AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 À la poursuite du bonheur [PV Arcia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rayne Whitefeather
Expérience
Expérience
avatar

Messages : 562
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 67
Localisation : Ici ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/8  (7/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite:
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: À la poursuite du bonheur [PV Arcia]   Ven 20 Jan - 20:35


Le bonheur n'existe que si l'on y croit

    Rayne s’était rendue à la montagne aux temples. Depuis qu’elle vivait avec Ellianne, elle prenait chaque occasion qui s’offrait à elle afin d’explorer le continent et elle n’avait pas encore eu la chance de visiter la fameuse montagne aux temples. Ce n’était pas si loin, après tout, juste passé la forêt mystique. C’était, bien entendu, plus rapide à vol d’oiseau. Cependant, Rayne n’aimait pas prendre ni sa forme Teremundo, ni sa forme animale, et toutes deux impliquaient des ailes. Cette fois, elle opta pour la seconde et, aux portes du Temple, elle se transforma en un grand cygne au plumage aussi sombre que la nuit. Ses yeux brillaient comme deux rubis et elle leva la tête vers le ciel avant d’étendre ses longues ailes pour prendre son envol. En cette fraîche journée d’automne, elle quitta l’Empire et survola la forêt mystique aux feuilles d’or avant de finalement se poser au pied de la montagne en question, reprenant une forme humaine. Plusieurs chemins s’offraient à elle pour la gravir et en choisit un au hasard sur lequel elle s’engagea sans hésiter.

    Cette montagne faisait beaucoup parler les gens. Les uns disaient de des sorcières un peu tarées pouvaient prédire l’avenir pour un prix variant selon la prédiction faite. D’autres parlaient de sectes qui s’y étaient formées et qui s’y promenaient. Elle n’en avait rien à faire, elle n’avait pas besoin de connaître son futur et elle ne comptait sur aucune divinité. Si elle croyait en leur existence pour avoir expérimenté les auras de deux d’entre eux au Temple, elle n’allait certainement pas laisser sa vie entre leurs mains! Elle avait appris à ne compter que sur elle-même, sur ses sens et ses instincts.

    D’ailleurs, plus elle montait en altitude, plus elle se sentait nerveuse sans comprendre pourquoi. C’était aussi silencieux que ça pouvait l’être en montagne, avec le vent, et elle n’avait croisé personne depuis un bon moment. Au loin, elle pouvait entendre les chants des moines s’élever des temples dispersés ici et là sur le flanc du géant de terre. C’était un endroit agréable, conclut-elle malgré le malaise qui pulsait dans ses veines. Elle prit une pause après une courbe du sentier qui ouvrait sur un mince plateau. Elle regarda le vide qui s’offrait à ses pieds et embrassa la vue magnifique qu’elle avait de Punent-Isfel et de l’océan, plus loin. Elle avait l’habitude de voler, mais rare était les fois qu’elle pouvait juste arrêter et admirer un paysage aussi splendide.

    - Je sais que j’ai une jolie prime sur ma tête, dit-elle calmement. Je sais que je suis la Teremundo Piats et que bien des gens veulent me tuer. Ce que je ne sais pas, c’est qui tu es.

    Elle avait placé sa main sur la garde de Calarenne tandis qu’elle parlait au vent, prête à dégainer. Elle n’était pas seule, elle en était certaine. Ce n’était pas une intuition des dieux, simplement son instinct de guerrière. Elle ignorait toutefois qui était celui qui la poursuivait et où il était en ce moment. Dans l’après-midi brumeux, elle savait que se battre sur un territoire restreint était dangereux, mais elle avait des ailes et elle espérait que son adversaire n’en avait pas. Avec un peu d’espoir, c’était un faible Teremundo qui cherchait à se démarquer et elle en finirait avec lui en quelques coups. Elle n’avait pas envie de se souiller de sang, pas aujourd’hui…

    HJ : J'espère que ça te va, fais-moi signe s'il y a des modifs à faire ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-world-rpg.forumgratuit.be
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la poursuite du bonheur [PV Arcia]   Mar 24 Jan - 19:10


Un bonheur inaccessible



    « Ooooh~~ Je suis surprise d’avoir été repéré si facilement. Il faudra que j’améliore cette technique. »

    Enlevant son manteau de nature afin d’apparaître clairement devant la Teremundo, Arcia se retrouva rapidement sur le sentier où se tenait sa cible. La regardant de haut en bas avant de poser son regard sur le paysage qui se dessinait entre les feuillages, la capitaine reprit de plus belle.

    « Rayne Whitefeather… Teremundo humanoïde numéro 5. Je me demandais bien ce que vous pouviez faire ici, mais maintenant je crois que j’ai une petite idée. »

    Sourire en coin et le regard tourné vers l’humanoïde, Arcia resta cependant sur ses gardes. Au vue de la main sur le manche de l’épée de son adversaire, il ne valait mieux pas lui faire confiance. Bien qu’elle ne s’était pas présenté, Rayne n’allait sûrement pas être docile si facilement. Se grattant nerveusement l’arrière du crâne tout en se tournant vers elle, Arcia soupira.

    « Je préférerais ne pas vous affrontez, si cela ne vous dérange pas. »

    ~ Quelques jours plutôt ~
    Arrivant dans son bureau comme la plus part des matins, Arcia trouva une nouvelle lettre avec le tampon du seigneur patron de la B-Corp. Ne s’asseyant même pas, elle ouvrit et regarda le message. Il s’agissait d’un ordre de mission : celui-ci consistait à se rendre sur Punent-Isfel afin d’observer discrètement certains agissements suspect dans l’un des temples. Souriante, Arcia se faisait déjà une joie de se fondre dans le décor pour tromper son ennemi. Regagnant le rez-de-chaussée, elle alla ensuite dans le garage où se trouvaient les différents engins, que ce soit militaire ou autres, de l’organisation. Empruntant l’une des voitures de fonctions, la demoiselle rapidement vers le bunker afin de prendre la mer pour l’autre continent.
    Arrivé à bon port, elle ne tarda pas à exécuter sa mission. Récupérant un habit de moine qui lui était fourni la demoiselle commença son ascension pour le temple, capuche en place. Oui mais voila, un bémol arriva. Alors qu’elle grimpait, elle sentit comme une mauvaise présence et celle-ci fut fondé : Arcia repéra la demoiselle teremundo. Sans attendre, elle se dissimula grâce à sa technique du Cameleon. En restant la plus discrète possible, elle la suivit. Recueillir des informations à propos d’un des 5, près de l’endroit où elle devait exécuter sa mission, cela ne pouvait qu’être une bonne chance. Du moins, jusqu’à ce qu’elle soit découverte…

    ~~~~~~

    Regardant la personne en face d’elle, Arcia prit tout de même en main sa lame afin de ne pas se faire distancer si un combat devait s’engager, ce qu’elle ne voulait pas. Non pas qu’elle ne veut pas la combattre, mais elle connaissait en partie la puissance que pouvait avec les 5 teremundos les plus recherchés, et la capitaine était connu pour ne pas être une grande combattante de guerre. Si les hostilités devaient se faire, la jeune femme ne ferait sûrement pas le poids. Voila pourquoi, pour cette fois, elle resta passive, en utilisant le dialogue.


    « Je pense que pour vous, comme pour moi, un combat ne serait pas de bonne augure. Être repéré alors que vous êtes recherchés… Et je n’ai aucune raison de vous affronter. »

    Bien qu’elle se doutait que les fameux ‘agissements suspects’ pourrait venir d’elle. Au quel cas, sa mission était accompli plus rapidement que prévu mais Arcia perfectionnait souvent les choses : elle n’avait pas visité le temple. Elle ne pouvait donc tirer de conclusion trop hâtive.
    Voyant que son opposante ne semblait pas convaincue par les arguments de la capitaine, cette dernière prit en main l’une de ses armes à feu et prit une position de combat.

    * Cela ne serait pas facile à la base, mais en plus avec ses vêtements, c’est pas gagné…*

    Attendant une réelle réponse de Rayne, la jeune femme resta cependant sur la défensive bien que si le combat devait vraiment se passer, elle ferait en sorte de rejoindre le plus rapidement la plage où se trouve quelques soldats qui pourraient l’aider, puis qu’elle doutait fort qu’ils seraient utile mais au moins, elle aurait une zone de déplacement beaucoup plus grande que le sentier sur lequel elle se trouvait.

Revenir en haut Aller en bas
Rayne Whitefeather
Expérience
Expérience
avatar

Messages : 562
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 67
Localisation : Ici ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/8  (7/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite:
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: À la poursuite du bonheur [PV Arcia]   Ven 27 Jan - 2:20


    « Ooooh~~ Je suis surprise d’avoir été repéré si facilement. Il faudra que j’améliore cette technique. »

    Une voix provenait du sentier, non loin d’où elle était. Peu de temps après, une femme se dévoila à son regard. Elle était jolie, mais Rayne ne la reconnut pas. Que pouvait-elle bien lui vouloir, qui était son employeur? Elle l’observa pendant qu’elle était elle-même observée. Une toge de moine, comme c’était original… elle avait de la difficulté à y croire, allez savoir pourquoi!

    « Rayne Whitefeather… Teremundo humanoïde numéro 5. Je me demandais bien ce que vous pouviez faire ici, mais maintenant je crois que j’ai une petite idée. »

    La Piats haussa un sourcil. Ah bon? Elle savait ce qu’elle faisait ici? Quoi, elle lisait aussi dans les pensées? Elle ne trouvait plus étonnant d’être reconnue partout où elle allait, mais c’était franchement agaçant de se faire arrêter à chaque coin de rue. Si au moins c’était pour un autographe…mais non! Ils en voulaient tous à sa vie! Ainsi resta-t-elle sur ses gardes, surtout en voyant que son interlocutrice faisait de même.

    « Je préférerais ne pas vous affrontez, si cela ne vous dérange pas. »

    La jeune femme s’était gratté la tête et semblait franchement ennuyée à l’idée de l’affronter… ce qui ne l’empêcha pas de sortir une arme! Cela suffit pour qu’elle veuille sortir Calarenne de son fourreau, mais elle en profita plutôt pour infiltrer l’esprit de son adversaire pendant que les hostilités n’étaient pas encore lancées. Elle fut témoin d’images saccadées, comme toujours. Un champ de bataille. Une fillette. Un Teremundo. Un soldat. Mort. B-Corp. Glen. Glen?!?!

    « Je pense que pour vous, comme pour moi, un combat ne serait pas de bonne augure. Être repéré alors que vous êtes recherchés… Et je n’ai aucune raison de vous affronter. »

    La Teremundo revint à elle un peu confuse. De toute évidence, la femme appartenait à la B-Corp, mais elle connaissait son ami. Et elle ne voulait pas le tuer malgré ses agissements contre son employeur, donc elle pouvait supposer qu’ils étaient au moins amis. Elle ignorait le niveau réel de leur relation, mais que pour cela, elle se résolut à ne pas la blesser. Trop gravement… Elle comptait tout de même se défendre si elle attaquait, comme elle semblait vouloir le faire en sortant une arme à feu. Elle répondit par ailleurs en dégainant sa propre épée.

    - Tu connais mon nom, comme bien des gens, mais je ne connais pas le tien. Sais-tu de celles qui attaquent sans se présenter?

    Elle la toisa avec amusement, car même si son arme était prête, elle adoptait une position détendue, comme si elle ne la prenait pas au sérieux. Après tout, si elles en venaient aux armes, elle n’avait pas l’intention de se battre à son plein potentiel. Elle avait assez confiance en ses capacités pour être persuadée qu’elle ne serait pas la perdante et elle ne pouvait pas risquer de tuer quelqu’un qui était cher à son nouvel ami.

    - Enfin, on ne peut plus se promener en paix! Dire que je pensais que la montagne aux temples serait un lieu calme… je ne sais pas ce que tu crois que je fais ici, mais je suis curieuse de savoir ce que la B-Corps à y voir!

    Elle ne bougea pas d’un centimètre, se contenant de replacer une mèche argentée avec sa main droite, dont le poignet portait le pendentif de Glen. Elle espérait que ses paroles aient fait effet, bien qu’elle ne pense pas vraiment obtenir de véritables réponses de sa part. Qu’avaient Elli et Glen à fraterniser constamment avec l’ennemi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-world-rpg.forumgratuit.be
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la poursuite du bonheur [PV Arcia]   Ven 27 Jan - 10:08



    Voyant l'épée de son adversaire sortir de son fourreau, Arcia savait que cela sentait vraiment pas bon. Cependant, elle avait oublié un détail que la jeune femme lui rappela : sa présentation. Effaçant sa pose de combat pour une plus droite, la capitaine s'inclina en ayant un regard assez profond, les yeux légèrement plissés, avec un sourire.

    « Oh pardonnez mon impolitesse Piats. Je me nomme Arcia Sylfrid... »


    Arrêtant sa phrase ici, la demoiselle ne voulait pas divulger sa véritable identité qui était membre de la B-corp pourtant, Rayne semblait déjà le savoir. Ses yeux s'ouvrir un peu plus, suspicieuse. Comment avait-elle eu vent du statut d'Arcia? Une technique teremundos le permettait-elle? La capitaine se redressa et ajouta ensuite.

    « Je vois que vous êtes bien renseigner. Il est vrai que j'appartiens à la B-corp, mais comme je vous l'ai dit précédemment, je ne suis pas venu ici pour vous car vous ne semblez pas être ici depuis bien longtemps. Voilà pourquoi engager un combat serait idiot... »

    La capitaine ne continua pas à cause de la surprise. Elle venait de voir un objet qu'elle ne pensait pas revoir de si tôt et surtout pas au poignée d'un teremundo. Il s'agissait du bracelet de Glen, l'homme qu'elle n'avait pas vu depuis bien longtemps. C'est les sourcils froncés que la capitaine reprit :

    « Tiens tiens~~ voilà un objet fort intéressant que vous avez là. L'auriez-vous volé? Ou bien avez-vous tué son propriétaire pour l'obtenir? »

    Bien qu'elle ne laissa paraître aucune émotion négative, voir cet objet ici sans son véritable propriétaire rendait la demoiselle furieuse. Elle se demandait bien pourquoi Glen n'était pas revenu à la capitale depuis bien longtemps, mais s'il s'était fait tuer, la question ne se posait plus. Resserrant un peu plus son étreinte sur le manche de ses armes, Arcia fit en sorte de garder son calme. Engager un combat déjà perdu d'avance sous l'effet de la colère n'allait pas lui ramener l'homme qu'elle cherchait depuis quelques temps maintenant. Et puis, Rayne avait peut être des informations à lui fournir dans le cas où l'homme n'était pas mort. Voilà pourquoi elle souffla intérieurement, rangea ses armes à feu sous sa toge, vêtement qu'elle enleva ensuite pour laisser place à des habits beaucoup plus moderne : un t-shirt court, laissant apparaître son ventre ainsi qu'une veste avec de la fourrure au niveau du col par dessus. Un short de couleur sombre qui arrivait un peu au dessus de la mi-cuisse puis, d'un seul côté, une chaussette montant jusqu'à la cuisse, et enfin des rangers simples dans les pieds. Arcia était elle même à présent. Regardant son opposante, elle lui sourit:

    « Pour tout vous dire, je cherche le possesseur de cet objet depuis quelques temps. Si vous avez donc des informations, cela m'intéresserait. En échange, je ne fais pas mention de notre rencontre dans mon rapport de mission, qu'en dites-vous? »

    La capitaine n'avait pas vraiment de quoi marchander avec Rayne, mais elle devait tenter le tout pour le tout. Savoir la position de Glen pouvait être rassurant ou bien inquiétant. Dans tout les cas, elle devait obtenir ses informations sans la force. Peut être que la teremundo se montrerait coopératif, on ne sait jamais. Ces créatures étant encore un mystère pour la B-corp, surtout lorsqu'il s'agit des 5 les plus recherchés.
Revenir en haut Aller en bas
Rayne Whitefeather
Expérience
Expérience
avatar

Messages : 562
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 67
Localisation : Ici ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/8  (7/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite:
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: À la poursuite du bonheur [PV Arcia]   Ven 27 Jan - 18:22


    « Oh pardonnez mon impolitesse Piats. Je me nomme Arcia Sylfrid... »

    Oh, elle se présentait enfin! Elle n’avait pas cru qu’elle répondrait aussi facilement, les gens aimaient bien prétendre qu’ils étaient plus importants qu’ils ne l’étaient réellement. Arcia semblait s’interrompre au milieu de son élan, comme si une pensée la traversait. La Teremundo sourit avec amusement, une pointe de dédain comme toujours. Une simple humaine, mais aussi un de ces pions de la B-Corp… à moins qu’elle ne soit davantage! Ils prenaient n’importe qui ayant une certaine utilité comme capitaines, maintenant. Elle ne pouvait les blâmer, ils avaient tendance à tomber comme des mouches ou à disparaître malencontreusement.

    « Je vois que vous êtes bien renseigner. Il est vrai que j'appartiens à la B-corp, mais comme je vous l'ai dit précédemment, je ne suis pas venu ici pour vous car vous ne semblez pas être ici depuis bien longtemps. Voilà pourquoi engager un combat serait idiot... »

    Rayne haussa un sourcil, n’étant pas tout à fait d’accord avec elle. Toutes les raisons étaient bonnes pour combattre la B-Corp, mais dans cette présente situation, ça l’arrangeait. Elle n’avait certainement pas envie de perdre son temps ici, aussi s’apprêtait-elle à quitter les lieux. Elle n’avait rien à faire de ce que la jeune femme pouvait bien ajouter, après tout. Elle devrait se compter chanceuse de seulement pouvoir partir sans la moindre égratignure!

    « Tiens tiens~~ voilà un objet fort intéressant que vous avez là. L'auriez-vous volé? Ou bien avez-vous tué son propriétaire pour l'obtenir? »

    La jeune Piats se tourna vers Arcia Sylfrid. Si celle-ci ne montra aucune hostilité, Rayne se plaça aussitôt sur la défensive. Elle l’observa quitter la toge de moine pour dévoiler des vêtements qui la mettaient en valeur, mais elle ne s’attarda pas à cela. Plutôt, elle portait attention aux armes de son interlocutrice. Elle n’aimait pas les fausses accusations qui étaient faites à son sujet, la seule idée qu’elle puisse blesser Glen étant tout à fait ridicule. Cependant, elle se força au calme puisqu’il était impossible pour la B-Corp de savoir ce détail. Elle n’était visiblement pas télépathe et elle faisait des suppositions qui pouvaient paraître justes aux yeux de n’importe qui! Après tout, qui croirait qu’un monstre et un homme puissent réellement être amis?

    « Pour tout vous dire, je cherche le possesseur de cet objet depuis quelques temps. Si vous avez donc des informations, cela m'intéresserait. En échange, je ne fais pas mention de notre rencontre dans mon rapport de mission, qu'en dites-vous? »

    Elle éclata de rire en entendant la proposition de la jeune femme. C’était un rire moqueur, bien entendu, car il n’y avait rien de réellement drôle dans ses propos. Seulement, l’idée qu’elle lui fasse une faveur était tout à fait ridicule. Déjà qu’elle épargnait sa vie… Enfin, elle cessa de rire après quelques instants, la toisant avec amusement. Elle l’observa plus en détail, voyant visiblement qu’elle ne tenterait pas de l’attaquer, ce qui était parfait. Quant à elle, elle gardait Calarenne en main, juste au cas. Il pouvait bien y avoir d’autres bêtes aux alentours qui n’attendaient que cela!

    - Plutôt ceci : je te laisse partir vivante et tu ne me mentionnes pas à âme qui vive.

    Elle haussa un sourcil, songeant qu’Arcia n’accepterait jamais cela, mais elle n’avait rien à perdre à essayer. Qui sait, la femme était peut-être plus idiote qu’elle ne le laissait croire! Qu’attendre de plus d’une créature inférieure? Glen était peut-être une exception, mais ce n’était pas pour autant que la jeune Teremundo changerait sa façon de penser, surtout face à la B-Corp. Lâchant un soupir, elle se dit qu’elle se devait au moins d’entrer dans son jeu. Aussi, ajouta-t-elle en faisant un signe de la main dans les airs :

    - J’ignore il est où, mais je t’assure qu’il est encore en vie! Enfin, il l’était quand il a quitté ma maison. J’assume que tu le connais un minimum si tu le pourchasses! Il a tendance à partir sans dire au revoir, on dirait…

    Elle prit un air songeur, se rappelant la dernière fois qu’elle l’avait vu. Ils avaient partagé thé et pommes, ç’avait été agréable malgré l’heure tardive. Ils avaient discuté encore un peu, puis ils étaient allés se coucher. Au matin, il était parti. Elle ignorait quand elle le reverrait, mais elle croyait en la promesse qu’il lui avait faite. Aussi ne pouvait-elle pas penser qu’il était mort en cours de route.

    - Au fait, tu veux bien me dire pourquoi tu désires tant le retrouver? Si ta réponse me satisfait, je te dirai peut-être là où je crois qu’il est ~

    Elle rigola et créa un rocher de glace en plein milieu du sentier pour s’y asseoir, démontrant ainsi qu’elle avait tout son temps et qu’elle n’avait rien de mieux à faire que de l’embêter. Quoi de mieux que de jouer à chat avec une petite souris pour se distraire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-world-rpg.forumgratuit.be
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la poursuite du bonheur [PV Arcia]   Sam 28 Jan - 14:30



    Elle s'y attendait : la proposition qu'elle avait faite à Rayne avait eu du succès. La teremundo rigolait aux éclats. Arcia ne le prit pas mal bien au contraire. Souriante et la regardant en attendant une réponse, elle n'eut qu'une proposition à son tour qui ressemblait trait pour trait à celle qu'elle avait donné, mais dans le sens inverse. Se mettant à sourire et à lâcher un petit rire. Cependant, elle garda le silence, posant un main sur sa hanche, le bassin légèrement penché sur le côté. Fixant les yeux de la demoiselle qui se trouvait en face d'elle, Arcia se disait qu'elle n'a rien de différent par rapport aux humains. Et si des teremundos humanoïdes se baladaient dans les villes? Il ne fallait pas mettre cela de côté, mais la capitaine avait d'autre chose à penser pour le moment.

    Puis Arcia eut des informations fortes intéressantes malgré tout. Glen était donc en vie, pour le moment. Ce qui était surprenant pour la demoiselle, c'était le fait qu'il avait sympathisé avec une teremundo. D'un côté, c'était son genre. Lui qui voulait être libre de tout, ainsi bien ces choix que ces actes, il avait bien le droit d'être ami avec l'ennemi de la B-corp. Les derniers mots de la créature humanoïde firent rire la capitaine qui ajouta après cela.


    « C'est le genre d'homme à vouloir rester libre et à aider les autres. Cela ne m'étonne pas qu'il est disparu comme ça. »

    Après quoi, Rayne lui demanda pourquoi elle cherchait tant à le retrouver. Commençant à marcher vers la teremundo, elle s'arrêta quelques pas plus loin pour ne pas lui faire croire qu'Arcia lui voulait du mal. Posant son regard sur l'étendu bleu qui se dessinait sous leur yeux, la voix du capitaine était devenu plus douce et calme, laissant paraître une certaine tristesse.

    « Cela me fait étrange d'avouer ça à la teremundo piat mais... Glen est pour moi la seule famille qui me reste, la seule personne qui me connaît mieux que personne. Depuis qu'il a disparu ces derniers mois, je me fais du souci. Je ne vois pas qu'il lui arrive quelques choses... »

    Reprenant un air plus décontracté et ironique, elle haussa les épaules et les mains en ajouta à son visage un sourire pincé, et ferma les yeux.

    « Bon je sais qu'il est fort, j'en ai fait les frais à plusieurs reprises, mais on trouve toujours plus fort que soit sur terre. Voilà pourquoi... -elle se tourna vers Rayne, le regard déterminé mais avec un sourire charmeur sur les lèvres- je veux le retrouvé le plus rapidement possible... »

    Bien qu'elle venait de lâcher ce qu'elle avait sur le coeur, elle se disait que cela faisait du bien de parler à quelqu'un d'étranger, même si cette personne pourrait se retrouver être vers ennemi dans les temps prochains. Quoi qu'il en soit, la demoiselle espérait avoir donné un bon argument à Rayne afin qu'elle lui fournisse les informations qu'elle avait. Pendant le temps de réflexion, la capitaine détourna le regard pour observer le temple, et elle ajouta.

    « Tu peux réfléchir avant de me donner une réponse. De toute manière, j'ai une mission à accomplir avant de partir. »

    C'est étrange, mais Arcia trouvait qu'elle commençait à se lier d'amitié avec la teremundo piats. Peut être parce qu'elles sont proches de Glen? Ou bien, le fait que leur différence les rapproche plus qu'autre chose. Elle ne savait pas mais... la capitaine pouvait faire confiance à Rayne pour le moment.

Revenir en haut Aller en bas
Rayne Whitefeather
Expérience
Expérience
avatar

Messages : 562
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 67
Localisation : Ici ♥

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
7/8  (7/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite:
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: À la poursuite du bonheur [PV Arcia]   Lun 13 Fév - 20:46


    Rayne trouvait cette rencontre intéressante. Arcia était intéressante à sa façon et elle voulait en apprendre davantage sur elle, question de pouvoir mieux juger son caractère. Si elle était une amie de Glen, elle devait être bien, forcément, mais elle voulait s’en faire sa propre idée. Et puis, qui disait qu’elle serait traitée de la même façon que son nouvel ami? Elle savait bien que les gens changeaient en fonction des personnes avec qui ils étaient, elle la première. Question de confiance.

    « C'est le genre d'homme à vouloir rester libre et à aider les autres. Cela ne m'étonne pas qu'il est disparu comme ça. »

    La jeune femme approchait un peu, sans pourtant se faire agressive ou défiante. Soit, elle la laisserait faire à sa guise, elle pourrait la tuer n’importe quand si besoin était. Si elle ne faisait que se défendre, alors n’était-ce pas respectable? Si elle se faisait attaquer en premier, n’était-il pas simplement naturel qu’elle riposte? Cependant, elle était persuadée qu’elles n’arriveraient pas à de telles extrémités. Son regard était calme et elle pouvait presque y lire de la tristesse. Elle devait être bien attachée au vagabond…

    « Cela me fait étrange d'avouer ça à la teremundo piat mais... Glen est pour moi la seule famille qui me reste, la seule personne qui me connaît mieux que personne. Depuis qu'il a disparu ces derniers mois, je me fais du souci. Je ne vois pas qu'il lui arrive quelques choses... »

    La Teremundo sourit avec douceur, hochant doucement de la tête. Elle n’ajouta rien, laissant l’autre parler. Elle trouvait seulement amusant qu’une personnalité de la B-Corp lui fasse la conversation plutôt que de la chasser et la découper en morceaux ou quoi d’autre. Peut-être était-ce simplement le sujet qui était douloureux.

    « Bon je sais qu'il est fort, j'en ai fait les frais à plusieurs reprises, mais on trouve toujours plus fort que soit sur terre. Voilà pourquoi... je veux le retrouvé le plus rapidement possible... »

    Son sourire la laissa de glace tandis qu’Arcia venait de lui ouvrir son cœur. Elle suivit son regard vers les temples, laissant un temps de silence passer.

    « Tu peux réfléchir avant de me donner une réponse. De toute manière, j'ai une mission à accomplir avant de partir. »

    Cela piqua la curiosité de la Piats. Bien entendu, la B-Corp n’allait nulle part sans raison! Elle avait bien envie de savoir ce qu’ils pensaient trouver ici, de toutes les places. Elle le regarda avec amusement, toujours cette petite étincelle qui brillait dans le fond de ses pupilles. C’était sa façon de voir le monde, comme un immense terrain de jeu à sa merci. Et les gens n’étaient que des pions.

    - Il n’est plus sur le continent, ça je peux te le garantir. Peut-être les îles, tente ta chance sur Archivant! Ou Shima Barnas, mais je doute qu’il soit stupide et qu’il s’y aventure seul.

    Elle lui sourit, un véritable sourire. Elle la prenait presqu’en pitié, chasser un homme qui n’avait que sa propre voie à suivre. Il n’attendait personne, il ne faisait que bon lui semblait. C’était ce qui lui plaisait chez lui, car elle lui ressemblait sur ce point, ou presque. Liberté absolue.

    - Mais je dois avouer que je suis curieuse quant à cette mission. Peut-être que je pourrais être utile?

    Elle avait dit cela sans vraiment y penser. Après tout, ça lui semblait complètement ridicule d’aider la B-Corp de quelque manière qui soit. Elle les détestait! D’ailleurs, l’envie de défoncer la jeune femme la démangeait énormément. Si seulement elle n’était pas amie avec Glen, elle ne se serait pas empêchée d’agir selon sa volonté propre. Mais elle s’en tiendrait à sa promesse intérieure de ne pas lui faire trop de mal, dans la mesure où elle ne l’attaque pas elle-même.

    - Enfin, pas obligée, ce doit être un de ces trucs que vous ne pouvez pas dévoiler à n’importe qui, surtout pas un ennemi de rang! Sache simplement que je ne suis pas vraiment ton ennemie, pas à toi. La B-Corp, c’est autre chose, mais t’es sympa, pour une humaine!

    Elle lui fit un clin d’œil et se leva de son joli bloc de glace. Autant être amicale avec elle, surtout qu’elles se croiseraient à nouveau, probablement. Le monde était petit, malgré tout. Il y avait peu de places où échapper à la réalité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-world-rpg.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la poursuite du bonheur [PV Arcia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
À la poursuite du bonheur [PV Arcia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nika • tu peux courir à l'infini, à la poursuite du bonheur, la terre est ronde autant l'attendre ici
» A la poursuite du bonheur : la Terre est ronde, autant l'attendre ici. (Mads)
» À la poursuite de la clé du bonheur !
» SOS Refuge "Aux Bonheur des 4 Pattes"
» La cuisine du bonheur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Montagne aux temples-
Sauter vers: