AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bruler les auréoles [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neosis Blood
Roi TeremundisCréateur de la SLARNA
Roi Teremundis ♣ Créateur de la SLARNA
avatar

Messages : 781
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 21
Localisation : En guerre..

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 136.200
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Mad Sorg

MessageSujet: Bruler les auréoles [Solo]   Lun 20 Mai - 23:00



Las Fantas… Ça commençait à faire quelques temps maintenant. Ce lieu lui rappelait pas mal de choses. C’était le lieu où il avait commencé à forger son amitié avec son Dva actuel, Aokira Mind. Ensemble, ils avaient semé le chaos dans la ville sur ordre de leur roi actuel Kuro Stark, détruit l’organisation locale qui régnait alors sur la ville, pulvérisé une bonne partie de la ville… De bons moments. Ils s’étaient d’ailleurs jurés de remettre ça dans quelques temps, juste eux deux. Comme au bon vieux temps.

Le souvenir suivant qu’il gardait de cette ville était nettement moins sympathique. Kuro avait déclaré une offensive massive sur Las Fantas en déclaration de guerre totale contre le Blitzness Corporation. Une grande bataille qui avait rasé presque entièrement toute la ville. Mais Neosis, lui, n’avait même pas put aller jusqu’à son dénouement. Il avait lamentablement échoué en combattant face à Yukai Sochi. Une défaite honteuse qui continuait de l’agacer. Il s’était montré faible, indigne de son rang. Le reste de la bataille, il le connaissait d’après ce qu’on lui avait raconté… Kuro avait complètement déraillé et ses troupes s’étaient retournées contre lui, Aokira en avait profité et l’avait tué. Les Teremundos avaient perdus leur force et c’est là qu’il avait repris le trône et qu’il avait dut se débrouiller pour recoller les morceaux comme il le pouvait. Ce qui n’était d’ailleurs pas une franche réussite, il devait se l’avouer.

Alors qu’il marchait tranquillement dans la rue le Ras releva la tête, regardant les gratte-ciels qui flamboyaient dans tous les sens. C’était tout de même une ville à part. La ville des joueurs où tout était permit de façon légale. Mais jusqu’à maintenant, l’envie d’y remettre les pieds ne l’avait jamais touché. Enfin d’y revenir seul. Alors il avait toujours évité cette foutue ville. Même sans s’en rendre compte parfois. Comme un stupide humain qui se créée des superstitions.

Mais aujourd’hui, il n’avait pas le temps pour ça. Il avait une tâche à accomplir qui pressait. Depuis quelques temps, des Teremundos humanoïdes disparaissaient mystérieusement sans même que cela apparaisse comme un exploit de la Blitzness dans la presse. Ce qui était étrange car d’ordinaire quand cette dernière exterminait les leurs, elle n’hésitait absolument pas à s’en vanter, histoire de faire grimper sa jolie côte de popularité. Ce détail avait attiré l’attention du roi et l’avait poussé à creuser un peu.

Il s’était déplacé lui-même sur les lieux où avaient été repérés pour la dernière fois ces confrères et avait suivi leur piste pour chercher qui les avait éliminés. Il avait alors accumulé les détails qui ne collaient pas. La façon dont avaient été tué les Teremundos tout alors, de façon presque fanatique, ils avaient été mutilé comme l’auraient fait des animaux… Comme l’aurait fait des Teremundos en fait… Ensuite, il n’y avait pas que des Teremundos dans les victimes. Des civiles avaient été massacrés comme s’ils étaient des dommages collatéraux insignifiants. Bien sûr, cela aurait pu être le Blitzness qui faisait marcher les affaires de façon clandestine et cela expliquait pourquoi elle ne revendiquait pas ces exploits.

Malgré tout, cela continuait de chiffonner Neosis. Il laissa l’affaire tomber pendant quelques temps pour s’occuper d’autre chose mais pendant ce temps-là, le réseau clandestin d’information, qu’il continuait d’entretenir en payant cher, ne cessa pas de rechercher son objectif. C’était bien sûr moins efficace que s’il avait mis la SLARNA sur le coup mais il n’avait aucun moyen de contacter Aokira car ce dernier était toujours en exil. Il se débrouillait donc avec les moyens du bord.

L’information finit par tomber. Après plus d’un mois de recherches et de vérifications, il avait enfin une idée concrète de qui était l’ennemi. Et son instinct ne lui avait pas fait défaut, ce n’était pas la Blitzness comme il l’avait pensé. Le réseau était remontée jusqu’à découvrir une organisation anti-Teremundo. Les Saints. C’est bien, il avait un nom et il savait maintenant contre qui tourner sa haine. Mais malgré tout, il n’avait toujours pas grand-chose. Leurs activités étaient ultrasecrètes et les informations précises sur eux, inexistantes. Comment on les trouvait alors ?

Encore deux semaines plus tard, le Ras avait réussi à trouver la faille. Les meurtres de Teremundos humanoïdes se faisaient tout autour de la planète hors on ne voyage pas facilement sans argent. Il avait donc creusé du côté financier et avait fini par trouver ce qui ressemblait bien à une belle façade pour gagner de l’argent à d’autres fins. Un casino modeste qui avait pour nom « Le 7ème ciel ». Si ça ce n’était pas une référence religieuse.

Voilà donc où se dirigeait Neosis en cette belle soirée. Il avait mis pour l’occasion un costume noir élégant qui lui allait plutôt bien. Il avait aussi des lunettes de soleil noir et un chapeau noir avec juste une bande blanche. Ce n’était pas vraiment la bonne plage horaire de la journée mais les gens excentriques ne manquaient pas dans cette ville alors ici avoir des lunettes de soleil alors qu’il faisait nuit c’était presque banal. Et puis ça éviterait surtout qu’on remarque ces yeux rouges sang. Le chapeau avait à peu près la même utilité. Il ne cachait pas totalement les cheveux mais le Teremundo avait eu la flemme de faire une teinture. Et puis au pire, si on venait l’emmerder, il règlerait ça à sa manière.

Il arriva alors à l’entrée de lu casino en regardant l’entrée. Il s’était peut-être un peu foiré en pensant que le casino était « modeste », ça faisait plus palace que salle de jeu. Enfin, ce n’était qu’un détail. Il se mit à monter les marches tranquillement et paya son droit d’entrée sans même jeter un œil à l’homme qui se trouvait derrière le guichet aux bordures dorées. Il rentra ensuite à l’intérieur en passant la porte qu’on lui tenait.

Dans la salle, c’était l’effervescence. Des personnes plus riches les unes que les autres jouaient avec une ferveur endiablée. Elles se regroupaient autour des tables de roulette, de jeu de dés ou encore de Black Jack. Neosis se dit qu’il n’était pas vraiment pressé et il choisit de s’installer à la table de cartes. Il joua pendant une trentaine de minutes et se retint au maximum de tricher pour éviter de se faire repérer. Au final, il se leva de la table avec un tout petit peu plus que ce qu’il avait apporté à la base. Alors qu’il quittait sa chaise, un homme de la sécurité lui barra la route.


-Qu’est-ce que je peux faire pour vous ?

-Il y a un homme qui veut vous voir en haut.

En temps normal, le Ras aurait répliqué quelque chose de méchant pour qu’on le laisse en paix mais il avait quelque chose à faire et il était peut-être temps de s’y mettre à près tout. Il hocha la tête et indiqua à l’homme qu’il le laissait passer. Il le suivit et monta les marches sur le côté de la salle qui menaient au niveau supérieur, ils longèrent ensuifent le mur jusqu’au fond à gauche où on le fit entrer dans une pièce.

La porte semblait en bois massif mais au bruit quand elle se referma dans son dos, il comprit qu’elle était en fait en acier blindé. Il avait comme l’impression qu’on refermait un piège dans son dos. Il fixa alors son attention sur la pièce qu’il avait en face de lui. C’était un bureau plutôt chichement décoré avec une petite porte au fond de la salle. Un homme en sortit alors. Il devait avoir la trentaine, les cheveux châtains, lunettes en rectangles et un air franchement sérieux. Il avait entre ses mains, un bâton rigide qui faisaient penser à celui qu’un maitre utiliserait pour montrer quelque chose au tableau à ses élèves. Il s’installa alors derrière son bureau et posa son bâton devant lui en prenant une mine encore plus sérieuse, presque contrariée. Il croisa ses mains devant lui avant de déclarer :

-Eh bien Monsieur Blood, peut-on connaitre la raison qui nous honore de votre présence ?

Neosis sourit d’une façon carnassière et enleva son chapeau d’un geste simple et élégant avant de le faire voler d’une façon souple jusqu’au porte manteau où il s’accrocha. Il avança ensuite et tira la chaise de l’autre côté du bureau avant de s’y asseoir. D’un air désinvolte, il mit ses pieds sur le bureau avant de répondre :

-Eh bien, puisque vous savez qui je suis, et que je sais qui vous êtes, monsieur le Saint, si vous m’en disiez un peu plus sur vous et vos petits amis ?

Les jointures des doigts de son interlocuteur se mirent à blanchir, tout comme son teint d’ailleurs. Il semblait comme qui dirait perdre son calme. Le roi ne changea pas de position mais intérieurement, il était complètement tendu et paré à l’action. L’humain se mit alors à murmurer d’une façon haineuse :

-Sale créature corrompue… Tu penses pouvoir nous vaincre, nous les Élus ?

Nous y voilà. Monsieur considérait les Teremundos comme des créatures inférieures et lui-même comme un Élu né pour l’éliminer. C’était amusant car dans l’esprit de l’être qu’il avait en face de lui, c’était l’inverse. Aucune des deux ne bougea. Chacun savait que le moindre geste allait décharger un combat qui se voulait violent. Il y eut donc un long instant de silence et d’immobilité. Puis la main de l’humain fit un très léger mouvement pour prendre sa canne. Le moment éclata.

Le roi mit son pied contre le bureau et l’envoya voler contre son adversaire tout en renversant sa chaise en arrière, il s’en suivit une roulade arrière après laquelle il se mit en position accroupie, la main droite à l’équerre dans laquelle il venait de matérialiser sa faux. De son côté, l’homme se releva de derrière son bureau. Il avait dans sa main un sabre sans garde qu’il avait sorti de sa canne. Joli déguisement pour une arme.

Le Teremundo lui sauta alors dessus, lui assénant un puissant coup de faux vertical que l’autre tenta de contrer, mais s’apercevant qu’il n’était pas de taille niveau force physique, il s’esquiva sur le côté. Il voulut alors revenir à la charge, prenant appuis contre le mur, avec une puissante lumière dorée qui l’entourait mais son adversaire avec levé la paume de sa main noire dans sa direction.


-Quasar-


L’humain fit une vrille contre le mur pour esquiver la boule trou-noir qui pulvérisa l’endroit du mur où il se situait un instant plus tôt. Ce mouvement était impossible en temps normal. Le sabreur se mit de nouveau à briller et jaillit sur le monstre aux cheveux de sang en un instant dans un flash aveuglant. Neosis sentit l’épée lui traverser le flanc gauche. S’il n’avait pas eu le réflexe animal de reculer instinctivement, c’est son cœur qui aurait été percé. Il saisit alors le bras qui tenait l’épée pour l’immobiliser.

-Piètre sabreur, c’est un coup qu’il ne fallait pas rater.

Avec sa main libre, le Ras lui mit alors un surpuissant coup de poing dans le crâne qu’il sentit craquer sous son coup. Puis, il en mit encore un autre, et encore un autre et ainsi de suite jusqu’à ce que le visage de son ennemi ne soit plus qu’une bouillie de chair et d’os. Il le laissa ensuite se ramasser contre le sol. Eh bien, au moins il l’avait démolit mais il n’avait pas vraiment avancé dans sa recherche. Et puis son costume était complètement taché de sang. Tant pis.

Il se dirigea vers le bureau, prit un des verres qu’il y avait sur la table avant de se servir un verre de la bouteille du whisky qu’il avait repéré sur l’étagère depuis tout à l’heure. Il se dirigea ensuite vers la porte pour sortir. Il tourna la poignet et tira la porte… Rien ne se passa. Il tira plus fort jusqu’à l’équivalent de quatre fois une force humaine mais rien n’y fit. Elle était définitivement bloquée. Merde, elle devait sans doute s’ouvrir avec l’aide d’un système électronique. Et merde, comment il allait se démerder maintenant ? Bah, c’était définitivement foutu pour la discrétion mais bon… Il leva la main gauche devant la porte.


-Supremo-


Un trou conséquent se fit à travers la porte blindée dans une violence qui aurait pu réveiller un mort. A vrai dire, toutes les personnes présentes dans le casino devaient l’avoir entendu. En regardant à travers le trou qu’il avait fait, une étrange vu s’offrit au Teremundo. Il voyait deux corps dont il manquait le haut car ils avaient été pulvérisés par le rayon de Supremos. Mais le plus étrange était que le dessous du corps qui était encore debout était dans une sorte d’armure de combat comme si…

-Feu !!

Merde !!! Neosis s’allongea brusquement contre le sol alors que des seringues culpas fusaient à travers le trou qu’il avait fait dans la porte blindée. Putain, ils le prenaient carrément d’assaut !! Les enfoirés. Il attendit quelques instants jusqu’à ce que les tirs cessent et d’entendre :

-Plus de munitions, passez aux armes conventionnelles !

-Hybrid Theory-

Alors que les hommes derrière la porte étaient en train de changer d’armes, la porte blindée sortit de ses gongs et voilà à travers la salle. Une créature monstrueuse, golem humanoïde, sortie juste derrière, se jetant en l’air, les mains de chaque côté.

-Repliqua di Quasar !!-


Les armures de combats que portaient les humains ne les protégèrent pas des Quasars renforcés qu’il leur lança. Ils furent déchiquetés et pulvérisés pour la plupart. Le Ras s’immobilisa alors au beau milieu de la pièce grâce à la lévitation et regarda sous lui. Il s’arrêta alors un instant de respirer, surpris. Tous les joueurs qui étaient là tout à l’heure avaient disparus et toute la sale était remplie de soldats nouvelle générations. Ils devaient être une cinquantaine. Leur armure était plutôt pas mal quant à leurs armes… Neosis n’en avait encore jamais vu des pareils. En un instant, ils le mirent tous en joue. Pas de lanceurs de seringues culpas comme ceux qui l’avaient pris d’assaut devant la pièce. Pas étonnant vu le cout que cela engendrait… Ils semblaient pourtant attendre quelque chose avant de faire feu.

-Bah alors les gars, on se touche ?

Il n’en fallut pas plus pour que des tirs violets jaillissent de toute la salle dans sa direction. Il annula alors sa lévitation et tomba lourdement sur une table de Blak Jack qu’il pulvérisa en deux. Il avait tout de même plusieurs fois touché à l’épaule et les tirs avaient transpercés sa carapace entaillé sa chair. C’était quoi ces putains d’armes ? L’instant d’après, une grosse partie de cette même table traversa la salle pour aller s’éclater contre trois de ces hommes.

-Blades Quasar-


Le Teremundo fusa en dehors de son abri pour foncer parmi ses adversaires, ainsi il serait caché parmi eux et cela allait empêcher qu’ils tirent avec leur saleté d’armes. Il se mit à déchiqueter bras, jambes et têtes à une allure affolante, comme un dément qui se déchainait. Le sang se mêlait au noir de ses lames, créant un tourbillon bicolore effrayant. Il s’arrêta alors au beau milieu et se replia sur lui-même et chargea son énergie occulte.

-Explozione Quasar !!-


Tous ceux qui étaient autour de lui furent déchiquetés dans une violente explosion de Quasar. Voilà, c’était ainsi qu’il aimait se battre ! Du sang ! De l’adrénaline ! De la chair à canon humaine !! Il s’amusait comme un vrai petit fou à vrai dire. Enfin, il y avait encore quelques petits misérables ennemis à pulvériser, enfin cela allait n’être qu’une pure formalité. Il prit de l’élan pour faire un puissant bond en l’air avant de prendre appuis sur le vide et de se jeter sur eux. Il fit apparaitre sa faux massive et la planta dans le crâne du premier qui était à sa portée. Il mit ensuite un coup de coude dans un des casques avec assez de force pour le pulvériser, lui et le crâne qu’il contenait. Il enchaina ensuite avec des -Quasars- qu’il balança à travers le ventre d’un de leurs congénère. Enfin, il prit de la distance en hauteur et mit ses deux mains vers le sol, y chargeant une attaque d’une puissance conséquente.

-Quasar Distruzione !!-


L’attaque explosa sur le sol avec une violence démente. Le sol éclata et cela engendra un cratère qui avait quatre bons mètres de profondeur. Sous le souffle du choc, tout le devant du casino éclat. Les pierres volèrent sur les passants et la façade s’effondra totalement dans la rue. Utiliser une telle attaque de zone dans un lieu aussi restreint n’était pas franchement une bonne idée mais bon au moins c’était radical. Et puis comme ça au moins, il y avait un peu d’air frais qui rentrait maintenant que le casino avait un trou béant qui donnait sur dehors…

Alors qu’il contemplait avec une certaine fierté la boucherie qu’il venait d’engendrer, un éclair violet fusa et lui pulvérisa la corne droite. Il se retourna avec précipitation, tous les sens en alerte. Avait-il omis de tuer un de ces foutus soldats armé de ces étranges armes sophistiqués. Il vit alors quel était l’être qui l’avait attaqué. Un homme se tenait dans l’encadrement d’une énorme porte massive, celle tout au fond de la salle, au deuxième étage. Voilà donc l’homme qui gérait ces lieux. Une étrange sérénité emplissait son visage, c’était presque surnaturel. Il était habillé entièrement en blanc. Cela faisait un très léger contraste avec Neosis qui était en forme hybride, une allure carrément effrayante. L’homme prit alors la parole :


-Voilà donc Neosis Blood, le Ras. Roi des créatures impies. Être maudit et dépravé. Auteurs de la plupart des maux de ce monde. Monstre sanguinaire sans âme ni conscience.

Le concerné singea une courbette extravagante pour se moquer du ton réprobateur et évangéliste de son interlocuteur.

-Eh bien, tant de compliments dans une seule phrase, c’est que tu vas finir par me faire rougir ! Tu as l’air de me connaitre si bien ! Presque intimement je dirais…

Cela ne fit pas rire l’humain. Bien au contraire, ce dernier fronça des sourcils. Allait-il perdre son calme apparemment tout comme le faiblard à l’épée de toute à l’heure ? Soudain, la sérénité fit de nouveau surface sur le visage de l’homme et il reprit doucement :

-Je me nomme Luma. Et je suis l’être qui va purifier la planète de ta souillure, plus personne n’aura à supporter ta présence.

-Y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes.

Le regard de Luma se ternit quelque peu comme s’il se recueillait sur l’esprit de celui qu’il avait connu. Pourtant quand il reporta son regard dans celui de ce qu’il considérait comme une affreuse créature abjecte, la lueur de détermination qu’il avait au fond des yeux n’en était que plus impressionnante.

-Ce n’était qu’un éveillé moi je suis ange, tu ne peux nous comparer, il y a un monde entre lui et moi. Nous n’avons pas le même niveau de combat. Te compares-tu à une simple goule ?

-Hum, j’espère que tu es à l’auteur de tes prétentions. Mais dis-moi éveillé, ange tout ça, c’est des grades ?

-Des grades ?! Tu ne comprends rien nous ne sommes pas une organisation, nous somme la main tout puissante qui accomplit la volonté céleste !! Entre moi et dieu il n’y a que les deux célestes et le divin !!! Ne te moque pas de notre volonté !!

Mentalement, Neosis retint rapidement cette information qui lui était capitale. Deux célestes et un divin. Trois cibles qu’il devrait éliminer plus tard, il n’avait pas le choix. Ceci n’était donc que le bas de l’échelon… Eh bien, il allait avoir du boulot sur la planche. Mais en attendant il avait déjà un à exterminer.

-Tu penses être un foutu ange hein ? Et bien je vais te cramer les ailes et je vais bruler ton auréole. On verra ce que tu es après ça.

-VIENS !! Je t’ai attendu toute ma vie, je vais te détruire ICI et MAINTENANT !!

-Ta gueule, tu me gaves.
-Repliqua di Supremos-


Une vingtaine de Supremos filèrent alors tout droit sur l’humain. C’était des attaques de haut niveau avec une vitesse impressionnante. Mais Luma ne paniqua pas un seul instant, il se contenta de lever la main vers les attaques qui filaient vers lui.

Entscheidung

Une vingtaine de rayons de couleur mauve partirent de la paume de sa main pour venir s’éclater contre les attaques du Ras. Aucunes ne prirent le dessus sur les autres. Force égale. Neosis en resta quelques peu impressionnés. Il venait de voir une de ses techniques fétiches contré par une attaque qui lui était étrangement semblable…

-Tu ne peux me battre. Je sais tout de toi.

Le roi siffla pour faire comprendre qu’il commençait à franchement s’énerver. Il chargea des puissants éclairs noirs le long de son bras avant de les relâcher dans une puissante déferlante.

-Nero Ray-
-Passagio Ombre-


La déferlante de foudre ténébreuse allait le cacher au moment où il rentrerait dans son ombre pour passer dans le dos de son adversaire… Il apparut alors pour prendre son ennemi en traitre, sa faux qu’il venait de matérialiser à la main, mais devant lui il ne vit pas son ennemi, ce dernier venait de se baisser tout en glissant habilement sur sa droite. Tout ce qu’il voyait devant lui, c’était la vague foudroyante obscure qu’il avait lui-même balancé. Il réagit alors au quart de tour, mit son pied gauche en l’air pour prendre appuis dans le vide et se projeta avec violence contre le sol. Son attaque passa juste au-dessus et lui et se fracassa en partie contre l’encadrement de la porte et en partie à l’intérieur de la pièce. Alors qu’il se relevait, il reçut un surpuissant coup de pied enveloppé d’une couche d’énergie violette.

Exkommunikation


Le coup lui coupa le souffle et pulvérisa en partie sa carapace avant de le projeter. I traversa la pièce qu’il y avait derrière lui avant de se fracasser contre le bureau et l’armoire encore après. Le tout lui retomba dessus. Sa carapace se forma au niveau de là où il avait été touché. Il avait tout de même prit un sacré coup. Il devait même avoir quelque chose de cassé à l’intérieur… Il entendit alors Luma dire :

-Je te l’ai dit, tu ne peux me battre, démon. Je sais tout de toi, j’ai récolté toutes les informations possibles, j’ai appris toutes tes techniques par cœur et inventée les miennes en conséquence pour que mes contre-mesures soient parfaites. Et tu sais pourquoi ?

*Super j’ai un fanatique complètement dingue de moi maintenant*

Neosis se releva des décombres tout en époussetant la poussière qu’il avait sur lui. Malgré tout, même s’il n’avait pas pris énormément de dégâts physique, il commençait à être épuisé. Il avait utilisé beaucoup de techniques de haut niveau et cela commencer à lui peser. Il répondit alors :

-Dis toujours, on sait jamais que tu m’intéresses…

-A cause de toi, À cause d’Arva.

Un étrange sourire se dessina sur le visage monstrueux du Teremundo. Quelque chose de presque nostalgique. Comme si un vieux sourire perdu dans les méandres du temps venait de remonter à la surface.

-Arva hein…

-Alors ça y est ?! Tu comprends ?! Tu comprends pourquoi tu ne peux pas me battre ?!!! J’ai tout fait, tu m’entends, tout !!! J’ai inséré du culpa à l’essence de mon énergie occulte pour devenir plus efficace face à toi, je me suis entrainé nuit et jour !!! Je…

-Tu parles trop.
-Exo-Rabbia-Triddent-


En moins d’un clignement d’œil, il s’était jeté à travers la pièce sur son adversaire, boostée par la couche de feu/foudre/Quasar qui l’entourait. Dans sa main gauche, il avait créé un énorme trident de foudre/Quasar qui était quasiment aussi long que la pièce elle-même. Luma qui avait jusqu’alors sans aucun problème contré les offensives de son ennemi parut paniquer légèrement. De plus, il était tellement emporté dans son discours et tellement sûr de lui qu’il avait relâché sa vigilance. Il fit précipitamment un pas en arrière alors que son énergie violette le recouvrait avec rapidité.

Göttliche Rüstung


L’explosion fut retentissante et envoya Luma hors de la pièce. Le Teremundo continua de voler en mode fusée grâce à son mode Exo jusqu’à ce qu’il se retrouve dans les airs, autour de la salle de jeu qu’il avait détruire, son adversaire plus bas et devant lui. Ce dernier était entouré d’une armure d’énergie violette qui était en train de se reformer car elle avait été partiellement détruite. Sous cette dernière on pouvait voir que l’humain avait subi de sérieux dégâts, tout son flanc gauche avait été carbonisé, ou presque.

-C’est donc ça la punition foudroyante divine que l’on m’a décrite et qui a pulvériser un village tribal sur l’île Fearghas, n’est-ce pas ?

-La ferme, tu me prends la tête. J’vais t’annihiler à mon prochain coup.

Sur ces mots, il prit son œil droit entre son pouce et son index. Luma ouvrit de grands yeux et éclata de rire comme un dément qui a perdu la raison.

-Tu crois que tu vas me vaincre ?! Tu le penses vraiment ?! Mais un faible Bloody Quasar ne peut pas faire le poids face à mon armure parfaite !!

-Prouve-le.

Neosis mit se main en avant, son œil droit au centre, prêt à l’écraser. L’homme lui était en pleine fureur. Plus rien de la sérénité incroyable qu’il avait pu afficher. Décidément, tout n’était que façade dans cette organisation. Faux anges.

-Très bien !!! Tu veux voir ?! Tu vas comprendre ma suprématie !!!
Heavenly Schutz


Il se mit en position accroupie et colla ses deux avant-bras devant lui. Un bouclier épais et conséquent en dimension se créa devant lui. Le Ras fit éclater son œil au creux de sa paume, l’air contré. Immédiatement une énergie rouge-sang se mit à briller au centre de sa main alors que des éclairs de la même couleur s'en échappaient dans tous les sens.

-Bloody Quasar Evoluzione :-
-Exo-Omicidio-


Il ouvrit sa main et il relâcha alors un surpuissant rayon couleur de sang parcourut d’éclairs de la même couleur. L’attaque entra en collision avec le bouclier et l’explosion qui s’en suivit fit trembler l’édifice. Une fumée rouge se relâcha dans l’air et une voix ne tarda pas à retentir.

-Tu vois, démon !!! Je t’ai résisté, tu ne peux rien contre moi !!! Même en améliorant tes techniques, tu ne me vaincs pas !!! Je te suis sup…

La voix de l’humain dérailla totalement et on l’entendit tousser à s’en arracher les poumons. Et pour cause, quand la poussière t la fumée rouge se dissipèrent, elles révélèrent une triste vision. Luma était à genou face au sol et crachait de longues gerbes de sang. Il avait en effet résisté au choc de la technique, même s’il était lacéré dans tous les sens et que ses protections avaient disparus, mais la fumée rouge qui détruisait de l’intérieur lui avait été fatale.

Neosis relâcha tous ses modes et se laissa tomber sur le sol en forme humanoïde. Il s’approcha de son ennemi vaincu doucement et s’agenouilla à côté de lui. L’autre le regarda avec un oeil mauvais.


-Qu’est-ce qu… que tu veux, mon.. stre ?

-Tu vois, je pourrais te laisser mourir ici ainsi. Mais dans ma grande miséricorde, je vais t’aider.

Il approcha sa main du visage de l’humain et y inséra un -Déculpa-, l’énergie maléfique lutta quelques instants avec tout le culpa qui était contenue dans son corps mais, sous l’impulsion de l’énergie occulte du premier des Teremundos, elle finit par gagner et prit le dessus, entamant une lente et douloureuse Teremundification. C’était ainsi que le Ras préférait opérer. Quand c’est long et douloureux, on comprend la valeur des choses. La fanatique s’écroula au sol dans un hurlement entrelacé de toux sanglante. Le Teremundo prit une des victimes aux alentours, l’égorgea et fit couler son sang dans la gorge de Luma. Cela devrait lui permettre de survivre juste ce qu’il faudrait grâce à ses nouvelles cellules Teremundos. Le roi vit alors une lettre qui dépassait de la veste de celui qu’il était en train de nourrir. Il la prit et l’ouvrit.



Le roi arrive ♫
Soyez prêt à l’accueillir !


Celui qui saigne




« Celui qui saigne » ? Qui pouvait-il bien être ? Dans tous les cas, il avait une foutue longueur d’avance. Neosis entendit alors une sirène qu’il reconnut immédiatement. La Blitzness allait arriver sur les lieux. Putain de merde. Il regarda autour de lui tous les cadavres d’un œil vif.

*

Quand les soldats arrivèrent sur les lieux, ils ne trouvèrent rien. C’est incroyable à quelle vitesse un Teremundo affamé peut faire rentrer un grand nombre de victimes dans un portail de pétrific en un temps record. Un des hommes retrouva une victime sévèrement blessée dans les décombres du casino en miettes. Ils le déposèrent à l’hôpital le plus proche. Moins d’une journée plus tard, il a été rapporté qu’un « incident » avait fait effondrer l’aile gauche de ce même hôpital…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bruler les auréoles [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vient porter plainte contre Aurélien (Léo)
» présentation Bob Solo [Validée]
» Petite angine { PV : Dr Aurélien Fabre}
» Arrivée de Mgr Aurélien Maledent de Feytiat
» Sunny invita Aurélien au ciné (pv Aurélien)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Las Fantas-
Sauter vers: