AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Légende d'Arthur Conrad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FALSIFY

avatar

Messages : 2029
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Nulle part

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Légende d'Arthur Conrad   Mer 28 Sep - 15:03

L'escalade de la tour allait commencer. Voici l'étage 1, le plus facile. On pouvait y monter avec pas mal d'assurance, les mains dans les poches... au fond de la salle, on pouvait distinguer deux gelées qui bougeaient dans votre direction.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 10 lignes mini, pou pouvoir passer au suivant !]







Race: Blob // Nom: Blob de feu
Taille: 1 mètre // Poids: 15 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le blob de feu est un bébé blob ayant grandi en absorbant de la magie occulte naturelle de feu. Il est quasi inoffensif.
Arts occultes: Art élémentaire: feu
Technique exclusive: -

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\



Race: Blob // Nom: Blob de glace
Taille: 1 mètre // Poids: 15 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le blob de glace est un bébé blob ayant grandi en absorbant de la magie occulte naturelle de glace. Il est quasi inoffensif.
Arts occultes: Art élémentaire: glace
Technique exclusive: -

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\

Signé ~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Jeu 29 Sep - 19:00


Level









Arthur prit son subordonné par l'épaule et il l'amena devant ce qui semblait être une porte d'entrée, à ceci près qu'elle était largement disproportionnée... sauf si elle avait été construite pour faire passer un géant. Arthur se concentra, laissant son esprit se calmer et entrer en harmonie avec son corps. Il mit ses deux mains sur la porte gigantesque et il poussa. La porte ne bougea pas d'un seul millimètre, prouvant à Arthur que cette porte était le premier test de la tour. Ainsi, elle pouvait limiter le nombre de personnes qui voulaient prouver leurs forces... Arthur concentra alors son énergie dans ses membres supérieurs, utilisant des arts secrets. Sa force se décupla puis elle tripla et enfin la porte commença à grincer dans un bruit sourd indiquant qu'elle ne fut pas ouverte depuis de longues années... A bout de bras, il réussit à s'infiltrer dans la tour, alors que la porte se ferma dans un fracas assourdissant. Il regarda la porte, contemplant cette beauté remplit de puissance. Il regretta aussi d'avoir laissé son second derrière lui, mais il n'aurait pu maintenir la porte assez longtemps afin qu'il passe. Il se mit alors à balayer la salle où il se trouvait et il aperçut son subordonné ainsi que de nombreux piliers aussi large que la porte, portant des torches et des...






« Attends, une seconde... Mon subordonné ? »





« Yo !»




« Mais... Comment... ? »



« Capitaine... J'ai discuté avec le gardien de la tour. La porte que vous avez ouverte est seulement là pour impressionner les visiteurs. La véritable entrée se trouve juste à côté, c'est une petite porte facile à ouvrir... »






Après que son subordonné eut promis de ne rien dire, Arthur commença à visiter le premier étage. Il était vide et les piliers de soutien formaient le seul décor de l'étage. Ils mirent une dizaine de minutes à parcourir la salle de long en large et enfin, ils arrivèrent devant un escalier défendu par deux petits blobs rouge et bleu. La puissance de ces blobs ne faisait aucun doute, Arthur s'avança donc vers le blob de feu et il commença à le pousser du pied. Celui-ci se mit en colère et il commença à cracher du feu, pourchassant Arthur qui essayait de s'enfuir tant bien que mal. Le blob de glace ne mit pas longtemps a poursuivre Arthur au côté du blob de feu.



« Viens m'aider ! »



« Non, c'est votre problème. Je ne fais que regarder et... Non pas par là, ne venez pas vers moi !... Et voilà maintenant ils me poursuivent aussi, vous êtes content ? »



« Mais tu n'es pas seul, ils me poursuivent aussi... »



« Je le répète, c'est votre faute ! »






Arthur et son subordonné firent le tour de la première salle plusieurs fois, accompagné des blob qui n'hésitaient pas à envoyer des attaques de feu ou de glace quand l'occasion se faisait venir. Par chance, le blob de feu qui avait lancé une attaque lors d'un virage, blessa le blob de glace qui l'attaqua à son tour. En même pas deux minutes, ils s'étaient auto-détruit, laissant que de la gelé gluante derrière eux. Arthur reprit un peu son souffle et il partit vers l'escalier, comme si de rien n'était.



« Attendez capitaine, vous avez eu du mal avec le premier étage et vous voulez toujours continuer ? »



« Mais, je veux visiter la tour ! Allez ! »



« Je vais le regretter... Ma mère m'avait dit de devenir boulanger à la place... »



« En avant ! »




Revenir en haut Aller en bas
FALSIFY

avatar

Messages : 2029
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Nulle part

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Dim 2 Oct - 16:38

J'adore la mise en page !
Récompense: +20 penas

Gain de 2 objets:

Bille occulte de feu
<< Cette bille est remplie de l'art occulte du feu. Elle peut être balancée pour créer une petite étincelle, ou avalée pour un petit peu renforcer les pouvoirs de feu. >>
Prix : 40 Penas
Bille occulte de glace
<< Cette bille est remplie de l'art occulte de la glace. Elle peut être balancée pour créer un peu de verglas, ou avalée pour un petit peu renforcer les pouvoirs de glace. >>
Prix : 40 Penas

Les ennemis de cette zone avaient disparus. L'affrontement suivant allait être un peu moins facile. L'étage deux sentait un peu la forêt, bien que la pièce était parfaitement identique à la précédente. On voyait un fureuil au milieu de la pièce... un ? Non. Sa queue se promenait derrière lui, mais elle se dédoubla soudainement en deux... puis trois... puis quatre... puis une 3ème oreille apparut... en réalité, cinq fureuils étaient les uns derrière les autres. Ils se mirent à courir à tout allure dans la pièce, à une vitesse folle, sentant l'ennemi arriver.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 13 lignes mini, pou pouvoir passer au suivant !]







Race: Animal de la forêt // Nom: Fureuil
Taille: 60 centimètres // Poids: 28 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le fureuil a été appelé ainsi par un voyageur ivrogne, qui a cru voir un furet à côté d'un écureuil, et qui a bafouillé en parlant. Depuis, c'est resté dans les livres. Il est extrêmement agile et rapide, adore voler des choses précieuses, et s'infiltrer dans les vêtements pour fouiner.
Arts occultes: Art de la faune: Dialogue animal // Art extra-sensoriel: Super vitesse
Technique exclusive: Harcèlement (: Il suit sa cible sans attaquer, en esquivant l'intégralité de ses techniques grâce à sa vitesse fulgurante.)
/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\


Signé ~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Lun 24 Oct - 18:50





« Attendez-moi capitaine ! »







Arthur et son second continuaient ou plutôt commencer leurs ascensions. En effet, ils venaient à peine de finir le premier étage. Le second commença à soupirer en pensant à tout le travail qu'ils allaient avoir en revenant au quartier général, en espérant que son capitaine allait s'arrêter avant d'arriver au centième étage. Ils arrivèrent enfin au deuxième étage. Une porte était présente, sûrement pour empêcher aux monstres derrière, de partir à l'étage en dessous. Un livre était placé à côté de la porte sur une table de chevet. Arthur s'en approcha et il décrypta facilement le titre du livre. Le fait qu'elle soit dans sa langue l'aida quelque peut.



« Sauvegarde »





Il ouvrit le livre et il lut à haute voix les indications sur la première page.



«Veuillez signer sur ce livre afin de reprendre directement à cette salle si vous décidez de :
-fuir
-Abandonner
-mourir
-Echouer
Merci »



« J'adore ce livre, il a dû être fait avec de la magie occulte. Viens et signe toi aussi. »



« Sauvegarde des données.... Deux joueurs... ... Etage 2... Sauvegarde accomplie ! Bonne continuation ! »




« Bon ! On continue ? »



« Ben si vous demandez... »




« En avant ! »



« Il m'écoute même pas... »



Ils se trouvaient maintenant devant la porte. Un panneau au-dessus de celle-là spécifiait l'étage où ils se trouvaient. Arthur poussa la porte et il rentra suivi de près par son subordonné.





Level






« Qweek ? »



« Hein ? Tu as dit quelque-chose ? »


« Heu... Non ! »



« Autant pour moi »





La salle sentait l'odeur de la forêt et Arthur ferma les yeux, se rappelant d'une immense clairière qu'il avait connu quand il était jeune, cela devait dater de la veille ou de la semaine dernière. Avec cette image en tête, il ouvrit les yeux et il aperçut unfureuil devant lui et avec un petit « Qweek » il fit apparaitre quatre autres bestioles comme lui. Arthur lança aussitôt une lame de vent en dessous des fureuils qui se retrouvèrent suspendu en l'air.



« Capitaine ? »


« Ce sont des fureuils, ils ne sont pas agressif, mais extrêmement rapide. Ne t'inquiète pas, j'ai agi rapidement... heu... »






Les fureuils qui n'étaient pas habitués à voler se mirent à battre rapidement des pieds, chauffant l'air et créant des vents horizontaux et verticaux. Ce qui devait arriver, arriva. Une minuscule tornade apparut, entourant les fureuils. Lesfureuils furent entrainé par le vent et au bout de quelques secondes et de cris de fureuils ils se retrouvèrent projetés dans tous les sens.



« Qweeeeeeeeeeeek ! » x5





Les murs étant construits pour résister à des assauts physiques et magiquse ne flancha pas face à de vulgaire fureuils.Outre les habituels bruits de choc lorsqu'on se prend un mur, on pouvait nettement entendre des bruits d'os craquer sous l'effet de la collision. Arthur n'avait pas bougé d'un pouce ni son subordonné regardant bêtement la salle devenuecalme.



« Hum... Faisons comme si on n'avait rien vu »


« Hum... Faisons comme si on n'avait rien vu »




« Bref passons ! »






Arthur s'arrêta néanmoins devant un fureuil qui n'était pas mort, mais il bougeait avec des soubresauts prouvant qu'il avait eu un pet au casque. Arthur eut pitié et il l'acheva avant de s'avancer vers l'escalier.



Revenir en haut Aller en bas
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Lun 24 Oct - 19:02

J'ai A-DO-RÉ, tout simplement ♥ Tu t'es surpassé sur ce coup, sur tous les plans ^^
Récompense: +35 penas en cours de rajout par Yukai


Les fureuils étaient maintenant complètement explosés. L'étage suivant l'attendait déjà. A première vue, rien ne se trouvait dans la pièce. Puis, une étrange fumée brillante prenait forme dans l'air, créant des illusions, des reflets, formant des souvenirs passés... la pièce entière semblait se déformer... oui, la source, c'était le redouté corail magique. Il n'est pas puissant en soi, mais sa fumée magique pourrait rendre fou n'importe qui, créant des illusions, faisant ressurgir des souvenirs... L'épreuve était de pouvoir l'atteindre, en survivant à ce brouillard troublant.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 15 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !]







Race: Cnidaire // Nom: Corail magique
Taille: 1 mètre // Poids: 12 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le corail magique est immobile et n'attaque jamais, enfin, en apparence. En effet, il dégage naturellement des nuages de spore occultes, créant des illusions diverses, brouillant les sens, la vue et la réflexion, et faisant remonter des souvenirs oubliés. C'est d'autant plus puissant si le corail est à proximité.
Arts occultes: Art de soutien: Mutisme, cécité, allergies // Art extra-sensoriel: Illusions, brouillage des sens, nostalgie
Technique exclusive: -
/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Lun 24 Oct - 22:30



« Hé ! Arthur ! Arthur ? Ça va ? »
« Hum... Oui, mais où suis-je ? »
« Tu ne te rappels pas de l'endroit où nous sommes ? »
« Si ce n'était que cela, ça irait, mais je ne vous connais pas non plus... »
« HAHAHAHA ! Tu es surprenant ! Malgré ce qu'il t'arrive, ton esprit reste calme et vif. Essaye de te souvenir de ce que tu as fait plus tôt. »
« Ce que j'ai fait ? Hum... Si je me rappelle bien, j'étais dans la tour... »


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


« Capitaine ! On fait encore cette salle, puis on s'en va. »

« Arrête de penser qu'au boulot, essaye de t'amuser, ça a du bon parfois. »

« Oui, sauf si on ne fait que s'amuser... N'est-ce pas ? »

« Oups je suis découvert ! Trêve de bavardage, on arrive à la porte. »



« Sauvegarde des données.... Deux joueurs... ... Etage 3... Sauvegarde accomplie ! Bonne continuation ! »

« Une bonne chose de faite, maintenant, ouvrons la porte ! »



Level

« Attention capitaine, de la fumée sort de la pièce, elle doit être toxique ! »

« Si elle était vraiment toxique, on aurait dû apercevoir des corps disséminés un peu partout, mais ce n'est pas le cas. Ça doit être juste de la fumée... ou peut-être quelle possède un pouvoir particulier... Entrons. »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

« Ensuite, j'ai utilisé mon pouvoir du vent pour repousser le brouillard, qui était assez épais je dois dire. Après un moment de recherche intensive, j'ai aperçu une pierre rouge, je me suis baissé pour l'attraper et au moment de le prendre en main... Ensuite, je me suis retrouvé ici. »

« Bien ! Tu te souviens donc de tous. »

« Si je me souviens de tous, cela veut dire que je ne connais vraiment pas cet endroit, vous compris n'est-ce pas ? »

« C'est exacte ! Alors que vas-tu faire ? »

« Rien ! »

« Hugh ? »

« Si ma déduction est bonne et il n'y a aucune raison pour qu'elle ne le soit pas, cette pierre rouge possède le doux nom de corail magique, elle projette une fumée qui provoque des illusions, un brouillage des sens, une petite nostalgie... Afin de se protéger des monstres. On la trouve souvent dans les lieux confiné, car à l'extérieur, elle est trop vulnérable au vent. »

« Tu parais en connaître beaucoup sur ce corail... »

« En effet, c'est la base de certaines drogues qui circule et on n'arrête pas de me rabâcher le sujet. »

« C'est amusant, tu me parles sans savoir qui je suis, n'as-t donc pas peur ? »

« Pourquoi aurais-je peur, si vous êtes réel et non une illusion, vous auriez pût me tuer avant que je me réveille et si vous voulez me tuer maintenant, je n'ai que deux choix : soit je vous bats, soit vous me tuer. »

« Tu peux aussi fuir. »

« Si vous êtes assez fort pour me battre, vous pourriez me rattraper facilement, donc autant ne pas m'épuiser pour rien. »

« Prodigieux ! J'adore ta façon de penser. »

« Si vous êtes une illusion de mon esprit, ce n'est pas étonnant que vous adorez... »

« Peu importe, tu vas faire quoi maintenant ? »

« Boire un coup, vous en voulez ? »

« Tu avais une bouteille avec toi ? »

« Toujours ! »

« Alors, je veux bien. »


Le temps passa, et ils continuèrent à parler de tout et de rien, buvant tranquillement de ce liquide contenu dans la bouteille qu'avait ramené Arthur. Celui-ci ne sembla pas se questionner sur son nouvel ami, préférant sans doute rire et blaguer, mais tout à une fin et c'est son nouvel ami qui y mit un terme.

« Bon, c'est vraiment dommage, mais le temps passe et je ne peux rester ici éternellement... Cela faisait un moment que j'attendais une personne comme toi. Je serais présent avec toi pour la suite de tes aventures et si un jour tu as vraiment besoin d'aide, j'apparaîtrai et je t'enseignerai mes connaissances. »

« Alors, à bientôt. »

« Hugh ? Oui, à bientôt ! »


Le terrain où ils se trouvaient un instant plus tôt disparut en un instant avec un éclair blanc. Arthur se trouvait dans la salle, le corail magique au bout des doigts. Celui-ci avait perdu sa belle couleur rouge et il semblait mort d'épuisement. Arthur, regarda son second. Celui le regardait perplexe son capitaine, comme si le temps passé dans ses rêves n'avaientpas eu d'influence sur le monde réel. Il ramassa le corail, puis comme à son habitude, il partit en direction de l'étage suivant, mais cette fois, en silence...





[HRP] Petit test de rp-dialogue... Beaucoup de mal pour rien au final XD
PS: merci Ellianne pour le rp précédent [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Mar 25 Oct - 8:18

Bah si, au moins c'est original comme truc ♥
Récompense: +40 penas en cours de rajout par Yukai.

Gain d'un objet:

Poudre de corail
<< Une fois lancée en l'air, cette poudre produit un brouillard, imbibé de la magie nostalgique: les malheureux qui en inhalent ont des souvenirs douloureux du passé qui ressurgissent, couplés d'allergies. >>
Prix : 200 Penas

Ce fût le combat le plus éprouvant pour l'instant, surtout mentalement... Un affrontement simple allait changer les idées. L'étage suivant sentait le coyote... et c'était peu de le dire. Deux vulpes se tenaient là. On ne savait pas trop s'ils dormaient ou s'ils étaient éveillés, ayant les yeux fermés, mais se baladaient dans la pièce malgré tout. Ils ne semblaient pas vraiment méchants, même plutôt pacifiques et joueurs... mais malgré tout, il fallait les tuer pour passer à l'étage suivant.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 14 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !]







Race: Coyote // Nom: Vulpes
Taille: 1 mètre 10 // Poids: 35 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le vulpes (se prononce vulpèsse) est à mi-chemin entre le renard, et la race canine. Il a la particularité d'avoir les yeux fermés en permanence, ne laissant pas deviner s'il dort ou s'il est éveillé. Néanmoins, il se repère très facilement malgré ceci. Il est totalement pacifique, et même relativement serviable... sauf lorsqu'on blesse un membre de sa meute.
Arts occultes: Art de soutien: Soin mineur
Technique exclusive: Prescience (: Il se déplace et repère ses cibles sans regarder. Il peut même deviner des attaques quelques secondes avant impact.)
Rage (: Si un membre de sa meute a été blessé, il devient très agressif et beaucoup plus puissant, du moins pour ses quelques prochaines attaques. Effet amplifié si mort d'un compagnon.)
/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Mar 25 Oct - 14:08




Encore un étage. Un de plus pour Arthur et un de trop pour son subordonné qui le suivait malgré lui, mais après tout, pourquoi ne pas utiliser cette tour comme un test d'évaluation ? Ainsi, il pourrait enfin mesurer le potentiel de son capitaine... C'était un des plus grands débat à la B-corp, était-il, oui ou non, fort. La réponse était évident, si on ne prenait pas en compte son titre de capitaine, il était incontestablement faible, mais là était le problème... Cet homme, en dépit de sa faiblesse, de sa bêtise et de son irrésistible penchant pour l'alcool était devenu un capitaine. Piston ? Sûrement, il n'y avait pas d'autres hypothèses, mais par qui ? Un autre capitaine ? Improbable, il faut un rang plus élevé... Une personne de la section zéro ? Impossible, comment aurait-il pu connaitre un « Zéro member »... Alors, peut-être un bras droit ? Mais si on arrive là, pourquoi ne pas dire que ça résulte d'un caprice du patron ? Que de questions qui ne gênaient nullement Arthur. Celui-ci continuait tranquillement sans se préoccuper de l'environnement aussi bien physique que spirituel. Ils arrivèrent enfin à l'étage suivant et devant eux se trouvait le livre de sauvegarde. Arthur s'en approcha puis s'arrêta, contemplant le livre sans le toucher, ni... le toucher, c'est déjà bien.



« Capitaine ? »

« Tu ne trouves pas étrange qu'on soit arrivé à l'étage quatre alors qu'on a parcourus que trois escaliers ? L'étage n°1 n'est autre que le Rez-de-chaussée et ne compte, par conséquence, pas comme un étage... »



« Oui... Enfin non... peut-être, mais en quoi ça gêne notre avancer ? »

« En rien, je me parlais seulement à haute voix, continuons. »



« Sauvegarde des données.... Deux joueurs... ... Salle 4... Sauvegarde accomplie ! Bonne continuation ! »


Level


A peine avait-il ouvert la porte qu'ils entendirent des hurlements et des aboiements. Deux Vulpes se trouvaient là. Ces bêtes originaires du Canyon ensoleillé se trouve être extrêmement pacifique, mais aussi serviable. Là était le point faible de ses créatures. Il suffisait de leur demander une chose, pour qu'ils le fassent et sans rien demander en retour. Par exemple, malgré leur gentillesse, il suffisait de leur demander de protéger un étage d'une maison ou d'une tour, pour qu'ils défendent ce lieu par tous les moyens, même si pour cela, ils devaient tuer. Arthur s'avança dans la pièce et les Vulpes se portèrent à sa rencontre. Les yeux fermés, mais les sens en éveille, un grognement fin se fit entendre tout doucement. Arthur ne montra pas de signe de peur. Il se déplaça sur le côté et comme il s'en doutait, un des deux Vulpes le suivit. Quand il s'arrêta, celui-ci s'arrêta. Il voulut s'asseoir, mais la bête l'attaqua et il dû se relever en vitesse. Le Vulpe arrêta son attaque quand Arthur se releva, mais le son de songrognement se fit plus lourd.

« Han, j'ai compris ! »



« Capitaine... »

« Attends ! ...Mes chères Vulpes, vous me comprenez n'est-ce pas ? Vous êtes intelligent. On vous a sûrement demandé de protéger cette salle quoi qu'il arrive, non ? Et bien, je suis fier de vous, vous avez réussi, nous ne resterons pas ici et pour prouver notre bonne fois, nous allons sortir de cette sale... mais, mince pour sortir, nous avons besoin de passer la porte d'en face... hum... comment faire... »


Les deux Vulpes se regardèrent, ou du moins, ils avaient leurs têtes l'une en face de l'autre, comme s'ils s'interrogeaient silencieusement. Après quelques minutes de silence, les deux Vulpes se séparèrent et ils laissèrent un passage jusqu'à la porte suivante. Arthur s'avança, suivit de près par son subordonné qui regardait inquiet les deux Vulpes qui grognaient pour signaler sans doute aux deux challengeurs de sortir de la salle plus vite. Une fois la porte fermée, Arthur souffla et son subordonné ne put contenir toutes ces questions.



« Comment ? Pourquoi ils nous ont laissé passer ? Pourquoi... ? »

« Ce sont des Vulpes, ils protègent cette salle sur la demande d'une personne sinon, ils ne nous auraient jamaisattaqué. Le fait est qu'on a eu de la chance que leur ordre soit de protéger la salle contre les intrus et non pas de tuer tous les intrus. Quand je leur ai proposé de nous laisser passer, ils l'ont fait, car cela n'allait pas à l'encontre de leurs ordres. On a eu de la chance »



« Mais, on n'a pas combattu, ce combat ne va pas être pris en compte... »

« Qu'importe. On doit atteindre la dernière salle de la tour et non pas tuer tous les êtres vivants de la tour. On a battu les Vulpes mentalement. Certes ils sont vivants, mais ils vont maintenant laisser passer toutes les personnes qui veulent atteindre l'autre étage, du moment qu'ils ne se posent pas dans la salle... C'est une faille dans le plan du constructeur, à moins que ce fût un test pour savoir comment on allait réagir... en tout cas, continuons. »



Revenir en haut Aller en bas
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Mar 25 Oct - 16:13

Genre la feinte ^^
Récompense: +60 penas en cours de rajout par Yukai.


Et c'est comme avec un sentiment d'habitude que les vulpes se firent transformés en gigots, avec ou sans leur consentement. Les combats s'enchainaient, et ne se ressemblaient pas... Le niveau montait progressivement, lentement mais sûrement. Dans la salle suivante, rien était visible au sol à première vue... c'est lorsqu'un battement d'ailes, suivi d'un chant mélodieux d'oiseau perça le silence, que les trois bestioles rentrèrent dans le champ de vision. Soudain, la salle s'illumina, et se brisa pour faire place à un autre environnement, votre présence semblant avoir déclenchée l'art occulte environnant. La salle prenait maintenant la forme d'un ciel, où une chute pourrait être mortelle, et où seuls quelques îlots flottant en l'air permettaient de rester ici.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 15 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !
L'environnement est le ciel, les zones accessibles sont limitées aux rochers flottants, une chute est éliminatoire.]








Race: Oiseau // Nom: Diamant Mandarin
Taille: 50 centimètres // Poids: 100 grammes
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le diamant mandarin sauvage adore vivre en colonie. On n'en trouve jamais isolé. Il s'est imprégné de magie occulte, et adore les attaques groupées.
Arts occultes: Art de soutien: Chant d'encouragement / Art de la faune: Lance-oeuf
Technique exclusive: Deux fronts (: Avec l'aide d'un autre diamant mandarin, il fonce en piqué vers la cible par une direction précise, tandis que l'autre prend l'opposé.)

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\



Race: Oiseau // Nom: Sénégali
Taille: 1 mètre 15 // Poids: 3 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le sénégali n'est pas trop dangereux, mais plutôt chiant à abattre. En effet, il est insensible aux arts occultes conventionnels, étant né dans un environnement magique.
Arts occultes: Art de soutien: Insensibilité à l'art élémentaire (complètement), et aux autres arts (du palier 1 à 6)
Technique exclusive: Harcèlement (: Le sénégali se sert de son insensibilité magique pour foncer tête baissée vers sa cible, et la gêner autant que possible, avec de petits coups de bec, des cris et des griffures.)

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Mar 25 Oct - 18:45





La tactique de l'étage précédent avait été culottée et son utilité s'arrêtait sûrement à cette unique salle, mais cela ne découragea cependant pas Arthur qui continua son ascension. Il continua de grimper les marches de pierre de la tour, ne se préoccupant pas des insectes rampant en quête d'un peu de sang que les visiteurs auraient pu perdre. L'ascension fut assez facile jusqu'à là, mais maintenant, ils arrivaient enfin à la cinquième salle. C'est à ce moment-là que, dans les jeux, la difficulté augmente. Pourtant, à la fin des marches, ils aperçurent la même porte, le même chevet avec son livre posé dessus. Arthur fut déçu de ne pas apercevoir un mot du constructeur de la tour pour le féliciter de son incroyable ascension en oubliant pas de préciser que même un enfant aurait pu atteindre cette salle, histoire d'énerver lechallengeur... Il n'y a pas à dire, tout ce qu'il pouvait faire, c'était de prendre plaisir pendant les combats, mais dans ce cas-là pourquoi aller dans une tour... Peut-être qu'une réponse se situe plus haut. C'est avec cette idée en tête qu'Arthur alla sauvegarder son niveau, puis il entra dans la salle.


Level


La salle était sombre et le plancher poussiéreux, preuve qu'il n'y avait aucune trace de vie à ce niveau. Il souffla déçu de ce qu'il venait de trouver à la cinquième salle. Il se retourna pour appeler son subordonné qui était resté au niveau de la porte pour plus de sureté. A peine s'était-il retourné que le sol se déroba à ses pieds et il tomba. Il arrêta se chute en contrôlant le vent aux alentours. Une fois stabilisée, il dut se laisser tomber en arrière pour éviter deux flèches blanches qui se rentrèrent dedans puis, elles repartirent. Arthur se releva une seconde fois et il regarda autour de lui. Les deux flèches blanches étaient en réalité deux oiseaux appelaient « Diament Mandarin ». Il y avait un autre piaf qui tournait autour de lui et naturellement, Arthur décida de s'en débarrasser en premier afin d'être tranquille. Il forma une lame de vent et il la propulsa vers l'oiseau noir. Celui-ci ne fut même pas ralenti par la lame qui se dispersa comme de l'eau sur un rocher.

« Hum ? Intéressant, tu es insensible à la magie ? Dans ce cas... »



Arthur créa une autre lame de vent qu'il propulsa une nouvelle fois vers l'oiseau. Celui-ci vola à toute vitesse vers Arthur, mais au dernier moment, il s'écarta du capitaine. Arthur sourit à l'oiseau qui était visiblement surpris d'avoir évité sa cible. Furieux, il fonça une nouvelle fois sur Arthur, mais il fut stoppé net par les deux Diamant mandarin. Leurs deux têtes s'enfoncèrent dans le corps du piaf noir, le forçant à tourner de l'oeil. Il arrêta de battre des ailes et tomba dans les profondeurs noires qui se trouvaient en dessous d'Arthur. Le capitaine regarda son adversaire tomber doucement, puis il se reconcentra sur les deux oiseaux restant.

« C'est inutile de m'attaquer, je contrôle l'air et il est facile pour moi de contrôler votre trajectoire, puisque vous utilisezl'air pour vous déplacer... Votre ami à put le voir même s'il était insensible aux attaques directes... Repentez-vous !»


Le combat suivant ne dura pas longtemps. Les deux oiseaux avaient décidé de l'attaquer. Ils s'étaient mis chacun d'un côté et avaient foncé sur lui. Arthur avait prit son arme et en changeant leurs trajectoires, il les tua facilement. La salle se brouilla. Une fois de plus, Arthur se trouvait dans une salle poussiéreuse, sauf que cette fois-ci, trois corps jonchaient sur le sol.

« Continuons ! »



Revenir en haut Aller en bas
FALSIFY

avatar

Messages : 2029
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Nulle part

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Mer 2 Nov - 0:42

Allez, pour une fois c'est moi qui poste Cool
Pas de penas

Plume absorbe-magie
<< Cette plume venant d'un sénégali est d'une très grande utilité. En effet, si vous la brandissez en face d'un sort magique, peu importe sa puissance, qui arrive vers vous (mais au bon moment), cette plume peut l'encaisser à votre place, avant d'être réduite en cendres. Cela ne marche donc qu'une fois. >>
Prix : 1000 Penas

La salle reprit son aspect initial, et la voie vers l'étage suivant était maintenant libérée. L'épreuve d'après allait nous placer dans un nouvel univers... Rien qu'à y rentrer, on pataugeait dans l'eau. Plus ça allait, plus le niveau montait. L'eau semblait arriver de nulle part, bien que l'étage soit visiblement identique aux précédents... Cela ne signifiait qu'une chose: des monstres aquatiques.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 16 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !
L'étage est rempli de 2 mètres d'eau.]








Race: Créature marine // Nom: Gely
Taille: 1 mètre // Poids: 15 grammes
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le gely a une particularité: A chaque attaque physique direct, il se divise en deux, et cela à cinq reprises ! Ceci mis à part, il est surtout redouté pour ses piqûres.
Arts occultes: Art martial occulte: Piqûres
Technique exclusive: Division (: A chaque attaque, il forme deux gelys. Cela marchera encore quatre fois sur chacun d'entre eux.)

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\



Race: Mollusque // Nom: Octopus
Taille: 1 mètre 35 // Poids: 15 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: L'octopus s'accroche à ses cibles comme pas permis. Mais il peut aussi les étrangler. Son autre spécialité est de lancer de l'encre dans les yeux comme un véritable fusil de précision. Bref, chiant et collant.
Arts occultes: Art de soutien: Jet d'encre, Amortissement des chocs // Art martial occulte: Ligoter
Technique exclusive: Syphon (: Lorsqu'il panique, il tourne sur lui même, créant un courant d'eau déviant ses cibles dans le sens opposé, et dans le pire des cas, l'enfoncer dans les profondeurs de la mer.)

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\


Signé ~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Mer 2 Nov - 19:19





Une porte gigantesque se trouvait-là. Il n'y avait personne aux alentours. Le vent avait arrêté de souffler depuis longtemps maintenant. Le silence était roi et chaque bruit faisait écho au suivant. Arthur regarda à ses pieds. Il se trouvait sur un pont de pierre suspendu. A sa droite comme à sa gauche, il n'y avait rien. Il ne pouvait se retourner. Son seul choix était d'avancer ou de tomber, mais pendant combien de temps ? Il avança un pied. Quelques cailloux chutèrent dans les limbes. Il s'arrêta et écouta. Silence. Arthur recommença sa progression vers la porte...


... La lumière de la torche posée sur l'entrée de l'escalier l'éblouit un instant. Il regarda autour de lui, reprenant conscience peu à peu de l'endroit où il se trouvait. La pièce était sombre et trois oiseux se trouvaient par terre. Il regarda à côté de lui et il vit son subordonné qui regardait dans sa direction, inquiet. Un signe de tête permit de le rassurer et il repartit en direction de l'étage suivant. L'escalier était plus étroit que ceux des étages d'au-dessus. Quand ils arrivèrent en haut de celui-ci, ils aperçurent de l'eau. Une fine couche d'eau s'arrêtait juste devant les marches. Arthur ne s'arrêta pas pour autant et il continua d'avancer. L'eau montait peu à peu. Elle devait mesurer un mètre quand il décida de s'arrêter en proie à un sérieux doute. Il se retourna. Derrière lui se trouvait son subordonné qui essayait d'avancer tant bien que mal. Quand il aperçut son capitaine, il s'arrêta. Tout deux se regardèrent intensément dans le silence troublé par les clapotis de l'eau.

« Tu crois que je sais nager ? »


Level


Son second porta sa main droite à son visage comme pour se cacher de la honte que son capitaine lui faisait subir. Il préféra continuer sa marche avant de répondre à son capitaine avec des mots plus ou moins inapproprié. Il accéléra le peu sans prêter le moindre attention à l'eau qui continuait de monter peu à peu. Quand elle arriva au niveau de sa tête, il dûpar obligation se soucier un peu de l'eau. Afin de reprendre son souffle et pour distinguer un petit peu les environs, il nagea vers un pilier et il s'y agrippa. Une chose le toucha à la jambe, mais aucune sensation de douleur ne l'alerta. Un petit mouvement de l'eau attira son attention sur la droite. Une forme bleue sortit de l'eau. Elle resta immobile pendant un temps puis elle s'élança. Le second d'Arthur porte sa main à une de ses sacoches, mais il s'arrêta. Ses paupières recouvrirent doucement ses yeux, puis il sombra dans l'eau, évitant en même temps la créature. Celle-ci ne s'avoua pas vaincu pour autant et elle repartit à l'assaut. Le second ne bougea pas d'un pouce. Inconscient, il se noyait peu à peu sans pour autant le vouloir. Ce n'est pas pour autant que la créature fit preuve de compassion et elle accéléra même sa vitesse. En deux secondes, elle se trouva à porter du second. Elle entra en contact d'un acier froid.
La puissance de sa vitesse l'obligea à s'enfoncer dans la lame et son corps se sépara en deux partit qui, portaient par leurs vitesse, se retrouvèrent à cinq mètres du second. Arthur était là, la lame au clair, il se tenait droit, son subordonné dans les mains. Avant que la créature ou plutôt les créatures reprennent leurs esprits, il remonta à la surface. Il chercha le pouls de son second et il fut soulagé quand il le trouva. Il s'éleva au-dessus de l'eau en contrôlant le vent et il s'élança vers un pilier. Ilprit un poignard dans la sacoche du second et il le planta dans la roche du pilier en prenant soin de prendre les vêtements du subordonné au niveau de la hanche. Il regarda un instant sa blessure, puis il le soigna. Cinq minutes plus tard, il avait fini et il retourna dans l'eau.

Les deux Gely l'attendaient patiemment. Il ressortit son arme et il fit face aux Gely qui l'attaquèrent directement. Il dévia une attaque et coupa le deuxième Gely. Quand il se retourna, le nombre de Gely avait augmenté. Il passa plusieurs minutes à éviter, parer des attaques et couper des Gelys. Le nombre de ses adversaires le plaça très vite dans une situation critique. Il ne pouvait pas se retourner sans en apercevoir. Son plus grand désavantage était l'eau. Il savait nager, ce n'était pas un problème, mais son souffle commencer à manquer et même s'il ne se trouvait pas loin de l'eau, les Gelys lui interdisaient de reprendre de l'air. Le combat commençait à être dur, mais une étrange aura émané de l'eau. Elle ne venait pas des Gelys et elle se trouvait derrière Arthur. Il n'eut pas le temps de se retourner. Des tentacules passèrent à côté de lui et l'entourèrent. Sa main droite fut bloquée contre son coup, empêchant ainsi la créature de l'étouffer. Sa main gauche tenait toujours son arme. La créature qui le tenait sera un peu plus fort encore ses liens.

La situation était d'espérer, mais elle avait en revanche une échappatoire. Arthur ferma les yeux et il se concentra. Un tourbillon se créa au-dessus de lui. Peu à peu, le tourbillon descendit et s'agrandit. Après un instant, le tourbillon avait atteint une taille gigantesque, laissant l'endroit où Arthur se trouvait à l'air libre. L'Octopus ne lâcha pas pour autant sa proie, mais Arthur en profita quand même pour se libérer. Il fit pivoter la lame pour qu'elle pointe vers son cou, puis il lâcha son arme. Celle-ci chuta. Elle fut arrêtée par le pied d'Arthur qui propulsa la lame vers sa gorge. La lame transperça la tentaculede l'Octopus qui lâcha sa proie. Arthur mit un coup de coude à l'octopus et il se sépara de la bestiole. Quand il mit un pied à terre, il marcha sur un gely qui restait immobile à cause du manque d'eau. L'Octopus regarda Arthur et il comprima son corps et il propulsa un liquide noir vers lui. Par chance, il réussit à l'éviter. Le liquide noir partit en direction de la colonne d'eau, mais un fort courant d'air empêcha l'encre de se déverser dans le liquide précieux à ses petites bêtes.

Furieux, l'octopus commença à taper sur le sol, ignorant les gelys qui le piquaient à chaque coup. A la fin, il ne restait que de la gelé de Gelys et un Octopus avec sept de ses huit tentacules déjà dans l'autre monde. Arthur regarda autour de lui et il sentit sa barrière qui commençait à céder. Il s'éleva dans les airs, puis il lâcha les eaux qui reprirent furieusement leurs plaça, éclaboussant au passage Arthur. Les corps des Gelys et de l'Octopus flottèrent à la surface. Arthur regarda les créatures pendant quelques secondes puis il partit voir son second. Il toucha son front et il pût constater qu'il n'avait pas de fièvre. Il regarda l'endroit où la créature avait blessé son subordonné. Une petite entaille remplaçait le point où elle avait fait la piqure. N'ayant aucun pouvoir de guérison, Arthur avait tout simplement procédé à une saigné sur son lieutenant afin de faire sortir le poison avant qu'il ne se répande. Il banda son second et il l'apporta à la prochaine salle.



Revenir en haut Aller en bas
FALSIFY

avatar

Messages : 2029
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Nulle part

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Mer 9 Nov - 14:54

Owi, t'aimes les sushis
Pas d'objets
+70 penas


L'eau de la salle disparut petit à petit, non pas par un trou dans le sol... mais par magie. L'étage était à présent totalement sec, ne laissant pas de traces du combat qui venait de se dérouler. L'étage suivant, quant à lui, était plongé non pas dans l'eau... mais dans une obscurité totale. On pouvait ressentir des courants d'air déclenchant des frissons de temps à autre... Oui, on se croyait dehors en pleine nuit, et c'était le calme plat. Jusqu'à que le sol se mit à se fissurer... et que des zombies en sortirent. Eh oui, des zombies.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 17 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !
L'étage est totalement obscure.]








Race: Mort-vivant // Nom: Zombie
Taille: 1 mètre 70 // Poids: 45 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le zombie est une race de mort-vivant retenue en vie par une magie interdite. Il ne ressent pas la douleur, bien que ses blessures soient présentes et ne se guérissent pas. Il a une odeur nauséabonde et en veut aux vivants.
Arts occultes: Art élémentaire: Souffle empoisonné // Art de soutien: Sensible aux soins
Technique exclusive: Persévérance de l'au delà (: Il n'arrêtera pas de vous attaquer, malgré les blessures et les membres en moins. Si son corps est coupé en morceaux, ils essaieront toujours de vous tuer.)

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\


Signé ~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Sam 12 Nov - 14:34






Arthur transporta son subordonné jusqu'à l'étage suivant et il le posa devant la porte. Il s'assit à côté de lui et attendit. Il se passa plus d'une heure avant que son second reprenne connaissance. Quand il ouvrit les yeux, il vit Arthur une bouteille à la main. Celui-ci s'aperçut du réveil et il leva la bouteille vers son acolyte afin de lui proposer.

« Un petit coup ? »



« Non. » Répondit-il

« Ce n'est pas de l'eau » déclara Arthur en souriant


Le subordonné prit la bouteille, prit une gorgée et il écarquilla les yeux.

« C'est du saké « Nigorizake », c'est très bon, mais peut-être un peu fort quand on n'est pas habitué... »



« Je crois que je ne suis pas habitué »

« Cela fait faire de beau rêve, repose toi encore un peu. »


Le subordonné reprit une rasade d'alcool, il s'étira et il reposa sa tête sur ses bras. Arthur regarda son second et il lui reprit la bouteille des mains. Il se gratta négligemment le menton et engloutit une bonne rasade de saké. Minutieusement, il reboucha la bouteille et il la posa à côté de lui. Il prit une grande inspiration et reposa sa tête contre le mur derrière lui. La pierre était froide. Il s'endormit aussitôt. Une odeur pestilentielle réveilla Arthur qui dégagea l'émanation d'un revers de la main qui fit souffler le vent dans l'autre sens. Cela dura quelques minutes, puis l'odeur recommença. Cette fois, Arthur ouvrit les yeux et il vit devant lui un zombie qui arma son bras et il propulsa son poing vers le visage d'Arthur. Arthur se laissa glisser sur le sol et il se retrouve coucher par terre entre les jambes du zombie qui avait son poing coincé contre le mur. Le zombie arracha sa main du mur en laissant sa peau sur celui-ci, comme si cela ne nui ne faisait rien. Arthur envoya aussitôt une lame de vent en plein sur le corps qui propulsa le zombie à travers la porte de la salle numéro sept. Arthur s'élança tout de suite vers la salle.


Level


Le second se réveilla quelque minute après le départ d'Arthur. Il avait la gueule enfariné et il avait soif. Il regarda la bouteille à côté de lui. Manque de chance, elle était vide. Des bruits de combat provenaient de la pièce à côté. Il se leva difficilement et il avança vers la porte. Avant d'entrer, il sauvegarda son avancer sur le livre occulte. La porte était entrouverte et aucune lumière filtrait depuis l'intérieur de la pièce. Quand il pénétra dans la pièce, une forte odeur de mort le prit de nausée. Il eut le tournis et il tomba par terre. Il s'aperçut que de nombreux pansements et bandages étaient posés sur le sol et cela le surprit. Il voulut s'asseoir correctement, mais une branche le gêna et il la prit pour la pousser. La branche était moite au toucher. Il l'approcha donc de son visage pour voir en quoi elle était faite. Il rejeta tout de suite la branche loin de lui quand il vit que ce n'était rien d'autre qu'un membre en décomposition. Il était à deux doigts de s'évanouir quand une brise fraiche glissa jusqu'à lui.

« Tu es enfin réveillé ? Attends devant l’entrée, je dois m’occuper de ce qui semble être des zombis. Ils sont résistant les lascars et ils peuvent voir dans le noir apparemment… en même temps, ils doivent être habitués. Heureusement que j’ai le vent pour me diriger correctement et surtout pour respirer. Ha ! J’ai aussi découvert qu’ils sont extrêmement résistant contre les soins et ceux malgré tout ce qu’on m’avait dit. Je leur ai balancé tout mon stock de pansement et bandages, mais cela ne les a pas arrêtées. »


Arthur regarda devant lui. C'était les ténèbres, mais il pouvait sentir toutes les fluctuations dans le vent. Sur sa droite, un zombi s'approchait doucement ballottant ses bras de droite à gauche. Plus loin, il y en avait un autre qui essayait tant bien que mal de sortir du trou où il était plongé plus tôt. Le troisième zombi était sur sa droite. Il avait un bras en moins et de nombreuses entailles sillonnaient sont corps en décomposition, mais cela ne le gênait pas. Il sortit sa fidèle lame de son fourreau. La lame sortit toute seule sans un bruit. Le premier zombi à tomber fut celui qui avait déjà perdu un bras. La tête du zombi fut décapitée en un seul coup et elle roula par terre. Le corps inerte s'affaissa tout de suite après. Le second zombie fut emporté par le vent et une fois en l'air, de nombreuses lames de vent lui tailladèrent la peau du zombi à tel point que ses muscles ne pouvaient plus le soutenir. Il tomba à plat ventre sur le sol, regardant impuissant Arthur qui enfonça sa lame dans l'orbite du zombi afin d'atteindre le cerveau. Le zombi convulsa, puis il arrêta de bouger. Le dernier revenant était encore dans son trou, essayant de se dépêtré de la tonne de terre qui recouvrait le trou où il devait sortir. Arthur s'avança tranquillement jusqu'au zombi. Le zombi s'arrêta. Il regarda Arthur. Arthur le regarda. Le Zombi savait ce qui l'attendait. Arthur savait que le zombi savait. Arthur pivota sa lame. La tête du zombi fut coupée en deux. Bref, il venait de tuer des zombis.
Arthur partit chercher son second et ils continuèrent leurs assenions.



Revenir en haut Aller en bas
FALSIFY

avatar

Messages : 2029
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Nulle part

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Mer 16 Nov - 22:30

Hâte de voir la suite n_n
Pas de penas
Objet gagné:
Pena sale
<< Qui sait ce qui se produira si vous le montrez à un certain Vincent... >>
Prix : 1 Pena


La lumière apparut de plus en plus, pour finir par se rétablir totalement. Le combat était clos, et la suite attendait déjà. L'étage suivant n'avait pas de sol en pierre comme toutes les précédentes... C'était une jungle exotique. Qui savait si c'était une illusion magique, ou la vraie apparence de la salle... De très nombreux insectes virevoltaient en l'air. Des moustiques, mouches, moucherons et autres... et parmi eux, le véritable adversaire.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 18 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !
L'étage est totalement rempli d'insectes volants insignifiants se mélangeant avec la cible.]








Race: Insectes // Nom: Insectes Shangunaha
Taille: 80 millimètres // Poids: 10 milligrammes
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Ces insectes se déplacent toujours en colonie entière. A la moindre attaque, ils se dispersent dans toute la zone, avant de se réunir au même endroit de façon synchronisé. L'accouplement et les naissances s'effectuent en plein vol.
Arts occultes: Art de soutien: Piqûre de paralysie, piqûre empoisonnée, piqûre de sommeil, piqûre aveuglante, piqûre démotivante, piqûre de démangeaison
Technique exclusive: Gestation express (: Si deux insectes shangunaha sont présents, un troisième voit le jour quelques temps après.)

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\


Signé ~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Sam 4 Fév - 19:53





« Allez, bouge un petit peu. Je suis sûr qu'il reste encore beaucoup d'étage et je veux tout visiter. C'est un ordre ! »



« Vous en aurez jamais assez n'est-ce pas ? J'attends avec impatience le moment où vous en aurez assez de gravir les marchent. »



« Ça n'arrivera jamais mon petit. »



« C'est bien ce qui me fait peur... »



« Allez, rejoins-moi ! »



« A vos ordres mon capitaine... »


Arthur monta les marches deux par deux suivis de près par son second. Comme à chaque fois dans cette interminable ascension, Arthur était le premier à gravir ses hautes marches en direction du prochain étage, impatient de découvrir ses prochains adversaires, qu'ils soient coriaces ou non et le principal était de s'amuser. Son subordonné, quant à lui, était une fois de plus à la traine par rapport à son capitaine, qu'il devait vraiment apprécier pour le suivre, surtout après les blessures qu'il avait reçus un peu plus tôt. Ils arrivèrent assez rapidement en haut des escaliers. Arthur devenait de plus en plus motivé pour gravir les étages et cela se voyait. Il ne perdit pas de temps et il ouvrit le livre occulte afin de s'inscrire. Le livre occulte... Il trônait encore et toujours à la même place, sur son piédestal. Une fin tissu rouge bordeaux en dessous de lui. Le livre scintilla un instant, puis la lumière disparut et là où, un instant plus tôt, il y avait une page blanche, il y avait maintenant marqué leur progression.



« Sauvegarde des données.... Deux joueurs... ... Level 8... Sauvegarde accomplie ! Bonne continuation ! »


Une fois fait, Arthur s'avança vers la majestueuse porte en bois. Il ne s'était jamais attardé sur les motifs incrusté dans le bois et ce n'est pas maintenant qu'il le fera. Il prit les deux barres torsadé servant de poignée et il tira de toutes ses forces. La porte ne résista pas longtemps et elle s'ouvrit en grand laissant devant leurs yeux ébahis, une superbe jungle exotique. Tout deux entrèrent dans la salle, laissant la porte se fermer derrière eux.


Level

« C'est une belle jungle, elle me fait penser à celle qu'on a vu lorsqu'on jouait... Aie ! »


Arthur se tapa l'avant bras où, un instant plus tôt, il avait senti une petite piqûre. Il essuya sa main salit par le corps inerte d'un petit insecte qui, un instant plus tôt l'avait poignardé de son dard empoissé. Il regarda à droite et à gauche. Rien. Aucun monstre, aucun ennemi... Il partit déçu vers la sortit quand il entendit un bourdonnement assourdissant. Il eut juste le temps de se vêtir de son armure de vent et de faire de même avec son subordonné avant de se faire engloutir par une nuée d'insecte. Subitement, la lumière laissa place à une obscurité totale. Le subordonné, apeuré par cette vague noire agita les bras énergiquement. La nuée se dispersa aussi rapidement qu'elle était apparu laissant les deux compères libres de tout mouvement. L'acolyte d'Arthur s'empressa de rejoindre son capitaine qui ne bougeait plus. Il essaya de lui prendre le bras, mais les armures de vent encore en place l'en empêcha. Il se mit devant lui et le regarda. Arthur regardait tranquillement les arbres.



« Capitaine ! Capitaine ! »

« Ouais... Je t'entends, pas la peine de crier... »



« Ha ! Heu... pardon... Mais qu'est-ce que vous faites ? Vous ne devez pas vous battre contre ces insectes ? »

« Hum... Non, pas envie... »


Arthur agita le bras droit et un matelas fait d'air se créa devant lui. Il sauta dessus et il s'allongea de tout son long, laissant son subordonné tout seul et il ferma les yeux. Il ne fallut pas attendre plus longtemps pour que la nuée réapparaisse. Un visage apparut, furieux, puis le visage se transforma en un poing énorme qui s'abattit sur Arthur. Lui, par contre, ne s'en préoccupa pas et il continua sa méditation. Plusieurs fois le poing s'écrasa contre Arthur en se fracassant et se dispersant, puis en reprenant forme. Le pauvre second ne savait plus quoi faire pour aider son capitaine et il ne savait pas non plus pourquoi son capitaine ne restait sans rien faire. Il était immobile et il flemmardait comme s'il était au boulot, lui qui s'amusait comme un fou depuis qu'il était dans cette tour... S'amuser ? Un éclair traversa l'esprit du petit subordonné qui partit sur les lieux où un peu plus tôt, son capitaine avait tué un simple moustique. Il regarda la bête morte et il sortit un carnet poussiéreux.



« Hum... Coyote ? Non... Damné ? Non... Ha ! Shangunaha... »



Race: Insectes // Nom: Insectes Shangunaha
Taille: 80 millimètres // Poids: 10 milligrammes
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Ces insectes se déplacent toujours en colonie entière. A la moindre attaque, ils se dispersent dans toute la zone, avant de se réunir au même endroit de façon synchronisé. L'accouplement et les naissances s'effectuent en plein vol.
Arts occultes: Art de soutien: Piqûre de paralysie, piqûre empoisonnée, piqûre de sommeil, piqûre aveuglante, piqûre démotivante, piqûre de démangeaison
Technique exclusive: Gestation express (: Si deux insectes shangunaha sont présents, un troisième voit le jour quelques temps après.)



« Piqûre démotivante... Ne me dites pas qu'il s'est fait avoir aussi simplement... Tsss... Il me reste plus qu'une chose à faire... Capitaine ?»

« Hum ? »



« Si on ne monte plus dans la tour, autant rentrer au bureau... On a du boulot en retard ! »

« ... »



« Allez, je vois bien ça ne vous intéresse plus de monter les marches, donc allons-y... »

« ... »



« Capitaine ? »

« Attends, je réfléchis... »



« Et ? »

« Je n'ai pas envie de rentrer à la B-Corp... Si je ne veux pas rentrer à la B-Corp, je dois battre cet adversaire, mais je n'ai pas envie de battre cette chose... Dans ce cas-là, je dois rentrer à la B-Corp, mais à la B-Corp, on va me faire travailler.... Rhaaaa !! Ok, je vais me battre pour pouvoir continuer à flâner ! »



*et toc !*


Arthur se leva d'un bond de son siège et provoqua un fort courant de vent qui stoppa net le poing de moustique qui s'avançait une nouvelle fois vers lui. Il regarda la nuée de moustique se disperser puis se reformer une nouvelle fois. Il leva le bras et commença à faire des cercles avec celui-ci. Il créa un chemin de vent en cercle autour de la pièce faisant plier les arbres. Une fois fait, il rapprocha le cercle de vent de sa main, créant un disque gigantesque qu'il modifia en une boule de vent géante. La nué de moustique le regarda faire, perplexe, grossissant à vue d'oeil. D'un coup, la boule de vent passa d'une taille déraisonnable, à la taille d'une boule de pétanque. Arthur fit un petit sourire et un petit clin d'oeil à son subordonné.

« J'ai vu ça dans un rapport de la B-Corp. »



« Si vous parlez des rapports qui sont derrières votre bureau, on appelle cela des mangas... »


Arthur prit la boule de vent dans sa main et il l'explosa par terre. Tout le vent contenu dans la boule de vent s'échappa et il déferla dans la salle comme un raz de marée. Arthur fut épargné par cette vague, ainsi que son acolyte grâce à leurs armures de vent, mais le reste fut immédiatement coupé en plusieurs morceaux par la multitude de lame de vent. Chaque moustique se firent découper sauvagement et sans aucune échappatoire. Une fois le vent calmé, Arthur regarda la salle dévasté. La jungle n'était plus qu'un tas d'herbe et tous les moustiques étaient par terre, les ailes coupées et le corps en lambeaux.

« Voilà ! Et maintenant une petite sieste... »



« Hum ! Hum ! »

« Heu... On continu ? »



« Hum ! »

« On continu... »


Les deux acolytes partirent vers la prochaine salle, marchant sur les lambeaux de moustiques, craquant sous leurs pieds.




Revenir en haut Aller en bas
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Sam 4 Fév - 20:01

J'adore ^^
Pas de penas ni d'objets, et un rire moqueur résonne du plafond en guise de récompense


Un rire moqueur ? Un ennemi ? Non, ça venait de nulle part. Ni aucune récompense. Soit, passons. La salle suivante était à priori normale, aucun changement, pas d'illusions, pas de changement d'environnements. Nous retrouvons nos amis les blobs, sauf que ça s'était compliqué un petit peu.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 18 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !]







Race: Blob // Nom: Blob de foudre
Taille: 2 mètres // Poids: 80 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Ce blob est hautement conducteur d'électricité, et brille dans le noir. Il influence par sa seule présence les autres blobs dans la zone.
Arts occultes: Art élémentaire: foudre // Art de soutien: résistance physique, attire-foudre, absorbe-foudre
Technique exclusive: Avaler (: Il absorbe un autre blob plus petit que lui en terme de taille, et s'approprie ses pouvoirs, tout en grandissant un peu.)
Eclair nerveux (: Son pouvoir de foudre accélère grandement les mouvements des autres blobs, et améliore leurs attaques.)

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Sam 11 Fév - 19:17





« Allez, un peu d'entrain ! Il reste encore beaucoup d'étage à voir. Capitaine ! »



«*soupire* « Tu ne veux pas t'arrêter, n'est-ce pas ? J'aimerais que tu arrêtes de vouloir monter cette tour... »



« Vous êtes mon capitaine, je sais que vous voulez continuer... »



« C'est ce que tu crois... »



« Allez, on y va ! »



« Bien reçu... »


Arthur avait une impression de déjà vu, sauf que plus tôt, c’était lui qui était impatient. Au moment de partir, un cri retentit. Les épaules affaissées et la tête baissées, Arthur sortit de la pièce le rire moqueur derrière lui. Que faire à propos de ça ? Celui qui riait à gorge déployé avait raison, cette situation devait être comique. Il avait était contraint par la force des choses à se battre, mais en y repensant, il aurait dû repartir à la B-Corp… Il y avait là-bas, une succulente bouteille qui n’attendait que lui et à la place, qu’est-ce qu’il fait ? Il se bat… Il aurait dû écouter son instinct, il n’était pas motivé par le combat, car son corps avait besoin d’un petit apéro et même qu’il aurait pu inviter Dial… Ce rire moqueur n’était autre que le son désobligeant de son échec. C’est avec une triste mine qu’il continua son chemin.



Level




L’étage suivant arriva très vite ou presque, Arthur n’y mettant pas du sien… Finalement, ils arrivèrent devant la porte du niveau suivant. Le subordonné d’Arthur partit enregistrer leur avancer sur le livre occulte devenu culte. Pour une fois, ce ne fut pas Arthur qui ouvrit la grande porte, mais son subordonné. C’est dans un crissement, que la porte s’ouvrit sur une nouvelle salle. Trois Blobs se tenaient en ligne devant eux. Le subordonné eu un hoquet de surprise, mais Arthur n’était pas étonné. Rien qu’au premier level, il avait eu du mal contre ses terrifiantes bestioles. Arthur était même presque sûr que le boss du dernier étage de la tour était un Blob. En même temps, ça coule de source, la fin se termine par le commencement et vice versa…

Arthur avança d'un pas et un éclair transperça la salle pour le toucher en pleine poitrine. Il fut envoyé en dehors de la salle en une fraction de seconde. Son acolyte ne put esquisser le moindre geste. Il se retrouva alors, tout seul devant les blobs sans son capitaine. Un mouvement sur sa gauche l'obligea à faire un plongeon sur le côté. Il frôla de peu un souffle de feu dévastatrice, plus puissant que n'importe quelle autre gerbe de feu aperçu avant. Cette montée en puissance était étrange et il ne fut pas longtemps au subordonné pour comprendre que tout cela venait du Blob de couleur jaune qui se trouvait au centre. Arthur n'aurait sans doute pas remarqué tout de suite d'où provenait cette amélioration...
Une information, certes importante, mais qui n’allait pas vraiment lui servir. Le Blob jaune devenait de plus en plus éblouissant. Sans dire un mot, le Blob lança un éclair surpuissant en direction du pauvre second d’Arthur. L’éclair se propagea assez rapidement dans l’air n’offrant aucune échappatoire à l’acolyte d’Arthur. Une lame de vent coupa net la trajectoire de la foudre. La différence produit entre l’air normal et l’air contenu dans cette lame de vent décala l’éclair. Pas assez pour l’envoyer dix mètres plus loin, mais suffisamment pour qu’il frôle le subordonné sans pour autant lui faire du mal.

Arthur s'avança tout content dans la salle. L'effet de la piqûre démotivante avait dû se dissiper avec le temps ou alors, l'éclair reçu un peu plus tôt, lui avait donné un regain d'énergie assez époustouflant. Le subordonné essaya vainement de lui expliquer l'importance du Blob jaune, mais celui-ci ne sembla pas écouté, après tout, il était là pour s'amuser. Qu'importe les difficultés, l'important est que le spectacle ne s'arrête pas. Arthur ressentit une vague de froid sur le côté et il eut juste assez de temps pour esquiver l'attaque du Blob bleu. Enfin, esquiver est un grand mot, sa jambe droite fut entièrement gelée. Elle ne resta pas longtemps dans cet état, le Blob rouge lui envoya une vague de chaleur qui fit fondre la glace et libéra sa jambe. Il retomba sur le sol et il se retourna pour voir le Blob bleu accumulé de l'énergie pour une grosse attaque, qu'il ne put faire. Le Blob jaune tomba subitement sur son comparse et il l'absorba... Arthur créa un mur de vent derrière lui pour éviter un puissant jet de flammes. Le Blob rouge s'avança alors vers Arthur tout joyeux de sa nouvelle puissance. Quand il aperçut La Blob jaune absorber son double bleu, il essaye de s'enfuir, mais le Blob de foudre était un petit peu plus rapide que lui. Ce fut une absorption assez rapide. Il resta plus qu'un seul Blob dans la pièce en seulement quelques secondes.
Cela ne pouvait faciliter la tâche qu'à Arthur qui n'avait plus qu'un adversaire devant lui et non trois. Avoir une attaque provenant d'un endroit était une chose, mais trois attaques venant de trois endroits différents pouvait être plus compliqué. Le Blob de foudre avait ainsi soulagé Arthur d'un poids, sans le vouloir... Le Blob de foudre n'en avait qu'à faire, il était là, fièrement, regardant Arthur qui était devenu petit par rapport à lui. Arthur leva la main et il créa une fois encore un chemin de vent autour de la salle. Petit à petit, le cercle se fit plus étroit, jusqu'à devenir un disque de vent qui se transforma par la suite en une boule gigantesque. La boule diminua a vu d'oeil jusqu'à obtenir une boule de la taille d'une balle de baseball. Le Blob de foudre regarda Arthur avec méprit. Il était devenu si sûr de lui, maintenant qu'il était grand et puissant. Arthur lança la boule de vent condensé contre le Blob qui l'absorba. La boule de vent se nicha au centre du Blob, puis explosa violemment. Le Blob essaya de résister contre la violence du vent dans son ventre, mais il ne put contenir cette puissance plus longtemps. Il éclata en morceau, inondant la salle d'une substance jaune fluo.

Une préparation pour le boss de fin ? Arthur et son acolyte repartir courbaturer vers de nouvelles épreuves.

Revenir en haut Aller en bas
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Sam 11 Fév - 21:15


Récompense: +50 penas en cours de rajout par Yukai.

Gain d'un objet:

Bille occulte de foudre
<< Cette bille est remplie de l'art occulte de foudre. Elle peut être balancée pour créer un court jus, ou avalée pour un petit peu renforcer les pouvoirs de foudre. >>
Prix : 40 Penas

Les blobs, c'était fini. Place à une salle.... vide. Oui, c'était bien ça, la salle était vide. Mais on entendait des bruits de pas... il y avait quelqu'un. Serait-il invisible ? Son aura angélique présageait que c'était un esprit bienfaisant.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 19 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !
Le progeny reste dans le monde spectral, donc il est invisible ! Sensible qu'aux Imagias, divinités, et aux sorts magiques ! Pour la même raison, le progeny ne peut attaquer que les autres imagias (maléfiques bien entendu), divinités ou teremundos transcendants. Oui, c'est exact, si nous ne rentrez pas dans cette catégorie, il ne vous fait.... rien.]








Race: Imagias du paradis de Theoc, 3ème sphère // Nom: Archangia: Progeny
Taille: 1 mètre 80 // Poids: 80 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le premier échelon de la hiérarchie céleste. Une création angélique du Grand Architecte afin de réguler l'équilibre du monde de Gaea, pour contrer le mal en trop. Le progeny est une âme bienveillante d'un homme ou une femme venant tout juste de mourir, et voulant défendre le monde des humains.
Arts occultes: Art martial: Sceptre // Art esthétique: Immunité à la lumière & au feu; Vol // Art monstrueux: Transformation en colombe
Technique exclusive: Toucher Kirie (: Lorsqu'un être maléfique touche le progeny, une brûlure atroce est infligée, proportionnellement à la noirceur de l'âme de la cible.)
Aktiva or (: Envoie un rayon de lumière. Cette lumière n'est pas comptée comme un élément normal, et donc les protections contre la lumière ne marchent pas. Art élémentaire)
Portail de purific niveau II (: Permet d'aller du paradis au monde de Gaea, et dans ce dernier, du monde spectral où ils sont invisibles, au monde réel, mais ça leur coûte de l'énergie. Art de l'espace-temps)
Vision spectrale (: Détecte et peut interagir avec la forme divine des divinités, et l'esprit des teremundos transcendants. Art de l'espace-temps)
Modelage (: Les imagias peuvent modeler des membres de leur corps en autre chose: Bras en épée, ou en ailes... Jambes en queue de poisson... La transformation ne coûte pas d'énergie, et doit rester de masse équivalente au membre transformé. Art de la faune)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Dim 12 Fév - 21:47




Level



Arthur enfonça la porte du pied et il défia haut et fort son prochain adversaire. Il ne trouva, pour toute réponse, que le son de sont écho. La salle était... vide. Entièrement vide. Aussi vide qu'un verre ou qu'une bouteille après un passage d'Arthur. Aussi vide que l'esprit d'Elva lorsqu'elle se prépare à faire une bêtise. Aussi vide queuh... qu'une salle vide. Arthur pouvait nettement apercevoir la porte de sortit en face de lui, sans aucune entrave. Elle était même à entrouverte, comme s'il elle disait à quiconque voulant passer : « Vous pouvez y aller ! ». Arthur ne se désarçonna pas. Il était persuadé qu'il y avait un ennemi invisible dans cette salle. Il ne pouvait concevoir qu'il existait dans cette tour une salle vide, sans rien... Il entra dans la salle d'un pas vif et mit ses mains devant lui, comme un boxeur attendant son adversaire. Il esquiva un coup imaginaire et il donna un jab devant lui. Son poing frappa l'air sans aucune résistance. Il sauta en arrière et tout de suite après, il sauta en avant en donnant un immense coup de son poing droit, suivi d'un crochet du gauche. Il pivota sur lui-même en sautant et il envoya un coup de pied. Tous ses coups finirent dans le vide, sans rencontrer aucun obstacle, puisqu'il n'y avait rien. Arthur commença à accélérer ses coups afin de ne laisser aucune chance à son adversaire. Cela dura plusieurs minutes...
Le subordonné souffla en secouant la tête devant cette triste vision qu'offrait Arthur à son second. Une salle vide... C'est ennuyant, surtout dans ce contexte. Une tour qui offre des spectacles épanouissant. La preuve, certaine salle créée des illusions grandioses afin de donner aux futurs héros des expériences inoubliables et qui laisse pourtant des salles vides sans aucune raison... Le subordonné, voyant la peine de son capitaine qui détestait s'ennuyer par-dessus tout, s'avança vers le centre de la salle. Il chercha dans sa veste un objet qu'il avait apporté spécialement pour ce genre d'occasion. Il sortit une petite bouteille qu'il déposa par terre. Puis il repartit vers la porte d'entrée et il héla son capitaine.



« Capitaine ! Vous avez vaincu, le monstre invisible à lâcher un objet. Vous avez gagné !! Hip hip hourra ! »




Il avait dit tout ça d'une voix monotone. Sans aucun mouvement perceptible au niveau de son faciès, mais Arthur, lui, fut radicalement différent. Il se déplaça plus rapidement vers la bouteille que le plus rapide des hommes ou des teremundos. Il déboucha la bouteille et invita son subordonné à venir. Celui-ci refusa l'invitation, même si son capitaine avait déjà sortideux verres à pied qui était encore intacte malgré les événements passés. Sûrement le plus incroyable de ses capacités. Le bouchon fut éjecté de la bouteille comme un boulet de canon qui rebondit sur les murs de la salle. Il prit la bouteille et cette fois-ci, tranquillement, savourant chacun de ses gestes, il se servit à boire. C'était sûrement une des seules fois où il était en communion avec lui et ce qui l'entourait. Il but un verre, puis deux, puis trois, puis... rien. Ce n'était malheureusement qu'une petite bouteille, mais cela était largement suffisant pour lui redonnait de la force et le moral qui va avec, C'est tout joyeux, qu'il repartit vers la prochaine salle.

Le subordonné regarda son capitaine disparaître derrière la porte de sortit de la salle. Il soupira une nouvelle fois et il partit vers la sortit. Juste avant de passer la salle, il entendit des pas dans la salle. Il se retourna. Personne... Il haussa les épaules et courut pour rattraper son capitaine.




Revenir en haut Aller en bas
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Dim 12 Fév - 21:53

xD
Récompense: +100 penas en cours de rajout par Yuyu.


L'esprit angélique, c'était du passé aussi maintenant. Dans la salle suivante se tenait des soldats et quelques machines... Visiblement, ils se demandaient ce qu'ils faisaient là, et étaient prêts à en découdre avec les premiers venus.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 20 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !
Ceux de la B-Corp n'ont pas à les affronter.]







Race: Humain // Nom: Espion B-Corp.
Taille: 1 mètre 80 // Poids: 95 kilos
Créateur: -

Info: Les espions de la B-Corp. sont chargés de repérer les lieux, puis de rapporter la situation aux vrais combattants. Néanmoins, ils savent se battre quand même.
Arts occultes: Art de soutien: soin mineur // Art de la faune: Rapport par yuko voyageur
Technique exclusive: Escapade (: L'espion se sert de ses pouvoirs occultes pour fuir un combat à la vitesse de l'éclair, lorsque la situation tourne à son désavantage.)

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP !


Race: Machine // Nom: Falco
Taille: 3 mètres 50 // Poids: 750 kilos
Créateur: Red Heligor

Info: Le Falco est d'autant plus doué pour rouler à 200 à l'heure sur les routes que de franchir des obstacles grâce à ses réacteurs. Bref, le véhicule d'assaut et de poursuite par définition !
Arts occultes: Art de soutien : Blindage, blindage magique // Art extra-sensoriel : Super vitesse niveau 3
Technique exclusive: Missiles aéroportés (: Une vague de mini-missiles lancée depuis l'avant du véhicule, et qui devient d'autant plus puissant et rapide en fonction de la vitesse du Falco.)
Mines flottantes ( : Le Falco peut larguer des mines derrière lui, qui restent suspendus dans l'air à l'endroit où le véhicule est passé,)
Lames de profil ( : Le Falco a une autre fonction : Il peut étendre deux lames tranchantes à gauche et à droite de celui ci, permettant de crever les pneus des poursuivis / poursuivants, ou de simplement découper sur le coup des cibles que le Falco voit passer,)

/!\ Contrôlable par vous dans votre propre RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Sam 21 Avr - 16:07




Level



Les portes s'ouvrirent en grand. Arthur, la tête baissée avança tranquillement dans la salle. Son coéquipier resta au niveau de la porte, son chapeau signifiant qu'il était le subordonné positionné sur sa tête, ne laissant pas voir ses yeux. Sûrement pour que son capitaine ne puisse pas voir sa peine. L'espion de la B-Corp visa tranquillement Arthur. On peut se demander pourquoi un membre de la B-Corp attaque ainsi un autre membre de la B-Corp, surtout que celui-ci est un capitaine. La réponse est simple : Arthur est un capitaine ! Il a de nombreuses obligations qu'il a mis de côté, le temps de... ne rien faire, mais il avait sûrement l'intention... l'idée... le souvenir qu'il lui restait des choses à faire. Mais voilà, le temps avait passé et son absence rendait les choses difficiles à la B-Corp, puisque sans la signature d'Arthur, il ne pouvait y avoir de payes, de congés, de commandes... C'est pourquoi, la B-Corp avait émis un avis de recherche sur sa tête. Certain pourrait dire que rencontrer des membres de la B-Corp dans la tour de Lance est une bénédiction... d'autre, comme Arthur, voyait cela d'un mauvais oeil. Le soldat le fit s'asseoir devant une tablette d'un des véhicules et Arthur commença péniblement à remplir des papiers officiels envoyé par faxe via le serveur de la B-Corp. Plusieurs heures passèrent, faisant tourner les aiguilles des montres de façon monotone. Le subordonné était assis contre un mur et il dormait tranquillement pendant qu'Arthur signait les documents. La plume sur le papier était le seul son émis dans cette salle, comme si tous les bruits avaient fait vœu de silence pour honorer Arthur lors de son travail. Une chance qu'aucune fenêtre n'était visible, sinon on aurait sûrement put voir le soleil se lever et se coucher plusieurs fois. Quand tout fut fini, l'espion en informa son subordonné par visioconférence.



« Chef ! Je vous en envoie en ce moment tous les papiers de la section 3, signé par le capitaine de cette même section... »



« Signé par Arthur Conrad ? Ne dis pas d'ânerie petit, si tu dis vrai, tu auras une fabuleuse récompense ! »



« J'ai à côté de moi Sir Conrad si vous voulez une confirmation visuelle ! »



« Alors, je veux bien voir ça ! Haha Arthur ! On a finalement réussit à... ... Bougre d'idiot ! Ce n'est pas Arthur, c'est son subordonné ! Mais attends... Ce n'est pas possible, son *clic* »



Il n'eut pas le temps de finir, la conversation fut coupée, lorsque le faux capitaine sauta sur l'espion. Il en profita pour l'attacher avec de solides liens. Le faux subordonné s'avança et enleva son chapeau. Dessous, on pouvait aisément reconnaître Arthur.



« Mais comment ? »



Oui comment ? Cela s'est passé un peu plus tôt avant d'ouvrir les portes du onzième étage.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~





« Attends ! J'ai une mauvaise impression concernant cet étage... »



« Mais il faut bien continuer, non ? »



« Je te dis que non, il ne faut absolument pas ouvrir cette porte ! A l'intérieur, c'est l'enfer. Un véritable purgatoire infernal. Mon corps, mon être me dit de ne pas ouvrir cette porte... »



« On ne va pas partir quand même ? »



« A moins que... »



« Que ? »



« Il est grand temps de mettre en avant mes capacités... »



« Vous ne voulez pas dire... »



« Si ! »



« Je ne suis pas près de rentrer chez moi avec tout ça. »



« Opération : Multi-clonage ! »



« A vos ordres mon capitaine ! »
*Si ça vous permet d'avancer... *




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


C'est ainsi qu'ils s'étaient retrouvés en face d'un employé de la B-Corp, maintenant sauvagement ligoté par le subordonné d'Arthur.





« Et voilà le travail ! »



« Capitaine ! Maintenant que cette horrible mascarade à cesser, peut-on continuer notre chemin ? »



« Oui on peut y aller. Après toi ! »




Ensemble, ils partirent vers la sortit. Une grande porte ouverte sur des escaliers montant vers l'obscurité. Il y avait tant d'étage à parcourir dans cette tour... Il était donc sage de s'y atteler le plus tôt possible, pourtant...




« Capitaine ? »



Le nez d'Arthur bougea. Il respira d'un trait l'odeur de la pièce. Il y avait quelque chose dans cette pièce qu'il le dérangeait. Il l'avait senti en entrant dans cette salle, mais maintenant que le poids de la B-Corp avait disparu, il pouvait le ressentir plus fortement. Arthur regarda un des deux Falco qui ornaient la pièce. En un instant, il avait rejoint les véhicules. Il toucha la carrosserie du premier Falco, puis il tapota dessus. Le son produit sonna creux. Il n'attendit pas de savoir comment ouvrir cette mystérieuse trappe. Il arma son poing et il cogna le falco. La petite carrosserie vola laissant la place à un petit espace ou traînait diverses bouteilles encore pleines. Une note tomba de la cache et Arthur s'empressa de lire :



*Cache secrète de Dial. *



« Capitaine ? »



« Je pense qu'une journée de plus dans cette salle ne peut pas nous faire du mal. N'est-ce pas ? »



« Vous êtes incorrigible ! Mais bon, profitons-en pour nous reposer... »



Après avoir découvert une autre cache sur le second falco et au bout de trois jours de fêtes, Arthur et son subordonné reprirent la route en direction de l'étage suivant...



Revenir en haut Aller en bas
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   Sam 21 Avr - 16:25

Nya, ça m'avait manqué *^* Toujours un plaisir de te lire mon chou ♥
Pas de penas

Gain d'un objet:

Vieille carte magnétique
<< Cette carte semble ouvrir la porte du laboratoire abandonné, à Punent'Isfel... >>
Prix : 0 Penas

L'étage de la B-Corp était à présent derrière. Que se passera t'il à présent ? Cette fois ci, l'air semblait pesant, et le plafond avait disparu. Oui, une autre illusion. Et pour cause, le monstre qui s'y tenait était bien trop grand pour rentrer dans une pièce normale. Voici le golem.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 20 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !
Les teremundos ne sont pas obligés de le combattre pendant ce RP.]








Race: Teremundo // Nom: Golem
Taille: 6 mètres 50 // Poids: 2 tonnes
Créateur: Version évoluée d'un teremundo

Info: Le golem est excessivement lent, mais sa grande taille et ses attaques à distance en font une arme parfaite pour les assauts éloignés et les repérages.
Arts occultes: Art de soutien: bouclier occulte / Art extra-sensoriel: super défense / Art du teremundo: quasar
Technique exclusive: Rayon-quasar (: Le golem envoie un rayon large de quasar avec une portée inégalable d'un kilomètre ! Possible d'en lancer trois à la fois, grâce à ses 3 yeux.)

/!\ Contrôlable par vous dans votre propre RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Légende d'Arthur Conrad   

Revenir en haut Aller en bas
 
Légende d'Arthur Conrad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Les lieux de la légende...
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Un article pour le Roi Arthur !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Tour de Lance-
Sauter vers: