AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lumia Zuvendis, ou elfette-kawai-chan [FINIE, HELL YEAH]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lumia Zuvendis

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 05/01/2014

MessageSujet: Lumia Zuvendis, ou elfette-kawai-chan [FINIE, HELL YEAH]   Dim 5 Jan - 5:46


FICHE PRÉSENTATION

©Theoc Area
♦ LUMIA ZUVENDIS ♦
« Plus grande, j'veux ressembler à n'Elli-coupine-kawai-chan ! »





CARTE D’IDENTITÉ
_____________________________________________________________


Nom: Zuvendis
Prénom: Lumia
Surnom(s): Le déchet (facultatif)
Âge: Dix-neuf ans

Situation: Civile
Aime: Les animaux, tous les êtres vivants en général, la gentillesse, les fruits et légumes (pasque blesser les animaux c'est mal), les gens du village, les vêtements doux et kawai, tout ce qui est mignon, les peluches, et pis surtout n'Elli.
Déteste: La guerre, la viande, les chasseurs, les assassins, bref, tout ce qui s'apparente à de la violence. Ah, et elle déteste Siren aussi.

Arts occultes: Arts élémentaires : Plante, eau, foudre.

Arme: N'en utilises pas... Pour l'instant.

Thème musical:


♦ VOTRE SUBLIME CORPS ♦


Que dire sur le corps de Lumia ? La première chose qui marque est que bien soit une elfe noire, sa peau est blanche. Ceci est lié au fait qu'elle a cherché à ressembler le plus possible aux humains, afin de tenter d'être acceptée parmi eux, aussi elle a mis au point une sortie de teinture qui lui permet de ressembler à s'y méprendre aux humains. Et au fur et à mesure qu'elle se l'appliquait, cette teinture a finit par devenir sa véritable couleur de peau.

D'un point de vue corpulence Lumia est assez petite. Elle doit faire un bon mètre soixante-cinq, et encore. Pas vraiment musclée, elle a au contraire l'air extrêmement frêle, bien que sa race d'elfe noire lui donne des muscles à ne pas sous-estimer. Contrairement à beaucoup, Lumia a une poitrine très peu développée. Mais ne connaissant pas cette valeur culturelle, elle s'en tape mais genre TOTALEMENT. Évidemment, elle a les oreilles pointues, comme tous les elfes noirs.
Ses cheveux sont d'un blanc pur, et la plupart du temps, elle les laisse pousser. Cependant, elle n'a pas de coupe de cheveux vraiment définie, aimant au contraire varier parce que sinon, elle s'embêterait.

Elle dispose aussi de grands yeux dorés, qui ont facilement tendance à s'illuminer lorsque Lumia remarque quelque chose qu'elle trouve intéressant. (La majorité du temps, donc.)
D'un point de vue style vestimentaire... Lumia n'a pour ainsi dire pas de limites. Des fois, elle mettra des jolis robes mignonnes qui mettront en avant son côté mignon, des fois, elle s'habillera comme un militaire ou portera des tenues presques robotiques, car c'est rigolo... Il peut même lui arriver de porter sans la moindre honte des tenues dignes d'un cosplay. Oui, avoir honte ne fait pas vraiment parti de ses gênes.

♦ DANS LA CABOCHE ♦


La première chose à dire concernant Lumia est qu'elle est fondamentalement bonne. Incapable d'être rancunière, gentille avec tout le monde, même avec ceux qui la haïssent, elle pourrait être l'idole de tous ceux qui la connaissent... Si elle n'était pas une elfe noire. Toutefois, cette attitude, combinée à sa naïveté, a souvent incité les gens à profiter d'elle, sans même qu'elle s'en rende compte, absorbée en remerciement devant ce qu'elle prend pour un acte de bonté. Mais elle n'est cependant pas idiote, capable de réfléchir vite et bien, notamment lorsque l'exaltation d'un combat se fait ressentir...
Et pourtant, Lumia abhorre la violence. Pour elle, la moindre petite bestiole mérite le respect et la vie. Cette facette de son caractère la prédispose à une autre, qui c'est crée un peu plus tard... L'absolue tristesse dès qu'un être vivant meurt. Oui, Lumia est capable de fondre en larme parce que quelqu'un a marché sur une fourmi, ou qu'une plante a été écrasée. C'est aussi la raison qui fait qu'elle a tendance à retourner une torgnole à qui irait lui apporter un bouquet de fleurs, avant de se rendre compte de son geste et de s'excuser platement.

Envers les inconnus, elle n'est aucunement méfiante. Si vous lui demandez de vous offrir son corps parce que vous êtes atteint d'une maladie rare et que vous devez forniquer avant trois heures, elle vous croira, et cherchera à vous aider sans hésiter. Ceci lui a joué très souvent des vilains tours...

Lumia a vécu une enfance que l'on pourrait aisément qualifier de difficile, ce qui fait qu'elle n'a que très peu eu l'occasion de « profiter », comme une gamine comme les autres. Par conséquent, elle rattrape sur le temps perdu, ce qui lui vaut une véritable obsession pour tout les machins kawai, roses, poneys, bref, envers tout et n'importe quoi de vaguement mignon.

Durant toute une partie de sa vie, elle n'a pas eu d'amis, ce qui fait qu'elle considère chacun d'entre eux comme quelqu'un de précieux. Lumia deviendra très facilement votre amie, et si elle l'est, elle ne vous laissera pas tomber. Pasque les copains c'est sacré, et faudra en prendre soin !
D'ailleurs, la première amie qu'elle s'est faite a eu une grande influence sur son caractère. Malheureusement, il s'agissait de Ellianne Carpophorus, ce qui l'a rendu extrêmement joyeuse et a accentué son côté naïf et un peu crétin. Aujourd'hui encore, elle considère Ellianne comme sa meilleure amie, et n'hésiterait pas à se couper un bras pour elle. Eh, on est pote ou on l'est pas !

♦ VOTRE C.V. ♦


Comme beaucoup d'histoires, celle-ci commence par un jour de pluie. Un jour d'énorme pluie, le genre que les citadins maudissent, car elle les force à annuler certains projets. Les chasseurs du village de Taguaras, quant à eux, se réjouissaient de ce temps. Ainsi, beaucoup d'animaux à l'odorat sensibles ne pourraient pas les sentir venir. Cela augmentait leurs chances de capturer un gros gibier.
En contrepartie, cela rendait leur visibilité vraiment pourrie, ce qui faisait que chacun d'eux se déplaçait avec beaucoup de précautions. Au vu du temps, ils n'avaient pas jugés utiles d'emmener des animaux de chasses. L'odeur était diminuée par la pluie, et un animal trop actif pouvait faire fuir leur proie. Les chasseurs étaient trois, seuls à être suffisamment habitués à la forêt pour y chasser en évitant les créatures trop fortes pour eux. Ils constituaient l'élite des hommes du village, étant mené par la seule personne capable d'allumer un feu à l'aide d'arts élémentaire.
Cet homme s'appelait Homaël Agrald, et un ce jour, il était mortellement concentré. Quelque chose ne tournait pas rond dans la forêt aujourd'hui. Comme si quelque chose qui n'aurait pas du s'y trouver était présent. Un sale pressentiment dont il ne parvenait pas à se débarasser.

- « Dis, tu penses que... »

Un geste brutal interrompit le chasseur qui venait de prendre la parole. Homaël venait de repérer quelque chose. A une dizaine de mètres. Une biche, et son petit. La première s'était dressée, alarmée,  en entendant la voix du chasseur, mais n'était pas bien sûre de sa provenance. Le second, jeune et insouciant, buvait sans s'affoler l'eau de l'étang. Le chef des chasseurs saisit son fusil, et l'arma sans le moindre bruit, en chasseur expérimenté. Il ajusta son viseur, cibla la mère et crispa son doigt sur la gâchette.
Il attendait le meilleur moment pour tirer. Avec cette proie, leur trois familles pourraient être nourries jusqu'à la fin de la semaine, aisément. Une aubaine, qui n'arrivait que rarement dans leur vie de chasseur.
L'instant était crucial. Une poignée de secondes s'écoula. Jusqu'à ce que l'animal baisse sa garde, recommence à s'abreuver avec lenteur de l'eau de l'étang. La pluie avait couvert leurs odeurs. Le doigt de Homaël blanchit sur la gâchette. Il était sur le point de tirer lorsqu'une petite main saisit le canon et le poussa violemment vers le ciel.

- « NON ! »

Le coup de feu claqua. Loin au dessus des animaux, qui s'enfuirent. Le chef des chasseurs resta sidéré. Qu'est ce qui... Ses yeux se baissèrent pour découvrir une... gamine ? Les vêtements sales, comme si elle avait passé plusieurs jours dans la forêt. Une chevelure blanche salie par la boue... la peau mate des étrangers. Elle avait quoi... quatre ans au maximum ? Il venait de rater son coup à cause d'une gamine ?

- « Il faut pas tuer les z'animaux ! C'est pas bien !

- Petite, tu...C'est quoi ton nom ? Je t'ai jamais vu dans le coin », marmonna le tireur.

- « Lumia monsieur... Lumia Zuvendis. »

Homaël cilla. Il était en colère. Seul le fait que c'était une enfant l'empêchait de la gifler. Qu'est ce que cette petiote faisait la ? Son regard s'attarda sur ces étranges cheveux puis il redescendit vers... ses oreilles. Pointues. Peau mate. Oreilles pointues.
Elfe noire.
La colère se fit rage, et il poussa un mugissement en giflant la gamine de toute ses forces. Une damnée elfe noire venait de foutre leur chasse en l'air. Elle glapit en tombant dans la boue crée par la pluie torrentielle. Homael la saisit par le col, enfin ce qu'il restait de son col et la souleva du sol. Elle pleurait.

- « Ne t'approche plus jamais de moi, chienne d'elfe noire. Et ne te met plus jamais en travers de ma route. »

Une voix d'une haine palpable. Une envie de tuer féroce. Même à travers le rideau de ses larmes mêlées à la pluie, Lumia vit cela. Elle était détestée. Haïe, même.
Homaël la lâcha, et elle tomba, visage dans la boue. Un instant, il avait envisagé d'utiliser sa faible maîtrise de l'art élémentaire du feu pour lui brûler le visage afin de la punir, mais il avait renoncé. La pluie l'empêchait de pouvoir l'utiliser, et torturer une gosse, même elfe noire en utilisant les arts occulte lui vaudrait un problème de conscience. Cela ne l'empêcha pas de fouler du talon de sa botte le visage de l'elfe noire. Une sanction appropriée. Les chasseurs jurèrent, puis repartirent. Ils n'attraperaient plus rien aujourd'hui, autant rentrer. Quelques secondes plus tard, une silhouette émergea de la boue, et se mit à les suivre, en claudiquant. Même détestée, elle ne voulait pas rester la. Même si elle devait mourir... Elle ne voulait plus rester toute seule.

*****************************************************

Taguaras était un minuscule village. Une cinquantaine d'habitants, au maximum. Lumia, en boitant, fit une entrée que personne ne remarqua vraiment. Une gamine, couverte de boue et de haillons. Les chasseurs étaient déjà rentrés dans leur maison respective, et racontaient à leur famille leurs péripéties de la journée.

- « Village... des gens. », murmura la minuscule elfe noire. Depuis combien de temps elle n'avait pas vu un lieu de vie pareil ? Elle ne se souvenait plus très bien, ses souvenirs étaient flous. Maman, ou est Maman ? Qui est... Maman ? Papa ? Pourquoi je suis une elfe indigne ? Parce que je n'ai pas voulu manger cet oiseau ? Maman... ? Ou es-tu... Maman ?

Lumia s'approcha d'une maison. Elle apercevait de la lumière, par la fenêtre. De la lumière. Des vrais gens. Timidement, elle mit son visage à la fenêtre. Peut-être que Maman était dans cette pièce, peut-être qu'elle l'attendait.

- « ...Maman ? », chuchota-elle.

Deux personnes ne trouvaient dans cette pièce. La première personne était Homaël, qui servait un maigre repas à son fils. La seconde était ledit fils, Raphaël, un jeune garçon de six assez peu doué de ses muscles, mais qui révélait une intelligence surprenante pour son jeune âge. Ce fut lui qui remarqua en premier le visage à la fenêtre, Lumia n'ayant même pas songé à s'enfuir en reconnaissant le chasseur. Sa réaction fut instantané. Un cri de terreur, en voyant le visage couvert de sang et de boue de la gamine. La réaction du père fut tout aussi rapide. Un regard en direction de la fenêtre. Un regard de haine pure. Lumia trembla. Dans son esprit, l'espoir s'éteignit. Il fut remplacé par une peur absolue, en voyant l'expression d'Homaël.

- « ENCORE TOI, IMMONDE RACLURE ! », rugit le chef des chasseurs, alors qu'il saisissait la lourde chope en verre qui traînait sur la table, et qu'il sortait, pour l'envoyer dans la tête de l'innocente gamine, qui hurla, chancela, puis s'effondra. « DISPARAÎT, ET NE REVIENS PLUS JAMAIS ICI ! »

La porte claqua, faisant un bruit semblable à un coup de tonnerre. Lumia se recroquevilla.
Mal. Elle avait mal.
Faim. Elle avait faim.
Seule. Elle était seule.
Mais elle ne voulait pas mourir. Pas maintenant. A côté d'elle, un chien errant passa, la renifla, jugea qu'elle n'était pas comestible, et s'en détourna. La poubelle plus loin lui semblait bien plus appétissante. Lumia tressaillit. Si un animal pouvait vivre comme ça... Pourquoi pas elle ? Elle essaya de se mettre debout, mais n'avait plus de force dans les jambes. Alors elle rampa, à la suite du chien, vers la poubelle. Là-bas... Elle pourrait trouver... A  manger.

*****************************************************

Ce fut ainsi qu'elle subvint à ses besoins, n'ayant guère d'autre choix que de renoncer à sa dignité afin de privilégier sa survie. De toute façon, l'honneur était un concept totalement étranger à une enfant de quatre ans. Quelque part, elle se sentait même redevable envers les habitants du village... Car alors qu'elle dévorait leurs déchets, elle ne pouvait s'empêcher de songer que c'était grâce à eux qu'elle trouvait de quoi manger. Parce que le fils de Madame X n'aimait pas les fruits, elle pouvait espérer en trouver dans leur poubelle.
Parce que Raphaël avait un maigre appétit, elle trouvait ses restes dans leur poubelle... Ainsi, n'était-ce pas eux qui lui permettaient de vivre ? Dans ces pensées, Lumia trouvait du réconfort. Même si elle était détestée, elle n'était pas seule. Elle préférait affronter la haine des villageois que l'amertume de la solitude.

Cependant, Lumia ne restait jamais longtemps dans le village. Par pur instinct de survie, elle avait compris qu'elle ne devait absolument pas y aller en plein jour. La haine des hommes est décuplée lorsqu'ils sont foule, et elle ne survivrait pas s'ils décidaient de la tabasser chacun leur tour. C'est pourquoi elle s'aventurait seulement de nuit dans le village, rôdant près des poubelles... Avant elle, les chiens errants se servaient, et pouvaient se montrer agressif si elle faisait mine de s'approcher avant qu'ils aient fini leur repas. Alors elle mangeait ce qu'il restait.
Parfois, Lumia croisait un villageois, dehors à une heure tardive. Lorsque celui-ci la reconnaissait, il la poursuivait, et elle s'enfuyait alors à toutes jambes du village. Épuisée, mais heureuse, car... elle avait eu un contact avec quelqu'un. C'est pourquoi, lorsqu'elle se sentait seule, elle s'aventurait plus tôt qu'ordinaire dans le village. Plus de chances de croiser quelqu'un. Plus de chances de se faire poursuivre.

La présence d'une elfe noire dans les alentours était devenue connue dans le village, alors les villageois étaient continuellement sur le qui-vive. Une elfe noire était une engeance qu'il fallait éliminer, ou chasser. C'est pourquoi ils la poursuivaient dès qu'ils l'apercevaient, et la frappaient dès qu'elle était à portée. Une fois, certains villageois s'étaient même dissimulés dans le village à la tombée de la nuit... Afin de la piéger quand elle viendrait fatalement chercher de quoi manger.
Le piège fonctionna, et la pauvre se fit rouer de coups, avant qu'ils l'abandonnent à moitié morte devant la forêt, espérant sans trop y croire qu'un animal sauvage se chargerait de finir le travail à leur place.

Car la forêt, c'est là ou Lumia passait le plus clair de son temps. Elle avait trouvé un tronc creux ou elle dormait, et coexistait tant bien que mal avec les animaux de la forêt. La plupart se montraient agressif envers elle, étant donné qu'ils considéraient sa présence comme une intrusion sur leur territoire, mais d'autres l'ignoraient tout simplement. En les observant, elle finit par apprendre à trouver par elle-même des baies comestibles, ce qui lui permit d'éviter de faire uniquement les poubelles de Taguaras. Mais bon... Son alimentation restait très rudimentaire. Ce fut dans ce contexte qu'elle fit une rencontre, du genre de celle qui marque une personne à vie.

Comme d'habitude, ce jour-la, Lumia pionçait au fond de son tronc d'arbre, un peu fatiguée d'une course-poursuite qui s'était déroulée la veille, lorsqu'un bruit inattendu la réveilla. Ce bruit ressemblait plus à un vague gémissement qu'autre chose, voir à une chanson... En attendant, entendre gueuler « Flibidiiiiiiiiiiiiiii ! », et se faire réveiller par ça sans comprendre quoi que ce soit à ce qui se passe, je vous jure que c'est traumatisant. Ainsi, Lumia se réveilla en sursaut, cherchant à comprendre désespérément ce qui se passait... Lorsqu'une tête blonde aux yeux vairons apparut soudainement à l'extrémité de son tronc.
Lumia poussa un cri et se recroquevilla, sauf que la tête blonde semblait d'excellente humeur, aussi elle la choper sans ménagement pour l'attirer dans un...câlin ?

- « Hey hey ma choutte tu sais que tu sens le crotin de chèvre ? Cey pas paske on vit dans la forêt que faut être sale ettout et tout, ni se faire bleuir la peau comme ça, baka bakanette ! Et pas d'excuse moi j'suis née dans la fowêt ! »

Interloquée, Lumia se faisait ballotter sans capter grand chose. En fait, elle était même un peu vexée. C'était pas de sa faute si elle puait, c'était difficile de prendre un bain dans une forêt ! Surtout quand on avait six ans ! Et pis sa peau c'était pas de sa faute non plus ! Bon, en l'occurrence l'inconnue semblait s'en foutre mais genre totalement, étant donné qu'elle la recâlina aussitôt, tout en éclatant de rire.

- « Et regarde tes côtes, on dirait que tu manges rien ! Jje sais pas si t'es une mangeuse de gens, mais bon dans tous les cas tu sais les animaux ils se débrouillen tbien ! Alors si t'y arrives pas t'es encore plus bête que l'animal le plus baka ! Allez, vient, j'vais t'apprendre comment on fait ! Et pis comment on prend un bain et on choppe des vêtements sur des gens qu'on a tué ! Et pis te faire des câlins, ça se voit, t'es en manque de câlins ! Au fait moi cey n'elli, et toa ?"

Manger...des gens ? Prendre leur vêtements ? Dans son esprit, ces mots raisonnèrent comme étant de l'horreur pure et simple. Faire du mal au gens c'est mal ! Et pis faire quelque chose de mal c'est mal. Alors cette personne qui faisait des supers câlins elle était pas bien ! S'extirpant des bras de la « N'Elli », Lumia fonça se planquer derechef dans son tronc, autant par peur de prendre des coups que par peur de rester avec l'inconnue. Mais bon, politesse oblige, elle devait répondre. Même si elle avait les foies.

- « Ben... Heu... Je... Je peux pas manger, ceux du village ils veulent pas que je vienne... Et pis... Et pis... Je veux pas les tuer, parce que... Ben ils sont gentils, même s'ils ma tapent... Et pis... Nan les zanimaux ils sont pas baka c'est pas vrai ! Et pis moi... Je m'appelle heu... Lumia. »

Mais manque de bol pour la gamine, toute personne connaissant un tant soit peu Ellianne Carpophorus sait que lorsqu'elle a choisit une cible de câlins, y échapper est horriblement difficile. Aussi, l'innocente elfette noire se fit choper et tirer hors du tronc sans ménagement (malgré ses tentatives pour s'accrocher) avant de se faire câliner une nouvelle fois. Mine de rien... Les câlins c'était chaud. Elle n'en avait pas eu depuis l'époque ou elle était avec sa maman... Et ça faisait du bien...

- « Bah justement, ils sont pas baka baka, alors s'ils y arrivent tu peux aussi ! Y a pas à manger que dans les villages, dans la forêt aussi on peut manger ! Genre on peut manger des baies, des racines, des nanimaux, mais pas des lapins attentions hein, paske ça ceymal, même si on les tue gentiment, enfin bref pas besoin de village les villages cey des endroits qui sont tout nuls paske les gens ben ils sont souvent méchants à force de vivre l'un sur l'autre ! »

Les gens dans les villages étaient méchants ? Lumia considéra avec un respect non feint la n'Elli, qui semblait savoir beauuuuucoup de choses ! Et savoir des choses c'est bien ! Et c'était parce qu'ils habitaient dans un village que les villageois étaient méchants ? Si ça se trouve, n'Elli était une savante, vu qu'elle savait plein de choses ! Enfin bon, pour l'heure, elle examinait les blessures de Lumia. Quelques plaies, et surtout, pas mal de bleus.

- « Ah tient c'est vrai on t'as tapé... ben en fait ceytait pas gentil, les gens gentils ils tapent pas les gens gentils, seulement les méchants qui puent des pieds ! T'es sûr que c'est pas des méchants déguisés en gentils dans ton village Lumia-Chan  ? Paske si cey ça suffit de le dire et j'peux tous les crabouilleeeeeeeeeeer ! » N'Elli, disait ça en rigolant, avant de renchaîner sur un autre câlin dont Lumia profita genre à fond, malgré le discours qui la faisait relativement flipper. « Pis suffit de tuer un méchant voyageur au pire !  Ou que je te donne des fringues... na marche aussi ! Eeeeeeeet du coup tu veux bien être ma coupine ? Pakse tey kawai alors voilà, je vais t'aider, tu fais trop pitiéééééééééééééééée pour l'instant, laisse tata nElli t'apprendre la vie ! »

Coupine ? N'Elli-la-savante-aux-câlins voulait devenir sa coupine ? Ça semblait... une bonne idée. Les coupains c'était bien. Et pis elle avait jamais eu de coupains. Alors ça la tentait. En plus, elle voulait l'aider, comme une vraie coupine ! Et c'était très gentil. Et en plus, elle faisait des câlins ! Comme une vraie coupine !

- « Heu ben... Moi je veux bien... J'ai jamais eu de coupines alors... Ben oui je veux bien... Mais par contre, les villageois, faut pas les zécrabouiller ! Ils sont pas méchants ! Ils ont juste peur... J'crois que cey normal. Mais je sais pas pourquoi. Papa et maman ils me tapaient aussi. Mais ils faisaient aussi des câlins. Et pis ils avaient pas peur. Alors ça doit être normal. Mais nan, sont pas méchants les villageois ! »

En attendant, dans les jours qui suivirent, Lumia passa quelques temps avec sa nouvelle coupine. Sa pensée était « J'veux devenir comme ça plus tard ! », alors qu'Ellianne l'aidait à prendre des bains, à se nourrir... Bref, une joyeuse complicité qui fit beaucoup plaisir à la gamine elfette noire. Ellianne eut également un autre rôle important dans la vie de Lumia... Car parce qu'il fallait savoir des choses, elle lui apprit également la base des arts occultes. Oui, on sait tous que c'est interdit avant dix-huit ans, mais Lumia l'ignorait, et Ellianne... Vous espériez quoi de sa part, un comportement logique ?

Ainsi, Lumia se découvrit une certaine affinité dans les arts élémentaires. Elle était pas douée pour taper, mais quand il s'agissait de faire des choses magiques, la petite était forte. Elle apprit à faire pousser des plantes (Ellianne adora), à faire pleuvoir (Également)... Et à générer un peu d'électricité (Qu'elle changea de couleur, pour qu'elle soit rose, car c'était plus kawai, et Ellianne adorait ça).
Lumia ne connaissait même pas l'existence des Teremundos, et s'exercer aux arts occultes devenait naturel pour elle. Par instinct toutefois, elle se retenait, évitant ainsi la mutation. Lorsqu'elle atteignit une certaine maîtrise, cela résolut ses problèmes d'alimentation, étant donné qu'elle pouvait faire pousser des arbres à fruits, qu'elle grignotait avec Ellianne. Mais elle finit par partir, à cause d'une histoire qu'elle avait entendue, comme quoi des papillons bleus magiques qui fabriquaient du sucre en poudre et qui pouvaient exaucer les voeux avaient été découverts quelque part. Et elle voulait absolument voir ça. Lumia envisagea même de la suivre... Mais elle finit par choisir de rester dans sa forêt, parce qu'il y avait tout ses copains z'animaux ici, tout en lui promettant de la retrouver quand elle serait plus grande.

Toutefois, la venue d'Elianne avait changé pas mal de choses dans sa vie. Plus de soucis de nutrition, et en plus, les animaux de la forêt ne se montraient plus agressif envers elle... Étant donné qu'ils avaient réalisé que maintenant, elle pouvait être un danger pour eux si elle le désirait. Lumia n'était pas un prodige, mais à force de s'exercer (n'ayant rien d'autre à faire), elle avait finit par atteindre le jour de ses huit ans un degré de maîtrise qui surpassait largement celui d'Homaël, sans même en avoir conscience. Ainsi, elle vivait en paix avec les animaux. Lorsqu'elle en trouvait un blessé, que ce soit par une partie de chasse ou autre, elle se mettait en devoir de le soigner, avec ce qu'elle trouvait dans la forêt et la sensation d'avoir été utile à quelqu'un lui apportait beaucoup de plaisir.

Mais malgré cela, elle continuait à s'aventurer dans le village. Même si elle n'éprouvait plus le besoin de faire les poubelles, celui de voir des vraies personnes persistait. Peut-être même qu'elle cherchait à combler le manque que le départ d'Ellianne avait causé. Peu lui importait de prendre des coups, tant qu'elle voyait quelqu'un. Lumia tentait pourtant de s'intégrer au maximum de ses possibilités. En utilisant des pigments naturels qu'elle extrayait de plantes, de cailloux, et autre, elle obtint une sorte de lotion qu'elle s'appliquait pour faire blanchir sa peau, et cela marcha si bien qu'elle eut bientôt la peau aussi blanche que n'importe quel humain. Cependant, cela ne changea pas l'opinion des villageois, qui la reconnurent bien vite, et la lapidèrent comme ils en avaient l'habitude. Si elle avait été humaine, un tel traitement l'aurait tuée. Cependant, elle était elfe noire, et disposait d'une capacité de régénération propre à sa race qui la rendait plus résistante... Plus forte aussi.
A  force de vivre dans la forêt, et de s'enfuir à toute jambes du village, Lumia était devenue bien plus résistante sur le plan physique aussi, au point que lorsqu'elle courait, plus personne du village ne parvenait à la rattraper.
Une foutue elfe noire, mais qui courrait sacrément vite... Voilà comment elle était vue par les villageois à cette période.

*****************************************************

L'incident se produisit quelques mois après ses huit ans. Lumia avait passé la matinée dans son tronc creux, à réaliser une petite statuette d'humain en taillant du bois mort, et à grignoter des fruits cueillis sur un arbre généré magiquement. La veille, elle s'était aventurée dans le village, et avait été coursée par Homaël qui avait été jusqu'à lui envoyer une faible boule de feu, qu'il s'était évertué à créer, mais la petite était trop vive pour se faire toucher par cela, bien que cette expérience l'ai terrifiée.

Choquée, elle n'envisageait pas de retourner au village avant un petit moment. S'il continuait à envoyer des boules de feu comme ça, il finirait par la tuer. Peut-être qu'elle devait réussir à trouver une parade, comme ça il ne pourrait plus la toucher... Elle en était à ce stade de ses pensées, taillant distraitement son bout de bois, lorsqu'un rugissement retentit. Ce rugissement, c'était celui de Nounours, le plus gros des nounours de la région. Il était costaud, fier, et craint par tous les animaux de la forêt... Seule Lumia, qui le prenait pour une sorte de grosse peluche (on reconnaît la l'influence d'Ellianne), ne le craignait pas.
Mais le rugissement de Nounours, aujourd'hui, n'était pas comme d'habitude. Ce n'était pas celui qu'il poussait pour intimider d'autre nounours venus le défier... Non la il était en fureur. Quelqu'un venait d'entrer sur son territoire. Un nouveau z'animau peut-être ? Si c'était ça, elle devait le protéger !

La petite elfe noire abandonna son logis, et fonça vers la provenance du cri. Ce qu'elle découvrit la fit tressaillir. Nounours , était dressé sur ses deux pattes arrière, et le long hurlement qu'il poussait indiquait clairement quel était l'ampleur de sa colère. En face de lui, tenant stupidement dans ses mains les deux morceaux d'un fusil, appremment réduit en miette par l'ours, se tenait Ardghal, un des chasseurs du village. Très doué pour suivre des pistes, mais également réputé pour être un peu froussard, il semblait mort de frayeur.
Elle ne pouvait pas le laisser mourir, elle devait stopper Nounours !

- « NAN ! », cria la petite fille. Sa voix figea net l'énorme ours, qui tourna la tête, et l'aperçu. « Tues pas Ardghal ! Il est pas méchant, et pis il a une petite fille ! »

Nounours scruta pendant un instant la petite. Cette gamine, il la connaissait, cela faisait un moment qu'elle vivait dans la forêt, et il était difficile de ne pas se souvenir de celle qui essayait de faire des câlins à tous les animaux qu'elle voyait.
Il sut qu'il ne devait pas insister. Elle était dangereuse, cela se sentait, et la faible lueur occulte qui émanait de sa main indiquait qu'elle semblait prête à se défendre. Par instinct, Nounours devina tout cela, se laissa retomber sur ses quatre pattes, et se dirigea lentement vers les profondeurs de la forêt.

Ardghal était terrifié. La lueur occulte dans les mains de Lumia, il l'avait aperçue lui aussi. Ce n'était pas possible. Elle n'avait que huit ans. Il n'était pas possible de maîtriser les arts occultes à cet age. Et elle avait fait peur à l'ours.

- « Sorcière ! », beugla-il lorsqu'elle fit mine de s'approcher. « Sorcière ! Ne t'approche pas de moi ! »

Puisant dans sa frayeur, le chasseur se redressa, et s'enfuit en courant, plantant la une Lumia qui ne comprenait rien. La gamine pencha la tête sur le côté.

- « Je ne m'appelle pas sorssière ! Je m'appelle Lumia, hi hi ! Et n'Elli-kawai-chan elle a dit que j'étais choute,d'abord ! »

*****************************************************

- « J'espère que N'Elli-coupine reviendra bientôt... »

Lumia se promenait tranquillement dans la forêt, s'amusant à jongler avec un éclair rose qu'elle avait généré, ce jour-la. Récemment, elle avait parfait sa maîtrise jusqu'à réussir à fendre en deux un arbre mort d'un éclair, et se disait que sa coupine serait très très très fière si elle voyait ça. Sauf qu'un cri de douleur la tira de ses pensées. Et cette fois, c'était pas la voix de Nounours, mais celle d'un enfant qu'elle connaissait bien... Raphaël, le fils d'Homaël. Intriguée, et vaguement inquiète, la petite fille de dix ans s'approcha de l'origine de la voix... Ce qu'elle découvrit la stupéfia. Un tronc d'arbre venait de s'effondrer, abîmé par une tempête qui avait eu lieu la nuit dernière... Sauf que ledit tronc d'arbre s'était effondré sur le pauvre Raphaël, qui gémissait de douleur. A côté de lui, un panier rempli d'herbes médicinales, qu'il était visiblement en train de cueillir, était renversé.

- « Pauvre Raphaël-kun ! Bouges-pas, je vais t'aider ! »

Oui, c'était bien le fils de l'homme qui l'avait torturée à de nombreuses reprises, mais bon, Lumia s'en foutait. Faisant pousser un arbre sous le tronc pour le dégager, Lumia réussit ainsi à atteindre Raphael, qui avait un bras et une jambe de pété, et qui pissait le sang au passage.

- « T'es pas très malin, Raphaël-kun ! Quand un arbre veut te faire un câlin faut pas dire oui ! »

Il ne vint même pas à l'esprit du jeune garçon de la contredire. Dans l'état dans lequel il était, il aurait accepté de l'aide de n'importe qui. Même de l'elfette noire que son père haïssait, et qu'il essayait d'éviter.

- «  J'ai mal... Je... vais mourir ?

- Dis pas de bêtises, roh la la... Si j'étais pas la tu serais mort, oui mais bon, pisque je suis la ben tu vas pas mourir. Ah, je te fauche tes herbes hein, si ça te déranges pas. »

Car de cette façon, Lumia put désinfecter les plaies et le soigner sommairement. Elle avait en permanence un flacon sur elle d'une sorte d'alcool de fruits, dont elle se servait comme désinfectant, et les herbes, couplés à des bandages sommaires fait à partir de grandes feuilles d'un arbre qu'elle connaissait, permirent de stopper l'hémorragie et d'éviter que la plaie s'infecte. Ensuite, Lumia se servit des herbes pour préparer une décoction vitalisante, afin de redonner du peps à l'autre pas doué. Et enfin, en se servant du tronc d'arbre, elle tailla à coup d'éclairs occultes une sorte de béquille pour qu'il puisse se mettre debout et claudiquer dans la forêt, soutenu par l'elfette, jusqu'au village.
Là-bas, elle fit sensation. Après tout, soutenait le fils du chef des chasseurs, visiblement en très mauvais état. Jusqu'au moment ou les deux se retrouvèrent devant Homael, qui la toisait avec fureur.

- « Qu'est-ce que tu as fait à mon fils, chienne d'elfe noire ?

- Moi j'ai rien fait. Enfin si, je l'ai soigné, mais bon... Faut dire qu'il est bakaaaa, il a fait un câlin à un arbre et l'arbre lui est tombé dessus, alors du coup, il avait mal. Nounours aurait même pu le manger, si j'étais pas arrivé !

-... Elle dit la vérité, Papa... Elle ne m'a rien fait... »

Homaël regarda successivement son fils, puis sa « sauveuse ». Que son fils ait frôlé la mort, ça le mettait en rogne. Mais qu'il ai été sauvé par cette créature, ça l'énervait encore plus. Cependant... L'honneur le forçait à reconnaître qu'il avait une dette envers elle.

- « ...Quittes le village. Pour cette fois, je ne te pourchasserai pas. Mais ne t'approches plus ni du village, ni de mon fils. »

Lumia rigola, sans se formaliser, et tourna les talons. Elle avait vu son cota d'être humains du jour, ça lui suffisait. Et pouvoir sortir dans courir était assez inhabituel, assez pour qu'elle apprécie ce jour. Sauf qu'en plus, un léger détail la fit sourire. Juste avant qu'elle ne quitte le village, elle se retourna une dernière fois. Raphaël, tenant à moitié sur ses béquilles la regardait. Et dans son regard, elle pouvait lire de la reconnaissance, fait inhabituel.
Surtout lorsqu'il articula :

- « Merci, Lumia... »

C'était la première fois qu'un villageois l'appelait par son prénom.


Dernière édition par Lumia Zuvendis le Jeu 13 Fév - 0:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumia Zuvendis

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 05/01/2014

MessageSujet: Re: Lumia Zuvendis, ou elfette-kawai-chan [FINIE, HELL YEAH]   Dim 5 Jan - 5:49

Le nouvel incident se produisit quelques mois après... Raphaël, en guise de gratitude, avait pris l'habitude d'apporter de temps en temps à Lumia à manger dans la forêt. Que ce soit des légumes ou autre choses du même genre, cela permettait à la gentille elfette de varier son régime alimentaire, et c'était cool. En plus de cela, Raphaël restait généralement quelques minutes pour discuter avec sa sauveuse... Bon, la poitrine naissante de l'elfette (elle avait 12 ans quoi), avait une vague tendance à attirer son regard (a croire que c'est lié au prénom), mais globalement, il était un gentil garçon. Naïf, assez courageux, bien qu'il ne soit pas très doué.
Sauf que voilà. Un jour, alors que Lumia regardait le ciel paisiblement, en comptant les oiseaux qui passaient, Raphael déboula à côté d'elle. Contrairement à son habitude, pas de panier avec de la bouffe. C'était assez inhabituel pour que Lumia se redresse, intriguée.

- « Bah alors, Raphaël-kun ? T'as pas pris de bananes cette fois-ci ? Dommages elles étaient bonnes les a...

- Un...Un... Un TEREMUNDO ! Lumia, il faut fuir !

- Un quoi ? »

Le concept de Teremundo était relativement étranger à la jeune elfette. Aussi Raphaël dut lui expliquer très rapidement, parce qu'il était paniqué. Lumia papillonna du regard. Un monstre-kun ? Ouaaaaah, ça faisait peur !

- « Papa et les chasseurs se chargent de le bloquer... Il faut vite fuir !

- Bah nan ! Parce que si on fuit, pas ton père il va mourir ! Et puis les autres aussi ! T'es baka baka ! »

Et sans attendre de réponse, Lumia tournait les talons, et se mettait à courir vers le village, sans la moindre notion du danger. Ce ne fut que lorsqu'elle aperçut le monstre qu'elle commença à avoir peur. Teremundo bestial recouvert de sang... A cette époque, Siren Redge était déjà très effrayant, notamment pour une gamine de douze ans. A ce moment, il était au sol, en train de dévorer le cadavre d'un des chasseurs. Face à lui, ce qui restait des chasseurs était épuisé, la majorité au sol. Seul Homaël semblait garder encore un peu d'énergie. Il utilisait son fusil pour tirer sur l'attaquant, mais Siren semblait s'en foutre , mais dans le genre totalement.
Ce fut seulement lorsque le Teremundo se mangea un éclair rose tout mignon dans la tronche qu'il grogna. La provenance, Lumia, qui tremblait si fort qu'elle en avait presque les larmes aux yeux. Elle était partagée entre l'envie de fuir en courant et celle de protéger les chasseurs. Siren gronda, alors qu'il identifiait la source de l'agression. Et qu'il lui envoyait un quasar.

- « KYAAAAAAAAH ! »

Dans un réflexe protecteur, Lumia fit pousser un arbre, qui prit pour elle le coup, alors que le souffle la projetait en arrière, et qu'elle atterrissait lourdement sur le sol. Elle avait mal. Ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu mal comme ça. Et en plus... Elle avait un sacrifié un arbre pour se protéger. Elle était horrible.
La jeune elfette se releva, les yeux pleins de larmes.

- « Faut pas... Faut pas blesser les villageois... Cey pas bien... »

Siren hurla, puis envoya deux nouveaux quasars vers Lumia, qu'elle esquiva tant bien que mal. Lesdits quasars percutèrent des habitations, creusant des gros trous dedans. Le village était en flamme, totalement ravagé par la colère du Teremundo bestial, qui semblait ne jamais vouloir s'arrêter, balançant des quasars à tout va, que Lumia esquivait à grand peine. Ce fut à cet instant qu'il se mangea dans le dos une balle enflammée, le faisant mugir.
Homaël avait utilisé sa faible maîtrise de l'art de feu pour enflammer ses balles, et infliger plus de dommages à Siren de cette façon. Et cette fois, il avait réussi à le blesser. Profitant de l'opportunité, Lumia lui envoya un nouvel éclair rose, qui le blessa encore plus. Hurlant, Siren se jeta sur Lumia, et lui infligea un énorme coup de griffe. La petite hurla. Avec son corps d'enfant, elle n'était pas assez rapide pour l'éviter. Elle se fit presque couper en deux par le coup, et se mit à saigner abondamment.
Toutefois, les blessures du Teremundo étaient sévère. Aussi, par pur instinct de survie, et persuadé que sa victime allait mourir, il prit la fuite, laissant derrière lui un village ravagé, plusieurs cadavres et une gamine en sang, qui s'évanouit. Sa dernière pensée consciente fut qu'elle ne voulait pas mourir sans avoir revu sa coupine n'Elli...

Cependant, deux choses sauvèrent la vie de Lumia. La première fut l'extraordinaire capacité de regénération des elfes noirs. Alors que la plaie aurait du continuer de saigner pendant très longtemps , a défaut de cicatriser, elle cessa de saigner assez rapidement, laissant assez de sang à la petite pour survivre. Et deuxièmement... les chasseurs savaient qu'ils devaient la vie à cette enfant qui malgré la peur s'était battue pour eux. Aussi ils l'avaient emmené dans une des rares bâtisse encore debout et... l'avait soignée.

*****************************************************

La petite elfette ouvrit les yeux quelques jours plus tard. La première chose qu'elle songea fut qu'elle avait mal. Très mal. La deuxième... qu'elle était sur quelque chose de super confortable. Un... lit ? C'était un lit ? Lumia écarquilla les yeux, et se mordit la lèvre pour vérifier qu'elle ne rêvait pas.  Un lit... C'était tellement... doux !

- « Ah, tu es réveillée ! »

Lumia sursauta. A sa droite, sur une chaise, se tenait Raphaël, qui lisait apparemment un livre. Le jeune homme la regardait avec un sourire.

- « Ne t'affoles pas, tu es dans la maison de Léonard. C'est une des rares qui est pas détruire, et il te fallait du calme. Regardes, Papa t'as fait des bandages. »

Lumia considéra avec un soupçon de surprise son torse, soigneusement bandé. Homaël l'avait soignée ? Mais... Maintenant qu'elle était réveillée, il risquait de la taper ! Lumia tenta de se redresser, mais aussitôt, la fatigue la cueillit comme un poing dans le ventre, et elle s'effondra à nouveau.

- « Calmes-toi, j'ai dit ! Tu es trop faible pour bouger, attends au moins d'être remise !

- Mais... Raphaël-kun, si je reste, Homaël-san va pas être content... Il veut pas de moi dans le village et je veux pas me faire taper !

- Quelle ordure profiterait d'une blessée ? »

Lumia sursauta. Homaël venait d'entrer dans la pièce, accompagné d'un autre chasseur, qu'elle identifia, selon toute probabilité, comme étant Léonard. Le chef des chasseurs la regarda, une vague mimique agacée aux lèvres.

- « Lumia Zuvendis... Même si je déteste dire ça, tu es celle qui a sauvé ce village. Ce faisant, je n'ai pas le droit de t'en expulser, alors que tu es blessée. Cependant, le reste ne change pas. Je ne veux pas de toi dans le village, alors tu te remet de tes blessures, et tu dégages. »

Indigné, Raphaël se redressa.

- « Papa, bon sang ! Sans elle, vous seriez tous mort ! Et toi tu veux la chasser ?

- Les elfes noirs sont des êtres malfaisants, fils. Si on la laisse dans le village, elle finira par nous apporter le malheur. Je ne tolérerai pas que cela arrives. »

Et sur ces mots, il planta la la joyeuse assemblée, suivi par Raphaël qui tentait de le raisonner.
Ainsi, Lumia passa plusieurs jours dans le village. Malgré ses capacités de régénération, elle restait une enfant, et Siren l'avait salement touchée. Chaque jours, elle reprenait des forces, jusqu'à réussir à claudiquer tant bien que mal. Chaque jour, Raphaël venait la voir, lui apportant à manger et passant de longues heures avec elle à discuter, malgré l'opinion de son père. Le reste du temps, il accompagnait son paternel dans les travaux de reconstructions du village, qui avançaient bien.
Lumia voyait également beaucoup Léonard, qui était après tout le propriétaire de la maison. Ce dernier passait également un peu de temps à avec elle... mais contrairement à Raphaël, il ne semblait pas exempt d'idées malsaines. Aussi, son regard avait tendance à se fixer sur les cuisses de l'elfe noire quand il le pouvait... Et il était également toujours présent lorsque Raphaël aidait Lumia à refaire ses bandages au niveau de la poitrine. Un regard inquisiteur, pervers, et infiniment plus malsain que celui de Raphaël, qui lui rougissait plus qu'autre chose.
Lumia, bien entendu, ne se rendait compte de rien, trop occupée à savourer son séjour dans le village. Sauf qu'un jour, alors que Raphaël venait de partir, Léonard pris une chaise et s'assit à côté du lit de l'elfette noire.

- « Dis-moi, Lumia... Tu sembles aller beaucoup mieux, récemment.

- Pas vraiment, Léonard-kun. Zavez bien vu que je suis tombé tout à l'heure en marchant, hihi ! Je suis encore un peu trop toute cassée pour vivre toute seule !

- Je pense surtout que tu as fait semblant de tomber afin de persuader les autres que tu étais faible. Ne me prends pas pour un idiot, Lumia. Cette nuit, tu semblait en forme quand tu t'es glissée dans la cuisine pour prendre un fruit... »

La jeune fille se crispa. Elle ne pensait pas qu'il l'avait entendue... Non, s'il racontait ça à Homaël... Il allait la chasser !

- « Tu ne veux pas partir, n'est-ce pas ?

- …Nan. Le village est bien... Et je veux pas revivre seule dans la forêt, même si y a mes copains zanimaux. »

Léonard rit un peu, et pris une expression sérieuse.

- « Tu sais, Lumia... Si tu veux rester dans le village, il y a bien des solutions. Est-ce que cela t’intéresserait ?

- ….C'est vrai ? Tu me mens pas, Léonard-kun... ?

- Non. Il y a une solution très simple. Il te suffirait d'un acte corporel avec un villageois. Ainsi Homaël te considérerait comme une humaine. Après tout, nos deux races ne sont pas opposées.

- Un acte corporel ? Je comprends paaaaas, Léonard-kun, je suis un peu baka !

- ...Je te parles de reproduction, Lumia. Tu as déjà vu des animaux faire ça, non ? Si tu le souhaites, je pourrait même faire ce sacrifice, si cela peut te permettre d'habiter dans le village. »

La jeune fille ouvrit les yeux. Oui, elle comprenait enfin de quoi il parlait. Elle avait déjà vu de nombreux animaux le faire. Mais... Enfin... Faire ça... ? Avec Léonard... ? Sans qu'elle ne comprenne pourquoi, quelque chose la dérangeait. Un sentiment malsain. Quelque chose dans le regard de Léonard qui ne lui plaisait pas.
Mais ce dernier insistait, une lueur lubrique de plus en plus présente dans ses yeux, alors qu'il dévorait des yeux sa poitrine couverte de bandages, ses seins. Être acceptée... ? Oui mais... Mais finalement, Léonard, sans se préoccuper de sa réponse, lui sauta dessus, arracha les bandages. Lumia cria, avant qu'un main ne lui couvre la bouche.

- « ...Ne crie plus... Tu vas être très gentille... »

Terrifiée, elle contempla la lueur de folie dans les yeux de l'homme. Elle n'était pas assez remise pour résister. La suite fut un peu confuse dans son esprit d'enfant. Juste un vague souvenir de douleur, et d'odeur de transpiration. Les souvenirs ne redevinrent clair que lorsqu'une porte claqua, et que Raphaël entra. Il portait un plateau de fruits, qu'il devait apporter à Lumia. Et il était en colère. Il vit les larmes dans les yeux de l'elfette, et cela lui fit serrer le poing, et hurler :

- « ...LEONARD ! »

Ce dernier releva rapidement son pantalon, et contempla avec une mine horrifiée le nouveau venu.

- « Attends, Raphaël, ce n'est pas ce que tu crois, c'est... »

Mais c'était trop tard. Raphaël venait de bondir vers lui pour lui administrer un féroce crochet du droit. Il était de nature connue qu'il était de constitution faible, mais la, la colère décuplait ses forces. Leonard recula en se tenant la mâchoire, mais le jeune homme ne semblait pas vouloir reculer. Il attaque de nouveau, frappant sans relâche le chasseur jusqu'à ce que ce dernier attrape le poing tendu du garçon, et lui administre à son tour un coup de poing, si fort que le garçon décolla du sol, et s'effondra lourdement. Sauf qu'il se redressa, et déversa un lot d'injures sur Léonard.

- « TA GUEULE, RAPHAÊL ! Ce n'est qu'une elfe noire, pourquoi tu y accordes tant d'importance ? Cela te choques tant que je la saute ? Tu aurait voulu prendre ma place, si ça se trouve ? Et non, pas de ce regard, je te prie, sale gosse... Tu veux que je t'en recolles une, peut-être ?

- Non, je ne penses pas, Léonard. »

La voix d'Homaël résonna dans la petite chambre, lorsque l'homme massif passa le pas de la porte, arrachant un frisson au concerné.

- « … Homaël ? Je... Je...

- Je te savais tordu, Léonard... Mais de la à prendre une gamine blessée, fut-elle elfe noire, comme cible de tes pulsions... Et par dessus tout, tu as osé lever la main sur mon fils. »

Homaël s'exprimait calmement, mais tout dans son attitude était évocateur d'une colère contenue. Une colère noire. Effrayante. Aussi, lorsque Homaël leva la main pour coller la droite du siècle à Léonard, personne ne fut étonné. L'homme voltigea, s'écrasa contre un mur, et finit au sol, assommé. Raphaël couru vers Lumia, et l'aida à refaire ses bandages. L'elfette pleurait, choquée par ce qui venait de se passer... Et curieusement, c'est cela qui décida Homaël.

- « ...Parfois, les humains peuvent être pire que les elfes noirs. »

*****************************************************

Suite à cet incident, Léonard fut expulsé du village. Durant son procès, il argua que ce qu'il avait fait n'était pas grave, vu que Lumia était une elfe, mais Homaël se montra intraitable. Le village était débiteur à Lumia, et la moindre tentative d'agression à son égard devait être sévèrement punie. Quand à la petite elfette... Curieusement, cet incident lui attira la sympathie des villageois. Pour la première fois, ils réalisaient qu'elle était aussi vulnérable qu'eux, et qu'elle aussi pouvait souffrir des actions d'un fou.
Ainsi, il fut décidé qu'elle serait autorisée à rester dans le village. Tous n'étaient pas d'accord, plusieurs se méfiaient, mais la majorité était pour. Certains étaient ému par les malheurs qui lui arrivaient, une minorité souhaitait l’accueillir, tel Raphaël... Et surtout, beaucoup voyaient en elle une arme de défense efficace du village contre un potentiel agresseur, qu'il soit Teremundo ou autre.

Ce fut comme ça que Lumia s'installa dans le village. Elle récupéra l'ancienne maison de Léonard, dont personne ne voulait, et put finir sa convalescence dans de bonnes conditions. Dès qu'elle fut remise sur pieds, elle se mit à aider autant qu'elle le pouvait les villageois dans les mesures de reconstructions du village. Elle faisait pousser des arbres à fruits pour apporter de la nourriture, soulevait tout ce qui lui était possible de soulever, profitant d'une musculature propre à sa race qui lui donnait des fameux biceps. Bon, certains passage posaient problème, notamment quand Raphaël mit une journée entière à lui faire comprendre que pour construire une maison, eh bien il fallait du bois, et que pour avoir du bois, il fallait couper un arbre, ce qu'elle refusait catégoriquement, du moins au départ.

La petite elfette de douze ans, dès qu'elle avait du temps libre, se mettait en devoir d'aider ses concitoyens. Vu que bon nombre de villageois avaient des doutes, elle cherchait de tout son cœur à se faire accepter, et que de toute façon, c'était dans sa nature.
Et ainsi, au fur et à mesure que les mois passaient, de plus en plus de villageois accordaient leur confiance à la petite elfette. Raphaël, notamment, passait le plus clair de son temps avec elle. Cela provoqua nécessairement des commérages. Lumia était pour ainsi dire la seule qui ne se rendait pas compte que Raphaël la regardait avec envie (mais venant d'elle, en même temps...), au grand dam de plusieurs filles du village. Car mine de rien, il était plutôt beau gosse.

A ses quatorze ans, Lumia était totalement acceptée. Le seul qui se montrait un peu bougon était Homaël, qui ne parvenait pas à se départir d'une certaine méfiance vis-à-vis des elfes noirs. Le reste du village considérait l'elfette comme partie intégrante du village. Elle avait perfectionné sa maîtrise des arts occultes, au point ou les quelques Teremundos qui attaquaient le village étaient repoussés sans qu'il y ait de casse. Elle avait perfectionné sa maîtrise de l'art naturel, au point ou les plantes devenaient son arme. Ses éclairs et ses techniques aquatiques n'avaient plus non plus grand chose à voir avec ce qu'elles étaient auparavant. Ainsi, l'elfette trollait souvent Raphaël en lui envoyant des jets d'eau à la tronche quand il l'embêtait ou qu'il ne parvenait pas à se réveiller.

Lumia vivait pleinement heureuse. Elle aimait tous les villageois, et être enfin acceptée par eux était un rêve d'enfant qui s'était réalisé au moment ou elle n'y croyait plus. En plus, elle se disait que quand sa coupine n'Elli reviendrait la voir, elle serait super contente de voir qu'elle avait plein de coupains maintenant ! Et cette vie, elle avait fait le vœu de la protéger. Elle désirait protéger chacun des habitants de ce village, elle voulait qu'aucun ne meure, surtout pas Raphaël, qui était le plus gentil. Celui-ci avait même fait l'effort de se mettre lui aussi à un régime végétarien pour être gentil avec elle, vu qu'il savait qu'elle ne supportait pas qu'on touche aux zanimaux.  

Et ce fut dans ce contexte qu'arriva l’événement le plus marquant de la vie de Lumia, un peu après ses seize ans. C'était un jour ensoleillé, comme il y en a beaucoup, mais un simple événement la modifia totalement. Cet événement, ce fut l'arrivée dans le village d'un homme encapuchonné, dont la démarche faible traduisait un âge immense. Des étrangers, le village en avait vu passer des tonnes. Généralement, c'était des mercenaires qui revenaient de missions, ou bien des voyous à la recherche d'un endroit calme ou se planquer, mais de temps en temps, ils avaient droit à des surprises, comme cette personne.
Dès qu'elle l'aperçut, Lumia, qui ne supportait pas de laisser une personne âgée seule et sans aide (quelle gentille fille), se rua vers elle. Et comme d'habitude, Raphaël la suivit.

- « Ohayoooo, vieux-kun ! Dis, est-ce que tu as besoin d'un coup de main ? Tu veux que je prenne tes affaires , Ah bah nan t'en a paaaas ! Alors tu veux un fruit ? Une pomme ? Ou une banane ? Cey bon les banaaaaanes ! »

Le vieil homme toussa, et leva imperceptiblement la tête, croisant le regard de l'elfette. Et chacun se figea. Car les deux venaient d'apercevoir quelque chose sur le visage de l'autre. Lumia avait vue une peau mate et des oreilles pointues. L'homme avait vu une peau blanchie artificiellement et... des oreilles pointues également, dissimulées soigneusement sous une touffe de cheveux blancs. Lumia papillota.

- « Hoy, vieux-kun ! En fait tu es un elfe n... »

Mais elle ne put pas finir sa phrase. Le vieil homme, faisant preuve d'une vivacité surprenante pour son âge, venait de plaquer sa main sur sa bouche, l'empêchant de parler. Son regard luisait, alors qu'il se mit à parler, à voix basse.

- « Ne dis rien ! *kof kof*, je ne sais pas comment tu as fait pour réussir à cacher ta nature à ces chiens d'humains... Mais je n'ai pas envie...*kof kof* de leur servir de cible. »

Il toussa de manière un peu plus virulente, allant jusqu'à cracher un peu de sang. Cependant, Lumia, un peu paumée, mit quelques secondes à comprendre ce qu'il voulait dire, avant d'enlever sa main, et de se mettre à rigoler.

- « Mais nan vieux-kun ! T'as pas à t'en faire, ici les humains ils sont gentils ! Ils savent qui je suis, hein ! »

Un silence plana pendant quelques secondes, seulement ponctué par le bruit de fond du village. L'elfe noir semblait ne pas comprendre. Les villageois savaient qui cette enfant était... Et pourtant elle était encore en vie ? Il toussa encore une fois. Non. Ce n'était pas possible. Les humains sont malfaisants. Les humains sont cruels. Ils n'auraient pas eu de scrupules à la tuer, même si c'était une enfant. Les elfes noirs devaient prouver leur supériorité sur ces chiens d'humains, dans le sang. Les humains sont faibles. Les elfes sont forts.

- « ...Tu mens. Les elfes et les humains ne peuvent pas s'entendre. Nous sommes supérieurs, et parce qu'ils ont peur de nous... Ils nous maltraitent. Nous sommes plus puissants, nous devons... tous les tuer. Purifier cette race par le sang. C'est notre devoir, en tant qu'êtres supérieurs. »

Agacé par le discours de Lumia, l'elfe avait levé la voix. Assez fort pour que Raphaël l'entende, et qu'il juge bon d'intervenir.

- « Si je puis me permettre, vous avez tort... Lumia vit dans ce village depuis maintenant quatre ans, et elle est acceptée de tous. C'est vrai qu'au début, tout le village avait peur d'elle, au point ou elle était traquée, mais elle a su nous prouver qu'elle n'était pas méchante, et que les elfes noirs ne sont pas malfaisants. Ce village entier a compris qu'il ne s'agissait que d'un préjugés... Que les elfes et les humains peuvent cohabiter... En égaux.

- Egaux.... ? »

Le vieil elfe noir répéta ce mot plusieurs fois. Il ne semblait pas croire à ce qu'il venait d'entendre. Toute sa vie, il avait combattu les humains. Il avait frôlé la mort plusieurs fois à cause de ça, mais il s'en moquait. Sa joie venait de son combat contre les humains, de cette revanche contre cette race qui lui avait tout pris. Ses proches étaient morts dans ce combat, alors qu'il massacrait des humains à tour de bras... Et maintenant qu'il était vieux, trop vieux pour combattre... Cette gamine se permettait de détruire son univers ?

- « Il a raison, vieux-kun ! Moi je suis bien dans ce village ! Tu pourrais même rester, si tu voulais ! Bon, Homaël-san est un peu baka et pas très kawai des fois, mais tous les villageois sont mignons ! Je suis sûûûûûre que tu serais bien ici ! »

Le vieil homme cilla, puis toussa à nouveau. Il contempla la gamine qui lui faisait face.  Aujourd'hui, Lumia portait une jolie robe, un cadeau de Raphaël, qu'elle trouvait extrêmement mignonne. Un enfant gâtée. Une fichue enfant gâtée. Une véritable elfe noire aurait déjà réduit ce village en cendres, une véritable elfe noire n'aurait pas frayé avec ces vermines d'humains ! Impossible. Impossible. Impossible. Elle n'avait pas le droit.

- « Tu mens ! Ce village...TU DOIS LE BRÛLER ! Les elfes noirs... NOUS SOMMES SUPERIEURS A  CES INSECTES ! Le combat... Le combat est l'origine des elfes noirs ! Nous devons tous les tuer ! »

Pressentant le danger, Raphaël chercha à s'interposer entre Lumia et le vieil homme, mais ce-dernier avait déjà saisi le poignet de l'elfette, qu'il serrait d'une poigne de fer.

- « Je n'en ai plus pour très longtemps... Alors c'est toi qui, a ma place, va poursuivre l’œuvre des elfes noirs. CONTEMPLES-MOI ! »

De son autre main, il força sa camarade elfette à le regarder. Ses yeux avaient commencé à scintiller, d'une lueur occulte malsaine. Raphaël chercha vainement à les séparer, mais la poigne du vieil homme était trop fort.

- « Ophiuchus ordonne... Elfe qui a oublié ta dignité, quel est ton nom ? »

Ses mots se plantaient dans la conscience de Lumia sans difficulté, et sans qu'elle comprenne quoi que ce soit, elle ouvrait la bouche pour répondre.

- « Lumia...Zuvendis. »

La lueur occulte dans les yeux du vieil elfe noir s'accentua, et Lumia eut soudain le sentiment désagréable qu'il était en train de lire dans les parties les plus cachées de son âme. Elle voulait détourner les yeux, mais n'y arrivait pas. Ses pupilles dorées étaient inévitablement attirées par la lueur occulte dans les yeux de son interlocuteur.

- « Lumia Zuvendis....En ce  jour, Ophiuchus te donnes l'ordre de redorer ta dignité d'elfe noire...

- Je...Je...

- NE DETOURNES PAS LE REGARD ! »

Volonté Sacrificielle de Charisme
< Volonté occulte >
Variante de la volonté occulte de charisme, cette technique fait mourir le lanceur, puis en exploitant le traumatisme lié à la vision de la mort chez la cible, permet de lui donner un ordre qui modifiera en profondeur sa personnalité. Il est impossible d'annuler l'effet de cette technique, toute trace occulte disparaissant rapidement.



• Modifie en permanence la personnalité de la cible.
• Nécessite un contact visuel.
• Sacrifie la vie de l'utilisateur

(p8)


Le regard se faisait inquisiteur. Il était en elle, dans son esprit. Non. Non ! Elle ne voulait pas ! Elle ne voulait pas qu'il reste la !

- « En mon nom...je te l'ordonnes. Lumia Zuvendis...Détruit la race humaine ! »

L'ordre se ficha dans l'esprit de l'elfette noir, commençant déjà à agir. Elle cilla. Une fois. Deux fois.
Puis elle se dégagea brusquement, terrifiée, de la poigne du vieil elfe noir. Le regard de celui-ci commençait déjà à perdre vie. Une seconde plus tard, il s'effondrait, sourire aux lèvres, sur le sol d village. Lumia se mit à trembler comme une feuille.

- « Nan...Nan...NAN JE VEUX PAS ! »

Mais inexorablement, le sort commençait à agir sur son esprit, sans qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit pour lutter. Raphaël se plaça en face d'elle, l'attrapa par les épaules, planta son regard dans celui de la jeune elfette.

- « Calmes-toi Lumia ! Ça va aller... ça va aller... »

La tirant vers lui, il la serra dans ses bras. Lumia se calma immédiatement, apaisée par ce contact. Elle croisa ses mains derrière son cou, maintenant qu'il la surplombait largement en taille...
Une pulsion. Les mains qui se serrent autour du cou. Serrer. Serrer. Serrer.  Raphaël poussa un râle.

- « NAN ! »

Elle le repoussa de toute ses forces, puis contempla ses mains en tremblant. Elle avait... Elle avait...

- « JE NE VEUX PAAAAAAAAAAAAAAAAS ! »

Elle ne voulait pas tuer Raphaël. Non, elle ne le voulait pas. Lumia tourna les talons, et couru dans une direction aléatoire. Elle devait s'éloigner de lui. Sinon, elle allait le tuer. Il ne fallait pas qu'elle le tue. Elle ne cessa de courir que lorsqu'elle percuta quelqu'un, et tomba par terre. Un des chasseurs la regardait, en souriant.

- « Eh bien, Lumia, tu sembles en forme ! Tu veux encore chaparder un fruit, c'est ça ? »

L'homme se mit à rire. Misérable animal... NON ! Lumia se prit la tête entre ses mains. Elle ne voulait pas penser comme ça ! Surtout pas penser comme ça ! Les hommes n'étaient pas... Les villageois n'étaient pas...  Une autre villageoise s'approcha.

- « Lumia ? Tu te sens mal ? Tout le monde ! Lumia fait un malaise ! »

Ils approchaient tous. Leur mine inquiète la contemplaient. Est-ce qu'ils se moquaient d'elles ? Non. Ne vous approchez pas ! Vous risquez de... Non ! NON ! Ils la tourmentaient... Mais pourquoi ? Elle voulait les protéger ! Fuyez...

- « FUYEEEEEEEEEEZ ! », hurla-elle.

Elle sentait l'influence du sort gagner peu à peu son esprit. Mais ils restaient. Ils s'inquiétaient. Ils la questionnaient. Lumia se boucha les oreilles. Elle ne voulait plus rien entendre. Pas leur voix. En quoi la voix d'humains pouvait l'intéresser, de toute façon... ? Pas important... Ils n'étaient pas important... Non... Elle ne devait pas... Mais pourtant, pourquoi est ce qu'elle se préoccupait autant... ? Il lui suffisait de tous les tuer et le soucis serait réglé... Non... Pas les tuer, pas les tuer... Elle ne voulait pas... Il ne fallait... Pourtant, cela serait tellement plus facile... Ils continuaient d'approcher, ils continuaient de parler... Ces sons la blessaient... Pourquoi ne pas y mettre un terme... ?
Comme ça, elle ne souffrirait plus. Elle serait en paix. Lumia sentit les dernières bribes de sa conscience d'avant s'évanouir. Elle s'était... trompée. Tellement trompée. Lumia ouvrit les yeux ôta les mains de ses oreilles avant de se redresser. Elle adressa un magnifique sourire à la foule.

- « Lumia ! Tu vas mieux ?

- Vouiiii ! Pardon de vous avoir inquiétés ! Je me sens beaucoup mieux ! Mieux que jamais même ! »

Les villageois se mirent à rire, et Lumia rigola avec eux. Puis elle reprit d'un ton plus sérieux.

- « Diiiites ? Est-ce que je peux vous demander de mourir ? Hi Hi Hi ! »

La question créa un blanc. Tout sourire, Lumia regardait le groupe de villageois, qui rirent... d'un rire un peu forcé. C'était quand même malsain comme blague, non ?

- « Voyons Lumia... Que veux-tu dire ? »

La petite elfette leva le visage vers celui qui lui avait parlé, et répondit, en souriant naïvement.

- « Ben... Je pensais que ça serait plus gentil pour vous un suicide collectif... Mais bon si vous voulez pas, je peux vous aider, hein ! »

Une énorme ronce jaillit du sol, saisit son interlocuteur, et le broya sur place. Un de ses bras tomba au sol,  ramassé par l'elfette, qui se mit à jouer avec en riant. Deux secondes passèrent, un cri retentit. Puis la panique commença.

- « Roooh, arrêtez de courir, je vais avoir du mal à vous tuer, après ! »

Déversant son énergie occulte dans le sol, sans se préoccuper d'utiliser un sort qui surpassait de loin ses limites actuelles, Lumia créa une enceinte de ronces autour du village. Puis elle envoya un éclair rose qui foudroya un villageois. Puis un autre, encore plus puissant. Puis une rafale d'éclairs, presque involontairement. Elle perdait le contrôle. Et cela la faisait rire.

- « Aaaah, j'ai compris ! Vous voulez jouer à chat ! C'est moi le chaaaaaat ~♥. »

*****************************************************

Quelques heures plus tard, Lumia était assise, en train de jouer au milieu d'une mare de sang. Elle tenait négligemment un bras dans ses mains, et s'amusait à jouer au golf avec des doigts et membres qu'elle trouvait. L'elfette repensa avec un sourire à la tête qu'avait tiré Homaël lorsqu'elle l'avait tué. Il s'était défendu, mais n'avait pas pu lutter contre ses ronces et ses éclairs. Avant de mourir, il l'avait traitée de parasite. Il avait hurlé que les elfes noirs étaient un fléau. Il était méchant Homaël-san, des fois ! Il pouvait dire des choses vraiment cruelles ! Enfin, plus maintenant en tout cas, hihi !
Le village était ravagé, les cadavres s'amoncelaient. Elle avait tué trop de personnes pour qu'elle puisse les compter... Mais bon, c'était des humains, alors c'était rigolo ! Lumia lâcha le bras qu'elle tenait, qui tomba dans un « sploch », alors qu'elle se redressait. Et se figeait. Sous le bras qu'elle venait de lâcher... Une fourmi.
Catastrophée, elle souleva en hâte le bras, attrapa la fourmi qui baignait dans le sang, et la déposa sur une surface sèche. Elle avait des larmes dans les yeux.

- « ...Je suis désolée fourmi-chan ! Je... Je voulais pas te faire mal...OUIIIIIIN ! »

Lumia fondit brutalement en larmes. Elle avait blessé un insecte... Mais c'était horrible ! Elle était un monstre. Mais la fourmi se remit à gigoter, et se remit péniblement en marche. Elle allait bien ! Lumia poussa un soupir de soulagement. Qui changea rapidement en un spasme de douleur. Autour d'elle, toutes les ronces se flétrirent ,y compris celles autour du village. Lumia tomba au genoux, et poussa un râle.
Elle avait utilisé trop de pouvoir. Pour quelqu'un de ce niveau, faire ce qu'elle avait fait était une prouesse. Une prouesse qui avait ses risques. Lumia hurla...avant d'entamer sa mutation en Teremundo. Une mutation qui dura plusieurs heures, dans lesquelles elle se tordit de douleur. Mal. Ça faisait mal.

Lorsqu'enfin la douleur s'estompa, et qu'elle put se redresser... Une seule certitude restait à présent dans son esprit. Elle avait faim. Trop faim... Et autour d'elle... Est-ce que c'était de la nourriture ? Et... Pourquoi est-ce qu'elle pleurait ?

*****************************************************

Le capitaine de la B-Corps souleva nonchalamment sa tasse de café, et en but une gorgée. Devant lui se tenait le dossier de la nouvelle recrue, qu'on lui avait adressé. Il posa sa tasse, feuilleta le dossier, et jeta un bref coup d’œil sur son interlocuteur. Il était nerveux, c'était normal dans ce genre d'entretien mais... dans son regard, on pouvait lire une détermination qui faisait hélas défaut à beaucoup de soldats. Ce jeune homme avait un objectif, il ne voulait pas rentrer dans les rangs de la Blitzness Corporation par fierté, ou pour l'argent.
Appréciant ce qu'il voyait, le capitaine reposa sa tasse.

- « ...Hum, je vois que tu as passé de justesse les épreuves physiques... Tu ne me sembles pas particulièrement musclé... Pas vraiment fait pour le combat, donc. Tu es certain que tu ne préférerais pas intégrer une section qui côtoie moins le front ? »

Il avait posé cette question pour la pure forme. Il était certain de la réponse, qui fusa aussitôt.

- « Pas du tout, capitaine ! Je suis prêt à subir l'entraînement le plus rigoureux qui soi ! Mais je vous en prie... Laissez-moi rejoindre votre section ! »

L'homme ferma le dossier, reprit sa tasse de café, qu'il porta mécaniquement à ses lèvres.

- « Qu'est ce que tu cherches à obtenir au sein de la Blitzness Corporation, petit ? J'ai lu dans ton dossier que tu viens de Taguaras... Village ravagé par les Teremundos, c'est ça ? C'est la revanche, ton objectif ? »

Quelques secondes de silence planèrent. Le capitaine jaugeait le nouveau soldat. Si il voulait se battre par haine pour les Teremundos, il serait facilement malléable, et mettrait du cœur à la tâche... Mais quelque part, il se sentirait déçu. Le môme reprit la parole.

- « ...Non. Je suis le seul survivant du massacre...Mais je ne veux pas me battre pour venger les morts. En fait... Il y a quelqu'un. Une personne... Que je souhaiterais sauver de sa propre folie, capitaine. »

Son supérieur le toisa. Sauver quelqu'un... ? Il semblait en avoir les moyens. La détermination était ce qui faisait bouger les hommes, de toute façon. Le capitaine jeta un bref coup d’œil au dossier.

- « Raphaël Agrald... C'est ça ?

- Oui, capitaine ! »

Aten Deligati reposa sa tasse de café, et d'un signe de la main, indiqua à son nouveau subordonné de se lever.

- « Bienvenue dans la Division de Pré-Conquête. Suis-moi. Ton entraînement commence immédiatement. »




ET VOUS ALORS ?
_____________________________________________________________
Prénom: J'vous l'dit pas ! Ah merde...
Âge: 20 ans tout beaux.
Pseudos: Babyboule.
Sexe: Dans la norme. Ah... D'accord.

Comment avez vous découvert le forum ? Joker.
Vous plait-il ? Nan, Ake me fait peur donc je reste.
Code du règlement: [validey par un poney dragon]
Avez vous déjà un personnage préféré parmi les membres ? Ma passion de Raph est connue, et incontrôlable.

Mangas appréciés: Je vais ajouter à la liste... Chais pas moi, en fait.
Jeux appréciés: Je peux rajouter Dissidia, Final Fantasy, now <3
Autre: Yukai il a moins de reput que Liniel ~
_____________________________________________________________


Dernière édition par Lumia Zuvendis le Jeu 13 Fév - 1:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumia Zuvendis

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 05/01/2014

MessageSujet: Re: Lumia Zuvendis, ou elfette-kawai-chan [FINIE, HELL YEAH]   Jeu 13 Fév - 0:41


FICHE PRÉSENTATION

©Theoc Area
♦ LUMIA ZUVENDIS ♦
« Oups...Je t'ai enlevé un bras, hi hi hi ! »





CARTE D’IDENTITÉ
_____________________________________________________________

Nom: Zuvendis
Prénom: Lumia
Surnom(s): Elfe-noir-kawai-chan
Race: Elfe Noire Teremundo
Âge: Dix-neuf ans.

Origine: Mutation, suite à un abus de pouvoir causé par une malédiction.
Forme: Humanoïde, au point de pouvoir se faire passer pour humaine si elle le souhaite.
Aime: Les animaux, tous les êtres vivants en général sauf les zumains, la gentillesse, son régime végétarien agrémenté de membres humains, Siren-kun, pasqu'il est super classe, tout ce qui est kawai, les peluches, la guerre pour buter les zumains, et encore et toujours Ellianne.
Déteste: Tout ce qui a trait avec la violence ne concernant pas les humains. Elle a toujours peur des tortues, et pour finir, elle a du mal avec les gens capable de faire vaciller sa malédiction...

Arts occultes: Arts élémentaires : Occultine, plante, eau, foudre. Arts chamanique d'altérations d'états.
Arme: N'en utilise toujours pas.
Autre: Bonnes facultés de régénération, grâce à sa double race.

Thème musical: (facultatif)




♦ VOTRE SUBLIME CORPS ♦


La forme d'humanoïde de Lumia, vous la connaissez déjà. Strictement rien n'a changé depuis sa mutation, que ça soit d'un point de vue vestimentaire (elle a gardé l'habitude de s'habiller n'importe comment), ou d'un point de vue corporel (son visage ou sa corpulence n'ont également pas bougé).

Cependant, elle s'est découverte une nouvelle forme, et cette forme est sa forme de Teremundo. En soi, cette forme n'est fondamentalement pas si éloignée de son apparence habituelle, mais diffère par plusieurs points. Tout d'abord, sa peau change brutalement de couleur. Elle abandonne la pâleur dûe à sa teinture pour reprendre une couleur noire, qui se trouve au centre parfait de la couleur de peau des Teremundos et de celle des elfes noirs. Cependant, cette peau est parcourue de rainures rouges qui la recouvrent entièrement, luisant plus ou moins fortement en fonction de la puissance magique de Lumia à ce moment précis, ce qui est donc un indicateur de la puissance qu'elle charge.
Ses yeux dorés, ordinairement déjà scintillants, le deviennent encore plus sous sa forme de Teremundo, un peu comme ceux des chats, captant encore plus l'attention. Un autre détail marquant sont ses cheveux, qui gardent leur blancs purs certes... Mais qui changent de couleur à leurs extrémités, arborant une féroce couleur cendrée, en plus du fait que certains se redressent, de façon surnaturelle, pour entourer son visage.

Des excroissances osseuses apparaissent également à plusieurs endroits de son corps. L'endroit ou on les remarquera le plus sont sur son visage, ou elles forment une sorte de masque, qui laisse juste apparaître ses yeux et sa bouche, la faisant ressembler à une sorte de sorcière kawai. Des excroissances osseuses apparaissent également au niveau de son cou et de ses poignets,  formant des sortes de bijoux macabres, intégré à sa peau.
Cependant, Lumia préfère nettement sa forme humanoïde, qu'elle trouve plus mignonne, à celle de Teremundo, aussi elle ne revêt cette forme que très rarement.

♦ DANS LA CABOCHE ♦

Depuis que Lumia est devenue Teremundo, sa personnalité a un peu évoluée. En soi, son caractère ressemble beaucoup à celui qu'il était auparavant... Avec néanmoins quelques variations. La malédiction qu'elle a subie a modifié en profondeur l'appréciation qu'elle a du bien et du mal. Ainsi, Lumia a toujours un respect hors normes des êtres vivants... Mais maintenant, elle a du mal à considérer les êtres humains comme étant « vivants ». Ainsi, elle va considérer l'existence d'un être humain comme étant inférieure à celle d'un insecte (Oui, je vous rappelle qu'elle pleure en écrasant une fourmi). La seule exception est quand sa vie est menacée... Maintenant, elle est capable de se défendre.

En plus de cela, elle a finit par acquérir un certain plaisir à tuer des humains. Le fait qu'elle soit incapable de comprendre ce qu'il y a de mal à les tuer fait que cela a finir par devenir un loisir, au même titre que certains vont à la pêche, par exemple. De plus, elle aime jouer, notamment avec les cadavres de ses victimes. Par contre, elle continuera à s'opposer à la chasse, les pandas c'est sacré, faut pas déconner.
Cependant, il lui est déjà arrivé de se lier avec des humains. La raisons est simple, la malédiction lui ordonne de les tuer, mais elle a choisi de tuer en priorité ceux qu'elle n'aime pas. Ainsi, elle éprouve de l'affection pour certains humains, et a décidé de reporter leur mort à une période indéterminée. De plus, n'étant pas kamikaze, elle ne va pas tenter de bouffer quelqu'un alors qu'elle sait qu'elle ne peut juste pas le battre.

♦ VOTRE C.V. ♦


Même à des endroits inattendus, il y a des règles. Et même lorsqu'il y a des règles, il y a des personnes pour les oublier. En l’occurrence, l'endroit inattendu était les catacombes teremundis, et la personne qui oubliait que casser les oreilles de ses voisins était pas terrible était Lumia Zuvendis. Cette dernière, qui avait déjà eu moult lettres de menaces sous la porte, s'était installée la depuis quelques temps, qu'elle avait passé à faire chier sans le vouloir ses voisins.
Car la jeune Teremundo était bruyante. Mais genre très bruyante. Sujette à de fréquents excès de joies, il lui arrivait d'oublier qu'elle n'était pas toute seule, et dans ces moments la, les hurlements qu'elle pouvait pousser pouvaient retentir dans les deux, voir trois, maisons voisines si elle mettait suffisamment de décibels dedans.

Le soucis étant que chez Lumia, tout pouvait être prétexte à une explosion de joie. Lorsqu'elle entendait parler d'Ellianne (soit assez souvent) ou encore lorsqu'elle faisait pousser un nouveau type de plante qui lui plaisait (quasiment tous les jours)... Cependant, un détail sauvait le voisinage. Et ce détail était que Lumia n'était pas souvent aux Catacombes. D'un tempérament un poil insouciant, elle avait tendance à se balader un peu partout dans le monde, suivant l'exemple de son sempai adoré, Ellianne. Trouvant de l'intérêt dans tout et n'importe quoi, elle pouvait sauter d'un continent à un autre parce qu'elle avait entendu dire que des choses intéressantes se passaient là-bas.
Sur son sillage, elle laissait parfois des cadavres humains, quand elle en éprouvait l'envie, parfois des plantes totalement zarbs, pasqu'elle voulait faire des cadeaux aux habitants.

De temps en temps, elle rentrait néanmoins aux Catacombes, parce qu'elle aimait bien l'endroit malgré tout et que les gens étaient gentils quand ils étaient pas en colère. Cependant, bien qu'elle disposait d'une force de frappe non négligeable, elle n'était pas extrêmement connue ni recherchée, pour la simple et bonne raisons que depuis Taguaras, elle n'avait pas commis de massacres à grande échelle. La dernière malédiction d'Ophiuchus était présente en elle, bien sûr, mais bien que ce sortilège soit exceptionnellement puissant, il ne pouvait pas avoir un contrôle absolu sur sa vie, et la jeune elfe noire mutée avait parfois un raisonnement trop simple pour qu'elle aille tuer des humains à la chaîne. Surtout qu'il y en avait certains qu'elle aimait bien.

Et c'est dans ce contexte que se déroula le premier événement qui l'enregistra dans les fichiers informatiques de la Blitzness. Ce jour-la, Lumia se promenait tranquillement à Archivant, ayant entendu dire qu'à certains endroits, les fleurs fumaient des cigarettes et portaient des lunettes de soleil, le tout en faisant des phrases en « wesh, zyva ». Et comme d'habitude lorsqu'elle se promenait, elle avait un sens du danger relativement inexistant, aussi sans se formaliser, elle se promenait du côté de villes humaines, alors que la Blitzness Corporation était présente dans ces lieux.
Et ce fut un simple accident qui causa la tuerie.

- «  La li la la ♥, fleurs à lunetteuh, la li la la ♥ »

A proximité d'un chemin, Lumia était accroupie et contemplait avec émerveillement une abeille qui butinait sur une fleur. Personne ne faisait vraiment attention à elle, tout le monde la prenait pour une simple jeune fille passionnée, comme il y en avait tant. Jusqu'au moment ou un groupe d'enfants passa en vélo... Et que l'un deux, poussé par un de ses camarades qui rigolait, tombe de vélo.
Tout aurait pu se passer autrement... Mais à cause de cette chute, miraculeusement pas blessé, le petit garçon s'était redressé, prêt à repartir... Avant qu'il ne remarque la jeune fille, agenouillée devant quelques fleurs. Et que, piqué par la curiosité de voir une étrangère dans une telle occupation, il s'approche.

- « Dis, tu fais quoi madame ? », brailla-t-il avec la voix forte des enfants qui ne comprennent pas tout.  Sauf que cela eut des conséquences pour le moins horribles.

- « Chut ! Tu vas lui faire peur ! », fit Lumia, qui paniquait. Mais le mal était fait. Alarmé, l'abeille s'envolait, cherchant la source de l'agression potentielle. Et elle croyait l'avoir trouvée, dans ce garçon, qui lui aussi paniqua en voyant l'abeille, et se mit à faire des mouvements violents pour la chasser . « Nan, arrêtes, tu la terrifies ! »

Trop tard. L'abeille, cherchant à éliminer l'agresseur, venait de le piquer au bras. Le garçon cria, puis dégagea l'abeille d'un revers de main. Or, comme chacun sait, l'aiguille d'une abeille reste plantée dans le bras d'un humain qu'elle pique... Et elle se fait éventrer en se retirant, avant de mourir du saignement.
Lumia vit au ralenti le corps de l'abeille chuter, dépérir. Avant que la rage ne s'empare d'elle.

- « Tu l'as tuée ! Pourquoi ? Pourquoi ? Elle avait rien fait ! ASSASSIN ! »

Interloqué, et pleurant à cause de la piqûre, le jeune garçon la considéra.

- « C'est sa faute ! Elle m'a piqué !

- C'est parce que tu lui as fait peur ! C'est toi qui a tué une abeille ! Tu voudrais que je te fasse la même chose ? HEIN DIS ? »

Et alors qu'elle prononçait ses mots, une énorme ronce pointue jaillissait derrière elle, gigotant d'une façon menaçante. L'enfant poussa un cri, mais cette fois de terreur.

- « Monstre... Tu vas payer pour ce que tu as fait. »

La ronce enserra l'enfant, le souleva de terre, et le jeta avec violence au sol, lui brisant de cette façon les deux jambes. Il hurla.

- « Arrêtes, arrêtes !

- Pourquoi... ? »

La question était incompréhension pure. Pourquoi est-ce qu'elle devrait arrêter de tourmenter un humain ? Il devait mourir...non ? Même si c'était un enfant. Et... il avait tué une abeille. IL AVAIT TUE UNE ABEILLE ! Lumia serra les dents, alors que la ronce transperçait le cœur du garçon. Et ensuite... Cela ne cessa pas. Les camarades du gamin qui n'avaient pas eu le temps de fuir. Quelques adultes qui tentèrent de la stopper. Plusieurs soldats de la B-Corps qui s'évertuèrent à la maîtriser.
En colère, elle tua tous. Pour la mémoire de l'abeille.
Et ce fut un soldat qui parvint à la prendre en photo, photo qui fut immédiatement envoyée au QQ à Ethera City.
Photo qui fut visionnée par un certain soldat qui s'illustrait dans la section IX, qui était encore la section de Pré-Conquête à cette période. Le narrateur ne souhaite pas du tout insister sur ce point, surtout pas parce qu'il est dévasté de savoir qu'elle est devenue la section cuisine par la suite. Non non, pas du tout.

- « Attends-moi Lumia... Je vais te sauver. »

*****************************************************

Et pis un jour elle le croisa. Dans un village paumé, dans le genre si peu intéressant que personne ne se rappelle du nom, et qui acquiert tout son intérêt le jour ou il est brûlé, un peu comme Taguaras en somme. Et en l'occurence, ce village aussi brûla, mais cette fois ce ne fut pas de la faute de Lumia. Non, la faute incombait à une autre personne, largement plus connue, et que Lumia admirait très fort secrètement. Parce qu'il avait la classe.
Et le hasard voulait qu'elle se promène dans le coin, à la recherche d'une noix de coco enchantée, jusqu'à ce qu'elle aperçoive la fumée qui s'échappait du village. En connaisseuse, elle avait apprécié l'incendie, puis s'était approchée, par pure curiosité.
Avant de se mettre à courir comme une dératée.

- « SIREN-KUUUUUUUUUUUN ! »

Siren, le Tri connu parce qu'il était assez féroce, et méchant. Mais dans l'esprit de Lumia, il était surtout classe. Bah ouais, on parle du mec qui a quand même brûlé son village et qui l'avait laissée agonisante en train de pisser le sang sans la moindre trace de pitié, quand même ! Comment est-ce qu'il ne pourrait pas être classe ?
Enfin bon, y avait un style à avoir quand on avait la classe, et en l’occurrence, Siren le prouva, une fois qu'il eut écarquillé les yeux, en coulant un magnifique coup de pied dans la gueule de Lumia, qui vola un bon mètre en arrière, avant de se péter la gueule magistralement.

- « ...T'es qui toi ? »

Et sur ce, Lumia se rapprochait, presque en rampant, des étoiles dans les yeux, visiblement pas du tout choquée. Elle aurait attrapé son collègue Teremundo si ce dernier ne lui avait pas flanqué un autre coup, la stoppant net dans un « Aieuh », assez évocateur, qui ne dura pas longtemps, car enfin, elle répondit à la question :

- « LUMIA ! Tu sais, moi je suis la fille que t'as failli buter une fois mais cey pas grave pasque maintenant j'ai mutée aussi et j'ai buté le village a ta place, hihi. »

Un léger silence plana. Siren ne se rappelait apparemment pas vraiment de l'incident, et était genre perplexe à cause de cette gamine qui se ramenait et annonçait triomphalement qu'il avait failli la buter.

- « J'me rappelle pas, étonnant que j'ai pas finis le travail. »

Lumia s'approchait encore, réussissant à s'accrocher à la jambe de Siren avec la même expression qu'un fan de Felli aurait eu en réussissant à la toucher, avec peut-être un peu de grâce en plus. En attendant, elle levait la tête, toujours des étoiles dans les yeux, avant de dire :

- « Beeeen, c'est pasque je t'avais envoyé un éclair kawai rose comme Elli-coupine-kawai-chan elle aimait bieeeen, et pis t'es parti. Et pis j'ai failli mourir, c'était rigolooooo ! »

Une seconde fois, un silence plana. Lumia, toujours accrochée à la jambe de Siren, le contemplait avec la même tête qu'un enfant devant un sapin de Noël empli de cadeaux. Ce dernier la regardait, avec lui la tronche caractéristique du mec qui ne parvient pas à se débartasser d'un insecte bien chiant, avant qu'il se dégage et se barre, en marmonnant quelques paroles inaudibles concernant la santé mentale de Lumia. Celle-ci décida d'ailleurs de ne pas le suivre, en lui adressant de grands signes de la main pour lui dire au revoir. Sauf qu'à compter de ce jour, dès qu'elle entendait parler de Siren, elle se mettait en devoir de l'aller à cet endroit, en digne fangirl qu'elle était. Oui, elle venait de se transformer en une véritable stalkeuse.

*****************************************************

Et Lumia continua à se balader, aléatoirement, de continent en continent. Ainsi, elle prit part à plusieurs événements, quelques massacres de villages, une petite vieille égorgée... Et puis un jour, alors qu'elle était de retour dans les Catacombes, elle entendit parler d'une action qui se préparait à Las Fantas. Elle ne savait même pas ce que c'était qu'elle se ruait déjà vers Archivant, arrivant au milieu de Las Fantas au beau milieu de la bataille.

- « Haaaanw, c'est beau, il y a des couleurs partouuuuut ! Hanw, un cadavre ! »

Et elle se baissait pour contempler un corps d'une jeune femme d'une vingtaine d'années, qui s'était faites écraser par un débris d'immeuble, jouant un peu avec ses cheveux. La ville entière s'était transformée en champs de bataille, humains et Teremundos combattant avec rage. L'offensive des Teremundos était menée par Kuro Stark, l'actuel Roi des Teremundos, mais ça, non seulement Lumia l'ignorait, mais en plus ça ne l'aurait même pas intéressée. Ainsi, elle venait de repérer quelque chose qui avait attiré son attention.

- « Oh, un papillon ! Reviens, Papillooooooon ! »

Et elle le poursuivit. Oui, un fucking papillon empêcha Lumia de prendre part à la bataille de Las Fantas. Alors que tout le monde luttait pour sa survie, l'elfette Teremundo était en train de courser le petit être volant, agitant les bras comme pour s'envoler comme lui. Elle passa plusieurs heures à cette activité, jusqu'à ce que finalement, le papillon ne s'envole trop haut.

- « Han...Papillon est parti... »

Lumia passa quelques secondes à regarder le petit insecte s'envoler, puis finalement contempla les alentours. Elle finissait par se rendre compte qu'elle était totalement paumée, dans une ville qu'elle ne connaissait pas, mais que après tout c'était rigolo. Un soldat passant par la, Lumia lui envoya un éclair dans la tronche qui le grilla, faisant rigoler la jeune elfette noire mutante, avant qu'elle se reconcentre sur ce qu'il se passait.
Elle se trouvait sur une... place. Han, ça ressemblait à une fête foraine ! Bon, celle-ci était totalement détruite, mais c'est pas grave, une fête foraine ça reste cool, et pis la on voyait plein de cadavres d'enfants avec leurs parents, c'était décoratif ! Y en avait même qui avaient tentés de les protéger au péril de leur vie, du coup leurs cadavres étaient entassés, c'était beau ! Et puis elle aperçut le carnage. Au loin, une troupe de Teremundos affrontait une section de la Blitzness Corporation tout en entière. Elle distinguait au milieu du combat un homme, armé d'une chaîne qui ravageait les rangs des Teremundos. Mais c'est que ça avait l'air super rigolo !
Lumia se mit à courir pour rejoindre le combat, lorsqu'un homme, qui s'était éloignée du reste de la troupe pour chasser un Teremundo fuyard, s'interposa entre elle et le champ de bataille. Un homme blond, finement musclé, et qui tenait une paire de Tonfas, dans une garde sûre et efficace.

- « Je ne te laisserais pas y aller Lumia. Si tu y vas... Le capitaine Deligati vas te tuer. Ou bien ce seras toi qui le tueras. Et je ne veux pas que l'un de vous deux meure. »

Lumia papillonna du regard. Apparemment, cet humain semblait la connaître. C'est marrant, il lui rappelait vaguement quelqu'un. Lumia ouvrit grand les yeux. HAN MAIS ELLE LE RECONNAISSAIT !

- « Waaaah, mais c'est toi Raphaël-kun ! T'as changé dis donc ! T'es même mignon maintenant ! Et puis t'as des muscles c'est claaaaasse ! Comme ton père avant que je le tue, hihi ! »

A la mention de Homaël, le jeune homme tiqua. Mais, désireux de ne pas laisser la moindre faille dans sa garde, il se reconcentra aussitôt. Il ne pouvait espérer survivre s'il ne faisait pas attention face à elle. Son rire innocent lui enfonçait un couteau dans le cœur, mais il refusait de céder. Même si elle avait tué son père... Il savait que ce n'était pas de sa faute, du moins pas directement. Il voulait la sauver. Il voulait ramener à la raison la femme qu'il aimait plus que tout au monde.

- « C'est moi Lumia, oui... Mais je suis au regret de t'annoncer que je ne finirai pas comme mon père. Je ne perdrais pas contre toi. Je vais... te sauver.

- Me sauver ? Hihi, mais moi je vais bien, Raphaël-kun ! Mais si tu veux te battre, moi je suis d'accord, ça pourrait être rigolo ! Mais bon, après tu saigneras et tu vas mourir ! Ça sera tout rouge, et super beau ! »

L'elfette Teremundo recommença à rire, de son rire naïf et enfantin, du rire qu'il avait tant aimé, et qu'il détestait tant aujourd'hui.

- « Si nous nous battons maintenant, Lumia... Le reste de la section va nous remarquer, et tu affronteras l'intégralité de la section IX, dont le capitaine Deligati, et tu mourrais. Non, je ne veux pas d'un tel affrontement.

- Roh la la... Raphaël-kun, je trouve quand même que tu réfléchis trop. Je vais juste te tuer, c'est pas si grave, hein ! Mais booooon, pasque t'es gentil et kawai avec tes muscles, on va dire que je suis d'accord ! Alors on doit se taper quand ? Et ou ? Faudra que je me fasse belle si c'est un rendez-vous ?

- … Je te propose dans une semaine, Lumia. L'heure sera la même que maintenant... Et le lieu, il nous faut un lieu ou on soit sûr de ne pas être dérangé. Alors donnons-nous rendez-vous à...Taguaras. »

L'elfette aux cheveux blancs cilla. Il voulait qu'elle le tue au même endroit qu'elle avait tué son père, en fait ? En fait, il était plus sentimental qu'elle le pensait, Raphaël-kun. Bon bah si ça lui faisait plaisir, alors... En réalité, ce  dernier essayait de la faire réagir en ravivant certains souvenirs chez elle. Il fut déçu.

- « Bon d'accord, Raphaël-kun... Dans une semaine alors. Je me ferais belle, alors essaye d'être beau aussi, sinon je serais pas contente ! Et pis je...OH PAPILLON EST REVENU ! »

Il ne lui venait même pas à l'esprit que cela pouvait être un piège tendu par Raphaël. Non, elle croyait, même inconsciemment, en lui. Et puis, elle s'était déjà totalement désintéressée de lui, repartant à la poursuite du papillon qui était revenu près d'elle. C'était bien plus intéressant qu'une petite bataille qui impliquait des humains après tout !

*****************************************************

Rien n'avait changé dans ce village depuis le jour de sa destruction. Ce jour-la, la vie avait désertée le village, et n'était plus jamais revenue. Aujourd'hui encore, on pouvait distinguer les vestiges des maisons, recouvertes de végétations. Les hommes avaient fui ce village, mais la nature avait reprit ses droits, quand à elle. Lumia marchait d'un pas lent au milieu des débris. Curieusement, elle ne se sentait pas d'humeur guillerette aujourd'hui. Non, depuis qu'elle était rentrée dans ce village, elle avait senti son moral diminuer. Comme si quelque chose en elle, longtemps enfermé, revivait quelques peu.

- « J'ai mal de tête...Ouilleuuuh ! »

C'était très désagréable. Raphaël-kun, il avait été méchant en lui demandant de venir ici. Il faudrait qu'elle le fasse payer pour ça, c'était pas bien d'être méchant avec les gens !  D'ailleurs, elle l'apercevait au loin, en tenue de combat Blitzness Corporation. Il tenait encore à la main ses Tonfas, qui étaient apparemment ses armes de prédilection.

- « Lumia...

- Méchant Raphaël-kun ! J'ai mal à la tête dans ce village ! C'était vilain de me dire d'y venir. Et en plus tu t'es même pas bien habillé, alors que moi j'ai fait un effort ! »

En effet, elle s'était aujourd'hui vêtue d'une joli robe blanche qui lui descendait jusqu'aux genoux. Elle avait fait des efforts pour lui, et il était méchant avec elle ! Qu'il était vilain ! Mais Raphaël ne semblait pas comprendre cela. Non, il semblait comprendre autre chose.

- « Cette robe Lumia c'est... Celle que je t'ai offert. Tu t'en souviens ? »

Lumia tiqua, puis considéra son vêtement. C'était... Le vêtement qu'elle portait le jour ou l'elfe noir inconnu était arrivé dans le village. Un cadeau de Raphaël. Elle se souvenait l'avoir... beaucoup apprécié. L'elfe noire se passa fiévreusement la main sur le visage.

- « Tu es plus forte que ce sort, Lumia ! Tu n'es pas une machine à tuer, rappelles-toi de qui tu étais ! »

Raphaël martelait chacune de ses paroles avec passion. La Lumia qu'il connaissait ne pouvait pas se laisser engloutir par une simple malédiction ! Peu lui importait qu'elle ait mutée en Teremundo et qu'elle ait massacré des dizaines de personnes, il ne lui imputait pas ce crime. Lumia était douce. Lumia était bonne. Lumia était gentille... Ce qu'elle était devenu à cause de ce sort n'était pas elle.

- « Rappelles-toi des gens du village ! De comment tu étais heureuse en leur rendant service ! De la hargne que tu mettait à les protéger !

- « Arrêtes, Raphaël-kun... »

La Teremundo aux cheveux blancs semblait maintenant...malade. Trop de souvenirs, de sentiments, remontaient à la surface. Des sentiments qu'elle avait enfoui. Des sentiments d'amour pour les humains. Non. Pas possible. Les humains c'est pas gentil... Les humains sont des parasites qui polluent la surface de la planète, ils tuent des animaux par milliers, ils prolifèrent comme si la planète leur appartenait. Ils sont brutaux, violents... Mais pourtant, elle se rappelait de Raphaël. De sa douceur. De ses cadeaux. Lumia contempla pendant une seconde sa robe, avant qu'un nouveau pic de fièvre la fasse chanceler.

- « Ne renie pas qui tu es, Lumia ! Redeviens Lumia Zuvendis, l'elfe qui était idolâtrée par le village tout entier... Moi je...T'aime...

- TAIS-TOIIIIIIIIIIIIII ! »

Lumia se tenait le visage avec violence. Mal. Sa tête lui faisait mal. Elle avait l'impression que du magma en fusion avait choisi de s'installer dans sa tête et ne comptait pas partir de si tôt. Pourquoi est-ce qu'elle devait subir ça ? Comment pouvait-elle chasser cette douleur... ?
Est-ce que... c'était la faute du garçon en face d'elle ? C'était sa faute si elle souffrait comme ça ? L'ancienne habitante de Taguaras poussa un hurlement, alors que sa forme se modifiait. Sa peau prenait pour une fois la coloration sombre des vrais elfes noirs. Ses cheveux se coloraient de cendre à leur extrémités, avant d'entourer son visage façon sorcière, puis un masque d'excroissance osseuse se formait sur son visage. De la même façon, des bijoux d'os se formaient sur ses poignets... Mais par dessus tout, des rainures rouges la parcouraient maintenant entièrement, formant presque des circuits d'énergie occulte.
Lumia Zuvendis fixa son regard d'or scintillant sur l'homme qui lui faisait face. Il l'avait fait souffrir. Elle allait le tuer.

- « Lumia... »

Mal. Mal. Mal. Mal. Mal. Elle avait beaucoup trop mal. Il fallait que cette douleur s'arrête, sinon elle allait mourir de douleur. Elle tendit la main, et une ronce jaillit du sol, pour s'entortiller tout autour, formant une pointe végétale. Lumia était résolue. Elle allait tuer Raphaël.
Ce dernier ne dit rien de plus. Il savait que dans son état actuel, elle n'écouterait rien, et il se doutait qu'il devrait se servir de la force pour la ramener à la raison. Soulevant ses Tonfas, il prit une pose de combat, se préparant à la charge qui allait venir. Et il bloqua sans ménagement l'attaque maladroite de Lumia, qui n'était pas spécialisée dans les assauts physiques, avant de la repousser d'une charge de l'épaule et lui flanquer un coup d'une de ses armes sur la joue, fendillant son masque et la faisant voltiger.

L'elfette cria, puis entreprit de se redresser. Mal. Elle avait encore plus mal. C'était bien Raphaël qui la faisait souffrir. Il allait payer pour ça. Concentrant son énergie, elle projeta vers lui une déferlante d'eau, cherchant à l'engloutir sous une vague, pour le noyer. Mais il ne voulait pas se laisser. Un de ses Tonfas sembla s'allonger, via une prodigieuse aura lumineuse, alors qu'il frappait la vague... La séparant en deux, se faisant ainsi uniquement mouiller les pieds. Cherchant à profiter de son avantage,il bondit vers elle, la forçant à faire pousser un arbre entre elle et lui pour stopper son coup, l'arbre étant fendu en deux sous le choc.
C'était... Raphaël ? Elle se souvenait de lui comme d'un faible garçon maladroit, peinant à se servir de ses bras. Mais maintenant... Il maniait ses armes comme si elles étaient des brindilles, et parvenait à porter de tels coups... Lumia serra les dents, puis envoya vers lui un déluge de ronces, cherchant à l'écarteler. Cette fois encore, il contra le coup, tranchant en deux les ronces apparemment sans le moindre effort.

- « ...Je suis devenu fort pour toi, Lumia. Tu ne peux pas me battre. Je vais te ramener à la raison ! »

Et il bondit à nouveau sur elle, cette fois agissant si vite qu'elle ne put pour ainsi dire pas voir venir le coup. Elle reçut un nouveau coup, cette fois sur le torse, et elle cracha du sang. Projetée en arrière, elle parvint in extremis à faire pousser un buisson pour s'écraser dessus, réduisant les dommages. Et elle se redressa, la prodigieuse vitalité des elfes noirs couplée à celle des Teremundos lui permettant de tenir le coup, et de commencer à se regénérer.
Elle était en colère. Sa tête brûlait. Il fallait que cette douleur s'arrête. Il fallait qu'elle le tue. Mais elle comprenait que si elle continuait à se reposer sur la puissance brute, elle allait perdre ce combat.

- « Arrêtes de faire crier ma tête, Raphaël-kun... Arrêtes, Arrêtes, ça fait MAL ! »

Elle projeta de nouveau une ronce vers lui, qu'il brisa à nouveau. Sauf que cette fois, lorsqu'elle se brisa, un nuage de spores en sortit. Il est facile de briser quelque chose de tangible, mais lorsqu'il s'agissait de spores... Cette fois, Raphaël ne put pas réagir à temps. Avant qu'il ne comprenne ce qu'il se passait, plusieurs champignons poussaient sur tous son corps.

- « C'est...

- Si tu ne veux pas arrêter de me faire du mal, Raphaël-kun... C'est toi qui va servir de nourriture à mes champignons... hihi ! »

Le blondinet mit un genoux à terre. Ces champignons... Se nourrissaient de son énergie, il pouvait le sentir. En saisissant un, il se l'ôta puis... hurla. En enlevant le champignon, il venait de s'infliger de lui-même une belle blessure. Ainsi, soit il se laissait dévorer par le champignons, soit il se blessait lui-même... Cette technique était vraiment sadique.
Avant qu'il ne puisse prendre une décision, Lumia lui avait envoyé un éclair rose, qu'il fut forcé d'éviter. Quelques précieuses secondes de perdues durant lesquelles les champignons le vidaient de son énergie. Poussant un ahanement, il les arracha, dans un flot de sang. Tant pis pour les blessures.

- « Haaaaan, mais t'es tout sanglant, Raphaël-kun … ! Ça me plaît...T'as mal comme j'ai mal... Hi hi ! »

Préférant rester silencieux, Raphaël chargea. Se mouvant à une vitesse folle malgré ses blessures, il fut en deux bonds à côté d'elle. Mais cette fois, elle se tenait prête. Un nuage de vapeur jaillit alors qu'il s'apprêtait à la cogner. Le temps qu'il se remette et qu'il frappe, elle avait disparue. Il ne pouvait voir dans ce brouillard... Mais elle non plus.
Sauf que ce qu'il n'avait pas prévu, c'était qu'elle s'était déjà déplacé hors de la zone de vapeur. Et qu'elle avait déjà fait tomber un éclair sur le nuage, l'électricité se répandant dans le nuage de vapeur et frappant Raphaël sans qu'il ait la moindre chance d'esquiver. Il poussa un hurlement, et tomba à genoux. L'électricité engloutissant ses membres, il ne parvenait plus à bouger.

- « J'ai...Ce n'est... pas fini. »

Puisant dans ce qui lui restait de force, il se remit debout. Autour de lui, le nuage de vapeur se dissipait lentement... Lui permettant de voir l'elfette noire qui se dressait en face de lui. Elle avait reprit sa forme humaine et... Elle souriait. Du sourire qu'il avait tant aimé il y a quelques années. Le sourire qu'il avait idolâtré, pour lequel il se serait damné. Il tendit la main vers elle, haletant.

- « Hi hi ! T'es toujours aussi baka Raphaël-kun... Mais bon, maintenant tu vas mourir ♥ ! »

Il se figea. Elle venait de le saisir à la gorge, et... commençait à serrer. Aussitôt, il revit la scène d'il y a quelques années. Elle l'avait déjà saisi à la gorge... Mais cette fois-la, elle s'était maîtrisée, et avait fui. Elle le pouvait encore. Il le savait. Aussi il murmura ces mots, porteurs d'un espoir fou.

- « Je t'aime... »

La prise de fit un instant plus légère. Lumia aussi se remémorait ce moment. Elle se souvenait de sa peur, de sa douleur à ce moment la. Et l'espace d'un instant, Raphaël cru vraiment qu'elle allait le lâcher. Puis elle commença à sourire.

- « J'aurais déjà dû te tuer il y a quelques années ♥ ! »

Les mains se resserrèrent sur la gorge de Raphaël Agrald. Lumia souriait. Elle allait enfin être libérée de la douleur qui lui vrillait le crâne. Elle allait être libre !

- « Lu...mia. »

Un craquement sec retentit. L'elfe noire Teremundo lâcha le corps de l'homme, qui s'effondra avec un bruit sourd sur le sol meuble du village de Taguaras. Lumia Zuvendis contempla son cadavre pendant quelques secondes.

- « Adieu, Raphaël-kun ! »

Maintenant qu'il était mort... La douleur dans son crâne refluait. La chose qui semblait vouloir se libérer s'était calmée, et elle reprenait doucement le contrôle de ses pensées. Lumia se sentait rassérénée, complète. Ses larmes en revanche, ne s'arrêtaient pas.

*****************************************************

Aten Deligati reposa le dossier. Il se souvenait de Raphaël Agrald... Un soldat prometteur, qu'il n'avait hélas pas pu emmener avec lui quand il était passé bras droit, il y a une semaine de ça. Mais il savait que ce soldat s'illustrerait, il avait foi en lui.

- « ... »

Saisissant une cigarette, il l'alluma puis la porta à sa bouche. Il était mélancolique. Raphaël lui avait confié son rêve, à une soirée au sein de la section. Aten lui avait parlé de ses parents, de sa justice, et le jeune homme avait parlé de Lumia Zuvendis, de la malédiction, de son souhait... Il avait trouvé ça admirable, à ce moment-la, mais également très naïf.
Il était passé dans son bureau avant-hier soir. Il lui annonçait que le moment était venu pour lui de concrétiser son rêve. Aten savait qu'il ne savait à rien de le stopper, aussi il l'avait laissé partir.
Et maintenant, il tenait un dossier ou trônait fièrement la photo de son cadavre au beau milieu du village dévasté de Taguaras.
Il n'avait pas été suffisamment fort pour supporter le poids de la justice qu'il s'était fixé. Le second bras droit inspira une bouffée de sa cigarette.

- « Lumia Zuvendis...hein ? »




ET VOUS ALORS ?
_____________________________________________________________

Prénom: C'est un interrogatoire ? éè
Âge: Le carré de la racine du double de la moitié de la racine cubique de la puissance trois de 20.
Pseudos: Demande à Ake, il en a toujours des mignons pour moi
Sexe: C'est du harcèlement sexuel ?

Comment avez vous découvert le forum ? Via Aten (c'est un sacré connard d'ailleurs)
Vous plait-il ? Je suis obligé de répondre ?
Code du règlement: Voir plus haut, flemme de le mettre deux fois (oui, écrire ça est plus long qu'écrire le code en lui-même, mais OSEF)
Avez vous déjà un personnage préféré parmi les membres ? TOUJOURS RAPH <3

Mangas appréciés: Black Cat, encore et toujours...
Jeux appréciés: Rajoutons les Ace Attorney et The Last Story cette fois...
Autre: NINJA NUDISTE !

_____________________________________________________________



Dernière édition par Lumia Zuvendis le Ven 14 Fév - 1:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Lumia Zuvendis, ou elfette-kawai-chan [FINIE, HELL YEAH]   Jeu 13 Fév - 19:41

LUMIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!! couple 

Enfin parmi nous, ça roxx !!! *lui fait trois tonnes de câlins câlinesques*  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin  calin 

Alors tu connais la chanson et je vais avoir déjà assez de trucs à dire alors entrons tout de suite dans le vif du sujet mwahahah !

Citation :
elfette-kawai-chan

Surnom made in nelliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Bwahahah !

Citation :
« Plus grande, j'veux ressembler à n'Elli-coupine-kawai-chan ! »

NYAAAAAAAAA  couple  Faut arrêter de dire des choses aussi kawai sinon je vais devoir côté toute la fiche bwahaha ! Mais t'en fais pas, t'es à la hauteur de ton modèle  calin 

Et tant qu'on en est aux choses kawai, la bannière et le vava sont CROKWAWAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAI je suis nelli-fan <3

Une fiche en rose, ceytout bow ! Déjà paske ceeeeeeeeeeeeey personnalisé et que donc ça roxx ! Et pis paske tout ce rose cey kawai, on dirait que cey tout en bonbon, mais fait gaffe que Yukai veuille pas te manger bwahahah !

Citation :
♦ Surnom(s): Le déchet (facultatif)

QUI QUI OSE APPELER MA LUMIA COMME CA ?!?!?!?!?!?! J'vais l'tuwé !

Citation :
♦ Aime: Les animaux, tous les êtres vivants en général, la gentillesse, les fruits et légumes (pasque blesser les animaux c'est mal), les gens du village, les vêtements doux et kawai, tout ce qui est mignon, les peluches, et pis surtout n'Elli.
♦ Déteste: La guerre, la viande, les chasseurs, les assassins, bref, tout ce qui s'apparente à de la violence. Ah, et elle déteste Siren aussi.

Outre les aime/déteste toooooooooooooooooooooooooout bien t'as tout compris à la vie 8)M'aime moi plus que tout, détester Raph ! Cey bien je suis fière de toi  couple 

Et pis le reste cey intéressant, court, mais on a envie de savoir la suite... et ça tombe bien puisqu'elle arrive tout de suite après, mwahah !

Citation :
Oui, avoir honte ne fait pas vraiment parti de ses gênes.

MWahahahah, coupine !

Sinon ce physique ben ilécourt, mais comme j'ai ninjater la suite je sais que c'est qu'un faux mental ninja en amuse bouche alors ça va ! Pour une intro il est prometteur et surtout il met en lumière quelque chose d'important...

... de capital...

... de fondamental...

... d'essentiel...

... d'incontournable...

... daaaaaaaaaaaallaaaaaaaaaaaaaas ! ton univers impitoyaaaaaaaaaaaable....

... d'impossible à négliger...

... de primordial...

....

ELLE EST KAWAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAI  couple couple couple couple couple couple couple couple couple couple couple couple couple couple 

Et ça, ceycrobien !!!

Alors je vais arrêter de citer, sinon navaêtre trop long xD

Maaaaaaaais ma Lumia elle est toute gentille, toute kawai, et elle supporte pas que les nanimaux soient blessés :yeux:et ça aussi c'est encore plus kawai !

Elle est vraiment nadorable, la nelli en moi à envie de lui faire une tooooooooooooooooooooooooonne de câlins !  calin 

Citation :
Envers les inconnus, elle n'est aucunement méfiante. Si vous lui demandez de vous offrir son corps parce que vous êtes atteint d'une maladie rare et que vous devez forniquer avant trois heures, elle vous croira, et cherchera à vous aider sans hésiter. Ceci lui a joué très souvent des vilains tours...
NAN SANS BLAGUEUH xDDD Tey bien la padawan d'elli, mais t'as peut-être même dépassé la maître xD Je sais j'avais dis que je citais plus, mais là bon, OW ça demandait l'illustration de ce que je dis quand même, je pense que personne ne sera étonné xD

Pour le reste du caractère ceeeeeeeeeeeeeeey kawai !

En effet on voit bien l'influence de nelli sur son caractère et piiiiiiiiiis t'as bien raison de la considérer comme ta meilleure amie, paske elle le mérite, et toi tu mérites d'avoir une meilleure amie aussi crobien toute super qu'elle, bwahahah !

Allons, plongeons daaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaans.... L'HISTOIRE !

Alors pas de réaction à chaud pour le début, paske j'avais déjààààààààààà tout lu !

Déjà tout est tout bien ça roxx du poney !

J'aime bien le début, on voit trop Lumia, toute kawai, toute gentille, elle recherche du namour, elle veut protéger les nanimaux kissongentils, mais voilà, elle se fait rejeter paske c'est une dark elfette !

Et ça ben ceytoutriste !

Heureusement arrive sur ces entre-faits....

CAP'TAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAINE NELLIDOUDOOOOOOOOOOOOOOU !  Ovuns 

Et tel un cactus tourbillonnant, elle vient mettre de la joie et de l'amour dans tout ce bordel ! Je ne dirai pas que j'aime les interventions d'Elli, paske cey moi qui les ai écrite, et que l'auto-frotte-manchisme paraît que cey pas bien, mais n'empêche que les scènes rendent super crobien !

On voit Lumia qui apprend les câlins, et pis la magie ! Les risques de mutations ? On s'en balance ! Mwahahah nellipoweeeeeeeeeeeer !

Lumia était déjà une fille de la forêt, elle devient vraiment apte à surivre dedans, et pis zut, la présence de nelli dans une fiche la rend tout de suite classe, épiceytout !

Citation :
- « Je ne m'appelle pas sorssière ! Je m'appelle Lumia, hi hi ! Et n'Elli-kawai-chan elle a dit que j'étais choute,d'abord ! »

Et si je le dis c'est que ceyvrai, paske je suis une super experte mondiale des choses kisonchouttes moi, bwahahahahah !

On voit Lumia qui n'est pas intégrée et acceptée par tous d'un coup, elle aide les gens même s'ils la rejettent et tout, c'est crokawai et sa prouve sa grandeur d'âme ! Mais tous réagissent pas pareil, y a pas d'effet de "ahaha elle est gentille allez hop on l'aime", NON c'est plus complexe, y a plus de péripéties, et ça ceybien !

Et moi je suis arrivé au bout du premier post MWAHAHAHAH !  J\'t\'ai baisey J\'t\'ai baisey J\'t\'ai baisey 

Admirez le pouvoir de nelli ! Plus que deux posts... TAYAAAAAAAAAAAAAAAAAAU  Chocobo Chocobo Chocobo Chocobo Chocobo 

Alors là arrive le méchant de l'histoire, celui que tout le monde peut unanimement trouver détestable, puant et antipathique ! C'est bien joué parce que genre si tu faisais intervenir un monstre quelconque, muté, instable, on pourrait encore pensé "olalala, en fait c'est au fond de lui un humain gentil qui a eu un sort terrible bouhouhou" on compatirais à ton adversaire et tout, alors que là nan, on sait qu'on peut le détester ça va !

Après tout au fond c'est jamais que Raph mwahahah *bus*

Ahem...

Donc l'intervention de celui que personne n'aime à part nelli est toute bien, on voit la menaaaaaaaace et puis là merde, Lumia intervient vraiment de façon décisive, bwahah !

En plus seconde intervention d'un personnage de l'univers, encore un personnage ancien et bien encré, donc waw, ça roxx, paske wala, c'est le genre de détail qui rapporte des points !

Ensuite on a la scène du reveil, normal, mais même là, NAN on veut quand même pas de toi, papaclairvoyant sait que tu seras une plaie, alors dehoooooooooooooooooooooooors bwahaha !

Et pis vient pervers-kun ! Lui il a de la chance d'être mort, sinooooooooooooon il aurait vu nellidoudoupacontentedutout et il aurait pas aimé !

Alors bah tu réussis à faire passer ça sans être obscène, ceybien, mais ze m'attarderai pas, paske paske cey tout méchant !

Et là enfin, ça se passe mieux ! Le pervers est viré, Lumia squatte assaplace, toussa toussa, mwahahah !

On pourrait croire que tout est bien qui fini bien, que Lumia va trouver là un port d'attache, un foyer, et qu'elle repartira ensuite dans le monde pour des raisons kawai, ou même parce qu'il serait arrivé quelque chose de mal à son amoureux plus ou moins déclaré par exemple...

Mais...............................................

NON ! Paske on est dans une histoire d'Aten bwahahah ! Et dans une histoire d'Aten, les choses tournent toujours mal, c'est une règle scientifique Cool

Ceci étant dit j'approuve le ressort inédit ! Une technique spécialement créée et validée près de Dial, ça roxx du poney en kilt, encore une preuve de maîtrise et d'intégration dans l'univers :3

En plus ça change du "pétage de plomb tragique à cause de la puissance "qu'on pourrait s'attendre à voir, nan, ma Lumia elle a un truc plus original !

Enfin bref j'aime bien cette scène Cool

EN PLUS je le souligne, on s'attendait à ce que tout le monde crève à un moment, à ce que le méchant chasseur revienne sur sa décision puis ait une raison de le regretter mais.... pour une fois surprise réelle de nelliblasé, le p'tit con d'amoureux meurt pas il survit 8)Oui je le dis paske ceyrare xD

Bon après par contre le chapitre de l'intégration et tout ça surprend plus, mais bon, un rebond surprenant c'est déjà bien, franchement !

Alors là intégration d'un troisième personnage, ça impressionne moins comme cey un des tiens mais quand même encore une fois wala, c'est bien d'intégrer l'univers !

Et puis PAF on pourrait croire que la fiche se termine là, que tout reste en suspend, qu'il y a une jeune teremundo dans la nature et un futur scénario de gentil monsieur qui la poursuit.... MAIS NON ! Seconde fiche, seconde version de Lumia !

(et j'ai fini deux posts, admireeeeeeeez ma maîtrise  Staff )

J'adore la bannière pour sa kawaitude et pour sa vanne mwahaha !

Citation :
et encore et toujours Ellianne.

Héhé, le principal est préservé !

Belle évolution, mais comme ceylong déjà, passons tout de suite aux secondesdescriptions !

Alors un second physique, mode tere-kawai ! Ca ma rappel un peu nelli, mais en plus fouillé, du coup j'aime <3 La forme est très bien évoquée, on la visualise parfaitement et donc au final on peut en déduire queeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee... ceybien Cool

Voilà pas grand chose à dire cey un physique après tout, mais la forme est bien assumée, entre humanité et réel marquage teremundos, ce que j'apprécie beaucoup, et donc ça roxx, et donc voilà, tu gagnes encore un bon point Cool

Jolie évolution du mental, elle devient en fait amorale sur certains points, ce qui bien joué est un trait que j'aime beaucoup, on dirait nelli aux débuts aussi ! Décidément t'es vraiment sa fille spirtuelle mwahahah !

Allez, reveons à l'histoire, j'avoue, je suis vite passer sur les descriptions, mais j'étais déjà en mode commentairehistoirien ! Je dirai juste que cette division de deux états, qui ne nous laisse pas pré-voir sa mentalité teremundo, et ainsi ne gâche pas la surprise, me plait bien :3 Ca permet aussi de distinguer vraiment les deux personnalités, on sent un personnage fouillé, travaillé, on a pas "juste" pouf le résultat teremundo, non, on a son passif, comment il se construit, on sait d'où vient son caractère monstrueux actuel, bref du boulot que je ne peux que saluationner !

Donc l'histoire !

On commence par une mise en situatiuon piiiiiiiiiiiiiiiiiis un massacre ! J'aime ça, surtout le massacre, surtout pour une raison aussi légitime !

La mort d'une abeille quoi, ceytait terrible Sad

Ensuite vient la rencotnre avec Siren, et là... my god... quelqu'un d'autre qu'une secte de fou fanatiques et que nelli peut l'apprécier ! Ceydingue ! Faut le voir pour le croire !

Je souligne au passage que la raison de la présence de Lumia me plait particulièrement xD Tu seeeeeeens l'élève d'Ellianne, mais genre troooooop xD

J'aime bien la scène encore une fois on sent l'effort, le personnge n'est pas juste mentionné, tu as fait l'effort d'aller voir le jour et de travailler la scène avec lui !

Et j'adore la fangirl de Siren, paske cey tellement inatendu xD Pour une fois c'pas raph le fan, c'pas lui le dénigré non, on l'apprécie, on l'aime !

...

Ah mais c'est paske c'est la partie classe de sa personnalité et que Raph en fait cey le reste... en fait tout s'explique !

 Nonor Nonor Nonor 

Hum hum, revenons à nos moutons donc  Yukai 

Et nos moutons sont... la bataille de Las Fantas ! Encore un point dans toutetesfiches, continuitéééééééé !

J'adore le moment papillon, tellement classe, tellement kawai, tellement épique Cool

Puis le retour de l'amoureux qui veut la sauver ! Bwahahah ! Mais pas baston, non ils se donnent rendez-vous, j'suis d'accord avec Lumia ceytout meugnooooooooooon <3

Et puis j'adore le dialogue de fin blablabla... HAN LE PAPILLON xDDD Genre ayé, papillon est làà, de toi je m'en contre fooooooooooooooou mwahahah !

Donc au final une scène doublement attendue mais classe quand même, donc ça n'en roxx que pluuuuuuuus !

Et puis enfin finalement finla le combat finaaaaaaaaaaaaaaaaaaal !

Alors on a un vrai combat, combatif certes mais aussi psychologique ! C'est long, prenant, halletant, on voit que ce qui touche Lumia n'est pas parfait ni sans faille, il y a des petites incohérences mentales qui surnagent de ce qu'elle est devenue.

Le personnage y gagne en profondeur, et l'ensemble de la scène est assez profonde aussi.

A la fin le final tragique attendu, mais potentiellement surprenant. C'est à dire que c'est bien joué, pas de re-survie, alors que tu essaues de nous y faire croire, pas de début de sauvetage pas de départ sous la pluie avec "je te sauverai un jour, ô ma très chère", nan !

Après on s'y attend paske tes histoires finissent toujours mal, mais l'effet n'en est pas moins classe mwahah !

Et surtout, loin de se charger de tragique, Lumia s'en décharge d'un simple haussement d'épaule. C'est fini donc voilà, c'est pzs grave, cey passé. Son amoureux est mort ? ELLE S'EN FOU COMPLETEMENT mwahahah ! L'important c'est de plus avoir mal !

Un très beau final donc, j'approuve !

ET JE SUIS ARRIVE AU BOOOOOOOOOOOOOOOOOUT  Yukai Yukai Yukai Yukai Yukai Yukai Yukai Yukai Rebondir Rebondir Rebondir Rebondir Rebondir Rebondir Rebondir Rebondir Rebondir Pompom Pompom Pompom Pompom Pompom Pompom Pompom Pompom Yukai Yukai Yukai Yukai Yukai Yukai Yukai Yukai 

Admirez la maîtrise Cool

En conclusion, mais je serai bref parce que cey déjà mégaaaaaa long, je dirais que le personnage est très intéressant, il explore une voie peu explorée du mental sur le fow, et en allant plus profond encore que moua. L'histoire est prenante, pleine de rebondissement, avec peu de fautes en tout.

Je saluerai aussi encore le fait que son intégrés non seulement le contexte et les lieux, ce qui est déjà super mais qu'on attendait déjà de toi, mais aussi des personnages, pas seulement mentionné mais qui agissent dans ta fiche, y compris des qui ne sont pas du tout à toi. Beau travail d'intégration dans l'univers :3

Sont aussi à saluer la longueur, la forme originale (doubles descriptions, double couleur de fiche pour induire en erreur, double fiche en fait) et les énormes efforts graphiques avec changement de couleurs des cadres, bannières à foison et couleurs dans la fiche pour ne pas lasser le lecteur, toussa te fera marquer des points avec Dial mais comme mon commentaire est déjà énorme je développe pas plus :3

Wala, donc vas yyyyyyyyyyyyy ! Et bon courage à Yukai pour sa lecture BWAHAHAHAHAHAH !

*lui donne un cookie, des câlins et une brochure de sirenpur et s'en va sur son mouton magique*

 Yukai 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Yukai

♥ Sucrophile ◘ Kikoo ○ Dragon Fan ♥
 ♥ Sucrophile ◘ Kikoo ○ Dragon Fan ♥
avatar

Messages : 2740
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 21
Localisation : Avec ses paquets de bonbons

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 22850
Jobcard(s): Invocateur et Garde du Corps

MessageSujet: Re: Lumia Zuvendis, ou elfette-kawai-chan [FINIE, HELL YEAH]   Dim 16 Fév - 16:42

Salut c'est moi Cool

J'vais pas te faire le speech habituel, tu le connais déjà 8D

Commençons donc !

Déjà, le fait de faire une sorte de prez qui en réalité en contient deux peut être considéré comme original mais tue aussi un peu le principe même de la prez. En effet, on veut une description du personnage tel qu'il est actuellement, pas tel qu'il était avant X évènement. Oui, tu as bien compris, je pisse sur ton effet de surprise Cool

Ps : J'urine également abondement sur le clichés de tes arts occultes, excepté l'occultine bien sur e.e

Pour ce qui est des descriptions, elles sont vraiment trop courtes. Surtout si on les compare à l'histoire. Alors certes, si on colle les deux descriptions par prez ça donne quelque chose de plus conséquent mais lorsqu'on s'engage à faire deux prez en une, on en assume les conséquences : donc, tes descriptions sont bien trop courtes ! T'aurais pu faire beaucoup mieux. En effet, tu effleures les caractéristiques sans jamais vraiment les approfondir. Sans parler des caractéristiques dont tu ne parles même pas. Comme sa voix ou son rire qui, au vu du personnage, m'ont l'air d'être quand même particuliers !

Citation :
Envers les inconnus, elle n'est aucunement méfiante. Si vous lui demandez de vous offrir son corps parce que vous êtes atteint d'une maladie rare et que vous devez forniquer avant trois heures, elle vous croira, et cherchera à vous aider sans hésiter. Ceci lui a joué très souvent des vilains tours...

J'avoue, jerry. e.e

Citation :
Malheureusement, il s'agissait de Ellianne Carpophorus, ce qui l'a rendu extrêmement joyeuse et a accentué son côté naïf et un peu crétin.

Et pour cela, j'veux bien te croire ê.e

Sinon pour ce qui est de l'histoire, comme dans les descriptions, on trouve des petites fautes. Certes, ce n'est pas bien grave mais c'est ce qui t'éloigne de la prez "parfaite". Et oui, à un certain niveau, chaque détail compte Cool

Concernant l'histoire à proprement parler. Et bien tu as un style assez simple et fluide comme on a déjà l'habitude de le voir avec Aten.

Honnêtement, j'ai pas grand chose à dire sur l'histoire car en elle même je l'ai énormément apprécié. M'enfin j'suis pas là pour te sucer la chupah chups >.>

Il y a pas mal de tentatives pour créer un effet de surprise. Des fois ça marche mais des fois ça marche pas. En effet, j'sais pas pourquoi par exemple mais j'avais déjà tout deviné à propos de Raphaël quand à la suite des évènements.

D'AILLEURS VENONS EN CE RAPHAEL. T'ES PAS AU COURANT QUE SUR THEOC Y A DES PRENOMS A EVITER PAR HASARD ? COMMENT T'AS PU LAISSER UN PNJ S'APPELER COMME CA ??? T'IMAGINE LA HONTE DE TON PERSO SI ELLE DOIT REVELER IN RP QU'ELLE AVAIT UN AMOUREUX QUI S’APPELAIT RAPHAËL ?? ET BORDEL J'AI MAL ALLAH GORGE A FORCE DE HURLER.

Hum docn bref...Plus jamais de Raphaël, compris ? D'ailleurs je vote que pour cette terrible fautre on t'enlève -1 au palier que t'attribuera Tonton.

Ensuite, y a pas mal de références à l'univers et aux personnages issus de cet univers. Néanmoins, contrairement à Ellianne, j'trouve que t'aurais pu faire un effort pour les lieux. Les seuls auquel tu fais référence sont Las Fantas et les catacombes de mémoire. T'aurais au moins pu situer le village de Targatruc sur la carte !

De plus y a quelque fois les traces de l'habituel chemin de parcours du perso dans les prez. Tout va bien puis X évènement arrive et crée une transformation, quelle soit mentale ou physique du personnage.

Bref, c'est tout ce que j'avais à dire, on a de bonnes prez en ce moment '>.>




Signé ~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoc-area.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lumia Zuvendis, ou elfette-kawai-chan [FINIE, HELL YEAH]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lumia Zuvendis, ou elfette-kawai-chan [FINIE, HELL YEAH]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SCSA vs Taker
» Bientôt 2000 messages hell yeah //sbaff// ♥
» OMG! Two Santa Claus for one hospital? Hell yeah! | ft. Min Jae
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Voie de l'Incarnation :: Présentation-
Sauter vers: