorti en pliant sur ses genoux, aussitôt traversé par une vive douleur.
Les griffes avait entaillé son flanc droit et sa cuisse. Heureusement pour lui il était déjà suffisamment loin lors de leur activation pour ne pas être paralysé.

Sans qu'il ait le te temps de s’appesantir sur son sort ou de recharger, les loups se jetèrent sur lui.

A nouveau il bondit en arrière, décollant au dessus du ballet mortel de lames et de griffes. Mais cette fois il activa son bouclier de poignet.
Bien lui en avait pris car Yuuri s'était jeté sur lui et réactivé ses griffes lumineuses.
Celle ci frappèrent la protection sans la désactiver mais la simple puissance du coup envoya valser le tueur à une vingtaine de mètres de là.

- Tu viens de déclarer la guerre, messager, tu ne repartiras pas de cette plage vivant.

Malgré la projection le tueur se réceptionna d'une roulade arrière impeccable, glissant un peu sur le sable avant de s'immobiliser genoux à terre.
La douleur était supportable mais juste assez forte pour être agaçante.
Il se trouvait maintenant face à son adversaire et une bonne centaine de loups qui se ramassaient déjà sur eux même pour bondir en avant.

Mais le bruit caractéristique d'un rotor d'hélicoptère détourna leur attention. Bien que lointain le bruit n'échappa pas aux sens de Varig, eux aussi aiguisés au delà de ceux d'un humain.
Tandis qu'il rechargeait son pistolet CAM, le dissident siffla, envoyant tous les loups vers l'origine du bruit. Puis il ramena son attention vers lui.
Varig hésita à se mettre à courir mais tourner le dos à son adversaire semblait une mauvaise idée.
Un frôlement derrière lui le fit se pivoter par réflexe, activant au passage son bouclier de poignet et vidant son chargeur vers le dissident. Sans doute avait il usé la même technique qu'il avait utilisé au début du combat... Mais sans ses réflexes et ses sens aiguisés il ne l'aurait pas vu venir.

- Me~ssa~ger-kun ?~ Tu.. veux bien mourir ?

Quelque chose explosa, projetant le tueur en arrière et désactivant son bouclier.
Cette fois il vola extrêmement vite sur une bonne cinquantaine de mètres avant de frapper une première fois le sable contre lequel il rebondit plusieurs fois avant de finalement s'immobiliser.
Sans ses mutagènes il aurait surement été disloqué mais il s'en tirait assez bien, avec seulement l'épaule douloureuse.

-Dans le doute...

La deuxième explosion vint frapper l'endroit précis où le tueur se trouvait un instant plus tôt soulevant un nuage de sable. Celui ci ne dut son salut qu'à la distance de son opposant et un plongeon sur le coté.
Au loin, des rafles et des cris raisonnaient, ainsi que des explosions. Au moins le tueur n'était pas le seul à passer un sale quart d'heure...
Celui ci se mit en marche vers le tueur, lançant assez fort pour qu'il l'entende:

- Meeeee~ssaaaaaa~geeeeeer-kuuuuun ?~ Si t'es encore en vie, je te laisse trois choix. Fuis et meurs, combats et meurs, ou bien écoute ma requête de plus tôt et je te casserais juste tous les os du corps un pas un, en essayant d'éviter de te tuer, mais je promets rien~

Varig grogna, portant la main à sa hanche blessée. Ce type était vraiment du genre brutal... Le pistolet CAM était maintenant vide et mais il ne le rengaina pas.
A la place il sortit une petite fusée qu'il mit sur le canon. Celle ci s'y adapta avec un claquement.

Spoiler:
 


Il visa en un instant et pressa la détente envoyant la fusée tête chercheuse vers sa cible.

-Ça ne va surement pas te tuer...

Une puissante explosion secoua le sol, envoyant des feux d'artifice tout azimut et creusant un large cratère.

-... Mais j'espère que ça fait mal.

Autant pour la méthode non létale.
Il roula sur le côté en rengainant son pistolet de neutralisation, dégainant à la place un de ses pistolets occulte qu'il arma d'un geste sec, tous ses sens en alerte. Son autre main saisit une grenade incapacitante pendue à sa tenue d'assaut et la jeta en l'air. D'un mouvement souple et presque aussitôt il tira dessus, faisant éclater la munition sans même la dégoupiller.
Sa hanche et sa cuisse continuaient de lui faire mal, fait étonnant vu sa vitesse de régénération habituelle. Sans doute le miasme dont il avait parlé...
Il n'y preta pas immédiatement attention.

Spoiler:
 

Le flash illumina brièvement la zone tandis que la détonation raisonnait, menaçant de sonner toute personne non équipée de protection auditive. Et vu les sens sur-developpés de Shuurin ses oreilles risquaient de siffler un moment.
Quand l'éblouissante lueur retomba, Varig avait disparu du spectre du visible et s'était mis à courir vers une direction précise, près à se jeter de côté au moindre signe d'attaque. Sa fusée comme la grenade avaient aussi pour but de signaler la zone de combat aux aéronefs de Blitzness volant au dessus de la brume. Et connaissant la corporation, la réaction risquait d'être brutale et explosive.
Si Shuurin lui fichait la paix il allait pouvoir mettre un peu de distance... Et à l'en croire cela réactiverait sa régénération. Car ses blessures continuaient à saigner, laissant une trace de sang ténue mais que l'homme-loup n'aurait pas beaucoup de mal à suivre.
Son objectif était de parvenir à sa zone d'exfiltration avant que Yuuri ne le rattrape. Loin d'être gagné...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Lun 15 Avr - 22:37

    Le messager avait des réflexes qui laissaient facilement comprendre qu'il était tout , sauf un messager à vrai dire... Comme quoi celui qui disait qu'en affrontant quelqu'un, on en apprenait plus qu'en lui parlant, avait tout à fait raison. Cependant, le tueur, bien que blessé, n'était pas pour autant neutralisé, il chargeait un étrange missile sur son pistolet et le tirait vers Yuuri, ce dernier faisait un sourire, il allait pas pouvoir éviter ça hein... Il chargeait de l'énergie dans son poing et frappait dans le sable qui se soulevait, avant de rompre sa fusion avec son camarade canin, lui faisant un clin d'oeil. Le projectile explosait alors contre le mur de sable, propulsant le dissident sur plusieurs mètres et couvrant son camarade canin qui était trop rapide pour être discerné de autres loups.

    - Sugita hein... Ses bombes m'étonneront toujours... Ne fais pas de pub si t'es impossible à trouver, vieux débris.

    Yuuri crachait du sang avant de se ruer rapidement en avant, mais une grenade flash le touchait... Manque de chance, ayant rompu sa fusion, ses sens étaient redevenu normaux et les effets de la grenade étaient donc normaux eux aussi. Bien que désorienté, il courrait en avant, portant son pendentif à la bouche pour y respirer un grand coup afin de s'oxygéner les poumons. Il n'allait pas laisser sa proie s'échapper. D'autant que son compagnon canin était déjà sur sa trace... En parlant de trace, Yuuri suivait le sang qui se trouvait au sol alors que de son côté, son compagnon canin barrait la route de Varig avec deux autres loups... Si les loups chevaliers étaient faciles à passer, Enuma lui était aussi fort que Yuuri. Voyant des silhouettes au loin, le dissident sifflait.

    ~ Enuma ! Souffle du loup ~


    Le chien inspirait puis crachait un puissant et rapide rayon d'énergie vers le messager, pendant ce temps, le dissident lui sortait des couteaux de lancers et usait de sa super force pour en lancer trois tel des balles de fusils de précision, visant la partie infectée du dos de Varig ainsi que ses jambes... Il ne comptait pas le laisser s'échapper cependant...

    - Stop ! Shuurin rendez-vous !
    - Comme c'est grisant....

    Le dissident se tournait et lançait un couteau droit dans la gorge de son opposant en une fraction de temps alors que de nouveau loups venaient occuper les soldats, permettant à Yuuri de reprendre sa poursuite, fusionnant avec son camarade canin pour gagner en vitesse, il avait une idée de l'endroit vers où se dirigeait le messager. En continuant par là il n'y avait que deux possibilité, la base des hydre de Villarbor, la demeure de la capitaine de la blitzness ou bien les campements de mercenaires caché aux abords des récifs, ce qui diminuait grandement les choix. Voyant sa cible au loin, Yuuri inspirait un grand coup et se mit à crépiter de rouge.

    ~ Gémissement Ecarlate ~

    ~ Vrille Du Démon Loup ~


    Il se projetait vers son ennemi avec une vitesse et une force sur-humaine... Il allait lui faire payer pour avoir tenté de le tuer via du poison et de l'avoir trompé...

    << Technique utilisée et apprise (il faudra faire les 20 post, il en manque peu donc ça va) >>
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Ven 19 Avr - 11:28

Varig parvint à franchir une cinquantaine de mètres avant que trois loups n'émergent de la brume, manifestement dans l'intention de lui couper la route.
Sans cesser de courir droit vers eux le tueur se mit à tirer.

Les balles occultes de gros calibre fauchèrent aussitôt les deux loups qui flanquaient Enuma les projetant violemment en arrière dans une gerbe dans sang, mais ce dernier bondit sur le côté avec une vélocité surprenante esquivant la balle mortelle de justesse.
Agacé le tueur suivi le mouvement de l'animal de son canon et pressa à nouveau la détente mais le loup bondissait suffisamment vite pour que les balles occultes ne frappent que le vide, soulevant de petits nuages de sable.
A l'arrêt Varig serait probablement parvenu à l'aligner mais en mouvement c'était presque impossible.

Il continua néanmoins à tirer en courant droit sur l'animal qui faisait de même, avec plus de difficulté puisqu'il devait constamment esquiver.
Les deux opposants n'étaient plus qu'à une vingtaine de mètres l'un de l'autre quand un sifflement retentit à bonne distance derrière eux.
Sans cesser de charger le loup prit une grande inspiration...

Varig bondit une fraction de seconde avant qu'Enuma ne "tire" son attaque, pratiquement à bout portant. Le tueur passa juste au dessus du rayon mortel qui alla se perdre dans la brume tandis que le familier continuait sa course.
Effectuant un salto, la tête encore en bas, Varig utilisa le dos de l'animal comme point d'appuis pour prolonger son saut alors que des couteaux de lancé venait siffler autour de lui.
L'un d'eux frôla son épaule lui causait une petite estafilade tandis qu'un autre était dévié par le blindage de son gantelet et allait se perdre au loin. Le dernier rata sa jambe de quelques centimètres. Le tir était impressionnant vu la distance à laquelle se trouvait le dissident et la vitesse de sa cible mouvante.

Le tueur resta encore une seconde en suspension avant d’atterrir, effectuant une roulade impeccable avant de se mettre en position de tir, un genoux à terre face à son poursuivant.
Des soldats arrivaient sur le flanc de Shuurin mais une meute de loup émergeait déjà du brouillard pour les massacrer, et l'interruption avait semblé plus l'amuser que le gêner.
Varig profita cependant du court répit pour aligner sa cible. Enuma courait vers son maître et tous les deux étaient sur la même ligne de tir... L'angle idéale.
Le tueur visa en un temps record et pressa la détente si vite que quand le recul du puissant pistolet fit se lever l'arme, trois balles occultes filaient déjà vers leur cible.

Le vacarme d'un rotor d'hélicoptère sortit de nul part enfla brusquement, détournant une fraction de seconde l'attention de Varig qui commit l'erreur de lever la tête.
Et quand il baissa à nouveau les yeux vers Shuurin, quelque chose fonçait vers lui à toute vitesse.

Le tueur plongea sur le côté en tirant par réflexe vers le "projectile", mais ses blessures apprécièrent assez peu l'effort supplémentaire demandé à ses muscles.
La demi-seconde de retard que lui causa la cuisante douleur fut aussitôt sanctionnée.

Varig avait bien évité le plus gros de l'attaque mais quand la "foreuse" s'écrasa là où il se trouvait encore une seconde plus tôt, l'onde de choc causé par l'impact l'envoya voler au loin pour la seconde fois de la journée.
Déjà en l'air il décolla de plusieurs mètres supplémentaires et fila absurdement vite avant de s'écraser sur le sable, roulant et ricochant sur le sol sur une bonne distance et durant plusieurs secondes avant de finalement s'immobiliser.

Il resta quelques instants à terre, sonné par le choc et les oreilles sifflantes, avant de récupérer un peu d'équilibre et l'usage normal de ses tympans. Un Fury s'approchait mais il avait plus urgent sur les bras...
Varig se redressa péniblement, ignorant la douleur, et évalua sa situation.

Shuurin ne semblait pas encore l'avoir repéré, ce qui n'avait rien d'étonnant vu le vol plané qu'il venait de faire, mais il ne tarderait pas à reprendre le combat.
Le dissident ne lui avait pas encore infligé de blessure trop grave et la nature même de son sang limitait l’hémorragie dans des limites acceptables à défaut de pouvoir refermer les plaies.
En revanche il commençait à être sérieusement limité par les frappes à répétition du rebelle, qui ne montrait aucun signe de fatigue malgré les sommes d'énergie qu'il déployait.

Et vu la densité de la fusillade qui raisonnait au loin, les soldats ne rencontraient pas plus de succès. Au mieux lui feraient ils gagner quelques secondes avant que Shuurin ne se remette en chasse. Leur opération tournait au massacre, mais le brouilleur de Varig les empêchaient d'appeler leur hiérarchie qui risquait d'envoyer de nouveaux renforts dans "la gueule du loup". Littéralement.
Il devenait urgent de tirer sa révérence.

Sa réflexion s'interrompit brutalement quand le Fury qu'il entendait depuis quelques secondes s'immobilisa juste au dessus de lui.
Des câbles tombèrent presque aussitôt à travers la brume pour faire descendre des commandos en rappel jusqu'à la plage.

Un soldat à la carrure impressionnante se laissa tomber souplement le long de la corde, se réceptionnant exactement là où le tueur se trouvait. Mais celui ci avait déjà réagit, reculant juste à temps alors que les trois autre commandos arrivaient simultanément au sol, l'encerclant aussitôt.

Varig se trouvait au milieu d'eux, en position idéale. Ils ne pouvaient pas tirer sans risquer de toucher un allié, étant donc limités aux armes blanches... Mais le tueur ne comptait pas leur laisser l'occasion de s'en servir.

Trop vite pour qu'un humain normal réagisse il se servit de l'élan qu'il avait prit en reculant pour pivoter dans un coup de pied retourné parfaitement ajusté qui frappa la tempe casquée de l'espion derrière lui. Celui ci décolla du sol et s'écrasa aussitôt contre un de ses camarades, projetant un nuage de débris de verre issu des visières de leurs masques.
Simultanément Varig se baissa, évitant un coup d'épée circulaire du colosse, et balaya les jambes du dernier espion debout qui lâcha une rafale en l'air tout en basculant en arrière.

Alors qu'il n'avait pas encore touché le sol, la main du tueur saisit le câble le plus proche, l'enroulant autour de son gantelet alors que le Fury prenait déjà du champ. Seulement une dizaine de secondes s'étaient écoulé depuis le tir de laser d'Enuma mais Shuurin était surement déjà en route...

Le soldat de Blitzness enflamma sa lame et frappa à nouveau. Mais son coups ne rencontra que le vide.
Tiré par l'hélicoptère qui s'éloignait et le treuil qui rembobinait les câbles, Varig avait brusquement décollé du sol, franchissant une quinzaine de mètres en moins d'une seconde.

Une rafale mal ajustée siffla à ses oreilles, mais c'était déjà trop tard. D'autant que le brouilleur qu'il avait posé les empêchait d'appeler le pilote pour lui signaler son "passager clandestin". Celui ci rengaina son pistolet, momentanément inutile.
Accroché à son câble, se balançant à une dizaine de mètres du sol au gré du vent alors que le Fury accélérait rapidement, Varig était enfin en sûreté...

-Nom de...!

... Ou du moins c'est ce qu'on aurait pu croire avant que la queue de l'hélicoptère ne soit pulvérisée par une puissante décharge occulte.

Privé de son stabilisateur, l'appareil se mit aussitôt à tournoyer et à perdre de l'altitude à grande vitesse, totalement incontrôlable.

Ballotté en tous sens, Varig s'accrocha de toute ses forces au câble, serrant les dents en prévision du choc à venir tandis que l'univers se mélangeant dans un kaléidoscope flou à travers ses lunettes thermiques.

Quelques instant plus tard il frappa contre le sol une première fois, repartant en l'air de plusieurs mètres avec la nette impression d'avoir percuté un train. Sans ses mutagènes le choc aurait surement suffit à le disloquer...
Sa main avait lâché le câble mais il y restait solidement lié par son gantelet.

Le tueur passa à nouveau quelques secondes à tournoyer sans aucun contrôle sur sa trajectoire, puis l'hélicoptère s'écrasa à son tour dans un vacarme assourdissant, déchaînant une véritable tempête de sable dans son sillage.

Le câble toujours enroulé autour de son gantelet blindé Varig fut traîné à la suite du Fury qui continuait sa course en creusant une large tranchée dans le sable.
Il rebondit à nouveau contre le sol et, l'épaule à la limite de la rupture, fit jaillir sa lame rétractile de sa main libre pour tenter de trancher son lien avec l'appareil.
Mais avant qu'il n'ait put mettre son projet à exécution, le Fury heurta quelque chose et se mit à perdre rapidement ce qui lui restait de vitesse.

Varig fut plaqué une nouvelle fois contre le sol puis roula dans le sable, ralentissant enfin.
La carlingue franchit encore une quinzaine de mètres avant de s'immobiliser au pied d'une falaise. Le tueur quand à lui poursuivit sa course et frappa violemment contre le blindage avant de s'arrêter à son tour, sonné.

Il tenta de se remettre debout malgré la douleur mais retomba presque aussitôt à quatre pattes.
Il l'avait l'impression d'avoir été passé à tabac et que le sol tanguait sous ses pieds...

En tout cas il était vivant. Déjà ça.

Serrant les dents, il resta ainsi durant quelques secondes pour récupérer un peu puis mobilisa ses muscles douloureux et parvint à se remettre debout.
Encore un peu chancelant, il se retourna pour observer la trace laissée par le Fury.

L'hélicoptère avait dut franchir une bonne distance mais Shuurin n'aurait pas beaucoup de mal à retrouver la zone du crash.
Et vu sa vitesse il ne devrait pas tarder. Ça n'était surement pas son genre de laisser un adversaire s'en tirer à si bon compte... Quel pot de colle celui là. Encore plus obstiné qu'un Vulpes Doggy flairant une piste.

L'hélicoptère avait "atterri" à l'intérieur d'un campement, pulvérisant au passage un large pans de la clôture en acier qui l'entourait.
De ce qu'il pouvait en voir, le camp était établi dos à une falaise et composé d'une dizaine de grandes tentes pressurisées installées au milieu de l’environnement hostile du récif.
Peint sur la tente la plus proche de Varig, un soleil noir schématisé ne laissait aucun doute sur l'organisation ayant installé cette base.

Il avait eu de la chance dans son malheur...

En étudiant la zone avant son arrivée, le tueur s'était en effet aperçu qu'elle offrait des ressources quasi-inépuisable de la matière première d'une des drogues les plus prisées d'Archivant: la coraline. Cela n'avait pas échappé non plus au soleil noir qui avait cru bon d'y implanter une base pour raffiner la précieuse poudre de corail hallucinogène.
Et qui disait base disait véhicule.
Varig avait donc prévu avant même de venir de s'y replier en cas de combat et d'y voler de quoi quitter les lieux.

Pour le moment personne ne déboulait en hurlant, mais cela ne faisait qu'une quinzaine de secondes que l'hélicoptère s'était immobilisé et il s'était crashé au fond du camp et non en plein milieu.
Sans doute les gardes étaient ils encore occupés non loin... Mais ils ne tarderaient plus. Le crash d'un Fury de plusieurs tonnes pouvait difficilement être considéré comme une entrée très discrète.

Achevant de se redresser en grimaçant, et prenant de grandes inspirations dans son masque à gaz pour calmer la douleur le tueur se retourna vers "l'objet du délit".
Rotor arraché, blindage amoché, plus de stabilisateur de queue et une fumée qui sortait du moteur...
Le tueur s'en tirait beaucoup mieux que le Fury.

Son pilote était en train de tenter de s'extraire péniblement de l'épave, mais trop lentement.
D'une seconde à l'autre, l'appareil allait sauter et lui avec.

Varig réfléchit très rapidement, perdant une précieuse seconde. Il n'avait pas le temps d'aller l'aider et risquait de prendre l'explosion de plein fouet s'il tentait le sauvetage. Sans compter qu'entre Shuurin et les soleils noirs, l'espérance de vie des hommes en rouge dans le secteur ne devait pas dépasser les trois minutes.

Mais Varig pouvait encore sauver la vie pilote s'il était assez rapide.

Le tueur dégaina son pistolet CAM et sortit son dernier chargeur. D'un geste expert il l'introduisit dans l'arme, tira la culasse en arrière et mis en joue le soldat.
Celui ci ne comprit pas ce qui se passait et tenta de porter la main à son pistolet, mais trop tard.
Varig pressa la détente à quatre reprises, mettant tous les coups au but et figeant le pilote dans une gangue gélatineuse qui durcit instantanément.

Juste à temps. Une première détonation retentit, faisant jaillir des flammes de la portière ouverte du cockpit.
Le tueur se baissa et activa son bouclier de poignet une fraction de seconde avant que le Fury n'explose pour de bon, projetant des débris en toute direction et enflammant la toile de la tente la plus proche.

Quand le "calme" revint, le tueur désactiva son bouclier et se redressa.
Là pas de doute il était repéré. En tout cas la "camisole" avait encaissé l'explosion et protégé le pilote de la chaleur intense. Il y aurait au moins un survivant...

-HELICOUPTERE, HELICOUPT...!

Varig tira par réflexe vers la voix qui venait de sa droite, qui se tu aussitôt sans qu'il puisse voir son propriétaire à travers les flammes.

Ils arrivaient...
Rengainant son arme, le tueur ressortit Ebony. Plus question de faire dans la dentelle.

Une main plaquée sur sa cuisse blessée, le tueur se mit en marche, contournant la première tente. Il avait déjà perdu trente secondes, c'était beaucoup trop long.
Il s'était crashé au fond du camp, et allait donc devoir se frayer un passage jusqu'aux véhicules.

Un premier soleil noir déboucha face à lui. Il portait une mitraillette en bandoulière, des lunettes, un long manteau brun et un masque à gaz. Bien adapté au lieu...

Avant qu'il ne puisse réagir, Varig lui tira une balle en pleine tête.

Non loin de là, quelqu'un se mit à crier des ordres. Mauvais...

Accélérant le rythme le tueur se mit à courir, sortant de derrière les tente pour déboucher au milieu du camp.
Une quinzaine de soleils noirs s'y activaient, armes au poing et en alerte.
Varig recula précipitamment, se plaquant à la toile renforcée de la tente dont le sommet brûlait toujours.
Trop long de les tuer tous. Mieux valait les éviter.

Il activa le camouflage de sa combinaison avant de reprendre sa progression.

Un unique camion et un Humer été garés au milieu du camp, mais le tueur les ignora. Pas assez rapide et trop massifs...
Profitant de sa relative invisibilité, il se mit à courir, ignorant les soleils noirs qui se dirigeaient vers le lieu du crash et les étranges sbires masqués qui regardaient autour d'eux d'un air perdu malgré le chaos ambiant.

De l'autre côté de la clôture, le tueur repéra une quinzaine de motos bâchées étaient surveillées par quatre hommes de main. Sans hésita il se dirigea vers eux, sortant une grenade frag de son gilet.
Il la dégoupilla et la laissa tomber en passant à côté du camion.

Franchissant la trentaine de mètres qui le séparait de la clôture en sprint et bondit par dessus dans un saut inhumain.
Derrière lui la grenade explosa, détruisant au passage le camion qui s'enflamma, soufflant les esclaves à proximité.
Simultanément Varig tira vers les sentinelles en dessous de lui, repassant dans le spectre du visible.

Quand il se réceptionna, ils s'effondraient, mortellement touchés alors que les soleils noirs du camp revenaient vers le camion détruit.

Sans attendre le tueur se redressa et rengaina son pistolet avant de découper la bâche avec sa lame rétractile.
Enfourchant la grosse moto d'éclaireur, il sortit une tige métallique de son gilet et l'introduisit dans la fente prévue pour la clé de contact.

Spoiler:
 

Il démarra aussitôt, faisant ronfler le puissant moteur.
Plusieurs hommes de main le repérèrent à ce moment là, ouvrant aussitôt le feu.
Varig activa son bouclier de poignet juste temps et les balles de petit calibre ne firent que tinter sur la protection.

Il effectua un départ sur les chapeaux de roues alors que les hommes de mains se escaladaient rapidement la clôture et enfourchaient leurs propres engins pour le prendre en chasse.


Contrôlable par le RPiste

X7
Race: Humain // Nom: Rider du récif
Taille: 1 mètre 80 // Poids: 75 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: un homme de main du soleil noir équipé de lunettes spéciales et d'un masque à gaz pour intervenir dans la zone du récif du sommeil. Ce sont des membres de gang d'Ethera ou de Nabrest, mal entraînés, peu disciplinés mais violents et déterminés. Ils utilisent divers armes blanches (couteaux, battes, chaînes...) et des armes à feu de poing (mitraillette et pistolets). Ils se déplacent généralement sur de puissantes motos mais peuvent conduire divers véhicules.
Arts occultes: Art martial: free fight, mitraillage
Technique exclusive: Lunettes du récif (permet de démasquer les illusions jusqu'au palier 3)
Petit extra sous la table (: si on en a le temps et l'occasion, il est possible de les corrompre)






A l'autre bout du camp, cinq camions longeaient la tranchée laissée par le Fury. Arrivés au niveau de la clôture, ils s'immobilisèrent.
Un petit homme absurdement large et musclé descendit de celui de tête. Il portait un capuchon noir et une armure qui semblait directement soudée à sa peau parcourue de veines rouges. Un fouet de pétrific était enroulé autour de son plastron et des hachoirs pendaient à sa ceinture.

Il regarda rapidement le Fury crashé, se hissant sur la pointe des pieds avant de lâcher:

-Qu'est ce qui se passe encore...

Sa voix était haut perchée, comme celle d'une fillette, chose étonnante vu son gabarit.
Il longea la clôture, constatant que le camp était désert mis à part quelques esclaves désorientés.

-Qu'est ce qu'ils ont foutus ces abrutis! Y va beaucoup moins bien marcher maintenant mon beau camiooooooonnnnn! Kar? KAAAAAAAAAAAAAARRRRRR?!

Un soleil noir descendit d'un des camions.

-Ouais contremaître?

Le petit homme sauta sur place, hystérique.

-Trouvez qui a fait ça, tout de suiiiiiiitttttteeeee!

A l'arrière de la colonne, un autre soleil noir sauta hors de son véhicule.

-Y a un type qui s'approche, signala-t-il.

Le contremaître s'arrêta de piétiner et dégaina son fouet.

-Tuuuuuuuueeeeeezzzzzz leeeeeeeeeeeeee! ESCLAVES!

A ses cris, tous les pilotes et passagers descendirent des camions, prêts à en découdre.

-TUEZ LE!

Les passagers, des hommes masqués, armé de pelles et pioches, portant des vêtements misérables et perfusés de partout se jetèrent à l'assaut en criant:

-HELICOUPTERE, HELICOUPTERE, HELI...

-VOS GUEULE!


Contrôlable par le RPiste

X3
Race: Humain // Nom: Rider du récif
Taille: 1 mètre 80 // Poids: 75 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: un homme de main du soleil noir équipé de lunettes spéciales et d'un masque à gaz pour intervenir dans la zone du récif du sommeil. Ce sont des membres de gang d'Ethera ou de Nabrest, mal entraînés, peu disciplinés mais violents et déterminés. Ils utilisent divers armes blanches (couteaux, battes, chaînes...) et des armes à feu de poing (mitraillette et pistolets). Ils se déplacent généralement sur de puissantes motos mais peuvent conduire divers véhicules.
Arts occultes: Art martial: free fight, mitraillage
Technique exclusive: Lunettes du récif (permet de démasquer les illusions jusqu'au palier 3)
Petit extra sous la table (: si on en a le temps et l'occasion, il est possible de les corrompre)


Contrôlable par le RPiste

X10
Race: Humain // Nom: Esclave soleil noir
Taille: 1 mètre 80 // Poids: 70 kilos
Créateur: -

Info: un esclave bourré de drogues en permanence via des tubes qui rentrent dans leur peau. Complètement stupides et très dociles ils n'ont plus grand chose d'humain...
Le soleil noir s'en sert parfois de chair à canon mais le plus souvent ils servent à récolter de la poudre de corail au récif du sommeil.
Arts occultes: Art de soutien: immunité aux drogues et poisons
Technique exclusive: Retour d'acide (: en situation de stress ou de combat, il boost considérablement sa vitesse, sa force et devient insensible à la douleur pendant une vingtaine de secondes avant de devenir complètement apathique)
Drug-strike (: l'esclave met ses mains devant lui et projette un poing fumée devant lui, qui désoriente la cible touchée sans lui faire de dégâts. Cette technique transforme l'esclave en goule Teremundo)
Docilité (: s'il est calme et qu'il n'y a personne dans les parages, l'esclave obéit à tous les ordres qu'on lui donne)


Contrôlable par le RPiste


Race: Humain ? // Nom: Le Contremaître
Taille: 1 mètre 40 // Poids: 110 kilos
Créateur: ?

Info: Facilement reconnaissable à sa petite taille, à l'armure soudée directement dans sa chair et à sa voix suraiguë, le contremaître est un agent du soleil noir. Certains disent que c'est un ancien drogué, d'autres qu'il vient de l'asile psychiatrique de K. Quoi qu'il en soit de son origine et des causes de son apparence actuelle, il est bien plus redoutable que la plupart des hommes de mains habituel de Dan Kros... Il manie des hachoirs de boucher et un fouet pétrific et encadre les esclaves qu'il jette volontiers dans la bagarre.
Arts occultes: Art de soutien: immunité aux drogues et poisons // Art extra-sensoriel: super résistance // Art de soutien: blindage occulte // Art martial occulte: maîtrise du fouet et des hachoirs
Technique exclusive: Impact martial (: un enchaînement de frappes extrêmement rapides avec ses armes causant de petites explosions occultes)
Hurlement (: une illusion sonore. Quand il est très énervé il se met à crier des obscénités avec une voix de fillette aussi amplifiée que s'il parlait dans un mégaphone, obligeant toutes les personnes présentes à se boucher les oreilles pour ne plus l'entendre)
Bio-Bombe: (: il attrape un humain et le projette d'une puissante frappe, déclenchant une explosion occulte à l'impact)




Tech à valider à l'issue du RP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Sam 20 Avr - 23:23


    Le moins qu'on pouvait dire, c'était que l'homme était plutôt agile, pour être capable d'éviter des arts de paliers six avec autant de désinvolture, à plusieurs reprises tout en étant blessé. Yuuri le voyait même qui faisait des sauts et assaut au loin... Avant de s'attraper à une hélico... Hors de question de le laisser filer comme ça. Laissant le boulot au sol à ses loups, le dissident ordonnait à Enuma de tirer un nouveau rayon, touchant la queue de l’hélico ,avec ça il n'allait plus voler très loin.

    - Je connaissais la péche à la grenade, mais je connaissais pas la pêche au crash d'hélico... Bah il faut bien une première, Enuma ! En avant!

    Usant une nouvelle fois de son respirateur, le garçon fusionnait avec son compagnon canin, se ruant vers l'endroit où l'hélico s'était crasher, en principe. Le hic, c'est que Yuuri arrivait un peu tard et avait... Et bien un joli comité de bienvenue... Il ne savait pas trop ce que ces gars fichaient ici... Mais il avait pas trop le temps de jouer avec eux... Soupirant, il se ruait à pleine vitesse vers un chauve avec un pistolet et lui assénait un coup de phalange droit dans la gorge, provoquant sa mort directe et sans autre forme de jugement. Après coup, le dissident bondissait sur un camion et produisait un flash. Créant un illusion réminiscence qui causait la folie chez les mercenaires, les poussant à s’entre-tuer..

    - Ja matta ne !

    Ce qui voulait dire au revoir, en fait. Le bon garçon sautait et activait son prime, se ruant dans un sprint à très grande vitesse en avant... Une moto ne pouvant pas rouler incroyablement vite dans un lieux pareil, il ne tarderait pas à les rattraper en suivant cette méthode de course qui restait la plus efficace, même s'il n'avait qu'une heure de batterie avec son prisme, après coup il devrait abandonner, mais ce n'était pas si grave.

    Il mettait ses efforts dans sa course, bien décidé à rattraper le bon messager, laissant les mercenaires s’entre tuer gaiement et dans la joie, lui avait d'autre priorité. Plus loin devant lui, il voyait du sable qui se soulevait, chance pour le garçon, il allait un peu plus vite en étant à pied, c'est là toute la différence entre un palier respectant les régles et les conneries de sens logique, suivant les carcasse de moto, il finissait par voir le messager, Yuuri tendait un bras :


    ~ ECLATEMENT CELESTE ~


    Une onde de choc partait percuter l'arrière de la moto et s'il était assez rapide pour esquiver une onde qui, selon son sens logique, se propageait dans l'air à la vitesse du son, alors il était sans doute plus rapide que des hommes comme Yukai Akechi ou Nello. Souriant, Yuuri se disait que c'était dommage pour lui car ce n'était sans doute pas le cas, il n'étaient pas vraiment avantagé niveau puissance, comparé à lui... pour le prouver, il crachait cette fois un rayon laser à pleine vitesse vers l'homme en tête, sans doute le messager. Pas de bol.

    - Désolé mais l'escapade s'arrête là mon grand.

    Criait le dissident, avant de sortir cinq couteau et et les lancer à pleine puissance, donc avec la même puissance qu'une art occulte palier cinq. Sa cible ? Pas le messager, mais bel et bien la roue arrière de son véhicule, Yuuri ayant lancer ses lames de façon à ce que faire des écarts à gauche ou à droite, ne serve strictement à rien. Dans le pire des cas, même s'il parvenait à s'échapper, Enuma n'oubliait JAMAIS une odeur, peu importe comme on pouvait tenter de la camoufler... Enfin dans tout les cas, le dissident n'allait pas s’arrêter ici. Il faisait apparaître sa lance teremundo et faisait briller son bras de rouge.

    ~ GÉMISSEMENT ÉCARLATE ~


    Il envoyait l'énorme lance vrille avec la puissance du palier 5 et la force de sa relique, avant de se décaler et de cracher un nouveau rayon d'énergie. Le dissident commençait à en avoir marre de ce petit jeu et ça se sentait. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il décidait d'en terminer une bonne fois pour toute... Il joignait ses mains et se mit à briller, crachant un peu de sang.

    ~ UNLIMITED BLADES WORKS ~


    Des armes furent invoquée de partout, rendant la zone complètement impraticable en étant sur le dos d'un véhicule, puisqu'il n'y avait plus la place de se mouvoir, d'autant que rien ne disait qu'il n'y avait pas des mines parmi les armes invoquées... Et oui il peut faire ça... Des armes qui ne pouvaient être utilisée que par Yuuri, aussi, forcément... Ainsi que par ses loups. Haletant, le dissident savait qu'il devait cependant rester une cinquantaine de minutes à pouvoir tenir ce rythme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Mar 14 Mai - 0:27

Certaines journées ne sont pas bonne. Vous connaissez ce genre de moment où l'on commence dès la sortie de l'inconscience par écraser ses lunettes à coup de marteau en tentant de faire taire le son strident du réveil décidé à vous tirer du lit un samedi matin avant de vous en enfoncer accidentellement les débris dans le pied?
Et bien Varig vivait exactement ce genre de journée.

L'enchaînement qui l'avait fait passer de la proposition de partenariat polie à la course poursuite avec une demi-douzaine de motard surarmés n'était pas parfaitement claire dans son esprit, mais définitivement ce n'étais pas son jour de chance.

Sur une route ou même dans les rues d'Ethera City ou de Las Fantas, semer ses poursuivants n'aurait pas été une tâche insurmontable. Mais il n'avait pas l'habitude de conduire sur le sable et malgré l'adrénaline et sa constitution inhumaine, ses blessures l'handicapaient.
Les soleils noirs se mirent donc à gagner rapidement du terrain, tirant au jugé vers leur cible. Une balle de pistolet vint même frapper son gilet pare-balle mais elle ne traversa pas la protection.
Remontant jusqu'à son niveau, un des riders tenta de frapper le tueur avec une chaîne.
Lâchant son guidon pour ne le tenir qu'à une main, celui lui ci intercepta le coup et l'arme s'enroula aussitôt autour de son gantelet blindé. Puis il tira d'un coup sec, avec une force qui surprit son assaillant. Brusquement désarçonné, il tomba de sa moto qui partit dans le décors.
Un autre des motards qui roulait juste derrière reçu le malheureux dans ses roues sans pouvoir éviter "l'obstacle" surgit devant lui, perdant lui aussi le contrôle de sa moto pour aller s'écraser dans le sable.
Et de deux.

Varig n'eut pas le temps de se féliciter qu'un nouvel assaillant tentait de le dépasser pour venir au coude à coude. Le tueur fit un brusque écart pour le mettre hors course, mais le soleil noir suivit le mouvement alors qu'un second venait le flanquer par l'autre côté, une batte de base balle cloutée à la main.
Le tueur jeta la chaîne qui s'enroula aussitôt dans sa roue, la faisant exploser.
Une balle siffla à ses oreilles alors qu'un autre soleil noir tentait d'ajuster son tir à quelques mètres derrière lui. Le tueur se retourna et riposta aussitôt, dégainant et lui mettant une balle en pleine tête d'un geste souple.
La précieuse seconde ainsi perdue permit au plus proche des rider de venir se coller à sa cible. L'homme en profit pour saisir son guidon, tentant de le faire dévier... Impossible de piloter dans ces conditions.
Son autre main allait déjà chercher le pistolet dans sa longue veste marron mais Varig attrapa son guidon et sauta sur sa moto avant de l'éjecter d'un coup de coude retourné en pleine tempe. Sa propre moto partit dans le décors, roulant dans le sable avant de s'immobiliser, en miette.

Le tueur lutta quelques secondes pour reprendre le contrôle alors que les deux survivants le dépassaient rapidement, tentant d'ajuster le tir.
Mauvaise idée. Une explosion puissante balaya le premier et un rayon fila droit sur le second qui fut probablement désintégré sans même comprendre ce qui se passait.

Stabilisant enfin son engin, le tueur se retourna, toujours l'arme au poing. Derrière lui, Yuuri courait. Et gagnait du terrain...

-T'es collant comme gars, lâcha-t-il en l'alignant soigneusement, l'obligeant à rester en mouvement plutôt que de tracer en ligne droite.

La réponse fusa, audible malgré la distance et le fracas du moteur grâce aux oreilles ultra-sensibles du tueur:

- Désolé mais l'escapade s'arrête là mon grand.

D'un geste trop rapide pour que le tueur comprenne ce qui se passait, il dégaina cinq projectiles qui filèrent en éventail.
Ce dernier pressa la détente par pur réflexe l'alignant sans avoir le temps de penser, détruisant le couteau dirigé vers lui en plein vol dans un tir inhumain.

-Essaie le calibre au dessus, lança-t-il en accélérant.

Apparemment le dissident avait entendu. La seconde suivante une espèce de... Missile vint frapper la moto. Un tir remarquable vu le mouvement du lanceur et de la cible que le tueur n'eut que très peu l'occasion d'admirer.
L'arme eut exactement le même effet qu'une roquette, sa seule vitesse suffisant à causer une puissante explosion qui pulvérisa l'arrière de la moto, projetant violemment le tueur en l'air.
Puis quelque chose vint le frapper.

L'impact surpuissant coupa le souffle au tueur, brisant plusieurs os. Il vola durant de longues secondes avant de s'écraser violemment sur le sable, sonné, au bord de l'inconscience.
Tout ce qu'il voyait passait à travers un brouillard flou et clignotant de douleur et il avait à peine conscience de son corps alors que ses oreilles sifflaient.
Péniblement, il parvint à se mettre sur le dos.
Autour de lui, le sable était couvert de dizaine d'armes diverses. Sans les plaques blindées de son gilet il se serait d'ailleurs empalé à "l'atterrissage". Là il avait seulement une estafilade sur la joue et son masque à demi arraché.
Encore un coup de Shuurin... Était-il donc inépuisable?

Pour la première fois, il sentit sa résolution faiblir. Son opposant n'était pas juste puissant. Il dépassait totalement les officiers habituels de Blitzness, même les plus redoutables...
Il aurait mieux fait de l'égorger proprement. Trop tard pour les regrets...
Qui à Blitzness était assez stupide pour envoyer des commandos au massacre contre lui? Ils avaient autant de chance face à lui qu'une armée de souris face à une guivre.

S'il voulait s'en sortir vivant, il allait devoir bouger ses neurones. Et vite. Parce que le reste ne semblait pas décidé à se mobiliser...

Maintenant le masque contre son visage, il réfléchit à toute vitesse.

Puissance adverse écrasante. Vitesse supérieure, sens infaillibles. Hypothèse: épuisement probable si maintien du rythme. Fuite impossible. Négociation présumée suicidaire. Tactique à adopter: reconstitution des capacités, assaut frontal surprise.

Le tueur grimaça devant ses propres conclusions. Il allait lui falloir un sacré remontant vu son état...
Plongeant précautionneusement sa main dans une poche sous son pare-balle, il s'empara d'un petit comprimé. Il dégagea le masque de sa bouche et l'avala sans hésiter. Sugita avait intérêt à lui en donner pour son argent...
Sans attendre, il fit mine de se redresser mais buta sur un objet incongru.
Une pierre singulière qui pulsait d'une lueur bleutée...

Un fragment de gemmage. L'objet avait été stocké précieusement par un soleil noir dans la sacoche de sa moto et projeté jusqu'ici. Un coup de chance improbable... Mais la chance ce fabriquait en ce monde.


Spoiler:
 

Varig ramassa la pierre et la serra dans son poing. Aussitôt une puissante onde d'énergie le traversa.

Spoiler:
 

Ses blessures ne se refermèrent pas sur les zones corrompues mais le sort guérit aussitôt les autres, reconstitua le sang perdu tout en remettant ses os en place. Ne restait que des blessures superficielles...
A nouveau en forme, le tueur se redressa.

L'attaque de Shuurin l'avait envoyé voler absurdement loin mais il ne tarderait pas à venir au résultat... S'attendant probablement à trouver des miettes de son adversaire. Il aurait une mauvaise surprise. D'ici là il serait près...

A nouveau en état de combattre, le tueur regarda autour de lui. Deux autres pierre toutes proches... Et son pistolet.
Il activa les pierres comme la précédente et récupéra son arme.

Spoiler:
 

Une aura protectrice invisible entourait maintenant le tueur considérablement amélioré dans ses capacités. Mais il n'en avait pas fini...

Il tira un petit tube à essai blindé de sa ceinture et le but d'une traite. 15 minutes de chance autant en profiter à fond.

Spoiler:
 

Fin prêt, il se craqua la nuque, attendant de ressentir les effets du produit.
Shuurin risquait une méchante surprise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Mar 14 Mai - 2:45

[Intervention en tant que MJ.]

    Varig venait de boire le sang de Dash, et les étranges mutations induites par le non moins étrange breuvage, fruit des expérimentations du terrible Docteur K, commencèrent aussitôt à ce produire. Ce ne fut pas sans douleur. Rien de ce qui venait de K n'était jamais sans douleur de toute façon, ce n'était pas comme si ce bon docteur se souciait du bien-être de ses patients. Une douleur atroce envahit le tueur, qui n'avait rien d'une illusion. C'était comme si ses entrailles se mettaient à bouillir à l'intérieur de lui, et qu'en même temps un feu courait directement dans ses veines. Il sentit ses muscles se contracter, sa peau se déchirer alors qu'un mucus verdâtre en sortait. La mutation commençait déjà, et allait en s'accélérant.

    La chance qu'avait obtenu Varig grâce au comprimé du plus grand marchand du monde était bien réelle, et elle avait de fait restreint le champ d'action du hasard. Mais, dans une situation donnée, la chance pouvait prendre bien des visages. Beaucoup de mutations potentiellement réalisables par le sang altéré aurait pu être utiles au tueur, mais une seule avait été possible. Son corps ne rétrécit pas ni ne s'évanouit, comme il aurait pu le faire, il se mit au contraire à enfler, de plus en plus. Le processus atteignit vite sa vitesse maximale, de sorte qu'en quelques battements de cœur à peine l'action de mutation du corps humain en quelque chose de totalement différent se produisit.

    Il continua à enfler, tombant à quatre pattes. Ses jambes et ses bras se dissolvaient peu à peu, engloutit sous l'humus que produisait son corps toujours en plus grande quantité, jusqu'à finalement se fondre en un seul pied unique. L'humus recouvrait tout, masquant les atrocités de la transformation, mais la douleur ne cessait pas un instant, alors qu'il grandissait toujours plus, étirant terriblement son corps. Bientôt, quelque chose se mit à pousser sur son dos - ses vêtements, ses lunettes et tout ce qu'il portait n'étaient plus que de lointains souvenirs maintenant - en s'accompagnant d'une douleur plus insoutenable encore, jusqu'à finalement entourer presque tout son corps, qui se recourba pour en épouser la forme.

    Ses os se rompirent puis disparurent peu à peu dans la masse de son être, alors que son buste et son cou se fondaient en un gros cou et que sa tête changeait totalement de morphologie. Sa carapace termina de se former, alors que ses yeux jaillissaient au bout de leurs extrémités. Les derniers détails se mirent en place, alors que le bouillonnement s'apaisait. Tout cela avait eu lieu à un rythme infernal, hyper-accéléré, qui n'avait fait que concentrer et décuplée la douleur. Mais c'était fini maintenant. Le bouillonnement s'apaisa, de même que la souffrance. Le processus était terminé. Varig était devenu... une Achatine géante du désert, grosse, redoutable, mais bien loin de son milieu naturel. Le reste ne dépendait plus que de lui...


Spoiler:
 



Monstre rare

Race: Gastéropode // Nom: Achatine géante
Taille: 16 mètres // Poids: 55 tonnes
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Un escargot géant du désert. Il a développé des techniques extrêmes de survie afin d'habiter dans des endroits désertiques sans aucun soucis, comme la faculté d'attirer la nourriture vers lui, en sachant qu'il mange des teremundos et des détritus. Il s'avère plutôt chiant à vaincre si le combat dure trop longtemps.
Arts occultes: Art élémentaire: Poison, salive, sable, gaz // Art de soutien: peau gluante & râpeuse, anti-poison // Art extra-sensoriel: Leurre deculpa, Anti-deculpa, attire-teremundo
Technique exclusive: Mélasse (: L'achatine inonde la zone de bave collante avec le temps, gênant terriblement les mouvements adverses tout en accélérant les siens.)
Renouvellement salivaire (: Il reconstitue sa protection épidermique, le guérissant automatiquement des brûlures, blessures, congélation, paralysies, et le libère des étreintes et chaînes, bien qu'il ne puisse pas se permettre cette technique tout le temps.)
Rétractation (: Il se protège dans sa carapace ayant la solidité de l'adamantium, et peut fondre dans le décor ou s'enfouir dans le sable. Cela peut durer plusieurs jours.)

Objets que vous pouvez obtenir en RP après victoire "à faire valider dans votre topic des récompenses" :
Spoiler:
 


[Fin de l'intervention en tant que MJ. Je n'interviendrai plus dans ce sujet, à vous de jouer !

Varig, note que la re-transformation se fera également dans la même douleur, selon un procédé comparable et inverse, et qu'au retour à l'humanité tu seras nu. Si tu veux le jouer ou en parler ultérieurement je préfère te préciser. Pas de retour miraculeux et sans douleur, c'est une mutation pas une transformation purement magique

Petites précisions sur le tirage aux dés, pour couper court à toute éventuelle réclamation. J'ai parcourus tous les bestiaires pour sélectionner toutes les créatures qui me semblaient favorables en tenant compte du comprimé de chance. Elles étaient réparties dans huit bestiaires. J'ai donc tiré un dés huit, et suis tombé sur un des bestiaires (le septième je crois), dans l'ordre où ils avaient été ouvert. Il y avait dans ce bestiaire (celui du désert) deux créatures favorables, la tortue et l'escargot, l'escargot étant plus rare j'ai lancé un dés 6, 1,2,3 et 4 donnaient la tortue, 5 et 6 l'escargot. Le cinq est sorti. C'est donc le pur hasard, tamisé par l'effet du comprimé, qui a décidé de la mutation.

Voilà, bonne fin de RP à vous ♥]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Mar 14 Mai - 17:31

    Le dissident était parvenu à toucher son opposant, ce dernier faisant un long vol plané cette fois... Yuuri avait prit un petit avantage, tout du moins c'est ce qu'il croyait. L'homme utilisait divers objets que le garçon connaissait pour en avoir déjà vue, des fragments de gemmages.. ; Quant à leurs effets il n'en savait rien mais pouvait deviner. Le premier avait soigné l'homme de quelques blessures en tout cas. Après quoi il buvait un truc inconnu et se mit... A muter... C'était un spéctable assez dégueulasse et lorsqu'il fut terminé, le bon vieux messager était un escargot du désert. Yuuri souriait de façon moqueuse.

    - Pfffrrrttt.... Les messagers ne sont plus ce qu'ils étaient, niveau dignité dans l'boulot... mais c'pas ta grande taille qui va faire une différence mon coco.


    Le dissident mettait son pendentif dans sa bouche, s'il combattait il aurait besoin d'air pur. Après coup il activait ses pupilles du démon et se mettait en position du poing souple. Le combat allait commencer. Yuuri devait cependant tester quelque chose avant de frapper.. La solidité des écailles du monstres. Même s'il s'en fichait un peu car peu importait le blindage, le poing souple faisait des dégâts internes même s'il ne touchait pas directement l'ennemi et qu'il s’arrêtait sur son armure. Quoi qu'il en soit il lançait lançait des lames qui se heurtaient à une barrière...

    - Alors l'autre gemmage servait à ça hein... Désolé mais je vais éclater cette barrière.. Bah... Alors faisons autrement.
    ~ REMINISCENCE ILLUSOIRE ~


    Yuuri activait son prisme au max de son potentiel et se ruait en avvant, portant un puissant coup de poing aidé du gémissement écarlate Pour éclater la barrière et il approchait de la gigantesque carapace du monstre, sans qu'il ait uen chance d'esquiver cette attaque vue sa taille, il y coller un sceau de poisse avec un sourire. Il était loin de se douter que cette idée allait le sauver de l'effet d'un objet qu'avait consommé le messager. Quoi qu'il en soit le dissident n'avait pas l'avantage de la taille alors il posait une main sur la coquille géante de l'escargot en souriant.

    ~ ENFER INTEMPOREL ~


    Prit dans deux illusions en même temps, l'escargot, ou le messager, ne pouvait sans doute ABSOLUMENT PAS ESQUIVER sans art anti-illusion, ni AGIR correctement dans la réalité. Quoi qu'il en soit, Yuuri profitait de cet instant pour approcher du bord de l'eau ? Depuis qu'il avait activé ses pupilles, le récif n'avait quasiment plus aucun effet sur lui, en revanche l'escargot lui devait être touché. Cependant il gardait l'avantage de puissance avec cette taille et Yuuri savait de quoi ce monstre était capable ; de réputation. Souriant a s'en fendre le visage, le garçon se mit à briller.

    ~ MILLES OMBRES ~


    Des dizaines et dizaines de clones de lui se séparaient tout autours de l'escargot. Où était le vrai ? Qui sait, Yuuri ne pouvait sans doute pas tuer un monstre de ce genre, mais il pouvait attendre que le récif le fasse dormir où qu'il s'épuise lui-même... Finalement tous les clones se mirent à courir ici et là, véritable compris, bien que ce dernier restait parmis ceux en bordure d'eau... Il réfléchissait à comment attaquer ensuite... Mais autant de fois qu'il le voulait, il pourrait lancer des illusions sur un monstre de cette taille, sans grande difficulté.

    << Rappel : le sceau de poisse est un sceau, il est aussi puissant que le comprimé donc l'annule. Aussi, ce qui est en gras et souligné dans la narration, ce sont des techniques, il faut donc se référer à ma FT. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Mer 15 Mai - 13:06

Souffrance. Indicible et insupportable. Et puis le retour à la conscience.
Un escargot. Varig venait de se changer en escargot...
Enfin un gros escargot. Énorme même.
Complètement désorienté, il tenta avec un sang froid remarquable de sentir les limites de son nouveau corps, d'envisager la masse de ses nouveaux membres, et de toutes ces possibilités magiques qu'il sentait en lui. Il bloqua aussi sa respiration, profitant de la taille des poumons de la créature. Cela devrait lui permettre de tenir quelques minutes au moins.
La solution de K avait modifié jusqu'à la structure de son ADN et il y parvint donc sans trop de mal.

Le bruit assourdit d'une voix lui parvint à travers la brume opaque qui l'entourait.
Ses nouveaux sens étaient bien moins développés que les anciens.
Mais quelque chose d'autre bouillait en lui. La magie élémentaire.
Instinctivement, il lança sa conscience autour de lui. Il sentait le sable autour de lui... Vivant. Malléable.
Il sentait chaque chose dans le sable, aussi flagrante qu'une fausse note. Et il sentait son adversaire...
Sans pouvoir le voir.

Synergie des sables


Quelque chose vint heurter sa barrière, le ramenant au combat. Et la voix lui parvint à nouveau, toujours aussi incompréhensible.
Puis l'illusion commença. Un véritable assaut visuel et mental, désordonné et terriblement puissant.
"L'animal" réagit instinctivement: il déchaîna sa magie, qu'il ne maîtrisait pas encore.
En une fraction de seconde, le sable se souleva en vagues pour engloutir les hallucination, hérissé des armes semées par Yuuri.
Lancée totalement au hasard et instinctivement cela n'aurait probablement eut qu'un effet réduit sans le comprimé de chance. Là le déluge se concentra sur son adversaire, le fauchant à une vitesse considérablement. Son gémissement écarlate atteint toutefois sa cible, pulvérisant la barrière mais l'attaque l'avait probablement déporté, formant un véritable mur de plusieurs mètres de haut et de large qui avait balayé un large espace.

Tsunami de sable


Toujours dans l'illusion, la créature qu'était devenu Varig désagrégea brusquement le sable sur une large zone autour de lui, le rendant brusquement instable. Les armes s'y enfoncèrent aussitôt, comme happées par le sol.

Sables mouvants


Reculant avec peine alors qu'un immense monstre ailé volait vers lui, il souffla un nuage corrosif et brûlant... Qui fila droit vers son adversaire. Et vu sa taille, celui ci risquait de perdre de précieuses secondes à en sortir.

Nuage corrosif


Peu habitué à contrôler ses pouvoirs, le monstre s'arrêta un instant, se sentant soudain pesant. De telles dépense d'énergie et la fin du fragment de boost commençaient à le fatiguer sérieusement, sans parler des voix qui hurlaient à ses oreilles et de l'air que ses poumons réclamaient.
Il allait devoir respirer... Et récupérer.
Incapable de penser correctement, il rentra dans sa carapace tout en s'enfouissant dans le sable devenu mouvant, subissant toujours les assauts mentaux des illusions et prit une grande goulée d'air. Puis il sombra doucement dans le rêve... Ou le cauchemar?

Rétractation




Shuurin avait gagné un répit, mais il fut de courte durée. Le vacarme d'un rotor se faisait déjà entendre...
Avec une obstination aussi remarquable que suicidaire, les troupes de Blitzness revenait à la charge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiko Amazeu'ud
~ Maître Artisan & Superstar ~
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 25
Localisation : Ici ou là

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/10  (7/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 126.445 de prime
Jobcard(s): Ninja & Homme d'affaire

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Mer 15 Mai - 14:28

    Yuuri avait tenté d'atteindre la carapace de la créature, mais ce fut une échec, un tsunami de sable se mettant dans son chemin, le forçant à user de la Vrille bestiale pour la traverser sans mourir, bien qu'il subissait des dégâts durant l'opération. Ce fut alors des sables mouvements qui se mirent à ravager la zone... Yuuri se jetait vers l'eau jusqu'aà flotter pour que ses pieds ne touchent pas ledit sable... C'était vraiment dangereux... Il n'y avait aucun moyen d'approcher cette créature ici... Finalement, ce fut un nuage à la couleur dérangeante qui fonçait vers la zone...

    *enfoiré*

    Yuuri plongeait, ayant de l'air infini avec son colifichet de toute façon. Ses clone ne pouvaient pas se maintenir plus longtemps et deux bruit se faisaient entendre à la surface. Le premier était l'escargot s'enfonçant dans le sol, le second était un hélico qui survolait la mer... Le garçon ne pouvait plus rien faire, il n'avait pas perdu ce combat, mais il ne l'avait pas gagné non plus, le messager avait bien joué son coup. Toujours sous l'eau, le dissident se mit à nager, direction vilarbor.. Le seul endroit ici qui n'était pas hostile présentement.

    Quoi qu'il en soit, durant sa nage, Yuuri ne pouvait pas s'empêcher de se demander qui était ce mec et qu'est-ce qu'il lui voulait... C'était de toute façon trop tard pour avoir des réponse et jamais, non jamais, Enuma n'oublierait l'odeur de cet homme, sauf s'il changeait de corps, aucun moyen ne pourrait vaincre les sens su loup... mais Yuuri ne le tuerait pas s'il devait le recroiser, après tout en usant de ces étrange objets pour mutés, il avait montré qu'il n'avait pas la puissance sans artifices et le dissident n'avait pas le temps de pourchasser des gens qui n'étaient pas important ou gênant pour les rebelles.

    *Hmm... Faudra que j'apprenne à détruire l'adamantium, un jour.*

    Se disait finalement le garçon en prenant le large...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   Mer 15 Mai - 16:56

Cauchemars. Rêves. Souvenirs. Illusions.
Le temps n'avait plus vraiment de sens, pas plus que l'identité du rêveur. Escargot? Tueur? Humain? Teremundo?

Au réveil de cette succession flou d'étranges hallucination, Varig avait retrouvé son corps d'humain.

Le tueur était couché face au sable, les pieds dans la mer. Les vagues montaient jusqu'à son torse. Avec difficulté il se mit à genoux, des douleurs résiduelles traversant ses os par spasmes.

-Ce bon docteur est... Franchement un dangereux malade. lâcha-t-il, haletant.

Peu soucieux de sa nudité, il se redressa, bloquant sa respiration. Avec ce corps il disposait de ressources en air assez importantes pour rester en apnée un bon moment.
Ses blessures avaient aussi disparues ainsi que la corruption. Bonne nouvelle...
Il n'avait plus qu'à trouver un corps d'un soleil noir, s'approprier ses vêtements, récupérer ce qu'il pouvait d'armes et d'équipements puis trouver une moto. Shuurin et la Blitzness corporation avaient quittés les lieux et il avait donc tout le temps nécessaire pour ça.

Au moins il avait remplit sa mission et apprit un peu de ce qu'il voulait savoir. L'argent ne motivais pas Shuurin, qui semblait agir et penser comme un guerrier. Son absence d'hésitation à éliminer les hommes lancés à ses trousses ne laissait pas non plus de doute sur sa détermination à combattre la Blitzness.
Toutefois il n'avait pas cerné ses motivation ni réussi à trouver les limites de son adversaire qui l'avait pratiquement écrasé sans que celui semble lui causer de réelle fatigue.
Et surement compromis ses chances de discuter calmement avant un bon moment.

En tout cas il était encore vivant. Et il ferait en sorte de mettre les informations glanées ici à profit.

< RP Clot >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chérie, mon aspirateur a attrapé un spectre (Pv Varig)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Question] Aspirateur de sites web
» Canidé prétentieux [PV Spectre du Passé & Pluie d'Anarchie]
» conversion de spectre
» Kyrunne , le spectre de la révolution
» Spectre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Récif du sommeil-
Sauter vers: