AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chasse à l'homme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chasse à l'homme.   Mar 13 Déc - 13:10

Il y à des jours ou l'on regrette de s'être levé. Ce fût dans se genre de jour qu'Elva se leva. Une journée magnifique, chaleur moyenne, ciel sans nuages, travail amusant, et pas de missions à l'ordre du jour. Cependant, même ce genre de journée radeuse peut mal tourner. Une petite chose peu tout gâcher, et cette chose vînt sous la forme d'une lettre. Une lettre sans l'adresse de l'expéditeur. A l'intérieur, une simple feuille. Une très mauvaise nouvelle en seulement quelques lignes. ILS étaient de retour.

Archives des crimes non-résolus de la B-corps. Moyennant hurlements et supplications, Elva avait réussi à y avoir l'accès, surveillée de près par un archiviste et deux secrétaires. Elle cherchait des dossiers bien particuliers, aidée par un second archiviste. Des meurtres de citoyens semblant être fait par des teremundo, mais classés en non-résolus car quelque chose n'allait pas. Des blessures que de simples teremundo ne peuvent faire. Et des teremundo humanoïdes n'auraient jamais laissés leurs proies entières. Elva recherchait se genre de meurtres sur une période de dix ans. En moins d'une heure, ils en avaient déjà trouvé près de cinquante. Et il y en avait d'autre, beaucoup d'autre. Assez pour lancer une chasse.

La nouvelle avait eu vite fait de parcourir la B-corps. Une copie de chaque dossier fait par les archivistes eux même avaient fini sur les bureaux de chaque Capitaines, et même du PDG. Une demande y était jointe. Une demande émanant d'Elva. Elle demandait des renforts, pour chasser les deux criminels que concernaient ses dossiers, en indiquant que si elle savait leur nombre et leur position, c'était tout simplement qu'il s'agissait de ses deux frère encore en vie. Et une lettre y était jointe comme preuve :
'' A notre chère sœurette Elvanshalee.
Une fort réjouissante nouvelle est parvenue à nos oreilles. Notre teremundo de frère à péris. Bénis soit celui qui l'as tué. Une autre nouvelle nous est parvenue à ce moment là. Notre chère sœur aurait déjà eut des contacts avec des teremundo qu'elle n'aurait pas tués. Ceux qui aident les teremundos doivent périr. Que tu sois amie avec eux n'entre plus en compte. Réjouis toi, tu va rejoindre tous les innocents que nous avons tué avant toi. Retrouve nous la ou nous avons tué notre premier teremundo. La chasse commencera de là-bas.''

C'est en ce jour qu'Elva pris la décision de se débarrasser de ce problème. Toute aide serai la bienvenue, car si ils n'avaient pas changés, les pouvoirs de ses frères n’étaient pas à prendre à la légère, toute aide serai la bienvenue. Elva avait joint à la lettre une seule phrase: le lieu de rendez-vous sera dans la forêt de bambous. Elle y était déjà, attendant impatiemment les renforts.
Revenir en haut Aller en bas
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 25

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Mar 13 Déc - 15:02

Après l'éprouvante recherche de Sugita (lisez ceci, si ça vous intéresse), Varig était rentré temporairement à Ethera City. Le contrat proposé par Louis à la tour Blitzness n'était pas pressant, et l'assassin avait besoin de rassembler encore un peu de matériel avant de s'attaquer à l'endroit le mieux gardé d'Archivant. Aussi avait il décidé de passer à "l'agence" de son intermédiaire, Louis, afin de chercher un contrat, de préférence lucratif.
Aussi était il à nouveau assis dans le luxueux bureau. Louis l'écoutait d'une oreille distraite en travaillant sur un petit boitier électronique qu'il torturait à l'aide d'un petit tournevis.

-... Voila donc tu as quelque chose à me proposer en ce moment?
-Mmmm... Attend une seconde... Rouge ou bleu?
-Heu... Pourquoi?
-J'ai oublié quel fil déclenche le gadget...

Varig déglutit.

-Ah, euh... Rouge?

L’intermédiaire tira d'un coups sec sur le fil rouge. Rien ne se passa.

-Ouf. Je suis sur ce modèle depuis des heures... Le précédent prototype a soufflé la moitié de l'immeuble, j'aurai était triste de devoir tout faire reconstruire alors que les travaux viennent tout juste de s'achever. Tu disais?

A ce point de l'histoire il est utile d'ajouter une précision sur le flegmatique intermédiaire de Varig: il adore bricoler. Des choses coupantes. Tranchantes. Explosives. Sur ce dernier point, il a un véritable don, ce qui n'est pas sans parfois causer quelques menus désagréments. Comme la destruction d'une petite ville par exemple...

-Je disais que j'avais besoin d'un travail... Depuis l'histoire de la machine à café (lisez ceci, si ça vous intéresse) je n'ai plus grand chose à me mettre sous la dent. Les "vacances" dans l'Archipel m'ont coûté un peu cher (si vous avez cliqué sur les liens précédents, vous avez compris, sinon je vous laisse retrouver...).

L'assassin rajusta ses lunettes, agacé. Avoir besoin d'argent n'était pas vraiment une situation habituelle pour lui, et il trouvait ça très désagréable. Louis se réfléchit un instant en faisant sauter le petit boitier dans sa main.

-Ben c'est plutôt calme en ce moment, mais ptet bien que j'ai un truc qui traine dans un coin...

Le boitier lui échappa mais Varig le rattrapa à une vitesse surhumaine, juste avant qu'il ne touche le sol. Il fusilla Louis du regard avant de le poser avec précaution au milieu du bureau.

-Toujours rapide Varig!

"Ici, survire 10 minutes c'est déjà être vieux. Si je n'étais pas rapide je serais mort... Avec les tous les machins qu'il garde ici on pourrait faire un trou dans le continent! Dommage qu'il n'y pas de meilleur intermédiaire que lui..."

-Qu'est ce qu'on disait déjà? Ah oui les contrats...

Louis se mit à farfouiller dans le fatras de document caché dans les tiroirs de son bureau. Une méthode de rangement rustique mais efficace: le bureau semblait très bien rangé...
L'intermédiaire tira une première feuille.

-Un contrat d'assassinat; c'est une veille dame qui veut qu'on assassine ses héritiers. Contrat à 500 penas par cible...
-C'est pas plutôt l'inverse?
-Ben non...
-Bof... Y doit y avoir une embrouille quelque part. Y a quoi d'autre?

Louis continua ses recherches et tira un second dossier.

-Une filature; une femme jalouse... 250 penas par jour... Elle paye 1000 penas de plus si le maris se révèle infidèle et que tu le tue en lui enfournant le...
-Ça me suffit pour classer ça dans la catégorie "à fuir". Vraiment pas un contrat normal?

L'intermédiaire vida littéralement le tiroir.

-Les grenouilles zombies non... Le moine cannibale on oublie... Je doute que le contrat sur le braqueur unijambiste et transsexuel t'inspire beaucoup plus... Le blop géant du désert brûlant, c'est trop foireux... Le contrat sur Dial Blitzness, il était déjà là quand je suis arrivé ici il y a 15 ans... Pour celui sur Master Seto, le client est décédé il y a peu...

"On vit vraiment dans un monde de malades."

Soudain, il tira une petite feuille imprimée avec un cris de victoire.

-Celle là! Double contrat en équipe sur des meurtriers en série, sponsorisé par Blitzness...
-Des bestioles?
-Nan même pas!
-C'est payé combien?
-200 avant, 200 après et une prime ouverte en cas d'élimination d'une des cibles. Pas grand chose, mais ça permet de "tuer le temps", non?

Varig sourit.

-Voilà je prend ça! Tu vois quand tu veux... Ça fait plaisir de voir qu'il y a encore des gens normaux sur cette foutue planète...


En imaginant avoir affaire à un client "normal", Varig se trompait très lourdement... Il venait de s'engager à travailler avec Elvanshalee. Mais ça, en se rendant au rendez vous prévu dans le contrat, dans la forêt de bambou, il ne le savais pas encore. Louis avait oublié de préciser ce "détail".
Il avait adopté sa tenue civile classique et emporté sa canne épée, ses pistolets et quelques équipements.
La forêt était dense et les bambous coupants. Tout l'endroit baignait dans une ambiance vaguement inquiétante. Des bruits indéterminés agressaient l'ouïe fine du tueur. Toutefois, c'était l'endroit parfait pour une chasse à l'homme...
Arrivé dans la clairière prévue, il abordait un air froid et professionnel. Il était impatient de terminer ce contrat, qui participerait à sa réputation de mercenaire tout en le rapprochant de la Blitzness... Ce qui serait sans doute précieux pour son prochain travail dans la même tour.
Toutefois quand il repéra sa cliente/coéquipière, son début d'enthousiasme retomba d'un coup. Ces cheveux blancs... Cet air vaguement allumé... Ces yeux vairons... Ça lui rappelais un dossier... Le dossier

"Oh non! C'est elle?! Merde Louis ne m'a pas donné le nom de la cliente maintenant que j'y pense... Il a fait exprès! Si je m'en sort vivant je le tue!"

Envisageant un instant de partir en courant, Varig se retint. Il se rappelais très bien de la photo et du dossier personnel qu'il avait survolé lorsqu'il étudiait les membres du personnel de Blitzness. Le dossier était long. Très long. En fait, outre les 4 lettres de démissions des membres du service psychologique chargé d'établir son profil, la liste des dommages collatéraux imputables à sa "cliente" se rapprochait de la liste des dégâts causés par certains Teremundos. Une véritable catastrophe ambulante. Une arme de destruction massive. L'apocalypse. La Theocstaracdémy.
Mais il avait accepté le contrat et devait l’honorer. Tout plutôt que le braqueur unijambiste transsexuel.

Il inspira un moemnt calmement. Quand il eu retrouvé tout son calme, il se rapprocha de la jeune femme. Son sourire était vaguement forcé mais il aurait peut être réussi à tromper un gosse de 5 ans pas très réveillé. En l'entendant arriver elle se retourna vers lui, katana au poing.

-Vous êtes la... Cliente? Je suis le Spectre, mercenaire indépendant. Je suis ici pour votre... Contrat.

Il lui tendit la main.


Dernière édition par Varig Atorias le Ven 4 Mai - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Mer 21 Déc - 20:20

Les rumeurs allaient de bons trains depuis peu de temps, on parlais de meurtres, d'actions de la B-corp, d'arrivage frais de nouvelles recrues, les choses habituelles en somme. Une des rumeurs qui circulaient faisait état d'une personne de la b-corp demandant de l'aide à qui le pouvait pour mettre fin aux agissements de deux assassins. Levant les yeux en entendant ceci, Glen était très intéressé, depuis le temps qu'il traquait les tueurs, une occasion se profilait enfin devant lui. Demandant au vieil homme du bar ce qu'il savait, ce dernier lui disait que le contrat était arrivé il y a peu pour tous les mercenaires qui souhaitaient combattre. Le soucis de ce contrat c'est qu'il émanait de quelqu'un de la B-corp. Ce serait tendu pour lui de travailler main dans la main avec eux, cependant c'était une occasion qu'il ne pouvait pas louper. Prenant le bout de papier qui servait de contrat et enfilant une longue cape a capuche afin de cacher son identité, il décidait de se rendre vers le point de rendez-vous.

Il ne savait pas grand chose de la zone dans laquelle il devait rejoindre le commanditaire du contrat, à vrai dire il espérait simplement ne pas tomber sur Arcia, puisqu'il s'agissait d'une personne qui le connaissait trop et qui le cramerait dés qu'il userait ses chaines, c'était le pire scénario possible. Il n'aimait pas être pessimiste, mais mieux valait prévoir le pire plutôt que le subir par surprise ensuite. La forêt était sur l'autre continent... Un continent qu'il aimait tout particulièrement d'ailleurs. Le voyage fut assez long, bien sûr, il ne pouvait pas se faire téléporter le bateau... Mais rapidement, il foulait le continent de l'ouest du pied. Il était venu ici une fois, consulter les documents dans la capitale. Mais le temps n'était ni au tourisme ni au souvenir.

Pressant le pas; il se dirigeait vers ce qui était la destination de son périple, la forêt de bambou. Il n'y était jamais allé, et bien il fallait une première fois. Il savait que de nombreux monstres sauvages s'y baladaient en général, ça n'allait pas se montrer des plus facile, mais encore une fois, c'était une occasion qu'il ne pouvait pas louper. Après ce qui fut une longue marche, il arrivait enfin dans la forêt. Devant lui se trouvaient deux personnes notable pour le moment. Un homme qui avait des allures de mercenaires et un fille, qui semblait de la B-corp. Approchant sans qu'on puisse voir son visage, il tendait le papier qui était une sorte de demande d'aide. D'un ton froid il dit alors:

" Je viens pour aider..."

Faisant en sorte qu'on ne reconnaisse pas non plus sa voix. Il lâchait alors le papier, attendant la suite des événements. Qui sait ce qui allait se passer, enfin peu importait... Il serait bien vite fixé et pour le moment, il n'y avait pas la moindre trace d'Arcia... En espérant que cela dure un peu plus... Ce n'était pas de refus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Jeu 22 Déc - 13:54

Alors qu'une journée normale, pour un capitaine normal de la B-Corp allait commencer, Arcia fut surprise de voir un seul papier sur son bureau. Approchant et prenant le document, elle fut surprise de son contenu : une demande d'aide pour une mission. Elle venait d'une certaine Elvanshalee de la Section I. Intrigué par cette mission, la capitaine de la section VII serait ravi d'y participer. Aider un membre de la B-Corp était toujours bien vu. Préparant ses affaires pour le voyage, la jeune femme demanda l'autorisation pour se rendre sur l'autre continent. Rejoignant le bunker de la société, c'est là-bas qu'elle prit de quoi traverser la mer qui la séparé de son lieu de rendez-vous. La traversé fut longue bien qu'Arcia l'appréciait beaucoup. L'air marin, le son de la mer, cela lui plaisait beaucoup, elle qui n'avait que rarement traversé l'étendu bleu.

Pied à terre, la capitaine regarda une nouvelle fois la demande d'aide afin de voir exactement où se trouvait le rendez-vous. Dans une forêt de bambou? Quel magnifique endroit! Rien de tel que pour réunir des commandos pour assassiner des criminels. Quoi qu'il en soit, elle ne perdit pas de temps. Regardant si elle n'avait rien oublié sur le navire, elle se mit directement en route, bien qu'avant, elle dut demander son chemin à un habitant dans la ville portuaire de ce continent-ci. Après quoi, elle quitta cette dernière pour se rendre vers la forêt.
A l'intérieur de celle-ci, la jeune femme n'était pas vraiment à l'aise. Avec un endroit si dense autour d'elle, elle pouvait s'attendre à un traquenard ou quelque chose dans le genre. Elle prit donc l'une de ses armes à feu à la main, juste au cas où. Marchant pendant un certain temps dans la forêt, elle commençait à croire qu'elle s'était perdu ou qu'il n'y avait jamais eu de mission. Ses doutes furent levé lorsqu'elle entendit des voix. Arme prêt à tirer, elle s'approcha en tout discrétion. Au vu des vêtements de la demoiselle qui se trouvait parmi un homme et une personne masqué, il devait s'agir du groupe pour la mission. Soupirant, elle rangea son arme avant de venir se présenter. Secouant un peu ses cheveux pour les remettre en place, la jeune femme croisa les bras et regarda chaque personne attentivement avant de se tourner vers Elvanshalee.

« Capitaine de la section VII, Arcia Sylfrid. Je suis venue donner un petit coup de main. »

Souriante, elle regarda ensuite l'homme qui se trouvait à côté de lui. Par le genre de personne très rassurante. Quant à l'autre, comme il était masqué, elle ne pouvait savoir s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme pourtant, son instinct lui disait qu'elle le connaissait. Quoi qu'il en soit, la jeune femme resta où elle était et demanda juste s'ils attendaient d'autres membres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Dim 15 Jan - 13:53

Elva commençait à trouver le temps long. Assez long pour se demander vaguement si elle allait pas se rendre au rendez-vous seule. Sauf que les actions suicidaires du genre, c'est pas son truc. Du moins, pas avec ses frangins dans le coin. Quoi que, les affronter tout court l'était un peu, suicidaire. Tout allait dépendre de l'aide qu'elle allait recevoir. En espérant que l'aide en question ne finisse pas en dégât collatéral ... ce qui était plus que probable. En parlant d'aide, une personne arrivait. Elle s'arrêta quelques minutes. Bizarre. Mais bon, l'essentiel fut qu'elle avança. Elva se tourna vers cette personne, katana au poing, au cas ou.

-Vous êtes la... Cliente? Je suis le Spectre, mercenaire indépendant. Je suis ici pour votre... Contrat.

Le sourire forcé qu'il employait était visible à des kilomètres. Apparemment il n'était pas au courant que c'était avec Elva qu'il devrai s'allier. Et pour tirer une tête pareille il était clair qu'il devait connaitre son dossier. Elle lui sera la main, mais avant d'avoir le temps de le saluer une autre personne arriva. Un homme masqué surgit d'entre les arbres. Il se dirigeât vers elle et lui tendis un papier. Sa demande d'aide. D'où il la tenait? Pas important finalement. Il avait l'air de savoir se battre. Surement un mercenaire lui aussi, comme le Spectre. Sauf qu'ils n'étaient pas comparables, ces deux là.

" Je viens pour aider..."

Il semblait autant vouloir masquer son visage que ça voix. Peu importe. Qu'il soit un criminel ou pas ne serai pas un problème. Cette mission n'était pas normale, alors autant employer toute l'aide possible. Et en parlant d'aide, il semblerai qu'un Capitaine ai répondu à l'appel. Une jeune femme sortis des arbres, la main posé sur la crosse d'un pistolet qu'elle semblait venir de ranger. Elle croisa les bras et les regarda un à un, semblant les jauger. Une prudence tout à fait normale venant de la Capitaine des services secrets.

« Capitaine de la section VII, Arcia Sylfrid. Je suis venue donner un petit coup de main. »
- Bon, il semblerai que nous soyons au complet. Un retardataire nous rejoindra en chemin. Déjà, bonjours à tous, et merci d'avoir répondu à mon appel. Vous connaissez tous la raison de notre présence ici. Chasser des criminels. Mais pas n'importe lesquels. En plus de ne s'être jamais fait prendre, ils sont de ma famille, des frères plus précisément, ce qui vous explique comment je peux en savoir autant sur eux. Il semblerai qu'ils veillent me tuer, je vais donc prendre les devants.

Elva leur fit passer à tous un dossier:

Spoiler:
 

- Bon, si il n'y à pas de questions, je suggère qu'on se mette en route. Ah oui, Armand est un petit plaisantin, alors faites attention ou vous mettez les pieds, il à eu deux jours pour nous laissez quelques surprises.

Elva se mit e route avec un graaaaaaaaaaaaand sourire aux lèvres. Armand était un pro des pièges, et c'était pas indiqué dans le dossier. Le voyage allait être des plus amusants !
Revenir en haut Aller en bas
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 25

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Ven 20 Jan - 16:30

Le groupe s'était étoffé de deux nouveaux membres, arrivé coups sur coups avant même que Varig ai pu demander la moindre explication à sa cliente. Un homme masqué (mercenaire? Recherché peut être?) que l'assassin décida immédiatement de garder à l'oeil, et la capitaine des service secret.
Rien qu'à cause de sa présence, le contrat serait peut être plus profitable que prévu. En apprendre plus sur cette capitaine serait peut être utile à ses projets ultérieurs, quoi qu'encore imprécis.

La "patronne" avait ensuite rapidement distribué un dossier avant de sonner le départ. En fait, Varig n'avait eu le temps que de le lire en diagonale mais l'essentiel ressortait: deux psychopathe dangereux savaient où et quand les gens censés les tuer arriveraient, avaient eu tout le temps de piéger toute la zone et pouvaient leur tomber dessus à volonté sur les étroits chemins de la forêt de bambou. Sans compter que rien ne garantisse qu'ils soient bien là. Deux jours pour préparer un comité d'accueil...
Tactiquement, un véritable cauchemar.

Ça commençait bien.

Varig rajusta ses lunettes. Il avait subit un bon entrainement "guérilla" et connaissait les pièges courant. La meilleure méthode aurait surement consisté à avancer lentement en taillant à travers les arbres plutôt qu'en suivant les chemins, mais il ne menait pas l'équipe et n'avait pas une bonne connaissance des cibles. Il garda donc ses remarques pour lui quand Elva se lança sur le chemin, un immense sourire au lèvre, et lui emboita le pas en silence, attentif à tout signe suspect. Les deux autres firent de même. Varig fit en sorte que l'homme encapuchonné ne soit jamais derrière lui mais marche à ses côtés. Au cas où.

Il n'avait pas parcouru une centaine de mètre quand Varig repéra une petite cordelette tendue au ras du sol. Il arrêta Elva in extremis en l’attrapant par l'épaule et en la tirant en arrière.

-Attention. Pièges.

Sa main effleura le cou bandé de la jeune femme. Aussitôt, il sentit une légère chaleur à son poignet gauche. La sensation avait été courte, mais nette.
Après sa désastreuse rencontre avec la Tri, l'assassin avait investit dans un petit talisman de chasseur, attaché à son poignet, invisible sous ses vêtements. Histoire de n'être plus surpris par les Teremundos camouflé. D'après le vendeur, plus le monstre était puissant et plus le médaillon chauffait en sa présence. Pourtant le médaillon n'avait rien émis lors de leur poignée de mains. Étrange. D'autant qu'il était bien précisé "en la présence" et pas "au contact".
Varig aurait volontiers prolongé ses réflexions mais Elvan se dégagea avant qu'il ai pu faire quoi que ce soit d'autre. Il faudrait réessayer de la toucher au niveau de la gorge. Si ils survivaient.

-Merci.
-Je vous en prie.

"Pas de patronne, pas de paye... Courage."


Il se pencha sur la cordelette. Une goupille de grenade y était reliée. Simple mais très efficace.

"Ce type de piège est assez visible mais rapide à mettre en place. Ils ont du en placer beaucoup de comme ça."

Varig coupa la corde et empocha la grenade avant de reprendre la marche, suivant toujours Elvan. Celle ci avançait plus lentement désormais. Elle évita (sans le faire exprès? Impossible de savoir) une fosse piégé, un trou peu profond camouflé et tapissé de bambous taillés en pointes et destinés à mutiler la cible (en guérilla, un blessé est bien plus problématique pour l'ennemi qu'un mort), et une nouvelle cordelette reliée cette fois à une petite charge tapissée de verre (encore un moyen de mutiler une cible sans la tuer).
Varig quand à lui, réfléchissait tout en surveillant à la fois l’encapuchonné qui s'était mis à sa hauteur et les éventuels pièges.

"Ces deux types sont complémentaires. Si on les sépare, ça peut être gérable. Deux binômes? L'ennui c'est que c'est pas moi qui commande et que je ne connais pas les capacités de notre ami l'anonyme... En tout cas, il marche bien et en silence. Il a calé son pas exactement sur Elvan... Ancien militaire? A creuser. Il y a aussi le talisman... A creuser. Peut être un objet ou un tatouage en lien avec la magie Teremundos? Mmm..."

La marche continua ainsi, émaillée de divers pièges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Ven 20 Jan - 17:14

Tout le monde semblait présent sauf un quelconque retardataire d'après les dires de la jeune fille. Prenant le dossier sans rien dire et regardant ce dernier, il lisait chaque lettre, chaque petites parcelles d'informations sur les deux cibles potentielles. Ils chassaient ici alors ils étaient une menace pour Rayne ou Elli, pour la paix qu'avait établie Glen. Le premier homme semblait maitriser un art cousin d'une flamme normale et l'art de se camoufler, il n'était pas un danger pour le seigneur des glaces, le second avait un art élémentaire facilement esquivable pour lui, cependant son atout pour l'hypnose était déjà un peu plus problématique.

Rangeant alors le dossier, il se contentait d'emboiter le pas silencieusement, se calquant sur le rythme de ceux qui se tenaient devant, soit la cliente et le mercenaire. Ce dernier eut d'ailleurs le réflexe de sauver la mise de la jeune fille. Soupirant en se disant que cette dernière était inutile, il continuait de suivre en silence. De nombreux pièges se dressaient sur leur route et à chaque fois, le mercenaire stoppait net le groupe. Ils perdaient du temps, ces pièges étaient trop facilement visible pour tenter de tuer qui que ce soit, ils étaient définitivement là pour les ralentir. Profitant d'être à la hauteur de l'homme, il lui adressait quelques mots:


" Futile, si nous stoppons notre marche à chaque simili de piège, jamais nous n'attraperons nos cibles..."


Prenant donc la tête de la marche puisqu'il connaissait bien ce lieu qui était son terrain d'entrainement à l'accoutumé, luisant de bleu, il se contentait de geler les particules d'eau autour de lui au sol au fur et à mesure qu'il marchait, ainsi, rien ne se coupait et rien n'explosait, ce n'était cependant pas la façon la plus simple de préserver la forêt, mais il fallait savoir faire des petits sacrifices par moment. Comprenant qu'Arcia devait déjà avoir comprit qui il était, il retirait sa capuche, révélant une longue chevelure blanche et des yeux cyans. La dernière fois que la jeune fille l'avait vu, il n'avait pas cette apparence, alors ça allait surement jeter le doute, du moins c'était le but voulu... Mais l'instinct de cette fille était la seule chose qui était plus développé que son buste. S'arrêtant, afin de laisser la tête de la marche il dit alors au groupe:

" Je connais bien ces lieux, car je m'y entraine, si ces hommes se terrent quelque part, c'est au centre, au nord-est d'ici. Le centre est le lieu le plus proche de la côte en étant à pied..."


Il était venu aider après tout, il devait se débarrasser de ces menaces avant qu'elles ne soit vraiment dangereuses. Il avait des choses qui étaient pourtant bien plus urgente, comme la traque des bruits survivants des onze de Sledge, alors il voulait passer le moins de temps possible sur l'élimination de cette menace. Soupirant, il retirait sa cape, dévoilant une tenue très étrange, un kimono noir couvert d'un haori bleu ciel. Cette fois-ci il ne laissait aucun doute, il montrait qui il était: Le seigneur des glaces. Pourquoi se révélait-il ainsi ? Pour pouvoir faire le tri dans le groupe de ceux à qui il pouvait confier son dos et ceux à qui il ne le pourrait pas. Il savait largement se débrouiller seul, il le préférait même, mais il avait apprit à devenir plus sage avec sa dernière défaite.

" Cependant je ne donne aucuns ordre, je laisse ça aux tête vides qui se pensent tête pensantes de la Blitzness."


Croisant les bras, il laissait donc la marche continuer en restant de nouveau silencieux, bien qu'il se doutait que bientôt, un furie du nom d'Arcia allait lui sauter dessus comme à chaque fois qu'elle le voyait, en espérant qu'elle ne se mette pas dans la tête de le poursuivre de partout cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Ven 20 Jan - 18:54

La première chose à laquelle pensa Arcia était qu'il allait avoir des pertes du côté de la genlte masculine. Les deux individus à intercepter étaient plutôt beau garçon. Bien sur, la capitaine se concentra davantage sur les aptitudes de ses adversaires. L'un avait des arts très semblable à la jeune femme : ces mouvements silencieux, la maîtrise de feu. Arcia en sourit et se dit qu'il pourrait faire un très bon mari. Quoi qu'il en soit, il était à présent temps de prendre la marche. Regardant le profile une dernière fois des deux hommes, elle plia le document, qu'elle rangea dans la poche de son short en jean arrière. Décidant de rester en arrière au vu de ses capacités de tirs, Arcia resta subtile.

Durant la marche, elle observa les différents membres de l'équipe afin d'essayer d'en déduire leur capacité. Celui qui se nommait Varig était un mercenaire, cela ne faisait aucun doute. Ces aptitudes à desceller les pièges et de se mouvoir était comparable à un membre de commando. Pour l'autre type avec sa cape, la demoiselle avait comme un pressentiment. L'atmosphère qu'il dégageait lui était familière mais elle ne pourrait pas savoir qui il était réellement. Et enfin, celle qui était chargé de cette mission. A vrai dire, Arcia pensa un instant qu'elle aurait mieux fait de rester chez elle et de laisser les trois autres personnes vendre cela. Elle ne semblait pas vraiment qualifier pour « se faufiler dans la flore ». Les bras croisées, la capitaine se concentra ensuite sur l'environnement qui l'entourait. Il semblerait que la faune n'était pas bien abondante, ou alors elle avait fuis. La deuxième option semblait la plus plausible. L'état de la mission était la suivante : l'ennemi sait pertinemment qu'ils vont être attaqué. Il valait donc mieux se méfier et prévoir le coup. Arcia allait donc mettre au point un plan de son côté. Pendant ce temps, elle remarqua que Varig et notre inconnu ne semblait pas vraiment s'entendre. L'homme masqué prit donc le début de fil et commença à tout geler autour de lui. La capitaine eut les grands yeux.

*Cette affinité pour la glace, se pourrait-il que...*

Pensant un instant à Glen, la demoiselle enleva ses bras de son buste pour commencer à marcher en direction de l'homme. Lorsque celui-ci montra son visage, elle se stoppa net. S'il s'agissait bien de Glen, il avait totalement changé : ses habits, son attitude, et son physique. Bizarrement, Arcia savait qu'il s'agissait de l'homme qu'elle avait pourchassé pendant tant d'années, elle était certaine. Cependant, elle sentait aussi qu'il n'était plus comme avant.
Gardant cela pour elle, elle fit comme si de rien était et prit son attitude habituel.

« Tiennns~~ Je ne m'attendais pas à voir un si joli garçon sous cette cape~~ Quel bonne surprise! »

Grand sourire, elle resta cependant au près de Varig tout en l'écoutant. Ainsi donc, l'ennemi se trouverait au centre de cette forêt de bambou. Regardant dans la direction qu'avait indiqué le garçon, la demoiselle claque des doigts. Des lumières de différentes couleurs se matérialisa et un loup fit son apparition. S'accroupissant en lui caressant la tête, elle vint lui chuchoter ses ordres à l'oreille. Après quoi, le loup se dirigea dans la direction de ses adversaires afin de faire de la reconnaissance. Croisant les mains derrière sa tête, et prenant une pause décontracté, Arcia proposa.

« Il ne devrait pas mettre beaucoup de temps. Si tes informations sont exactes, Inconnu-san, alors on pourra peut être avoir un avantage : monter une embuscade ou les prendre par surprise. Je pense que cette fonction revient à notre cher mercenaire à lunette, qui semble s'y connaître dans ce domaine. »

Jetant un clin d'oeil vers l'homme, Arcia avait sa petite idée pour les prendre par surprise, mais les arts de dissimulation du frère d'Elvan lui poser un petite problème. Elle ne pouvait pas se précipiter, voilà pourquoi il valait mieux donner la besogne à quelqu'un d'autre. Arcia reprit avec ironie en pointant du doigt Elvan.

« Ou alors, je propose que l'on utilise comme appât. »

Sourire et rigolade en bouche, la capitaine plaisanta alors que son compagnon à quatre pattes revint de son excursion. Se mettant à sa hauteur, la demoiselle reprit un visage un peu plus sérieux et regarda Glen.

« Bien joué, Inconnu-san. Il semblait que tu es vu juste... »

En fixant le garçon ainsi, tout en caressant la tête de son ami, Arcia se posait de plus en plus de question. Elle qui était habituellement si confiante sur ses intuitions, elle avait un doute sur la véritable identité de cette personne. La seule façon de vraiment savoir, c'est de le voir combattre. Glen ayant un style de combat bien à lui que le demoiselle avait tant de fois affronter, elle le reconnaîtrait à ce moment là, et elle en profiterait pour lui sauter dessus, bien évidemment, après tout ce temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Sam 28 Jan - 11:17

- [BOUM !]

Fallait bien que ça arrive à un moment ou un autre. Écoutant sans grand intérêt les paroles de ses '' coéquipiers'' Elvan n'avait pas fait attention ou elle posait le pieds et BOUM ! Heureusement qu'elle s'était un peu éloignée des autres sinon il y aurait eu un mort. Elle se contenta de se protéger avec un bouclier. Elle protégeât tout de même les autres des éclats de bois, surtout le Spectre, à qui elle devait la vie. Si elle n'écoutait pas ce que les autres disaient, c'était parce qu'un truc dans le coin ne lui plaisait pas du tout. Ça sentait le bois fraichement coupé alors qu'il n'y avait justement rien de coupé dans le coin. L'homme au cheveux blancs fit un pas en avant, déclencha un système caché sous des feuilles ... et un énorme tronc sortis d'on ne sais ou, attaché par des cordes pour améliorer la puissance, et lui fonça sur lui.

- Attention !

Vu qu'il ne regardait pas le tronc mais Arcia, l'homme aux cheveux blancs fut le seul à ne pas se jeter à terre. Bon, il aurait mieux valut qu'ils se prennent tous le tronc, franchement, parce que la suite ne fut pas marante pour tout le monde. Arcia déclencha un piège qui lui envoya tout simplement une nuée de fléchettes d'en haut et de tous les cotés. Et allez savoir ce que les frangins avaient bien pût y mettre. Quand au Spectre et Elva, ils déclenchèrent le piège le plus basique et le moins dangereux au monde: le sac de corde. Ils s'y retrouvèrent coincés tous les deux, pendu à un arbre, serrés la dedans au point qu'Elva pouvait même plus bouger.

- Y'à un piège à piques sous nous, s'y on coupe la corde on va prendre mal.

De la, impossible de voir si les deux en bas étaient encore vivants. Mais Elva espérait birn que si, parce que continuer le voyage avec deux membres en moins serai ... suicidaire. Un craquement sinistre lui appris que le piège prévu pour une personne allait céder. Le Spectre devait encore pouvoir bouger. Donc Elva allait lui faire gagner du temps, avec un truc tout bête. Elle lança un bouclier statique sous le sac, qui posé dessus ne menaçait plus de casser la branche. Maintenant, il fallait sortir du sac en question.
Revenir en haut Aller en bas
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 25

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Sam 28 Jan - 22:33

"Fondamentalement, c'était prévisible. Ça ne pouvait pas bien se passer..."

C'est du moins se que se disait Varig, suspendu dans une position les plus gênante.
Et elle ne se résumait malheureusement pas au fait qu'il soit tête en bas, pris dans un filet sur le point de céder suspendu au dessus d'une fosse sertie de long pieux, ni même aux multiples pièges qui menaçaient de décimer le reste de l'équipe.
Si Varig devait classer ses soucis immédiats par ordre de gravité, se retrouver le nez comprimé dans la poitrine de sa cliente emporterait sans nul doute la première place.

Revenons quelques instant en arrière.

L'homme encapuchonné avait prit la tête de la marche, trouvant l'allure trop lente et espérant neutraliser les pièges à l'aide de sa magie. Sa voix avait rappelé de vieux souvenirs à Varig, qui n'eu malheureusement pas le temps d'approfondir son impression. Le capitaine Sylfrid avait localisé les cibles, du moins si on pouvait considérer un loup magique comme un éclaireur fiable. Varig n'aimait pas plus les magiciens que leurs créatures et l'attitude provocante de la capitaine ne le poussait pas à lui accorder beaucoup de considération.
C'était toutefois Elvan qui avait déclenché l'apocalypse.
Varig n'avait pas très bien vu ce qui c'était "exactement" passé. Quelque chose avait explosé derrière lui, étrangement sans lui faire de dégâts... L'inconnu aux cheveux avait reculé, déclenchant un autre piège: un tron qui filaiut droit sur le groupe. Varig n'avait pas vraiment eu le temps d'évaluer la situation et avait plaqué Elvan au sol. Initiative malheureuse; l'instant d'après il s'était retrouvé là haut, comprimés dans un filet.

Il y a vraiment des jours ou rien ne va comme ça devrait.

-Ngh...
- Y'à un piège à piques sous nous, s'y on coupe la corde on va prendre mal.

"Je dois être en train de payer tous les crimes de l'humanité depuis les dix mille dernières années... Je ne vois que ça. L'avantage c'est que ça ne peut plus vraiment empirer..."

Un craquement sec vint immédiatement démentir cette téméraire affirmation.
Fort heureusement, Elvanshalee créa un bouclier suffisamment solide pour les maintenir en l'air.
Plus de risque de tomber. Maintenant il fallait se tirer du piège au plus vite.
L'assassin dégagea son bras et fit jaillir la lame rétractile de son gantelet. Les cordes ne résistèrent et l'assassin put se tirer du piège et se hisser rapidement sur la branche. Tout en aidant sa cliente à s'extraire à son tour, il évalua rapidement la situation du reste de l'équipe. Mis à part que le chemin ressemblait à un champ de bataille, les deux autres semblaient vivants. Probablement une bonne nouvelle.
Le tueur tira la jeune femme jusqu'à la branche. De la haut ils étaient plus en sécurité. Personne n’installait de piège dans les arbres...
C'était sans compter Elvanshalee. Celle ci semblait dotée d'un sens de l'équilibre fluctuant... Enfin plus exactement, elle ne semblait pas être dotée d'un quelconque sens de l'équilibre.

-Haaaaaaa!!!!!!

Elle partit en arrière et chuta, entraînant le tueur qui avait essayé de la retenir. Ils s'écrasèrent 5 mètres plus bas, en plein sur le piège amoureusement préparé par les deux frères psychopathes d'Elvanshalee.
Sans son bouclier, ils seraient morts empalés. Là, le tueur avait seulement l'impression d'avoir été piétiné par un Golem.
Il contempla le fond de la fosse tapissé de débris coupants.

-Hung... Je crois que je déteste vraiment votre famille. Sans offense. Rien de cassé?

Il se redressa avec quelques difficultés et tendit la main à la jeune femme. C'est là qu'il vit que le bandage qui recouvrait son cou avait été déchiré, laissant un voir un... Tatouage?
Varig compris. Pas un tatouage. Un sceau. Intéressant. Voila qui pourrait être utile.
Le tueur dégaina son pistolet...
Et le pointa vers le sol en aidant la jeune femme à se relever de sa main libre.

-Les ordres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Lun 19 Mar - 15:19

    « Les informations sont le nerf de la guerre », voilà ce qu'avait dit quelqu'un, un jour, à porté des oreilles d'Alwine. Si elle ne se souvenait plus de qui cette personne pouvait bien être elle avait par contre retenu la phrase, et avait maintes fois pu vérifier qu'elle n'était pas sans fondement. Au combat, même si la force et la rapidité de réflexion comme d'action étaient des maîtres atouts, être plus informée que son adversaire, lorsque c'était possible, pouvait toujours accorder un avantage ou l'autre, même si c'était loin de tout faire, surtout pour une combattante. C'était bien pour cela que la belle Dame de Glace prenait toujours soin de récolter des informations quand elle en avait le temps et qu'elle estimait que cela pouvait être utile, ou bien lorsque sa curiosité avait été mise en éveille, tout simplement. Il fallait bien dire qu'en tant que Lieutenant de la Blitzness Corporation, et vétérante de longue date qui avait le respect et la confiance de bien des gens, il ne lui était pas bien difficile d'apprendre ce qu'elle voulait apprendre, la plupart du temps.

    Or, le fait de voir un Teremundo, en pleine ville, vouloir affronter ses confrères aux côtés de deux officiers supérieurs de la Corporation, dont le moins rassurant de tous, Zenda Necrolia, pour ensuite se faire tuer par Master Seto en personne sous les yeux de ces mêmes officiers, cela avait de quoi, lui semblait-il, éveiller la curiosité de n'importe qui. En tous cas ça avait éveillé la sienne, et elle avait prit soin de se renseigner sur l'étrange personnage qu'elle avait croisé et cette occurrence précédemment décrite, après la mort des autres Teremundos sus-cités, bien entendu. C'était ainsi qu'elle avait découvert le cas d'un certain Elen, et vu qu'il n'était autre que... le frère de sa subordonnée alors la plus prometteuse, Elvanshalee. Elle n'avait pourtant rien dit : on ne choisissait pas sa famille, après tout, et avoir un frère Teremundo n'était pas un crime pour qui que se soit, encore moins une combattante aussi enthousiasme et prometteuse que la jeune femme aux cheveux blancs – une pensée d'autant plus ironique pour elle, dont la sœur était devenue une femme-serpent-teremundo et qui l'ignorait de bout en bout.

    Elle avait également découvert dans la foulée les dossiers du reste de cette famille de fou – en même temps, sachant que c'était la famille d'Elvanshalee, ça ne l'avait pas plus surprise que ça – notant la dangerosité et le comportement immoral de ses deux autres frères et mémorisant leurs visages au passage dans la catégorie des « gens à liquider un jour si je les croise », celle où figuraient les gens hautement primés et les criminels qui avaient attirés son attention, entre autres. Quelle n'avait donc pas été sa surprise de voir ces deux noms et ces deux visages réapparaître quelques temps plus tard, dans un dossier envoyé par la jolie guérisseuse-guerrière en personne et qui demandait de l'aide dans la Blitzness Corporation – et ailleurs, supposait-elle – pour régler définitivement leur compte à ses deux frères, justement. Un projet qui, comme on s'en doutera, avait tout de suite plût à la Lieutenante de la Première Section. Après s'être brièvement entretenue avec sa Capitaine, elle avait prit la direction de la Forêt de Bambou, avec un petit retard sur Elvanshalee à cause de quelques problèmes administratifs qu'elle avait dû régler avant de pouvoir partir.

    Ce fut donc avec un certain décalage qu'elle rejoignit le lieu de rendez-vous, et ne pu que constater le départ d'un groupe d'environs quatre ou cinq personnes dans une direction heureusement facile à déterminer. Elle entreprit donc de suivre la piste qu'ils avaient laissée derrière eux... et dû se protéger d'un premier piège via une barrière de glace, assez rapidement. De là, elle fut plus prudente, mais elle rencontra bientôt une zone gelée qui lui apprit qu'un autre maître de la glace devait faire partie de l'expédition, et qu'il avait réglé les problèmes de façon radicale. Elle pu donc à nouveau accélérer le pas, utilisant sa propre glace lorsque c'était nécessaire, et fini ainsi par retrouver le groupe... qui était réduit à deux personnes. Deux corps se trouvaient également là, un clairement mort, qu'elle reconnu comme celui de Glen, un arrogant maître de la glace qui devait être l'auteur de la gelée qu'elle avait croisée, et l'autre qui semblait également à l'état de cadavre, bien que ce soit plus douteux, et qui appartenait à une Capitaine de la Corporation, rien que ça.

     « Hé bien Elvan, je vois qu'on s'amuse toujours autant avec toi... Tu me présentes ton ami encore vivant ? Je ne pense pas le connaître, lui. »

    La Lieutenante avait parlé avec un léger sourire, visiblement pas plus surprise que cela de voir la catastrophe. Logiquement, trois membres de la famille d'Elvanshalee – au nom de famille étrangement absent de tous ses rapports – cela voulait dire trois fois plus de chaos et d'emmerdement. Quant au compagnon de la jolie damoiselle aux cheveux blancs, il lui était peut-être vaguement familier, mais elle n'arrivait pas à mettre un nom sur son visage...

     « Et sinon, vous en êtes où, quel est le programme ? »

    Selon la logique la plus basique qui soit, elle aurait pu voir même dû prendre le commandement, mais c'était la mission d'Elvanshalee et aussi ses frères, aussi avait-elle choisi de la laisser faire tant qu'elle ne mettait pas leur vie à toutes les deux – et celle de l'autre homme, en option – en danger. Elle comptait bien participer à la mise hors d'état de nuire des deux frangins de la jeune femme, parce que c'étaient des dangers publics encore pire qu'elle, vu qu'ils faisaient tout ça à dessein, mais elle ne voyait pas d'objection à le faire en laissant la direction plus ou moins marquée des opérations à la guérisseuse-guerrière. Ce n'était pas ce genre de détail qui la tracassait, de toute façon et dans l’immédiat, mais plutôt la façon dont ils allaient gérer tous ces pièges. Elle avait bien une ou deux idées, mais autant laissée son élève faire, pour l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Sam 19 Mai - 9:18

L'air s'alourdissait. Le ciel devenait de plus en plus sombre. Les rares oiseaux visibles volaient au ras des arbres et les insectes allaient se cacher. La radio d'Elva grésilla à ce moment, vite suivie suivie de celle de la nouvelle arrivante, qui n'était d'autre que sa lieutenante, les avertissant d'une tempête à venir. Et apparemment, elle n'allait pas être des plus anodine. Mais pour le moment, elle ne semblait pas très enthousiaste à se déclencher. Tant mieux, parce que repérer et éviter des pièges en pleine tempête n'est tout simplement pas possible. Et ils n'auraient pas le temps d'attendre qu'elle finisse.

« Hé bien Elvan, je vois qu'on s'amuse toujours autant avec toi... Tu me présentes ton ami encore vivant ? Je ne pense pas le connaître, lui. »

Mais ce n'était pas ça qui l'inquiétait. Malgré l'arrivée plutôt bienvenue d'Alwine, elle avait l’impression qu'ils n'étaient pas assez, pas assez pour battre ses frères. Mais bon, on ne pouvait pas savoir sans essayer. Restait à les trouver, les frères en question. Au loin, le tonnerre gronda. Mais la tempête semblait s'être déchainée plus loin que l'endroit prévue. Dans le pire des cas ls ne subiraient que quelques restes. Le vent se mit à souffler ... et déclencha trois pièges. Le premier abattit un déluge de carreaux d'arbalète en plein dans un arbre. Le second activa une dizaine de pièges à loups et le troisième explosa quelque part dans un buisson. Aucun des piège n'avait atteint ça cible.

« Et sinon, vous en êtes où, quel est le programme ? »
- On va devoir partir, et vite. Le vent va nous déclencher les pièges sous les pieds, c'est mauvais. Excusez moi mais les présentations attendrons.

Le vent amena une odeur de brulé. Elvan réussit à sourire malgré l'inquiétante situation. Apparemment, les pièges avaient dût se déclencher un peu trop près d'Armand qui les avait brulés. L'avantage c'est qu'on savais maintenant vers quelle direction aller. Plein ouest. Et il y avait de fortes chances que cette mission se finisse plus tôt que prévu. Mais o ne sais jamais, avec des hommes tels que les frères d'Elva, se qui allait les attendre à l'arrivée. Mais bon, le problème actuel était de les atteindre dans un endroit ou les pièges se déclenchaient aléatoirement et tout seuls.

[hrp]Attendez ma prochaine rép pour trouver les frangins svp^^[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 25

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Sam 19 Mai - 18:45

-On va devoir partir, et vite. Le vent va nous déclencher les pièges sous les pieds, c'est mauvais. Excusez moi mais les présentations attendrons.

Les présentations n'étaient pas vraiment nécessaire. Varig avait déjà lu et mémorisé tous les dossiers des officiers de la corporation. Alwine Azamalon, une alliée puissante mais méprisable. Le tueur resta impassible et rajusta ses lunettes. Ce genre de personne avait le don de l'agacer, pour employer un euphémisme. Entre le choix des vêtements (ou plutôt de l'absence de vêtements) et le profil psychologique joint au dossier, le tueur l'avait classé dans les brutes immorales et surpuissantes de la section d'élite, comme sa dégénérée de capitaine. Deux figures mis en avant par la propagande pour des raisons évidentes de stupidité malsaine d'une grande part du public. Il ne pouvait lui accordait qu'une chose: elle n'avait pas assez de cervelle pour s'inquiéter du système qu'elle servait plus par intérêt que par conviction. La corruption et la souffrance semées par Blitzness et son "zoo" ne la concernait que de très loin... Une maigre circonstance atténuante. Toutefois il n'était pas pressé d'avoir à la combattre. Si sa réflexion n'allait pas plus loin que son prochain combat, elle restait affûtée. Sans parler de ses pouvoirs... Une personne qu'il méprisait au plus haut point, mais une alliée utile donc.
Décidé à ne pas créer de remous avec sa partenaire du moment -double sens malheureux, n'y voyez aucune malice- Varig ramena son regard vers Elvanshalee.

-Reçu, je vous suis.

Le tueur emboîta lui emboîta le pas. La progression du petit groupe repris, chaotique. Le vent résidu de la tempête lointaine (sans aucun doute du fait de Selenar) déclenchait aléatoirement des pièges et des éclairs handicapaient l'ouïe sensible du tueur.
Varig avait l'impression de traverser une zone de guerre. Les explosions et les pièges se déclenchaient autour d'eux, mais forte heureusement sans les toucher. Apparemment la malchance chronique de sa "patronne" du moment impliquait qu'elle survive. Ils marchèrent un petit moment quand soudain le chemin s'élargit.
"Quelque chose" avait brûlé les bois autour de part et d'autre de la route avec rage manifestement. Des débris de pièges en indiquaient à la fois l'auteur et la raison. Ils se rapprochaient de leurs proies....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Ven 18 Jan - 3:46

Spoiler:
 

    Les deux personnes gisantes sur les côtés ne semblaient pas très disposées à se réveiller. Définitivement mortes, ou juste plongées dans l'inconscience ? La Dame de Glace l'ignorait, et il semblait peu probable qu'on prenne le temps de lui expliquer, d'autant que le vent qui se mettait à souffler semblait quelque peu inquiéter Elvanshalee.

    « On va devoir partir, et vite. Le vent va nous déclencher les pièges sous les pieds, c'est mauvais. Excusez moi mais les présentations attendrons. »

    Non mais... on était où là ? Alwine lança un regard franchement sceptique à la jeune femme. Se rendait-elle compte qu'elle voilait volontairement une information peut-être décisive à une supérieure et à travers elle à la Corporation en général ? L'inconnu ne devait pas, lui, avoir besoin de « faire les présentations », vu la notoriété qu'avait la belle brune, mais l'inverse n'était pas vrai. Pouvait-elle malgré tout lui faire confiance ? Rien n'était moins sûr, et cette incertitude n'était pas vraiment pour lui plaire. Il faudrait qu'elle mette les points sur les « i » avec Elvanshalee à l'occasion, mais pour l'heure elle était déjà en train d'avancer, et son compagnon, qui comme Alwine l'avait déjà pensé n'avait sans doute pas besoin de cet échange possible d'identité, n'alla bien entendu pas contre cette mise en route, sans doute trop content, vu son petit air pseudo-mystérieux, d'échapper ainsi à ce « don » d'information, si mineur soit-il.

    « Reçu, je vous suis. »

    Levant brièvement les yeux, elle emboîta le pas au groupe. Il y avait la forêt, des pièges, et une zone brûlée qui indiquait les ennemis, tout ça tout ça – quoi, vous vous attendiez à ce que je re-mache et re-vomisse le même texte que les deux au-dessus... hé ben non, on va pas pousser le torture trop loin – ce qui était franchement... hé bien... facile ? Les deux frères semblaient être d'un autre niveau que leur sœur, mais pas vraiment plus malin qu'elle. Une fois découvert comment gérer les pièges, c'était plutôt simple, et la Lieutenante ne s'était pas privée. Elle laissait les deux autres avancer, à quelques mètres devant elle, et faire joujou à zigzaguer et éviter les pièges, se contentant de geler les zones suspectes devant elle, et de temps en temps d'utiliser une protection de glace pour se protéger des pièges déclanchés par le vent dont les conséquences arrivaient jusqu'à elle. Heureusement, plus ils avançaient, moins il y avait de piège... ben ouai, ils approchaient de la tempête la plus intense et elle faisait rage depuis plus longtemps puisqu'elle venait de par-là et qu'en plus le temps qu'ils avaient mis pour arriver là, ben la tempête avait soufflée sur ce même « là ».

    Au final, la zone était quasiment déminée quand ils approchèrent du probable lieu où devait se trouver les deux frères, ce qui rendait la combinaison piège-tempête particulièrement... hé bien débile. Les frères d'Elvanshalee quoi, si elle devait apprendre qu'un autre frère avait été se faire prendre dans l'Empire en allant s'y balader et tuer des gens tout près comme un gros attardé, et ensuite disparaître, elle aurait même pas été étonnée. Enfin bon, ils approchaient donc de la myyyyyyyystérieuse clairière où c'était pas du toooooooout évident qu'ils devaient aller et ce qui les y attendraient. Accélérer jusque là ? Poser des questions ? Hé non, c'était inutile, parce qu'elle pouvait pas faire avancer l'action et que toute question serait une nouvelle fois ignorée par un « ah mon dieu, on nous attaque ! », histoire d'encore appauvrir la situation et priver les gens de leur matière autre que faire de la merde en pensée... heu... La Dame de Glace préférait éviter, laissant Elvanshalee guider, puisqu'on en était là sous sa direction.

    Et donc, la tension étant au comble, après une marche dans un terrain grandement appauvrit par le pouvoir de la logique, la confrontation avec les deux frères semblaient s'annoncer... enfin faut espérer, sinon autant zapper pour regarder Derrick ou le télé-achat là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Lun 25 Mar - 15:11

Un grondement, tel le bruit d'une avalanche ... ou l'estomac d'une bestiole bien affamée, retentit, vite suivit d'un second, puis d'un troisième, émaillé d'éclairs et de grosse rafales. Rien à voir avec le temps qu'il faisait avant. Parce qu'avant, le vent ne leur soufflait pas assez fort dans la tronche pur qu'avancer devienne un peu ... compliqué. Mais l'herbe brulée à leur pieds leur indiquait une chose rassurante: il n'y avait plus de pièges. Et Armand ne devait pas être loin, vu que le sol fumait encore.

Le vent s'arrêta d'un coup. une seconde avant, il pleuvait des cordes, tonnait au possible, ventait avec une force considérable. La seconde d'après il faisait presque beau. Une légère brise agitait les feuilles. Un bambou sur leur droite penchait bizarrement, dans le sens inverse de la pluie. Le piège le plus basique du monde. Elva s'en rendit compte quand elle sentit son pieds briser une ficelle ... et se mangeât le bambou force trente dans la tête. Elle se retrouva sur le cul, et si elle n'avait pas roulé sur le coté elle se serai faite égorger.


- Tu pourrai au moins dire bonjour avant d'essayer d'égorger les gens, Selenar.

Son frangin sortait tout droit ... d'un trou, recouvert par des feuilles. Le summum des plaques préhistoriques. Alors qu'elle s'apprêtait à se relever, Elva fut projetée en avant par le souffle d'une explosion. Une vague de feu noir passa en dessus de sa tête. Armand venait de lancer une boule de feu obscur derrière elle, en plein sur le Spectre et Alwine, boule de feu qui avait déjà enflammé les arbre et se propageait très vite aux alentours.

Une brise plus puissante se mit à souffler. Des boules de feu explosaient un peu partout, visant sans aucun doute les allier d'Elvan, qui était bien trop occupée à se faire taillader par Selenar pour s'inquiéter de leur sort. Il n'avait peur être pas l'art du caméléon de son frère mais il avait toujours été le plus vif des deux. A votre avis à cause de qui Elvan sautait partout en combat? Une chose était cependant bien trop visible pour être loupée. Armand était en train de les enfermer dans un cercle de feu obscur, et il ne valait mieux pas qu'un d'eux soit atteint par les flammes, car il serait entièrement consumé. Du coup il enfermait aussi Selenar, ce qui voulait dire qu'ils avaient prévu une porte de sortie pour lui en plus d'un plan de fuite. Le temps se couvrait. La tempête qui leur permettrai de fuir arrivait.


Dernière édition par Ellissia Ryamaru le Lun 22 Avr - 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Varig Atorias
♟ Tueur indépendant ~ Conspirateur à ses heures perdues... ♟
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 25

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
5/10  (5/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 5800 penas-5450 points
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Ven 29 Mar - 10:34

Varig avait laissé Elvanshalee prendre la tête du groupe, maintenant un espace suffisant pour que les pièges qu'elle déclenchait ne l'impactent pas. Sans doute Alwine faisait elle de même...

La petite équipe venait de déboucher dans un espace plus dégagé quand la tempête surnaturelle cessa aussi brusquement qu'elle s'était déclenchée.

Le sol avait brûlé sur une large zone, dégageant une large zone de ses bambous.
Son pistolet occulte à la main, le tueur continua de suivre sa "cliente", pensif. Arrêter la tempête voulait peut être dire que les deux hommes avaient quitté les lieux... Face à une force supérieure la retraite était leur meilleure option. Toutefois il préféra ne pas faire part de ses conclusions. Les deux assassins étaient peut être postés quelques part, cherchant justement à faire baisser leur garde.

Mais mieux valait rester sur ses gardes. Les pièges, eux, restaient en place quoi qu'il arrive...

Varig repéra un reflet sur le sol à peu près une seconde avant qu'Elvanshalee...

-Halte, piè... commença-t-il.

... Ne marche dessus.
Un bambou siffla à toute vitesse et frappa sa cliente en plein visage, la projetant en arrière.
Simultanément, une de leurs cibles apparut, frappa un coup de couteau dans le vide avec une demi seconde de retard.

- Tu pourrai au moins dire bonjour avant d'essayer d'égorger les gens, Selenar.

Sans hésiter, le tueur se jeta en avant tandis qu'une boule de feu sortie de nulle part s'écrasait là où il se trouvait une seconde plus tôt, explosant aussitôt pour former un véritable mur de flammes.
Le tueur atterri dans une roulade à côté d'Elvanshalee, se mettant aussitôt à tirer vers son adversaire le plus proche dans un véritable barrage de balles occultes. S'il voulait jouer du couteau, il risquait une mauvaise surprise... Et pour sa santé immédiate il avait plutôt intérêt à sortir de sa ligne de tir tant qu'il le pouvait.

-Le guignol pyromane! lança-t-il à l'attention d'Alwine. On se charge de l'autre.

Tout en parlant, il avait attrapé sa cliente sous le bras et l'avait relevée sans effort, comme si elle ne pesait rien sans cesser de faire feu. Il n'avait pas vu sa cible tomber mais vu la densité du tir il devait commencer à limiter sérieusement ses options, qui n'épargnait pas non plus Armand l'obligeant sans doute lui aussi à rester mobile pour conserver son "intactitude" comme aurait dit Ellianne.

-Votre imbécile de frère est en train de se couper sa propre retraite, constata-t-il en voyant les flammes former un large cercle dans la clairière. Je suggère de se concentrer sur vote agresseur et de laisser l'autre au Lieutenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine Azamalon
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
♦ Impératrice des Glaces ♣ Vétéran ♦
avatar

Messages : 1157
Date d'inscription : 23/08/2011

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
6/10  (6/10)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 21359
Jobcard(s): Sage de Brakmor & Garde du Corps

MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   Lun 6 Mai - 5:32

    Le vent était tombé, alors qu'ils arrivaient dans une zone dévastée. Cela signifiait soit que leurs cibles avaient prit la fuite d'une manière ou d'une autre à leur approche, soit... hé bien qu'ils approchaient, justement. N'importe qui se serait donc tenu sur ses gardes et aurait avancé avec prudence... sauf Elvanshalee, bien entendu, qui, en dépit d'un avertissement sans doute un peu trop tardif du grand blond aux chauss... lunettes noires ne parvint pas à éviter de se prendre un bambou en pleine face. Par contre, elle réussi juste après à éviter un coup de couteau surprise, alors qu'elle aurait dû être sonné, ce qui prouvait qu'elle était plutôt chanceuse dans ce qu'elle se prenait, l'un dans l'autre. C'était déjà ça, hein.

    « Tu pourrai au moins dire bonjour avant d'essayer d'égorger les gens, Selenar. »


    Alalalala, une réunion de famille, c'était cro meugnon ! Mais bon, pas le temps de s'attendrir, car une boule de feu fonçait droit sur elle et sur le mercenaire. Alwine l'évita d'un large bond sur le côté, alors que l'autre bondissait en avant, ouvrant le feu sur l'agresseur d'Elvanshalee. Il empêchait ainsi la Lieutenante de se porter au corps-à-corps, mais bon, on ferrait avec...

    « Le guignol pyromane ! On se charge de l'autre. »

    Hummmm elle avait pu le voir, ça, qu'il se chargeait de l'autre, même si elle n'était pas tout à fait certaine de la pertinence exacte que pouvait avoir cette façon de diviser les tâches. Mais bon, c'était trop tard pour faire quoi que ce soit. Un autre désavantage à travailler avec des extérieurs quand on avait tout plein de gens de votre entreprise prêt à vous aider...

    « Votre imbécile de frère est en train de se couper sa propre retraite. Je suggère de se concentrer sur vote agresseur et de laisser l'autre au Lieutenant. »

    Ceci-dit, il ne perdait visiblement pas totalement le sens des réalités... Souriante, la brune se dit que de toute façon qu'elle se charge de l'un ou de l'autre ça ne faisait pas grande différence. Les deux zouaves avaient totalement gâché leur potentiel d'embuscade, pour le coup, et ils allaient vite pouvoir voir qu'en combat rangés ils ne faisaient pas du tout le poids...

    « Ses imbéciles de frères se sont surtout totalement ruinés toute chance de vaincre en gâchant toute potentielle surprise... enfin bon c'est ses frères justement, je suppose que ça explique tout... »


    Car, invisible ou pas, indétectable ou pas, quand on balance des boules de feu on a tendance à être facilement repérable. Très facilement repérable, même. Quand au cercle de feu, s'il pouvait sembler dangereux pour... un enfant de neuf ans, un animal, ou un handicapé incapable d'utiliser les arts occultes, il constituait un problème que la Dame de Glace pouvait régler en même temps qu'elle ne compliquerait grandement l'avis de l'amateur de barbecue. D'un geste, elle invoqua sa puissante épée démoniaque et bondit en avant en portant un formidable coup tranchant dans les airs.

    « Hep, machin le pyromane ! Prend ça ! Vitesse accrue, niveau trois. Tranchant démoniaque boréal ! »

    Pendant quelques instants, la belle s'était faite incroyablement rapide et avait porté un coup à la puissance démesurée, soufflant les flammes et frappant à pleine puissance la source de tout ceci grâce à sa portée monstrueuse. Mais ça ne s'arrêta pas là puisque en retombant au sol la belle ne se priva pas pour enchaîner encore une fois.

    « Alors on s'en sort ? Prend encore ça ! Pieux de glace ! Surgissez et volez ! »

    Par cette emphase inédite, elle fit sortir des pieux du sol, sur la zone ou était la cible, tout en en projetant d'autres dans les airs vers cette même zone. La première attaque était déjà un combo totalement au-delà des possibilités de l'homme, et cette seconde vague n'était qu'une formalité, pour faire bonne mesure. Et vu que les deux fois elle avait prévenue, histoire de ce moquer un peu de lui, elle avait aussi sans le savoir totalement invalidé sa capacité à éviter une attaque imprévue puisque justement il avait été prévenu, donc il les voyait forcément venir, donc ça marchait pas. Sauf qu'entre voir venir et pouvoir esquiver, il y avait un monde...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireeternia.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse à l'homme.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chasse à l'homme.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Canada continue sa chasse à l'homme
» ♣ évènement 015 ; Chasse à l'homme dans la forêt interdite
» Un chasseur sachant chasser... ne sort jamais sans son chien de chasse [libre]
» Chasse à l'homme [PV Dohko et Ceridwenn]
» La chasse à l'homme sur Saint Uréa !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Forêt de bambou-
Sauter vers: