AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Imagias remake Godzilla ~[ Solo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les Imagias remake Godzilla ~[ Solo ]   Mar 12 Juin - 1:35

Et si on s’offrait un bon bol d’air couplé à quelques jours de vacances pour se diriger vers une destination très spéciale : Les Enfers. Comment ça ce n’est pas des vacances qu’on peut passer là-bas ? Mais bien sûr que si jeunes gens, détrompez-vous ! C’est vrai que ça manque de plages, de soleil, de mer et de donzelles en bikini ou de jolis mâles virils arborant leurs corps musclés mais ça à son charme… Ca dépend pour qui, je vous l’accorde, mais vous verrez… Une fois qu’on y va on ne veut plus en repartir. C’est prouvé et – aaaaaaaaah !!! – Ah… Ca c’est assez courant ici, surtout dans ce coin car nous sommes sur le territoire d’une Princesse et forcément les combats sont quotidiens, autant pour elle que pour le reste voir même plus étant donné le nombre de personnes qui voudraient usurper sa place. Manque de bol pour eux, la seule façon d’y parvenir c’est de la vaincre et ce n’est pas gagné…

Nous retrouvons ainsi notre Imagias démoniaque, debout devant l’entrée de son palais, droite et fière au milieu de plusieurs corps étalés au sol, ayant visiblement passés un sal quart d’heure alors qu’elle est toujours fraiche, une main posée sur la hanche. Comme je vous le disais, on venait souvent troubler sa tranquillité pour lui chourer sa place mais sans succès. Sans oublier que, comme tous les autres, Azenor gagne en puissance à mesure qu’elle combat donc elle a de la marge. Ils étaient venus la défier, ils ont perdus et leur sort ne l’intéresse pas, ils régresseront et reviendront bien tôt ou tard. Un petit groupe semble avoir changé d’avis et vient de prendre ses jambes à son cou, gagnant quelques secondes d’avance sur la princesse qui vient de les fixer du coin de l’œil, pointant son index droit vers eux. Il ne fallut pas longtemps pour qu’un rayon de ténèbres en sortent et n’atteigne ses cibles tout en provoquant une puissante explosion, visible de loin vu la puissance de cette attaque.

Tant de faiblesse… C’est affligeant…

Dit-elle sur un ton las en soupirant au même moment où elle tournait les talons pour retourner dans son palais et s’occuper comme elle peut. A tous les coups elle allait se rendre dans le monde réel pour chercher des brochettes de boulettes, en ayant envie depuis son combat…

Oooow ~ Félichitachion maîtreche, vous les avez battus sans aucun problème, comme toujours !

Tient, voilà notre lèche botte national, le dénommé Nelus ou boule-de-pétanque-volante comme le surnomme parfois Aze quand elle est blasée par sa présence, ce qui est souvent le cas. Il faut avouer qu’il est pratique, un bon petit serviteur ce gaillard. Sa maîtresse venait à peine de rentrer qu’il était déjà en train de lui raconter sa vie et pleins de choses dont elle se moquait. A vrai dire, elle ne l’écoute même pas en ce moment, marchant les yeux fermés en essayant de l’ignorer. Elle était à peine assise dans son fauteuil que son ventre se mit à gargouiller de façon plus que sonore, ne manquant pas de surprendre la bestiole ailée.

Qu’est-ce que… ?! Vous avez entendu ça maîtreche ? Ce bruit est ignoble, il doit y avoir une bechtiole affamée dans le coin, ch’en chui chûr et chertain !

Le petit avait à peine fait son commentaire qui déplut à la princesse que celle-ci l’attrapa dans sa main avant de le lancer droit vers le mur le plus proche pour le regarder s’y écraser et tomber lentement en zigzag comme une petite plume.

Nelus… Tu parles trop…

Chu… Chumimachen… ~

Aze se leva ensuite, passant son bras à l’horizontale devant elle comme pour coupé l’air avec et laisser apparaître son portail qui s’ouvrit juste après pour la laisser s’y engouffrer. Son voyage déboucha sur le toit d’un immeuble plutôt grand qui offrait un joli panorama sur toute la ville, grande et bruyante, visiblement très animée par des bâtiments populaires comme des cinémas, casinos, etc… On peut tout de même voir encore des grues et chantier ci et là, des reconstructions venant visiblement d’être faites. Intéressant…

Maîtraîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîcheeeeeeee !! Vous avez faillit oublier votre cherviteur dévoué !

Ça aurait été dommage, vraiment…

Che chais, che chais. Che chuis tellement émut que vous reconnaissiez mon utilité ~

Ce petit Damné venait de venir troubler la tranquillité de sa maîtresse qui ne lâcha encore qu’un « urusai » dans un nouveau soupir de lassitude avant que ce ne soit son ventre qui s’y mette, gargouillant à nouveau pour produire le même effet sur Nelus. Il est utile, certes, mais ce n’est pas une flèche en tout cas… Elle tourna alors la tête vers son serviteur qui allait avoir l’occasion de se rendre utile pour changer en plus d’offrir des vacances aux oreilles de la princesse qui perdait de plus en patience.

Ferme là et rend toi utile maintenant. Démerdes toi comme tu veux mais trouve et ramène-moi des brochettes de boulettes épicées.

Che vous ramène votre repas tout de chuite maîtresse !

Et elle le regarda partir, observant la petite boule avec des ailes disparaître dans les rues de la ville de Las Fantas avant de s’asseoir sur le rebord de l’immeuble, les jambes dans le vide. Plus le temps passait et plus la démone avait faim et s’impatientait… Autant vous dire qu’elle a un caractère exécrable lorsqu’elle veut manger et c’est le pauvre Nelus qui en prendra pour son grade à son retour s’il tarde trop. Ah, quand on parle du loup, le voici ! Mais il y a quelque chose qui ne va pas ou plutôt il manque quelque chose… Mais quoi ?

Che chuis de retouuuuuur maîtreche adorée ~ Mais che reviens bredouille. Tous ceux qui en vendent sont fermés pour un bon moment.

Alors lui il accumule les conneries ce n’est pas possible. En plus d’avoir prit son temps il lui annonce son échec comme ça, de manière naturelle, cash ! Il doit avoir des tendances suicidaires, je ne vois que cela comme explication valable qui expliquerait son comportement…


Nelus n’était même pas encore arrivé à sa hauteur que le regard noir d’Azenor n’annonçait rien de bon pour lui. Tandis qu’il battait ses petites ailes, une enveloppe de flammes noires l’entoura pour le faire pratiquement rôtir sur place, le faisant gigoter dans tous les sens avant qu’elle n’use de son portail pour le renvoyer dans leur monde et l’empêcher de revenir avant un bon moment, en principe…

Ils n’ont même pas de boulettes dans ce bled pourrit… Mais c’est quoi CETTE MERDE ??!!

Cria-t-elle pour se défouler pendant qu’une boule de flammes noires avait enveloppée sa main droite, grossissant rapidement en taille avant que la princesse ne l’envoie vers le bas et prenne le temps d’observer l’explosion produite par son attaque. Vu son état d’avant et sa montée de colère, il vaut mieux ne pas rester dans les alentours car il va y avoir des dégâts, sa première attaque ayant déjà été pas mal chargée en puissance et avait produite une explosion importante. Elle avait utilisé son Enjin Strike sous le coup de la colère et recommença plusieurs fois, variant ce qu’elle avait dans son répertoire pour enchainer avec quelques Aktiva Saphir. Même si ce n’est pas gentil, il faut avouer que voir des rayons de ténèbres partir du même point dans des directions différentes était beau à voir.

Si cette ville n’est pas foutue de fournir des brochettes alors elle ne mérite pas d’exister. Dire que j’étais de bonne humeur…

Tu parles ! D’une humeur massacrante ouais, et pas qu’un peu ! Pourtant, si elle dit ça ce n’est pas sans raison et il y a fort à croire que ce qui va suivre va faire de gros dégâts. Aze se tenait droite, fixant le vide avec le regard… Ben vide mais on pouvait voir une sorte d’aura obscure émaner d’elle avant que ça ne se concentre autour de son bras pour prendre la forme d’une espèce de fumée noire qui tourbillonnait tout autour maintenant qu’elle l’avait tendu sur le côté. D’un coup, elle donna un coup de bras vers le ciel, envoyant la fumée noir au-dessus d’elle avant qu’une onde de choc ne puisse être ressentie.

Apparaît, maintenant !!

Visiblement l’Imagias démoniaque était en train de faire une sorte d’invocation bien que particulière, la suite le prouvant. Le ciel sembla se fissurer par endroit avant que les nombreuses fissures ne semblent éclater comme du verres, laissant apparaître des membres de taille imposante à mesure que la créature appelée ne faisait son entrée, son apparence de plus en plus visible à mesure qu’il sortait de sa dimension, laissant le ciel reprendre son apparence normal juste après…


Dernière édition par Azenor Del Abyss le Jeu 2 Aoû - 1:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
FALSIFY

avatar

Messages : 2029
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Nulle part

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Les Imagias remake Godzilla ~[ Solo ]   Jeu 26 Juil - 20:10

<< Apparaît, maintenant !! >>

Le ciel s'assombrit, les nuages noirs viraient progressivement au bleu saphir, et des fissures se formèrent, pour ensuite éclater au passage d'un monstre gigantesque... Il s'agissait d'Apophis. Il avait les yeux fermés, et croisait les bras, pour finalement se poser avec fracas de ses deux jambes robustes, en écrasant à moitié un bâtiment sous ses griffes. Il finit par ouvrir les yeux pour fixer droit devant lui, longuement... pour finalement tourner la tête vers Azenor.

<< ......... >>


Il approcha sa tête géante doucement de la femme, petit à petit... puis une lueur mauvaise brilla dans son regard, il ouvrit la gueule, et engloutit tout le pan d'immeuble où elle se situait.

<< Vous croyez que vous pouvez vous contenter de m'invoquer comme une fleur, et puis c'est tout... !? CALOMNIES !! >>


Evidemment qu'Azenor n'était pas morte. Si cette simple attaque surprise l'avait tuée, Apophis n'en aurait été que plus en colère encore. Oui, il s'attendait à un espèce de sacrifice en son nom, ou un présent... ou alors une espèce de secte qui priait devant une statue de lui... mais rien de tel. Une simple princesse qui se faisait plaisir. Il engloutit péniblement les débris de l'infrastructure, et les citadins qui s'y trouvaient, pour expirer un nuage d'acide. Il inspira un bon coup, avant de souffler un nuage de poison gigantesque à destination du ciel. L'air devenait progressivement irrespirable dans toute la ville, et le ciel avait viré au violet. D'ici peu de temps, il allait pleuvoir de l'acide. Oh, mais... cette attaque n'était pas voulu, il voulait juste parler.

<< Criez, fuyez, débattez vous ! Apophis, le dieu sombre des dragons, va vous consumer ! Subissez ma colère, MORTELS !! >>


< Je n'ai fait que son apparition. Je te laisse les rennes du RP et du scénario ! Je répondrai en fonction. >







Race: Créature démoniaque, purgatoire profond // Nom: Apophis
Taille: 42 mètres // Poids: 140 tonnes
Créateur: Le Grand Architecte

Info: La légende dit qu'Apophis est le deuxième dragon apparu dans l'univers, le premier étant Python. On lui a attribué comme mission de dévorer les séraphins existants, afin de mettre un terme au cycle de la création. Il s'est laissé devenir un Roi des enfers afin de se faire invoquer pour tuer et détruire, n'accordant aucun intérêt à chercher ses ennemis lui même. Attention, il a TRES mauvais caractère, et considère qu'il est son seul maître...
Arts occultes: Art élémentaire: Acide absolu, poisons rares, ossements absolus // Art martial occulte: Maîtrise du Qi absolu, Valkyria bekim // Art de la faune: dialogue animal, rugissement anti-illusions, influence sur les dragons et dragonites noirs // Art de soutien: Immunité aux arts élémentaires sauf lumière, écailles d'acier // Art extra-sensoriel: Super force, super intimidation, vision nocturne // Art du teremundo: Portail de pétrific niveau 2
Technique exclusive: Hurlement Révélation (: Ce grand cri intimidant propulse tout les esprits, dieux, imagias, et autres personnes ayant changées de dimension dans le monde normal)
Souffle acide (: Il combine un hurlement et son art de l'acide pour souffler un vrai torrent d'acide qui dissout tout sur son passage.)
Ailes du tourment (: Si par malheur les chaînes de ses ailes se brisent, il les déploie... mais ce ne sont pas des ailes ordinaires, elles émettent une puissante magie qui ne peut pas être stoppée. Si ses ailes sont déployées, des ondes de choc occultes provoquent chez ceux qui sont en face de graves dommages mentaux, des hallucinations et de la schizophrénie. Apophis n'aime pas les déployer, car ça le chatouille, et ses cibles sont mortes avant même qu'il puisse les toucher.)


Signé ~~~~~~~~~~~~



Dernière édition par Dial Blitzness le Jeu 27 Sep - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Imagias remake Godzilla ~[ Solo ]   Jeu 2 Aoû - 1:10

C’était fait maintenant, la Princesse Imagias avait eut recours à son arme la plus meurtrière et dangereuse sous un simple coup de tête : Apophis, lui-même. Il était incontrôlable et destructeur, avide de sang et c’est ce qui plaisait à la femme qui en avait fait son invocation, sachant qu’il pourrait se retourner contre elle au moindre signe de faiblesse donc autant vous dire qu’elle fera attention à ne pas lui laisser une pareille occasion. Rien qu’à son apparition, le dragon avait déjà écrasé plusieurs bâtiment et tué au moins une bonne centaine d’innocents, surement plus, faisant sourire la démone qui se sentait mieux qu’avant. Elle allait faire pencher la balance en leur faveur, c’était certain.

Se tenant sur le bord du toit, Aze regarde Apophis approcher sa tête d’elle, ayant croisé les bras avant de plonger son regard dans le sien, comme on le fait envers un animal à qui on veut montrer qui est le maître, celui qui domine l’autre. En le voyant ouvrir la gueule, la princesse se douta qu’il ne préparait rien de bon envers elle et ne s’attarda pas inutilement sur ce toit qui disparut à la fermeture de son énorme gueule. Sans attendre, l’Imagias démoniaque utilisa sa vitesse, largement supérieure à la moyenne étant donné que c’est ce qu’elle a choisis d’améliorer au détriment d’autre chose, pour se placer non pas au loin, aucun endroit n’étant protégé de ce monstre, mais carrément sur le pif de son invocation. Ainsi, elle pouvait le regarder tout en étant « en sécurité ».

Non je ne le crois pas, je le fais. Et puis tu devrais être content, je t’offre une ville et de nombreuses vies à prendre, prête à être détruite par tes soins, ce n’est pas ce que tu veux ?!

Chacun semblait vouloir prendre l’ascendant sur le second, comme à chaque fois qu’elle fait appel à lui mais cela reste rare puisqu’il n’écoute personne. A chaque fois il tenait le même discours, ne faisant plus rien à la princesse qui s’y était habituée et n’avait de toute façon pas peur pour si peu de toute manière.

Tu es bien placé pour savoir ce que je compte faire, tient toi tranquille quand je t’appelle et je t’offrirai d’innombrables victimes pour que tu assouvisses ta soif de mort et de destruction.

Vu comment c’était partit, il n’allait pas falloir longtemps à Apophis pour mettre la ville sans dessus-dessous, rien que son souffle étant déjà très dangereux. Les pauvres habitants. Pour ne rien arranger, Azenor sembla vouloir montrer l’exemple à son invocation en envoyant plusieurs boules de flammes noires concentrées qui prirent la forme de colonnes lors de leur explosion pour se dissiper rapidement.

Tu vois ce n’est pas bien compliqué, tu as juste à faire ce que tu fais de mieux. Crois moi, cet endroit n’est qu’un début, je t’offrirai bien meilleur que ça si tu t’en montres digne.

Elle pensait bien évidemment à des cibles de choix comme d’autres Imagias, qu’ils soient angéliques ou, plus directement, démoniaque et occupent une place de Prince. Il ne faisait aucun doute pour elle que ce dragon devrait aimer faire couler le sang d’un autre prince, coriace à tuer mais si bon une fois engloutit…

Plus loin, une petite boule ailée refaisait son apparition depuis un portail pour entrer dans le monde réel. Il ne s’agit ni plus ni moins que de Nelus faisant son comeback. Il assistait à la panique des humains qui couraient dans tous les sens à la vue de l’énorme monstre qui venait d’apparaître, en plus d’avoir écrasé ce qui se trouvait sous ses pieds et mangé tout un pant d’immeuble d’un seul coup de gueule. Il s’amusait avec les humains pris de panique avant qu’une onde de choc assez violente le propulsa au loin, tout léger comme il est.

Le petit démon battait des ailes mais rien ne pouvait stopper sa trajectoire, se retrouvant à ricocher sur des bâtiments pour finir par foncer vers le monstre à toute vitesse jusqu’à atterrir en plein dans son œil, retombant ensuite au sol pour se faire oublier après sa nouvelle gaffe qui allait lui coûter cher, n’ayant pas échapper à Azenor, toujours perchée sur le museau de son invocation.
Revenir en haut Aller en bas
FALSIFY

avatar

Messages : 2029
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Nulle part

Carte d'identité
<font color='#B5AA96'><strong>Palier</strong></font> Palier:
8/8  (8/8)
<font color='#C4B8A2'><strong>Prime-Mérite</strong></font> Prime-Mérite: 0
Jobcard(s): Aucun & aucun

MessageSujet: Re: Les Imagias remake Godzilla ~[ Solo ]   Lun 3 Déc - 19:43



Suite à son "bonjour" amical à destination de son insolente invocatrice, cette dernière s'était propulsée sur le museau de la bestiole menaçante, afin d'être "un peu moins" en danger qu'ailleurs. Elle lui tint un discours toujours aussi irrespectueux, et qu'elle allait peut être regretter.

<< Non je ne le crois pas, je le fais. Et puis tu devrais être content, je t’offre une ville et de nombreuses vies à prendre, prête à être détruite par tes soins, ce n’est pas ce que tu veux ?! >>

Ses yeux s'ouvrirent grand et ses pupilles rouges se contractèrent en oeil de chat, signe que la moutarde lui montait au nez... enfin, l'acide, dans le cas présent. Elle allait regretter ses paroles. Apophis secoua son museau pour tenter de l'en dégager, et tenta une nouvelle fois de la bouffer nette, sans même se déshonorer à la mâcher, avant de cracher un nouveau nuage dense d'acide superpuissant, coulant de sa gueule sous forme de bulles.

<< Je ne suis pas un chien de foire à ton service... A chaque fois que tu m'invoques, ça ne veut dire qu'une chose pour moi, c'est que c'est l'heure du REPAS !! >>


Il croqua dans le vide à plusieurs reprises pendant la discussion, tordant des poteaux électriques gigantesques en deux, faisant de gros trous béant dans les immeubles de béton, et éclaboussant la zone de gouttelettes d'acide et de poison à cause des mouvements soudains. A moins de lui lécher les pompes, il n'avait certainement pas envie d'écouter son invocatrice, massacre ou pas, par pure dignité. L'égo avant tout.

<< Tu es bien placé pour savoir ce que je compte faire, tient toi tranquille quand je t’appelle et je t’offrirai d’innombrables victimes pour que tu assouvisses ta soif de mort et de destruction. >>

Cette phrase aurait pu le calmer, sans l'ordre de se tenir tranquille... Il se contenta donc de l'ignorer partiellement, en grognant.

<< Tu vois ce n’est pas bien compliqué, tu as juste à faire ce que tu fais de mieux. Crois moi, cet endroit n’est qu’un début, je t’offrirai bien meilleur que ça si tu t’en montres digne. >>

Voilà. C'était la phrase de trop. On ne lui avait même pas donné le temps de se montrer curieux devant le "je t'offrirai bien meilleur que ça" que la fin de la phrase l'avait fait sortir de ses gonds.

<< Qui doit être digne de qui !? Je me le demande !! C'EN EST TROP !!! >>

Qi maléfique


Son museau se mit progressivement à briller d'une flamme sombre de plus en plus intense. C'était du Qi, de l'énergie vitale pure d'Apophis... mais extrêmement concentré, tellement qu'il était fait pour consommer tout ce qui n'appartenait pas directement à son corps. Il voulait tout bonnement raccourcir les jambes de la bonne femme à l'aide de la puissance pure de son aura.
Plus loin, une famille nombreuse commençait à évacuer son appartement, en courant dans la direction opposée. Le père de famille les couvrait.


<< Vite, courrez ! Ne vous retournez pas, ce n'est qu'un simple lézard les enfants... Nous serons en sécurité... Ne paniquez pas... ! >>
<< Un simple lézard.... AH !!! Ne me sous estimez pas, saletés d'humains !! >>

Roulette russe des os du trépas


Le dragon tapa du pied, faisant trembler le sol autour de la famille, puis des os pointus en sortirent ici et là, sans doute des cotes géantes venant de cages thoraciques de monstres imposants et résistants. Les os commencèrent à tourner autour d'eux, de plus en plus rapidement. Puis, ils se propulsèrent dans leur corps à intervalle régulier, un peu au hasard. Il fallait juste avoir de la chance. Un os vint empaler le père avec la mère, ensemble, tout les deux, le sang giclant sur l'un des enfants qui fit les gros yeux, totalement choqué, tellement qu'il ne pouvait pas encore en crier. Ce dernier leva la tête et vit Apophis qui le fixait. L'enfant cria enfin d'une peur effroyable tout en s'urinant dessus.

L'acolyte d'Azenor fit son come back, s'étant propulsé dans l'oeil du monstre par accident, stoppant sa technique et épargnant les gosses. Le dragon vomit un torrent de poison en signe de réponse, en se tenant l'oeil. Il chercha le malheureux du regard.


<< Si je te retrouve, je ne te tuerai même pas... Je te séquestrerai et te ferai souffrir pendant mille ans, pour purger ton affront... >>


Sur ces mots, il ferma les yeux et se mit bras croisé, silencieux, pour détecter le moindre mouvement et la moindre parole du petit imagias de compagnie, afin de s'en débarrasser en un coup. Contrairement à Azenor, il ne valait pas plus qu'une merde fumante à ses yeux, et pouvait se permettre de l'achever vite fait et bien fait.

Signé ~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Imagias remake Godzilla ~[ Solo ]   Mer 16 Jan - 19:30

Plus les choses allaient et moins l’invocation démoniaque semblait décidée à obéir à l’Imagias l’ayant invoquée. Au contraire même. A chaque fois qu’Azenor parlait, c’était comme si elle démarrait bien mais en rajoutait trop, suffisamment pour qu’Apophis continue de n’en faire qu’à sa tête, le coup de mâchoire destiné à la Princesse n’ayant pas échappé à cette dernière. Heureusement qu’elle est suffisamment rapide pour ne pas finir en goûter. Perchée sur le museau de la créature gigantesque, la Princesse continua de lui parler, bien qu’elle n’ait pas de réponses à l’une de ses paroles. Bien qu’elle n’apprécie pas cela, la demoiselle ne dit rien là-dessus, haussant simplement un sourcil avant de continuer où elle en était, bien qu’elle n’aurait pas du visiblement.

Apophis n’avait pas apprécié et d’après son comportement il allait une fois de plus tenter de se débarrasser de son invocatrice après avoir tué encore des civils sauf qu’elle fut sauvée, d’une certaine façon, de la manière la plus improbable possible. La petite boule de billard ailée, éjectée auparavant, était revenue sans avoir le contrôle de sa trajectoire suite à de nombreux rebonds et avait achevé sa course en plein dans l’œil du monstre géant qui n’avait PAS DU TOUT apprécié cela.

Tu ne sers vraiment à rien toi… Peut-être que je devrais le laisser faire ce qu’il veut de toi, histoire de te punir comme tu le mérites pour ça…

Avait-elle dit froidement et d’un ton extrêmement calme à l’attention de Nelus dont la trajectoire de vol était composée exclusivement de tonneaux et petits looping, le choc ayant du être dur pour la petite bestiole ailée. Elle hésitait, hésitait et failli offrir Nelus à Apophis en guise de cadeau mais les hurlements du gosse venant de voir ses parents se faire empaler devant lui eut le don de particulièrement irriter la Princesse. Déjà qu’à la base elle n’aime pas les enfants alors quand il y en a un qui braille assez fort pour qu’elle l’entende il y a de quoi la mettre de mauvais de poil.

Mais il va la fermer lui !

Elle utilisa sa vitesse pour quitter le museau du monstre géant et apparaître devant l’enfant toujours en train d’hurler à pleine voix, les larmes coulant le long de ses joues sans arrêt. Aze’ posa une main sur sa tête et regarda l’enfant, feintant un léger sourire à son égard. Cela sembla le calmer car il arrêta de pleurer, peut-être rassuré qu’on s’occupe de lui mais il aurait mieux valut qu’il reste seul ce coup-là. Progressivement l’Imagias se mit à serrer le haut du crâne de l’enfant puis, par pur sadisme et plaisir, elle laissa ses flammes englober sa main puis se propager afin de brûler vif le chialeur professionnel, n’arrêtant que lorsqu’il ne fut plus qu’un vulgaire morceau de viande carbonisé qu’elle envoya rejoindre les corps de ses défunts parents.

Quel plaisir quand les cris d'agonie remplacent les pleurs... ♥

Son office achevée, la Princesse retourna sur le museau du monstre, prenant ses aises avec lui mais avant de parler elle s’assura de faire disparaître son petit serviteur incapable, ça peut toujours lui faire une monnaie d’échange mais c’est surtout pour s’assurer qu’il ne fasse pas une nouvelle gaffe qui énerverait encore plus le dragon gigantesque.

Et si je te proposais un partenariat entre nous ? Ce que tu veux c’est tuer ces crevard qui s’occupe de faire le bien non ? A moins que tu aimes juste tuer tout ce qui passe. Dans les cas ça nous fait un intérêt commun…

Azenor marqua un petit temps de pause, choisissant avec soin sa façon de parler à son invocation au caractère bien trempé.

Laisse-moi t’invoquer pour combattre. En échange je te laisserai faire à ta guise lors de ces moments. Tu pourras tuer et détruire comme tu l’entends. Une sorte de partenariat en quelques sortes…

Peut-être que dit de cette façon les choses passeraient mieux entre Azenor et Apophis, tout deux n’étant pas du tout décidés à se laisser dominer par l’autre. Pour réussir à obtenir une certaine forme d’obéissance de la part de son invocation, la Princesse allait devoir ruser et tenter de chatouiller les points sensibles. Vu son comportement, il n’était pas dur de savoir que le dragon était du genre sanguinaire. Elle avait pu assez facilement tenter une première approche en regardant s’ils avaient tout deux un intérêt commun, ça fait toujours ça.

Ca t’aiderait à accepter mon offre si je t’offrais la chose qui s’est écrasée dans ton œil ? En gage de bonne foi ?

Comme quoi, elle est prête à tout pour avoir ce qu’elle veut, même offrir le petit Nelus à l’invocation démoniaque. De toute façon il ne peut pas régresser beaucoup plus que son stade actuel alors bon, ça n’est rien de bien important au final. Tandis qu’elle était occupée, il sembla que tout ce remue-ménage avait attiré quelques Imagias Angéliques venus voir et mettre un terme à ce déferlement de morts, leur arrivée étant la bienvenue pour la Princesse à vrai dire.

On dirait que ton repas est arrivé, d’ailleurs…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Imagias remake Godzilla ~[ Solo ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Imagias remake Godzilla ~[ Solo ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Remake d'Afternoon Delight
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Theoc Area :: Le Monde de Gaea :: Las Fantas-
Sauter vers: