AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Légende de Zenda Necrolia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FALSIFY

avatar

Messages : 2029
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Nulle part

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Légende de Zenda Necrolia   Mer 5 Oct - 22:54

L'escalade de la tour allait commencer. Voici l'étage 1, le plus facile. On pouvait y monter avec pas mal d'assurance, les mains dans les poches... au fond de la salle, on pouvait distinguer deux gelées qui bougeaient dans votre direction.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 10 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !]







Race: Blob // Nom: Blob de feu
Taille: 1 mètre // Poids: 15 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le blob de feu est un bébé blob ayant grandi en absorbant de la magie occulte naturelle de feu. Il est quasi inoffensif.
Arts occultes: Art élémentaire: feu
Technique exclusive: -

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\



Race: Blob // Nom: Blob de glace
Taille: 1 mètre // Poids: 15 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le blob de glace est un bébé blob ayant grandi en absorbant de la magie occulte naturelle de glace. Il est quasi inoffensif.
Arts occultes: Art élémentaire: glace
Technique exclusive: -

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\

Signé ~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende de Zenda Necrolia   Mer 5 Oct - 23:16




En entrant dans le premier étage de la tour, je ne discernais pas encore mes ennemis. Devais-je m'enfoncer plus profondément dans la salle pour les faire apparaître ? Je réfléchissais, car une tour comme celle-ci devait caché bien des choses, il valait mieux être prudent... c'est ce que je pensais jusqu'à ce que je vois mes ennemis, deux petites boules à l'air inoffensive. L'une rouge et l'autre bleu, j'en déduisit rapidement qu'il s'agissait de monstres élémentaires, respectivement de feu et de glace, probablement.

- "On me parle d'une tour ou se cache des monstres tout-puissant et ce qu'on me donne c'est de simples bouboules chétives ? On se fout de moi là, je suis dans une émission, c'est pas possible.."



Chétives peut-être mais pas inoffensives, car alors que je me maudissait d'avoir voulu entrer ici en voyant les monstres qu'on m'offrait comme adversaire, celles-ci se mirent à me lancer, comme je le pensais, des boules de feu et de glace. Bien évidemment, j'avais connu pire, aussi il me fut facile de parer leurs attaques d'un simple coup de mon épée, tranchant en deux les boules élémentaire. Je m'approcha lentement de mes ennemis avec un sourire machiavélique sur le visage.

- "Je suis vraiment désolé les bouboules, mais vous êtes vraiment..."



D'un geste vif et rapide, en plein milieu de ma phrase, je les trancha d'un coup net avec ma lame. Il valait probablement mieux préserver mes forces pour les étages à venir, car après mure réflexion, je n'étais qu'au premier étage et ça devait être une entrée en matière, je pense que les étages suivant seront plus délicat..

- "... pathétique."



Et sans plus de cérémonie, dans le bruissement de ma cape et le tintement de ma lame, je me dirigea d'un pas assuré vers l'étage suivant.
Revenir en haut Aller en bas
FALSIFY

avatar

Messages : 2029
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Nulle part

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende de Zenda Necrolia   Sam 8 Oct - 23:01

Sephiroth forever o/
Récompense: +20 penas

Gain de 2 objets:

Bille occulte de feu
<< Cette bille est remplie de l'art occulte du feu. Elle peut être balancée pour créer une petite étincelle, ou avalée pour un petit peu renforcer les pouvoirs de feu. >>
Prix : 40 Penas
Bille occulte de glace
<< Cette bille est remplie de l'art occulte de la glace. Elle peut être balancée pour créer un peu de verglas, ou avalée pour un petit peu renforcer les pouvoirs de glace. >>
Prix : 40 Penas

Les ennemis de cette zone avaient disparus. L'affrontement suivant allait être un peu moins facile. L'étage deux sentait un peu la forêt, bien que la pièce était parfaitement identique à la précédente. On voyait un fureuil au milieu de la pièce... un ? Non. Sa queue se promenait derrière lui, mais elle se dédoubla soudainement en deux... puis trois... puis quatre... puis une 3ème oreille apparut... en réalité, cinq fureuils étaient les uns derrière les autres. Ils se mirent à courir à tout allure dans la pièce, à une vitesse folle, sentant l'ennemi arriver.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 13 lignes mini, pou pouvoir passer au suivant !]







Race: Animal de la forêt // Nom: Fureuil
Taille: 60 centimètres // Poids: 28 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le fureuil a été appelé ainsi par un voyageur ivrogne, qui a cru voir un furet à côté d'un écureuil, et qui a bafouillé en parlant. Depuis, c'est resté dans les livres. Il est extrêmement agile et rapide, adore voler des choses précieuses, et s'infiltrer dans les vêtements pour fouiner.
Arts occultes: Art de la faune: Dialogue animal // Art extra-sensoriel: Super vitesse
Technique exclusive: Harcèlement (: Il suit sa cible sans attaquer, en esquivant l'intégralité de ses techniques grâce à sa vitesse fulgurante.)
/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\


Signé ~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende de Zenda Necrolia   Dim 9 Oct - 15:11




Après avoir vaincu ces deux bouboules simplement inoffensives, je m'étais rapidement dirigé vers le deuxième étage. J'ose espéré que les créatures l'habitant serait quelque peu plus puissantes. Je pensais de toute façon que les dix premiers étages au moins ne serait pas bien difficile. Un simple échauffement, et j'avais hâte d'être aux vraies batailles. Celles qui font stresser les hommes, celles ou l'excitation du combat est à son paroxysme... alala, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas fait un tel combat, c'était d'ailleurs la raison de ma venue par ici. Mais bref, toujours est-il que l'étage actuel renferme des monstres et je me devais de rester sur mes gardes... sait-on jamais. Je n'entendais aucun bruit, et tenant fermement mon arme, je m’avançais sans crainte jusqu'au milieu de la salle quand je vis des... trucs à poil. Ouais, rien de mieux que des trucs pour les définir et alors que je m'approchais vers eux, ils étaient au nombre de 5, ils se mirent à détaler dans tout les sens à une vitesse ahurissante.

- "Premier étage, des bouboules inoffensives, deuxième étage, des saloperies de lapins chelou muté avec des furets ou je ne sais quoi qui courent partout. Waaaw, je risque de ne pas m'en sortir."



Je ne bougeais pas de ma position, j'avais compris qu'ils ne m'attaquaient pas. Aussi, je regardais leurs fait et gestes longuement, afin de comprendre leur trajectoire, et une fois que j'avais assimilé les informations dont j'avais besoin, il fallait qu'enfin j'attaque. Mais cette fois d'une manière peu orthodoxe et je me fit moi-même des louages pour avoir choisi une arme si longue.

- "Rien ne sert de courir, il faut partir à point dit un proverbe."



Et soudain, je balanca mon épée vers un de ces machins, tandis que mon épée tournoyé sur elle-même, décrivant de longs cercles et couvrant un imposant diamètre, et hop, de une saloperie de massacré, je parti ensuite rechercher mon épée sur le sol sans penser qu'en fait ces choses aimaient volé des choses, et mon épée ne fit pas exception, or, dommage pour eux, mon épée les alourdissaient énormément et il me fut facile d'aller les chercher et de les tuer un à un par cette même méthode.

- "Rapide peut-être, mais la rapidité ne fait pas tout... si au prochain étage je me tape un oiseau mélangé à un poisson, je jure qu'en sortant, j'en tuerais plus d'un."



Et c'est d'un pas décidé, quoiqu'un peu énervé, que je pris le chemin du troisième étage. Appréhendant mon ou mes futurs ennemis, bien qu'ayant hâte de voir le vrai défi commencer.
Revenir en haut Aller en bas
FALSIFY

avatar

Messages : 2029
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Nulle part

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende de Zenda Necrolia   Mar 11 Oct - 21:29

L'oiseau-poisson, c'est pas pour tout de suite Cool
Récompense: +35 penas


Les fureuils étaient maintenant complètement explosés. L'étage suivant l'attendait déjà. A première vue, rien ne se trouvait dans la pièce. Puis, une étrange fumée brillante prenait forme dans l'air, créant des illusions, des reflets, formant des souvenirs passés... la pièce entière semblait se déformer... oui, la source, c'était le redouté corail magique. Il n'est pas puissant en soi, mais sa fumée magique pourrait rendre fou n'importe qui, créant des illusions, faisant ressurgir des souvenirs... L'épreuve était de pouvoir l'atteindre, en survivant à ce brouillard troublant.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 15 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !]







Race: Cnidaire // Nom: Corail magique
Taille: 1 mètre // Poids: 12 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le corail magique est immobile et n'attaque jamais, enfin, en apparence. En effet, il dégage naturellement des nuages de spore occultes, créant des illusions diverses, brouillant les sens, la vue et la réflexion, et faisant remonter des souvenirs oubliés. C'est d'autant plus puissant si le corail est à proximité.
Arts occultes: Art de soutien: Mutisme, cécité, allergies // Art extra-sensoriel: Illusions, brouillage des sens, nostalgie
Technique exclusive: -
/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\


Signé ~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende de Zenda Necrolia   Dim 16 Oct - 19:09




Deux bouboules, puis cinq lapins-furets-écureuils-flash fuyard bien chiant. Que me réserve donc le troisième étage ? Bougre, j'en ai déjà très peur ! Bref toujours est-il que j'étais vraiment désappointé à cause de ces combats tout simplement pathétique. Même mes échauffements matinaux sont plus douloureux ! Bon ok, s'entraîner avec 200 cadavres en guise d'ennemis qui manque de nous bouffer des bras, c'est sur que c'est peu commun et dangereux comme échauffement mais tout de même... m'enfin passons. Je pénétrais dans le 3ème étage de la tour et je fus grandement surpris d'y voir... "elle". La seule personne ayant fait battre mon coeur par le passé... qu'est-ce qu'elle faisait là ?!

- "Que... qu'est-ce que tu fais là toi ?! Qu'est-ce que tu me veux encore ?!"



Je ne bougeais pas, tout les mauvais souvenirs revenait dans mon esprit. Puis je la vis parler, sans pour autant entendre ce qu'elle disait, et je compris qu'en fait elle ne s'adressé pas à moi, enfin si... mais à un autre moi. Je le vis me traversé, je ME vis me traversé. Un moi plus jeune, le même âge que quand je sortais avec elle... j'étais heureux à cette époque.

- "Pourquoi je dois revoir ça ! Une illusion... c'est clair et net, mais d'ou vient-elle ?! Je ne sens rien, pourtant c'est une de mes spécialités... est-ce mes sentiments qui troublent mes sens ?"



Je vis alors des choses que je croyais simplement oubliées. Je les voyais s'enlaçais, s'embrassais... mais merde pourquoi je dois revoir ça ! La colère, mais surtout la tristesse montée en moi, je retenais tant bien que mal des larmes du à la douleur de cette époque car je n'ai certes pas oubliée les bons moments, mais je n'ai surtout pas oublié que ce n'était qu'une mascarade. D'ailleurs cette illusion devait comprendre ce que je pensais, car à peine l'avais-je pensé que je vis cette scène arrivée, sauf que cette fois je l'entendais...

- "Comment tu peux me faire ça ma chérie.. j'ai pourtant tout fait pour toi... Ne me dis pas que tout ce que tu me disais, tout ce qu'on rêvait... c'était de la mascarade, je refuse d'y croire !"



- "Tu es vraiment trop stupide Zenda ! Tu croyais vraiment que j'étais amoureuse d'un crétin comme toi ?! Laisse moi rire ! T'es vraiment trop naif et crédule mon pauvre, comment quelqu'un d'aussi c** que toi peut être en vie, je me le demande."



- "Non... je peux pas y croire... je suis vraiment amoureux de toi moi ! Je t'en prie... par pitié, ne me fais pas ça..."



Je ne me souvenais que trop bien de cette scène. Mais mes sentiments depuis si longtemps enfoui au fond de mon coeur refirent surface, et à l'instar de mon autre moi, je tomba les genoux au sol, les larmes coulant sur mon visage. J'avais cru que la douleur avait disparu, et j'avais tort. Je me souvenais de tout, de chaque détails et de tout ce que j'avais ressenti... une détresse des plus profondes alors qu'elle partait je ne sais où, dans les bras d'un autre homme qui était venu la chercher. Elle n'en avait jamais rien eu à faire de moi, c'était là que je me suis rendu compte à quel point j'étais pathétique et minable d'avoir espéré qu'une chose aussi stupide que l'amour serait agréable. Les souvenirs, absolument tout mes souvenirs de ma vie avec elle fusaient dans ma tête... mon coeur était comprimé dans ma poitrine et je n'arrivais plus à bouger. Pourquoi ? Je savais que s'était une illusion alors pourquoi ?! Et exactement au même moment que mon jeune moi, je poussa un hurlement de douleur déchirant le silence qui pesait depuis la disparition de celle qui hantait mes songes et je fus alors soudain extirpé de l'illusion, j'étais dans le corail.

- "Hein ? Qu'est-ce qui se passe...?"



Ma voix se fit entendre de l'autre côté de la salle où mon corps résidait. Je venais de comprendre, sans le vouloir j'avais utilisé une de mes techniques interdites. J'avais pris le contrôle du corail, aussi en reprenant plus ou moins mes esprits, je dirigea mon autre corps de telle sorte à ce qu'il tranche le corail en deux et je repris le contrôle total de mon corps. Les larmes ne cessaient pas de couler, et j'étais encore anéanti suite à l'illusion... mais je me devais d'avancer, et c'est d'un pas lourd que je me dirigea vers l'étage supérieur. A vrai dire, je ne voulais plus continuer... ce combat m'avait démotivé... mais bon, j'allais probablement retrouver la motivation lors d'un prochain combat.
Revenir en haut Aller en bas
FALSIFY

avatar

Messages : 2029
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Nulle part

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende de Zenda Necrolia   Lun 17 Oct - 0:17

Ouah la vache ! Pic d'inspiration à ce que je vois. Enorme :3
Récompense: +40 penas

Gain d'un objet:

Poudre de corail
<< Une fois lancée en l'air, cette poudre produit un brouillard, imbibé de la magie nostalgique: les malheureux qui en inhalent ont des souvenirs douloureux du passé qui ressurgissent, couplés d'allergies. >>
Prix : 200 Penas

Ce fût le combat le plus éprouvant pour l'instant, surtout mentalement... Un affrontement simple allait changer les idées. L'étage suivant sentait le coyote... et c'était peu de le dire. Deux vulpes se tenaient là. On ne savait pas trop s'ils dormaient ou s'ils étaient éveillés, ayant les yeux fermés, mais se baladaient dans la pièce malgré tout. Ils ne semblaient pas vraiment méchants, même plutôt pacifiques et joueurs... mais malgré tout, il fallait les tuer pour passer à l'étage suivant.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 14 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !]







Race: Coyote // Nom: Vulpes
Taille: 1 mètre 10 // Poids: 35 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le vulpes (se prononce vulpèsse) est à mi-chemin entre le renard, et la race canine. Il a la particularité d'avoir les yeux fermés en permanence, ne laissant pas deviner s'il dort ou s'il est éveillé. Néanmoins, il se repère très facilement malgré ceci. Il est totalement pacifique, et même relativement serviable... sauf lorsqu'on blesse un membre de sa meute.
Arts occultes: Art de soutien: Soin mineur
Technique exclusive: Prescience (: Il se déplace et repère ses cibles sans regarder. Il peut même deviner des attaques quelques secondes avant impact.)
Rage (: Si un membre de sa meute a été blessé, il devient très agressif et beaucoup plus puissant, du moins pour ses quelques prochaines attaques. Effet amplifié si mort d'un compagnon.)
/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\


Signé ~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Légende de Zenda Necrolia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Légende de Zenda Necrolia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Les lieux de la légende...
» Quelque vilains dans la Légende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Tour de Lance-
Sauter vers: