AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le bushido et le pugilat (pv naid)

Aller en bas 
AuteurMessage
Sayuri Kiirohime
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1835
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 26
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Le bushido et le pugilat (pv naid)   Mar 3 Sep - 21:38


Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïd Eorlond

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 21
Localisation : Sur la route de mon destin

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Garde du corps

MessageSujet: Re: Le bushido et le pugilat (pv naid)   Mer 18 Sep - 19:34

-Rappelles-moi pourquoi je me suis laissé embarquer là-dedans ?

Naïd marchait tranquillement entre les bambous, l’air calme mais fermé. On avait franchement l’impression qu’il avait été trainé là de force. Ce qui aurait pu paraitre très bizarre pour une personne qui aurait vu cette scène car il était tout seul. De plus il parlait à voix haute sans qu’il n’y ait aucun interlocuteur pour l’entendre. Enfin, rien de physique. En réalité, son esprit créait une image du maitre, ce vieil homme à l’air toujours aussi serein et paisible, qui le suivait dans sa marche sans aucun problème. Le vieillard lui répondit alors :

-Tu as besoin d’une sacrée médiation, Naïd tu le sais tout autant que moi. Je sais que tu n’apprécies guère cette pratique mais elle est nécessaire. Les arts martiaux ne nécessitent pas seulement un entrainement dur et rigoureux, ils ont aussi besoin d’un esprit clairvoyant et apaisé pour pouvoir être utilisé à leur pleine capacité.

L’elfe noir lâcha une espèce de grognement sans arrêter sa marche. Après ce qui s’était passé à Nabrest et la rencontre pour le moins explosive qu’il avait effectué au Lac Niansha, il s’était retrouvé sans but précis. Il ne savait pas quoi faire de ses dix doigts, tournant en rond comme un lion dans sa cage, cherchant en vain de nouveaux signes du phénix. Mais quand on ne sait pas où chercher, on trouve rarement. Le maitre était alors apparut en insistant pour qu’il effectue cette méditation de laquelle il était censé en tirer des enseignements. En quoi s’asseoir pour réfléchir pouvait le faire avancer dans sa quête ?

-Tu as besoin de t’arrêter un instant et de prendre du temps pour toi. D’arrêter de penser au phénix et à ses tourmentes, ne serait-ce qu’un peu. Depuis ta vie de débauche chez les mercenaires de Nabrest, tu ne t’es jamais arrêté, que ce soit pour ta purification ou ton retour à Nabrest. Tu n’as même pas pensé une seconde à reposer ton esprit lors de ton escale dans la jungle. Tu voulais juste apaiser ton corps. Mais tu n’es pas qu’un corps…

-J’ai passé l’âge qu’on me fasse la leçon.


Le ton avait été sec, presque sifflant. Il détestait quand on lui faisait ce genre de moral. Le maitre avait beau avoir l’air d’un vieil homme rusé, il n’était ni plus ni moins qu’une partie de son esprit qui avait sa propre forme. Alors se donner des leçons à lui-même, il trouvait ça plutôt absurde.

-Ce que je n’ai pas compris, c’est pourquoi tu m’as fait venir ici ? Dans le continent opposé de celui où j’étais ? Pas que je me lasse de ces aller-retour mais presque…

En effet, le maitre avait insisté pour qu’il effectue sa profonde méditation au milieu de la forêt de bambou. Et pour venir ici, il avait dû s’engager comme marin sur un navire marchand pour payer la traversé, sans compter le chemin à pied qu’il avait ensuite parcourut pour venir ici. Plusieurs longs jours de perdus.

A vrai dire, Naïd pensait connaitre la raison pour lequel le vieil homme avait choisi cet endroit. C’était la forêt de bambou. Ce lieu était connu pour être un havre de paix, le territoire des Kitsunes. Contrairement à la plupart des gens, l’elfe noir n’appréciait pas franchement ces créatures. Il avait l’impression qu’elle lisait dans son esprit et qu’elle voyait la bête qu’il essayait de contenir en lui…

Se rendant alors compte que seul le silence lui avait répondit, le géant regarda par-dessus son épaule pour regarder le maitre. Il s’aperçut alors que celui-ci avait disparu. Etrange. Il regarda alors de nouveau devant lui et sentit quelque chose dans son dos qui n’y était pas il y avait un instant. Qu’est-ce que…

– Ce lieu est le territoire des Kitsune, un havre de paix qui ne connaît pas l'odeur et la couleur du sang, fais un pas de plus en avant, et tu mourras, il ne restera rien de toi, pas même une goutte de sang.

Qu’importe qui était cette personne, elle était dangereuse. Le pugiliste s’arrêta net sans se retourner. Si celui qui se trouvait derrière lui avait voulu le tuer, il l’aurait déjà fait. Dans quoi venait-il de mettre les pieds ?

Il vit alors deux femmes arriver devant lui et son alerte au danger explosa. Les vêtements qu’elles portaient étaient reconnaissables entre mille. L’Empire. Sans que cela ne se voie franchement, la tension monta en lui. La veine contre sa tempe se mit à battre plus fort. Voilà des personnes contre qui il aurait préféré ne pas tomber…

Celui qui était alors dans son dos repassa devant lui en une fraction de seconde et Naïd le reconnut. C’était l’homme qu’il avait autrefois croisé dans la forêt mystique à l’époque où elle était encore à Teremundos. « Celui promut à un grand avenir » selon le maitre. Et en effet, il avait eu un destin glorieux, daimyo de l’Empire et survivant à un combat contre Faras. Tout le monde le connaissait autour du globe, qui sait jusqu’où irait cet homme ? Akechi Amatsuki planta alors ses yeux d’or dans ceux du géant et lui déclara :

– Je le dis une dernière fois, abandonnes et fais demi-tour...


Aura Seishin
< Art chamanique de Qi >
Technique de Qi de très haut niveau consistant à projeter la force de son esprit via son aura. Cette technique n'est pas offensive mais quelque soit le palier de la cible, s'il est en dessous de celui du lanceur, il sera touché. Si la cible est significativement plus faible que Akechi, elle pourra être paralysée de peur ou perdre conscience (Palier 1 a 4). Si elle est légèrement plus faible (5 à 6) elle subira une impression de "pression" comme si l'air était lourd et une sensation de peur incroyablement forte, comme si la mort elle-même était en face. Au-delà, cette technique ne fait que dévoiler la force du daimyo sans faire d'effets particuliers, tout dépendant de la personne et de ses réactions. Le seul moyen de se libérer de cette technique, est que le lanceur la rompe ou bien d'avoir un sort de protection d'esprit de niveau équivalent. Bien sûr, plus la technique est maintenue, plus elle consomme de Qi, ce qui peut rapidement s'avérer dangereux pour le lanceur.


• Si le palier de la cible est compris de 1 à 4 : La peur infligée par l'aura paralyse totalement ou fait perdre connaissance.
• Si le palier de la cible est compris de 5 à 6 : La peur infligée par l'aura fait hésiter la cible et lui fait subir une pression puissante.

(p7)


Une onde de peur traversa le combattant. D’où venait-elle ?! Il n’avait jamais ressenti quelque chose comme cela. C’était une peur primaire comme s’il la mort elle-même venait de le menacer. Et même face à la mort, il n’avait jamais réagi ainsi… Alors qu’elle était donc cette monstrueuse pression ? L’elfe noir serra violemment des dents et ses poings pour garder contenance malgré les suées froides qui se formaient doucement sur son front. Il fallait qu’il se reprenne vite car s’il continuait de ne rien faire ni de rien dire face à un tel écrasement, il allait finir par s’affaisser. Il répondit alors sur le ton le plus calme et le plus stable possible :

-Quelle incroyable démonstration de force, monsieur l’Impérial. Je n’étais pas au courant que le coin avait été annexé par Ahi’Kufu. Car si ce n’est pas le cas, pourrait-on m’expliquer pourquoi vous agressez un voyageur en quête d’un lieu pour méditer ?

Naïd n’était pas trop mécontentant de sa réplique. Il arrivait à garder contenance malgré la puissance adverse qu’il subissait sur les épaules. Et il comptait bien faire comprendre au Daimyo qu’il appréciait peu de se faire agresser alors qu’il se promenait en paix même s’il était parfaitement au courant qu’il n’était pas en position de force. Il était prudent dans une certaine mesure mais certainement pas assez lâche pour baisser les yeux et faire demi-tour.

-Je n’ai aucune intention de revenir sur mes pas. Le lieu que je vais atteindre se situe derrière-vous. Il n'y aucune raison que le sang coule ici. Mais si vous souhaitez me tuer sans aucune raison, je vous en prie faites. Je n’ai pas la force nécessaire pour vous empêcher de toute manière.


Il rendit un regard plein de détermination à son interlocuteur. Il avait décidé de rester fixe sans avancer pour ne pas provoquer ni reculer pour ne pas être faible. Il ne pensait pas avoir un tueur psychopathe en face de lui et c’est pour cela qu’il espérait franchement un dénouement pacifiste à tout cela… Il maudissait son impuissance face à une telle personne. La suite des évènements ne lui appartenait que très peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Kiirohime
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
侍 Dark Vixen - Kitsune Shinobi 侍
avatar

Messages : 1835
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 26
Localisation : Là où y'a des blagounettes à faire !

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 84590
Jobcard(s): Samurai & Reliquaire de Félunie

MessageSujet: Re: Le bushido et le pugilat (pv naid)   Lun 30 Sep - 15:37

La pression qu'imposait le daimyo était incroyable, assez forte pour faire plier les bras droits... Malgré tout l'homme devant lui montrait le moins de signes possibles de l'effet que cela avait sur lui, seule les grosses gouttes qui perlaient sur son front démontraient qu'il n'était pas tout à fait à l'aise.. Malgré tout il prenait rapidement la parole, disant que sauf si ce lieu était annexé par l'empire, il n'y avait pas de raison d'empêcher un voyageur d'y passer pour aller méditer. Le samurai souriait très faiblement, de façon presque imperceptible.

– Un simple voyageur... Ne voyage pas à Punent-Isfel. Seul les guerriers qui ont le mérite de pouvoir se dire eux-mêmes forts viennent ici.

Les cartes étaient posées sur table, Akechi savait pertinemment que l'homme devant lui n'était pas un simple voyageur... Un unique mantra du savoir lui permettrait d'être rapidement fixé, ce qu'il ne tarderait pas à faire afin d'en savoir plus sur l'homme devant lui. En attendant, ce dernier rajoutait quelques paroles, disant que si la daimyo voulait le tuer ici-même sans raison, qu'il le fasse, il n'avait de toute façon pas le moyen de lui résister. L'impérial restait neutre, les bras croisés dans son haori.

– Lâcherie.... Ou bien tromperie... J'opterai pour le second. Ta musculature est celle d'un artiste martial, et pas celle d'un débutant, tu ne peux pas tromper mes yeux...

Le garçon était en effet assez avancé dans la voie martiale, pour dire avec assurance si quelqu'un était oui ou non débutant dans ce domaine... Ce n'était pas le cas du grand homme devant lui, tous les muscles de son corps étaient travaillés et pas seulement ceux pour faire de l’esbroufe auprès de ces dames... Il avait un air impassible au visage, preuve qu'il avait apprit à intérioriser ses ressentis et sentiments et peut-être même à les canaliser dans ses coups... Le doute n'était plus permis... Akechi se mit à marmonner quelque chose qui était inaudible à l'homme.

Mantra du savoir
< Art du mantra >
Ce mantra permet d'analyser totalement un monstre ou un ennemi voir même un sort ou objet. Il révèle ses faiblesses et/ou techniques et analyse tout ce qui est possible à analyser, sauf pouvoir d'imagias et dieux qui restent trop puissants pour être décelés.
Mantra à réciter : "Huic vocationi respondere omnem scientiam mundi. Lectiones de praeteritis ac futuris praesentes sunt robore vires."


• A réciter sans interruption

(p7)


L'instant d'après... une fois que le garçon eut terminé de réciter son marmonement, les filles qui veillaient à ce que rien n'arrive durant ce temps reprirent des postures plus neutres, le samurai pour sa part affichait un air plus curieux... Voir méfiant, a vrai dire le mantra du savoir lui avait fait apprendre bien des choses sur l'homme devant lui... Et parfois, la terreur de voir votre vis-a-vis tout savoir de vous, était bien plus grande que celle de voir la mort devant vous, ce que Akechi n'allait pas se priver d'exploiter.

– Voilà qui explique la réaction des Kitsune... Tu es donc un elfe noir... Je ne pensais pas en rencontrer de si tôt, encore moins sur Punent-Isfel... Mais finalement, ce n'est pas si étonnant de voir un des leurs tant éloigné de la civilisation... Malgré tout, je ne peux pas te laisser passer par le territoire des Kitsune.

Le samurai comprenait que l'homme voulait s'isoler là où les autres hommes n'allaient pas, mais le samurai campait sur ses positions, il était hors de question qu'il laisse qui que ce soit ayant un alignement aussi discutable passer par le territoire de ces Kitsune, rien ne disait qu'il n'allait pas les tuer, les corrompre, les terrifier... Non, le daimyo ne permettrait pas ceci.. Barrant toujours la route de l'elfe noir, il se montrait confiant, sans être arrogant.

– Si tu tiens vraiment à rallier ton lieu de méditation, fais le tour. Je t'escorterai pour que tu ne passes pas par le territoire que je t'interdis. C'était l'offre du samurai, restait à voir ce que l'elfe noir allait penser de tout ceci.

Signé ~~~~~~~~~~~~


Code couleur Sayu normale: #D55D79
Code couleur Sayu Balrog: #47DAFF
Code couleur Lilith/Sayu Valkyria: #FEE24C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bushido et le pugilat (pv naid)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bushido et le pugilat (pv naid)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bushido Divin
» Bushido the game
» Les Joies du Pugilat ~
» Bushido
» Comparaison : taille des figurines Reaper Miniatures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Forêt de bambou-
Sauter vers: