AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Légende de Varig Atorias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥


Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Jeu 10 Mai - 18:17

Ovnus, sort de ce corps !
Pas de penas ni d'objets, et une nouvelle fois, un rire sinistre et moqueur résonne du plafond, d'on ne sait où.


Encore ce rire étrange. Une ombre furtive semblait filer de l'étage pour aller à l'étage suivant. D'ailleurs, la salle suivante était bizarre... une aura malsaine planait. C'était étrangement calme... il y avait zéro bruit. Un mal de tête soudain vous saisissait, comme si un mauvais esprit essayait de compresser votre tête...
Le centre de la pièce était occupé par une chose bizarre... oui, c'était un fureuil, mais il avait l'air étrange. En premier lieu, il était absolument immobile, au poil près, ses deux yeux brillants comme des lampadaires vous fixant de loin, remplis de rage. Puis, il commença à se déplacer pour se distordre dans l'air, laissant traîner une aura noire derrière lui. Oui, c'était lui le voleur.


[ Vous contrôlez ces monstres ! RP de 40 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant ! ]







Race: ??? // Nom: Edo-Fureuil de Mathias
Taille: 1 mètre // Poids: 0
Créateur: Tyamatt

Info: Ce fureuil au look étrange appartient à son maître, Mathias, et personne n'en connait son origine. Il possède une ceinture en or gravée de runes autour de sa queue.
Arts occultes: Art martial: Combo du fureuil, Ceinture d'or // Art élémentaire: boule ténébreuse, épée d'or, pique d'or, modelage de l'or // Art de soutien: super vitesse niveau 5, insensible aux illusions, insensible aux poisons // Art de la faune: transformation temporaire en edo-tigre // Art extra-sensoriel: illusions sous forme de clones, de cauchemars
Technique exclusive: Prison d'or runique (: Sa ceinture d'or runique se détache et s'enroule autour de sa cible pour la piéger magiquement. Incassable. Il faut distraire l'edo-fureuil pour s'en libérer.)
Apparition de Mathias (: Si l'edo-fureuil se fait attaquer trop de fois dans un court laps de temps, Mathias pénètre cet étage, et le duel s'éternisera, étant infiniment plus compliqué et ambitieux. (attendre l'admin))

/!\ Contrôlable par vous dans votre propre RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Ven 11 Mai - 15:18

Quelque part...

*prend un café à l'extrait de bébé phoque* Bon avant de prendre mes vacances le boss veut que je trouve un remplaçant... Celui là je te jure. Bon allons y pour ces auditions du narrateur de demain! *motivé*

Kikou je suis... *recalé, casse toi*

Buna ziua Sunt noua voce *qui est le con qui m'a foutu un roumain!? Dehors!*

Здравствуйте, я новый голос *je sais qu'on peut payer moins cher un immigré clandestin russe sans papier, mais là ça va pas le faire*

こんにちは私は新しい声です *c'est un blague de ces connard du service de la compta? C'est ça?*

Salut les louloutes je... *Bruit d'un fusil qu'on arme. Casse toi. Vite. Le prochain, parole si il joue au con ou si c'est un PUTAIN D’IMMIGRÉ TIBÉTAIN je le bute. Dans le respect mutuel de nos différences culturelles bien sûr.*

♥ Bonjour, je suis la nouvelle voix off ♥ *bruit de lutte, sifflement d'une sabre japonais; bruit d'une tête qui tombe par terre. Bruit d'un caché d'aspirine qui tombe dans un verre. Suivant!*

Slt c la nvl vix of komnt j'ovr kif detr la *... bruit de quelqu'un qu'on massacre à coups de chaise. Coups de feu répétés, témoignant d'un acharnement. Bruit d'un fusil automatique qu'on recharge. Nouvelle rafale. Bruit d'un lance flamme. Bruit indéterminé mais de quelque chose qui doit faire vraiment très mal. Bruit d'un tube de cachet d'aspirine qui tombe dans un verre. SUIVANT!*

Bonjour je suis la nouvelle voix off et je suis très heureux de reprendre ce rp Smile ça va, j'ai le job? J'étais bien soyez sympa ^^ Je suis pris? *mitraillage nourri suivi d'une explosion puissante. Une voix grave hurle à mort "pas de smiley in rp sale vermine! Vade retro!"*

Salut tout le monde je suis la nouvelle voix off et... Oh mon Dieu mais il y a des cadavres partout ici! Au secours à l'assassin à l'assa... *bruit caractéristique d'une nuque qui craque. Désolé, pas de témoins.*

Bon ok j'ai compris. Je reprend le poste de voix off... C'est pas possible qu'on arrive même pas à trouver un remplaçant convenable pour mes vacances! Pfff... Allez retour à la tour Lance. Et qu'on ne me reparle plus de ces foutus mises en abime avant un moment!

-----------------------------------------------------------------------------------------


Varig se réveilla dans le vestibule du 13 ème étage. Il s'étira et se leva souplement, parfaitement reposé et dispo pour l'étage suivant. Il s'était accordé un petit quart d'heure de repos avant de poursuivre l'ascension. Il avait un peu faim, mais ses mutagènes lui permettait de tenir plusieurs jours sans manger si nécessaire. Au pire, les proies à chasser ne manquaient pas...

-J'ai vraiment fait un rêve bizarre moi...

Ah non ça va pas recommencer!

-... Mais pas moyen de m'en souvenir.

C'est mieux. Hum, reprenons. Varig disais je s'était accordé un peu de repos et était parfaitement frais pour attaquer la salle suivante. Il prit son temps pour se rééquiper entièrement. D'abord, il ferma sa montre de tueur sur son poignet avant de chausser ses gants de cuir noir renforcés de plaques blindées pour les corps à corps, de passer son "voile d'ombre" autour de son cou et de fixer le talisman de chasseur sur son biceps. Ensuite la veste pare balle et les deux holsters sous les bras. Ebony et Ivory rejoignirent leurs étuis et les couteaux de lancé leur logement dans les bottes. Varig referma ensuite ses gantelets/grappin/bouclier occulte/lames rétractiles/PDA etc... Sur ses avants bras. Puis il remis son petit pistolet Walther P5 9mm dans son étui de jambe, caché sous son pantalon. Il passa ensuite sa veste dont il rajusta le col et garnit les différentes poches: faux papiers, spray à l'acide, hurleur, caméras espion et balise occulte pour les poches intérieures; une lampe de police, une grenade offensive et des chargeurs de rechange. Varig fit tournoyer un instant sa canne épée et termina l'étourdissant mouvement en la faisant rejoindre son étui dans le dos. Le tueur finit de s'équiper en chaussant ses lunettes de soleil. Après une petite seconde d'hésitation, il laissa le lance roquette de côté et se dirigea vers la porte de la salle suivante. Tout était fin prêt pour le treizième étage.
La salle suivante était entièrement vide, mais Varig commençait à s'y habiter... Il avança de quelques pas avec un soupir pratiquement las. Toujours la même routine... Derrière lui les doubles portes en lourd bois de chêne claquèrent sinistrement sans lui arracher le moindre tressaillement. Ce n'était pas comme si c'était une surprise...
Le tueur attendit que l'ennemi du niveau daigne se montrer, ce qui ne tarda pas.
Le premier effet visible fut une légère baisse de la température ambiante. Pas grand chose, mais l'air était soudainement moins agréable. Puis ce fut la lumière qui baissa, remplissant les angles de la salle d'ombres mouvantes et inquiétantes. La gargouille sculptée dans le mur semblait subitement elle aussi moins amicale... Le tueur bailla , fort peu impressionné.
Les poutres craquèrent au rythme des pas d'une créature invisible, puis une puissante odeur de souffre et de pourriture mêlée se faufila dans la salle, et des voix lointaines et incompréhensibles se mirent à chuchoter. Une sensation de malaise se fit entendre à la frontière de la conscience du tueur, qui soufflait de petit nuages de vapeur glacés.
Enfin, au centre de la salle un pentacle rouge sanglant apparut lentement sur les dalles, comme une tache de sang qui se serait lentement écoulé d'une blessure invisible. Il eu un flash aveuglant dont le tueur n’eut que le temps de se protéger en mettant une main sur les yeux. Quand il les rouvrit, une créature aux yeux démoniaques se tenait au centre du pentacle qui avait viré au noir...

-Un fureuil!? Non mais c'est une blague? C'est ça mon adversaire!?

La charmante petite bête émit un sifflement agressive en montrant ses dents. Varig dégaina son pistolet occulte en un clignement de cil.

-Bye bye.

Le pistolet semi-automatique aboya, mais le fureuil était déjà accroché à un des murs de la salle et les balles ne firent que faire voler en éclat les runes maléfiques tracées avec soin sur le sol. Varig grimaça.

-Ah je vois. Tu es petit, moche et rapide.

Le tueur dégaina son deuxième pistolet se mit à tirer sur le fureuil qui bougeait à une vitesse ahurissante, aussi rapide que les balles qui creusaient une trainée dans la pierre du mur derrière lui.
Le monstre courut sur le mur jusqu'au plafond avant de retourner au sol d'une pirouette avant de sauter à nouveau vers le mur à l'autre bout de la salle, une demi seconde avant d'être transformé en charpie sanguinolente. Varig se mit à courir vers lui en continuait de faire feu, décidé à en finir au plus vite avec l'insolent animal. Le fureuil quand à lui poursuivait ses esquives jusqu'à ce que le tueur soit à une quinzaine de mètres. Il se jeta alors sur lui, passant au travers d'un véritable nuage de balle. Dans un mouvement presque instantané, Varig jeta lâcha un de ses pistolets et frappas son adversaire d'un puissant coups de poing, de toutes ses forces. L'animal fut propulsé à travers la pièce. Le tueur rattrapa son arme au vol et le noya sous les balles occultes.
L'Edo-Fureuil se protégea avec sa queue, parvenant à attraper une partie des balles. Probablement était il encore en assez bon état quand il s'écrasa contre le mu. La force de l'impact projeta une grande quantité de débris et fissura la pierre sur toute la hauteur et la largeur du mur. L'edo fureuil ne put pas régir à ce qui suivit, malgré toute sa vitesse. Le tueur concentra ses tirs sur l'animal, pressant la détente aussi vite que le permettait le mécanisme des armes. Il concentra les impacts sur moins de deux mètres carrés.
Quand la dernière douille du pistolet toucha, le sol, il ne restait plus grand chose de l'animal sinon des débris sanglants entourés d'impacts de balles et une ceinture dorée étrangement intacte. Le tueur rengaina et se dirigea vers l'étage suivant.


Dernière édition par Varig Atorias le Ven 11 Mai - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Ven 11 Mai - 15:54

xDDDD Validé ♥
+500 penas en cours de rajout par Yukai.

Runes de protection
<< Il s'agit d'un ensemble de pierres runique qui, une fois activés, tournent autour de l'objet ou la créature à modifier, avant de disparaître. Ceux là rajoutent un peu d'art de soutien des boucliers en général. >>
Prix : 950 Penas

Suite ici (Tu peux rejoindre le combat en cours, poster simplement à la suite Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Dial Blitzness
PDG de Blitzness Corp. │ AŦild
† PDG de Blitzness Corp. │ AŦild †
avatar

Messages : 1976
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 24
Localisation : Officiellement, dans mon bureau de PDG de Blitzness Corp. Officieusement... ben..

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Jeu 17 Mai - 2:23

Précédemment...

Après un dur (?) combat contre Super Fishman, et quelques temps de repos, l'étage 15 attendait déjà. Cette salle n'avait rien de particulier, si ce n'est que les murs étaient transparents. On pouvait voir l'extérieur, la lumière du jour. Ça faisait un moment. La hauteur était déjà bien respectable. On s'approchait des nuages, petit à petit, et on voyait l'océan à perte de vue. De temps en temps, des mouettes s'approchaient des parois de la tour.

Deux boules bizarres tournoyaient ensemble au milieu de la pièce. Une boule de feu, et une boule de glace. Elles s'approchaient progressivement de leur cible.


[ Vous contrôlez ces monstres, RP de 21 lignes mini demandé pour passer à l'étage suivant. ]








Race: Élémentaire // Nom: Élémentaire de feu
Taille: 2 mètres // Poids: 20 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Les élémentaires sont un concentré de magie avec une volonté propre. Ils sont spécialisés dans un unique élément qu'ils maîtrisent parfaitement, du moins, généralement.
Arts occultes: Art élémentaire: Feu (palier 2 à 6) // Art de soutien: Grande résistance aux attaques physiques, Absorbe-feu, Attire-feu, Aspire-feu // Art de la faune: Invocation de feu follet, invocation de boules de feu explosives
Technique exclusive: Kamikaze (: Lorsque l'élémentaire est très affaibli, il arrête d'attaquer et explose violemment contre sa cible pour se suicider, espérant embarquer sa cible avec.)

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\


Race: Élémentaire // Nom: Élémentaire de glace
Taille: 2 mètres // Poids: 20 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Les élémentaires sont un concentré de magie avec une volonté propre. Ils sont spécialisés dans un unique élément qu'ils maîtrisent parfaitement, du moins, généralement.
Arts occultes: Art élémentaire: Glace (palier 2 à 6) // Art de soutien: Grande résistance aux attaques physiques, Absorbe-glace, Attire-glace, Aspire-glace // Art de la faune: Invocation de flocons explosifs
Technique exclusive: Kamikaze (: Lorsque l'élémentaire est très affaibli, il arrête d'attaquer et explose violemment contre sa cible pour se suicider, espérant embarquer sa cible avec.)
Onde boréale (: Une trainée colorée se crée derrière l'élémentaire, gênant la vue et empêchant de correctement le viser.)

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\

Signé ~~~~~~~~~~~~

~ Accueil ~ Topsite ~ News ~ Catalogue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Mar 10 Juil - 19:04

Tandis qu'il montait vers l'étage suivant, Varig sentit un de ses gantelets s'alourdir légèrement. Oh ce n'était pas grand chose; seulement quelques grammes. Toutefois le phénomène retint son attention. Dans cette tour, rien n'étais anodin. Aussi s'arrêta il en plein milieu de l'escalier pour retrousser sa manche.
Cette paire de gantelets de combat était spécialement fabriquée par un membre du credo. Très résistantes et recouvertes d'une peinture noire anti-reflet, ces armes étaient solides et extrêmement fiables. Toutefois quelque chose y avait été ajouté. Dans le gantelet droit, une pierre brillant d'une lumière bleutée était enchâssé. Le tueur fronça les sourcils. Il savait ce que c'était. Il se souvenait parfaitement de son envoi de commande anonyme à Calvin pour obtenir le gemmage... Pourtant il aurait juré qu'il ne l'avait pas en entrant. D'ailleurs pourquoi s'était il étonné de l'alourdissement si... L'alourdissement? Pourquoi aurait il eu l'impression que son gantelet s'alourdissait si la pierre était déjà là!? Ça n'avait aucun sens...
Il passa une bonne minute à essayer de donner un tour cohérent à ses souvenirs. Maintenant qu'il y pensait, les pistolets occulte étaient peut être apparus dans son sac de la même manière puisqu'il se souvenait avoir usé uniquement de ses HK USP jusqu'au cinquième étage... C'est comme si l'entrée dans la tour était un souvenir "hors du temps". Comme s'il était "mis à jour" régulièrement sans s'en être aperçu jusque là... Le temps se comportait de manière étrange et sa mémoire aussi.
Décidément quoi que soit la chose à l'oeuvre dans cet endroit elle était d'une puissance incroyable... Le temps était une des composante de la magie les plus mystérieuse. S'il se souvenait bien de ses études sur le sujet, il s'agissait d'un art inaccessible aux mages... Il faudrait creuser le sujet.
Le tueur se demanda s'il pouvait envoyer un message à son "double de l'extérieur", dans tous les sens du terme.
Varig sortit un petit carnet noir et coucha un rapide résumé de la situation avant de terminer de monter les marches jusqu'au vestibule.
Si la "mise à jour" fonctionnait dans les deux sens alors peut être trouverait il le carnet... Et alors peut être pourrait il en apprendre plus? Il savait comment il réagirait en trouvant son propre message. Restait à passer à l'étage suivant pour vérifier...
Rendu prudent par les précédents adversaires, le tueur ouvrit doucement la porte.
La salle n'avait rien à voir avec les précédentes. Outre qu'elle était immense, ses murs étaient... Transparents. Avait elle seulement des murs? Le tueur aurait volontiers vérifié et admiré la vue sans les deux nouveaux ennemis qui lévitaient vers lui. Il se fléchis sur ses jambes, dégainant ses pistolets.
Des élémentaires... Feu et glace. Une bien étrange et dangereuse association. Varig n’aimait pas beaucoup ce genre d'ennemis, excessivement difficiles à tuer... Il regretta fugitivement de ne pas disposer de magie à l'inverse la plupart des humains de Gaea. Une simple boule de feu aurait... Hé mais il avait une boule de feu!
Dès que les deux élémentaires arrivèrent à porté, ils attaquèrent; le premier à frapper fut l'élémentaire de glace. Le tueur ne chercha pas à esquiver l'attaque et disparu sous une vague glacée.
L'élémentaire de flammes quand à lui chargeait une imposante boule de feu depuis plusieurs secondes déjà. Il relâcha l'attaque d'un coups, à la seconde ou la première attaque s'arrêtait. Le projectile enflammé dissolva la glace sans mal et frappa le tueur en sifflant. Ou plutôt le bouclier du tueur...
La boule de feu rebondit et fila avec un sifflement furieux vers la seule autre cible de la salle: l'élémentaire de glace.
Au milieu d'un véritable abris de givre, Varig se redressa tranquillement, Ebony et Ivory au poing. Il avait activé le Beskar'Gam dès la première attaque et le souffle glacé avait aggloméré un véritable blindage gelé sur le bouclier occulte. Il lui avait ensuite suffit de s'en servir comme d'une raquette géante pour dévier la boule de feu. Le bouclier c'était néanmoins désactivé sous l'impact. Mais Varig n'en avait plus vraiment besoin...
La boule de feu s'écrasa sur l'élémentaire de glace dans un fracas terrible. Il se craquela... C'était plus qu'il n'en fallait au tueur.

-Bye bye mister freeze.

Il déchaîna un véritable tir de barrage sur l'élémentaire affaiblit. Ce fut suffisant pour l'achever. Comme l'espérait Varig, il explosa. Des milliers d'éclats de glace acérés volèrent dans toutes les directions, tuant net l'élémentaire de feu qui avait reçu l'explosion de plein fouet. Quand au tueur, il avait déjà plongé derrière le mur de glace crée par la première attaque et les épines ne lui firent pas plus de mal que la vague de chaleur qui suivi la destruction du second élémentaire.
Satisfait, il se redressa tandis que les débris de la bataille se dissolvaient déjà. Les murs invisibles étaient recouvert de micro éclats de glace. Le tueur s'y attarda une seconde. Sans doute la salle n'était elle pas visible de l'extérieur car les mouettes ne semblaient pas dérangées le moins du monde par le feu d'artifice... A moins qu'elles ne soient qu'une illusion? Possible...
Le précieux carnet dans sa poche il se dirigea d'un pas pressé vers l'étage suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Mar 10 Juil - 20:27

J'ai dis que ça marchais pas hein Suspect
Pas de penas
Gain de l'objet suivant:

Etoile d'invocation de Lance
<< Cette étoile, une fois éclatée en poudre, se dissipe dans l'air et invoque un élémentaire de feu, grâce à la magie de la faune. Néanmoins, il est sauvage, et ne vous obéira pas. >>
Prix : 1300 Penas

L'étage suivant prenait l'allure du sommet d'une montagne. Les murs de la tour n'étaient pas visibles, et des nuages s'y trouvaient à la place. On ne voyait que le ciel à perte de vue, et le sommet... et une porte vers l'étage suivant, qui était encore scellée.. mais bien vite, le soleil se fit camoufler par une ombre gigantesque...

[ Vous contrôlez ces monstres, RP de 22 lignes mini demandé pour passer à l'étage suivant. ]







Race: Volatile // Nom: Condor
Taille: 10 mètres // Poids: 160 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: On ne retrouve les condors qu'en très haute altitude dans le ciel, les rendant à peine plus gros qu'un pigeon vu du sol... jusqu'à qu'ils aient un petit creux et qu'ils descendent ratisser le sol. On peut toutefois les monter, si on lui a montré qui était le plus fort, et qu'il ne peut pas prendre la fuite.
Arts occultes: Art martial occulte: Griffes, coup de bec // Art élémentaire: Vent // Art de soutien: Insensible à la terre, au sable
Technique exclusive: Bourrasque (: Le condor bat violemment des ailes pour envoyer l'une de ses cibles à 100 mètres, avec un tas de débris et de poussière, pour le faire momentanément sortir de la zone de combat. Si c'est utilisé dans un lieu restreint, la cible se prend de gros dégâts, à défaut d'être éloigné.)
Cyclone (: Le condor tourne dans le ciel, formant un cyclone temporaire qui atteint toutes ses cibles, tout en étant hors de portée, sauf si la cible sait voler au même rythme que la créature, pour ne pas être emportée.)
Empaler (: Le condor rétracte son cou, et le déploie d'un coup, pour tuer en un coup sa cible en l'empalant de façon net et précis avec son bec. Ne marche pas si la cible a une armure ou déconcentre le condor.)

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Sam 8 Sep - 23:59

Quand Varig vit le canon de traque posée en évidence sur son sac, il sût que son ou ses prochains adversaires seraient du genre dangereux.
Le canon de traque était théoriquement une arme pour véhicule, mais le tueur l'avait déjà utilisé à la mains lors d'une mémorable bataille dans la montagne au temple. Il devait faire partie des rares humains à pouvoir le soulever... Et pouvoir utiliser une sulfateuse capable de déchaîner un déluge d'obus de petits calibre était un avantage non négligeable.
Le pesant "cadeau" du maître de la tour à la main, le tueur ouvrit la porte suivante.

Aussitôt une bourrasque d'un vent froid balaya le vestibule. Le tueur avança jusqu'au seuil de la porte avec prudence. Ce qu'il découvrit lui arracha un sifflement admiratif.
La salle suivante semblait être tout simplement... Ailleurs. Comme si traverser la porte l'avait mené vers un autre lieu de Gaea. En l’occurrence le sommet rocailleux d'une montagne... L'endroit lui faisait furieusement penser au sommet de l'île Moncha, si ce n'étais les deux énormes portes de chêne encastrées dans la roche.
Le tueur aurait bien étudié les lieux pour en être sûr, mais le claquement des battants signalant le début du combat le ramena à des réflexions plus immédiates telles que: où est l'ennemi? La réponse prit la forme d'une ombre gigantesque. Juste au dessus. Varig n'ouvrit pas le feu tout de suite mais le canon de la sulfateuse se mit à tourner tandis qu'il levait la tête. Il retint un juron en découvrant la créature responsable de l'ombre.
La créature qu'il avait à affronter était tout simplement énorme. Une seule de ses plumes faisait la taille du bras du tueur... Varig n'eut pas à chercher bien longtemps dans ses souvenirs pour retrouver le nom du monstre: condor.

Le tueur sourit. avant d'écraser la détente. L'animal était gros mais c'était là sa seule véritable force...
Le canon de traque se mit à cracher un déluge de feu vers le condor dans un vacarme de tonnerre, tandis que les douilles de gros calibre roulaient dans la pente.
Les canons de traque "débarqués" contiennent rarement beaucoup de munition, chaque munition pesant un bon kilos. Mais peu d'armes à feu sont aussi destructrices.
Celles ci tirent ce qui s'apparente à des balles explosives géantes lancées à Mach 4 environ avec une cadence de tir théorique de 120 coups minutes. A cette vitesse la trajectoire du projectile reste rectiligne et la seule force de l'impact suffit à causer des dégâts impressionnants. C'est là que la munition explose, achevant le travail. Radical...

Un torrent de sang éclaboussa les pentes de la montagne et un cri déchirant et suraiguë couvrit les détonations. Touché, le condor décolla et se mit à battre les ailes avec énergie aggravant ses blessures. Varig fut balayé en un instant par la puissance du souffle, comme s'il ne pesait rien, et se retrouva à tournoyer dans les airs.

La sensation n'étais pas désagréable quoi que déroutante malgré l'habitude. Tout autour du tueur, le -faux?- ciel tournait et devenait flou. La notion de haut et de bas n'avait plus de sens. Sa sulfateuse lui avait été arrachée par l'attaque. Sans importance, de toute manière elle ne servait plus à grand chose... Le mal était fait. Le condor perdait rapidement son sang et... Le condor.

-Saleté!

Du coin de l'oeil, Varig avait vu la silhouette immense du condor voler vers lui. Et la distance préoccupante qui le séparait de la montagne... Il était bon pour une sacrée randonnée à l'atterrissage. Du moins s'il y avait un sol sous ses nuages.
Le tueur écarta les bras et tenta de maîtriser sa chute pour pouvoir réagir à l'attaque inévitable du condor. Ce combat lui rappelais -dans une moindre mesure- la course poursuite avec Miriam. Décidément entre ça et la sulfateuse ce combat était le passage "nostalgie"... Le bec du condor qui claqua à quelques centimètre de son oreille ramena Varig à des préoccupation plus immédiates.
Réagissant à la vitesse de l'éclair, le tueur attrapa le bec et y planta sa lame rétractile, exécutant un salto à partir de cette prise pour atterrir sur le dos du condor où il planta aussitôt ses lames pour s'assurer de ne pas tomber. Une manœuvre instinctive qui réussit parfaitement malgré la vitesse.
Le condor retourna la tête par dessus son épaule et fixa une seconde le tueur. Ses yeux étaient injectés de sang et ses plumes étaient maculées du sang qui coulait de sa poitrine... Il n'en avait plus pour longtemps.
Le bec dentelé claqua à nouveau. Varig évita le coups en faisant rentrer une de ses lames, ce qui le jeta brutalement sur le côté. Il n'était plus accroché que par un bras, le vent le ballottait mais avait une main libre.
Quelque chose émit un craquement de protestation et la douleur irradia dans son épaule.
Sans en tenir compte, il frappa un coups de poing de son bras libre, sans lâcher la prise fournie par la deuxième lame plantée dans la chair du dos du condor.
L'oeil immense de la créature était juste devant lui. Le coups de poing fit exploser la couche protectrice et un liquide transparent mêlé de sang se déversa avant que la tête ne reflue précipitamment.

Varig grimaça. L'odeur étais atroce...
Le condor, dans un dernier sursaut de vit remit le cap vers la montagne. Ses ailes battirent avec toute sa dernière énergie.
Le choc fut violent. Un être humain normal n'aurait même pas survécu.
Le corps du condor s'écrasa en haut de la montagne, disparaissant dans une bouillie sanglante de chair, de plumes et d'os broyés. Il emporta le sommet de la montagne avant de tomber et de disparaître dans les nuages au milieu des débris rocheux.
Varig, lui, avait rengainé sa lame et sauté avant l'impact. Ses mutagènes lui avaient permis d'atterrir sans mal malgré l'accélération, et il était presque indemne malgré son épaule qui l'élançait. Il la remboîta en grognant avant de se diriger lentement vers la porte désormais ouverte vers l'étage suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Dim 9 Sep - 0:04

BARBAAAAAAAAAAAAARE !!!
+300 penas


Et encore un combat de bouclé. On sentait le niveau grimper, petit à petit. La porte menait à l'étage suivant, encore une fois. Mais, soudain, le décor flasha et vous vous retrouvez bloqué dans le monde spectral. Puis, un nouveau flash, et c'est l'inverse, vous êtes bloqués dans le monde physique. Le responsable était situé non loin... un blob gigantesque.

[ Vous contrôlez ces monstres, RP de 23 lignes mini demandé pour passer à l'étage suivant. ]

/!\ Le thousand blob fait automatiquement changer votre dimension. Soit vous vous retrouvez dans le monde des esprits, soit dans le monde réel :
Monde spectral : Lors de l'entrée dans le monde spectral, votre corps physique s'évanouit, comme un coma temporaire (sauf imagias, dieux et transcendants). Les attaques physiques ne marchent pas. Vous ne pouvez rien influencer sur le monde physique, et vous traversez le monstre comme un spectre invisible.
Monde physique : La magie espace (temps exclu) ne marche pas, les imagias sont affaiblis, les dieux ne peuvent pas montrer leur forme divine, les teremundos transcendants sont inanimés pendant ce temps.








Race: Blob // Nom: Thousand Blob
Taille: 5,6 mètres // Poids: 130 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Ce blob a vécu mille ans, et en a profité pour s'imprégner de la magie espace-temps, pour enfin voir les esprits dans le monde spectral. On dit que lorsqu'il voit une personne, il peut la projeter dans le monde spectral ou physique.
Arts occultes: Art de soutien: Insensible à la terre, feu, glace, eau, foudre, vent, résistant aux attaques physiques // Art extra-sensoriel: Boost de magie, boost de vitesse // Art espace-temps: Frappe-dimensions
Technique exclusive: Switch spectre (: Dès qu'il voit une cible, il peut décider de l'envoyer dans le monde spectral.)
Switch corps (: Dès qu'il voit un spectre, il le matérialise dans le monde physique... ou le fait disparaître momentanément s'il n'en possède pas.)
Oeil dominion (: L'un de ses yeux s'imprègne de magie, et se fait propulser à une très grande vitesse dans sa cible, pour lui infliger des dégâts magiques.)
Regard thousand (: Le simple fait de regarder sa cible sans rien faire lui draine doucement sa puissance magique à distance, pour augmenter sa propre puissance. Très efficace contre les imagias.)

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Lun 10 Sep - 12:02

Tout en montant d'un pas lent -une fois n'est pas coutume- les marches désormais familières vers l'étage suivant, Varig ressortit le petit carnet noir de sa poche avant de le feuilleter rapidement. Il était strictement identique, sans aucun changement par rapport à l'étage précédent... Ennuyeux mais prévisible.
Le tueur referma le carnet avant de le remettre dans une des poches intérieures de sa veste. S'il voulait des réponses il allait falloir continuer de grimper, et continuer ses petites expériences.
Arrivé au palier suivant, il constata une nouvelle bizarrerie; depuis son entrée il n'avait presque pas mangé ou dormi et ne ressentait pas de fatigue.
Le maître de la tour cherchait à mettre à l'épreuve les participants, pas à les tuer, et tout ceci semblait être un jeu, un divertissement pour lui. Ce n'étais qu'une supposition, mais si elle était exact il était donc sans doute plus amusant pour lui de voir les candidats -se considérer comme le premier et unique à pénétrer et affronter la tour aurait été idiot- arriver frais à chaque combat sans trop de temps morts. µD'où la suppression de ces besoins...
Décidément les mystères de la tour s'accumulaient et les réponses bancales que le tueur découvrait péniblement ne faisaient que soulever plus de questions.

Cette fois, pas de sulfateuse. L'ennemi de cet étage serait donc probablement moins imposant... Quoi que sans doute plus dangereux.
A moins que le maître de la tour ne désire simplement corser le jeu. De toute façon, qui pouvait prétendre quoi que ce soit de manière certaine ici?
Le tueur pénétra donc dans la salle suivante sans arme lourde.
Le cérémonial habituel se déclencha. Dès qu'il eu franchis les doubles battants de chêne, ceux ci claquèrent signalant ainsi le début du combat.
Un énorme blop tomba alors du plafond, s'écrasant comme de la gelée avant de reprendre sa forme et de fixer le tueur de ses yeux globuleux. Lequel dégaina ses pistolets et les pointa vers son nouvel adversaire.

-Mais c'est que tu es vraiment moche en plus d'être gros.... Va falloir mettre le paquet.

Le blop s'agita produisant un "flop flop" écoeureant, comme désorienté. Quelque chose ne lui semblait pas normal... Son drain ne magie ne fonctionnait pratiquement pas, apportant une énergie ridicule.
Toutefois quand le tueur se mit à lui tirer dessus, cette légère incompréhension disparu totalement. Les balles piquaient atrocement, délivrant des mini attaques de lumière et d'ombre....
Sans attendre, il "flasha".

Être "arraché" de son corps n'est pas à proprement parler une sensation agréable. Pour le tueur, c'était un peu comme si des milliers d'hameçons s'étaient plantés sur chaque millimètre de son corps et tiraient dans toutes les directions... Fort heureusement la souffrance fut brève.
Il ne compris pas tout de suite ce qui lui arrivait. Légèreté. Plus de gravité. Plus de corps du tout en fait... Et plus ennuyeux, plus de flingues.
Malheureusement le blop lui était toujours là. D'ailleurs il était en train de briller, comme s'il concentrait de la magie... Pas bon ça.
L'un des yeux du blops se mit à briller fortement puis.... Se décrocha avant de foncer comme une balle vers le tueur.

S'il s'était trouvé dans son corps, il aurait pu éviter l'attaque d'une roulade avant de riposter d'un déluge de balles. Mais il n'étais pas dans son corps et ne maîtrisais pas encore assez bien ses déplacements pour esquiver assez vite.
"L'oeil" le frappa de plein fouet, explosant violemment et projetant son essence devenue douloureuse à l'autre bout de la salle. Si le tueur avait été en mesure de grimacer il l'aurait fait. Ça piquait... Il faudrait un moment pour que la douleur disparaisse. Mais le blop n'avait pas l'intention de lui laisser de délai. Il chargeait déjà une nouvelle attaque... Un frappe dimension.
Cette fois le tueur parvint à éviter le coups de justesse. Il se cogna contre la barrière invisible qui entourait la salle, mais au moins il ne fut pas à moitié désintégré.
Le blop le fixa de ses yeux inexpressifs avant de retenter la même attaque. Varig l'évita sans mal, parvenant même à s'arrêter avant de percuter quoi que ce soit... Le blop ramena ses yeux aussi sec sur lui et chargea à nouveau son oeil en magie. Heureusement qu'il ne lui venait pas à l'esprit de désintégrer le corps inconscient étendu sur les dalles.
Varig effectua un nouveau déplacement presque instantané. Il commençait à y prendre goût à cette forme spectrale. On bougeait sacrément vite quand on ne pesait plus rien....
L'oeil se rebraqua sur lui.

"Tu aime bouger les yeux? Amuse toi."

Le tueur se mit à bondir avec toute la vitesse possible dans le monde spectral. Il ne restait pas plus d'une fraction de seconde au même endroit. Le blop essayait difficilement de le suivre, son oeil toujours en train de se charger de magie, mais rien à faire, il ne parvenait pas à cibler son adversaire.
Le petit jeu dura une bonne minute. Et puis l'énergie que concentrait le malheureux blop dans son oeil atteint le seuil critique. Dans un grand feu d'artifice, le projectile explosa.

Il y eu un grand flash et Varig se retrouva aspiré dans son corps. Sensation désagréable que de retrouver la gravité... Mais bon on était quand même mieux dans son corps. Le tueur referma sa main sur ses armes et se redressa d'un bond.
A l'autre bout de la salle, le blop semblait très mal en point. A l'agonie même. Une bonne partie de sa matière avait été dispersée aux quatre coins de la salle et tout ce qui avait résisté était un unique oeil prit dans un peu de gelée brunâtre, le tout mesurant moins d'un mètre de haut d'un mètre de haut. Le tueur s'en rapprocha tandis que le blop -ou plutôt ses restes- glissaient lentement sur les dalles tentant de récupérer un peu de matière.
Le tueur enfonça le canon d'Ivory dans la gelée jusqu'à venir toucher le globe oculaire.

-Bye bye le monstre.

Et il tira. La balle occulte de lumière fit littéralement exploser ce qui restait du blop, et les résidus brunâtres s’évanouirent dans l'air. Tandis que le tueur rengainait, un déclic signala l'ouverture de la porte vers l'étage suivant.


Dernière édition par Varig Atorias le Lun 10 Sep - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Lun 10 Sep - 14:24

On évite les ajouts de BG s'il vous plaît, il n'y a aucun pouvoir de régénération à l'oeuvre dans la Tour ^^ Merci donc de modifier ça ♥
Pas de penas

Bille occulte de temps
<< Ces billes sont imprégnées de la magie temporelle. Vous pouvez les utiliser de deux façons différentes. Soit ralentir la cible de la moitié de sa vitesse pendant quelques minutes, soit stopper net le temps de la cible pendant une fraction de seconde. Usage unique. >>
Prix : 1850 Penas

Après le thousand blob, d'anciens amis se montrèrent. Deux races plutôt ennuyantes quand elles sont séparées, mais maintenant, elles sont regroupées, pour votre plus grand plaisir. L'étage suivant prenait l'allure d'une plage au sable fin. Bien sûr, ce n'était qu'illusion, encore une fois... mais l'environnement, ses conséquences et son étendue, étaient pourtant bien réels...

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 24 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !]







Race: Cnidaire // Nom: Corail magique
Taille: 1 mètre // Poids: 12 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le corail magique est immobile et n'attaque jamais, enfin, en apparence. En effet, il dégage naturellement des nuages de spore occultes, créant des illusions diverses, brouillant les sens, la vue et la réflexion, et faisant remonter des souvenirs oubliés. C'est d'autant plus puissant si le corail est à proximité.
Arts occultes: Art de soutien: Mutisme, cécité, allergies // Art extra-sensoriel: Illusions, brouillage des sens, nostalgie
Technique exclusive: -
/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\



Race: Insectes // Nom: Insectes Shangunaha
Taille: 80 millimètres // Poids: 10 milligrammes
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Ces insectes se déplacent toujours en colonie entière. A la moindre attaque, ils se dispersent dans toute la zone, avant de se réunir au même endroit de façon synchronisé. L'accouplement et les naissances s'effectuent en plein vol.
Arts occultes: Art de soutien: Piqûre de paralysie, piqûre empoisonnée, piqûre de sommeil, piqûre aveuglante, piqûre démotivante, piqûre de démangeaison
Technique exclusive: Gestation express (: Si deux insectes shangunaha sont présents, un troisième voit le jour quelques temps après.)

/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Dim 16 Sep - 18:04

Nouveau combat terminé, nouvel escalier montant vers un nouveau combat.
Tandis qu'il montait machinalement les marches, le tueur consulta une nouvelle fois dans l'espoir d'y voir inscrit un début de réponse. Mais les pages restait désespérément blanches égales à elles mêmes...
Arrivé au palier suivant, le tueur s'affala à côté de ses sacs, pensif. Déjà dix-huit étages, et pas beaucoup plus d'éléments qu'à la première salle sur cette maudite tour. Le niveau des combats ne cessait de monter, et le tueur finirait par atteindre sa limite. Que se passerait il alors? En cas de défaite, probablement mourrait il, tout simplement... Le maître de la tour ne semblait pas être un grand adepte de la fuite. Ses "cobayes" n'avaient que deux chois: combattre ou ruser. Cobaye...
Ça n'étais pas vraiment ça. Jouets plutôt.
Bref qu'importe. Combattre jusqu'à en mourir n'étais pas une perspective très réjouissante... Toutefois son lui du dehors qui continuais à évoluer lui laissait ses chances. "L'actualisation" -encore un nom par défaut- se passait entre chaque étage sans rapport avec le temps qu'il mettait à traverser chaque salle. Il avait donc à la fois tout son temps et intérêt à avancer. Il ne gagnait rien à rester sur place. Il se releva en soupirant, faisant jouer ses articulation et sa musculature. La salle suivante attendait...

Le tueur poussa les battants sans effort et entra dans "l'arène".
La salle était différente des précédentes. La porte d'entrée semblait posée au milieu d'une plage, sans aucun bâtiment autours d'elle. A perte de vue s'étendait un long ban de sable léchée par de petites vagues. De gros rochers semblables à une immense machoire de pierre protégeaient la plage des vagues les plus grosses, qui se brisaient sur ces récifs. Le soleil tapait et Varig se félicita intérieurement d'avoir gardé ses lunettes de soleil, mettant tout de même sa main en visière.
Il se tourna vers la mer, observant l'écume qui jaillissait quand la houle rencontrait la pierre des récifs protecteurs. Ça semblait si réel... Et pourtant. Réalité ou illusion, comment savoir ici?
Le claquement familier des portes derrière lui et un bourdonnement lointain le rappela à des réalités plus immédiates tandis qu'une odeur sucrée se répandait. Il avait déjà vu ce lieu, et l'odeur le lui rappela immédiatement. Le récif du sommeil...
Tandis que le tueur bloquait sa respiration, ses nouveaux ennemis apparurent. Une nuée d'insecte -ou deux?- qui se rapprochait à grande vitesse et un corail qui luisait doucement d'une lumière orangée....

Varig pesta. Les insectes étaient difficiles à détruire sans magie et sa réserve d'explosifs puissants commençait à baisser. Pas question de leur refaire le coups de la jungle. Il y avait tout simplement trop d'espace.... Ce qu'il faudrait c'est du feu mais il n'avait pas de combustible. Louis n'avait pas fini son lance flamme de poignet (peut être à un autre étage?) quand à son briquet il n'était bien sûr pas assez puissant pour décimer la nuée. Il faudrait demander à Louis de corriger ça un de ces jours.
Sans flammes difficile de liquider les insectes...
Flammes. Liquider. Le tueur tourna la tête vers les récifs, toujours en apnée pour ne pas subir les effets hallucinogènes du corail. Son cerveau venait de lui fournir un plan.

Sa main plongea dans sa poche et jeta un des objets ramassés quelques étages auparavant, qui fila à la manière d'un shuriken mais... Tomba en miette bien avant d'atteindre le corail ou les insectes. Ce n'étais pas un projectile mais...

Etoile d'invocation de Lance
<< Cette étoile, une fois éclatée en poudre, se dissipe dans l'air et invoque un élémentaire de feu, grâce à la magie de la faune. Néanmoins, il est sauvage, et ne vous obéira pas. >>
Prix : 1300 Penas

... L'étoile d'invocation de Lance. A mesure qu'elle s'éparpillais dans les air, la poussière orangée se mit à tournoyer. Au coeur du tourbillon, une flamme s'alluma et se mit à grandir... Quelques instant plus tard, un élémentaire de flammes lévitant trente centimètres au dessus de l'eau.
Les insectes et le corail magique étaient bien plus proche de la créature que Varig et furent donc naturellement ses premières cible. Le tueur avait d'ailleurs prudemment reculé histoire de ne pas prendre un "torrent de flammes perdu".
Sans défense, les insectes furent incinérés en un temps record. Nul ne sait quelles images évoquèrent la brume du corail à l'élémentaire, mais celui ci n'en sembla pas très perturbé et lui fit subir le même sort qu'à ses collègues avant de se retourner.

Varig quand à lui avait tiré un de ses pistolets occultes de sa veste qu'il pointait vers... La mer?
Il se mit à tirer en direction de la mer avec méthode, déversant une pluie de bal sur un des récifs, faisant voler des éclats de roches... Puis l'arme se bloqua, en surchauffe. Quand à l'élémentaire, il acheva de se retourner et expédia une boule de feu vers le tueur. Celui ci se contenta de lever son bras libre et de toucher le tissu de la crosse de son arme. Un bouclier bleuté et ovale apparut aussitôt, absorbant la boule de feu avant de disparaître dans un crépitement.

-Merci Calvin... Bonne baignade.

L'élémentaire pivota juste à temps pour voir une vague particulièrement puissante balayer le récif endommagé avant de déverser plusieurs mètres cubes d'eau salée sur lui.
La vague ne le tua pas tout à fait mais quand elle se retira, l'invocation s'était dégonflée comme un ballon de baudruche. C'est là que Varig pointa son deuxième pistolet sur lui.

-Adieu.

L'arme tressauta. Quelques secondes plus tard, la porte vers l'étage suivant apparue de nul part et s'ouvrit. L'étage dix-huit était terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Dim 16 Sep - 18:51

Classe Cool
+220 penas

Poudre de corail
<< Une fois lancée en l'air, cette poudre produit un brouillard, imbibé de la magie nostalgique: les malheureux qui en inhalent ont des souvenirs douloureux du passé qui ressurgissent, couplés d'allergies. >>
Prix : 200 Penas



<< ... >>

L'étage semblait inondé dans une aura maléfique... comme isolé du reste de la tour. Les enfers... ? Des flammes bleues dansaient dans la zone, et la lumière était quasi inexistante... un regard rouge luisant se baladait dans les murs.

<< ... quel... quel...qu'un... ? >>

Un esprit malveillant rôdait. Une âme qui a péché autrefois. Un damné, solidement enchaîné au sol, se présentait au milieu de la pièce sombre. Le poids de sa peine et de sa douleur aurait pu faire pleurer le pire des criminels rien qu'à l'approcher.

<< ... A... l'ai... de.. !! >>

Il commençait à avoir de violents spasmes, de plus en plus conséquents... puis les chaînes se cassèrent, les unes après les autres... il redevint calme, se mettant péniblement debout, en tordant son corps, tout doucement.

<< ... A l'aide.... A l'aide !! >>

Soudainement, il fonça à une vitesse fulgurante.

<< A L'AIDE !!! >>

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 25 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !]

/!\ Attention !

L'environnement des enfers est reconstitué. A chaque fois qu'il meurt, il ressuscitera.








Race: Imagias démoniaque // Nom: Damné
Taille: 1 mètre 80 // Poids: 16 tonnes
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le damné est la première forme des esprits des criminels, et "vivent" dans le niveau le plus haut des enfers, le purgatoire du damné. Ils portent le fardeau de leurs péchés, expliquant leur poids conséquent. Ils passent leur temps à se plaindre, souffrent en permanence, et ont renoncés à l'idée de lutter. Certains s'en prennent aux bonnes âmes de manière violente, pour espérer obtenir un pardon, voulant de l'aide par tous les moyens.
Arts occultes: ???: Suicide, mutilation, toutes les attaques et tout les éléments sont ressentis au centuple // Art martial: Combo de spasmes violents // Art de la faune: Transformation en flaque noire
Technique exclusive: Toucher Désespoir (: Lorsqu'un être bienveillant touche le damné, une brûlure atroce est infligée, proportionnellement à la bonté de l'âme de la cible, autant à celle ci qu'au damné.)
Aktiva saphir (: Envoie un rayon de ténèbres. Ces ténèbres ne sont pas comptés comme un élément normal, et donc les protections contre les ténèbres ne marchent pas. Art élémentaire)
Portail de pétrific niveau II (: Permet d'aller des enfers au monde de Gaea, et dans ce dernier, du monde spectral où ils sont invisibles, au monde réel, mais ça leur coûte de l'énergie. Art de l'espace-temps)
Vision spectrale (: Détecte et peut interagir avec la forme divine des divinités, et l'esprit des teremundos transcendants. Art de l'espace-temps)
Modelage (: Les imagias peuvent modeler des membres de leur corps en autre chose: Bras en épée, ou en ailes... Jambes en queue de poisson... La transformation ne coûte pas d'énergie, et doit rester de masse équivalente au membre transformé. Art de la faune)
/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Ven 5 Oct - 1:07

Escaliers, escaliers et encore escaliers. Le tueur commençait à être sérieusement agacé par ces marches, d'autant plus inutiles vu que le maître de la tour n'auraient eu aucun mal à "coller" les salles sur un même niveau... Toutefois ces "pauses jogging" avaient au moins un avantage; permettre à la réflexion du tueur d'avancer.
Et elle avançait.
La tour semblait à première vue être une oeuvre absolument titanesque et celle de son ou ses bâtisseurs également. Pourquoi ne pas avoir employé cette puissance dans un autre but? Conquérir le monde ou ce genre de futilités ne semblait pas intéresser le maître de la tour, à moins que le lieu ne s'intègre dans un plan particulièrement obscur.
Mais il y avait une autre possibilité. Varig avait assez côtoyé de télépathes puissants pour avoir une idée de leurs capacités. Une illusion remarquablement conçue et exécutée expliquerait assez bien les bizarrerie qu'il avait constaté...
Normalement il était capable de résister à la majeure partie des illusions mentales, profitant de son entrainement et de ses mutagènes. Toutefois quelqu'un d'assez puissant pour créer un tel "rêve" pourrait l'avoir dominé... Il décida de creuser cette hypothèse ultérieurement, arrivant sur le palier de l'étage suivant.

Le tueur prit quelques minutes pour fouiller ses sacs et "recharger" ses poches en matériel, glissant diverses choses dans les étuis prévu à cet effet. Des choses tranchantes. Mortelles. Explosives. Mais fallait il vraiment le préciser?
Puis il franchit la porte de l'étage suivant arme au poing.

La salle était plongée dans une ombre épaisse. Le tueur s'y avança prudemment, armes prêtent à cracher la mort. La faible lumière provenant du vestibule disparu à mesure que les lourdes portes de la salle se refermaient. Quand elles se rejoignirent, les ténèbres devinrent totales.
Pendant une seconde il ne se passa rien. Varig ne bougeait pas, attentif au moindre bruit ou au moindre mouvement.

Et puis un son étrange lui parvint. Ce son n'avait rien de commun avec ce monde... C'était à la fois plein de force, de souffrance et de haine. Lointain, il semblait s'approcher...
Un frisson couru dans le corps du tueur. Quelque chose venait d'entrer dans la pièce, quelque chose qu'il connaissait. Un mot se forma sur ses lèvres tandis qu'il serrait plus fortement sa main sur la crosse de ses pistolets. Démons...

Comme en écho, des flammes s'allumèrent, entourant la pièce et l'éclairait d'une lueur froide et malsaine. Des yeux rouges s'allumèrent sur un mur, fixant le tueur avant de se déplacer jusqu'au plafond. Mais là n'étais pas le danger... Au centre de la salle, comme issue de l'ombre, une silhouette prenait forme.

-...

La lueur agonisante des flammes ne permettait pas de bien la discerner, mais les yeux surdéveloppé du tueur parvinrent pourtant à en saisir l'essentiel tendis qu'il sentait son angoisse se muer rapidement en une haine qui menaçait de le dépasser.

- ... quel... quel...qu'un... ?

Pantin grotesque et désarticulé enchaîné, la chose gémissait doucement. Chaque mot lui semblait infiniment douloureux.

- ... A... l'ai... de.. !!

Ses membres se tordirent dans un craquement atroces, comme doués d'une volonté propre. Les chaînes qui maintenait la créatures cédèrent rapidement. Varig rengaina son pistolet d'ombre et visa la tête de la créature avec Ivory. Quoi que ce soit, ça ne semblait pas amical.

-... A l'aide.... A l'aide !!

La voix devenait pressente à mesure que le monstre se redressait. Enfin, elle leva avec lenteur deux orbites vides sur son adversaire.

-Reste où tu es!

La créature resta sans réaction, puis baissa la tête. Le tueur fit un pas prudent en avant, arme toujours braquée sur le monstre.

-Que veux tu?

La créature releva lentement la tête. Puis se jeta sur lui à une vitesse fulgurante tandis que ses "bras" devenaient un amas de lames et épines. Sa voix torturée tonna sa réponse:

-A L'AIDE !!!

L'arme de Varig tressauta tandis qu'il appuyait sur la détente sans hésiter. Les balles de lumière frappèrent la créature dans la tête et le torse, sans qu'elle tente de faire quoi que ce soit pour s'en défendre. Son corps devinrent une bouillie grisâtre qui s'effondra sur elle même dans un "floc" écoeurant avant de couler sur le sol. En une seconde, elle disparu avalée par les dalles.
Toutefois le combat ne s'arrêtait pas là. Derrière Varig, un hurlement douloureux retentit.
Le tueur se retourna en un dixième de secondes, juste à temps pour abattre une nouvelle créature en train de prendre forme.
Aussitôt d'autres cris retentirent derrière lui tandis qu'une nouvelle fois le démon tentait de se lever. La réaction du tueur fut brutale et rapide. Sa canne épée jaillit de son étui pour frapper, tranchant le monstre en deux.

Celui ci se sentait possédé par une rage incontrôlable. De la haine à l'état pure pour ces "démons", une terreur d'enfant dont il prenait enfin sa revanche. Cauchemars, souffrances, regrets; les démons étaient tout cela. Des mots et des pulsions le traversaient avec une force inégalée. Détruire... Brûler. Purger. Tuer!

La danse de mort dura un long moment. Le démon n'avait pas vraiment le temps de renaître qu'aussitôt les balles occultes ou la lame acérée le transperçaient dans un univers de souffrance. La lumière le brûlait, l'acier déchirait sa chair et son corps tout entier se brisait pour se reconstruire dans une boucle infernale, un supplice sans fin. L'imagias finit par ne plus réagir, se tordant simplement de souffrance en se recroquevillant sur lui même sans même tenter de se lever. Mais les coups continuaient à pleuvoir.

Le visage de Varig était tordu, déformé par la haine. Il tuait, tuait encore. Ça n'était pas difficile. Son adversaire semblait incapable de se protéger de ses attaques ou même d'attaquer malgré ses membres qui se transformaient en armes ou le rayon noir qu'il tenta de projeter sur lui avant de recevoir une volée de balles.

Mais bientôt, la haine reflua, laissant place au doute. Varig s'arrêta de tirer et de frapper, essoufflé par son unique mais tenace adversaire.

Son "adversaire" qui gisait d'ailleurs piteusement en position foetale et gémissait doucement. Arme braqué sur lui, tous ses sens en alerte, le tueur se rapprocha à petits pas. L'imagias gémis plus fort.

-Mal... J'ai... Si mal... Pitié... Mal... Pardon... Aidez moi... Plus mal... Pitié...

Une rictus de dégoût se peignit sur le visage du tueur. Sans douceur, il lança:

-Qui es tu?

La créature avait les bras sur le visage, dans une tentative de se protéger sans doute. Elle les écarta avec lenteur.

-... Morte. Mal morte... Méchante mourir.

Les yeux du tueur se plissèrent. La chose puait.

-Qu'est ce que tu veux?

Le visage de l'imagias changeait avec lenteur, de même que le corps. S'affinait...

-Rédemption... Fin de souffrance. Mal...

Un spasme secoua le corps qui s'hérissa une seconde de pointe, faisant reculer le tueur d'un bond. Mais les pointes disparurent aussitôt, tandis qu'un corps féminin et un visage commençait à se deviner. La peau restait grise et morte mais le visage prenait lentement forme. Des cheveux noirs en désordre poussaient même en accéléré, comme si la créature voulait reprendre forme humaine.

-Aide... Moi...

Deux yeux éteints se levèrent vers le tueur.

-Varig... Aide moi!

Le doigt de Varig resta crispé sur la détente tandis que les traits du visage achevaient de devenir reconnaissables.

-Nycteris...

Une illusion? Ou un fantôme venu le hanter?

-Je t'ai tué. Tu es morte.
-... Aide moi.

Elle eu un nouveau spasme, qui fit disparaître ses traits pour quelques secondes.

-Aide moi...

Le tueur baissa son arme et ôta ses lunettes pour planter son regard dans celui de l'imagias. Il ne détourna pas les yeux. Impitoyables et froids, il semblèrent la transpercer.

-Tu as choisit. Paye, souffre et brûle... Et peut être trouvera tu la rédemption.

Les yeux de la créature s'embuèrent de larmes.

-Seule... Peur... Mal... Dans l'ombre. Froid. Souffrance...

Le tueur hésita. Et puis il se pencha et sa main ganté essuya une larme, évitant sans le savoir le douloureux contact contre la chair.

-Il y a toujours une rédemption, et toute rédemption est souffrance. Tu trouvera la tienne. Part maintenant...

La détonation résonna tandis que la balle traversait sans rencontrer de résistance la chair flasque de cadavre. Un sourire s'étira sur le visage de l'imagias avant que sa "tête" ne coule sur le pistolet que le tueur avait mis sous son menton.
La salle infernale disparu et repris son aspect normal tandis que la porte de l'étage suivant s'ouvrait dans un déclic. Varig quand à lui ne bougea pas durant un long moment. Quand il rengaina son arme et se dirigea d'un pas lourd vers les escaliers, ce fut avec lenteur.
Il se sentait vidé. Plus qu'aucun autre ce combat lui avait coûté. Qu'est ce qui l'attendait encore dans cette tour?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Ven 5 Oct - 1:49

Bon là j'ai pas le coeur de te faire recommancer mais une dernière fois évite les fantaisies de ce genre please, je t'avais déjà dis de pas exagérer sur les liens et le hasard cosmique avec l'autre Imagias... T'es prévenu pour de bon ce coup-ci !
Gains :



Le damné disparaissait, petit à petit... comme apaisé par l'écoute (plus ou moins) attentive de son adversaire. Après tout, c'était la seule solution pour sortir de cet endroit. L'étage suivant n'était pas plus gai pour autant...
Les murs semblaient zigzaguer, comme si l'on était dans un rêve... L'étage était très sombre, et semblait être très doucement éclairé par des lueurs mauves et violettes. Aussi, des esprits traversaient les murs... C'était l'heure du tourment.


[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 26 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !]







Race: Spectre // Nom: Poltergeist
Taille: 2 mètres 35 // Poids: 0 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: Le poltergeist est un mauvais esprit imagias visible depuis le monde réel. En revanche, on ne peut le toucher que dans le monde spectral, ou par des moyens détournés: psychologie, peur, art ou objets de l'espace-temps... ou alors de la magie pure, comme le feu.
Arts occultes: Art de l'espace-temps: Disparition - Apparition // Art extra-sensoriel: Torture psychique // Art de soutien: Invulnérable aux attaques physiques et à l'élément lumière, ténèbres - Résistant à la magie
Technique exclusive: Chant maudit (: Il se met à murmurer des incantations sur une mélodie maudite, et un rayon runique se dirige vers vous pour exploser. Ne peut pas s'esquiver. Les vides magique sont immunisés à cette technique.)
/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Dim 18 Nov - 18:11

Monter. Continuer à monter encore et encore... Le tueur ne réfléchissait plus vraiment, et l'étage suivant lui apporterait probablement satisfaction. Il avait envie de tuer. Besoin de tuer. Pour oublier le combat précédent... Non pas pour oublier. Sa mémoire mutagène n'oubliait jamais rien. Pour tenir à distance ce souvenir.

Comme à chaque fois qu'il se sentait mal, la rage montait, comme une marée prête à tout balayer sur son passage. Une rage froide et puissante...

Arrivé sur le palier suivant il vérifia rapidement ses armes. Les gestes mécaniques gagnaient encore en vitesse et en précision sous l'effet de la colère, réduisant chaque action à sa plus simple expression. Vérifier la sécurité des pistolets, vérifier la chambre, remettre les armes dans leur holster. Faire glisser les lames rétractiles hors de leur logement, vérifier le filin dans sa montre, contrôler les fléchettes, remettre sa manche en place. Contrôler les grenades, le PDA et ses diverses armes de rechange.

Une fois prêt, il rajusta ses lunettes et ouvrit la porte de l'étage suivant, Ebony au poing.


L'étage suivant était complètement sans dessus dessous et le tueur manqua de perdre l'équilibre. La grande salle était plongée dans l'ombre, éclairée d'un voile malsain, et les murs semblaient onduler. La vision du tueur était perturbée... A moins que ce ne fut pas une illusion?
Deux formes fantomatiques émergèrent d'un mur, flottant à plusieurs mètres du sol. Varig les percevaient comme si elles étaient enveloppées d'un brouillard flou...

Sans attendre, il ouvrit le feu, pressant la détente à une vitesse foudroyante. Quand la première douille tinta sur le sol, six coups de feu avaient déjà claqués. Face à un ennemi inconnu, le tueur avait appliqué un "traitement" habituel: deux balles dans le coeur, une dans la tête. Généralement cela suffisait à calmer la plupart des créatures vivantes.
Mais pas celles ci. Les balles traversèrent ses adversaires avant de faire voler en éclat contre le mur de pierre, invisible dans les ombres. Un scintillement d'ombre signala seulement que la charge magique de la balle avait bien atteint ses cibles, apparemment sans leur causer le moindre mal. Les silhouette tournèrent lentement leurs "têtes" vers leur adversaire.

Loin de se décourager, le tueur dégaina son deuxième pistolet. Les coups de feu résonnèrent comme une rafale tant les tirs étaient rapides. Les balles de lumière n'eurent pourtant pas plus d'effet sur les monstres qui commencèrent à se rapprocher...

Varig poussa un grognement de colère et se mit à courir, compensant au mieux la gène causée par les murs mouvants. Sans ralentir, il se remit à tirer, déclenchant un véritable déluge de balles occultes sur les deux silhouettes fantomatiques. Il alternait la visée pour "répartir équitablement" les balles de chaque type sur chacune.
Arrivée au corps à corps, il lança ses armes en l'air, abaissant au passage le levier de culasse ce qui fit s'ouvrir largement les deux pistolets surchauffés par les tirs et sauta.

Le tueur décolla du sol, voyant la scène comme au ralentit. Il mit la main sur la poignée de son épée.

-Crevez! aboya il.

Il dégaina la lame et frappa trois coups circulaires qui laissèrent une trace lumineuse dans l'air, traversant proprement les formes au niveau du ventre et du coups. En un battement de cil la lame avait rejoint son étui.

Mais le tueur n'en avait pas fini.

Il atterri à quelques mètre seulement du bout de la salle puis se redressa et se retourna d'un mouvement foudroyant, rattrapant ses pistolets au vol. Il enclencha à nouveau les culasses, refermant les armes.


Une grenade offensive volait vers les deux ombres. Le tueur l'avait jetée juste avant d'atterrir... Il attendit qu'elle fut entre ses deux fantomatiques adversaires et tira une seul balle avec Ebony. L'explosion de la grenade propulsa les ombres dans deux directions différentes, et fit vibrer l'air de la salle. Impérial, Varig rajusta ses lunettes, attendant de voir le résultat sur les créatures.

Celles ci se reformèrent en quelques secondes. Le tueur se remit à tirer, mais aussitôt elles disparurent.


Varig crut un instant les avoir eues, mais la salle ne changeaient pas d'aspect. Résistantes...
Le tueur pivota sur lui même pour se retourner, doigt crispé sur les détentes des pistolets. Où...?

Prêt à faire feu, il fit un pas prudent en arrière, se retournant d'un mouvement foudroyant.


Durant quelques secondes il ne se passa rien. Le tueur continua d'avancer d'un pas rapide, tournant ses armes dans toutes les directions, tous ses sens aux aguets. Ses pas produisaient un léger tintement quand il rencontrait des douilles de pistolet...

Quand il fut au milieu de la salle, il repéra enfin une des ombres qui sortait rapidement du mur, à plusieurs mètres de haut et semblait foncer sur lui.

Ses pistolets tressautèrent, jusqu'à la surchauffe, sans résultat. Les armes s’arrêtèrent vite de tirer, fumant et sifflant.
Le tueur les rengaina, et sortit son épée pour se ruer sur son adversaire. Il ne frappa que le vide, traversant la créature intangible comme une brume glacée.


Mais aussitôt, des milliers de voix se mirent à résonner dans son esprit. Hurlant des mots de haine et de folie...
Varig tomba à genoux, l'esprit noyé sous une déferlante de cris.

Son épée lumineuse, fine et longue tomba au sol, tandis que ses lunettes glissait sur le sol dallé. Autour de lui, les deux esprits tournoyaient comme deux vautours au dessus d'un animal agonisant, attendant de pouvoir se repaître d'une carcasse encore chaude.

Le tueur n'y voyait plus grand chose. Le haut et le bas n'avait plus non plus de sens. Son corps était lourd, comme cloué au sol. Il avait envie de vomir, et l'esprit confus...

Par désespoir plus que par volonté, il leva la tête et tenta de se mettre à quatre pattes. La salle tournoyait autour de lui, et les ombres se transformaient à toute vitesse, devenant tour à tour des squelettes, des faucheuses, des cadavres décharnés ou d'autres monstruosités difformes et grimaçantes. Désorienté et pris de vertiges, le tueur retomba au sol, dos contre la pierre glacée.
Il se sentait mal. Une partie de lui hurlait de ne plus bouger et de se laisser mourir. Comme les voix qui lui hurlaient de ne pas lutter...

Mais l'instinct de survie était plus fort encore, et lui criait de se battre.


Avec la lenteur d'un vieillard malade, il leva sa main. Les pistolets occultes n'avaient rien donné. Mais il y avait d'autres armes...
Il mit la main à sa ceinture et tâtonna jusqu'à en tirer un tout petit pistolet. Presque un jouet...

Le tueur leva péniblement son arme vers les silhouettes tournoyantes, essayant de viser. Sa main bougeait comme un arbre agité par des vents contraires...

Il pressa une première fois la détente. La balle alla se perdre dans le plafond, éclairant brièvement les ténèbres. Raté...


La rage d'avoir manqué son tir le submergea, et sa haine pour les deux ombres domina un instant la souffrance et la confusion.

Varig visa à nouveau, tenant plus fermement son arme, et tira.


La balle fila jusqu'à l'ombre et éclata dans une mini boule de feu, lui faisant pousser un cri strident de douleur autant que de surprise. Elle s'éleva aussitôt de plusieurs mètres et l'étau mental lâcha brusquement. Prudente, la deuxième créature s'éloignait elle aussi.

Péniblement, le tueur se mit à genoux et leva à nouveau son arme.

-T'as pas... L'air d'aimer ça les... Balles incendiaires. lâcha il en ricanant.

Pour toute réponse, un chant qui n'était pas de ce monde se mit à retentir de partout et nulle part à la fois, entonné par un millier de voix torturées. Des runes se mirent à scintiller devant l'esprit intact tandis que le second, blessé, disparaissait comme aspiré par les ténèbres.

-Je ne crois pas... Non. Articula le tueur en levant son pistolet.

L'arme n'avait pratiquement pas de recul et il tira trois fois sur la silhouette masquée par les runes. Deux dans le coeur une dans la tête...

Les balles incendiaires explosèrent en rencontrant les runes, brûlant l'essence même de l'imagias qui se consuma en un instant. Les voix se turent aussitôt tandis que les runes disparaissaient.


Varig acheva de se relever, en alerte. Son arme braquée, il tourna sur lui même comme peu avant, fouillant les ténèbres de ses yeux bleus attendant le retour du second esprit.

Celui ci apparut au plafond et fila à travers la pièce. Le tueur tira, mais il disparu avant l'impact et la balle explosa contre un mur, le noircissant au passage.
L'imagias réapparut presque aussitôt à quelques mètres au dessus du tueur et tomba vers lui avec un hurlement inhumain.

Le tueur leva son arme et tira sa dernière balle.



Une petite boule de feu brûla une seconde puis ce fut le silence. Les murs cessèrent de bouger, et la lumière revint rapidement. Satisfait, le tueur rangea son arme désormais vide et ramassa son épée qu'il rengaina d'un geste souple. Enfin il ramassa ses lunettes et les remis avant de se diriger vers l'étage suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Dim 18 Nov - 22:03

Awai purée, insensible lumière-ténèbres t'avais pas grand-chose comme arme contre eux mon pauvre xDDD Beau combat ♥
Gain de 300 penas, et de l'objet suivant :

Sceau de poisse
<< Sceau à usage unique, se collant sur quelqu'un ou quelque chose. Il attire ennuis, catastrophe, animosité et malchance pendant quelques très loooooooooongues heures. >>
Prix : 950 Penas

La salle suivante aspirait à la folie complète. Les décors étaient mal foutus, les murs n'étaient pas droit, et c'était le souk complet, comme dans une chambre très mal rangée. Des objets extrêmement variés s'y trouvaient, et même des animaux de compagnie diversifiés. Néanmoins, au milieu de la pièce, neuf trappes pouvaient faire rentrer de nouveaux objets. Une voix de fond résonna.

<< Wohohooo !!! Ceci est un message pré-enregistré ! Bienvenue dans le stand de jeu de folie by Sugita !! Prend le marteau posé au sol en face de toi, et frappe les vrais monstres parmi les objets qui se présenteront à toi par les élévateurs ! Comment ça, le marteau est en plastique ? C'est exact ! Les monstres n'auront absolument aucunes blessures !! Oh, et... surveille tes arrières. J'ai jamais dit que les monstres se situaient dans les trappes. Haha !! >>


[◘21○ U9;~##[[|`|`\\^^@][Minimum de lignes à deviner.]







سباق: Teremundo - فخ / / الاسم: مقلد
الحجم: 1 متر 30 / / الوزن: 100 £
الخالق: أ Deculpa من Teremundo من أسرة، وصدورهم أو الكراسي.

معلومات: وتقليد خطير بشكل خاص، لأنها كانت تتظاهر بأنها كنز أو قطعة من مشهد لاجتذاب المغامرين، حتى أنهم لا يأكلون. وعلاوة على ذلك، فمن قوي نسبيا.
الفنون غامض: دعم الفن: التمويه، وحصانة / / خارج الحسية الفن: نسيم الدفاع

/ \ خاضعا لك في العلاقات العامة الخاصة بك / \



Race: Teremundo - Piège // Nom: Mimic
Taille: 3 mètre 10 // Poids: 700 kilos
Créateur: Un Deculpa de Teremundo à partir d'animaux insignifiants

Info: Ce type de mimic est extrêmement redoutable lorsqu'on ne s'y attend pas. De nombreuses familles ont perdus leurs proches, en pensant caresser un petit lapin dans la nature, avant de se faire avaler net par une vague d'énergie noire gluante.
Arts occultes: Art de soutien: camouflage, invulnérabilité // Art extra-sensoriel: brise-défense // Art de la faune : Transformation totale en lapin
Technique exclusive: Trésor (: Lors de sa mort, un familier aléatoire est gagné.)
Kamikaze (: Si le mimic voit qu'il est en difficulté et sur le point de mourir, ou que ses cibles sont très nombreuses, sous la forme du lapin, il s'approche de la foule, et... explose violemment.)
Assimilation (: Il peut gober un personnage ou un monstre, ce qui lui permet d'en apprendre toutes les transformations de la faune.)
Switch (: Il échange de place avec des éléments du décor qui sont similaires, incognito.)
/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 24

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Mar 25 Déc - 23:55

Pensif et encore un peu secoué, le tueur se dirigea vers l'étage suivant. Les étranges fantômes avaient bien faillis avoir sa peau...
Son armement commençait à montrer ses limites.
Toute fois jusqu'ici il n'avait pas vraiment eu d'occasion de se faire discret. Le maître de la tour semblait plus attendre de lui d'avancer comme une brute décimant les ennemis avec une puissance de feu écrasante plutôt qu'avec des stratèges tordus.

C'est donc sans surprise qu'il trouva de nouvelles armes sur le palier de l'étage suivant.

Un gilet tactique avec une dizaine de grenades accrochées dessus était posé sur son sac, et un lance flamme "calcinator" était appuyé contre le mur, comme quelques étages plus bas le lance roquette.

Sans hésiter le tueur s'empara des équipements. Il enfila le gilet tactique avec l'aisance que procure l'habitude avant de ramasser le lance flamme. Il vérifia que la bombonne de "combustible" était bien enclenchée et en ouvrit la vanne avec précaution.
Malgré sa petite taille, le "chargeur" permettait de déchaîner un véritable enfer durant plusieurs minutes sans interruption. Miracle de la science matinée de magie...
Toutefois la moindre balle perdue ou erreur de manipulation signifiait en général terminer brûler vif. Avec les choses à proximité immédiate...

Une fois son arme chargée, le tueur poussa la porte de la salle avec précaution.
Aussitôt un hurlement métallique l'accueillit, manquant de le faire tomber à la renverse.

-Wohohooo !!! Ceci est un message pré-enregistré ! Bienvenue dans le stand de jeu de folie by Sugita !!

Le tueur ne se préoccupa pas vraiment de la suite. Il dégoupilla une grenade et la lança dans la pièce.

-Prend le marteau posé au sol en face de toi, et frappe les vrais monstres parmi les objets...

La grenade explosa, mangeant la fin de la phrase. Quand le tueur jeta un oeil dans la salle l'essentiel de son contenu avait été endommagé par l'explosion...
Les hauts parleurs compris.

-... marteau est *kzhz* plastique ? C'est *grztk*! Les monstres n'auront absolument *krash* blessures !! Oh, et... surveille tes arrières. J'ai *zttttttttttttttttt*

Définitivement hors service, les hauts parleurs se coupèrent sans que le tueur le regretta une seconde.
Toujours à couvert derrière l'épais chêne occulte de la porte, Varig sortit une seconde grenade dont il arracha la goupille avec les dents avant de la jeter dans la salle.
Une nouvelle explosion retentit et le tueur se rua enfin dans la pièce.

Trois objets restaient intacts au milieu de la salle ravagées... Bien que le tueur ne sache pas exactement ce qui avait été causé par les grenades et ce qui faisait déjà partie de la salle à la base.

Deux gros coffres et un lapin... Sans doute des créatures métamorphoses ou illusionnistes.

-On va voir si vous êtes ignifugés camarades...

Se sentant sans doute découverts, les coffres s'ouvrirent en révélant des griffes sombres et le lapin tenta d'aller se cacher dans les décombres. Ils n'eurent pas le temps de faire beaucoup plus...
Le lance flamme vomit un puissant torrent de feu, embrasant et calcinant tout sur une dizaine de mètres carrés. A mesure que le tueur balayait les décombres qui encombrait le sol, l'incendie s'étendait et la chaleur montait, sans que ça semble l'incommoder...

Les flammes orangées se reflètaient dans les lunettes de soleil du tueur alors qu'il noyait méthodiquement la salle sous un torrent ardent, un petit sourire aux lèvres.
Si les créatures avaient la moindre vulnérabilité aux flammes, s'en étaient finies d'elles... Et à attendre les plaintes aiguës qui s'échappaient du brasier, elles ne tarderaient pas à être calcinées.

Le tueur continuait "d'arroser" le centre de la pièce quand soudain une puissante explosion souffla toutes les flammes. Varig dut se protéger précipitamment du souffle ardent derrière son bras, profitant du cuir épais de sa veste pour l’empêcher de s'enflammer...

Quand il put à nouveau regarder sans risque, il ne restait qu'une grosse trace noire au centre de la salle, et la porte vers l'étage suivant s'était ouverte.
Toujours souriant, le tueur se dirigea vers son prochain combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellianne Carpophorus
Apôtre du Chaos Petite fée joyeuse ♥
♠ Apôtre du Chaos ♦ Petite fée joyeuse ♥
avatar

Messages : 4281
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/10  (8/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 10490 de renomée
Jobcard(s): Moine onmyouji & Legendia

MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   Mer 26 Déc - 0:45

Genre le mec qui sort les explosifs dès qu'on lui parle dans un haut parleur Suspect
Gain de 400 penas et de l'objet suivant x3

Ours gélifiés toon
<< Ces charmants ours vous feront changer aléatoirement de couleur pendant des heures, dépendant du nombre d'ours que vous aurez mangé avant de commencer à clignoter. Dix par paquet. >>
Prix : 500 Penas


Les portes s'ouvrirent enfin vers l'étage suivant. De la fumée en sortait, comme un léger brouillard ambiant. Une grosse machine se situait au plafond... plus précisément, un GAlem. Lequel ? Der Richter, le GAlem juge. Il lança un sort avant de disparaître. Une règle spéciale avait inondée la zone, et les détails à ce sujet s'étaient inscrit dans le mur.

[Vous contrôlez ces monstres ! RP de 28 lignes mini, pour pouvoir passer au suivant !
Attention, pour cette étage, une règle est mise en place et change à chaque fois selon l'adversaire, pour être la plus handicapante possible. Pour toi, la règle est : Interdiction d'utiliser des armes modernes]








Race: Betroyal // Nom: Betroyal sauvage
Taille: 2 mètres 30 // Poids: 170 kilos
Créateur: Le Grand Architecte

Info: On le qualifie de "monstre" uniquement car il vit à l'état sauvage, mais en réalité, c'est une race intelligente à part entière. Il n'attaque que les intrus sur le territoire de l'Empire. Bien entendu, il n'hésitera pas à attaquer les membres de l'Empire en dehors de ce contexte. Il est silencieux est extrêmement doué avec les épées, katanas et nagitanas.
Arts occultes: Art martial occulte : Epée, Katana, Nagitana, Qi // Art élémentaire : Sacré // Art de soutien : Insensible à l'hypnose et à l'éblouissement, vision nocturne, bonne vitalité
Technique exclusive: Kyrie (: Un coup d'épée fait naître une vague arc-en-ciel sacré infligeant de lourds dégâts aux êtres et esprits démoniaques ou neutres, tout en soignant les bons.)
Mantra betroyal de purification (: Une incantation marmonnée dans la langue des betroyals, améliorant sa condition physique et mentale, avec son entourage allié, avec le temps .)
/!\ Contrôlé par vous dans votre propre RP /!\

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Légende de Varig Atorias   

Revenir en haut Aller en bas
 
Légende de Varig Atorias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Les lieux de la légende...
» Quelque vilains dans la Légende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Tour de Lance-
Sauter vers: