AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Sam 19 Nov - 15:58

Elva était en balade. Non, elle n'était ni en mission, ni en vacances, vrais ou pas. Elle était en balade un dimanche. Elle était partie d'Ethera la veille au matin en prenant le premier transport qui venait. Sans payer bien sur. Mais pas parce qu'elle était dans la B-corps. Quelques heures auparavant. Un raffut de tout les diables avait attiré l'attention d'Elva quand elle sortait de la B-corps. Son jour de congé obtenu avec plus ou moins l'accord de la direction, elle avait décidé d'aller se promener un peu. Mais à peine sortis, elle avait vu un conducteur de bus se disputer violemment avec un homme de taille moyenne mais avec la corpulence d'un lutteur et des yeux froids et vides, comme ceux d'un assassin. Le problème, c'est qu'ils allaient en venir au main, et vu qu'Elva avait décidé de prendre ce bus, elle ne voulais pas que le conducteur en soit blessé. Mais avant, renseignement.

- Vous pouvez me dire ce qui c'est passé?
- Le type à dit au chauffeur qu'un bus aussi merdique devrait être gratuit, et refuse de payer.

Normalement, quand ce genre de problème arrive, le chauffeur fout le gêneur dehors et point barre. Mais là il pouvait pas, et son adversaire eut la mauvaise idée de tirer un poignard. Des agents en service de la B-corps se mirent aussitôt en tête d'intervenir. Le premier se fit égorger d'un mouvement fluide. Un coup de pieds en pleine tête brisa la nuque d'un second, un atémis dans les cotes mirent un troisième à terre, que l'homme acheva d'un coup de pieds. Pas un homme, c'était clair maintenant. Des griffes lui sortirent des mains, et une paire d'ailes du dos. Teremundo. Il n'eut cependant pas le temps de s'envoler.

- Rouleau-compresseur, éjecteur.

Le rouleau-compresseur lancé sur son aile droite la brisa et l'éjecteur brisa l'aile gauche. Le teremundo allait lancer un quasar. Il n'en eut pas le temps. Elva lança un propulseur sous ses pieds, et se retrouva sur la tête du teremundo. Trois éjecteurs plus tard, il n'en restait pas assez pour remplir un dé à coudre. Reconnaissant un des leurs, les soldats survivants eurent la bonne idée de ne pas arrêter Elva. Et voilà comment Elva se retrouva avec un trajet gratuit, et hôtel au passage vu qu'elle eut droit à trois places rien que pour elle qui lui permirent de pioncer tout le trajet.

Son pique nique était plein de sang de teremundo, donc foutu. Le chauffeur eu l'amabilité de lui en fournir un, avant de lui payer une place dans un bateau pour sa destination, et Elva se retrouva avec assez de bouffe pour quinze dans une montagne pleine de ruines qu'elle ne connaissait absolument pas. Que la balade commence !


Dernière édition par Elvanshalee le Sam 19 Nov - 18:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Sam 19 Nov - 17:35

- Capitaine !!!

Tranquillement en train de trier une pile de documents plus haut que lui, Rude ignora totalement l'appel. Laisser les papiers s'entasser n'est pas digne d'un Capitaine, il avait donc surpris Eldrith en décidant de trier les documents et de les remplir si nécessaire. Et il y était depuis déjà trois jours. Imaginez donc la taille de la pile de départ. Eldrith avait eut la gentillesse de faire trois catégories allant du plus urgent à l'inutile. Rude s'occupait de l'urgent, Eldrith de la partie '' qui peut attendre'' et Reno de la partie inutile. Ah, quel bonheur de pouvoir déléguer un peu de travail.

- Capitaine !!!
- Quoi?
- On à reçu une demande de protection venant de la Montagne aux temples ! Ils nous demandent un Capitaine pour régler un problème de disparitions de moines.

La demande venait d'un des plus grand temple de la Montagne. Mais pas l'un des plus important. Il ne possédait qu'un petit village que remplissaient péniblement ses moines et quelques villageois. Le temple en lui même était immense, et bordait le coté nord du village. Mais une demande pareille ne se refuse pas. Le boulot de la section de sécurité était de gérer ce genre de problèmes. Rude ouvrit le document joint et jura.

17 septembre: Trois moines ne sont pas venu travailler ce matin. Leurs maisons sont vides. Les recherches n'ont pas aboutit.
3 octobre: Un moine est porté disparu depuis deux jours. Il n'as pas encore été retrouvé.
4 octobre: Trois moines de plus ont disparu, et aucun n'as été retrouvé.
17 octobre: Des ossements de femme ont été retrouvé ce matin. Il pourrai s'agir de la boulangère qui n'as pas ouvert rideau depuis une semaine pour congés, ou de la charcutière qui n'est pas venu travailler ce matin.
26 octobre: Neuf moines ont disparu en l'espace de deux jours. La situation commence à être tendu. Tous les villageois et les moines ont étés rappelés au temple, et les porte en sont fermées.
27 octobre: Il manque sept villageois et plus de dix moines à l'appel. Ils ne sont jamais venu au temple.
19 novembre : Au Capitaine de la section de sécurité: cela fais presque trois semaines que les portes du temple sont fermées, et nous avons retrouvé ce matin le cadavre d'un moine à moitié dévoré. Un teremundo à trouvé une brèche dans les remparts du temple. Il à été tué, mais d'autres vont venir. Nous avons besoin de votre aide!


- Je pars tout de suite. Eldrith, Rude, rejoignez moi dès que vous aurez terminé avec la paperasse. Les moines sont des guerriers, nous n'aurons normalement pas besoin de renforts.

Rude avait demandé un hélicoptère, et pars chance, il en restait un disponible avec lequel il partit immédiatement. Il avait pris toutes ses armes, en prévision d'un combat qui risquait d'être long. Le temple était entouré de remparts en bois aussi solide que de la pierre, et insensible au feu. C'était un bâtiment ancien et assez grand pour que le village entiers y loge sans problème. Des moines armés de redoutables bâtons montaient la garde. L'hélicoptère se posa dans une cours assez grande pour en accueillir trois sans problème. Une fois Rude débarqué et l'hélico parti, le supérieur du temple s'avança vers le Capitaine.

- Je suis le supérieur de ce temple, merci à vous d'avoir accédé à ma requête.
- Je suis Eliem Rude, Capitaine de la section de sécurité. Il va me falloir un plan du temple, le nombre de personnes aptes à se battre et un dossier détaillé sur les disparitions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Sam 19 Nov - 18:02

La balade promettait d'être joyeuse ! Elva marchait tranquillement sur de magnifiques sentiers de terre, entourée par de haut pins majestueux, et embaumant l'air d'une saveur incroyablement agréable. La sève de sapin, en plus de sentir bon, à apparemment des vertus bienfaisantes ! Elva voyait de temps à autres quelques oiseaux faisant leurs nids, et d'étranges créatures ressemblant à des écureuils bondit entre les arbres. Des mignons petits lapins passaient de temps à autres sur le sentiers. Leur petite queue blanche les rendait si mignons ! Le jour tombait lentement, changeant les nuages en reflet d'or puis de pourpre, donnant une vie à l'ombre des pins.

Il faisait maintenant nuit. Elva avançait à la lueur de la lune et des étoiles, sans ressentir aucune fatigue, malgré le gros sac qu'elle portait sur ses épaules. La nuit avait quelque chose d'inquiétant, telle une menace qui couve, attendant le bon moment pour sortir des ombres. Elva remarqua quelque chose d'étrange dans un buisson. Elle s'accroupit et en écarta les feuilles. Des os assez vieux et bien rongés reposaient en tas sous le buisson. Des os, et un crane. Humain. Avec un chapelet de perles. Un chapelet de moine.


- Flammèche.

Absolument pas question de continuer dans le noir. D'après le peu d'information qu'elle avait, Elva était encore à deux heures de route du village le plus proche. Elle y arriva sans encombres. Le village était constitué de six maisons. Il n'y avait aucune lumière. Elva aurait trouvé ça normal si une odeur de mort ne régnait pas. Elle ouvrit prudemment la porte de l première maison. Non verrouillée. La maison semblait abandonnée depuis des mois. Tout comme le reste du village. Elva résista à l'envie de sortir le chapelet du moine mort et partis du village. Elle en traversa trois de cette taille avant que le soleil ne se lève. Tous étaient vide. Elle décida de se rendre au temple le plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Dim 27 Nov - 13:53

Deux morts et 23 disparus. La pile de dossier était bien trop grande pour qu'il ai le temps de s'en occuper tout de suite. Il lui fallait d'abord organiser les défenses du temple. Le supérieur l'avait laissé dans une pièce simple avec les rapports et était parti on ne sais ou. Chercher un plan du temple surement, si plan il y avait. D'après le supérieur, le temple abritait cent treize villageois et près de cent cinquante moines. Parmi les villageois on compte 38 enfants, 41 femmes et 34 hommes, dont une vingtaine de vieillards. Tous les villageois en âge de se battre devenaient moines. La quinzaine d'homme qui restaient étaient des ados qui n'avaient jamais tenu une arme de leur vie. Donc hors-jeu. Sur les 150 moines, seuls une vingtaine n'étaient en patrouille autours du temple. Les cuisiniers surement. Ce qui lui laissait 130 combattants. Qui d'ailleurs lui avaient fait comprendre qu'ils ne lui obéiraient pas. Le supérieur était tout nouveau, et ses moines désapprouvaient son appel à la B-corps. Donc rectification, il allait devoir se démerder tout seul. Un moine entra soudain dans la pièce.

- Nous n'avons pas trouvé de plans du temple...
- Ou vous n'avez pas voulu. Je sais ce que pensent les autres moines. Ils ne veulent pas de moi ici. Mais c'est trop tard, et vous allez devoir faire avec moi, parce que je ne partirai pas tant que ce problème ne sera pas réglé.

Le moine s'était barré. Apparemment, Rude avait raison. Et ça l'énervait. Bon, tant que les moines ne tentaient pas de l'empoisonner ou de le tuer, ça irai. Mais si ils lui mettaient des bâtons dans les roues, ça allait vite tourner au massacre. Mais bon, les moines étaient trop occupés à l'ignorer pour l'emmerder. Donc Rude décida d'explorer le temple, pour connaitre la place à défendre, vu que son sois disant guide n'était jamais venu. Trois heures après, visite finie, il arriva à un constat inquiétant: le temple était bien trop grand pour être défendu. Il n'y avait largement pas assez d'hommes, et la disposition des bâtiments rendaient propices les embuscades. Même une armée entière aurait du mal à le défendre. Un vacarme pas possible l'attira dans les cuisines. 5 moines étaient en train de massacrer un teremundo. Ils n'avaient donc pas besoin d'aide, du moins pas ici. Les teremundo devaient forcement passer par le village pour atteindre le temple. Donc il allait les attendre là-bas, et se replierai au temple en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Dim 4 Déc - 12:07

La ballade des ossements. C'est comme ça qu'elle appelait ses vacances. Elle n'arrêtait pas de marcher sur des ossements humains. Et ça commençait légèrement à l'inquiéter. Parce qu'elle ne trouvait pas de zone sans os pour pique-niquer. Elle allait donc devoir marcher beaucoup pour pouvoir manger, et c'est ça qui l'inquiétait. Et si il n'y avait pas de zone sans os, elle allait faire comment?! Il ne lui était pas venu une seconde à l'esprit de déplacer les os. Ni que la zone pourrai être dangereuse. Elle ne pensait qu'à sa promenade et au futur pique-nique de roi qu'elle allait se faire avec toutes les provisions qu'elle avait. Elle sortit d'une zone boisée pour voir un temple de loin. Deux bâtiments en ruines et pas un chat. Mais pas d'ossements ... et de bruit. Le tout était d'un silencieux qui aurait dût l'inquiéter, mais elle ne pensait qu'à manger en paix. Elle s'installa dans un des bâtiments, à trois pas d'une tête sans corps qui la regardait de ses yeux vide, et commença à déballer son diner.

Elle finissait de manger une heure plus tard, avec toujours cette tête de moine qui la fixait, sans que ça ne l'ai dérangée un instant. Mais si elle n'était pas dérangée, un truc qui vivait dans le temple n'avait pas eut l'air d'apprécier sa présence. Elle se retrouva nez à nez avec une bestiole dès qu'elle sortis du temple. Le teremundo bestial sifflait furieusement, pas content qu'elle ai envahi sa planque. Il ressemblait vaguement à une vache à pointes qui se tiendrait debout et avait une langue de serpent qui arrêtait pas de darder vers Elva.


- Hé, on tire pas la langue aux gens !

Elva se détendis brusquement, choppa la langue ... et l'arrachât. Ensuite, parce qu'elle avait envie de jouer, elle lui arracha les deux bras avec des éjecteurs, lui broya les jambes dans un rouleau-compresseur et fini par l'enflammer d'une petite flammèche dans l'œil droit. Une fois le teremundo mort elle se remit en marche. Près du temple, il y avait une parois rocheuse montant assez haut. Elva réussi à grimper jusqu'à son sommet et siffla de surprise en voyant la suite. Il y avait un très grand temple plus loin, ou régnait une impressionnante activité. Le village à ses pieds était vide ... d'humains. Il y avait par contre un étonnant nombre de teremundos. Un hélicoptère était même en train de se poser dans l'immense cours du temple. Un hélico de la B-corps. Merde, même en vacances il fallait qu'elle croise ses congénères ! Elle ne vit les deux Yukis contaminés que quand ils furent sur elle, manquant de lui faire redescendre la tête en, bas et les pieds en haut la parois qu'elle venait de monter. Les deux Yukis tournaient autours d'elle, attendant une ouverture qu'ils n'auraient pas. Elle écrasa le premier dans un rouleau-compresseur. Le second en profita et réussi à lui entailler l'épaule droite. Elle se contenta de l'enflammer puis de se soigner. Puis elle s'aperçut qu'elle venait de faire un truc trèèèèèèèès bête. Elle venait de dévoiler sa position à tous les teremundos du coin. Elle redescendit la parois et se mit à courir.
Revenir en haut Aller en bas
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Dim 4 Mar - 1:01

Varig n'était pas encore rentré du Punent Isfel depuis la désastreuse mission aux côtés de la dingue de service. Un autre travail l'y attendait...
Le supérieur d'un des temples de la montagne sacrée et vieil ami de Louis avait requis ses services pour une "reconnaissance" dans un des temples voisin dont il était sans nouvelles.
Le genre de mission qui pouvait dégénérer facilement.
Le tueur était habitué au terrain montagneux. En fait c'était dans une montagne qu'il était né et qu'il avait passé ses premières années d'entrainement... Aussi ne mit il que peu de temps à rejoindre un poste de tir d'où il pouvait voir sa cible. Contrairement à l'essentiel de ses missions précédente, il avait opté pour une tenue plus lourde qu'à son habitude. Cagoulé, vêtu de sa tenue d'assaut complète, son fusil de sniper au poing et équipé d'une bonne partie de son arsenal il ressemblait plus à un force spécial qu'à un mercenaire. LA rune d'invisibilité apposée sur la tenue lui permettait d'être comme transparent. Un observateur attentif pouvait remarquer le léger reflet sur les angles, mais de loin il était totalement invisible.


Couché sur un surplomb rocheux à une centaine de mètres de l'édifice, camouflé, le mercenaire pouvait observer le secteur à son aise. Il détallait lentement le terrain à l'aide de la lunette de son WA2000.
Un petit village se trouvait en contrebas du temple, Mais le tueur s'en désinteressa vite. Il n'y avait qu'une dizaine de maisons regroupées en un petit carré et dont les deux seuls entrées avaient étés colmatées à la hâte avec des barricades de fortunes. Il n'y avait aucun signe d'une vie quelconque mais certaines portes ou fenêtre étaient défoncées et une grande trace de sang s'étalait sur toute la longueur de la rue qui traversait le hameau. Le tueur en déduisit que l'endroit avait été déjà "nettoyé"...
La lunette du tueur remonta vers son objectif principal. Le temple avait manifestement subit une série d'attaques; ses fortifications avaient étés enfoncées et sa porte littéralement soufflée. Des ossements épars et pas tout à fait rongés étaient seuls traces visibles des moines censés habiter le lieu. Le massacre était récent... Le tueur s'attarda un instant sur l'une des carcasses déchiquetées. Il lui semblait reconnaître un uniforme... Peut être un gradé impérial ou un capitaine de Blitzness. D'autres ossements, plus nombreux appartenaient à des goules et des Teremundos moins identifiables. Manifestement, le combat avait été meurtrier autant pour les proies que pour les prédateurs...
Il ne percevaient aucun mouvements dans aucun de bâtiments à l'intérieur de l’enceinte et aucun bruit indiquant un combat... Il soupira. Il allait devoir entrer pour s'assurer que tout le monde était bien mort...

"Saletés de bestioles..."

C'est à ce moment là qu'une énorme détonation magique ébranla l'air. Un nuage de fumée s'éleva derrière le temple, révélant la source. Le tueur tourna rapidement sa lunette mais il ne pouvait rien distinguer à cause des hauts murs. Il n'avait pas de ligne de tir...

"Encore des survivants!?"

Trois autre déflagrations retentirent à intervalle plus rapprochés. Plus loin dans la montagne, un hurlement retentit. Puis un deuxième, puis des dizaines. Le tueur estima qu'il devait y avoir une cinquantaines de Teremundos au moins. Finalement il y allait avoir de l'action...
Il se releva et mit à courir vers le lieu du combat. Il fallait aller vite pour arriver avant les Teremundos...
Il ne lui fallu que quelques minute pour arriver sur un petit surplomb rocheux au dessus d'un long chemin liant le grand temple à un autre plus petit que le tueur n'avait pas repéré. Mais pour l'heure c'était le cadet de ses soucis... Juste au dessus de lui, une jeune femme achevait une escalade périlleuse. Une jeune femme qu'il connaissait...
Associez les mots "catastrophe" "destruction massive" "folie" et "maladresse chronique"...

"Elvanshalee... Plus moyen de faire un pas sur le Punent Isfel sans tomber dessus..."

Un autre bruit attira son attention. Un hélicoptère de Blitzness était en train de s'approcher de la zone et entrepris de se poser dans la cour du temple... Le tueur eu un petit sourire méprisant. Arriver après la bataille comme d'habitude... Le bruit des moteurs devait s'entendre à un bon kilomètre... Parfait pour ramener de nouveaux invités...
Une nouvelle déflagration encore plus puissante que la précédente retentit au dessus du tueur et un instant plus tard le cadavre désarticulé d'un Yuko contaminé s'écrasa à côté de lui, suivi d'un second à moitié carbonisé. Il leva la tête. Elvanshalee avait entrepris de redescendre la montagne. Varig grimaça. Evidemment. Pourquoi rester là haut maintenant que tous les Teremundos des 30 kilomètres alentours étaient informés de leur présence?

Elle passa à quelques mètres de lui sans le remarquer (merci au camouflage...) et se mit à courir vers le temple. Un petit groupe de goules courait déjà vers elle dans l'intention de lui couper la route.
Varig soupira. Il allait encore devoir intervenir... Il inspira, bloqua sa respiration et tira à trois reprises, pressant la détente du fusil aussi vite que son mécanisme lui permettait de tirer. Les trois créatures les plus avancés explosèrent littéralement à l'impact des balles de gros calibre. Les dernières goules hésitèrent un instant...
Quatre autres coups au but les convainquirent de changer de régime alimentaire. Elles reculèrent hors du chemin, laissant passer sans encombre Elvanshalee. Le tueur termina son chargeur sur un groupe de Teremundos plus lointain et sauta dans le vide avant de se réceptionner sans mal une dizaine de mètres plus bas grâce à ses mutagènes. Durant la courte chute, son fusil s'était naturellement placé le long du rail magnétique dans son dos et il avait dégainé un de ses pistolets occulte, plus adapté au tir au pas de course.
Il se mit à courir à son tour pour rattraper Elvanshalee. Il courait vite, bien plus vite qu'elle; en quelques secondes, il était à son niveau. Il parvinrent côte à côte à l'entrée du temple. Ils avaient une minute ou deux avant que les Teremundos ne reviennent à l'assaut.
Tandis qu'elle soufflait, Varig désactiva son camouflage et releva ses lunettes de combat et sa cagoule pour dégager son visage et ses yeux bleus acier. Elle ne l'avait pas encore repéré, occupée à surveiller l'extérieur et lui tournait le dos... Il lança d'une voix joyeuse:

-Décidemment vous êtes partout... Heureux de vous revoir Elvanshalee.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Jeu 12 Avr - 9:44

Bande de stupides crétins décérébré d'abrutis finis ! Bonjours la discrétion ! Autant envoyer une invitation à tous les tere du coin, ça aurait était plus rapide. A ce demander qui pouvait être assez débile pour demander des renforts héliportés avec autant de tere dans le coin ! Maintenant, ils se dirigeaient tous vers le temple. Quoi que, ça lui éviterai de les chercher. Mais le problème était plutôt de savoir comment les moines allaient bien pouvoir se débrouiller face à autant de bestioles. Alors qu'elle pestait un yuko contaminé sortis d'on ne sais ou et finit cramé avant de pouvoir la toucher. Génial, les tere ne pouvaient pas l'avoir ratée. Elle redescendit donc de son perchoir plus vite qu'elle y était monté. Un grésillement l'avertit que sa radio n'était en fait pas sur son bureau, la poisse. La voix de son espion finit de dévoiler sa position aux tere.

- Elvan? On à comme qui dirait un problème. Le temple est encerclé et ...
- Non mais vous foutez quoi au temple?! Non, laissez tomber, j’arrive.

Quand elle allait lui mettre la main dessus ... Dire que ses hommes faisaient partie de la bande d'abrutis de l'hélico, non mais qu'elle bande de débutants ! On peut vraiment jamais être tranquille, même en vacances. Elle filait donc vers le temple quand une bande de goule se mit en tête de lui couper la route. Et à la vitesse ou elle courait, elle allait leur rentrer dedans avant d'avoir le temps d'attaquer. Des coups de feu retentirent et les goules devant elle explosèrent, libérant ainsi le passage. Elle atteint les portes du temple avec une avance relativement courte sur l'armée de tere qui arrivait. Cool, la baston allait être d'enfer ! Puis une voix derrière elle la fit se retourner en tirant du même mouvement son katana, sans se tailler tant elle était surprise.

- Décidément vous êtes partout... Heureux de vous revoir Elvanshalee.

Au même moment, la porte du temple s'entrouvrit et une main la saisit par l'épaule et la tira vers l'intérieur. Le malheureux finit le nez cassé. Heureusement pour eux, les moines eurent l'intelligence de laisser le Spectre entrer tout seul. Un hurlement se fit soudain entendre dans le bâtiment le plus proche et 4 hommes en sortirent en courrant, les fringues en feu. Elva sortis du bâtiment derrière eux avec l'air mauvais. Bawi, le temps que les moines referment la porte, elle était allé faire comprendre à ses hommes qu'on ne se pose pas dans une zone remplie de tere en hélico. Deux autres personnes étaient là. Deux hommes du Capitaine Rude ... qui reposait en petits morceaux près du temple. Ils n'avaient rien trouvé de mieux à faire que de repartir avec l'hélico, qui n'avait pas fait deux cent mètres avant de se faire attaquer et exploser par des yuko contaminés. Tant pis pour eux. Elva se dirige$at vers le Spectre, un grand sourire aux lèvres.

- Ça faisait longtemps. Heureuse de vous revoir aussi, vos talents vont nous être d'une grande aide. D'après mes hommes, nous ne sommes pas les bienvenus. Et il n'y à qu'une trentaine de moines pour défendre le temple. Ce qui ne suffira pas. Que nous conseillez vous de faire? Défendre ou attaquer, fuir ou piéger le temple ... De toute manière ils rentrerons ...
Revenir en haut Aller en bas
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Jeu 12 Avr - 13:02

Alors que l'hélicoptère semblait tenter de repartir, Varig remit sa cagoule et ses lunettes tactiques avant de suivre Elvan dans le temple. Une explosion violente l'informa qu'il avait échoué... Le tueur grimaça. Le taxi allait avoir quelques souci pour venir les chercher... Adieu l'exfiltration express. Il allait falloir nettoyer le secteur avant.
A l'intérieur du temple, un petit groupe de moines s’occupaient apparemment d'ouvrir et de fermer la porte. Varig les salua d'un hochement de tête en cherchant des yeux la catastrophe ambulante avec laquelle il allait encore devoir collaborer. Elle était partie dans les bâtiments... Le tueur soupira avant de se retourner vers les moines. Ceux ci tenaient des armes blanches et le regardaient avec un air rogue.

-Salutations, frères. Je suis envoyé par le père Elias, du temple Rename. Pouvez vous m'amenez rapidement le supérieur de ce lieu?

La mention du père Elias sembla très légèrement les détendre, mais pas au point de lui adresser la parole. Un moine armé d'un long sabre partit en courant. Varig le suivit des yeux. Quatre soldats de la Blitzness corporation, aux habits en feu sortirent d'un des bâtiments en couinant, courant vers la fontaine toute proche, suivie d'une Elvanshalee apparemment très fière d'elle. Elle traça droit sur lui.

"En principe c'est sous juridiction impériale ici, qu'est ce que la Blitzness corporation fait ici?"

-Ça faisait longtemps. Heureuse de vous revoir aussi, vos talents vont nous être d'une grande aide. D'après mes hommes, nous ne sommes pas les bienvenus. Et il n'y à qu'une trentaine de moines pour défendre le temple. Ce qui ne suffira pas. Que nous conseillez vous de faire? Défendre ou attaquer, fuir ou piéger le temple ... De toute manière ils rentrerons ...

Bon voila un résumé sympathique. Ça donnait vraiment envie de venir passer des vacances dans le coin... Il commençait à croire que la jeune femme avait une sorte d'aura qui attirait les ennuis autour d'elle. Ou plus probablement qu'elle passait ses journées dans des nids à emmerdes.
Le tueur réfléchit rapidement avant de répondre en attendant le supérieur.

-Normalement face à une force supérieure en nombre on se replie, mais pour l'exfiltration aérienne, c'est littéralement mort... Donc on va appeler les renforts et se battre en les attendant... Vous avez une idée du nombre d'ennemis? D'après ce que j'ai vu en venant, il y a eu de sacrés combats dans le coin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Jeu 12 Avr - 13:32

Apparemment, les moines eux non plus ne savaient que faire. Un groupe écoutait attentivement le Spectre. Un des moines était même allé chercher leur supérieur. Toujours aussi convainquant, le Spectre. Séparés par groupe de 5, les moines surveillaient les portes. Pas un ne regardait le ciel. Non mais ils ne savent pas que les tere ça peux voler? Ils n'avaient bien sur pas d'archer. C'est pas avec des bâtons et quelques sabres qu'on peux repousser une attaque d'une telle ampleur ! Et en plus, il ne semblaient n'avoir que comme guérisseur un moine qui utilisait quelques herbes cicatrisante. Très efficace pour un jambe arrachée bien sur. La suite allait donner ! Elle retourna voir le Spectre pendant que ses hommes ... plongeaient dans une fontaine. Franchement débile.

-Normalement face à une force supérieure en nombre on se replie, mais pour l'exfiltration aérienne, c'est littéralement mort... Donc on va appeler les renforts et se battre en les attendant... Vous avez une idée du nombre d'ennemis? D'après ce que j'ai vu en venant, il y a eu de sacrés combats dans le coin...
- Je n'ai vu qu'une petite partie de l'armée ennemie, parce qu'ils sont assez nombreux pour parler d'armée. Au bas mot, j'en ai compté une vingtaine. On peut multiplier ce nombre au moins par 5. Et je n'ai pas compté le groupe de bestial que j'ai vu au loin.

Elle avait vaguement entrevue les ennemi aux moment ou elle grillait son yuko, à l'extérieur. Les informations n'étaient pas assez précise, c'était mauvais. Elle n'avait vu aucun yuko, mais ça ne voulais pas dire qu'ils n'en affronteraient pas. Un des moine revint avec ce qui semblait être leur supérieur. Le laissant au soin du Spectre, Elva alla voir ses hommes. Elle avait une idée, dangereuse bien sur, et comptait bien les obliger à y participer. L'espion allait bien s'amuser.

- On a une idée trop imprécise du nombre d'ennemis. Tu va sortir, t'approcher au plus près et confirmer le nombre d'ennemis. Les autres, cherchez un endroit assez grand et solide pour abriter les moines en cas de pépin.
- Tout temple à une crypte, ça devrait être tenable.

Pendant que ses hommes allaient vérifier la crypte, et que l'espion s'éclipsait discrètement, Elva retourna voir le Spectre. Il était en pleine conversation avec le supérieur des moines ... moines qui l’empêchaient d'approcher. Bonjours l'accueil ! Bonjours les vacances surtout. Ou elle allait les ennuis venaient. Poisse? Bah, tant qu'elle pouvait s'amuser, ça ne la gênait pas. Ce qui la gênait, c'était l'état des '' troupes''. Le moine qui venait de l'attraper par le bras finit à dix mètres du sol dans un beau bol. Elle profita de l'hésitation des autres pour s'approcher.

- J'ai envoyé mon espion voir ce qu'il se passe dehors. La crypte est le seul point défendable. Les moines n'ont aucun archer, et ne surveillent pas le ciel. On va devoir s'occuper seuls de la défense aérienne. La plus part n'ont que des bâtons pour arme. Ça fait mal, mais ça ne tuera personne. Enfin bref, on à donc une défense inexistante et des guerriers absolument pas prêts pour se genre de situation. En clair on va devoir se démerder tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Ven 13 Avr - 11:33

- Je n'ai vu qu'une petite partie de l'armée ennemie, parce qu'ils sont assez nombreux pour parler d'armée. Au bas mot, j'en ai compté une vingtaine. On peut multiplier ce nombre au moins par 5. Et je n'ai pas compté le groupe de bestial que j'ai vu au loin.


Une centaine de goules, ce n'était pas ingérable mais ça risquait d'être sportif... Ce qui gênait plus Varig c'était les Teremundos bestiaux. Avec la masse de goules, ils risquaient vite d'être débordés... Quoi que les boucliers d'Elvanshalee et son armement leur donne un avantage certain. Franchement, ça aurait pu être pire.
Son objectif principal restait tout de même de protéger les moines. Justement leur supérieur arriva, et Elvanshalee eu alla donner des ordres à ses hommes.

-Bonjour, mon fils... D'après le frère Zanne, vous êtes envoyé par le père Elias. Est ce exact?

Varig hocha la tête.

-C'est exact, père...?
-Schaggi. Père Kuruno Shaggi.

Varig choisit ses mots avec soin. Il connaissait bien les moines de la montagne et leur entêtement.

-Le père Elias m'a chargé de protéger ce temple et ses occupants. Un important groupe de Teremundos est en approche. Vous devriez vous mettre à l’abri avec vos moines...

Elvanshalee revint à se moment en expédiant le moine qui tentait de lui barrer la route dans la fontaine de la place.

- J'ai envoyé mon espion voir ce qu'il se passe dehors. La crypte est le seul point défendable. Les moines n'ont aucun archer, et ne surveillent pas le ciel. On va devoir s'occuper seuls de la défense aérienne. La plus part n'ont que des bâtons pour arme. Ça fait mal, mais ça ne tuera personne. Enfin bref, on à donc une défense inexistante et des guerriers absolument pas prêts pour se genre de situation. En clair on va devoir se démerder tous les deux.

La lèvre inférieure du supérieur se décrocha légèrement. Elvanshalee, ou l'art de dire des choses désagréable avec délicatesse et tact. Mais en tout cas, elle avait prit de bonnes initiatives. Elle était décidément plus efficace que sa maladresse chronique ne le laissait craindre...

-Merci Elvanshalee...

Il se retourna vers le supérieur, qui avait toujours la bouche ouverte.

-Je vous conseille de suivre son conseil et de vous réfugier dans la crypte avec le reste des moines. Nous avons des méthodes un peu... Destructives. Nous nous chargeons des Teremundos, de votre côté, achevez ceux qui passeront au travers.

Sans ajouter un mot, il déclencha son grappin de poignet qui vint se ficher dans l'arche qui surplombait la porte. Le rembobinage du filin le projeta en l'air. En deux secondes il était passé du sol au toit et avait pointé son fusil à lunette sur le paysage environnant.

-Oh.

A à peu près un kilomètre, une forêt lui fermait l'horizon. Mais à travers les arbres qui limitaient son champs de vision, il pouvait voir des centaines de goules courir vers le temple. Dans le ciel, une dizaine de Yuko suivaient, plus prudents. Ils attendraient que les goules se jettent sur les défenseurs pour agir. Mais ce qui avait déclenché ce "Oh", c'était la silhouette lointaine, encore indistincte et pourtant déjà reconnaissable qui progressait lentement à travers les arbres. Un Atlas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Ven 20 Avr - 9:59

Il court il court le fureeeeeeet. Et si il avait pût voler, il l'aurait fait. La discrétion passe facilement quand il s'agit de goules. Mais quand il s'agit de bestiaux, ils vous flairent avant que vous ne les voyez. L'espion d'Elva n'avait eu aucun problème à atteindre l'armée des goules. Il s'était perché dans un arbre et avait entreprit de les compter. Une fois ça finit, il était descendu et avait traversé les rangs ennemis sans aucun problème. Son but, les bestiaux qui arrivaient plus loin. Le problème, c'est que c'étaient les bestiaux qui l'avaient trouvé, et non l'inverse. Et donc le petit furet courait en rêvant de voler, sa radio à la main, jetant la discrétion aux orties pour demander de l'aide. Heureusement qu'il était loin des goules, et que seulement un petit groupe de bestiaux l'avait repéré !

- Bzzzzzzz .... Bzzzzzzzzzz ... besoin ... Bzzzzzzzzzzz ... d'aide ... Bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

La radio grésillait tellement que le message en était incompréhensible. Et merde. C'est une manière stupide de mourir, surtout qu'il n'y avait que 5 bestiaux qui lui couraient après ! Mais bon, un espion n'est pas un combattant ! Les bestiaux semblèrent soudain ... hésiter. Quelque chose clochait. L'espion courrait quand une main l'attrapa soudain par le cou.

Au temple, la situation ne pouvait pas être pire, mais ça n'allait pas tarder visiblement. Les moines se repliaient dans la crypte. Les goules n'étaient plus qu'à un petit kilomètre et l'espion ne donnait plus signe de vie. Elva commençait à s'inquiéter. Elle monta sur le toit à coté du Spectre grâce à un propulseur. Vue de là, l'armée semblait assez impressionnante. Mais ce n'était pas ça qui intéressait Elva. Un groupe de 6 hommes sortait de la forêt en courant, poursuivie par un groupe d'une dizaine de bestiaux, et les goules n'allaient pas tarder à les rejoindre. 5 moines ... et son espion. Ils étaient trop loin pour qu'Elva puisse faire quelque chose. Mais les moines l'intriguaient. Ils portaient des armes et avaient l'air de savoir s'en servir, et ne portaient pas la même tenue que ceux qui se trouvaient dans le temple. Et un devait avoir un art occulte pour augmenter la vitesse, parce qu'ils étaient en train de semer les bestiaux. Ils atteignirent le temple avec une avance considérable. Elva sauta directement en bas pour leur ouvrir la porte. Les bestiaux firent demi-tour quand la porte se ferma sur leurs proies.


- Bon sang mais qu'est-ce que tu faisais, je m'inquiétait !
- Votre homme à faillit se faire dévorer.
- Merci de l'avoir sauvé. Bon, tu as pût compter les troupes ennemies?
- En combinant mes informations avec celles de ces moines, je dirai plus de 100 goules, une vingtaine de bestiaux, voire trente et ... un Atlas.
- Ajoutes-y les yuko. Y'en avait une dizaine en dessus de votre tête.

Le rapport était certes inquiétant, mais pas assez pour paniquer. Les moines tout juste arrivés partirent à la crypte avec l'espion. Les 3 soldats en protégeaient l'entrée. Et Elva et le Spectre allaient devoir protéger le reste, super. Hors de question d'utiliser sa lame, Elva allait s'amuser à faire cramer de la goule. Ou du yuko plutôt, vu que ceux-ci arrivaient, et assez vite. Elle grimpa en vitesse sur le toit et grimaça. La suite allait être des plus sportive ! Le premier yuko arriva à porté et prit feu, touché par une flammèche.
Revenir en haut Aller en bas
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Sam 12 Mai - 13:29

Varig avait observé l'arrivée imprévue mais somme toute providentielle des moines guerriers et de l'espion depuis son perchoir et regardé la petite armée Teremundo sortir de la forêt avec détachement. En temps normal, il se serait probablement replié prudemment. Après tout, il était un mercenaire et n'avait pas vocation à gagner la guerre à lui tout seul. Surtout qu'il n'y avait absolument rien à en tirer, la paye misérable qui lui serait octroyée ne compensant probablement pas ce qu'il allait devoir dépenser en équipements pour venir à bout de ces bestioles...
Pourtant l'idée même de laisser le petit groupe d'humains se défendre face aux monstres ne lui avait même pas traversé l'esprit. Il n'était pas seulement un mercenaire, ni même un tueur. Il était un génophage, un soldat de Dieu et de l'humanité dans sa chair et son âme. Et détruire les Teremundos et tous les autres démons porteurs de chaos et de souillure était sa mission.
Et puis il y avait Elvanshalee. La première fois qu'il avait lu son dossier, il l'avait classée dans les catastrophes ambulantes mais avec un talent pour la destruction suffisamment développé pour servir d'agent d'assaut à Blitzness. Le genre de chiens que l'ont lâche pour tous détruire autour d'un objectif.
Mais la réalité s'était révélée plus complexe. Sous sa maladresse chronique et ses airs d'idiote, Elvanshalee cachait une puissance magique et une intelligence certaine. Mieux, durant leur mission commune elle avait démontré qu'elle était loyale et capable d'agir en équipe. Et elle lui avait sauvé la vie plusieurs fois. Un ensemble qui aurait rendu sa mort plus que regrettable.
L'approche rapide des Yuko le tira de sa réflexion. Elvanshalee le rejoignit d'un bon et enflamma le plus proche d'une petite impulsion magique. Le tueur vérifia son gantelet droit et le pointa vers les Teremundos volants qui volaient en formation serrée.

-Si on reste en défense, on va se faire déborder. On monte à l'assaut et on s'en débarrasse pour de bon. Oh et si il y avait un accident, je voulais vous dire que ce fut un plaisir de massacrer des bestioles à vos côtés.

Le grappin de Varig jaillit du gantelet et embrocha proprement un des Yuko. Le tueur se servit du rembobinage pour se catapulter en l'air, au milieu des Yukos. Surpris, ceux ci tentèrent de faire un écart pour l'éviter, mais trop tard. Toujours en vol, Varig dégaina et frappa trois d'entre eux, tranchés en deux par la fine lame chargée d'énergie occulte, et atterri à pieds joints sur un autre qui lui servit de point d'appuis. Il se propulsa et exécuta un salto. En un battement de cils, sa lame rejoignit son fourreau et il dégaina un de ses pistolets occulte.
Durant le reste de la chute, il tira et abattit trois Yuko de plus avant d'atterrir vingt mètres plus bas sur un tapis d'ossements, sans dommage grâce à ses mutagènes. Durant ses 10 secondes d’apesanteur il avait liquidé 8 des 10 Yukos.
Sans plus se préoccuper des deux derniers Teremundos volants survivant, les laissant à Elvanshalee, il se tourna vers les arbres et le reste de la horde. Une quinzaine de bestiaux courraient légèrement en tête, suivis par une masse compacte de goules. L'atlas quand à lui était encore loin derrière, encore empêtré dans les arbres.
Varig releva sa cagoule et ses lunettes pour dégager son visage puis dégaina à nouveau son épée, pistolet toujours au poing. Elvanshalee atterri à côté de lui. Le tueur sourit, carnassier et serra son poing sur la garde de sa lame.

-On va les exterminer.

Et puis il se mit à courir vers les montres en poussant un hurlement de rage. Il était temps d'apprendre à ces stupides créatures qui était l'espèce dominante de cette planète...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Mer 16 Mai - 9:36

-Si on reste en défense, on va se faire déborder. On monte à l'assaut et on s'en débarrasse pour de bon. Oh et si il y avait un accident, je voulais vous dire que ce fut un plaisir de massacrer des bestioles à vos côtés.

Se faire tuer, non mais qu'elle idée ! Elle n'était sûrement pas prête de mourir, et le Spectre non plus. La mauvaise herbe est toujours celle qui tiens la plus longtemps. Et ben , si elle avait un jour imaginé qu'elle serait du même avis qu'Armand … En tout cas, la situation avait l'air amusante. C'est pas tous les jours qu'on nous propose un massacre pareil ! Et en parlant de massacre le Spectre venait d'en faire un en tuant 8 des 10 Yukos en un seul bond, joli. Les deux survivants ne survécurent que le temps de prendre feu et de mourir. Dommage qu'ils ne soient pas comestible ça aurait fait un sacré repas. Inutile de décrire leur mort. Il prirent feu d'une flammèche et périrent, fin de l'histoire. Elva sauta près du Spectre.

-On va les exterminer.
-Je sens qu'on va bien s'amuser. Que demander de plus qu'un massacre pareil ?

Ils devaient ressembler à deux fous, debout devant une armée de tere à sourire. Mais franchement, pourquoi déprimer ou avoir peur quand on va faire le massacre de sa vie ? C'est génial ! Elva avait une arme à tester, ça tombait bien. Ses hommes l'avaient pris avec eux et le lui avait remis au début du combat. Elva sortis l'arcalame de sa protection et passa le carquois à son épaule. Elle se savais capable de s'en servir d'arme rapprochée, mais avait un doute sur le combat à distance. Bon, avouons-le, elle ne s'était jamais servit d'un arc avant. Mais à ce qu'il paraît, c'est instinctif. On va vite vérifier.

-Moi qui rêvait d'apprendre à me servir d'un arc, la journée commence vraiment bien !

Elle réussi sans problème à encocher une flèche et tira la corde jusqu'à qu'elle ne puisse plus tirer. Non, la corde n'allait pas se casser. La rune de bouclier l'en empêchait. Elva avait placé cette rune autant pour protéger l'arcalame en combat rapproché que pour empêcher la corde de sauter. Bon, pour viser, c'est comme pour sa technique au katana, faut amener la cible à soit et PAN ! Pour un premier tir, et au vue de la distance, il était étonnant qu'elle ai réussi à toucher sa cible. La flèche vola droit dans le bras du bestial de tête, s’enflammant en route grâce à la rune de feu. Les bestiaux avançaient tellement vite qu'elle n'eut le temps de tirer qu'une flèche de plus, cette fois-ci dans l’œil du bestial, dur à rater vu qu'il était à moins de 10 mètres. Puis les bestiaux arrivèrent assez près pour attaquer. Première chose à faire, les disperser. Elle lança un éjecteur en plein milieu du tas, les envoyant bouler pas très loin certes, mais dans différentes directions. Le but n'était pas de blesser mais de séparer, et ça avait bien fonctionné. Trois bestiaux arrivant sur elle, elle n'eut pas le temps de regarder comment le Spectre s'en tirait. Utilisant son arcalame comme un bâton de combat à deux lames, elle engageât le combat.

-Il ne faut pas les laisser se regrouper !

Il était clair qu'ils n'auraient pas le temps de tuer les bestiaux avant l'arrivée des goules. Et Elva peinait à tenir face aux trois bestiaux. Elle les éloigna d'un éjecteur le temps de poser son arcalame et de tirer son katana. Une multitude de feu-follets apparurent sous les pieds des bestiaux, les déconcentrant le temps qu'Elva en aplatisse un d'un rouleau-compresseur. Le second se prit une brochette en pleine tête. Quand au troisième, il avait pris feu, grâce à une dizaine de feu-follets. Les trois bestiaux d'Evan étaient morts. Mais il en restait plus de dix, et les goules arrivaient. Enfin, il ne restait plus qu'à espérer que le Spectre en avait tué. Deux bestiaux de plus surgirent d'on-ne-sais-ou, obligeant Elva à engager le combat au katana, sans lui laisser le temps d'utiliser une quelconque technique. Elle n'était certes pas en difficultés, mais les goules venaient d'arriver. La suite promettait d'être des plus animée. Des coups de feu et une volée de flèche indiquèrent que les moines capable d'utiliser un arc venaient de se joindre au combat, appuyés par les 4 hommes d'Elvan, perchés sur les remparts. Donc il allait falloir empêcher les goules d'y monter, ça serait dommage qu'ils se fassent bouffer.
Revenir en haut Aller en bas
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Mer 16 Mai - 16:15

Playlist de Varig Atorias, Elvanshalee

Avant même d'être réellement au contact, Varig commença à tirer vers les bestiaux qui lui couraient dessus. Son pistolet occulte tressauta et deux des monstres effondrèrent. Une flèche le rafla en sifflant et se planta en vibrant dans l'oeil d'un des Teremundo s'effondra dans une gerbe de feu.
Varig parvint face aux premier monstre, sorte d'hybride entre un lézard géant et un tigre qui faisait claquer ses mâchoires en bavant, lancé à pleine vitesse. La lame occulte frappa en sifflant, laissant une trainée lumineuse dans l'air. Lui aussi lancé à pleine vitesse, Varig sauta et pris appuis sur le bout du museau qui s'ornait de longues balafres sanglantes causées par l'épée. Les yeux du monstre n'étaient plus que chair labourée. Le tueur se propulsa au dessus dans un salto étourdissant et tira en plein vol dans la tête du monstre quatre balles qui l'achevèrent proprement. Il atterri sur le dos d'une autre créature et planta sa lame jusqu'à la garde. Celle ci poussa une longue plainte et s'effondra dans la poussière, emportée par sa vitesse.
Derrière Varig, une série d'explosions magique projetant les Teremundos à plusieurs mètres l'informèrent que Elvan avait également trouvé des adversaire pour jouer avec elle.
Cinq bestiaux décidèrent de changer de cible et se précipitèrent sur le tueur, tous crocs dehors. Très calme, celui ci retira sa lame du corps du Teremundo et la rengaina d'un geste souple.

-Il ne faut pas les laisser se regrouper !

Le tueur dégaina son second pistolet et déchaina un véritable déluge de balles occultes sur les monstres. En moins de six secondes ils s'étaient tous effondrés criblé par les projectiles.

-Pas de risque! Je vais faire plus que les disperser... Je vais les tuer!

Un d'entre eux se redressa et sauta par surprise sur le tueur, blessé mais avec encore assez de force pour tenter une dernière attaque. Le tueur se baissa, le saisit au vol sous la mâchoire et écrasa le Teremundo au sol. La tête de l'animal craqua et il s'immobilisa définitivement. Le tueur se redressa et fit tourner ses pistolets qu'il pointa vers les quatre bestiaux qui tentaient de l'encercler en grondant. Elvanshalee allait devoir se charger de ses adversaire seule... Varig sourit aux monstres. Il se sentait invincible, mu par l'adrénaline du combat et la rage de tuer.

-Venez démons, venez...

L'un d'eux se jeta sur lui mais fut aussitôt fauché par une rafale de balles venue du rempart du temple. Apparemment les renforts se décidaient à arriver. Les autres bestiaux hésitèrent une seconde.
Une seconde de trop. Varig se jeta sur le plus proche et tira deux balles directement dans sa gueule grande ouverte avant de le frapper d'un coups de pied retourné qui brisa son coups reptilien ridiculement long. Avant même qu'il ai fini de s'effondrer, Varig avait déjà tué une autre créature d'une quinzaine de balles occultes. Quand aux deux derniers bestiaux qu'il affrontait, il les laissa à ses alliés.
Une goule particulièrement rapide sauta sur une des carcasse et se jeta sur Varig qui l'abattit d'une balle. Les goules arrivaient, et très vite. Sans vraiment prendre garde à ce que faisaient ses alliés, Varig dégoupilla une grenade qu'il lança dans la masse compacte de goules.

-Goules!

La déflagration mit en charpie une bonne dizaine de goules et sonna les plus proche. Toutefois les suivantes se précipitaient déjà, avides de carnage. Varig tira aussi vite que le permettait ses pistolets jusqu'à la surchauffe, les rengaina en sautant, et expédia un Teremundo trop téméraire d'un coups de pied retourné. Quand il toucha le sol, il avait de nouveau son épée à la main.

-Allez venez les bestioles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Jeu 17 Mai - 11:35

Les bestiaux commençaient sérieusement à lui taper sur le système. Le combat se soldait par un match nul, les bestiaux manquant autant de précision qu'Elvan. A croire qu'ils faisaient un concourt pour voir lesquels rataient le plus leur cible. Et quand Elvan s'exaspère le taux de dégâts collatéraux augmente étrangement. Elle utilisa un propulseur pour se dégager du combat. Vu du ciel, la situation semblait critique. Semblait. Ne restaient que ses deux bestiaux, et une masse grouillante de goules affamées dont une petite partie allait bientôt atteindre les remparts. Elva se percha sur un bouclier statique et balança une brochette sur les deux bestiaux, les empalant proprement au sol.

- Les goules arrivent au remparts, faites attention !

Son cri atteint les moines et ses hommes en même temps qu'un groupe d'une dizaine de goules plus rapides que les autres. Le temps de réaction des moines fût affreusement long. Ils se retrouvèrent obligé de se protéger des coups avec leurs arcs. L'espion se fit éjecter des remparts en plein milieu des goules d'en-bas. Impossible de voir si il avait survécu ou pas. Elvan se fit un chemin de boucliers statiques pour arriver directement sur les remparts. Premièrement, empêcher plus de goules de monter. Elle lança une flammèche assez près de la base du remparts, enflammant temporairement l'herbe. L'humidité de l'herbe en question allait vite étouffer les flammes. Donc il fallait très vite nettoyer les remparts et redescendre. Elvan décapita la goule la plus proche, alors qu'un moine se faisait proprement arracher un bout de bras. Elvan fonça sur la goule et lui planta son katana dans la tête, mais ...

- Attention !

A être trop téméraire on en subit les conséquences. Elle n'eut pas le temps d'éviter le coups de griffes de la goule de derrière qui lui ouvrit une profonde plaie dans le dos. Pas mortel, mais handicapant au possible ... et très douloureux. Un des moines tua la goule. Les autres venaient d'achever le nettoyage des remparts. Mais il était trop tard. L'armée de goule était bien trop proche pour que les remparts puissent encore être tenus.

- On se replie !

Elvan distingua soudain son espion dans la masse, tout près du Spectre. L'espion était blessé. Le Spectre encerclé. Mais ils semblaient l'avoir entendue. Ils devaient d'urgence se replier dans le temple. Soudain la terre trembla. Pendant une seconde, tout mouvement cessa. Puis les goules reprirent le combat, semblant être prise de frénésie. Perchée sur les remparts, Elvan ne pouvait pas rater la catastrophe qui arrivait. L'Atlas venait de sortir de la forêt. Couvrant la retraite des moines, Elva avait lâché le plus de feu-follets possibles qui enflammaient les goules les unes après les autres. Rsiquant le tout pour le tout, elle descendit des remparts et se dirigeât vers le Spectre, récupérant au passage son arcalame. Si ils voulaient battre l'Atlas ils allaient devoir se battre ensemble. Elva n'utilisait plus que sa lame, alors qu'une brochette aurait fait d'énormes dégâts. Elle gardait son énergie de coté, pour lancer sa plus puissante technique. Mais elle commençait à ralentir. Elle n'avait pas le temps de se soigner, et ce n'était pas une bonne chose. Et l'Atlas serait sur eux dans une dizaine de minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Jeu 17 Mai - 23:39

Dès l'arrivée de la marée grouillante des goules, Varig perdit toute vision d'ensemble du combat. Entouré d'ennemis, l'univers était devenue une mêlée sanglante et confuse, un fracas indistinct d'ombres, d'yeux brillants de magie, de griffes acérées et de crocs avides de mordre. Concentré à l'extrême, il n'avait plus conscience que de frapper encore et encore et de tirer. Sa lame occulte faisait de grands cercles autour de lui, plus vite que l'oeil humain ne pouvait les saisir, formant un véritable mur d'acier entre lui et les goule, déchiquetées à l'instant où elle parvenaient à portée. Mais les ennemis ne venaient jamais à manquer, et le tueur se fatiguait. Il savait manier l'épée contre un grand nombre d'ennemis, et ce n'étais pas sa première mêlée du genre. Dans moins de deux minutes, il devrait passer à l'armement supérieur sous peine d'être submergé.
Il eu vaguement confiance de la voix d'Elvanshalee qui hurlait quelque chose par dessus le vacarme.

-On ... Re..lie!

Se replier? Le tueur grogna entre deux moulinets.

-Je suis un peu occupé là...

Brusquement, la terre se mit à trembler. Les goules s’arrêtèrent un instant d'attaquer.
Sans s'appesantir sur une stratégie, Varig profita du répit et rengaina son pistolet surchauffé pour sortir une grenade bouclier.
Les goules se reprirent et se jetèrent sur lui en hurlant dans un ensemble parfait. Varig activa la grenade bouclier une seconde avant qu'elles ne le touchent, propulsant les créatures à bonne distance. Perplexes, une trentaine de goule s’agglutina autour du bouclier bleuté déployé par la grenade.
Le tueur profita du répit pour observer les alentours. Les moines et les soldats sur le rempart en avaient bavé, mais les goules avaient été relativement décimées et dispersées en dehors de la trentaine concentrées sur Varig. Ils s'en tireraient. Plus inquiétant en revanche, l'atlas se rapprochait dangereusement. Il ne parviendrait pas au temple avant une dizaine de minutes, mais pourrait les tuer avant en les pulvérisant à distance. Pas question que ça arrive. Varig regarda encore, à la recherche d'un plan. Son bouclier prenait une teinte rosée de la plus mauvaise augure, il allait falloir trouver, et vite. Près du rempart, l'espion rampait en arrière, pistolet au poing, pour tenter d'échapper aux goules. Heureusement pour lui, elles préféraient se concentrer sur les appétissants moines à la chair bien visible que sur son armure de combat blindée. Une chance, sinon il serait mort. Quand à Elvanshalee, elle essayait de se tailler une route jusqu'à lui. Et surtout, à une cinquantaine de mètre, un "détail" qu'il avait négligé jusqu'à présent: la carcasse de l'hélicoptère d'assaut. Temple. Espion. Hélicoptère. Atlas. Dans l'esprit du tueur, un plan prenait forme. Il dégaina ses pistolets occultes et se prépara à courir. La protection avait déjà tenu 20 secondes, c'était déjà plus que prévu...
Le bouclier céda dans un claquement sec et les goules se précipitèrent sur le tueur. Mais leurs mâchoires se refermèrent sur le vide. Varig avait bondit par dessus les goules et commencé à courir vers l'hélicoptère.
Son plan reposait sur un grand nombre de "si". Ces "si" comportaient une écrasante probabilité d'échec, mais restait toujours plus faible que la certitude que tout le monde allait y rester s'il ne faisait rien rapidement. Enfin peut être pas Elvanshalee à la réflexion. Qu'elle ai compris ou pas ce qu'il projetai, elle avait chargé et désorganisé brutalement un groupe d'une vingtaine de goules en bas de remparts.
Mais il restait toujours une trentaine de goules derrière Varig, qui tirait à l'aveugle par dessus son épaule.
Il termina les derniers mètres sur une glissade et disparu sous la carlingue de l'hélicoptère crashé. Il tira sur les goules qui essayaient de le suivre, bloquant le passage de leur corps. Se frayer un passage à travers elles devrait prendre une petite minute aux autres.
Varig se trouvait dans un petit espace de moins d'un mètre sous l'hélicoptère. Peu d'air et peu de lumière. Tout autour résonnait les raclement des goules. Le cauchemar d'un claustrophobe. Le tueur n'en avait cure. Il rampa le mètre qui le séparait de son objectif et commença à dévisser au couteau. Espérons qu'Elvan tiendrait le temps nécessaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Sam 19 Mai - 9:44

Les moines avaient pût se replier. Son espion avait réussi à se mettre à l'abri. Ses soldats protégeaient les moines. Mais ce n'était pas nécessaire. Il restait une cinquantaine de goules, et toutes se dirigeaient dans la même direction. Pas compliqué de savoir ou. Il n'y avait qu'une personne là-bas: le Spectre. Et Spectre ou pas, il ne pouvait pas battre 50 goules en même temps. Il fallait lui donner du temps. Elvan lança un quadruple éjecteur dans un tas d'une vingtaine de goules, qui volèrent à différents endroits, mais au moins loin de leurs cibles. Des coups de feu qui s'éloignaient un peu indiquèrent à Elva que son compagnon fuyait vers quelque chose. Il fallait en premier lieu s'occuper de son groupe de goules, puis aller l'aider.

Mais elle ne commença jamais à exterminer son groupe. Le Spectre qui fuyait vers une direction qui ne lui était pas inconnue ... la carcasse de l'hélico ! Il devait bien y avoir une arme là dedans ! Mais avec trente goules collées au basque, il était clair que le Spectre ne réussirai rien. Tentant le tout pour le tout Elva se propulsa vers l'hélico, passant au ras de la tête des goules. Elle se crasha près de l'hélico, déconcentrée par une goules qui avait faillit lui bouffer le pieds en plein vol... Le Spectre venait de tirer encore quelques balles avant de disparaitre sous l'hélico ... Et une de ses balles, tirée à l'aveuglette, venait de dessiner une jolie trainée sanglante sur la joue gauche d'Elva, ce qui avait aidé à cette déconcentration qui lui avait fait rater son atterrissage.. Elle commençait à fatiguer, et sa plaie au dos la faisait atrocement souffrir. Les goules arrivaient. Elles se retrouvèrent face à un barrage de boucliers et de murs les empêchant d'avancer.


- Je commence à être à cours d'énergie. Je vais tenter une dernière technique, mais je ne sais pas si elle tiendra jusqu'à l'arrivée de l'Atlas. En tout cas, elle tiendra les goules à distance.

Sa voix était rauque, et on y sentait sa souffrance. Elle respira profondément et leva tous ses boucliers. '' Viens à moi. '' Les goules allaient bientôt être au contact. Cela n'était pas important. Elles n'atteindrait pas l'hélico. Une gerbe de flammes jaillit entre leur cible et elles. La première qui essaya de passer au travers se fit saisir à la gorge par un bras de flammes et périt dans la foulée, immolée. Des flammes surgit un être à l'apparence pas tout à fait humaine. De nos jours, on appelle ça un zombie. Un zombie fait de flammes. Les crocs de la goule qui essaya de le mordre à la gorge passèrent à travers lui. On ne mord pas des flammes. Le zombie d'Elva était immatériel. N'attendant pas les ordres de son maitre il se mit à bruler les goules, les unes après les autres. Goules qui se désintéressaient des deux humains pour attaquer cette si étrange créature, qui prenait un malin plaisir à les traverser pour ensuite les immoler.

- C'est tout ce que je peux faire. J'espère que mon zombie vous fera gagner assez de temps.

Le résultat était prévisible. Elva n'était pas prête de relancer une technique de feu. En cas d'extrême urgence, elle arriverai peut être à lever un bouclier. Mais la technique du zombie de flamme était sa plus puissante technique, et la fatigue en résultant, couplée à sa blessure, l'avait épuisée au plus haut point. Il n'allait pas falloir compter sur elle pour se battre bien longtemps. Mais la diversion avait fonctionné, et son zombie décimait les goules. Restait à prier qu'il tienne jusqu'à l'arrivée de l'Atlas. Elle se laissa glisser au sol, le dos appuyé su la carcasse de l'hélico, laissant une trainée sanglante sur la carlingue. Son niveau d'énergie était critique. Elle ne pourrai bientôt plus se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Sam 19 Mai - 14:33

Hors de l'étroit abris sous la carlingue, le combat faisait rage entre Elvanshalee et les goules. Concentré sur le dévissage des vis de fixation, Varig entendait vaguement les hurlements des goules et les explosions. Il y eu un choc sourd contre la carlingue et Varig entendit distinctement la voix d'Elvanshalee.

- C'est tout ce que je peux faire. J'espère que mon zombie vous fera gagner assez de temps.

La voix était dangereusement faible. Varig arracha la dernière vis de fixation avec un grognement. Restait maintenant à sortir... Et vite.
Le tueur plaqua sa main contre la carlingue et poussa de toutes ses forces. L'hélicoptère avait beau être en pièce, une tonne de ferraille ne bougent pas avec autant de facilité qu'un verre d'eau. Pourtant il insista. D'abord il y eu un frémissement. Et puis la carlingue bascula brusquement en écrasant un petit groupe de goule. Durant sa petite opération, la bataille avait légèrement tournée. Une espèce de monstre enflammé décimait les goules qui courraient en tout sens, incapables de choisir entre la fuite et l'attaque. Une seule d'entre elle s'était décidée à se jeter sur Varig, mais celui ci l'envoya vers le monstre enflammé sans ménagement d'un coups de poing. Elvanshalee était étendu contre un morceau de la carlingue qui était resté enfoncé dans le sol. Une chance qu'elle n'ai pas été écrasée. Varig se pencha sur elle. Elle n'allait manifestement pas très bien...

-Vous restez ici je me charge de l'Atlas. Si une goule tente de vous bouffer...

Il lui tendit un de ses pistolets occulte et lui posa un médipack sur les genoux.

-... Vous lui rappelez sa place dans la chaîne alimentaire. Courage, c'est bientôt fini.

Le tueur se redressa et alla jusqu'au trou creusé par la carlingue. Là il ramassa ce qu'il avait déboulonné. Puis il se dirigea vers l'Atlas qui progressait toujours. En passant à côté d'Elvanshalee, il lui fit un clin d'oeil.

-Dommage, je suis sur que vous auriez adoré ce flingue.

Puis il se mit à courir tout en portant un lourd minigun. Il avait récupéré le canon de traque du Fury... L'Atlas allait souffrir.
Varig couru une trentaine de mètre avant de s'agenouiller. Aucune goule ne l'avait suivie. Parfait. Le canon de l'arme se mit à tourner. Le tueur le braqua sur la tête de l'atlas et écrasa la détente...
Les Atlas sont parmi les Teremundos les plus puissants et les plus blindés. De véritable machines de guerre. Toutefois, soixante quatorze balles explosives de 30 mm ont une puissance suffisante pour mettre en pièce un char d'assaut. La carapace de chitine absorba le gros des trente premiers impacts, mais le reste des projectiles frappèrent directement la chair du monstre. Celui ci poussa un hurlement suraiguë et tomba, déséquilibré. Sa patte avant avait explosé littéralement et il vomissait du sang.
Varig jeta le canon de traque, désormais vide, avec une intense satisfaction.

-Et une grosse bestiole en moins sur cette planète.

L'amas informe de chair et de chitine se redressa. Deux yeux luisants s'allumèrent d'une lueur meurtrière.

-Oh oh...

Une gueule dentelée s'ouvrit, projetant un immense Quazar.

-Et m...

Le tueur sauta une demi seconde avant que le Quazar ne pulvérise l'endroit où il se tenait une seconde auparavant. Varig se mit à courir vers le Teremundo en zigzaguant entre ses attaques.

-Saleté de grosse bestiole!

Une boule de feu le rata de peu, brûlant une trentaine de mètres carrés de sol. Quand il parvint dans les cinquante derniers mètres, l'Atlas leva ce qui restait de sa tête et concentra de l’énergie Quazar. Il s’apprêtait à lancer son Quazar à 360°...

-Oh non je ne crois pas bestiole.

Le tueur tira son grappin de poignet et s'accrocha à l'une des pattes du monstre. Celui ci déchaîna son attaque tout autour de lui, mais l'onde de choc rata Varig qui avait activé le rembobinage et se trouvait déjà sur la tête de l'atlas. Celui ci frappa deux coups d'épée dans la masse de chair, plongea le poing dans l'entaille et sauta.
La créature hurla de plus belle et tenta de le faucher en vol d'une de ses pattes, sans succès. Cette attaque lui fit perdre l'équilibre et elle s'effondra. Sa tête taillée en pièce se leva vers lui. Varig atterri et se retourna pour lui faire un petit signe de la main. Une main qui tenait, bien visible, une goupille de grenade.

-Bye bye bestiole. Bon voyage en enfer.

La déflagration secoua le sol. La tête du Teremundo explosa instantanément, vaporisée et sa carcasse insectoïde acheva de s'affaisser sur elle même. Varig sortit une paire de lunette de soleil d'une de ses poche et la mit avec un petit sourire satisfait. Au loin, Elvanshalee et son serviteur achevaient les dernières goules.

-Et bien voila une journée qui valait le déplacement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Dim 20 Mai - 10:27

Un ballet mortellement beau. Une danse de flamme et de sang. Pas sur que les deux cotés soient d'accord avec cette description. Mais le fait était que le zombie semblait danser au milieu des goules, tantôt les enflammant, tantôt leur arrachant la tête. Les coups des goules le traversaient, mais ses coups à lui ne rataient aucune cible. Les goules courraient en tout sens. L'odeur du sang d'Elvan les attirait, mais en même temps ses être si stupides semblaient sentir le danger que représentait le zombie de flammes. Leur indécision allait à toute leur couter la vie. Dans ce ballet mortel il n'y avait pas de place pour la pitié.

-Vous restez ici je me charge de l'Atlas. Si une goule tente de vous bouffer...

Elle ne l'avait même pas vu arriver. Le Spectre semblait enfin en avoir finit avec son ''bricolage''. Il lui posa un médipack sur les jambes et ... un flingue. Occulte en plus. Totalement inutile étant donné qu'elle ne savais même pas comment tirer avec. Elvan n'avait absolument aucune connaissance des armes à feu. Le Spectre souriait, comme si la situation n'était pas plis inquiétante que ça. Ce qui était le cas. A part l'Atlas et même pas dix goules, il ne restait plus rien.

-... Vous lui rappelez sa place dans la chaîne alimentaire. Courage, c'est bientôt fini.
- Je sais pas tirer...
- Dommage, je suis sur que vous auriez adoré ce flingue.

Il était déjà partit. Laissant à son zombie le soin d'occuper les goules, Elvan se décida enfin à s'occuper de sa plaie. Elle devait déjà la désinfecter. Le médipack contenait se qu'il fallait. Le problème, c'était la plaie. Elle était trop étendue, que ce soit pour le médipack ou ses propres soin ... mais les deux? Ça devrait passer. Elva concentra toute l'énergie occulte qu'il lui restait sur sa plaie. La guérison ne dura pas longtemps, mais la taille de la plaie avait diminué. Elle essaya de finir le soin au médipack. Ce ne fut pas assez, mais il ne restait qu'une fine plaie étendue, mais pas mortelle, et largement moins gênante. L'art de soin de son espion serait amplement suffisant pour finir de soigner la plaie. Le temps de son soin, le Spectre avait massacré l'Atlas. Impressionnant. Son zombie disparut soudain, et elle se retrouva face à deux goules, avec un pistolet dont elle ne savait absolument pas se servir.

- Han mais comment ça marche ce truc?!

Oui, je sais, désespérant. Bon, déjà, elle savait quand même qu'il fallait appuyer sur la gâchette, et savais à peu près à quoi ça ressemblait. Mais bon, même si on appuie dessus, ça sert à quoi si on sais pas viser avec un truc pareil? C'est pas pareil qu'un art occulte ou un arc. Les goules se rapprochaient dangereusement sans qu'elle se décide à tirer ou non. La première se pencha vers elle dans l'intention manifeste de la bouffer. Un coups de pieds dans la tête lui brisa la nuque. La seconde étant aussi proche que la première, Elva lui colla le canon du pistolet sur le nez et tira. La tête de la goule explosa entièrement. Trop cool ! De quoi convaincre Elvan d'apprendre à se servir d'une arme.

Son espion, après s'être fait soigner par les moines, était enfin venu la chercher. Après l'avoir soignée, il l'avait raccompagnée jusqu'au temple. Si le mur d'enceinte avait morflé, l'intérieur était intact. Il y avait quelques moines blessés, mais rien d'important. Aucun mort. Plus une seule goule. De quoi être satisfait. Après avoir subit les remerciements des moines, bawi subit, elle aime pas qu'on la remercie autant alors qu'elle à même pas fait la moitié du massacre, Elva se retrouva face à un problème de taille: comment elle allait rentrer maintenant que l'hélico était bousillé? Le Spectre arriva à ce moment là.


- Merci beaucoup, de m'avoir aidée. Sans vous, il n'y aurait sûrement pas eu de survivants.
Revenir en haut Aller en bas
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   Dim 20 Mai - 14:00

La bataille était finie, et gagnée. Humanité 1, bestiole 0. L'ami de Louis serait content: le supérieur et quelques moines avaient survécu, un nombre suffisant pour relancer le temple. En bref une bonne journée.
Varig prit tout de même le temps d’inspecter les alentours en restant prudemment camouflé, sans repérer aucune trace d'aucun Teremundo. Satisfait il revint au temple où tout le monde pansait ses blessures. Varig s'en tirait bien à part une brûlure à l'épaule qui avait fait fondre un peu du tissu de sa tenue. Il nettoierait ça plus tard. Et puis un peu de kevlar ne pouvait pas faire de mal. Toujours invisible, il se faufila entre les moines et les soldats pour atteindre Elvanshalee. Une fois devant elle, il désactiva son camouflage.

-Sacré bagarre...
-Merci beaucoup, de m'avoir aidée. Sans vous, il n'y aurait sûrement pas eu de survivants.

Varig lui sourit.

-Je suis sûr que vous vous en seriez très bien sortie seule... Vous avez un talent pour ça, non? Je suis venu vous dire au revoir...

Le tueur récupéra son pistolet et le rengaina.

-J'ai deux services à vous demander... Le premier serait que je n'apparaisse pas dans vos rapports. J'ai déjà tout arrangé avec le supérieur, il corroborera votre version. J'aime la discrétion...

Varig repensa à l'assaut à la sulfateuse et à la grenade contre l'atlas.

-... Enfin en général. Et quand vous serez remise de nos aventures ici, j'aimerait vous revoir dans un cadre... Disons plus détendu. Je risque d'avoir quelques semaines biens remplies mais un de ces jours si ça vous tente de prendre un verre avec moi... Entre amis?

Il lui serra la main, se redressa et lui fit un clin d'oeil.

-Mes félicitations pour avoir anéantie l'atlas et cette armée à vous toute seule... Je dois m'en aller. En fait je n'ai jamais été vraiment là... A bientôt?

Il lui fit un garde à vous en disparaissant dans l'air. Il avait réactivé son camouflage.
Le tueur quitta le temple avec un intense sentiments de satisfaction. Mission accomplie, et en bonus une nouvelle... Alliée? Amie? Bonne question.
En écrasant nonchalamment la tête d'un cadavre de goule qui remuait vaguement, il se dit que c'était vraiment une belle journée.

RP Clot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrainement, pique nique et baston [ PV : Rude ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pique-nique improvisé [ PV Nora & Irving]
» Pique-nique dans la neige [PV]
» [Sondage] Jdr et Pique-nique !
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Montagne aux temples-
Sauter vers: